Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
9Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Bac-blanc-SES-6-juin12

Bac-blanc-SES-6-juin12

Ratings: (0)|Views: 27,794 |Likes:
Published by Letudiant.fr

More info:

Published by: Letudiant.fr on May 31, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/10/2013

pdf

text

original

 
BAC BLANC LETUDIANT.FRSERIE ESSCIENCES ECONOMIQUES ETSOCIALESDurée : 4 heures – Coefficient 7
Question de synthèse étayée par un travail préparatoire
Il est demandé au candidat :1. de conduire le travail préparatoire qui fournit des éléments devant être utilisés dansla synthèse.2. de répondre à la question de synthèse :
1
-
 par une argumentation assortie d’une réflexion critique, répondant à la problématique donnée dans l’intitulé,
2
-
en faisant appel à ses connaissances personnelles,
3
-
en composant une introduction, un développement, une conclusion pour unelongueur de l’ordre de trois pages.Ces deux parties sont d’égale importance pour la notation.Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l’expression et du soin apporté à la présentation. 
THÈME DU PROGRAMME :Intégration européenne et politiques économiques et socialesTravail préparatoire
(10 points)
Vous répondrez à chacune des questions en une dizaine de lignes maximum.1.
Rappelez la distinction entre déficit public et dette publique. (
Document 1
) (
1 point 
)
2.
A partir des données chiffrées du
document 1
, vous présenterez l'évolution de ladette publique de la zone euro entre 2006 et 2011. (
1 point 
)3. Pour quelles raisons la lutte contre les déficits est-elle devenue une nécessité pourles pays européens comme la France
? (document 2) (1 point)4.
Expliquez la phrase soulignée (
document 2
) (
2 points
)5. Existe-t-il une corrélation entre l’évolution de la demande intérieure et celle de lacroissance dans la zone euro ? (
document 3
) (
2 points
)
6.
Comment les plans de rigueur peuvent-ils créer un cercle vicieux récessionniste?(
document 4
) (
2 points
)
Question de synthèse
(10 points)
Après avoir expliqué pourquoi il peut sembler nécessaire de réduire la dettepublique en Europe, vous montrerez les risques liés à cet objectif.
 
DOCUMENT 1 :
Evolution des déficits publics et dettes publiques dans l'Union Européenneentre 2006 et 2011 et croissance
ZoneeuroUE à27AllemagneFranceGrande-BretaqneEspagneItalie
Déficit
(-) ou excédent (+) budgétaireen
2006
, en % du PIB-1,3-1,4-1,6-2,3-2,7+2-3,3
Déficit
(-) ou excédent (+) budgétaireen
2011
, en % du PIB-4.1-4.5-1-5.2-8.3-8.5-3.9
Dette
 
publique
, en % du PIB, en
2006
68,361,467,663,743,539,6106,5
Dette
 
publique
, en % du PIB, en
2011
87.282.581.285.888.268.5120.1
Taux de croissance du PIB (%) envolume en 2006
3.33.33.72.52.64.12.2
Taux de croissance du PIB (%) envolume en 2011
1.41.53.11.70.70.70.4
Taux de croissance du PIB (%) envolume, prévisions pour 2012
-0.300.60.50.5-1.8-1.9Source: Eurostat
, Communiqué de presse euro-indicateurs
DOCUMENT 2 :
Il y a un mois, à l’occasion de la séance solennelle de début d’année, j’ai rappelé quatre orientations etprincipes fondamentaux à l’aune desquels la Cour examine la situation des finances publiques, etqu’elle a clairement dégagés dans ses précédentes publications :1le premier est qu’il faut que notre pays s’éloigne aussi rapidement que possible de la zonedangereuse dans laquelle il est entré, en raison de son niveau d’endettement ;2le deuxme est qu’il importe d’assurer la crédibilité des engagements de la France en matièrede finances publiques, ce qui suppose de préciser le plus possible les modalités retenues pour les tenir ;3le troisme est que les déficits récurrents de nos régimes de protection sociale, sans équivalentdans les autres pays d’Europe, sont des anomalies et doivent être éliminés ;4enfin, le dernier est que l’effort de redressement doit concerner toutes les entités publiques –Etat, sécurité sociale, collectivités territoriales et à la fois les dépenses et les recettes, maisdavantage les dépenses que les recettes, en raison du niveau déjà atteint par les prélèvementsobligatoires dans notre pays.L’objectif n’est pas d’assurer l’équilibre budgétaire pour lui-même. L’enjeu fondamental est que nouspuissions rester maîtres de nos décisions, et en définitive du destin de notre pays. Permettez-moi derappeler cette phrase de Paul Valéry : « La plus grande liberté naît de la plus grande rigueur ». Bien despeuples en Europe le mesurent aujourd’hui. Pour rester maître de sa souveraineté, un pays doit êtremaître de ses finances publiques.En toute hypothèse, ce niveau de déficit, même un peu inférieur à 5,7 % et moindre qu’en 2009 et2010, demeure trop élevé. Cela signifie que 110 Md€ de dépenses n’ont pas été couvertes par desrecettes, soit, par exemple, l’équivalent de l’ensemble des dépenses du budget de l’Etat effectuéespour l’enseignement scolaire, la justice et la défense.Avec un tel déficit, le montant de la dette publique continue d’augmenter à un rythme dont laprolongation serait difficilement soutenable : fin 2011, la dette publique avoisinait 85 % du PIB. EnAllemagne, ce même ratio, a commencé à refluer. Alors qu’il était, il y a quelques années, un peu plusélevé que celui la France, il se situe désormais en-dessous. En Italie, la dette s’élève à 120 % du PIBmais le déficit est mieux maîtrisé, il serait de 4,0 % en 2011. La Belgique connaîtrait un déficit de 3,6du PIB, les Pays-Bas de 4,3 %. La Suède quant à elle serait en excédent de 0,9 % du PIB pour une dettede 36 % du PIB.Source : Discours de M. Didier Migaud,
Premier président de la Cour des comptes*,
Mercredi 8 février2012
 
* La Cour des Comptes est une juridiction indépendante chargée de contrôler la régularité des comptespublics
DOCUMENT 3 :
Demande intérieure dans différents pays de la zone euro, base100 au 1er trimestre 2008
DOCUMENT 4 :
Un petit tour d'horizon des politiques annoncées chez ses voisins européens, ces derniers mois, donnenéanmoins une idée du vent de rigueur qui souffle sur le continent et de ce qui attend, peut-être, laFranceen 2012.-France : 12 milliards (0,6 % du PIB) sur deux ansPour réduire son déficit malgré une croissance en berne, le gouvernement entend économiser 12milliards d'euros (1 milliard en 2011, 11 milliards en 2012), essentiellement grâce à une hausse desimpôtset des taxes…les tours de vis budgétaires décidés en 2011 à travers toute l'Europene manqueront pas d'affaiblirla croissance, ce qui fera mécaniquementchuterles recettes, rendant nécessaires de nouvelles mesuresde rigueur, souligneMathieu Plane, du département analyse et prévisions de l'OFCE En d'autrestermes, la rigueur appelle la rigueur.-Allemagne : 86 milliards (3,5 % du PIB) sur quatre ansLe leader de la zone euro entendmontrerl'exemple et compteramenerd'ici à 2013 son déficit public à 3 % (contre 6 % en 2010) et sa dette à 60 % du PIB. Ce plan repose essentiellement sur la maîtrise desdépenses : gel des salaires des fonctionnaires, suppressions de postes dans la fonction publique,limitation des indemnités de chômage, réduction des effectifs militaires et du budget de l'armement...Côté recettes, plusieurs nouvelles taxes ont été créées, sur les combustibles et les billets d'avion,notamment.-Grèce : 28,4 milliards (12,7 % du PIB) sur cinq ansLaGrècefait partie, avec l'Irlande et lePortugal, des trois pays actuellement sous perfusion de l'Union  européenneet du FMI. Elément déclencheur de la crise de la dette, Athènes a adopté fin juin un pland'austérité sévère prévoyant des économies de 28,4 milliards d'euros d'ici à 2015. Un remède decheval pour une petite économie qui représente à peine 2,5 % du PIB de la zone euro. Ce plan estpartagé également entre des hausses d'impôt et des baisses de dépenses publiques. Il prévoit aussi

Activity (9)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Laura Lami liked this
Letudiant.fr liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->