Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Brazzaville quotidien 2008 / 12 / 31

Brazzaville quotidien 2008 / 12 / 31

Ratings:

5.0

(1)
|Views: 597|Likes:
Published by moungalla

More info:

Published by: moungalla on Dec 31, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF or read online from Scribd
See more
See less

08/02/2009

 
641DUMERCREDI31CEMBRE2008
LesDépêchesdeBrazzavillen°641-Mercredi31décembre2008
I
1
www.brazzaville-adiac.com
L’ACTUALITÉ AU QUOTIDIEN
100 FCFA
Trois déclarations émanant de troiscourants de l’opposition ont abordé,hier à Brazzaville, l’actualité liée à l’é-lection présidentielle de l’année pro-chaine et partant du processusconduisant à ce scrutin.Pour la coalition regroupant l’Upads,l’UDR-Mwinda, l’UPRN et bien d’aut-res,
le ton était très remonté pourdénoncer l’opération de révisiondes listes électorales en coursqualifiée «d’échec cuisant» parl’ensemble de ces partis.
De son côté, le candidat déclaré à l’é-lection présidentielle, Joseph Ki-gnoumbi Kia Mboungou, lors d’unpoint de presse tenu à son domicile,reprenait à son compte les mê-mes critiques tout en réclamant
«un dernier geste du présidentde la République pour promou- voir un scrutin équitable».
Le regard sur les préparatifs de cescrutin majeur est tout nuancé chezJean Michel Ébaka, président de l’U-nion des forces vives de la nation (op-position modérée) qui fustigeait à sontour des «officines politiques» ani-mées de mauvaise foi.
«À quelques mois de l’élection prési-dentielle, l’Union des forces vives dela nation dénonce les menées sub- versives orchestrées par des compa-triotes basés à l’étranger et les plansentretenus par certaines officines politiques enclines à l’insurrection et àla partition du pays»
, pouvait-on liredans la déclaration parvenue à la rédac-tion des
 Dépêches de Brazzaville
.
Page 3 
Un communiqué officielde la direction générale destransports terrestres, rendupublic le 28 décembre à Brazza- ville, donne jusqu’au 31 janvierprochain aux propriétaires des véhicules automobiles immatri-culés en «W» de se conformer àla réglementation en vigueur.Faute de quoi assure le com-muniqué, les forces de policeet de gendarmerie mènerontde façon journalière, au 1
er
- vrier, des contrôles routiersrépressifs.
Page 4 
La cérémonie de remise de ce lot de ma-tériel composé de filets, de tenueset de gilets de sauvetage a été superviséepar Noël Loutounou, conseiller du mi-nistre de la Pêche maritime et conti-nentale chargé de l’aquaculture, GuyBrice Parfait Kolélas. Auparavant, le même geste avait été ac-compli en faveur des pêcheurs des localitésd’Oyo, dans la Cuvette, et ceux de Mpouya etMakotimpoko, dans les Plateaux.D’après les chiffres communiqués par leministère, l’ensemble de l’opération estévaluée à près de cent cinquantemillions de FCFA.
Page 4 
En application des statuts del’Union africaine sur le traite-ment réservé aux régimes is-sus de coups d’État, la GuinéeConakry a été suspendue desinstances de l’organisationpanafricaine avant-hier.Cette décision n’exclut pas ce-pendant tout dialogue avec la junte militaire menée par lecapitaine Moussa Dadis Ca-mara. Le Conseil de paix et desécurité de l’Union a ainsidonné mandat au président dela Commission, Jean Ping, depoursuivre les efforts déjà in-itiés
«y compris les contactsavec les auteurs du coup d’É-tat»
en vue d’un retour rapideà l’ordre constitutionnel.
Page 9 
Un arrêté du ministre duTravail, de l’emploi et de lasécurité sociale, publié le 22décembre, déclare chô-mées et payées, sur le terri-toire congolais, à l’occasiondes fêtes de fin d’année et denouvel an, les journées des26 décembre 2008 et 2 jan- vier 2009.Contrairement à ce que l’onapprend dans la rue, aujour-d’hui 31 décembre est un jour ouvrable.
 
ÉDITORIAL
Bonneannée !
Page 2 
GUINÉE CONAKRY
L’Unionafricainefrappe fort
FÊTES DE FIND’ANNÉE
Deux journéeschôméeset payéessur le territoirenational
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2009
Qu’est-ce qui faitcourir l’opposition ?
Dominique Basseyila entouré des membres l’opposition
TRANSPORTS TERRESTRES
Les propriétaires des véhicules en «W» ont unmois pour se mettre en règle
APPUI AUX COOPÉRATIVES DE PÊCHE
Les pêcheurs de Brazzaville dotés d’équipements de travail
 
POLITIQUE
2
I
Les Dépêches de Brazzaville n°641 - Mercredi 31 décembre 2008
 V
oici donc venu le dernier jour de l’année. Et,avec lui, le temps des vœux qui sont autant demessages d’espoir individuels, ou collectifs lan-cés
au seuil de l’aventure que constitue toute nouvelle annéedont nul ne sait jamais au juste ce qu’elle lui réservera.
Il est des peuples comme le peuple palestinien ou, plusprès de nous, les habitants du Sud Kivu, qui passerontla nuit et les jours à venir dans la terreur. Il en est beau-coup d’autres, heureusement, qui franchiront cetteétape dans la paix. Que les seconds aient une penséepour les premiers qui souffrent et meurent, par-fois dans l’indifférence générale. Qu’ils se sou- viennent aussi que rien en ce bas monde n’estplus fragile que la paix, que rien n’est donc plusprécieux, ni ne mérite autant de soins.Pour le Congo, les douze mois à venir seront particu-lièrement chargés de sens. Non seulement parcequ’une élection majeure, l’élection présidentielle, lamarquera au plan politique, mais encore parce quecette année sera la dernière avant la célébration, en2010, du cinquantième anniversaire de l’accession denotre pays à l’indépendance. Une étape ultime qui nouspermettra d’achever la remise en ordre de nos institu-tions, la réorganisation de notre économie, la re-constitution de notre tissu social commencées auseuil de l’an 2000 lorsque le temps fut venu de re-construire ce que les guerres civiles de la décen-nie précédente avaient détruit.Que souhaiter de mieux dans un pareil moment, ànous-mêmes et à nos frères, que la consolidation de l’u-nité qui a permis cette résurrection ? Dans le monde in-certain où nous vivons, il est évident que seules l’union,la solidarité, la fraternité même peuvent permettre auxnations d’affronter sereinement le futur. C’est pour-quoi, lorsque résonneront les douze coups de minuit etque débutera l’an de grâce 2009, chacun d’entrenous devra se souvenir que son destin personneldépend du destin de la nation, que rien parconséquent n’est plus précieux, ne mérite plusd’attention que la préservation de la paix.Bonne et heureuse année !
Les Dépêches de Brazzaville
ÉDITORIAL
Bonne année !
 
Les Dépêches de Brazzaville 
est une publicationde l’Agence d’Informationd’Afrique Centrale (ADIAC)
Site Internet : www.brazzaville-adiac.com Siège social : 
84 av. PaulDoumer, Immeuble Les Manguiers(Mpila), Brazzaville,République du CongoTél. : (+242) 532.01.09
Bureau de Paris (France) : 
38 rue Vaneau75007 -:- Tél. : 0033145510280
Bureau de Kinshasa (Rdc) : 
606 avenuecolonel Ebaya commune de la GombéTél. (243) 015 166 200
DIRECTIONDirecteur généralDirecteur de la publication :
Jean-Paul Pigasse
Secrétariat :
Raïssa Angombo
Directeur technique :
Emmanuel Mbengué
Directrice administrative etfinancière:
Lydie Pongault
Directeur des rédactions :
Gankama N’Siah
Directeur commercial :
Charles Bernard Zodialo
Directrice du Développement :
Carole Moine
Rédaction de Brazzaville
Société 
Faustin Akono, chef de service, coordinateur
Fortuné Ibara, Lydie Gisèle Oko
Politique 
Willy Mbossa, chef de serviceRoger Ngombé, Thierry Noungou
Économie 
Guy Gervais Kitina, chef de serviceGuillaume Ondzé, Nancy Loutoumba
International 
Nestor N’Gampoula, chef de serviceRock Ngassakys
Culture et Arts 
Hermione Désirée GomaJean Dany Ebouélé
Sports 
Quentin Loubou, chef de serviceJames Golden Eloué ElodziCharlem Léa Légnoki
Rédaction de Kinshasa
Politique 
Dani NdungidiJules Tambwe
Économie 
Laurent Essolomwa
Société 
Lucien Dianzenza
Culture et arts 
Nioni Masela
Secrétariat 
Adrienne Londole
Secrétariat de rédaction
Gerry-Gérard Mangondo, chef de service
Arnaud Bienvenu Zodialo
Infographistes
Cyriaque Brice Zoba,Mesmin Boussa
Directrice Internationale:
Bénédicte de Capèle
Bureau de Paris
Camille Delourme, Alain-Marie Eliassy,Noël Ndong, Claire Segré
Bureau de Washington :
Boris Kharl Ébaka
Service commercial
Diffusion
Delagrâce Bemba, Rodrigue Ongagna,Sylvia Addhas, Jules-César Ollebi,Paterne Mbenga
Administration et Finances :
Sorel Toukoulou Banoukouta,Sorelle Oba
Attachée de presse
Béatrice Ysnel
Impression
Imprimerie Les Dépêches de Brazzaville
 Au cours d’une réunion populaire or-ganisée pour la circonstance, le pré-sident de cette association politique,Paul Nganongo, qui a prôné l’unité etla tolérance parmi les fils du district,a évoqué plusieurs motifs qui sous-tendent leur combat pour lepositionnement et la réélec-tion du président Denis Sas-sou N’Guesso à ce scrutin.
«À l’heure du bilan de La Nouvelle Espérance,
a-t-il déclaré,
le CRDN retient que l’investissement le plusimportant du septennat se réalisedans le district de Ngabé. Il s’agit,comme vous le savez, du barragehydroélectrique d’Imboulou. Déjàconfrontées à plusieurs problèmes,les populations de Ngabé n’enten-dent pas rater le rendez-vous avecl’électricité. Pour cette raison, leCRDN invite les populations à sui- vre, avec le président de la Répu-blique, cette lumière produite parleur propre rivière, la Léfini».
C’est justement dans cet esprit quele président du CRDN a invité les po-pulations venues nombreuses à cettecérémonie à participer activement àla révision extraordinaire des listesélectorales actuellement en cours àNgabé comme dans tout le Congo.Les populations du district de Ngabé,environ quarante mille habitants,sont parmi les tout premiers bénéfi-ciaires de ce barrage. Mais leur cir-conscription administrative resteconfrontée à plusieurs difficultés,traduites par des structures socioé-ducatives et sanitaires délabrées,manquant de personnels et surtout,par des voies de communication dé-gradées : la route de Brazzaville àNgabé entachée de bourbiers, le portde fortune de Ngabé en bute au ban-ditisme et aux pratiques de taxesabusives. Cet état des lieux a dis-suadé les marchands et acheteursdes deux rives du fleuve Congo quitrouvaient la plaque tournante deleurs activités dans ce centre dequelque cinq mille habitants,placé juste en face du territoirede Kwamuth, en RDC, et de l’es-tuaire du fleuve Kassaï.Le district de Ngabé fut créé vers lesannées 1916, il s’étend sur 9 300 km2et fut jusqu’à l’année 1967 rattaché àla capitale, Brazzaville, de laquelle ilest séparé d’environ 200 kilomètres. À ce jour, il manque de réseaux d’eaupotable et d’électricité ainsi que dequelques activités économiques outouristiques susceptibles d’attirer lechaland. Couplée aux querelles in-testines des originaires du lieu, cettesituation amoindrit ses chances deprogrès vers la modernité.En vue de le sortir de sa morosité, leCRDN entend, outre le soutien à De-nis Sassou N’Guesso, rassemblertous ses fils et filles autour des va-leurs de paix, de solidarité et derespect mutuel et de travail ; susciterune participation effective de ce dis-trict, avec ses potentialités, à l’essorpolitique, économique et sociocultu-rel du pays et assurer la promotiond’une nouvelle élite parmi les jeunescadres originaires de cette contrée.Son action devrait, de toute évi-dence, bénéficier de l’appui des no-tabilités du district, notamment lareine Ngalifourou et le roi Makoko,qui ont chacun adressé leurs sagesconseils et souhaité bon courage auxdirigeants de cette nouvelle associa-tion, à l’occasion des séances des ci- vilités à leurs Majestés.
Thierry Noungou
PRÉSIDENTIELLE 2009
Les jeunes cadres du district de Ngabé s’organisent poursoutenir la candidature de Denis Sassou N’Guesso
Le Comité pour la renaissance du district de Ngabé (CRDN) a effectué sasortie officielle, le 29 décembre, au chef-lieu de ce district avec pour objectifmajeur de contribuer de manière efficace à la réélection du président DenisSassou N’Guesso lors du scrutin présidentiel de juillet 2009.
Une vue des participants 
 
POLITIQUE
Les Dépêches de Brazzaville n°641 - Mercredi 31 décembre 2008
I
3
UNION POUR LA RÉPUBLIQUEPRÉSIDENCEBUREAU DU CONSEIL NATIONAL
COMMUNIQUÉ
Son Excellence Monsieur Benjamin BOUNKOU-LOU, Président de l’Union pour la République ensigle U.R., 3ème Vice-Président du Rassemblementde la Majorité Présidentielle (RMP), demande auxmilitants de son Parti de tous les départements dela République de s’assurer de leur inscription ouréinscription sur les listes électorales en vue de pren-dre massivement part à l’élection présidentielle de2009 et faire réélire dès le premier tour le candidatdu Rassemblement de la Majorité Présidentielle,Son Excellence Denis SASSOU N’GUESSO, le seulet unique candidat de l’espoir, du progrès, de la paixet de l’unité nationale.
*DÉMOCRATIE*JUSTICE*DÉVELOPPEMENT
Dans une déclaration qu’il a publiée hier à Brazzaville, le député et an-cien candidat de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale(Upads) à la présidentielle de 2002 s’est adressé au chef de l’État ences termes :
«Tout ce qui me reste à vous demander, au nom de ce peuple qui m’a aussi donné une partie de son pouvoir, c’est qu’au moins l’élection présidentielle de 2009 se fasse dans la transpa-rence, la régularité, l’équité les plus totales et que le peuple souve-rain soit enfin libre de son choix pour le bien du Congo et desCongolais. Alors, le peuple vous remerciera pour service enfin bienrendu et il oubliera les mauvaises années. (…)»
.Pour s’y prendre correctement, le chef de l’État devrait,selon l’orateur, promouvoir un dialogue qui permettraitaux forces politiques de s’accorder sur l’essentielconcernant les préparatifs de l’élection présidentielle.Par ailleurs, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, qui espère un chan-gement favorable pour le Congo l’année prochaine, a procédé à uneanalyse de la situation économique et politique du pays,
«quelques mois avant la fin du septennat de
La Nouvelle Espérance». Ce pro-gramme du président Denis Sassou N’Guesso a, selon lui, connu unéchec dans son application.
«L’économie, qui demande à être stabilisée et diversifiée, souffreencore de ce que le pétrole reste le seul produit qui fournit l’essen-tiel des moyens de l’État. Malheureusement, les énormes revenusdu boom pétrolier de toutes ces années (2000 à 2008) n’ont profité ni à l’économie congolaise ni aux Congolais»
, a déclaré l’orateur. Au plan politique, il a fustigé la non application de la loirelative au financementdes partis politiques, le fonctionnement inadéquat de la décentralisa-tion et des institutions que sont le Parlement, la Cour des comptes, laCour constitutionnelle, la Cour suprême, qui joueraient, selon lui, un
«rôle de simples auxiliaires du gouvernement».
Thierry Noungou
PRÉSIDENTIELLE 2009
Joseph Kignoumbi Kia Mboungoucompte sur un dernier gestedu président de la République
Le candidat annoncé de l’élection présidentielle de 2009,Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, compte actuellement sur uneintervention du président de la République, Denis SassouN’Guesso, pour obtenir un scrutin à sa convenance.
Dans cette déclaration, le pré-sident de l’Ufovina relève deuxfaits majeurs qui ont marquél’année qui s’achève, notam-ment la rencontre de JocelyneLissouba et d’Antoinette Sas-sou N’Guesso et le rapproche-ment du président JoachimYombi-Opango de son rival De-nis Sassou N’Guesso. Au-delà des considérationsidéologiques auxquelles l’unedes deux parties s’accroche,selon lui, désespérément etmême maladroitement pour justifier ses faits et causes,Jean Michel Ébaka pense qu’ilsied de souligner qu’ils sontautant de repères pour la paixet la réconciliation nationales
«et qu’il serait à [notre] avisincongru de ne pas recon- naître leur portée bienheu-reuse tant sur le plan poli-tique que social».
En considération de l’immi-nence de l’élection présiden-tielle, l’Ufovina appelle à lasauvegarde des valeurs démo-cratiques acquises et dénonceà la fois
«les menées subversi- ves orchestrées par des com- patriotes aigris depuis Lon-dres et Paris et les plans machiavéliques entrete- nus dans certaines offici- nes politiques enclines àl’insurrection et à la par-tition du pays».
Dans l’optique de se pronon-cer réellement sur ces ques-tions d’actualité qui menacent,selon lui, dangereusement lapaix civile et l’unité nationale,Jean Michel Ébaka se veutpourtant rassurant quant à lapoursuite du processus électo-ral en cours et le rôle moteurqu’entend jouer l’oppositionmodérée, notamment leRassemblement des ac-teurs de la démocratiepour son aboutissement.
Willy Mbossa
«Aucun parti de l’opposi-tion n’y participe. Plus grave, dans leur écrasante majorité, les populationsboycottent cette superche-rie. La désaffection du peu- ple par rapport à la révi- sion des listes électorales aété même constatée par lesreprésentants de l’ONU, ve- nus au Congo sur demandedu pouvoir lui-même dansle dessein de légitimer ses pratiques électorales fraudu-leuses»
, a précisé l’opposition uni-fiée dans une déclaration.L’opposition estime que face àcette désaffection, le prési-dent de la République devraitfaire preuve de sagesse et en-gager le dialogue avec elle surles préparatifs de l’électionprésidentielle, comme an-noncé par le Premier ministredevant les parlementaires.
«Les discours contradictoi-res du président et du Pre- mier ministre mettent enlumière le double langagedu pouvoir et révèlentune véritable cacophonieau sommet de l’État»
,indique la déclaration.L’opposition, qui se fonde surune analyse de quelques faitsde l’actualité politique natio-nale, notamment au plan sé-curitaire, social et sur celuides préparatifs de l’électionprésidentielle de juillet pro-chain, estime dramatique lasituation sociale engendréeactuellement par la montéeen flèche de la «délinquancefinancière» et le non respectdes promesses tenues.Parmi d’autres griefs repro-chés au gouvernement, fi-gure, selon la déclaration, lanon tenue des engagementspris par le président de la Ré-publique concernant la gra-tuité, respectivement dessoins de santé pour les en-fants de zéro à quinze ans, demanuels scolaires dans l’en-seignement de base, le trai-tement automatique desdossiers des fonctionnairesqui feront valoir leur droità la retraite.
«Quel est aujourd’hui lebilan de l’exécution deces annonces ?»
, s’inter-roge l’opposition. Au regard de ces promesseset des failles constatées, l’op-position unifiée, qui a rappeléau président de la Républiquesa profession de foi et l’enga-gement qu’il avait pris lors deson investiture, proclameque le dialogue entre ac-teurs politiques est un fac-teur de paix véritable.De même, l’opposition a af-firmé dans sa déclarationqu’elle n’acceptera plus ja-mais des listes électoralesmanipulées, des élections tru-quées, des victoires déclaréesà l’avance et de surcroît, dèsle premier tour.
Guy-Gervais Kitina
L’opposition qualifie d’«écheccuisant» l’opération de révisiondes listes électorales
Près d’une vingtaine de partis de l’opposition, dont l’Upads, l’UDR-Mwinda etl’UPRN ont qualifié d’échec cuisant l’opération de révision des listesélectorales lancée par le gouvernement, dans le cadre de l’organisation del’élection présidentielle de juillet 2009.
L’Union des forces vives de la nationdénonce
«
des officines politiquesenclines à l’insurrection
»
Les faits majeurs ayant marqué l’actualité nationale ont constitué lecontenu de la déclaration publiée, hier, par Jean Michel Ébaka,président de l’Union des forces vives de la nation (Ufovina) et diffuséepar
Les Dépêches de Brazzaville.

Activity (2)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->