Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
ViePedagogique Nr 149

ViePedagogique Nr 149

Ratings: (0)|Views: 139 |Likes:
Published by kim_melchers

More info:

Categories:Types, Research, Genealogy
Published by: kim_melchers on Apr 02, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/26/2012

pdf

text

original

 
 1
 VIE PÉDAGOGIQUENUMÉRO 149 – DÉCEMBRE 2008DOSSIER : LE FRANÇAIS, ENJEU SOCIAL, TRÉSOR CULTUREL
 
 2
 TABLE DES MATIÈRESMot de la rédaction………………………………………………………………………………………………………………………….3D
OSSIER
:
 
L
E FRANÇAIS
:
ENJEU SOCIAL
,
TRÉSOR CULTUREL
………………………………………………………………………………5 Structurer sa pensée………………………………………………………………………………………………………………………7Perceptions d’enseignants sur les pratiques scolaires (Guy Lusignan)………………………………………………………..7L’oral et l’écrit, pour structurer la pensée et construire des savoirs! (Donald Guertin)………………………………………13Enseigner la poésie, est-ce rentable? (Arlette Pilote)……………………………………………………………………………20Le nouveau visage de la littératie (Abigail Anderson traduit par Raymonde Verreault)………………………………………23The Changing Face of Litteracy (Abigail Anderson)……………………………………………………………………………...28Développer une compétence langagière………………………………………………………………………………………………..32Comment le dire autrement? (Donald Guertin)…………………………………………………………………………..…….…32Rencontre avec M
me
Odile Lamy. Lire pour mieux écrire! Écrire pour mieux lire? (Donald Guertin)……….………..…...39Le rôle des enseignants de toutes les disciplines (Christiane Blaser)…..……………………………………………….…….44Communiquer oralement en classe : une compétence transversale (Monique Lebrun)……………………………….……49La compétence à communiquer oralement chez les enseignants en formation (Monique Lebrun)………………….…….53Ouvrir à la culture………………………………………………………………………………………………………………………....57Pour une pédagogie de la culture et de la langue (Héloïse Côté)…………………………………………………………......57Une école secondaire vibrante d’art, de culture et d’histoire (Paul Francoeur)……………………………………………....61Les activités parascolaires et la dimension sociale et culturelle de la langue (Guy Lusignan)……………………………..67Enseigner « la compétence de communication interculturelle » :une réalité à explorer (Denise Lussier)……………………………………………………………………………………………70Comment intégrer la culture dans la classe de français? (Héloïse Côté et collaborateurs)…………………………………76TEXTES HORS DOSSIER………………………………………………………………………………………………………………81La formation initiale des enseignants en éthique et culture religieuse (Vincent Beaucher)…………………………………81La philatélie : un outil pour une approche éducative multisdisciplinaire (Stéphane Vallée)…………………………………84Vos brouillons m’intéressent (Henda Toumi)……………………………………………………………………………………..88VOS IMPRESSIONS………………………………………………………………………………………………………………………90La pédagogie de la situation : réflexions et réactions (Isabelle Goupil)……………………………………………………..…90LUS, VUS ET ENTENDUS……………………………………………………………………………………………………………….92HISTOIRE DE RIRE………………………………………………………………………………………………………………………94
 
 3
 
MOT DE LA RÉDACTION
BROUILLONS D’ÉCRIVAINS
Régulièrement, les élèves font des
productions écrites 
et ils doivent se soumettre à une démarche prescrite dans leprogramme pour arriver au résultat qui sera évalué. Mais ils ne respectent pas toujours les étapes imposées et il leur arriveparfois –même dans le cas des élèves appliqués – de produire les traces exigées
après 
avoir écrit un texte qui est souventun premier jet.Convaincre les élèves de l’importance de faire un brouillon et de relire leur texte est un défi pour tous les enseignants duprimaire et ceux du secondaire qui enseignent d’autres matières que le français. En effet, il s’agit ici de faire prendreconscience de la langue comme outil de communication : un instrument essentiel dans toutes les activités humaines et, par conséquent, dans toutes les disciplines scolaires. C’est un défi quotidien pour les enseignants, qui se heurtent chez lesélèves à une incompréhension tenace.
Ce n’est pas le cours de français…Vous comprenez! C’est l’essentiel 
Il leur faut souvent faire une priorité d’école de la compétence transversale
Communiquer de façon appropriée 
et de sescomposantes, qui exigent de l’élève de connaître et de respecter les usages, les règles, les codes et les conventions.Ce souci constant que doit avoir l’élève s’avère une piste de solution pour remédier à la piètre compétence en langue decommunication qui est relatée constamment par les médias. Certes, il faut que l’élève acquière des connaissanceslinguistiques (à travers la dictée, entre autres activités), mais c’est surtout par l’usage quotidien de la langue dans desactivités d’écriture significatives que se peaufinera cet outil extraordinaire pour structurer son identité…Les recherches le prouvent, la pratique le confirme; mais comment faire pour que les jeunes et tous les acteurs du monde del’éducation en soient assez convaincus pour donner du temps et de l’espace à ces apprentissages transversaux? Et pourtant,il existe plusieurs stratégies pour faire émerger cette conscience de l’écrit, vecteur essentiel du développement du jeune.Par exemple, il est intéressant de faire témoigner un écrivain sur son métier :[http://publications.mcc.gouv.qc.ca/applicat/rcultedu.nsf/autecrivainweb?openview
 
]Trop souvent, les élèves pensent que le professionnel de l’écriture a rédigé du premier jet un ouvrage, car il était investi d’uneinspiration divine qui l’a fait créer naturellement…Quand les jeunes entendent témoigner les auteurs, ils prennent conscience du dur labeur du scripteur. Ils découvrent ainsiles nombreux métiers de l’écriture qui entourent l’édition d’un ouvrage. Ils commencent à réaliser qu’écrire est un travail quidemande de planifier, revoir, réviser et transcrire. Les enseignants qui travaillent avec des codes de correction remarquentchez leurs élèves un développement de la conscience de l’écrit. Au fil de ses brouillons, l’élève voit ainsi sa pensée sepréciser et son vocabulaire s’améliorer. La classe devient alors un chantier où de petits
scribes 
se déplacent pour aller 

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->