Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Laurent Grasso Eva Besnyö Rosa Barba

Laurent Grasso Eva Besnyö Rosa Barba

Ratings: (0)|Views: 774 |Likes:
Published by jasonfist

More info:

Published by: jasonfist on May 22, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/22/2012

pdf

text

original

 


#
 
93
Concorde
 
Dans cette exposition présentée au Jeu dePaume, l’artiste étend cette notion de « pouvoir diffus » (Michel Foucault parlerait de « pouvoir désindividualisé »), et fait naître des réflexionsautour des stratégies panoptiques du pouvoir. Ila spécialement conçu un dispositif labyrinthique,avec corridors et doubles passages, créantde véritables espaces d’expérience pour lespectateur, l’incitant à constamment reconfigurer sa grille de références. Ce dispositif rendpalpable le lien de chacun des films présentésavec une réalité parallèle et invisible : fantômesde l’histoire dans
Bomarzo
 , ennemi invisible dans
The Silent Movie
 , phénomène « miraculeux »dans
Les Oiseaux
 , reconstruction d’un pasdisparu dans
Uraniborg
.En proposant la simultanéité des expériencestemporelles et spatiales, en tendant la relationentre le connu et l’inconnu ou en contractant ladistance entre le visible et l’invérifiable, le travailde Laurent Grasso met en évidence l’asymétrieentre
voir 
et
être vu
et produit chez le spectateur un léger vertige qui met en doute notre capacitéà appréhender le monde qui nous entoure.Marta Gili, commissaire de l’exposition
Studies into the past
Collection Ellen et Michael Ringier, SuisseCourtesy Galerie chez Valentin, Paris
Bomarzo, 2011
Production : Fondation Cartier pour l’art contemporain et Laurent GrassoCourtesy Galerie chez Valentin, Paris & Sean Kelly Gallery, New York
Toute observation est une manière partielled’appréhender la réalité. Le travail deLaurent Grasso explore les interstices de cetteobservation partielle. Les espaces d’incertitudeou de doute que suscite n’importe quelleconjecture dans le domaine de la science, del’histoire, de la perception ou de la croyancesont convoqués afin de construire des réalitésparallèles susceptibles de mettre à l’épreuvenotre système de connaissance et notre capacitécritique. Il ne s’agit pas pour lui de vérifier lavéracité de nos suppositions, mais d’exploiter leurs fractures et leurs tensions pour en faire lamatière première de son travail. L’observation,mais aussi le contrôle, la surveillance, le pouvoir ou l’emprise de la science ou de la croyance,ainsi que la réversibilité ou la simultanéitétemporelle font partie des champs explorés par Laurent Grasso dans son œuvre. Chacune deses pièces développe des narrations multiples etsimultanées, qui transforment ce qui est connuou familier en une expérience psychologique, etparfois physique, inquiétante.La perception communément répandue, selonlaquelle ce sont les instruments d’observationet de surveillance qui exercent le pouvoir,indépendamment de ceux qui les manipulent,est ici mise en pratique par Laurent Grasso.
 
salle 1
Bomarzo, 2011
 
Bomarzo
a été filmé dans les jardins de Bomarzo,aussi nommés parc des Monstres ( 
Parco dei Mostri 
 ),construits par le comte Vicino Orsini vers 1550 dansla province de Viterbe, en Italie. Le parc abrite dessculptures extravagantes, représentant un ensemblede thèmes et de figures de la mythologie, dontplusieurs sont inspirés du
Songe de Poliphile
. Lanarration en voix off est une construction qui mêledes citations d’inscriptions gravées sur les socles dessculptures, les plaques et les pans de mur, issues dedocuments et d’études sur Bomarzo et du
Songe dePoliphile
. Depuis sa redécouverte par des artistessurréalistes à la fin des années 1930, le jardindemeure encore aujourd’hui un endroit mystérieuxdont les interprétations sont multiples.
Studies into the past
 
Studies into the past 
est le titre générique d’un projetconceptuel qui regroupe des dessins et des huilessur panneau de bois au style et à la facture inspirésdes peintres flamands et italiens des XV
e
et XVI
e
 siècles – Bruegel, Piero Della Francesca, Botticelli,Fra Angelico... Les références, caractéristiques del’époque, sont mélangées à des éléments du futur,phénomènes étranges ou célestes, issus des films :éclipses, aurores boréales, météorites, nuagesd’oiseaux ou de fumée, pierre lévitant au-dessus d’unpaysage. Ce mélange des temps passé, présent etfutur a pour objectif de produire une fausse mémoirehistorique.
salle 2
Les Oiseaux, 2008
Filmées dans le ciel de Rome au-dessus du Vatican,des nuées d’étourneaux dessinent à très grandevitesse dans le ciel des formes graphiques. Lesoiseaux se comportent comme des particulesdans un champ magnétique évoluant de manièrealéatoire. Certaines civilisations interprètent les volsd’étourneaux comme des présages.
The Construction of History, 2012
Le tournage de ce film a été effectué depuis lecortège diplomatique lors des funérailles du pape Jean-Paul II au Vatican, en 2005. Il montre la culturede la mise en scène et l’importance des dispositifssymboliques employés par le Vatican.
Production : Jeu de Paume et Laurent Grasso
1610 III, 2011
1610
reprend un dessin de Galilée issu de sonouvrage
Sidereus Nuncius
(« messager des étoiles »),
1610 III, 2011
Collection François BlancCourtesy Galerie chez Valentin, Paris & Edouard Malingue Gallery,Hong Kong
Uraniborg, 2012
Production : Jeu de Paume et Laurent GrassoCourtesy Galerie chez Valentin, Paris, Sean Kelly Gallery, New York& Edouard Malingue Gallery, Hong Kong

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->