Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Profession de Foi-2nd Tour 0

Profession de Foi-2nd Tour 0

Ratings: (0)|Views: 6,863|Likes:
Published by LeSoir

More info:

Published by: LeSoir on Apr 26, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/22/2014

pdf

text

original

 
LA FRANCEFORTE
LAFRANCEFORTE.FR
NICOLASSARKOZY
DIMANCHE
6 MAI
 
Dimanche 6 mai, vous avez un choix historique à aire,qui engage votre avenir et le destin de la France.
D
ans un monde en crise, alors que tant de nos
voisins européens traversent des dicultés
considérables qui mettent en péril leur unitéet leur modèle social, j’ai entendu vos inquié-
tudes, vos sourances et vos attentes.Pendant cinq ans, alors que le monde connais-
sait une succession de crises aussi violentes qu’inat-tendues, j’ai conduit notre pays. Je n’ai pas toujourspu aller aussi loin que je l’aurais souhaité. Mais jamais
je n’ai renié les valeurs pour lesquelles vous m’aviezait conance. J’ai revalorisé le travail, j’ai maîtrisél’immigration, j’ai déendu l’autorité de l’État, j’ailutté contre l’insécurité, j’ai encouragé l’investisse-
ment, l’innovation, la recherche, j’ai promu le mérite.
J’ai mis en œuvre des réormes que personne n’avait
eu le courage de aire pendant des années, comme laréorme des retraites et des régimes spéciaux, l’auto-
nomie des universités, le serviceminimum dans les transports etles écoles, la baisse des dépenses
publiques, la lutte contre les déserts
médicaux, la mutation écologique,
les investissements d’avenir. Jamais
je n’ai cédé à la rue.Tout au long de ces crises, j’aiprotégé la France et les Français.
Aujourd’hui, vous devez
comparer mon projetà celui du parti socia-liste. Vous devez vousdemander ce que sera
la France dans cinq ansselon celui des deux candidats qui sera
élu président de la République.Ces deux projets sont radicalementopposés. Je ais le choix du travail,du mérite, de la responsabilité et de
l’autorité, et non le choix de l’assistanat,
de la dette, de l’égalitarisme et du multi-
culturalisme.
Mes chers compatriotes, si notrepays est une grande nation, c’est
parce que dans les dicultés, il a toujours choisil’eort et le travail. Aujourd’hui, plus que jamais,nous devons
aire le choix du travail
. Supprimer ladéscalisation des heures supplémentaires, revenir
sur la réorme des retraites, embaucher de nouveaux
onctionnaires eraient courir de grands risques àla France.
Contrairement au candidat socialiste, je suis opposéà une société de l’assistanat
où les droits n’ont jamais
de contrepartie sous la orme de devoirs.Chaque aide de la collectivité doit donner lieu à
une contrepartie ou à une contribution minimale. Les
bénéciaires du RSA devront eectuer des travauxd’intérêt général et leurs eorts d’insertion serontrégulièrement évalués. La raude sera plus sévère-ment sanctionnée : ceux qui raudent les presta-
tions sociales ne pourront plus en bénéfcier pendant
plusieurs années.
En même temps, il aut aider ceux qui
veulent travailler à trouver un emploi.
Tout chômeur dont les chances de
retrouver un emploi dans le mêmemétier sont aibles, aura droit à uneormation, à l’issue de laquelle ildevra accepter l’ore d’emploi quiy correspond.Toute embauche d’une personneau chômage de plus de 55 ans seraexonérée de charges sociales patro-nales. Au moment où chacun doit
cotiser plus longtemps pour avoir uneretraite à taux plein, il est essentiel que chaque senior
puisse avoir un emploi jusqu’à l’âge de la retraite.Je poursuivrai l’eort d’investissement et d’inno-vation pour aider nos entreprises à se développer et
créer des emplois, en particulier les PME. Je déen-
drai la production industrielle rançaise.
Je veux consolider le dynamisme de notre agricul-
ture qui a réalisé de magnifques perormances depuis
2007, et
conorter le monde rural
qui préserve nospaysages et l’identité de nos territoires. Pour cela,
Aujourd’hui,vous devez comparermon projet à celuidu parti socialiste.Vous devez vousdemander ce que serala France dans cinqans selon celui desdeux candidats quisera élu président dela République.
 
j’adapterai les normes nationales à la ruralité et je
déendrai la PAC comme je l’ai ait depuis cinq ans.Je continuerai à renorcer la présence médicale dans
le monde rural.
L’Europe a des rontières : elle doitles protéger. Je me battrai pour une
politique commerciale européenne
plus erme, comme je me suis battu
pour réormer la zone euro. En
l’absence de réciprocité, si l’Europene réserve pas ses marchés publics
aux entreprises qui produisent enEurope, la France le era pour sespropres marchés.
Je diviserai l’immigration pardeux
parce que les étrangers ne
peuvent pas s’intégrer s’ils sont tropnombreux et parce que nous devons protéger l’équi-libre de nos régimes sociaux et du marché du travail.
Je mettrai n au regroupement amilial automa-tique et à l’immigration encouragée par les presta-tions sociales. Aucun étranger ne pourra s’installeren France sans avoir passé et réussi un examen deconnaissance de la langue rançaise et des valeurs
de la République. Contrairement au candidat socia-
liste, je suis opposé aux régularisations qui alimentent
l’immigration illégale.
Il aut réormer Schengen pour retrouver la maîtrisede nos rontières extérieures. S’il n’y a pas de progrès
signicatis dans ce domaine d’ici un an, la Francesuspendra sa participation à l’espace Schengen etrétablira des contrôles ciblés à ses rontières pourrepousser l’immigration clandestine. Mon choix est
clair :
la Turquie n’a pas vocation à entrer dans l’Union
européenne
.Je serai infexible sur le respect de l’identité de la
France. Tous ceux qui cherchent à détruire les valeurs
des Français et appellent à la haine seront éloignés
de notre territoire. Contrairement au candidat socia-
liste, je suis opposé au droit de vote des étrangers
qui ne résoudrait aucun des problèmes de l’intégra-tion et serait la porte ouverte au communautarisme.
L’école doit être un espace d’autorité, d’exigence,de respect et de mérite.
Je veux que l’ons’occupe dès la maternelle des enantsqui ont des dicultés, qu’elles soientpsychologiques, médicales, amiliales,ou culturelles. Plus aucun enant ne doit entrer ensixième tant qu’il ne sait pas lire, écrire et compter.Je veux rétablir les apprentissages ondamentaux.
Plutôt que de dépénaliser le cannabis,
je lutterai contre les trafcs de drogueà la sortie des écoles, parce que trop
de parents se sentent démunis aceà ce féau.
Je protégerai la amille
car elle estla structure de base de l’éducationet de l’épanouissement des enants.Je ne toucherai pas aux règlesondamentales de notre politiqueamiliale, qu’il s’agisse du quotient
amilial, des emplois amiliaux ou des
allocations amiliales. Je continuerai àdévelopper les solutions de garde pour
les jeunes enants. Je donnerai aux mères qui ont
élevé des enants et veulent reprendre un travail, un
droit réel à une ormation proessionnelle. Je conti-nuerai à responsabiliser les amilles par la suspen-
sion des allocations amiliales lorsque les enants nerespectent pas l’obligation scolaire. Je maintiendrai
le droit pour les parents de choisir l’école de leursenants. Je ne suis pas avorable au mariage et àl’adoption par les couples homosexuels.
La amille est aussi le premier lieu de la solidarité
à l’heure de la retraite et de la vieillesse. Je veux lasoutenir dans ce rôle.
J’ai réormé les retraites pourpouvoir les sauver et les indexer sur l’infation.
Elles
seront désormais versées le 1
er
du mois et non plus le 8.
J’ai supprimé les droits de succession pour lesconjoints survivants, je revaloriserai à nouveau les
pensions de réversion, parce que quand on a travaillé
toute sa vie, on est en droit d’attendre que sa veuve
vive dans des conditions de vie décentes. Je maintien-
drai l’exonération des droits de succession pour lespatrimoines de taille moyenne.Je donnerai à toutes les amilles les moyens des’occuper dignement de leurs parents dépendants.Pour que la réorme de la dépendance soit durable,il allait remettre en ordre nos nances publiques.Nous pourrons la aire dès 2013. Contrairement aucandidat socialiste, je suis opposé à l’euthanasie.
NICOLAS SARKOZY
LAFRANCEFORTE.FR
Contrairementau candidatsocialiste, je suisopposé au droit devote des étrangers quine résoudrait aucundes problèmes del’intégration et seraitla porte ouverte aucommunautarisme.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->