Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Supprimer les notes, une illusion dangereuse. Note Répliques du CERU - Juin 2012

Supprimer les notes, une illusion dangereuse. Note Répliques du CERU - Juin 2012

Ratings: (0)|Views: 2,365|Likes:
Published by CERU_publications
LE LABORATOIRE D’IDÉES SUR LA JEUNESSE ET L’ÉDUCATION

ÉDUCATION
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR JEUNESSE EMPLOI

JUIN 2012

SUPPRIMER LES NOTES , UNE ILLUSION DANGEREUSE

CERU

t RÉPLIQUES
A l'occasion du congrès de la Peep, Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale, a annoncé qu'il souhaitait "faire évoluer la notation pour qu'elle ne soit pas perçue comme une sanction" invitant à un « changement de pédagogie » afin de placer le « bien-être des élèves » au cœur du projet scolaire. Cette idé
LE LABORATOIRE D’IDÉES SUR LA JEUNESSE ET L’ÉDUCATION

ÉDUCATION
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR JEUNESSE EMPLOI

JUIN 2012

SUPPRIMER LES NOTES , UNE ILLUSION DANGEREUSE

CERU

t RÉPLIQUES
A l'occasion du congrès de la Peep, Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale, a annoncé qu'il souhaitait "faire évoluer la notation pour qu'elle ne soit pas perçue comme une sanction" invitant à un « changement de pédagogie » afin de placer le « bien-être des élèves » au cœur du projet scolaire. Cette idé

More info:

Categories:Types, Research
Published by: CERU_publications on Jun 07, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/13/2012

pdf

text

original

 
CERU
RÉPLIQUES
ÉDUCATION JUIN 2012
LABORATOIRE D’IDÉES SUR L’ÉDUCATION ET LA JEUNESSE
I
34 RUE EMILE LANDRIN 92100 BOULOGNE
U
017816403
ENSEIGNEMENTSUPERIEUR JEUNESSEEMPLOI
LLAOROIRDDSLAJEELÉON
SUPPRIMER
LES
NOTES
,UNE
ILLUSION DANGEREUSE
t
A l'occasion du congrès de la Peep, Vincent Peillon, le ministre de l'
E
ducation national
e
, a annoncéqu'il souhaitait "faire évoluer la notation pour qu'elle ne soit pas perçue comme une sanction" invitantà un « changement de pédagogie » afin de placer le « bien-être des élèves » au cœur du projetscolaire. Cette idée, qui aboutirait inévitablement à la suppression des notes, a bénéficié depuis deuxans d'une campagne de promotion menée par des associations et des personnalités proche
s
desmouvements nés des théories de la Nouvelle éducation. Si la proposition semble populaire dans cesmilieux, elle n'a jamais prouvé son efficacité quand elle a été expérimentée.
A L'ÉTRANGER,COMME ENFRANCE, LASUPPRESSIONDES NOTES ESTABANDONNÉE
t
QUEBEC
A la rentrée 2000, le Québec se lance dans une vaste refondation de son école, notamment pour lesclasses maternelles et primaires. Cette réforme est inspirée par la pédagogie de projet. La formation etl'évaluation des élèves se font sur la base des compétences et non plus des connaissances. Cinq ansplus tard, les résultats sont contraires à ceux espérés. En Français, le taux de réussite des élèves a chutéde 7 points. En 2007, le gouvernement décide, à la demande notamment des parents, de réintroduireles notes et le bulletin chiffré.
t
EN SUISSE
En 1997, certains cantons suisses modifient leur système scolaire et décident de supprimer les notes. Uneétude réalisée six ans plus tard montre que les enseignants considèrent que " les notes et les moyennesoffrent une meilleure protection de l'enseignant face aux contestations" et que les élèves doivent pouvoirse situer par rapport aux autres élèves de la classe. Dans le canton de Genève, les notes ont été réintroduites suite à un referendum, 75,6 % des
G
enevois ont
voté pour
le retour des notes.
t
AU DANEMARK 
Le système de l'évaluation formatrice (sans note) a été abandonné à la suite des piètres résultats desélèves
D
anois, mesurés dans les enquêtes PISA de 2000 et 2003.Depuis des évaluations nationales ont été instaurées à la fin de chaque grade et des exercices notésont été réintroduits à partir de grade 8.
t
EN FRANCE
Les enseignants d’une classe de 6ème du lycée Collège Van der Meersch de Roubaix ont expérimentéen 2009 la suppression des notes. Ils espéraient ainsi améliorer la motivation des élèves et leurs résultats.Les élèves ont été évalués grâce à des grilles de compétences. Dans la monographie rédigée en find'année, par les enseignants de cette classe, le bilan est sans appel
:
 
« Le bilan n’est pas à la hauteur de nos attentes. L’ambiance de travail s’est dégradée [… ] Les élèves ont eu tendance à devenir moins compétents au cours de l’année à cause d’un manque de rigueur. […] Seuls trois élèves ont fait l’effort d’apprendre leurs conjugaisons, les autres ne s’en sont pas donné la peine et il semble que l’absence de note en est une cause aggravante. […] La disparition de la note ne semble donc pas être une  solution pour agir sur la motivation des élèves. » 
Les enseignants concluent donc à la nécessité de revenirà un système classique de notation, système qui avait, d’ailleurs, été regretté par les élèves eux-mêmes.
CONTEXTE
ENSEIGNEMENTSUPERIEUREMPLOIÉDUCATIONJEUNESSE
www.
ceru
.fr

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->