Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
632_20120423

632_20120423

Ratings: (0)|Views: 372|Likes:
Published by elmoudjahid_dz

More info:

Published by: elmoudjahid_dz on Apr 22, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

 
EL MOUDJAHID
2
Lundi 23 Avril 2012
-
Météo
.
Sur les régions Nord, le temps sera partiellementnuageux avec localement quelques pluies en coursde journée sur les régions de l’Est.Les vents seront variables (20/30 km/h).La mer sera peu agitée.Sur les régions sud du pays, le temps sera enso-leillé en général.Les vents seront variables (20/30 km/h) avecsoulèvements de sable du Sahara central jusqu’auxOasis.
Températures (maximales-minimales) pré-vues aujourd’hui :Alger (22°-17°), Annaba (22°-15°), Béchar(31°-18°), Biskra (31°-17°), Constantine (21°-11°), Djanet (33°-17°), Djelfa (23°-10°), Ghar-daïa (31°-19°), Oran (25°-7°), Sétif (19°-9°),Tamanrasset (31°-15°), Tlemcen (25°-11°).
 
Programme de la campagne électorale des 23 et 24 avril 
FRONT DE L’ALGÉRIENOUVELLE
Benabdeslem à Blida,Médéa, Djelfa et Laghouat
Le président duFront de l’Algérie nou-velle, M. Djamel Be-nabdeslem, animeraaujourd’hui deux mee-tings populaires, le pre-mier à 11 h à la salleomnisports Mohamed-Touri de Blida et le se-cond à 14h30 au cinéma du Centre deBerrouaghia. Demain, il sera à 10 h à la salleIbn Rached de Djelfa et à 14 h au Centre is-lamique Aboubekr El Hadj Aissa à El Ghribiade Laghouat
FNJS
Meetings populairesà Médéa, Djelfa, Laghouat,Ghardaïa, Ouarglaet El Oued
Le Front national pour la justice sociale (FNJS)organisera aujourd’huitrois meetings populaires,le premier à 10 h àMédéa, à 14 h à Djelfa età 17 h à Laghouat. De-main, il sera à 10 h àGhardaïa, à 14 h à Ouargla et à 17 h à ElOued.
FRONT EL MOUSTAKBAL
Belaïd à Tlemcen et Chlef
Le président duFront El Moustakbal,Belaïd Abdelaziz, ani-mera aujourd’hui unmeeting populaire àTlemcen. Demain, ilsera à 10 h au Centreculturel islamique deChlef.
PLJ
Mohamed Saïdà Bab Ezzouar, ChellalaLaâdaoura et Tizi-Ouzou
Le président duParti de la liberté et dela justice, M. Moha-med Saïd, animeradeux meetings popu-laires le premier à10h à la salle omni-sports, cité Soum-mam, Bab Ezzouar,Alger et le second à14 h au complexesportif de proximité Chellala Laâdaoura. De-main, il sera à 14 h à la maison de la cultureMouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou
FRONT DU CHANGEMENT
Menasra à Aflou, El Bayadh,Bousmail et Badjarah
Le président duFront du changement,M. Abdelmadjid Me-nasra, anime deuxmeetings populairesle premier à 10 h à lasalle Sidi Okbad’Aflou et le second à17 h à la salle deconférences AhmedHari, El Bayadh. Demain, il sera à 14 h au ci-néma Nedjma à Bou Ismail et à 17 h à la salleomnisports de Badjarah, Alger.
ANR
Sahli à Djendel et Médéa
Le SG de l’ANR, M.Belkacem Sahli, animeraaujourd’hui deux mee-tings populaires, le pre-mier à 10 h à la salleMohamed-Touri, APC deDjendel (Aïn Defla) et lesecond à 14h30 à la mai-son de la culture Hassane El Hassani deMédéa.
JIL JADID
Rencontres de proximitéà Alger, Aïn Defla, M’silaet Bordj Bou Arreridj
Le Parti Jil Jadid or-ganise aujourd’hui deuxrencontres de proximité,la première à 9 h 30 à laCasbah-Alger et ladeuxième à 14 h à AïnDefla. Demain, il sera à10 h 30 à M’sila et à 14 h30 à Bordj Bou Arreridj.
PARTI DES TRAVAILLEURS
Louisa Hanoune à Ain Defla,Chlef et Sidi Bel Abbès
La SG du Parti des tra-vailleurs, M
me
Louisa Ha-noune, animera aujourd’huideux meetings populaires,le premier à 10 h au cinémaEl Kawakib, dans la com-mune de Khemis Miliana -Ain Defla et le second à 13h 30 au Centre culturel deChlef. Demain, elle sera à 16 h à la salle om-nisports de Sidi Bel Abbès.
RND
Ouyahia à Bordj Bou Arreridj, Bouira, Tizi-Ouzouet Boumerdes
Le SG du RND,M. Ahmed Ouyahia, ani-mera aujourd’hui deuxmeetings populaires, le premier à 9 h 30 à BordjBou Arreridj et le secondà 15 h à Bouira. Demain,il sera à 9 h 30 à Tizi-Ouzou et à 15 h à Bou-merdès.
PRA
Bensalem à Tissemsilt
Le SG du Parti du re-nouveau algérien, M.Kamel Bensalem, ani-mera un meeting popu-laire cet après-midi à 15h, à la salle de réunionn° 2 à Bordj Bou-naâma,Tissemsilt.
FLN
Ould Khalifa à El Madania
M. Mohamed LarbiOuld Khalifa, tête de listedu FLN, animera cematin à 10 h un meeting populaire au Centre cul-turel Abderrahmane-Laâla, El Madania.
PJD
Meetings à Jijel et Mila
Le Parti de la jeunesse démocratique or-ganise aujourd’hui deux meetings populairesle premier à la salle Zaâmouche-Tahir de Jijelà 8h et le second à Mila à 13h.
DU 23 AU 26 AVRIL,AU PALAIS DES EXPOSITIONSDES PINS MARITIMES
10
e
Salon internationalde l’agroalimentaire(Djazagro - 2012)
La 10
e
Edition du Salon international del’Agroalimentaire (Djazagro - 2012) se tiendra du23 au 26 avril au palais des Expositions des PinsMaritimes avec la participation de près 26 pays or-ganisée par la société française COMEXPOSIUM,l’association française ADEPTA et la Chambre al-gérienne de commerce et d’industrie avec la colla- boration de la SAFEX.
CE APRÈS-MIDI, À 15H,AUMINIS-ÈRE DES AAIRESÉRANGÈRES 
Conéence de pesse de Medelcie Nabil El  A abi
.ouadedelci,minisedes Aaies étr anèes e.abilElAabi, secéair eénér alde la Liue arabe,animeonuneconéence de  pesse, cea pèsmidià15h, auseduminisèedesAair eséanèessalle desBanques).
AUJOURDHUI E T DEMAIN, À 9 H, ÀLHÔ TEL SOFITEL
Les 6
es
 journées Euro-maghrébines dela Communica tionpublici taire
So us le  pa t ro nage d u  mi nis t rede la Co m m u nica tio n, les6
es
 jo u r nées  E u ro- mag h ré bi nes de laCo m m u nica tio n  p u blici tai res a u- jo u rd h ui e t de mai n à 9h à l’ hô- tel Soi tel a ya n tpo u r  thè me :«E n je u x e tg ra nds déisdela  p u- blicité de de main ». 
Nuageux 
CET APRÈS-MIDI, À 13 H 30,À L’E.N.S.J
Conférence de Salah Abada
M. Salah Abada, ancien directeur de l’ONDA, an-cien responsable de la direction des droits d’auteurs àl’UNESCO animera une conférence consacrée aux« Droits d’auteurs à l’ère du numérique » cet après-midi à 13h30 à l’Ecole nationale supérieure de journa-lisme.
DEMAIN, À 10 H,À L’HÔTEL MERCURE
Célébrationde
Youm El Ilm 
A l’occasion de la célébrationde
Youm El Ilm
, M
me
AichaBarki, résidente de l’Associationalgérienne d’alphabétisationIqraa et M. Joseph Ged, Direc-teur général de Nedjma, organi-sent une cérémonie, demain, à10 h, à l’hôtel Mercure sous leparrainage académique du mi-nistre de l’Education nationale.
 
N
ation
Lundi 23Avril 2012
EL MOUDJAHID
3
L
utilisation des moyens del'Etat et lieux de culte parles partis politiques lors dela campagne électorale est un "délitpuni par la loi", a indiqué hier M.Djamel Bouzertini, membre de laCommission nationale de supervi-sion des élections législatives(CNSEL). "Le parquet est l'instance judiciaire habilitée à intervenir direc-tement dans ce genre de dépasse-ments", a rappelé M. Bouzertini surles ondes de la Chaîne I de la radionationale. Depuis le début de la cam-pagne électorale, la CNSEL, ''n'areçu aucune saisine concernant cegenre de dépassements", a-t-il no-tamment souligné. Selon l'article197 de la loi organique sur les élec-tions, l'utilisation, sous quelqueforme que ce soit, des lieux de culte,des institutions et administrationspubliques ainsi que des établisse-ments d'éducation, d'enseignementet de formation, quelles que soientleur nature ou appartenance, à desfins de propagande électorale est in-terdite.L'utilisation des biens ou moyensd'une personne morale privée ou pu-blique, institution ou organisme pu-blic est "interdite sauf dispositionslégislatives expresses contraires" sti-pule également l'article 196 de la loiélectorale. La Commission de super-vision, qui compte 316 magistrats,est habilitée à prendre les "décisionsqui s'imposent" pour parer à tout dé-passement lors du processus électo-ral et à intervenir dans toutes lesétapes de l'opération électorale.
L
a campagne électorale pour lescrutin des législatives du 10mai, ouverte à la compétitionentre les centaines de listes affiliées à44 formations politiques et à 183listesnationales indépendantes a boucléhier sa première semaine depuis soncoup d’envoi, le 15 avril dernier, dansune ambiance relativement calmesans vraiment révéler les programmesdes parties en lice pour les 462 siègesde la nouvelle législature.Alors que le carnet de route desacteurs politiques pour la journéed’hier s’annonce chargé, les sortiessur terrain des postulants aux siègesde la députation mobilisent les élec-teurs et investissent des créneaux deleur stratégie pour convaincre et plai-der leurs candidats de leurs listes. Lespartis politiques mettent l’accent surles enjeux et les défis qui attendent lesfutures législateurs de la premièrechambre du Parlement, mettant en pa-rallèle la stabilité et le développementpour renforcer la cohésion nationale.D’autres insistent sur le capital jeu-nesse du réservoir électoral et inves-tissent sur lui pour amorcer lechangement et donner le coup fatalaux adversités d’où qu’elles provien-nent. Entre les uns et les autres, descandidats et des leaders politiques ta-blent sur les secteurs de la santé, de la justice, des sports et du tourisme pourancrer la culture de la solidarité et dela fraternité entre les enfants du paysen conjuguant les efforts pourconstruire le pays et créer de la ri-chesse. Le chômage, la crise du loge-ment, des thèmes communs à tous lesorateurs en campagne, nécessitent unprogramme stratégique pour impulserla relève et con- tribuer à l’édificationdes arcanes de l’Etat, un Etat que tousles chefs de file des listes et des partissouhaitent hisser fort et généreux,équitable, porteur de changement ins-piré par les réformes politiques enga-gées. Sortir des sentiers battus et dessurenchères politiciennes, se débarras-ser des égocentrismes et des intérêtsréducteurs sont les leitmotivs des par-tenaires de l’échiquier politique natio-nal plaidant pour une véritablelégitimité populaire à garantir par latrans- parence et la liberté du choixdes électeurs et électrices lors du scru-tin du 10 mai prochain. Et chacun desconcurrents prétend disposer des cri-tères de sélection de ses candidatspour consacrer cette rupture et appor-ter les innovations pour rompre avecle passé. Le vote massif et responsableest la seule manière de casser les men-talités obsolètes et de régénérer lesélites et la gestion des affaires dupays. Les priorités de l’ensemble descandidats se cristallisent sur les jeuneset les questions économiques, les pro- jets d’investissement, les grands choixnationaux promettent l’exception dela voie algérienne vers le changementavec ces législatives. C’est un tour-nant décisif pour une Algérie renou-velée, des décisions reflétant lesaspirations de ses citoyens et des voixresponsables par un vote massif quisignifie le retour de la confiance entreles citoyens et leurs institutions. Enbref, l’avenir du pays qui réside en sa jeunesse, s’édifie sur les fondementsd’un Etat de droit, de justice sociale,de chances égales pour tous, de l’au-torité de la loi avec le principe que nuln’est au-dessus de la loi et nul ne sau-rait l’ignorer.
Une journée avec lespolitiques au septième jour
Ce sont les principes que peuventimpulser une expression libre et sou-veraine du scrutin du 10 mai, qui si-gnifie une option prise dans lechangement à partir des programmespolitiques et des compétences natio-nales que déclinent des leaders et descandidats, la veille de la clôture de lapremière semaine. Ainsi, le secrétairegénéral de Nour El Djazaïr, Badred-dine Belbaz, affirme, de Sidi-Aïssa,dans la wilaya de Msila, se fixer pourobjectif le traitement du statut juri-dique des terres agricoles, alors que leprésident du PLJ, Mohamed Saïd,met l'accent sur l'opportunité que re-présente ce scrutin pour obtenir unchangement démocratique.De son côté, le secrétaire généraldu RND, Ahmed Ouyahia, promet dela circonscription administrative Ali-Mendjeli à Constantine, de renoueravec le dynamisme économique queconnaissait l'Algérie à l'époque du dé-funt président Houari Boumediene.Le secrétaire général de l’UFDS,Nourredine Bahbouh, insiste, depuisMostaganem, sur l’impor- tance de laparticipation massive des citoyenspour rétablir la confiance entre le gou-vernement et les gouvernés.Le président du parti Jil Jadid, SofianeDjilali, en campagne de proximité enfaveur des prochaines législatives,dans la wilaya de Béjaïa, répète enleitmotiv sa confiance en l'avenir, es-timant que le scrutin est porteur d'es-poir. Le président du RPR, Abdelka-der Merbah, estime dans sa halte àDjelfa, que le prochain scrutin offreune véritable opportunité de change-ment, tout en constituant une haltehistorique. Le secrétaire général duFBG, Aïssa Belhadi, soutient à partirde Sidi-Bel-Abbès, que les électionslégislatives du 10 mai prochain per-mettront d'entamer la constructiond'une Algérie nouvelle et meilleureoù le dernier mot reviendra au peuple.Le FFS part en campagne et prônel'option d'un changement pacifiquepour préserver la cohésion du pays,durant la première semaine de la cam-pagne électorale des législatives du 10mai 2012. Pour sa part, le présidentd’El Karama axe ses discours sur l'im-portance du prochain rendez-vousélectoral car il permet l'avènementd'une nouvelle Cons- titution et de ladeuxième République qui accorde lapriorité aux jeunes, au moment où leprésident d’El Fedjr El Djedid, TaharBenbaïbeche, affirme de Djelfa que lechangement passe par un scrutin cré-dible et respectueux de la voie du ci-toyen.Le président du FC, AbdelmadjidMenasra, se déclare à Chlef,convaincu que le changement est im-minent, car il est désormais une aspi-ration du peuple et d'une grande partiede la classe politique. La présidentedu PEP, Naima Salhi, affirme à La-ghouat que les partisans du boycottdes élections législatives veulentconduire l'Algérie à la dérive. Lecoordinateur général du PJ, HamanaBoucherma, plaide à partir de Skikdapour la passation du pouvoir aux jeunes, dignes descendants des révo-lutionnaires d'hier.Le secrétaire général du parti duFLN, Abdelaziz Belkhadem, met l'ac-cent sur l'importance de mener à bonport les prochaines élections législa-tives, d'autant que les yeux du mondesont braqués sur l'Algérie. Le secré-taire général du MPA, Amara Be-nyounes, indique que le printempsalgérien sera exceptionnel car opérépacifiquement et par la voie des urnesle 10 mai prochain. Des projets de so-ciété émergent et des visions poli-tiques se dessinent et matérialisent laconstruction de la société sous son ca-chet de démocratie représentative dé-clinant l’exercice du libre choix descitoyens, le respect de leur droit élec-toral dans des conditions de démocra-tie et de transparence. Des voies versla bonne gouvernance et l’Etat dedroit investissant sur la jeunesse et enagissant en partenariat avec les jeunes,les premiers concernés. Ils donnentune nouvelle et décisive impulsion audévelop- pement national durable encontribution de tous les partenaires dela société dans tous les espaces de lacité Algérie, pour plus de stabilité, decohésion et d’un mieux-être de sonpeuple. Les premiers jalons de la ré-publique au service de ses citoyens.
Houria Akram
UTILISATION DES MOYENS DE L’ETATET LIEUX DE CULTE
CNSEL: “Un délitpuni par la loi”
Dynamique citoyenne
L’électorat, en grande majorité jeune, constituel’un des enjeux essentiels de ce scrutin qui sera in-déniablement un rendez-vous majeur pour le peuplealgérien dans l’édification d’une démocratie forte et pé-renne fondée sur une véritable dynamique citoyenne. Lacampagne a démarré et les candidats à la députation, à tra-vers meetings et rencontres de proximité, déploient toutleur talent sur le terrain pour capter un électorat qui ne de-mande qu’à accorder sa confiance à ceux qui seront dignesde le représenter et de prendre en charge ses préoccupa-tions sur la base de programmes crédibles et non sur despromesses sans lendemain. Ne l’oublions pas, l’électorat achangé, celui de 2012 n’est pas celui de 2007, avec une cul-ture politique affermie, peu sensible à la redondance et audiscours creux. Pour ce, les futurs députés doivent s’ins-crire résolument dans une démarche sincère et rassem-bleuse et d’abord donner sa pleine dimension à cette noblefonction par l’établissement d’un contact direct avec le ci-toyen en assurant une présence effective dans leur circons-cription et non, une fois élus, se contenter d’apparitionsfurtives en s’abritant derrière l’absence de bureau, de se-crétaire ou autre prétexte fallacieux. Le député, outre samission de représentant de la base citoyenne auprès de laChambre basse, devra se constituer en véritable courroiede transmission entre le citoyen et les institutions locales ets’ériger en force de proposition. Qu’il fasse partie d’uneélite intellectuelle ou qu’ils soit issu des couches populaire ildevra d’abord être à l’écoute de ses concitoyens, particu-lièrement ceux des régions reculées du pays, trop loin descentres décideurs pour faire entendre leurs doléances. Il luiappartiendra, dès lors, de faire connaître de manière pré-cise le siège de sa permanence et y assurer une présence ré-gulière afin de recevoir le public, prendre en charge lesproblèmes de concert avec les autorités locales, transmet-tre, s’il y a lieu, le message aux plus hautes autorités… Cesont là les règles de fonctionnement d’un Etat moderne etdémocratique dont l’organisation est placée sous lecontrôle populaire par le double jeu du mécanisme parle-mentaire et de la décentralisation, ressorts puissants de ladémocratie sociale, afin de permettre à toutes les forcesvives du pays de s’exprimer. L’ampleur et la complexité desproblèmes économiques et sociaux nécessitent une synergiedes efforts de l’Etat et du Parlement en vue de réduire lesfacteurs de déséquilibre régional et d’assurer un dévelop-pement aussi harmonieux que possible.
K. Oulmane
V
ingt mille représentants de l'appareil judiciaireont été mobilisés pour superviser dans les meil-leures conditions l'opération électorale, a an-noncé hier M. Djamel Bouzertini, membre de laCommission nationale de supervision des élections lé-gislatives (CNSEL), prévue le 10 mai 2012. La Commis-sion nationale de supervision des élections législatives aveillé à "mobiliser un nombre suffisant de représentantsde l'appareil judiciaire, à l'instar des greffiers et des huis-siers de justice, afin de garantir une couverture globalede l'opération électorale, notamment le jour du scrutin",a précisé M. Bouzertini à la Radio nationale. La Com-mission, qui comptait 316 magistrats au début de la cam-pagne électorale, s'est dotée de magistratssupplémentaires, avait indiqué le président de la Com-mission, M. Slimane Boudi. M. Bouzertini a en outre in-diqué que la CNSEL avait constitué des brigadesd'inspection des bureaux de vote afin de vérifier leurconformité par rapport aux conditions fixées par la loi,pour recevoir le corps électoral dans les meilleuresconditions. Le ministre de l'Intérieur et des Collectivitéslocales, M. Daho Ould Kablia, avait indiqué que 404.167agents seront répartis à travers les centres et bureaux devote et les commissions électorales pour encadrer le scru-tin. Pour ces législatives, 11.520 centres de vote et48.546 bureaux de vote, dont 217 itinérants, sont prévus,alors que le corps électoral est de 21.664.345 électeurset électrices.
DÉJÀ UNE SEMAINE DE CAMPAGNE
Convaincre et garantir
ÉLECTIONS LÉGISLATIVES
SUPERVISION DE L'OPÉRATION ÉLECTORALE
20.000 représentants de l'appareil judiciaire mobilisés

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->