Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Sociologie de la urban sociology, C Topalov

Sociologie de la urban sociology, C Topalov

Ratings: (0)|Views: 10|Likes:
Published by Asher Gutkind

More info:

Published by: Asher Gutkind on Mar 19, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/20/2014

pdf

text

original

 
Sociologie d’un étiquetage scientifique : urban sociology. (Chicago, 1925)
par Christian TOPALOV
| Presses Universitaires de France |
L'Année sociologique 
2008/1 - Vol. 58
ISSN 0066-2399 | ISBN 9782130568025 | pages 203 à 234
Pour citer cet article : —Topalov C., Sociologie d’un étiquetage scientifique : urban sociology. (Chicago, 1925),
L'Année sociologique 
2008/ 1, Vol. 58, p. 203-234.
Distribution électronique Cairn pour Presses Universitaires de France .© Presses Universitaires de France . Tous droits réservés pour tous pays.La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites desconditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votreétablissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manièreque ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueuren France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.
 
SOCIOLOGIE D’UN ÉTIQUETAGESCIENTIFIQUE :
URBAN SOCIOLOGY 
(CHICAGO, 1925)
Christian T
OPALOVR
ÉSUMÉ
. — Cet article est une étude sociologique d’un épisode de l’histoire d’unétiquetage scientifique. Dans les années 1920, un groupe de sociologues de l’Universitéde Chicago essaya de donner de la consistance à une étiquette jusque-là très peu usitée :
urban sociology
. Robert E. Park et ses proches collaborateurs lancèrent ce vocable à l’occa-sion de la réunion annuelle de décembre 1925 de l’American Sociological Society. Desarchives abondantes permettent de décrire avec précision la configuration des acteurs quifurent mobilisés pour promouvoir la nouvelle spécialité et les contenus qui furent alorsassignés à celle-ci. L’étiquetage lancé cette année-là n’a pas eu tout le succès escompté :pendant plus d’un quart de siècle, il fut rarement repris par d’autres et fort peu défendupar ses propres promoteurs. Ce fut seulement à partir du début des années 1950 qu’une« sociologie urbaine » plus assurée de ses fondements et de sa légitimité prit son essor auxÉtats-Unis d’abord, dans le reste des pays occidentaux ensuite.M
OTS CLÉS
. — Sociologie urbaine, histoire de la sociologie, étiquetage scientifique,Université de Chicago, Robert E. Park.A
BSTRACT
. — This paper is a sociological study of one episode in the history of ascientific labelling. In the 1920s, a group of sociologists from the University of Chicagotried to give substance to the label « urban sociology » that was so far scarcely used.Robert E. Park and his close associates took the 1925 annual meeting of the AmericanSociological Society as an opportunity to launch the phrase. Vast archival material can beused to precisely describe the configuration of the actors who were mobilized to pro-mote the new specialty and the content they gave to it. This label did not immediatelymeet with success. For more than a quarter of a century it remained seldom used and itsown promotors did not particularly fight for it. Ii is only in the early 1950s than an« urban sociology » more confident in its foundations and legitimacy, began to flourishfirst in the United States, and then in the rest of the Western world.K
EY WORDS
. — Urban sociology, history of sociology, scientific labelling, Univer-sity of Chicago, Robert E. Park.
Donner un nom à une spécialité scientifique peut avoir de puis-sants effets. Que cet énoncé à visée performative concerne unescience nouvelle qu’il s’agit de faire exister, ou un domaine quel’on souhaite autonomiser au sein d’une discipline constituée, une
L’Année sociologique,
2008, 58, n° 1, p. 203 à 234
 
telle initiative est toujours un observatoire intéressant du point devue de l’histoire des sciences. En cas de succès, se construisentautour du nouveau nom des concepts et des savoirs, des commu-nautés savantes qui s’en réclament, des institutions qui en assurent lapérennité, des récits qui en retracent l’histoire.Le présent article expose les résultats d’une enquête sur uneopération de ce type, effectuée dans les années 1920 par un groupede sociologues de l’Université de Chicago. Ils essayèrent alors dedonner de la consistance à une étiquette jusque-là très peu usitée :
urban sociology
. La « sociologie urbaine » étant aujourd’hui une spé-cialité qui fait l’objet de cours à l’université et de manuels, on peut juger pertinent de s’intéresser aux origines de ce vocable et de ladiscipline qu’il désigne.Ce n’est toutefois pas avec un tel argument que je plaiderai l’in-térêt du cas, qui tient à mes yeux à deux autres raisons. D’abord, ils’agit d’une initiative scientifique d’une certaine ampleur que l’onpeut assez commodément observer : Robert E. Park et ses prochescollaborateurs lancèrent le vocable
urban sociology
à l’occasion de launion annuelle de cembre 1925 de l’American Sociolo-gical Society, socsavante et professionnelle qui regroupaitdepuis 1905 les sociologues universitaires nord-américains et cer-tains de leurs alliés. La documentation sur cet épisode étant abon-dante et accessible – notamment les archives de Park – on peutdécrire avec précision la configuration des acteurs qui furent mobi-lisés pour promouvoir la nouvelle spécialité et les contenus quifurent alors assignés à celle-ci. Ce qui fait en second lieu l’intérêt del’épisode est que l’étiquetage lancé cette année-là n’a pas eu tout lesuccès escompté : pendant plus d’un quart de siècle, il fut rarementrepris par d’autres et fort peu défendu par ses propres promoteurs.Ce fut seulement à partir du début des années 1950 qu’une « socio-logie urbaine » plus assurée de ses fondements et de sa légitimité pritson essor aux États-Unis d’abord, dans le reste des pays occidentauxensuite.Mon objectif est donc d’étudier sociologiquement un épisodede l’histoire d’un étiquetage scientifique. Convaincu que les conte-nus de science se forment dans l’interaction concrète entre lessavants et entre ceux-ci et le monde social qui est le leur, je crois debonne méthode d’observer au lieu de leur formation les réseauxd’idées et de personnes, de mots et d’institutions qui constituent lamatérialité sociale de la pensée scientifique. C’est seulement au prixde l’oubli de ces moments fondateurs que l’histoire d’une discipline
204
Christian Topalov 

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->