Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Arbres Et Fin Des Temps

Arbres Et Fin Des Temps

Ratings: (0)|Views: 35|Likes:
Published by jmsergio

More info:

Published by: jmsergio on Apr 29, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/24/2012

pdf

text

original

 
Arbres et fin des temps
 Selon Hilarion, les opérations maffieuses de déforestationconjuguées aux gigantesques incendies criminels qui semultiplient en de nombreuses régions de notre planète,marquent l'imminence de la fin des temps.
 
Les kabbalistes ont fait de l’arbre le symbole universel de la vie.
Selon eux, toutes les créatures se situent quelque part sur ce grand arbre symbolique
qu’ils nomment « l’Arbre séphirotique ». Certaines vivent dans ses racines, d’autres
dans son tronc,
d’autres encore dans ses branches, dans ses feuilles, ses fleurs, ou
ses fruits ; tous les êtres qui peuplent notre monde, toutes leurs activités, toutes les
régions physiques et spirituelles qu’ils sont amenés à traverser trouvent leur place sur
le grand Arbre de la Vie.
L'Arbre séphirotique, symbole de la vie universelle
 
(illustration d’Ivano Marchesani).
 
 
 
Ce n’est certes pas un hasard que la Kabbale ait ainsi résumé la vie sous ses multiplesmanifestations par un arbre. Chacun sait qu’en l’absence
des arbres, la vie, sous sesformes actuelles, deviendrait rapidement impossible sur notre planète. Or, la majorité
de nos forêts sont aujourd’hui menacées de disparition rapide du fait de la folie des
hommes.Les plus éminents biologistes considèrent qu
’un grand nombre d’espèces animalesrestent encore à découvrir à la surface de la Terre, mais que la plupart d’entre ellesauront disparu avant même d’avoir pu être identifiées en raison du comportement
irresponsable de nos dirigeants et des lobbies industriels et maffieux qui continuent
d’organiser le massacre des arbres.Bay Brook et une équipe de chercheurs de l’Université australienne de Darwin ontréalisé récemment une étude à partir des données chiffrées d’une enquête menée dans
la région de Singapour, qui avait démarré dès 1819 au moment de la colonisation
britannique, et qui s’est poursuivie jusqu’à nos jours.
Depuis 1819, 95% de la végétation couvrant cette région a été abattue, dont plus de
50% au cours des 20 dernières années. L’effet de cette
déforestation forcenée est que1100 espèces animales sur les 3196 répertoriées en 1819 ont déjà disparu, dont plusde la moitié au cours des seules 10 dernières années.
La progression est donc exponentielle, à tel point que, si rien n’est fait pour l’en
rayer,
la totalité des mammifères sauvages, crustacés et poissons d’eau douce habitant larégion de Singapour et du sud de la Malaisie devrait avoir disparu d’ici une quinzained’années !
Or, ce qui a pu être vérifié au niveau du microsystème de la région de Singapour
s’applique malheureusement à l’ensemble de l’écosystème tropical et subtropical
planétaire, à commencer par le poumon de notre Mère la Terre : la forêt amazonienne.
Quant aux vastes forêts qu’abritaient jadis les régions tempérées de la Te
rre, leur
rapide disparition est liée à la fois à l’appétit de promoteurs véreux et à lamultiplication d’incendies de plus en plus gigantesques, comme ceux qui se sontpoursuivis tout au long de l’été 2005 en Espagne, au Portugal et en bien d’autres
régio
ns de l’hémisphère nord. Les incendies qui embrasent et détruisent les forêts del’hémisphère nord sont souvent le fait de pyromanes ou de criminels irresponsables.Cependant, au niveau de la faune, de la flore et de l’environnement, les résultats de
leurs
agissements s’avèrent tout aussi catastrophiques que ceux observés sous lestropiques. Qu’ils viennent du Brésil, de la Malaisie, de la Russie, du Portugal, de laCalifornie ou d’ailleurs, ceux qui participent sciemment ou inconsciemment à la
déforestation mondiale sont tous, à des degrés divers, inspirés par des entités
ténébreuses dont l’objectif final est la destruction de la race humaine.Car les conséquences de la déforestation planétaire n’impliquent pas uniquement la
flore et la faune. Elles sont nombreuses, dramatiques, irrémédiables même, et ellesconcernent directement tous les habitants de notre planète, à commencer par leshumains eux-mêmes :
 
 L'affectation agricole de nombreuses forêts décimées conduit à les exposer sansprotection à la tota
lité des précipitations. L’augmentation considérable du
ruissellement, qui lui-même accroît les phénomènes d'érosion, entraîne leur
dégradation rapide. En Amérique du sud, d’immenses surfaces ont ainsi été
définitivement vidées de leurs richesses naturelles. En quelques années, voire enquelques mois, de fragiles écosystèmes sont, le plus souvent par ignorance,irrémédiablement transformés en espaces stériles. On estime que seules 6% des terresamazoniennes amputées de leurs forêts sont adaptées à l'installation d'une agriculturepermanente.
Voici l’aspect pitoyable que prennent les forêts tropicales après leur massacre
par des humains irresponsables : non seulement tout est saccagé (Cf. photos ci-dessus), mais les esprits de la nature (gnomes, elfes, sylphes, ondines et autres
élémentaux) qui donnaient vie à ces forêts émigrent ensemble vers d’autresrégions à l’approche des tronçonneuses (Cf. illustration ci
-dessous), ce qui

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->