Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
20120413-Berkeley Symposium sur les oeuvres orphelines-Notes personnelles-Day 2

20120413-Berkeley Symposium sur les oeuvres orphelines-Notes personnelles-Day 2

Ratings: (0)|Views: 11|Likes:
Published by Axel Beelen
It's a copy of my personal notes of the Day 2 of the Berkeley Symposium related to orphan works and mass digitization (April 13th 2012).
It's a copy of my personal notes of the Day 2 of the Berkeley Symposium related to orphan works and mass digitization (April 13th 2012).

More info:

Categories:Types, Business/Law
Published by: Axel Beelen on Apr 13, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/13/2012

pdf

text

original

 
Berkeley - Symposium Orphan works
Day 2April 13th 2012
Panel 5: Who wants to do mass digitization and why?Robert Darnton (Harvard University)
: introduit le panel et la problématique - parle duDigital Public Library of American a en open-access - but quid des orphan works (OW) etdes out of prints? - et de l’interaction avec les oeuvres déjà numérisées des publishers? -ils disent respecter le copyright - comment dès lors mettre les oeuvres sous copyright enligne dans le DPLA? - fair use? extended collective licensing (ECL)? législation? - il y abcp de goodwill mais bcp de pb aussi
Hal Varian (UC Berkeley)
: travaille pour Google - va parler des prix (pricing economy)pour aider les libaries à fixer leurs prix dans la numérisation - les règles du marché nemarchent pas pour les informations - comment dès lors fiwxer les règles pour lesinformation goods? - production? - revente? - en fonction du délai de l’obtention commepour les films - en fonction de la rareté? - en fonction de l’envie du user et de sescaractéristiques? - quid si on les vend titre par titre ou par abonnement, par bundling? - àdes catégories de personnes plutôt qu’à une personne - un registre aide à localiser lesayants droit pour faciliter les transactions - par après, il y a les clearance centers qui ellespourraient transiger
Lucie Guibault (University of Amsterdam)
: sur Europeana looking ahead - existe depuis2008 - est financé par l’EU - est devenu la fenêtre des colletions européennes - c’est unportail en quelque sorte - mais c’est aussi devenu un centre de services - il y a 23 millionsd’objets pour 4 millions de visiteurs en 2011 - 300 europeana network members et 2000participating institutions - Europeana gives access aux objets qui sont sur les serversnationaux - cela à travers du Europeana strategic plan 2011-2015 - est basé sur desmetadata - ils veulent étendre le network et la qualité des metadata - partagent leurconnaissance sur les metadata - veulent développer de nouveaux moyens de fairepartager la connaissance (social media programs) - mieux permettre que lesconnaissances soient accessibles partout où c’est nécessaire (le portail a été redéveloppédepuis le début) - le rapport de la nouvelle renaissance recommande d’ailleurs que lesmetadata des objets numérisés soient partagés librement à travers un data exchanceagreement - Europeana pose pb avec les oeuvres sous droit et les oeuvres orphelines - leMoU doit être implémenté par les différents countries (la France l’a fait et c le seul pays) -parle de la directive - quid de l’access transfrontière des oeuvres? - sinon, nous risquonsde ne pas avoir accès dans tous les pays aux oeuvres numérisées
Frederic Haber (Copyright Clearance Center)
: Mass digitization & CCC - que peut faireCCC pour les mass digi - asbl - 300 employees - manage 450 millions d’objets et 100millions de data records - mais qu’est ce qu’un droit ou une oeuvre? - ont des accordsavec 35 RRO dans 25 pays - ils ne gèrent les droits que des auteur qui leur ont donné desautorisations - leurs revenus: une parties de la licence ayants droit-users - on peut avoirune licence en ligne à travers RightsLink et RightSphere - CCC est prêt à apporter sonXP aux projets de mass digitization «if we can afford it» - mais puisqu’ils travaillent tj avecl’accord des ayants droit, cela posera pb - se pose la question de savoir si les ECL
!
Axel Beelen1

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->