Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Facebook - bibliothèques publiques

Facebook - bibliothèques publiques

Ratings: (0)|Views: 78|Likes:
Published by Louis Burle
Comment s'exposer sur les réseaux sociaux pour les bibliothèques publiques.
Comment s'exposer sur les réseaux sociaux pour les bibliothèques publiques.

More info:

Published by: Louis Burle on May 30, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as ODT, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/30/2012

pdf

text

original

 
Comment utiliser Facebook en bibliothèque publique ?Les réseaux sociaux
Les
digital natives
(les 15-25 ans actuellement) ont des pratiques culturelles finalement trèséloignées de leur aînés, notamment en terme d'appréhension des outils numériques. Il leur estdevenu normal, grâce aux outils de partage communautaire et d'expression sociale, de s'exposer(se montrer), sans prendre d'ailleurs la mesure des difficultés potentielles qu'il y a à confier desdonnées personnelles à une entreprise (mais également au vu et au su de tout un chacun).L'
identité numérique
prend désormais une importance capitale au point que des sociétés offrentla possibilité de nettoyer (et/ou soigner) son apparence numérique.Chaque internaute développe sa propre identité numérique, qui est un prolongement de soivirtuel. L'un des biais les plus usités pour développer cette identité sont les réseaux sociaux,principalement Facebook. La communauté des utilisateurs de ce site internet a désormaisdépassé les 500 millions de membres à l'échelle de la planète. Leur nombre ne cesse de croîtreen France.Les bibliothèques s'exposent désormais massivement sur la Toile, via leur site web. Toutefois,celui-ci conserve une forte connotation institutionnelle qui nuit à la dimension participative qu'ilpeut et doit prendre. L'un des moyens de contourner cette difficulté récurrente tient dans le faitd'investir les réseaux sociaux et surtout Facebook. Les bibliothèques de Metz et la BPI ont ainsidéveloppé des pages publiques Facebook et entrent ainsi en interaction de manière renouveléeavec leur propres usagers et une nouvelle communauté d'internautes.Elles y développent une approche de la relation à l'usager totalement repensée, notamment entermes de proximité comme de ton. La solennité n'est plus de mise. Toutefois, outre la manièred'être, de se présenter et de communiquer, c'est surtout dans l'offre de contenus qu'unedifférence de fond se fait jour.
S'exposer via les réseaux sociaux : quelles informations mettre à la disposition desusagers ?
Ces deux exemples permettent de déterminer les informations qu'il convient de proposer auxusagers sur une page Facebook. Ainsi, sans dupliquer les éléments contenus sur le site web del'établissement, il semble nécessaire d'offrir quelques informations pratiques qui permettront debien identifier la bibliothèque (le lieu, l'adresse, le site internet, les horaires d'ouverture, ladiversité des collections ainsi que les services spécifiques proposés qui font le sel del'établissement, etc.)Les bibliothèques de Metz comme la BPI ont choisi de développer une manière très personnelleet personnalisée de se présenter et de s'exposer. Elles
éditorialisent 
les contenus qu'ellesmettent à disposition sur leur page Facebook.Ce sont une partie des animations – finement choisies – qui sont présentées, commentées et quiprovoquent une interaction avec les usagers/internautes. Ces bibliothèques s'appuient sur leursspécificités et se créent une véritable
marque de fabrique
.
La nécessité de produire du contenu :
s'exposer sur Facebook amène donc à développer descontenus spécifiques et un ton dédié pour les présenter. L'action culturelle est l'un des vecteurspermettant d'enrichir la page. Au-delà, ce sont des ressources documentaires, vire patrimoniales(pour Metz) présentées et valorisées qui créent les conditions de l'interaction.En s'exposant ainsi, les bibliothèques ont rejoint les internautes sur leur terrain de jeu. Elles ygagnent en lisibilité et en légitimité en jouant de nouveau un rôle de passeur, de médiationautour de leur force principale, la richesse de leurs collections (pensées comme des ressourcesdocumentaires au service d'un projet).
L'exemple de la Bibliothèque municipale deMetz 
Son directeur a fait le choix stragique decréer un avatar pour son établissement. Celalui permet de s'identifier très clairement à lafois sur son site internet et sur les seauxsociaux.
Miss Média
est de ce point de vue uneréussite. Cet avatar est également utilisé dansla communication courante de l'établissement.La page Facebook desbibliothèques/médiathèques de Metz joue à lafois sur la communication institutionnelle et surIl s'agit là d'un outil permettant de repenser sacommunication, de manager différemment leséquipes de professionnels et de faireconsidérablement évoluer l'image de labibliothèque.Les contenus proposés portent su l'actualité dela bibliothèques, ses collections, l'actionculturelle et sur l'évolution de la société,toujours du point de vue du bibliothécaire ; toutcela est fait avec réel propos, parfois un regarddécalé.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->