Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Multilevel Converters

Multilevel Converters

Ratings: (0)|Views: 5|Likes:
Published by Toufik Elbey

More info:

Published by: Toufik Elbey on Apr 05, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/05/2012

pdf

text

original

 
Bulletin SEV/VSE 3/0625
Onduleurs
  a  r   t   i  c   l  e  s   s  p   é  c   i  a   l   i  s   é  s
tensions plus élevées, au-delà de cellescompatibles avec les tensions de blo-cage des dispositifs à semi-conducteursde puissance. D’autre part, on cherche àobtenir des grandeurs de sortie ayant unemeilleure définition, c’est-à-dire qui pré-sentent un contenu harmonique réduit.
Topologies et modesd’alimentation
Les topologies conventionnelles d’on-duleurs multiniveaux sont représentéesschématiquement à la figure 1, où l’onconsidère les trois topologies les plusconnues.Si le mode d’alimentation direct ducôté continu des deux premières solutionsapparaît comme évident et simple, latroisième solution nécessite l’utilisationde sources isolées entre elles. Dans cesens, il est possible d’utiliser un transfor-mateur à enroulements multiples et quifonctionne à la fréquence industrielle [5,6], mais on peut également alimenter lesdifférents niveaux à partir d’un circuitcontinu commun à l’aide de convertis-seurs DC–DC isolés qui utilisent des cir-
Les onduleurs multiniveaux: évolution de larecherche et applications futures
Augmentation de puissance et réduction des harmoniques par desonduleurs multiniveaux
Dans le domaine des onduleurs de nouvelles topologies sont ap-parues au cours des dernières années. Elles comprennent princi-palement la technique des onduleurs NPC à potentiels distribués,la technique dite des cellules imbriquées et superposées, ainsique la technique des convertisseurs cascadés. Les travaux de re-cherche présentés dans cet article constituent les éléments d’unechaîne bien définie et cohérente, où les propriétés des montageset les technologies ont été successivement mises en question etaméliorées. Dans le contexte global des recherches effectuées enpartie avec des partenaires industriels, des applications poten-tielles ont fait l’objet de certaines études. Simultanément, desaspects plus formels ont été traités, aboutissant à des thèses in-novantes.
En électronique de puissance moderne,la technique des onduleurs multiniveauxreprésente un domaine de recherche im-portant, recherche liée également à desapplications toujours plus performanteset plus puissantes. Si depuis plus d’unedécennie les onduleurs appelés «à troisniveaux» sont devenus des produits pres-que classiques, d’autres topologies sontapparues au cours des dernières années,aussi bien au niveau académique qu’auniveau industriel. Ces topologies com-prennent principalement la technique desonduleurs NPC à potentiels distribués, latechnique dite des cellules imbriquées etsuperposées, ainsi que la technique desconvertisseurs cascadés.Deux motivations principales sont àl’origine des onduleurs multiniveaux, àsavoir d’une part l’augmentation de puis-sance par le biais de la génération de
 Alfred Rufer 
C
1
C
2
C
3
C
4
OS
11
S
12
S
13
S
14
S'
11
S'
12
S'
13
S'
14
C
1
C
2
C
3
C
4
OS
11
S
12
S
13
S
14
S'
11
S'
12
S'
13
S'
14
N
U
d1
U
s1
+
U
d2
+
U
d3
+
a b c
Figure 1 Topologies conventionnelles d’onduleurs multiniveaux
a: Onduleur NPC
1)
à potentiels distribués à structure pyramidale proposée par Barbi [1] sur la base de la struc-ture plus générique proposée par Nabae [2];b: Onduleur multiniveaux à cellules imbriquées. On a représenté une branche d’onduleur selon la techniquedes cellules imbriquées proposée par Meynard et Foch [3]; c: Onduleur multiniveaux à convertisseurs cascadés.Branche proposée initialement par Marchesoni [4] et Hammond [5].
STILEIEPFL
 
Bulletin SEV/AES 3/0626
Onduleurs
   f  a  c   h   b  e   i   t  r   ä  g  e
cuits intermédiaires alternatifs à moyennefréquence (MF). Dans la plupart des étu-des conduites au Laboratoire d’électroni-que industrielle de l’EPFL, des solutionsde ce type ont été analysées, à l’exempled’une interface d’alimentation de tractionà courant alternatif [7].En complément des topologies etmodes d’alimentation présentés danscet article, des études ont été conduitesau LEI et sont encore en cours dans les-quelles on utilise aussi des convertisseursde tension sans alimentation propre [8].
Topologies basées sur la trans-formation de tension à MF
L’avantage des topologies basées surla transformation de tension à MF résideessentiellement dans le gain de poids as-socié au changement de la fréquence detransformation électromagnétique, d’undomaine basse fréquence (BF) où le vo-lume de fer des transformateurs conven-tionnels est fortement pénalisant (16.6Hz), à un domaine de MF, de quelqueskHz, où le volume du support magné-tique nécessaire n’est plus comparable.La figure 2 représente une configurationclassique du circuit d’entrée d’une lo-comotive, où le niveau de tension de lacaténaire de 15 kV est adapté au niveaude la tension du convertisseur redresseur,c’est-à-dire de 2 à 3 kV si celui-ci uti-lise des dispositifs à semi-conducteursde puissance conventionnels. Sur la fi-gure, on remarquera également la pré-sence d’une inductance de lissage placéeentre le transformateur et le redresseur, etqui représente des masse et volume nonnégligeables, et qui doit limiter les har-moniques de courant engendrées par laforme pulsée de la tension du redresseur.La limitation de la fréquence de pulsationet le nombre peu élevé de niveaux (2) duredresseur sont les facteurs déterminantspour le dimensionnement de cette induc-tance.La figure 3 représente une configura-tion possible d’étage d’entrée utilisant unconvertisseur à nombre de niveaux élevé,constitué par une chaîne de convertisseursélémentaires, tous connectés en sériedu côté alternatif, et alimentés chacunpar un convertisseur DC–DC. La chaînede convertisseurs permet un lien directavec la caténaire à 15 kV si le nombre deconvertisseurs permet d’atteindre une ten-sion suffisamment élevée. Sur la figure,on a également représenté une inductancede lissage, mais cette dernière peut êtrede petites dimensions de par la bonnedéfinition de la tension alternative obte-nue. Dans cette configuration, les conver-tisseurs DC–DC alimentant chacun desniveaux doivent être dimensionnés pour
Transformateur d'adaptationConvertisseur redresseur
Figure 2 Adaptation de la tension de la caténaireà la tension des convertisseurs par transformateurbasse fréquence
STILEIEPFL
Figure 3 Interface directe d’une chaîne de conver-tisseurs alimentés individuellement par un étaged’isolation MF
STILEIEPFL
S
1
=0 S
2
=0S
4
=0 S
5
=0ce
1
ce
2
ce
3
ce
4
ce
5
L
1
L
2
L
3
L
4
L
5
Figure 4 Convertisseur configurable pour locomotive multicourants
STILEIEPFL
DC AC DC ACDC AC AC
ab
Figure 5 Montages de convertisseur élémentaire d’une chaine multiniveaux avec circuit d’alimentation parétage à moyenne fréquence
a: Convertisseurs à commutation dure et cascade de trois étages; b: Convertisseurs à commutation douce etcascade de deux étages
STILEIEPFL
 
Bulletin SEV/VSE 3/0627
Onduleurs
  a  r   t   i  c   l  e  s   s  p   é  c   i  a   l   i  s   é  s
une tension d’isolation suffisante, com-patible avec le niveau de la tension de lacaténaire. Le convertisseur multiniveauxreprésenté dans la figure 3 a fait l’objet deplusieurs travaux de thèse, réalisés dansle cadre d’un programme de recherchesubventionné à l’échelle nationale, et im-pliquant les deux écoles polytechniquessuisses [9, 10]. L’industrie de la tractionélectrique en Suisse a également été unacteur important dans ce programme derecherche subventionné par la Commis-sion pour la Technologie et l’InnovationCTI.
Le convertisseur configurable: uneapplication originale pour les locomo-tives multi-courants
Dans le cadre du projet de recherchedécrit ci-dessus, une solution très origi-nale a été étudiée [9, 11] et a fait l’objetd’un brevet. Il s’agit d’une applicationoriginale des convertisseur multiniveauxcomme convertisseur configurable. Danscette topologie, on peut obtenir, grâce auchoix de configuration, une adaptationflexible pour la tension d’entrée. Par unemise en série ou en parallèle des cellu-les élémentaires, il est en effet possiblede faire fonctionner une locomotive surdifférents systèmes d’alimentation, à sa-voir une tension élevée ou basse, ou alorscontinue ou alternative. On rencontre cegenre de situation couramment en Eu-rope, lors du franchissement de frontiè-res. La figure 4 montre une configurationspécifique où 10 cellules peuvent êtreexploitées en connexion série pour unecompatibilité avec le réseau alternatif à15 kV. La même chaîne de convertisseursélémentaires peut être aussi exploitée enfermant les interrupteurs. Dans ce cas,une modification des fonctions de modu-lation des convertisseurs permet de fairefonctionner le système sur une caténaire à3 kV continus par exemple.
Double et triple conversion,commutation dure etcommutation douce
Sur la figure 3, on a représenté schéma-tiquement le convertisseur d’entrée d’unelocomotive fonctionnant sur le principedes étages à MF. Dans la configurationreprésentée, et en considérant un seuldes niveaux élémentaires de la chaînemultiniveaux, on s’aperçoit que le fluxd’énergie traverse successivement troisétages de conversion utilisant des dispo-sitifs à semiconducteurs de puissance.En premier, on trouve le convertisseurqui contribue à la tension de la chaîne àniveaux multiples. Et comme ce dernierest interfacé par un étage d’isolation àComme exemple pratique simple, onpeut considérer une structure composéede deux cellules, l’une ayant une tensionégale au double de l’autre. Pour la tensionrésultante, on obtient ainsi trois valeurspositives, une nulle, et trois négatives. Onnotera que chaque cellule doit pouvoirgénérer elle-même une valeur de tensionpositive, la valeur nulle ou une valeurnégative. Cette condition correspond auxpropriétés d’un montage de cellule élé-mentaire telles que celles constituant lachaîne représentée sur la figure 1c.Pour illustrer l’énorme potentiel quereprésente le principe de l’asymétrie pourles convertisseurs montés en chaîne, ona représenté sur la figure 6 trois cas dedimensionnement pour trois cellules deponts en «H» montés en série. Le schémad’un tel convertisseur est représenté surla figure 1c. La figure 6a représente leMF, le même flux d’énergie traverse en-core deux fois un convertisseur statique,à savoir au primaire et au secondaire dutransformateur de MF. La conséquenceen est que le rendement énergétique estdurement affecté, de par la multiplicationsuccessive par les valeurs du rendementélémentaire de chaque convertisseur. Surla figure 5a, on a représenté à nouveau leschéma détaillé des éléments constitutifsde la conversion à trois étages succes-sifs, où l’on a indiqué également la na-ture continue ou alternative des grandeursaux niveaux considérés. On remarqueraque par rapport à la figure 3, l’ordre deconversion est inversé, c’est-à-dire quel’entrée alternative se situe à droite dela figure, tandis que l’étage continu estplacé à gauche.La figure 5b représente une nouvelletopologie de convertisseur qui permetidéalement de remplir la même fonctionque celle réalisée par le montage de lafigure 5a. On s’aperçoit que ce montagen’utilise que deux étages de conversionssuccessives, ce qui permet de réduire sen-siblement les pertes. De plus le fonction-nement de ce montage correspond à unfonctionnement à commutations douces,ce qui limite encore les pertes par com-mutation de ces convertisseurs [12, 13].
Les convertisseurs multi-niveaux asymétriques, unpotentiel important
Dans un contexte plus général des ap-plications, l’intérêt de réaliser des conver-tisseurs à niveaux multiples réside dansleur capacité à générer des formes d’on-des de très bonne qualité, et de définitiontemporelle augmentée. Ces propriétéssont liées à de nombreux avantages, àcommencer par la réduction des harmo-niques de courant produites dans le cir-cuit interfacé. On a ainsi utilisé pour lesconvertisseurs multiniveaux l’appellationde convertisseurs à haute définition.Pour les convertisseurs décrits ci-des-sus, on utilise un principe d’addition deniveaux tous égaux entre eux. On appelleaussi ces circuits «convertisseurs multi-niveaux à étages symétriques». Pour cetype de convertisseurs, il est évident quel’on ne peut que générer par somme unnombre d’états égal à un multiple de lavaleur d’un niveau élémentaire, auquels’ajoute un niveau égal à zéro. La dif-férence entre deux niveaux quant à elleest toujours égale à zéro. En choisissantune répartition des amplitudes des cellu-les élémentaires de façon asymétrique, ildevient possible de générer des valeurssupplémentaires, notamment en utilisantdes valeurs de différences non nulles.
0 1 2 33210–1–2–30 1 2 368420–2–4–6–80 1 2 312840–4–8–12
abc
Figure 6 Nombre de niveaux atteignable
a: avec un montage de trois cellules symétriques;b: avec un montage asymétrique de trois cellules, larépartition des niveaux étant proportionnelle auxfacteurs (4, 2, 1); c: avec un montage asymétrique detrois cellules, la répartition des niveaux étant propor-tionnelle aux facteurs (9, 3, 1).
STILEIEPFL

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->