Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
IATSE 623

IATSE 623

Ratings:
(0)
|Views: 24|Likes:
Published by iatse

More info:

Published by: iatse on Apr 11, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/11/2012

pdf

text

original

 
VERSION fRaNÇaISE OffICIELLE du buLLEtIN dE L’IatSE POuR LES SECtIONS LOCaLES du QuÉbEC
1
Sommaire
 
Lettre du présidentMatthew D. LoebMessage du secrétairetrésorier généralJames B. Wood66
e
ConventionInternationale de l’IATSEAfaires canadiennes.Rapport présenté à larencontre du bureaugénéral à Albuquerque,Nouveau-Mexique
142
L’aLLiance internationaLe deSempLoyéS de Scène, de théâtre,technicienS de L’image, artiSteSet métierS connexeS deS étatS-UniS, SeS territoireS et dU canada
premier trimeStre 2009 VoLUme 14 nUméro 1
contact QUébecbULLetin de LiaiSon deSSectionS LocaLeSdU QUébec et dUnoUVeaU brUnSwick 
56 / montréaL262 / montréaL514 / montréaL523 / QUébec667 / montréaL863 / montréaL849 / noUVeaU brUnSwick  
direction r chuéditiQUe chl guulimpreSSion cs  l lpul à Qu qu fs  .
Braver la tempête
D
ire que la situation économique mondiale actuelle représenteun dé d’envergure, c’est bien le moins que l’on puisse dire.Nous sommes témoins de milliers de mises à pied eectuéespar les grandes compagnies et les statistiques ont état d’unehausse continuelle du taux de chômage. Nos onds de retraite ont souertet nous subissons une crise dans les programmes de soins de santé depuisun bon moment déjà.
Face à ces difcultés, nous devons nous lever tous ensemble et nousaider mutuellement. Au besoin, apprenons à tirer avantage des nom-breuses ressources que le secteur du divertissement nous ore en tantque travailleurs syndiqués. Voici certains des programmes qui nousorent de l’aide. Il y a d’abord le Fond du cinéma et de la télévision quisoutient notre industrie et qui ore des cliniques de soins de santé, desoins pédiatriques et des services sociaux ; il y a aussi le programmeUnion Plus Benets de l’AFL-CIO qui donne de l’accès au crédit, desassurances, de l’aide nancière d’urgence, des bourses d’études et desservices en ligne, entre autres choses, pour rédiger les ormulaires d’im-pôt, l’Actor’s Fund, présent à la ois aux États-Unis et au Canada, oredes programmes inestimables tels des services sociaux et de l’aide nan-cière de même que de l’assistance pour le logement et les soins de santé.Au Canada, nous avons les programmes Union Savings qui orent desavantages pour les assurances, pour l’immobilier et pour d’autres servicesutiles. Le site internet de l’IATSE (www.iatse.org) propose des liens versces organisations et d’autres encore. Tout est là pour vous.
Même si les États-Unis ont maintenant à Washington une administrationqui est plus avorable aux travailleurs, le président Obama nous a tousprévenus que nous vivrons encore des temps diciles. Je garde bon espoir,qu’au moment opportun, nous saurons tirer avantage des changementsà venir. Entre-temps, nous regardons en avant tout en espérant que lesopportunités de travail iront en augmentant à mesure que les dicultéss’estomperont.Nos sections locales doivent bien sûr représenter leurs membres auxtables de négociations, mais elles doivent aussi assurer la communication anque les membres puissent, au besoin, obtenir de l’aide ecacement. Nousdevons rester en contact avec nos conrères et consœurs, d’une section localeà l’autre et sur une base personnelle, an de nous protéger mutuellement.Les situations diciles ont aussi leur bon côté ; elles nous aident ànous rapprocher tout en nous rendant davantage vigilants et prêts pourprotéger nos intérêts communs. Nous avons eu la chance d’aronter cettecrise économique tout en aisant partie d’un syndicat qui constitue un piliernous garantissant du support et de l’aide alors que tant d’autres doivent sedébrouiller seuls. Je vous demande d’aider d’une açon ou d’une autre vosconrères et consoeurs. Il y a plein de choses que chacun de nous peut airepour braver cette tempête. Nous avons survécu à des temps diciles etnous en aronterons d’autres, mais c’est en restant unis que nous sommesle mieux préparés. Nous ne devons jamais perdre de vue que la solidaritédes membres de l’IASE constitue le ondement de notre survie.
3
Le bureau général de l’IATSE tiendrasa réunion régulière du milieu de l’étéau Walt Disney World Dolphin Resort,1500 Epcot Resorts Blvd., lac BuenaVista, Floride 32830, à partir de 10 hle lundi 20 juillet jusqu’au vendredi24 juillet 2009 inclusivement. Tousles sujets soumis à l’attention duconseil doivent être acheminés aubureau général au plus tard quinze jours avant les réunions.Nous vous rappelons que conormé-ment à l’article onze, section 8 de laconstitution internationale, le bureaugénéral de direction agira en tant quecomité des lettres de créance de la66
e
Convention quadriennale quidébutera la semaine suivant la ren-contre du bureau général.Vous êtes aussi avisés que pour êtreéligible à siéger sur un comité, les let-tres de créance des délégués doiventparvenir au bureau général avant le24 juillet 2009.
 
2
VERSION fRaNÇaISE OffICIELLE du buLLEtIN dE L’IatSE POuR LES SECtIONS LOCaLES du QuÉbEC
 
L’IMPORTANCE D’ÊTRE EN RègLE
Conormément à l’article treize, section 1, de la constitution et desrèlements de l’Internationale, une section locale qui n’est pas enrèle avec son propre district est réputée ne pas être en rèle aveccette Alliance et par conséquent elle ne peut participer à la conven-tion internationale. Les dirieants des sections locales sont prévenusqu’ils doivent vérifer avec le secrétaire de leur district si leur sectionlocale est en rèle.
C
omme la 66
e
Conventionquadriennale approche, voustrouverez dans ce bulletinbeaucoup d’inormations en rapportavec cet événement.Des réponses aux questions les pluscourantes et d’autres inormations ontdonc suite à ce message. De plus, il est sug-géré aux délégués de réviser les articles troisà cinq de la Constitution internationale an dese amiliariser avec les procédures de la convention.Les préparatis de la convention ont débuté depuis plusieursmois au bureau général, mais avant de pouvoir poster les lettresde créance aux délégués, toutes les sections locales qui ont l’inten-tion d’envoyer des délégués à la convention doivent remplir deuxconditions essentielles.En premier lieu, le bureau général doit avoir reçu tous les rap-ports trimestriels, incluant le rapport du premier trimestre 2009.Même si l’article dix-neu, section 7, de la constitution internatio-nale permet d’envoyer ce rapport aussi tard que le 30 avril, nous nepouvons compléter nos calculs pour déterminer le nombre moyende votre membership depuis la dernière convention tant que nousn’avons pas reçu votre rapport du premier trimestre. Une ois cecalcul efectué, il est ensuite possible de déterminer le nombre dedélégués auquel votre section locale a droit et les lettres de créanceet les autres documents peuvent être acheminés.En deuxième lieu, chaque section locale doit avoir commandé etpayé au moins le double de timbres par personne par rapport auxchifres contenus dans le rapport du premier trimestre 2009. L’arti-cle trois, section 5, de la constitution internationale précise que lessections locales doivent avoir acquis les timbres par personne pourtous les trimestres incluant celui qui précède la convention. Commeil est possible d’attendre jusqu’au 30 juillet pour aire parvenir ledeuxième rapport de 2009, les chifres déclarés dans le premierrapport trimestriel sont multipliés par deux et utilisés comme éva-luation du nombre de membres en règle.Une ois ces deux conditions remplies, les documents pour laconvention seront envoyés. Chacun de ces documents contient leslettres de créance de même qu’une oule d’inormations, incluant desprécisions sur les réservations des vols et des chambres d’hôtel. Lesdélégués doivent retourner leur lettre de créance au bureau généralle plus tôt possible. C’est seulement lorsque le bureau général reçoitles lettres de créance que les délégués peuvent ensuite efectuer leurréservation de vol en utilisant le compte général de l’IA et être éli-gibles pour siéger sur les comités.En efectuant leurs réservations, les délégués doivent se rap-peler que les conventions de districts précèdent la conventioninternationale.
Convention
le Compte à rebours
InformatIons générales
66
e
Convention quadriennale 2009
HORAIRE DES CONVENTIONS DES DISTRICTS :
Les conventions des 13 districts de l’Al-liance se tiendront au Walt Dysney World Dolphin Resort à Orlando, lors des deux journéesprécédant le début de la convention internationale.Convention du 11
e
district / secrétaire : Cheryl Batulissamedi, le 25 juillet à 10 : 00 a.m. dans la salle Asia 1Convention du 12
e
district / secrétaire : Barny Hainessamedi, le 25 juillet à 10 : 00 a.m. dans la salle Asia 2
RéSOLuTIONS pRéSENTéES à LA CONVENTION :
Les sections locales qui désirent présen-ter des résolutions doivent les aire parvenir au bureau énéral au moins 15 jours avant ledébut de la convention. Les résolutions soumises selon les rèles prévues à l’article trois,section 8, de la constitution internationale sont ensuite reroupées dans un recueil quiest remis à l’avance aux déléués pour qu’ils puissent prendre connaissance des diversesrésolutions et prendre la parole lors des réunions des comités.L’envoi préalable des résolutions au bureau énéral permet aussi de les acheminer à tempsau comité approprié afn qu’elles soient étudiées. Il n’est pas nécessaire d’obtenir l’appro-bation de votre district pour soumettre une résolution, mais si vous désirez présenter laposition de votre district à propos d’une résolution, une demande doit être aite au bureauénéral avant 6 : 00 p.m. le jour de l’ouverture de la convention.Pour être acceptées, toutes les résolutions doivent être dactyloraphiées en deuxexemplaires.
QuESTIONS COuRANTESCOMMENT DéTERMINER LE NOMBRE DE DéLéGuéS ?
Une section locale à droit à undéléué pour 50 membres, à deux déléués pour 51 à 150 membres, à trois déléués pour151 à 250 membres et ainsi de suite.
LETTRES DE CRéANCE :
Le président de la section locale, le secrétaire et le déléué doiventsiner les lettres de créance. La lettre oriinale doit être remise au déléué et le duplicatadoit être envoyé au bureau énéral. Il ne aut pas inscrire à la ois le nom du déléué etcelui du déléué de remplacement sur la même lettre de créance.Les déléués doivent compléter leur inscription dès leur arrivée à la convention.
DéLéGuéS REMpLAçANTS :
Les déléués remplaçants doivent être élus par vote secrettout comme les déléués. En cas de désistement d’un déléué, et si les délais sont tropcourts pour tenir une autre élection, les membres d’une section locale peuvent transérerle vote d’un déléué absent à un autre déléué qui assiste à la convention.
TRANSpORT pAR AVION :
Le bureau énéral a choisi l’aence FTA Travel pour érer lesréservations de vol des déléués à la convention. Chacun des déléués recevra des inor-mations permettant de réserver directement par internet auprès de FTA Travel. Tous lesvols réservés chez FTA Travel seront acturés directement au compte principal de l’IATSE.Chaque déléué a droit au remboursement de son vol aller-retour pour assister à la conven-tion. Si quelqu’un vous accompane, le billet d’avion de la personne doit être acturé àvotre propre compte.
ACCuEIL DES NOuVEAux DéLéGuéS :
Il y aura une rencontre d’inormation pour les nou-veaux déléués, samedi le 25 juillet 2009, à 7 : 00 p.m. au salon 1 du Southern HemisphereBallroom du Walt Dysney World Dolphin Resort.
ALLOCATIONS JOuRNALIÈRES :
À la fn de la convention, les déléués pourront encaisserdirectement leur chèque de remboursement des allocations journalières.
SERVICE COMMéMORATIF :
Pendant la convention, un service commémorati aura lieu pourhonorer la mémoire des conrères et consoeurs décédées. Les sections locales peuvent aireparvenir les noms de leurs membres disparus au bureau énéral, avant le 1
er
juin, pour qu’ilssoient inscrits dans le livre des membres décédés qui sera distribué lors de la cérémonie.
pASSEpORTS :
Depuis le 23 janvier 2007, tous les voyaeurs canadiens doivent posséderun passeport pour traverser la rontière des États-Unis en avion. Veuillez vous inormer àce sujet, en accédant au site
www.getapassportnow.com.
 
VERSION fRaNÇaISE OffICIELLE du buLLEtIN dE L’IatSE POuR LES SECtIONS LOCaLES du QuÉbEC
3
négociations pour conclure une pre-mière entente de travail débuterontprochainement. Malheureusement,les projectionnistes et le personneld’accueil du Téâtre AMC, situé dansl’ancien orum de Montréal (qui avaitété syndiqué l’an dernier) ne sont pasparvenus à une entente avec l’em-ployeur. Par conséquent, la sectionlocale a demandé, conormément auxlois du travail du Québec, une procé-dure d’arbitrage pour déterminer unepremière convention collective avecl’aide du représentant internationalPaul aylor et avec l’appui du ondde déense de l’Internationale.Comme il a déjà été mentionné,la
section locale 295
(Régina) adéposé une requête en accréditationau bureau des relations de travail dela Saskatchewan pour un représenterun groupe d’employés de productiontravaillant chez Partners in MotionPictures inc., une compagnie de pro-duction et de distribution. outeois,des élections provinciales ont eu lieudepuis et le gouvernement précédent aété déait. Le nouveau gouvernementa non seulement révisé en proondeurla loi sur les relations de travail en semontrant très hostile aux travailleurs,il a aussi congédié l’ensemble du per-sonnel du bureau des relations detravail. Ce revirement de situationa retardé l’étude de la requête de lasection locale 295. Finalement, c’estseulement en janvier 2009, soit unan après la soumission de la requête,que le bureau des relations de travail aordonné la tenue d’un vote. Le repré-sentant international Barny Hainescontinue de travailler avec la sectionlocale pour qu’elle gagne ce vote dereprésentation.Les
sections locales 514 et 667
 continuent toujours de négocier enprésence du gouvernement provin-cial et du syndicat rival l’AQIS pourrésoudre une querelle de juridictionqui a suivi une campagne de syndi-calisation majeure, menée par l’IA àMontréal. Une entente est intervenueau printemps de 2008 et le gouverne-ment en a introduit les termes dansle projet de loi 90 qui a ensuite étéretiré ace aux protestations de l’As-sociation des producteurs du Québecet d’autres groupes culturels. Le pro-cessus de médiation a redémarré àl’automne 2008 et une autre ententelégèrement modiée est intervenue.Encore une ois, le gouvernementdevait introduire un projet de loi à lasession d’automne lorsque des élec-tions provinciales ont été déclenchées.Le gouvernement a été réélu avec unemajorité et lors de rencontres en jan- vier, il s’est engagé à introduire unprojet de loi en mars 2009. C’est donc,encore une ois, un dossier à suivre.Lors des deux dernières années,la
section locale 680
(Haliax) adéjà syndiqué et négocié des enten-tes collectives de travail avec desemployeurs majeurs de sa juridic-tion. Récemment, our ech East,l’un des derniers employeurs d’im-portance toujours sans entente, asigné un accord de trois ans avec lasection locale.La
section locale 822
(oronto– habilleurs, coieurs et maquilleursde théâtre) a récemment négocié avecsuccès une seconde entente collectiveavec Dan Cap Productions. Elle pré- voit des augmentations de salairesigniicatives et un appel minimalau travail de cinq heures. Le contratest d’autant plus important que DanCap, qui est devenu un producteur dethéâtre majeur à oronto, joue aussiun rôle important dans les tournéesBroadway Across America et Broad-way Across Canada.La
section locale 873
(techniciensdu cinéma – oronto) agit rapide-ment pour aller chercher un plusgrand pourcentage de productionslocales à l’intérieur de sa juridiction.Comme la vaste majorité des pro-ductions américaines à oronto sontcouvertes par des ententes IASE,la section locale sait très bien que,pour éliminer la compétition de laNABE, elle doit aller chercher dutravail auprès d’un grand nombre de
L
es vice-présidents internatio-naux John M. Lewis et DamienPetti, l’assistant du présidentSean McGuire et les représentantsinternationaux Julia Neville et Paulaylor, la déléguée du CC Kelly Moon, et le conseiller juridique cana-dien Bernard Fishbein ont présenté auBureau général de direction un rap-port sur les derniers développementsau Canada depuis la dernière rencon-tre du Bureau général du milieu del’été, à San Diego en juillet 2008.Avec l’assistance de l’Internatio-nale, la
section locale 173
(projec-tionnistes de l’Ontario) s’est rallié pardes ententes distinctes aux diversessections locales de techniciens descène de l’Ontario, en particulier, lasection locale 58 - oronto, la sectionlocale 105 - London, la section locale357 - Stratord et la section locale 471 -Ottawa. Ces ententes sont maintenantapprouvées par le président interna-tional et elles ont été entérinées parles membres de chacune des sectionslocales. Au cours du quatrième tri-mestre de 2008, les membres de lasection locale 173 ont tous été admisdans les sections locales appropriées.La
section locale 212
(Calgary) estdevenue la première section locale auCanada à obtenir le droit de syndi-quer et de représenter les proesseursde cinéma. Cinq proesseurs ont étéadmis comme membres de la sectionlocale 212 et le contrat de travail dela section locale a été modié pourles inclure.La
section locale 262
(Montréal)a nalement eu gain de cause dansses démarches pour représenter plusde 100 préposés à l’accueil au CinémaBrossard du quartier Dix/30 sur la rivesud de Montréal ; un complexe de 16salles incluant des restaurants et deuxsalles de spectacle. Une décision ren-due en appel, le 12 novembre 2008,a permis de renverser un jugementantérieur du tribunal du travail quiétait déavorable à la section locale.Cineplex a conrmé qu’elle ne contes-terait pas cette dernière décision. Des
AFFAIRES CANADIENNES
Réunion du bureau général de direction • Sheraton Uptown • Albuquerque au Nouveau-Mexique • 26 au 30 janvier 2009
productions locales qui sont lmées àoronto (et qui tendent à être des pro-ductions à petits budgets). Lors dessept derniers mois, la section locale873 a conclu des ententes avec quatreMOW (Films hebdomadaires) ; soitdeux productions indépendantes etdeux séries télévisées. Les producteursde chacun de ces projets aisaient pourla première ois aaire avec une autreorganisation que la NABE.Le plan de retraite de l’industriecanadienne du divertissement (quia été créé suite à l’ajout du plan deretraite de la guilde des directeursdu Canada au plan de retraite natio-nal canadien de l’IASE et qui a étéapprouvé à San Diego par le bureaugénéral) continue sa progression.Le plan a récemment accueilli lesemployés de EP Canada, le plus grosservice de paye en opération dans l’in-dustrie canadienne. La demande d’ad-hésion de EP Canada conrme que ceplan est supérieur à tout ce qui est pré-sentement disponible dans l’indus-trie du divertissement au Canada. Desdiscussions ont débuté avec CanadianActors Equity an qu’eux aussi rejoi-gnent et participent au plan.Des élections édérales ont eu lieuau Canada le 14 octobre 2008. Le particonservateur, qui ormait un gouver-nement minoritaire à été réélu, mais iln’a pas réussi à obtenir une majoritéde sièges ; il continuera donc de sié-ger à titre de gouvernement minori-taire. Comme il a besoin de l’appuides autres partis pour survivre auparlement canadien, souhaitons queles initiatives de ce gouvernementminoritaire ne soient pas trop hosti-les aux travailleurs. Pour la secondecampagne électorale édérale d’a-lée, l’Internationale à ait parvenirpar courrier du matériel électoralnon partisan à tous les membres auCanada pour les inciter à aller voter.Par ailleurs, l’IASE s’est joint aumouvement de protestation qui s’op-posait au projet de loi C10, une loiédérale qui menaçait d’apporter deschangements à la loi sur les impôts
La déléuée du CLC Kelly Moon, l’assistant du président Sean Mcguire, les vices présidents internationaux John M. Lewis et Damien Petti, les représentants internationauxPaul Taylor et Julia Neville, et le conseiller juridique canadien Bernard Fishbein.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->