Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Jésus purifie le temple … pourquoi

Jésus purifie le temple … pourquoi

Ratings: (0)|Views: 59|Likes:
Published by BORIS

More info:

Published by: BORIS on Apr 19, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/13/2014

pdf

text

original

 
Jésus purifie le temple … pourquoi?
1. Quand, à Mon arrivée à Jérusalem, Je vis cet état de choses et constatai que le bruit des bestiaux et desmarchands empêchait les gens d'aller au Temple, ou que ceux qui s'y risquaient manquaient d'être bousculés par des bœufs emballés ou tombaient d'inanition, frappés par le vacarme, asphyxiés par la puanteur, Ma colère fut à son comble. Pierre et Nathanaël Me dirent : «Seigneur, n'as-tu plus d'éclairs, nide tonnerre ? Regarde donc ces gens qui pleurent devant le Temple ; ils viennent de loin rendre hommageà Dieu et ne peuvent pas venir jusqu'au Temple encombré de bœufs et de brebis. Ils sont nombreux à se plaindre d'être parvenus au Temple, avec peine, au péril de leur vie, et d'en être ressortis à moitiéasphyxiés et complètement détroussés. C'est atroce. Il faut à tout prix mettre fin à une telle abomination,elle est pire que Sodome et Gomorrhe !»2. À ces mots, un vieux Juif étranger s'approcha et dit : «Mes amis, vous ne savez pas tout ; moi-même, ily a trois ans, au Temple où j'étais simple serviteur, j'ai été témoin de choses qui me font frémir jusqu'auxos».3. Je lui répondis : «Mon ami, garde tout cela pour toi, Je sais tout ce qui s'est passé. Mais sois rassuré,cela dépasse la mesure et, aujourd'hui-même, vous verrez la puissance et la colère de Dieu s'abattre sur leTemple. Éloignez-vous quelques instants des portes du Temple, si vous ne voulez pas être touchés par la puissance de Dieu qui va en chasser les impies ; ils n'oseront plus recommencer de telles offenses !»4. Le Juif s'éloigna alors en louant Dieu, car à Mes paroles, il M'avait pris pour un prophète. Il allarejoindre les siens, leur racontant ce que Je lui avais dit. Ses compagnons, une centaine d'hommes jeuneset vieux exaltèrent et louèrent Dieu d'avoir suscité à nouveau un grand prophète.5. Je dis à Pierre : «Va chez le cordier, achète-lui trois grosses cordes et apporte-les-Moi». Pierre le fitaussitôt et Me rapporta trois grosses cordes que J'assemblai rapidement pour M'en faire un puissant fouet.Le tenant à la main droite, Je dis à tous ceux qui étaient avec Moi : «Venez au Temple avec Moi et soyeztémoins, car la puissance et la magnificence de Dieu qui est en Moi doit se manifester une nouvelle fois àvos yeux.»6. Ayant dit ces mots, J'entrai dans le Temple, et tout en avançant, Je fis place nette, frayant un chemin àtous ceux qui suivaient. Le sol était évidemment couvert d'immondices et d'excréments.7. Parvenu à la gauche du Temple, au dernier parvis où se tenaient surtout les marchands de brebis et de bœufs avec tout leur bétail à vendre, alors que les trois parvis, sur la droite, étaient occupés par leschangeurs. Je montai en haut des marches du perron et criai avec une voix de tonnerre : «II est écrit : Mamaison est un lieu de prière et vous en faites une caverne de voleurs. Qui vous a permis de profaner ainsile Temple de Dieu ?»8. Ils crièrent : «Nous avons chèrement acquis ce droit du Grand-Prêtre et nous sommes sous sa protection et celle de Rome9. Je dis : «Vous êtes bien sous leur protection, mais le bras de Dieu est plus puissant que vous et vos protecteurs, et qui vous protégera de Lui s'il étend Son bras contre vous ?»10. Les changeurs et les marchands dirent «Dieu habite le Temple et les prêtres sont de Dieu. Que pourraient-ils faire contre Son avis ? Dieu protège ceux que les prêtres protègent.»11. D'une voix très puissante, Je dis «Que dites-vous, insensés ? Les prêtres occupent le siège de Moïse etd'Aaron, mais ils ne servent plus Dieu, ils servent Mammon, ils servent le diable. Leur droit et le vôtre
 
sont un droit du diable, jamais il ne sera un droit de Dieu. C'est pourquoi relevez-vous immédiatement etquittez ces lieux. Sans quoi, bien mal vous en prendra.»12. Ils se mirent à rire, disant : «Voyez un peu l'arrogance de ce vulgaire Nazaréen. Jetez-le en vitessehors du Temple.» Ils se levèrent, voulant lever leurs mains contre Moi.13. Je levai la main droite et de Mon fouet de cordes, avec une force divine, je me mis à faire desmoulinets au-dessus de leurs têtes ; les gens ou les animaux que le fouet touchait, ressentaientinstantanément des douleurs intolérables. Il y eut aussitôt un vacarme effroyable, hommes et bêteshurlant, le bétail en fuite renversant tout sur son passage, marchands et vendeurs courant en hurlant dedouleur ; à l'aide de Mes disciples, Je renversai, avec tout leur argent, les tables des changeurs.14. J'entrai alors dans le Temple où il y avait encore une foule de vendeurs de pigeons, avec leurs cages etde nombreuses colombes. Mais, comme ces marchands étaient pauvres pour la plupart et ne cherchaient pas le profit, et que ce commerce de pigeons était une chose ancienne, qui bien sûr avait lieu autrefoisdans les premiers parvis du Temple, Je Me contentai de dire : «Sortez tout cela, et ne faites pas de laMaison de Mon Père une maison de commerce : votre place est dans les premières cours extérieures.»Ces pauvres gens s'éloignèrent sans répliquer et réintégrèrent leur ancienne place dans les cours les plusextérieures. Voilà comment le Temple fut purifié.15. Mais ce nettoyage fit sensation et les disciples craignirent que la prêtrise nous fasse arrêter, commeagitateurs, par la garde romaine, et qu'il soit difficile de se soustraire à la responsabilité d'un tel ouvrage,car il est écrit «Le zèle de Ta Maison M'a consumé.»16. Mais Je leur dis : «Ne soyez pas inquiets, regardez sur les parvis et vous verrez comment les prêtres etleurs serviteurs sont occupés à récolter l'argent des vendeurs répandu au sol et le mettent en sac. Ils nousdemanderont bien de quel droit nous avons fait cela, mais en fait ils en sont contents. Cela leur rapporte près de mille sacs d'or et d'argent, plus quantité d'autres monnaies qu'ils n'ont aucune intention de rendre.Ils sont par trop occupés et ils n'ont pas le temps dé nous poursuivre. Ils n'écouteront pas davantage les plaintes de ceux qui nous accuseront ; ils se sentent par trop atteints par cette leçon et ils ne M'accuserontguère pour le moment, soyez tranquilles !17. Le zèle de Ta maison Me consumera, mais pas pour l'instant ! Il n'y aura ici que quelques Juifs, toutau plus, pour Me demander qui Je suis et quelle preuve J'ai de la légitimité de Mes actes. Mais Je sais,quant à Moi, que cela devait arriver ainsi et que nous n'avons rien à craindre. Regardez, en voilà déjàdevant le rideau qui se proposent, dans leur propre intérêt d'ailleurs, de M'interroger. Il ne faut pasmanquer l'occasion de leur donner la bonne réponse.»
... / …
Chapitre 16
Signification de la Purification du TempleComment vivre et se comporter dans la vie
1. Le déroulement complet des faits et gestes auxquels correspondent les deux premiers chapitres del'Évangile canonique n'est pas relaté ici. Il s'est évidemment passé d'autres événements de moindreimportance qu'il n'est pas utile de raconter ici, pour ne pas allonger. Il est cependant nécessaire de donner le sens profond de ce qui s'est déroulé au Temple, ce deuxième chapitre n'étant complet que lorsquel'auditeur, ou le lecteur, a sous les yeux les deux dimensions ici confrontées.2. Le sens profond des noces de Cana a déjà été donné ; voici celui de la Purification du Temple.3. Le Temple représente la sphère de la nature terrestre de l'homme. Un lieu très saint existe dansl'homme aussi bien que dans le Temple, voilà pourquoi l'apparence du Temple doit être sanctifiée et
 
maintenue dans un état de pureté afin que ne soit pas profané le Saint des Saints, le lieu le plus intérieur du Temple, aussi bien que de l'homme.4. Dans le Temple, le Saint des Saints est bien caché par un voile que le grand-prêtre ne soulève qu'encertaines occasions. Mais le voile et la visite occasionnelle du Saint-Lieu ne sont qu'une manière de préserver ce Saint-Lieu de la profanation, car lorsque quelqu'un pèche avec son corps, il ne souille passeulement son corps, mais aussi son âme et son esprit, le lieu véritablement le plus intérieur et le plussacré en l'homme. Comme dans le Temple, ce lieu très saint est caché par un voile et seul l'amour pour Dieu, qui est l'authentique grand-prêtre et grand serviteur de Dieu en tout homme, est habilité à soulever le rideau et à pénétrer dans le Saint-Lieu. Mais comme l'unique grand-prêtre qui est en chaque homme estlui-même impur dès qu'il s'attache aux choses impures de ce monde avec lequel il ne fait plus qu'un,comment ce Saint-Lieu saurait-il ne pas être profané s'il est visité par un grand-prêtre impur ?5. Et si dans l'homme, comme dans le Temple, tout est devenu impur, ce n'est pas l'homme qui saura le purifier, si son balai est plein d'immondices et d'ordures. C'est à Moi de mettre la main à la tâche, à Moide purifier le Temple avec force, avec ces choses douloureuses que sont les maladies de toutes sortes etautres malheurs apparents.6. Les acheteurs et les marchands sont les passions fausses et impures en l'homme. Le bétail à vendre estle degré le plus bas de la sensualité animale, et la bêtise et l'aveuglement de l'âme qu'elle engendre ; car dans l'âme, l'amour est comme un bœuf privé d'organes de reproduction et, privé d'amour sexuel, il ne luireste que l'amour vorace du plus grossier des polypes, dont la connaissance ne vaut pas plus que celle desmoutons.7. Quant aux changeurs et à leur trafic, ils représentent ce que l'homme devient quand son égoïsme lerend complètement animal, car l'animal n'aime que lui ! S'il est affamé, le loup dévore le loup. Ceschangeurs, autrement-dit l’égoïsme animal, doivent être chassés avec force au prix de toutes sortes dedouleurs, car tout ce que cet amour de soi inspire doit être banni et chassé.8. Bon, mais alors pourquoi pas anéanti ? — Parce que la liberté ne doit pas être retirée à un tel amour,car le bon grain, le grain de blé, pousse mieux, donne une meilleure récolte, dans une terre enfumée defumier animal. Enlevez son engrais à la terre pour la purifier de toute impureté, — le grain de blé poussera difficilement ; il ne donnera qu'une maigre récolte.9. Le fumier mis en tas sur le champ doit être secoué et répandu pour être utile au champ. Le laisser en tasne ferait qu'asphyxier le sol où il repose et demeure inutile au reste du champ.10. Voilà la correspondance avec cette purification du Temple où je répandis l'argent des changeurs, sans pour autant le détruire, ce qui M'eût été bien facile.11. Que représentent alors les marchands de colombes devant regagner leur ancien lieu habitueld'attribution ?12. Ce sont les vertus extérieures, c'est-à-dire toutes sortes de cérémonies et de civilités, la bienséance, lacourtoisie et la gentillesse qui élèvent l'homme aveugle à un degré supérieur et permettent à la vievéritable de s'enraciner en lui.13. La colombe est un animal volatile couramment utilisé en Orient comme messager des lettres d'amour.Chez les Égyptiens elle était le hiéroglyphe de la tendresse. Au temple aussi, symbole des conversationstendres, elle était le signe de l'animal sacrifié offert par les jeunes époux au Temple à la naissance du premier-né. Ces cérémonies devenues désuètes, la colombe est restée le symbole de l'amour authentique,intime et vivifiant.14. Mais attention ! Selon l'ordre de toute chose, que ce qui est extérieur demeure avec ce qui estextérieur ! À jamais l'écorce est quelque chose de mort en soi, et tout ce qui fait partie de l'écorce doit sesituer là où elle est. L'écorce est très utile à l'arbre, si elle est à sa place en juste mesure, mais si l'onvoulait mettre l'écorce à la place de la moelle, l'arbre dépérirait et mourrait.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->