Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
4Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Sarko Réponse à M. BAYROU

Sarko Réponse à M. BAYROU

Ratings: (0)|Views: 76,624|Likes:
Published by redacweb6352

More info:

categoriesTopics, Art & Design
Published by: redacweb6352 on Apr 28, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

04/28/2012

pdf

text

original

 
LA
FRANCE
FORTE
NICOLAS
SARKAZY
Paris,
le
27
avril2A12
Monsieurle
Président,
Vous
avezbien
voulu me fairepartdes
préoccupations prioritaires
des
électeurs
quiontporté
leursulfrage
sur
votre nomdimanche dernier,
et
jevousenremercie,Danscette électionhistorique
pour
nolrepays,le débat
a
besoin declarté,et
c'est
donc bienvolontiers
que
je
réponds
à
vosquestions.Les deuxprojetsquiseprésentent
à
la
décision
des
Français sont
à ce
point
différents
dansles
mesures
qu'ils
compodent
et
les
valeurs
quiles
sous-tendent,
qu'il
est
fondamentalque
chaque Français soitpleinementéclairé avant
de
faireson
choix.
Avecun taux
de
parlicipation
de
près
de
80%,
les
Français
ont
prouvé
qu'ils
étaient
parfaitementconscients
de
l'importancedesenjeux de cescrutin.Avecplusde 30% des suffragesquise sontporléssur des candidats ditsprotestataires,ils nous ont adressé un message d'inquiétudefaceà unmonde
en
pleinbouleversement,
Au
terme
de
quatreannées
de
crised'uneintensitésansprécédent,nos
concitoyens
se
demandentavecluciditési
la
Franceest capable de conserverlesgrandséquilibres de sonmodèlede société
:
desseruicespublicsdegrandequalité,maisquiexigentune
gestion
rigoureuse desfinancespubliques;
un
régime
de
protectionsociale
généreux,
mais
qui
pèseexclusivement
sur
le
coût du travail alorsque
la
compétition
internationale
devient
de
plusenplus
rude
;
une société ouverte et
accueillante,
mais
qui
s'intenoge
surla
préservation
de
son
identité
face
à
des
phénomènesmigratoires
de
plus
en
plus
diff
iciles
à
maîtriser.
Les
Français
ont
exprimé
un
besoinnonpas
de
murs, maisde
frontières
:frontières
géographiques,
pour
rester
un
pays
accueillant,
mais
à
un
rythme
compatible
avecnos
capacités
d'intégration
;
frontièresculturelles,
pour
rester une société
ouvefie,
mais
quine
renoncepasauxvaleurs essentielles
deson
identité
et de sa
cohésionnationale;frontièreséconomiques,
pour
participer
au
libre-échange,
maissansmettre
enpéril
nos
emplois
;
frontières éthiques,pourréalfirmerquelquesrègles
simples,
mais importantes
de
la
vie
commune,
en
particulierles
valeurs
d'autorité,
de
responsabilité,
de
mérite,de
travail,
Nousavons
un
mode
de vie
et
une
identité.Nousavons
des
valeurs. Nous avons
des
racinesintellectuelles
et
philosophiques
qui
mettent
I'homme,
lafamille,lajustice,
la
civilisation
au
centre
de
I'actionpublique.
Au
cours
des
années
récentes,
une
certaine course
à
la
mondialisation,
à
la
libéralisation
des
échanges,
à
la
financiarisation
de
l'économie,
à
la
suppression
des
frontières,y
compris
par
I'Europe,
a
pudonnerle
sentiment
de
reléguer l'humain
ausecondplan.Tel
est,
je
crois,
I'inquiétudequeressententbeaucoup
de
nos compatriotes,MonsieurFrançois
BAYROU
Président-fondateur
du
MouvementDémocrate
18,
RUE
DE
LA
coNVENTtoN
-
pARrs
rsÈvr.
TEL:
01 s3 95
2012
www.LAFRANCEFoRTE.FR
ADRESSE
POSTALETSA
61559.75901
PARIS
CEDEX
15
 
LA
FRANCE
FORTE
NICOLASSARKOZY
Vous
évoquez dans
votre
lettre I'héritagedu
Conseil
National
dela
Résistance,Comme
vous le
savez,
cette
plate-forme politique,née d'une
des
périodeslesplusdramatiques
de
notre histoire, m'est
chère.
Elle nousdonne une leçon
dont
la
force
traverse
les âges :unenationqui
veut
préseruerI'essentiel
de
ses valeursdoit avoir
le
courage
de
seréformer.
llfallait
avoir
Ie
courage
de
réformer les retraitessinous voulionsgardernotresystèmeparréparlition,
ll
fallaitavoir le
courage
de
réformer l'université
si
nous
voulions
resterune
grande
nation
de
savoir,
de
sciences
et de
pensée.
ll
fallait avoir
le
courage
de
réformerI'hôpital
si
nous voulionscontinuer
à
soigner avec
un
très
hautniveau dequalité
sans
mettreenpérille financementdel'assurance-maladie.
ll
fallaitavoir
le
courage
de
rendre
nos
administrations
plus
efficientes
si
nous voulionsgarder
nos
servicespublics protecteurstout enretrouvant la maîtrisede
nos
linancespubliques.Comme vous,
je
reconnaislesefforls
des
Français dans lacrise. Comme vous,
jene
leurdissimule
rien
de cequ'il
reste
à
faire.
Mais
je
veux également
leur
faireparlagerma conviction
la
plustotale,
que
notrepays peuts'ensortir,qu'ilpeut
resterunegrandepuissanceindustrielle,
qu'ila toutesles
cartes
en
main
pour
restermaître
de
son
destin.
Je
veux
traceravec
les
Français
un
chemin d'effort,
de
conf
iance
et
d'espérance.
Si
les
Français
m'accordent
leur
suffrage,
je
vous
confirme
mon
intentiond'inscrire
dans
notre
Constitution
une
règle
d'orqui
empêchera
les
générationsactuelles
de
s'endetter
sur
le
dos
desgénérationsfutures.Comme
vous
le
savez,
j'ai
déjàsoumisce texte
au
Parlement, mais les résultats
du
scrutin
ne
m'ont
pas
permis
de
pouvoirconvoquer
le
Congrès
àfin
d'adoption
de
cetterègle.
Cette
situation
devrait-elle
se
produire
à
nouveau
aprèsl'élection
présidentielle,
je
soumettrai
alors
au
référendum I'adoptionde la règle d'or,
J'ai
présenté
un
projet présidentielappuyé
sur
unchiffrageextrêmementprécis
etrigoureux,
ll
prévoitle retour
à
l'équilibredesfinancespubliquesen2016.
Ce
retour
à
l'équilibre représente
un
effort
de
1
15
Md€,auxquels s'ajoutentlesmesures
que
j'ai
annoncées durantlacampagne, dontle coût s'élève
à 9,5
Md€,
soit au total
124,5Md€.
lls
seront obtenus
pourles
deux
tiersparun
effort
de
réduction
des
dépensespubliques
et
pour
un
tiersparune augmentation
des
recettes,sansaucunimpôt nouveausur
les
ménages, Leséconomies
que
j'envisage
sontles
mêmes
que
celles
que
propose
la
Cour
des
Comptes,
en
parliculier
la
réduction
des
effectifs
de
fonctionnaires
de
I'Etat
et
des
collectivitésterritoriales,
à
l'exception
des
enseignants
du
primaire,
la
baisse des dépenses
de
fonctionnement
des
administrations,
la
maîtrise
de
Iacroissance
des
dépensesd'assurance-maladie,
ouencorelegel
des
transfertsdeI'Etataux collectivités territoriales,
Cet effort
repose
sur
une
hypothèse
de croissance
moyenne
de
1,7o/o
entre 2012 et 2016,variant
de
A,7o/o
ën2012
à2o/o enlre 2014 et
20'16,
Je
rappelle
qu'avant
lacrise de
2008,
lacroissancemoyenne
de
la
France
ces
20dernières
annéesa été de2%
chaque
année.
ll
s'agit doncd'une
hypothèse
à
la
foiscrédible
et
raisonnable,
Au
demeurant,silacroissance devait êtreplusfaibleque prévu,
j'aiveillé
à
ceque
le
budget de I'Etatcomporteune
réserue de
6
Md€paran
pour
faire faceà
un
tel aléa.
2
18,
RUE
DE
LAcoNVENTToN
-
pARrs
rsÈvr.
TEL:
01
53
95
2012
www.LAFRANCEFoRTE.FR
ADRESSE POSTALE
TSA
61559
-759OTPARIS
CEDEX
15
 
LA
FRANCE
FORTE
NICOLAS
SARKCIZY
Je
notequelecandidatsocialiste,poursapart,neproposeaucunemesure
de
réductiondesdépensespubliques,Aucontraire,il lesalourdit,
décale
à2017le
retourà
l'équilibre,soitune augmentationde
35
Mds€de ladettepublique,
et
retientune hypothèse
de
croissance
pour
financersonprôgrammeà
parlir
de
2015quela Francen'aatteinteque
I
foisen 30ans
(2,SIo).
Au-delà
des
hypothèses,ce sonttout simplement les résultatsquenousavons obtenusau coursde
ce
quinquennat
en
matièrede dépensespubliquesquicrédibilisentsansconteste madémarche,
En 2011,
nous
avons
ramené
ledéficit
à5,2% du
PIB
au lieudes
5,7%
prévus
à
I'origine, réalisant
ainsila
plus
impoftanteréduction
du
déficitpublicdepuis
38ansque
la
France
esten
déficit chaqueannée,
La
croissance
des
dépensespubliques
en
2011
a
étéla
plus
faible
depuis 19ô0.Depuisdeux
ans,
la
Francerespecteégalementl'ONDAM,
cequ'aucun
gouvernementn'avait
jamais
réussi
à faire
jusqu'àprésent,
et
toutceladans
un
contextede
crise.
Je
n'opposerai
pasla
réductiondesdéficits
et
lacroissance,
La
France
a trop
cédé, commebeaucoupdepays
en
Europe,à
la
facilitéconsistantàpenserqu'enl'absencedecroissance,onpouvaits'abstenir
de
rembourser
lesdettes.Ce temps
est
résolument
derrière nous,Ce
que
j'essayedefairedepuis
la
crisede 2008,c'estdetrouverun chemin
justeet
raisonnable
de
redressementdes financespubiiques,
d'unepart,
de
soutien
à
la
croissance,
d'autrepart,
pardes
réformes
de
compétitivité
et
desinvestissementsd'avenir,Cette stratégie
a
réussipuisque
la
Francea à
la
fois
réduitson déficitet est
le
seuldesgrands paysoccidentaux
quin'a
pas
eu
un seultrimestre
de
récession
depuis
le
deuxièmetrimestre
2009.
Toute
autreestla
situation
de
payscomme
laGrèce,
I'Espagne,
le
Porlugal
ou
I'ltalie,
obligésaujourd'hui
de
fairedes effortsdrastiques faute
de
les
avoir faitsauparavant.
Je
partagevotre
préoccupation,
la
France
doitêtre une
grande
terrede
production,
Sur ce sujet,
une
exigencede
vérité
s'impose
:
ledéclin
de
I'emploi industriel
français
remonte
à
lacrisedes années
70.
Cesont 30
années
de
choix économiques
et
industriels
quiont
paupérisé
I'industrie
française,
qu'il
s'agisse
du
démantèlement
au
début
des
années
80de
filières
industriellesentières,
tellesque
la
sidérurgie, l'industrieautomobile
ou
l'industrie navale,de
la
retraiteà 60 ans
en
1983,des
35
heures
en
1998,
de
I'alourdissement
constant
de
la
liscalité
sur
les
entreprises
et
du
coût
du
travail,
de
I'insuffisanced'investissements,d'innovationet derechercheou encore
du
renoncementà entreprendrelesindispensables
réformes.
Toutescesfaiblessesont
été
une
à
une conigées
au
cours
du
quinquennat
:
crédit-impôt-recherche,
pôles
de
compétitivité,suppression
de
la
taxe
professionnelle,défiscalisation
des
heures
supplémentaires
pour
donner
du
pouvoird'achat
aux
salariés
sans
alourdir
le
coût
du
travail,investissements
d'avenir, fondsstratégiqued'investissement,aide au financement
des
PME,..
Les
résultats
sontlà,le
déclin
de
I'emploi industriel
est
enrayé :
en 2011,pourla
première
fois
depuis30 ans, nousn'avonsglobalementpas perdud'emplois industriels.
3
18,
RUE
DE
LA
CONVENTION-
PARIS
rsÈvr.
TEL:
01
53
95
2012
WWW.LAFRANCTToRTT.TR
ADRESSEPOSTALE
TSA
61559.
75901
PARIS
CEDEX
15

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->