Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
IATSE 619

IATSE 619

Ratings: (0)|Views: 375|Likes:
Published by iatse

More info:

Published by: iatse on Apr 11, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/11/2012

pdf

text

original

 
VERSION fRaNÇaISE OffICIELLE du buLLEtIN dE L’IatSE POuR LES SECtIONS LOCaLES du QuÉbEC
Sommaire
Lettre du président
ThsC.Sht
Message du secrétaire
trésorier général
JsB.W
Affaires canadiennes
runnuBuunlctn,oln,Fl,14u18jnv2008Pssnpssctnslcls514t667Nuvllccttnpulsctnlcl262
1243
Le bureau général de l’IATSE tiendra sa réunionrégulière du milieu de l’été au Westin HortonPlaza, 910 Broadway Circle, San Diego, Calior-nie 92101, à partir de 10h le lundi 28 juillet jus-qu’au vendredi, 1er août 2008 inclusivement.Tous les sujets soumis à l’attention du conseildoivent être acheminés au bureau général auplus tard quinze jours avant les réunions.Les représentants des sections locales qui dési-rent assister à ces réunions doivent aire leursréservations en appelant directement au Wes-tin Horton Plaza, au 619-239-2200 ou au 1-800-WESTIN-1. Le tari de chambre d’invités pourl’IATSE est de 249$ US plus les taxes applicablespour les chambres en occupation simple ou dou-ble. Pour obtenir ce tari privilégié vous devezidentier votre aliation à l’IATSE.Vous pouvez efectuer vos réservations directe-ment sur le site internet de l’IATSE (www.iatse-intl.org).La date limite pour réserver est xée au 3 juillet2008.La rencontre des techniciens de scène se tiendraau Westin Horton plaza, le dimanche, 27 juillet2008, à 9h. Les représentants des techniciensde scène, des habilleurs et des sections localesmixtes sont les bienvenus.
AVIS offICIEL
L’aLLiaNCeiNTerNaTioNaLedeSemPLoyéSdeSCèNe,deThéâTre,TeChNiCieNSdeL’image,arTiSTeSeTméTierSCoNNexeSdeSéTaTS-UNiS,SeSTerriToireSeTdUCaNada
PremierTrimeSTre2008VoLUme13NUméro1
CoNTaCTQUéBeCBULLeTiNdeLiaiSoNdeSSeCTioNSLoCaLeSdUQUéBeC
56/moNTréaL262/moNTréaL514/moNTréaL523/QUéBeC667/moNTréaL863/moNTréaLdireCTioNrbtChbnnuédiTiQUeChntlguultimPreSSioNCpslcptlPublàQubcqutfspnn.
Chers conrères et consœurs,Les travailleurs et leurs amilles vivent présentement l’unedes périodes les plus déstabilisantes depuis des décennies.Sur le plan national autant que sur le plan international,nous sommes témoins de bouleversements et de perturba-tions jamais vues depuis la première moitié du siècle dernier.Au sein même de notre secteur d’activité, des événementsrécents ont eu des conséquences qui prendront des annéesà se résorber.Touteois, il y a des signes de progrès. Dans l’ensembledes États Unis, l’adhésion à des syndicats est en train d’aug-menter. Plus près de nous, des ententes avorables entre laDGA (Directors guild o America) et l’AMPTP (Alliance o Motion Picture and Television Producers) nous donnent del’espoir, alors que quelques semaines auparavant, le portraitétait plutôt sombre pour bon nombre d’entre nous.La n de la grève des scénaristes vient régler une partieseulement des graves problèmes que rencontre l’industrie dudivertissement. Nous vivons de proonds changements dansnos açons de travailler – surtout ace à l’émergence de nou- velles technologies qui, d’une part, menacent notre avenirmais nous orent en même temps opportunités nouvelleset insoupçonnées jusqu’à tout récemment. Cette entrepriseamiliale, dans laquelle plusieurs ont grandi de génération engénération au sein d’une même section locale, elle est mainte-nant contrôlée par des compagnies mondiales qui relèguent lebien être des amilles des travailleurs au bas de leurs priorités.C’est à nous de démontrer l’importance d’une main d’oeuvrequaliée avec des compétences uniques et cruciales qui méri-tent protection, attention et considération.Nous ne pouvons imaginer vraiment comment les médias vont nous aecter dans l’avenir. Face à ces nouvelles techno-logies qui se développent, nous devons être prêts, compétentset volontaires pour accomplir le travail qui se présente. Nousdevons nous positionner en avant avec des solutions créa-tives ace à ces enjeux. Nos ancêtres ont su s’adapter à deschangements dramatiques et je ne doute pas que la présentegénération puisse en aire autant.Nous devons rechercher sans répit une meilleure qualitéde vie, de meilleures conditions de travail, une meilleure com-munication et de meilleurs avantages sociaux pour tous nosmembres, même avec cette administration gouvernemen-tale qui a prouvé, à répétition, sons hostilité envers ceux quiétaient susamment courageux pour adhérer à un syndicat.
Suite > > > page 4
 
VERSION fRaNÇaISE OffICIELLE du buLLEtIN dE L’IatSE POuR LES SECtIONS LOCaLES du QuÉbEC
Documents pour 2008
Les sections locales qui ont rencontré leurs obligations fnancières envers l’Internationale et quiont soumis leurs rapports trimestriels ont déjà reçu leurs documents et leurs cartes de membrepour l’année 2008 à partir de la fn de novembre de l’année dernière.Si votre section locale n’a toujours pas reçu les documents pour l’année 2008 vous êtes avisésqu’à cette date avancée le rapport du quatrième trimestre 2007 et tous les timbres pour l’année2007 ainsi que pour le premier trimestre 2008 doivent être payés avant que les documents del’année 2008 vous soient envoyés.
AugmentAtions Des coûts
Suite à l’augmentation rapide de la valeur de l’or sur les marchés, notre ournisseur a révisé à lahausse le coût des insignes IATSE en or 10 carats. Depuis le 15 avril 2008, le coût d’un insigne de10 carats est de 114 $ et le coût d’un insigne avec l’inscription de l’année passe à 123 $.
P
our plusieurs sections locales, c’est aupremier trimestre que les nouveauxdirigeants élus débutent dans leursonctions. Conséquemment, cettepériode coïncide avec une demande d’inor-mation accrue de la part des sections locales.Dans le but d’aider nos nouveaux secrétairestrésoriers et nos nouveaux secrétaires archivis-tes, voici une liste des publications disponiblesau Bureau général de direction et qui pourraient vous être utiles.
La   l èlaax
Les délégués aux conventions internationa-les approuvent les changements apportés à cedocument et une nouvelle édition est publiéeà tous les quatre ans. Nous en sommes ren-dus à la 65
e
édition, adoptée le 22 juillet 2005,et elle est de couleur beige. La constitution etles règlements internationaux sont disponi-bles pour toutes les sections locales au coût de2,50 $ l’unité.
L d d éa ahv é d  lal
Ce livret a été conçu pour permettre auxdirigeants locaux de se amiliariser avec les pro-cédures requises et avec l’ensemble des tâches etresponsabilités liées à leurs occupations.
mdèl d   dèl  l  lal
À l’origine, l’objecti de ce livret était d’aiderles nouvelles sections locales dans l’élaborationde leur première constitution et de leurs règle-ments initiaux. Touteois, grâce à sa simplicité,plusieurs sections locales plus anciennes utili-sent ce même document lorsque le temps est venu de mettre à jour leur constitution et leursrèglements.
cl  l b éa l é d dl d lal  èl d dl d ad
Ce document devrait être utilisé conjoin-tement avec les articles 16 et 17 de la constitutionet des règlements internationaux. L’inormationcontenue dans ce livret devrait répondre à laplupart des questions soulevées avant, pendantet après une procédure disciplinaire.
L déla d’al da l’iAtse
Ce dépliant remplace l’ancien livret d’intro-duction à l’IATSE. Il présente une brève histoirede l’IA, une description de notre organisation etde nos avantages, de même qu’un message duprésident Short. Le dépliant a été conçu pourpermettre aux sections locales d’inclure leurscoordonnées respectives et il est disponible enanglais, en espagnol et en rançais. Les sectionslocales peuvent s’en procurer au coût de 30 ¢l’unité.Si vous êtes un dirigeant local et que vousdésirez recevoir l’une ou l’autre de ces publi-cations, n’hésitez pas à contacter le Bureaugénéral.
L
es vice-présidents internatinauxJhn M. Lewis et Damien Petti, l’as-sistant du président Sean McGuireet la représentante internatinale JuliaNeville nt présenté au Bureau généralde directin un résumé des derniers déve-lppements au Canada depuis la dernièrerencntre du milieu de l’été, à St-Luis en juillet 2007.
La section locale 58 (scène – Toronto) aconclu récemment une entente de travail àlong terme avec le North York Centre or thePerorming Arts, l’un des plus gros théâtresde la ville de Toronto. L’endroit était aupara-vant géré par LiveEnt qui avait une ententeavec la section locale 58. Suite à la aillitede LiveEnt, l’administration de l’endroit estrevenue à la municipalité. La section localea obtenu à nouveau l’accréditation pour cethéâtre mais les négociations pour un contratde travail ont été longues et ardues et l’indé-cision de la ville quant à la uture vocationde l’endroit a compliqué la situation (le théâ-tre devait-il ou non être vendu, remis entreles mains d’un autre exploitant, utilisé pourdes activités communautaires ou pour desactivités commerciales...). Finalement, la sec-tion locale a signé une nouvelle entente deplusieurs années qui assurera des augmen-tations de salaire susantes pour atteindre,à la in du contrat, la parité salariale avecles autres principaux endroits où la sectionlocale est représentée.Avec l’aide de la représentante internatio-nale Chritine Greenlaw, la section locale 129(scène – Hamilton/ Brantord) a réussi à syndi-quer l’équipe aectées aux tâches d’alternan-ces au Copps Coliseum, un amphithéâtre de14,000 places situé à Hamilton en Ontatrio.L’Internationale va assister la section localedans les négociations pour inclure ce nou-veau groupe de travailleurs dans la conven-tion collective existante des techniciens descène de l’endroit.Protant du boom économique continude la ville de Calgary, la section locale 212(scène – Calgary) a conclu des premièresententes collectives avec quatre employeurs(Derrick Exhibits, MediaCo, Exhibits Installa-tion et Colossovision) qui organisent descongrès et des spectacles dans la ville. La sec-tion locale est présentement en discussionavec d’autres ournisseurs d’équipements etavec des présentateurs d’événements spé-ciaux et des compagnies d’audio-vidéo. Dumême soufe, la section locale a conclu unepremière entente collective boniiée avecTheatre Junction (le succès de la campa-gne de syndicalisation de l’endroit avait aitl’objet d’un rapport lors de la rencontre duBureau général à St-Louis). En août 2007, le
Informations pourles nouveaux dirigeantsdes sections locales
 
VERSION fRaNÇaISE OffICIELLE du buLLEtIN dE L’IatSE POuR LES SECtIONS LOCaLES du QuÉbEC
AFFAIRES CANADIENNES
Réunion du bureau général de direction • Orlando • 14 au 18 janvier 2008
vice-président international Damian Petti a éténommé par le gouvernement provincial poursiéger sur le comité consultati du cinéma del’Alberta.La section locale 295 (mixte – Régina/Moo-sejaw) progresse au même rythme que laproduction cinématographique à Régina. Lereprésentant international Barny Haines a sou-tenu la section locale intensivement. Une pre-mière entente avec le Casino de Régina a étérécemment signée et des négociations sont encours avec Conexus, le plus gros employeur dela section locale pour la scène. Un ond a été créépour gérer les avantages sociaux et les autresbénéces de la section locale.Avec l’aide de l’Internationale, la sectionlocale 411 (coordinateurs de production, our-nisseurs de services et opérateurs d’Honeywa-gons – Ontario) a renégocié sa première ententecollective visant les opérateurs des «Honeywa-gons». Malheureusement, même avec des aug-mentations et des améliorations signicatives,cette nouvelle entente a été reusée par les mem-bres de la section locale. La tenue d’un deuxièmevote par la poste a aussi échoué. Le principal irri-tant demeure l’élimination, demandée par l’em-ployeur, des dispositions relatives à l’équipeminimale requise. Même s’il n’y a pas de nou-velles rencontres prévues, l’employeur continuequand même de respecter l’ancien contrat.Aidée de l’assistant du président Sean McGuire,la section locale 822 (Habilleurs, maquilleurs etcoieurs – Toronto) a conclu, après un long che-minement, une première entente collective avecle Ballet National du Canada. La section localea aussi ratié une première entente collectiveavec Dancap Productions, un nouveau produc-teur d’importance à Toronto qui présente desproductions de Broadway en tournée dans plu-sieurs endroits.Suite à une campagne de syndicalisationréussie (qui a déjà ait l’objet d’un rapport auBureau général), la section locale 828 (artistesscéniques et abricants de décors – Ontario) aconclu une première entente collective avecle Stratord Shakespearean Festival aidée de lareprésentante internationale Christine Green-law. La parité avec les autre employés, et en par-ticulier avec le département des décors, a étéatteinte avec des augmentations substantielleset des améliorations aux avantages sociaux.Plusieurs sections locales de productioncinématographique ont vu leur volume de tra-vail diminuer suite à la montée du dollar cana-dien. Touteois, la section locale 849 (techniciensdu cinéma – provinces atlantiques) a signé desententes avec des productions qui sont attiréesvers Terre Neuve et la Nouvelle Écosse par desmesures scales avorisant les ententes de copro-ductions avec des producteurs locaux. Certainesde ces coproductions impliquent des compa-gnies importantes de Toronto et Vancouver quin’avaient pas, à ce jour, d’ententes avec l’IATSE.À un moment où l’économie est très volatile, ilest plus important que jamais de conclure desententes avec des productions canadiennes.L’IATSE continue de participer activementaux diverses études sur l’industrie mises enbranle par le Conseil des ressources humaineset culturelles du Canada. L’assistant du présidentSean McGuire siège sur le comité d’orientationpour la scène et des descriptions des tâchesdétaillées ont été rédigées pour l’ensembledes métiers de la scène, pour les techniciens del’automation et pour les gréeurs des spectacles.Un travail similaire vise maintenant l’industrie ducinéma et la représentante internationale JuliaNeville remplace le vice président Lewis sur cecomité d’orientation national. L’IA continue ausside participer aux rencontres de l’institut nationaldes technologies du théâtre (CITT) et l’assistantdu président Sean McGuire et le représentantinternational Barny Haines ont assisté à la coné-rence annuelle du CITT à Vancouver.Suite aux remous causés par la grève de l’AC-TRA (Alliance o Canadian Cinema, Televisionand Radio Artists) en 2007, le CFTPA (Canadianlm,TV and New Media Producers) et l’AMPTP(Alliance o Motion Picture and Television Produ-cers) cherchent à accroître la représentation auConseil des syndicats du cinéma de la Colombiebritannique. L’organisme qui regroupe les sec-tions locales 669 et 891 de l’IATSE et la sectionlocale 115 des Teamsters, pourrait aussi bientôtinclure la guilde des directeurs du Canada (DGC)et l’Union des acteurs de la Colombie britanni-que. Fort des décisions du bureau des relationsde travail de la Colombie britannique, le Conseildes syndicats du cinéma prote d’une juridictionexclusive pour la production de certains lms etde certaines émissions de télé. Même si l’AMPTPet le CFPTA ont toutes deux ormulé des deman-des au gouvernement de la Colombie britanni-que pour qu’il mette en branle des audiencesdevant le bureau des relations de travail de laColombie britannique ain d’élargir la repré-sentativité du Conseil des syndicats du cinéma,les consultations ont révélé des divergences ence qui a trait au travail eectué en dehors dela juridiction exclusive du Conseil. Les produc-teurs souhaitent que ces audiences débutentet arrivent à des conclusions avant la n du dela présente entente cadre qui prendra n le 31mars 2009.Le projet de loi C-12, qui proposait une séried’amendements à la loi actuelle sur l’insolvabi-lité et les aillites, a récemment été adopté parle gouvernement édéral et il garanti une nou-velle protection légale aux employés pour ce quiest des salaires et des avantages sociaux lors dela aillite d’un employeur. C’est l’aboutissementd’une longue démarche du mouvement des tra-vailleurs pour aire modier les lois sur les aillitesan que les salaires et les avantages non payésne soient pas perdus aux mains de d’autrescréanciers exerçant leur priorité. De même, laloi limite maintenant les juges dans leur pou-voir de réduire, après une aillite, les salaires, lesavantages ou les autres mesures prévues dansune convention collective sans obtenir l’accorddu syndicat.En juin 2007, un autre jugement signicati de la cour suprême du Canada est venu renver-ser un certain nombre de ses décisions antérieu-res en armant que le droit de libre associationet la charte canadienne des droits s’appliquent àla négociation collective. La cour a ainsi invalidéla loi sur l’amélioration de l’ore des services desanté et des services sociaux votée en 2002 parle gouvernement de la Colombie britannique.Cette loi ne reconnaissait plus les ententes desécurité syndicale précédemment négociéeslégalement dans les conventions collectivesentre le gouvernement de la Colombie britan-nique et divers syndicats. L’impact de la décisionreste à évaluer puisque la cour a indiqué quela charte protège seulement le processus de lanégociation collective et ne garanti pas aucuneentente particulière recherchée au moyen de lanégociation collective.De même, le Conseil canadien de la radio télédiusion (CRTC), l’organisme gouvernementalqui contrôle cette industrie, a apporté des chan-gements majeurs à ses politiques. Ils ont pourbut d’assouplir les règles gouvernementalesdans l’industrie et de permettre aux orces dumarché de mieux agir par la diminution des obs-tacles à la propriété étrangère dans les entre-prises de diusion. Ces décisions provoquerontsans doute d’autres changements dans l’indus-trie canadienne du cinéma et de la télédiusion,une industrie qui change déjà à un rythme sansprécédent.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->