Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
LE BUTEUR PDF du 04/06/2012

LE BUTEUR PDF du 04/06/2012

Ratings: (0)|Views: 688|Likes:
Published by PDF Journal
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct

More info:

Published by: PDF Journal on Jun 03, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

 
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1945 PRIX 20 DA
Halilhodzic établit son constat…… et commente la défaite du Mali
«Maintenant,ondoitaussifaireattentionauni
De notre envoyéspécial au Bénin
Bénin 1 - Mali 0
CesMaliensnefontpaspeur!
Diakité
«Le match faceà l’Algérie ne sera pas décisif»
 Amoros
(Ent. Bénin)
«Nous aussi,
on veut aller au Mondial»
T. Kourichi
«Je remettraimon rapport à Vahid»
Babouche
«On attendra
 jusqu’au 10 juin»
Bellakhdar,la8
e
recrueBellakhdar,la8
e
recrueBellakhdar,la8
e
recrueBellakhdar,la8
e
recrueBellakhdar,la8
e
recrueBellakhdar,la8
e
recrue
«A la JSK, macarrière prendra uneautre dimension»
JSK MCA
BenamaraetNessakh,c’estfait
Benamara
«La présencede Meftah ne medérange pas»
Djediat arempilé
Boulanseur,
signaturedemain ?
     C     R     B
     U     S     M     A
Chaouchi
relancé
parSerrar
Djabou
«Je n’ai pasexigé 10milliards pourrester»ESS
LUNDI
JUIN
2012
4
«Certainsjoueursmanquenttoujoursdeconfianc
«Malgré le score, on acommis plusieurs erreurs»
«Lacen et Guediouradoivent tirer de loin»
LesjoueursdansleflouLesjoueursdansleflouLesjoueursdansleflouLesjoueursdansleflouLesjoueursdansleflouLesjoueursdansleflou
HannachinechepasSlimani
«Je déciderai demon avenir aprèsles matches de l’EN»
Laïb
«Il faut50 milliardspour débuterla saison»
USMH
 
0
2
N° 1945 Lundi 4 juin 2012
 Coup d’œil 
Équipe nationale
De notre envoyé spécialà Cotonou (Bénin)
L
e Mali n’a pas justifié,hier, son statut d’un desfavoris du groupe Hpour passer au derniertour qualificatif pour laCoupe du monde 2014, en se fai-sant battre au stade de l’Amitié deCotonou, par le Bénin 1-0. La fé-brilité affichée la semaine passée,en match amical contre la Côted’Ivoire, par les coéquipiers de Sey-dou Keïta s’est confirmée face à desBéninois qui ont joué leur jeu sanscomplexe aucun. D’ailleurs, c’est lasélection du Bénin qui a dominé ledébut du match grâce à un pressingconstant sur le porteur du ballon.Une domination qui s’est concréti-sée à la 18’ par Razak Omotoyossi,attaquant du club égyptien du Za-malek. En effet, il a profité d’uneballe en profondeur pour prendrede vitesse Ousmane Berthe et bat-tre Soumaila Diakité. Ce but a eu lemérite de réveiller la sélection ma-lienne qui a pris les rênes du match,alors que les Béninois ont préférégérer le score.
Diabaté trop maladroit
La deuxième mi-temps s’est résu-mée globalement à un schéma at-taque/défense, l’équipe béninoiseprocédant par de dangereusescontre-attaques qui ont failli porterleurs fruits à plusieurs reprises. LesMaliens se sont, eux aussi, crééquelques occasions de but, mais ilsont pêché par maladresse, notam-ment par Cheick Diabaté qui a ratédeux buts tout faits. Ce Mali, fébrileet maladroit, ne fait pas peur. LeBénin l’a donc emporté, se posi-tionnant ainsi dans la course pourla qualification. Quant au Mali, il apeut-être dilapidé, hier, une grandepartie de ses chances de qualifica-tion.
Le Bénin n’était pas plusfort
Les observateurs présents, hier, austade de l’Amitié de Cotonou, sesont bien rendus compte que la sé-lection malienne manquait de co-hésion dans son jeu, faute d’unentraîneur d’envergure capable detirer le meilleur des individualitésque recèle l’équipe. Amadou PathéDiallo, désigné comme intérimaireaprès le départ d’Alain Giresse, nefait vraisemblablement pas le poids.En somme, ce n’était pas le Béninqui était trop fort, mais plutôt leMali qui était trop faible.
Hamza R.
 
Stade de l’Amitié de Cotonou(Bénin)Affluence :
moyenne
Arbitres :
Janny Sikazwe, Ernest Simwanzaet Kabwe Chansa (Zambie)
Avertissements:
Adeoti(Bénin);Tamboura,Berthe (Mali)
But :
Omotoyossi (18’) (Bénin)
Bénin :
Fabien Farnolle, Khaled Adenon,DjimanKoukou,JordanAdeoti,RazakOmo-toyossi, Mickael Pote, Bello Babatounde, Ar-sène Menessou (Romuald Boco 85’), PascalAngan (Jocelyn Ahoueya 74’), Anicet Adja-mossi, Stéphane Sessegnon.
Entraîneur :
Manuel Amoros
Mali :
Soumaila Diakité, Abdoulaye Maïga(Mahamadou Ndiaye 39’), Adama Tam-boura, Ousmane Berthe, Abdou Traoré, Ka-lilou Traoré (Cheick Diarra 78’), Cheick Diabaté, Modibo Maïga (Mahamadou Sa-massa 86’), Seydou Keïta, Tongo Doumbia,Drissa Diakité.
Entraîneur :
Amadou Pathé Diallo
HamzaRahmouni
Un commentaire sur votre dé-faite inattendue aujourd’hui(ndlr, hier) face au Bénin.
Nous avons affronté une équipebien organisée sur le terrain, qui atrès bien défendu. Le but qu’elle ainscrit n’aurait pas dû être encaissé.Il est dû à une erreur de concentra-tion au début du match. Nousavons essayé de revenir au scoremais la chance n’a pas été de notrecôté. Nous avons perdu trois pointsbêtement.
Cependant, vous avez dominéen deuxième période et vousavez raté plusieurs occasionsd’égaliser…
C’est vrai, nous pouvions au moinségaliser, mais nous avons péché parmalchance. Après un passage à videen début de partie, nous sommesbien revenus et nous sommes pro-curé des occasions, malheureuse-ment gâchées par maladresse. Au fildes minutes, nous avons perduconfiance en nous-mêmes.
Comment avez-vous trouvé lasélection du Bénin ?
Il n’y avait pas une grande diffé-rence de niveau entre les deuxéquipes. Nous avons été supérieursen deuxième mi-temps. C’est justeque nous avons manqué de chancedans le geste final.
Pensez-vous que le prochainmatch face à l’Algérie sera la fi-nale du groupe ?
Pour nous, tous les matches sontdes finales, pas seulement celuicontre l’Algérie. Nous allons essayerd’aborder tous les matches qui res-tent avec la même détermination etla même ambition : nous qualifierpour le prochain tour.
Comment voyez-vous le matchde l’Algérie, après sa délocalisa-tion à Ouagadougou ?
Je considère cette confrontationcomme un deuxième match à l’exté-rieur d’affilée, car nous allons rece- voir notre adversaire sur un terrainneutre. Nous n’avons d’autre alter-native que de vaincre afin de don-ner de la joie au peuple malien etnous racheter de notre défaite d’au- jourd’hui.
Etes-vous satisfait du rendementde votre équipe ?
En dépit de la défaite, nous n’avonspas été mauvais dans le jeu. Nousavons perdu à cause d’un manquede concentration au début dumatch qui nous a coûté cher. Noustâcherons de nous racheter face àl’Algérie, même si nous sommesconscients que ça ne sera pas facile.
 Entretien réalisé à Cotonou par Hamza Rahmouni
Diaki:«Nousavonsperduàcaused’uneerreurdeconcentratio
Maïga blessé
Le sociétaire malien de l’USMAlger, Abdoulaye Maïga, a été titu-larisé, hier, contre le Bénin dansl’axe de la défense. Malheureuse-ment pour lui, il s’est blessé surune action de jeu à la 40’ et a dûcéder sa place à MahamadouNdiaye.
Une centaine desupporters maliensprésents
Une centaine de supporters ma-liens étaient présents, hier, austade de Cotonou pour soutenirleur équipe face à celle du Bénin.Il s’agissait, surtout, de membresde la communauté malienne ins-tallée dans la capitale béninoise.
Le stade n’a pasfait le plein
En dépit de l’importance dumatch (éliminatoires pour laCoupe du monde 2014) et de la valeur de l’adversaire, le Mali, lesBéninois n’ont pas été nombreux àse rendre au stade de Cotonoupour soutenir leur sélection. Lestade n’a pas fait le plein et cen’était pas une question d’argentpuisque les tickets étaient vendusà un prix abordable. C’est juste quela population béninoise est indif-férente à l’événement, du moinspour le moment.
La pelouse dans unétatcatastrophique
Il n’y avait pas que lachaleur et l’humidité àsurmonter pour les joueurs du Bénin etdu Mali. Il fallaitaussi faire avec unterrain qui se trouvaitdans un état catastro-phique. C’est pire quela pelouse du stade deBanjul, en Gambie. Encertains endroits, il y avaitmême carrément des nids depoule. Pour les joueurs tech-niques, c’était un vrai handicap.
Le ministre Didier Aplakon présent
Le match Bénin-Mali a vu laprésence du ministre béninoisde la Jeunesse et des Sports, Di-dier Aplakon. Il a assisté aumatch pour manifester aux joueurs locaux le soutien del’Etat béninois pour la réalisa-tion d’un bon parcours dans ceséliminatoires.
Seydou Keïta,capitaine
Blessé à un pied lors du matchamical disputé la semaine passéepar le Mali face à la Côte d’Ivoire àChantilly, Seydou Keïta était bel etbien présent, hier, sur la pelousedu stade de Cotonou, preuve qu’ils’est rétabli. C’était même lui le ca-pitaine d’équipe, en sa qualité de joueur du FC Barcelone et aussi deplus ancien du groupe.
Les Malienscontestentl’arbitrage
Les Maliens n’ont pas digéré ladéfaite concédée, hier, face auBénin. A la fin du match, ils ontmis en cause l’arbitrage qu’ils onttrouvé partial. Pour eux, ils au-raient dû bénéficier au moinsd’un penalty au cours du match.
 
Qued’ « Algéiens»danslegoupeduMali!
Ilaaitunpetitparumalériendansleff ectiduMalipsent,hier,àCotonoucontreleMali.EnplusdAbdoulaeMaï a,joueuractueldel’USMAlg er,ilav aitsurleterrainDrissaDiaité,anciensociétaireduMCAlg er,au jourd’huiàlOGCNice,et,surlebancdesrempla-çants,MoussaCoulibaly ,quiav ait jouédanslemêmeclubilaquelquesannées,etIdrissaCouli-baly,anciendelaJSKablie.
ouiouichidanslaibuneoicielle
DépêchéàCotonouandesuperi-serleMali,prochainadersairedesVertsenéliminatoirespourlaCoupedumonde,l’entraîneurTou-Kourichiétaitprésentdanslatri-buneocielledustadedelAmitié.Ilaprisplusieursnotessurlaor-mationmaliennequ’ilremettraàVahidHalilhodzic,unefoisrentréàAler.Enproessionnelqu’ilest,ilamêmenotédesobserationssurle jeudelasélectionbéninoise,àdo-micile.
Diallo : «Ladélocalisation deMali-Algérie nousa déstabilisés»
«Nous avons préparé ce match leplus normalement du monde.Cependant, la nouvelle de la dé-localisation de notre match faceà l’Algérie à Ouagadougou nousa déstabilisés. Les joueurs étaientmoralement affectés. Malgrécela, nous avons essayé de faireune belle prestation. Nous au-rions pu facilement avoir lepoint du nul et c’est vraimentdommage. Je félicite la sélectiondu Bénin qui a fait preuve d’unegrande volonté sur le terrain.Nous allons tenter de nous ra-cheter face à l’Algérie.»
 Amoros : «Aller enCoupe du monde,pourquoi pas ?»
«Je félicite mes joueurs, car c’est leur vic-toire avant tout. Ils y ont cru et ont misbeaucoup de cœur dans ce match pour arra-cher ce succès. Cela n’a pas été facile, mais toutest possible quand il y a la foi et la volonté. A pré-sent que nous avons gagné ce premier match contre leMali, nous avons pris confiance et nous pouvons nourrir des ambitions. Alleren Coupe du monde, pourquoi pas ? En tout cas, nous continuerons à jouersans complexe et à faire preuve de cœur.»
Toufik Kourichi : «Je remettrai un rapportdétaillé à Halilhodzic»
«J’ai assisté au match sur recommandation du staff technique national et desresponsables de la FAF, afin de superviser le Mali et le Bénin, futurs adversairesde l’Algérie dans les éliminatoires pour la Coupe du monde 2014. J’ai relevé lespoints forts et les points faibles de chaque équipe, à la lumière de ce match. Je vais remettre un rapport détaillé au sélectionneur Vahid Halilhodzic, afin delui permettre d’avoir des données sur ses adversaires, avant de les affronter.»
Bénin 1 - Mali 0
CeMalinefaitpaspeur
Halilhodzic :«Maintenant,même le Bénin estconcerné par laqualification»
Dans une déclaration à Radio Algérie Internatio-nale, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, aexprimé son étonnement de voir le Mali se faire battrepar le Bénin :
«C’est une surprise que le Bénin batte le Mali. Il me faudra voir la vidéo du match pour com- prendre ce qui s’est passé. A présent, le Bénin afficheses ambitions pour jouer la qualification à fond.Cela complique les choses et la qualification se dé-cidera certainement lors de la dernière jour-née. Cela dit, en dépit de sa défaite, le Malin’est pas encore éliminé et reste le principal favori dans le groupe».
 
 Coup d’œil 
Équipe nationale
0
3
N° 1945 Lundi 4 juin 2012
Halilhodzic décortique le match
«Certainsjoueursmanquenttoujoursdeconfiance»
C’
est un Vahid Halil-hodzic heureux ettrès détendu qui s’estprésenté, avant-hiersoir, à l’issue de cettepremière rencontre des éliminatoiresdu Mondial 2014 face au Rwanda,remportée avec brio par les coéqui-piers de l’excellent Sofiane Feghouli(4-0), à la salle de conférences dustade Mustapha-Tchaker, pour la tra-ditionnelle conférence de pressed’après-match. Content du résultatacquis et surtout du comportementde ses joueurs qui ont démontré unenouvelle fois qu’ils avaient faim de victoires et qu’ils veulent véritable-ment aller de l’avant, connu pour êtreun entraîneur très exigeant envers sespoulains, le Bosnien, n’a pas manquéde souligner que l’EN aurait pu mar-quer deux ou trois autres buts si lesattaquants s’étaient montrés un peuplus efficaces face aux buts adverses.N’empêche, pour un premier matchlors de ces éliminatoires, il assure quel’objectif a été atteint et avec briomême.
«Je pense que la victoire est  plus que méritée ce soir. On a com-mencé le match assez timidement,mais on a su par la suite comment selibérer et marquer quatre buts. On au-rait pu en marquer d’autres, mais onretiendra l’essentiel néanmoins. Sincè-rement, on ne pouvait pas rêver demeilleur départ dans ces éliminatoires.D’autant que l’Algérie n’était pas habi-tuée à gagner par de tels scores. J’espèreque cette victoire nous donnera encore plus d’énergie pour aller de l’avant et continuer sur cette belle lancée de bonsrésultats.»
«J’ai demandé à mes joueursd’axer leurs offensives sur lescouloirs et ils l’ontadmirablement fait»
Afin de contrer le mur rwandais,les coéquipiers de Ryad Boudebouzont souvent axé leurs offensives surles côtés. On a enregistré un jeu en mouvement et plusieursdédoublements qui ont, faut-ille dire, beaucoup gêné l’arrière-garde adverse. Halilhodzic as-sure que c’est lui qui a demandéà ses poulains de jouer latéralet profiter de la faiblesse duRwanda sur ce registre-là.
«Ona bien préparé ce match et ana-lysé comme il se doit notre ad-versaire. On savait que leRwanda avait une densité dansl’axe, c’est pourquoi j’ai demandéà mes joueurs d’axer leurs offen-sives sur les côtés. On a vubeaucoup de dédoublements, de fixations intérieures et jeu entriangle. Il y avait aussiquelques très belles actions col-lectives construites sur les cou-loirs, qui ont amené de superbesbuts. J’ai choisi les éléments quime paraissaient capables d’assu-rer ce travail et ils l’ont bien fait».
«On a joué avecnos qualités et cen’est pas le Rwandaqui était faible »
C’est la question quetout le monde se pose,lorsqu’une équipe parvientà l’emporter par un score lourd : est-ce l’équipe victorieuse qui était la plusforte ou bien l’adversaire qui était trèsfaible ? A cette question, posée, faut-ille souligner par un confrère rwan-dais, Halilhodzic a répondu :
«Je pense qu’aujourd’hui, ona surtout joué avec nos quali-tés. Ce n’est pas le Rwanda quiétait faible. Depuis mon arri-vée à la tête de la sélection al- gérienne, j’essaye daider mes joueurs à développer un jeu de passes courtes, avec de la vi-tesse et une animation versl’avant systématique. Tout lemonde a vu qu’on a bien pressé notre adversaire et onne lui pas laissé le temps dedévelopper ses actions. On a,certes, commis quelques er-reurs, mais l’essentiel est là».
«Cette équipe a un belavenir»
«Je dirai qu’aujourd’hui on a dé-montré qu’on progressait et c’est le plusimportant. Depuis mon arrivée à latête de la sélection, l’équipe a énormé-ment évolué. Lors de mon pre-mier match
(ndlr, face à laTanzanie)
 , on avait réussi 200 passes. Maintenant, face auNiger, match disputé la semaine passée, on a enchaîné près de430 passes. Avec des talentscomme Feghouli ou Boudebouz,on peut encore espérer davan-tage. Un bel avenir attend l’EN,si tout le monde continue sur cechemin. J’ai d’ailleurs dit aux joueurs que si vous le voulez,vous pouvez encore progresser. Je suis là pour vous guider et vous mener au sommet. On est sur une bonne spirale et on doit en profiter».
«On a commis des erreurs»
Malgré cette éclatante victoire, Ha-lilhodzic affirme qu’il a déceléquelques imperfections, qu’il fera ensorte de vite corriger.
«On a, certes, gagné, mais tout na pas été rose non plus. Il y a eu quelques erreurs et au-tres imperfections que l’on doit corri- ger pour évoluer encore. Ce soir, j’aiconstaté que certains joueurs man-quaient toujours de confiance et es-sayaient trop de combiner derrière aulieu de faire sortir le ballon versl’avant».
«J’aurais aimé queLacen et Guediouratentent davantagedes tirs de loin»
«Ce que je retiens ce soir, c’est le collectif. Les joueurs ont  fourni beaucoup d’efforts et ilsont été bien récom- pensés. Mainte-nant, j’aurais aimévoir plus d’enchaî-nements versl’avant et des tirsde loin, notam-ment du duo Gue-dioura-Lacen. Cen’est pas trop gravenéanmoins. Ils auront letemps de rectifier tout ça lors de nos prochains matches».
«Le geste de Boudebouz enfaveur de Slimani démontrel’ambiance qui règne au seindu groupe»
Le sélectionneur nationaln’a pas manqué de soulignerla belle attitude de RyadBoudebouz qui a préféré ser- vir son partenaire Slimani, àla 62’, alors qu’il pouvait aisé-ment tirer pour marquer, au vu de son positionnementidéal face aux bois adverses
«Le geste de Boudebouz est très rare. Il pouvait marquer  facilement mais il a préféréquand même servir son co-équipier. Cela démontre sur-tout la bonne ambiance quirègne entre les joueurs et  prouve aussi la générosité des joueursà faire plaisir à leurs camarades. C’est un point très positif qu’il faut retenir».
«Content que Slimaniait marqué»
Entré à la place de Djebbour à la57’, l’attaquant du CRB, Islem Sli-mani, a alterné le bon et le moinsbon, et semblait pris par la pression.Toutefois, il a réussi à marquer unmagnifique but de la tête qui, sansdoute, lui apportera davantage deconfiance.
«C’était prévu au départ que Slimani entre en seconde période. Je voulais amener un nouvel élan àl’équipe et de la fraîcheur. Je pensequ’il s’est bien comporté et je suiscontent qu’il ait pu marquer ce but.Pour un attaquant, c’est toujours biende marquer».
Synthèse de Saïd Fellak
 V. H. lance un appelaux responsables du 5-Juillet :
«Messieurs, occupez-vousun peu de la pelouse»
Alors que la conférence de presse d’après-match tirait à sa fin, le sélectionneur national,Vahid Halilhodzic, a tenu à reprendre le microet à adresser un message «amical» aux respon-sables du stade du 5-Juillet, afin qu’ils s’occu-pent de la pelouse de l’enceinte olympique.
«Je tiens à féliciter les gens qui se sont occupésdes terrains, annexe et principal, du stade Tcha-ker de Blida. Ils ont fait un très bon boulot et jeles en remercie. J’en profite pour lancer un mes-sage amical aussi aux responsables du 5-Juillet,afin qu’ils puissent s’occuper enfin de la pelousede ce stade.»
«Jouer dans ce stade, devant 90.000spectateurs, est quelque chosede magnifique»
«On aimerait bien un jour retourner au 5- Juillet, mais on doit bénéficier d’une belle pe-louse quand même. Les responsables de cetteenceinte doivent faire des efforts pour entretenir le terrain, car évoluer dans ce stade, en présencede 90.000 spectateurs, est quelque chose de ma- gnifique»
a-t-il lâché.
S. F.
Après en avoir fini avecson analyse de ce match faceau Rwanda, Vahid Halil-hodzic, et comme attendu,s’est tourné vers le rendez- vous important prévu faceau Mali la semaine pro-chaine à Ouagadougou, ca-pitale du Burkina Faso. Unerencontre qui sera assuré-ment plus ardue que celledisputée avant-hier à Blida.Toujours aussi perspicacedans ses interventions, V. H.assure que, malgré la diffi-culté de la tâche qu’attendson team, il fera tout pourmener l’EN à la victoire.Pour lui, et depuis sa prisede fonction en juillet der-nier, l’Algérie n’a pas encoreeu son match référence. Ilespère que celui-ci inter- viendra dans un peu moinsde huit jours.
«Pour le moment, on n’a pas encore notre match réfé-rence, mais on ira le chercher au Burkina Faso, à l’occasionde notre match face au Mali. Je prépare une belle sur- prise».
«Le favori, c’est leMali»
Le sélectionneur nationalestime que ce match face auMali sera le véritable testpour son équipe.
«Voussavez, on n’est pas encore forts comme vous pouvez l’imaginer. Le match face au Mali va être un bon test pour nous. On verra comment onva réagir et est-ce qu’on seracapables de rééditer la même performance que celle enre- gistrée face au Rwanda. Entout cas, le favori, c’est bien le Mali».
«Face aux Maliens, ondoit impérativementaméliorer notre jeuaérien»
Pour finir, le patron de labarre technique des Verts aaffirmé que son équipe de- vait s’améliorer sur le planaérien, notamment en cequi concerne les défenseurs.
«Face aux Maliens, ondoit impérativement amélio-rer notre jeu aérien. Ils ont du gabarit et sont très fortsde la tête. On a toute la se-maine pour préparer tout ça, pour éviter surtout les fautesinutiles qui peuvent nouscoûter cher»
a-t-il conclu.
S. F.
Il évoquele Mali
«On ne tient pas encore notrematch référence, mais on irale chercher à Ouagadougou

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->