Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Essences Feuillues en France

Essences Feuillues en France

Ratings: (0)|Views: 19 |Likes:
Published by fleg77
Planches descriptives des feuillus en France.
Planches descriptives des feuillus en France.

More info:

Categories:Types, Research, Science
Published by: fleg77 on Apr 08, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/03/2013

pdf

text

original

 
Lesgmamdels
deFmamc@
es
feuillus
-
qui
rePrésentent
un
progrès
dans
I'Evolution
par
rapport
aux
essencesrésineuses
ou
conifè-
res
-
sonf,
en
France,
dominants.
Nos
paysages
leur
doiventune
grande
partie
de
leur
attrait,et
/es so/s
beaucoup
deleur
fertilité.
Perdantleurs
feuilles
à
l'automneI'exception
du
Chêne
vert
ou
du
Chêne-liège),ils
restituenten effet
au
solune
grande
partie
des
matériauxqu'ils
y
avaient
pur'sés
à
la
belle
saison.
Dans
les
planches
de
reconnaissance
systématique
qui
suivent
(dues
au
talent
de
Louis
Delplanque)
ont
étévolontaire'
ment
écartés
/es
arbres
dits
d'aligne-ment
:
Platane
;
Marronnier(originaire
des
montagnes
du
Sud-esf
del'Europe
et
in'
troduit
au
début
du
XVll" sièc/e)
;
Robinier
laux-acacia,largementrépandu
depuisson
introduction
en
1601,
en
provenance
de
l'Amérique
du
nord...
N'avaient
pas
non
plus
leurplace
ici,
mêmes'ils
lont
le
charmedes
sous-ôois
ef
des/isières,une
multitude
d'arbustesdépassantrarement
six
mèlres
de
haut
:
Noisetier,Bourdaine,Nerprun,
etc.
Par-
mi
les
Sau/es
rencontrés enFrance, deuxespècesseulementsont
vraiment
des ar-
bres,
alors
qu'on
peut
au
total
en
dénom-
brer
30
environ,
sans
oublier
de
trèsnom-
breux
hybrides.
Finalement
même,
nous
n'avons retenu,
de
tous/es Sau/es,
que
le
plus
commun
et
le
plusgrand
(Saule
blanc).
Il
nous
était
à
peu
près
impossible,
aussi,
d'évoquer
lesmultitudes
de
Peu-
pliers
et
leurs
hybrides
aujourd'huiculti-vés
en
France. Parmi les
<
oubliés
r,,
sr-
gnalonsencore
le
Frêneoxyphylle
-
qui
prend
progressivement
laplacedu
Frêne
commun
lorsqu'ondescend
vers
le
Midi,
mais resfe
somme
foute
très
proche
de
lui
;
l'Ormeditfus,
qui
nese
développe
que
dansquelquesvallées
de
l'Est
de
notre
pays
;
le
Chêne
kermés,
arbrisseau
typique
de
la
Garrigue
;
le
Chêne
che-
velu, très rare
;
I'ErabledeMontpellier
et
l'Erable à leuilles d'obier,
essences
rnérË
dionales
de
six
à huit
mèfres
de haut
auplus
;
l'Aunevert, enfin,grand
coloni-
sateur
des
couloirs
d'avalanches.
On
nomme
fruitiers,
en
langage
fores-
tier,
des essences sauvages appartenant
àla
lamille
des
Æosacées
et
qui produi-
senf
des
truits
charnus
cornestibles.
ll
s'agit
partoisde
grandsarôres
dr'ssémlnés
en
lorêtpour
le
grand
plaisirdes oiseaux
(efdes
éôénistes,
car
leur
bois
est
répu-té...).
Faute
de
place,
n'ontété
retenues
que
certaines
d'entre
elles. Pommier
et
Poirier
sauvages,
Merisier
à
grappes
ou
Prunier mahaleb
ont
dt
être
écartés.Bernard
FISCHESSER
l0l
)
 
têulllo3
on
bouqust
à
l'oxtrémit6d3g
ramôaux
bourgeonsglobulsux,sgglomérés,
à
nombreuies
{cailles
max.
2/3
strp,<1
Y
pêtits
lobes
ôn
oroillêttepétiol6court
{5
mm)ramif
ications
irré9ulières,torluBuseS
^
cime
clairê
{b
-naa-
rË^*?,h
-o
.q.j9
èl
gerçureshorizonlalag
o
,Esgence
deplelnelumlère.
a
Prétère
les
solsprolondr
et
frals,
les
almo-
sphère8
humldes,
cralnt
lesgeléec.
Io
Îrès
lmportante
eEsence
toresllère(plalnæ
etplaleaux
lusqu'à1000
m).
O
Age
maxlmum
:
I
000
à
2
000 ang
à l'élat
lsolé
;
lruclllicatlon
à
60
ans,
pulslous
|es
deux
à
qulnzeans(glands
mtrr
fln3eplembre).
E
ô
profondes
9grçures,
fauillagei
en
tourfesI
inés8les
râmitié
CHENE
ROUVRE
Q,uercus
sessirifrorr.
S/alislô.
couvert
régullerasgez
deng€
principa
l6
prolongés
fût
droit
écorce
peu
épaisse,
s'exfoliânt
tacilêmentfissureslongitudinales
E
b
o
bN
a
Essence
de
lumlère.
a
Sols
aérés,meubles,
trals,
profonds
et
blendralnég.
O
Atmosphèrehumlde:cllmat
atlantlque,.|
Îrès
lmporlanteessence
forestlère
nobld(plalnes,colllnesjusqu'à
I
600 m).
a
Age marlmum
I
300
à
350
ans;
fruc$flcallon
à80
ans,
pulslous les
lrols
à
vlngl
ans.
iusqu'au
sommet
 
CHENEPUBESCENT
Auercus
pubescens,With,
lobcs
irrégulierslimbê
:
torme
ët
dimensions
très
vàtisbl6s
inf.
à
P€lago
blâncgrisâtre
(chêne
(
blanc
D
de
Provence)
bourgêons
vElus,
formepYrsmidale
nombrêu9es
écal
I
les
gland
drest6
lorme
d'obus
ramoeux
de
l'année
9ubêsc€nt8,
vêtoutéspédoncula
très
court,riglde,pubêscent
écorcenoirâtrs,
cravrgsâe
en
écalllss
rectangulairss
a
Essence
deplelnêlumlèrê.
a
Prélère
sols
calcahe3,même
trèr
arlder
;
alme lachaleur
;
cralnt I'humldltéde I'alr.
a
Exposlllonssèches
el
chaudes
lul
sonl
tâvo-
rables
:
commundan3
la molllé
Sud de
la
France
lusqu'à
1600
m.
I
Age
maxlmum300
ane
;
lrucllflcatlon
tous
les
deur
à
trols
ans.
cupulevelue
cimo
écr8séo
CHEI*E
VÊR1
Quercusilex,
L,
tacasupérieure
v€rt
obscur
6 à
12
pairas
d6
norvuros
tsce inférieuro
à
duvst
blanchâtro
longue
pointê
glabre
branchès
obliques,sinugusês
â
râmiticâtions
d6nsês
écorce
grlsâtre
lissê,
pui!
brun
noirâtrefendill6ê
a
Esrenceplelne
lumlère,
o
1règ
sobro,lndltlérênt
à
la
nature
du
blenadaplé
à
la
sécheresre.
a
Cllmatmédlterranéen
iurqu'à
I
S@
m.
o
Age
maxlmum
I
000
an5
;
tructlflcallon
E
à
l0
ans.
t03

Activity (2)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
delapuce liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->