Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Les résultats du premier tour des législatives en Alsace

Les résultats du premier tour des législatives en Alsace

Ratings: (0)|Views: 858 |Likes:
Published by Christian Bach
Résultats du premier tour des élections législatives en Alsace le 10 juin 2012
Résultats du premier tour des élections législatives en Alsace le 10 juin 2012

More info:

Published by: Christian Bach on Jun 11, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/11/2012

pdf

text

original

 
EDITIONDESTRASBOURG
www.dna.fr
46618
LUNDI11JUIN2012
1,00
/
3, petite-rue de l’Eglise -
Entre Sofitel et place Kléber
Duel Jung(PS) – Hulné(UMP) dansla première
PHOTOS DNA
STRASBOURG-CAMPAGNE(4
E
CIRC.)
Sophie Rohfritsch (UMP)entête avec 43,94 % des voix
STRASBOURG-SCHILTIGHEIM(3
E
)
Duelserré entre Schneider(UMP)etBuchmann (EELV)
 
Le duelde Strasbourg
PhilippeBies
(
PS) :
37,62%-Jean-PhilippeMaurer
(
UMP) :
34,04%
Résultats enAlsace
La participation
54,64%
Résultats nationaux
La participation
57,39%
Résultats non définitifs (23h30)
Pratique
Pageslocales
Pages12à16
HiPPisme
Pages60et61
JeUx
Page62
Télévision
Page63
méTéo
Page64
uMP
35,21%
Ma
5,93%
CPF
1,51%
atrs
12,11%
FG
2,96%
FG
6,74%
eeLV
7,94%
PS
29,35%
FN
17,39%
FN
13,73%
PS
16,95%
uMP
27,19%
eeLV
5,40%
atrs
17,59%
1FArgentSemeuse
1F=13,12F
PAYÉE2
2FArgentSemeuse
2F=26,24F
PAYÉE4
5FArgentSemeuse
5F=39,36F
PAYÉE6
10FArgentHercule
10F=91,83F
PAYÉE14
50FArgentHercule
50F=118F
PAYÉE18
OFFREEXCEPTIONNELLEDU8JUINAU8JUILLET
VENDEZVOSANCIENNESPIÈCESENARGENTAUMEILLEURPRIX
STRASBOURG
(Parking Wilson offert)
2 rue du Travail
03 88 234 234
Du lundi au samedi 9h30-12h/13h30-17h30
COLMAR
(Face manège / Parking Rapp offert)
24 av de la République
03 89 234 567
Du lundi au samedi 9h30-12h/13h30-17h30
 
 S u rp r é s e n t a t i o nd ec e t t ep u b
 
LUNDI11JUIN2012
P
ELECTIONSLÉGISLATIVES
2
PTE 01
ASSEMBLÉE
LamajoritéabsolueàlaportéedeHollande
S
elon les dernières pro-jections en sièges réali-séesparlesinstitutsdesondages et diffusées àl’heurenousmettionssouspresse,lePSetsesalliés(PRGet Divers gauche) recueille-raient entre 283 et 329 siègesetpeuventenvisagerd’obtenirla majorité absolue (289) di-manche prochain sans mêmel’appuidesécologistes.L’UMP et ses alliés obtien-draiententre210et263sièges,le Front national de 0 à 3 siè-ges,commeleMoDem.D’après les derniers chiffresprovisoires du ministère del’Intérieur peu avant 23h, 33siègessur577ontétéattribuésdès ce dimanche, dont 24 auPSetàsesallsetladroite(UMPetalliés).Selon une totalisation du mi-nistère portant sur environ90%desbureauxdevote,l’en-sembledelagauche(PS,EELVet Front de gauche) atteint46,5 %, contre 34 % pourl’UMP et ses alliés, et 13,8 %pourleFN.
Ayrault a appeléles Français àse mobiliser pourle second tour pourque « lechangements’installe »
Réélu dès le premier tour enLoire-Atlantique, le Premierministre Jean-Marc Ayrault asalué ces résultats et a appeléles Français à se mobiliser ausecond tour pour que « lechangement s’installe dans ladurée».LesFrançaisontditleur«sou-tienauchangement»et«leurvolontéd’amplification»delavictoire de François Hollande,s’est félicitée la première se-crétaireduPSMartineAubry.Comme redouté, l’abstention,estimée à environ 42 %, a at-teint unniveaurecordsous laV
e
Républiquepourunpremiertour de législatives, dont l’at-traittitdesaproximiaveclescrutinprésidentiel.S’il échoue à décrocher la ma-joritéabsolueàluitoutseul,lePSpourracomptersurl’apportde 10 à 20 députés d’EuropeEcologie-LesVerts.Après le mauvais score de sacandidate Eva Joly à la prési-dentielle (2 %), la secrétairenationaleEELVetnouvellemi-nistre, Cécile Duflot, s’est dite«plutôt heureuse» du score«ennetprogrès»desonparti.
Mélenchon encaisseun échec cuisant àHénin-Beaumont
Sisonmouvement,leFrontdegauche (PCF et Parti de gau-che),aconfirmésapercéedelaprésidentielle et devrait récol-ter de 12 à 19 sièges, Jean-LucMélenchonasubiunécheccui-sant à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Arrivé 3
e
, il est pri-vé de second tour face à laprésidente du FN Marine LePen.«Il est normal qu’on soit dé-çu», a déclaré M. Mélenchonen appelant à voter pour lecandidat du PS, «mais il nefaut pas se laisser abattre».«Cesoir,c’estleurpaisibleque je vais quitter cette scènemaispascedépartement»,a-t-ildit.Sur la lancée d’une premièreplace à Hénin-Beaumont quipourraitluipermettred’entrerà l’Assemblée, Mme Le Pen asallesrésultatsdesonmou-vement (près de 14 %), «troi-sième force politique de Fran-ce », même si la faibleparticipation va limiter lenombredestriangulaires.OutreMarineLePen,aumoinstroisautresFNsontarrivésentête: Gilbert Collard dans leGard, MarionMaréchal-Le PendansleVaucluseetlacandida-tedela12
e
duPas-de-Calais.Comme elle le redoutait, ladroite va sans surprise perdresa majorité mais devrait gar-derde210à263sièges.Lesecrétairegénéraldel’UMP,Jean-François Copé, a préférésoulignerquelescoreduparti,sonnéparlafaitedu6mai,était «supérieur à celui duPS».Sonrival,FrançoisFillon,enballottagefavorableàParis(48,6%dansla2
e
circonscrip-tion)aaffirméqu’iln’yavaitni«vague rose», ni «apten-ce» pour le projet de la gau-che.Seull’ancienPremierministreAlainJuppéaévoquélespectred’une nouvelle défaite de ladroite,àlaquelleilnese«rési-gne pas». M. Copé a rappeléque,pourlesecondtour,iln’yaurait «pas d’alliance avec leFrontnational».En ballottage très défavorabledanslesPyrénées-Atlantiques,le président du MoDem Fran-çoisBayrouaanticipésadéfai-teenconcédantquesonélecto-rat n’avait «pas compris» ni«accep» son choix en fa-veurdeFrançoisHollandeàlaprésidentielle. Il a toutefoisappelé à élire des «voix li-bres».Outre Jean-Marc Ayrault, 24ministres étaient candidats àcescrutin,aurisquededevoirquitterlegouvernementencasdedéfaite.LaurentFabius(Af-fairesétrangères),VictorinLu-rel (Outremer), Bernard Caze-neuve (Affaires européennes),Frédéric Cuvillier (Transportset Économie maritime) et Del-phineBatho(déléguéeàlaJus-tice) ont été réélus dès le pre-miertour.Parmi leurs collègues en bal-lottage favorable figurent Ma-ryliseLebranchu(Fonctionpu-blique), Pierre Moscovici(Économie), Stéphane Le Foll(Agriculture) dans l’anciennecirconscription sarthoise deFrançois Fillon, et Aurélie Fi-lippetti(Culture)enMoselle.
Ségolène Royalcandidate auperchoir del’Assemblée,si elle est élue
En tête en Charente-Maritime(32,03 %), Ségolène Royal aconfirmé sa candidature à laprésidence de l’Assemblée sielle est élue, ce qui est loind’êtrefait:ledissidentPSOli-vier Falorni (28,9 %), seulautre candidat qualifié pour lesecond tour, a annoncé lemaintiendesacandidature.Candidate dans l’ex-circons-cription du chef de l’État, enCorrèze, Sophie Dessus l’em-portesle1
er
tour(51,44%).Du côté des ténors de l’UMP,l’ancien ministre Xavier Ber-trandarrive2
e
derrièrelecan-didatsocialistedansl’AisneetNadine Morano, devancée parlagauche,échappeàunetrian-gulaireàToul(Meurthe-et-Mo-selle).FrançoisBaroin,BenoistAppa-ru,LucChatel,leprésidentsor-tant de l’Assemblée BernardAccoyer, PatrickOllieret Jean-Louis Borloo devraient êtreréélus.L’ancien ministre de l’Inté-rieur,ClaudeGuéant,quiade-vancé le DVD Thierry Solère(26,89 %), est en ballottagefavorable dans les Hauts-de-Seine. Porte-parole du candi-dat Sarkozy, Nathalie Koscius-ko-Morizet est en positiondélicateenEssonne.
R
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
 
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
Les points chaudsLes points chauds
FrancoisFillon
Paris
FrançoisBayrou
ModemPSUMPPSEELV
Pyrénées-Atlantiques
SégolèneRoyal
PS
Charente-Maritime
Jean-François
Copé
UMP
Seine-et-Marne
Frontde GaucheUMP
PS
Pas-de-CalaisP.-d.-C. P.-d.-C.
Jean-LucMélenchon
FrontNational
MarineLe Pen
2
e
2
e
4
e
4
e
9
e
3
e
2
e
1
e
1
e
1
e
6
e
2
e
PhilippeMeirieu
Rhône
StéphaneLe Foll
Sarthe
Jean-PierreKucheidaClaudeGuéant
Pas-de-Calais
PS
Moselle
FN
GilbertCollard
GardHauts-de-Seine
UMP
HenriGuaino
Yvelines
12
e
UMP
NathalieKosciusko-Morizet
Essonne
XavierBertrand
Aisne
UMP
AurélieFilippettiPhilippeKemel
11
e
Élu(e) Ballottage :
non communiquéTriangulaireDuel
Eliminé(e)NC
FrançoisHollandeestenbonnevoiepourdisposerd’unemajoritéabsolueàl’Assembléele17juinaprèslelargesuccèsdelagauchehieraupremiertourdesgislatives,avecplusde46%desvoixcontre34%àl’UMPetsesalliés.
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
 
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
Premier tourPremier tour
EXGFGPSRad. GaucheDVGEELVDVERégionalistesDiversDVCModemPRNCUMPDVDFNEXDVoix%Partis
Résultats provisoires à 22h08
(totalisation du ministère de l’Intérieur)
Élus
215 8171 429 1306 390 360388 854774 3561 108 246207 047145 07199 016149 535375 188282 054507 9345 878 037733 2373 042 64236 7090017110000000161000,996,5729,361,793,565,090,950,670,450,691,721,302,3327,013,3713,980,17
Inscrits :
38 473 484
Votants :
 
22 136 736
Exprimés :
21 763 233
Abstention :
 
42,46%
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
 
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
UMPet alliés
Estimations Ipsos/CSA/TNS Sofres/OpinionWay 
sièges
PSet alliés
10 à 200 à 3
Projection en sièges
12 à 19283à 329
577
210à 263
0 à 3
2
 
3
ELECTIONSLÉGISLATIVES
Q
LUNDI11JUIN2012
PTE 02
57,29 % de participation
Les urnes boudées
LE TAUX DE PARTICIPATION
leplus élevé à un premier tour delégislatives avait été atteint en1978 (83,2 %) et le plus bas en2007(60,98%).Pourunsecondtour, la participation la plus for-te a été enregistrée en 1978(84,9%)etlaplusbasseen2007(60,3 %) également. Le taux departicipation final avait été de79,48 % au premier tour de laprésidentielle.«Les électeurs ne voient plusl’intérêtdecescrutinjusteaprèsla présidentielle», juge FrédéricDabi de l’Ifop.De ce fait, souligne son institut,cettefaibleparticipationvalimi-terlenombredetriangulaires.Leseuil pour se maintenir au se-cond tour sera en moyenne de21,5 % des suffrages exprimés,niveaudifficileàatteindre,puis-quelescandidatsdoiventpourcefaire recueillir au moins 12,5 %des inscrits. À minuit, on totali-sait 42 triangulaires sur un en-semble de 524 résultats connus.
Les retraités très mobilisés
Selon un sondage Ipsos/LogicaBusiness Consulting réalisé jus-qu’à la veille du scrutin, les jeu-nes étaient la catégorie d’âge laplussusceptibledes’abstenir
(li-re notre encadré)
.Par catégorie professionnelle, cesontlesemployésquidevaientleplus bouder les urnes (53 %),puis les ouvriers (49 %).Pour les cadres et professionslibérales, le taux d’abstentionest de 40 %.Àl’inverse,seuls29%desretrai-tés ont exprimé leur volonté des’abstenir.Selon cette enquête, les absten-tionnistes se seraient surtout re-crutés chez les électeurs habi-tuels de François Bayrou (47 %)et de Marine Le Pen (46 %).Les Français de l’étranger(39,23 %), les départementsd’outre-mer ainsi que la Polyné-sie,etSaint-BarthélemyetSaint-Martin (entre 49,92 % et30,09 %), sont ceux qui ont lemoins voté.
Fort civismedans le Pacifique
En métropole, la participation aété de 49,02 % en Seine-Saint-Denis, de 52,26 % en Moselle, de53,71 % dans le Val-d’Oise.En revanche, les électeurs deWallis-et-Futuna ont été les plusciviques (78,08 %), suivis deceux de Lozère (68,05 %) et deCorrèze (67 %).Dans les bureaux de vote pari-siens, la participation dansl’après-midi était de 40,22 %,contre 42,20 % il y a cinq ans.Par régions, le Limousin est entête de la participation(64,28%),devantMidi-Pyrénées(63,45 %) et la Franche-Comté(62,04 %).
L’Alsace
(54,64 %) ferme le clas-sement, derrière la Lorraine(55,43 %) et le Nord-Pas-de-Ca-lais (55,44 %).
R
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
 
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
En pourcentage des inscrits
L’abstention
* Scrutin proportionnel à un tour 
19811986*19881993199720022007
2012
34,330,132,532,12935,639,739,640
42,8
1
er
tour
2
e
tour
29,7252231,1
Cinq semaines après s’êtremassivement mobilisés pourla présidentielle, les Fran-çais ont boudé le premiertour des législatives. À mi-nuit, le taux de participationmesuré par le ministère del’Intérieur était de 57,29 %,contre 60,98 % au premiertour des législatives de2007.
UNCHIFFRE
1 jeune sur 3
Selon un sondage réaliséavant le scrutin, deux 18-24ans sur trois avaientl’intention de s’abstenir hier.Selon ce sondage Ipsos, les18-24 ans sont la classed’âge qui devait de loins’abstenir le plus : 66 %,pour 57 % chez les 25-34ans, le taux déclinantensuite à mesure que l’âgeaugmente pour ne plus sesituer qu’à 25 % chez les 60ans et plus.
L’ÉDITORIAL
deDominiqueJung
Le laminoir des urnes
L
es électeurs avaient le choix entre corriger ou con-firmer les résultats de la présidentielle. Ils ne sesont pas déjugés. François Hollande et Jean-MarcAyrault pourront s’appuyer sur une majorité nette, avecl’appoint modeste des écologistes et des traditionnels«divers gauche». Le désir d’alternance est validé. C’estdans la logique du calendrier institutionnel qui fait queles deux élections majeures de la V
e
République se sui-vent et se ressemblent.Ce premier tour est le reflet exactement inversé de cequ’on a connu en 2007. Le parti socialiste a remplacél’UMP, mais les lois broyeuses du scrutin majoritaire àdeux tours se vérifient. Deux grands partis, le PS quigagne et l’UMP qui sauve les meubles, vont pour cinqans, accaparer à nouveau la vie parlementaire.Cela ne rend pas compte de la diversité des suffrages.L’écart sera considérable entre les votes d’hier et la com-position de l’Assemblée qui sortira des urnes le 17 juin.Le second tour fera plus que jamais office de laminoir.Cela ne manquera pas de renforcer la suspicion enversdes mécanismes électoraux qui ont grand besoin d’êtrerepensés, à l’image de ce qui a été voulu il y a trente ansen faveur des élections municipales.En 2007, le Modem de François Bayrou avait fait lesfrais de la bipolarisation. Hier il a plongé corps et biensdans l’abîme. Et c’est le Front national, arrivé troisième,qui peut se poser, non sans arguments, en victime d’unsystème farouchement niveleur. Le FN confirme un peupartout ses multiples ancrages locaux mais il pourra, aumieux, compter ses députés sur les doigts d’une main.Seule l’introduction d’une part de scrutin proportionnelrendra l’hémicycle du Palais Bourbon plus conforme àla diversité idéologique des Français, ce qu’il est censépermettre.Le suffrage universel repose sur un principe ver-tueux : un électeur, une voix. Il est bon que les suffragesultraminoritaires ne fassent pas la loi, ce serait un re-tour à l’instabilité maladive et nocive de la IV
e
Républi-que. Mais ils ne méritent pas non plus d’être hachéssans pitié comme des pissenlits au passage d’une ton-deuse à gazon.
R
25ministressur34sontcandidats
Legouvernementdansunfauteuil
V
ingt-cinq ministres sur34, dont le Premierd’entre eux, étaientcandidats à ces législa-tives, certains jouant une partiedifficile dans leur circonscrip-tion au vu du score réalisé parFrançois Hollande au secondtour de la présidentielle, parfoisarrivé tout juste devant NicolasSarkozy.L’enjeu est de taille puisque lePremier ministre a annoncé quelesministresquiseraientbattusaux législatives ne pourraient«pas rester au gouvernement».Tous, sauf
Marie-Arlette Carlot-ti
(chargéedespersonneshandi-capées) sont en ballottage trèsfavorable ou favorable pour lesecond tour. Leur entrée au gou-vernement semble avoir été unatout important.
Stéphane Le Follen passe de fairebasculer à gauchel’ancien fiefde François Fillon
LES HEUREUX ÉLUS.-
Parmiceux qui ont été élus dès le pre-mier tour, c’est le député PS sor-tant et nouveau ministre desOutre-mer,
Victorin Lurel
qui afait le meilleur score, en Guade-loupe, avec 63,96 % des suffra-ges exprimés face à l’ancienneministredel’outre-merUMPMa-rie-Luce Penchard (21,77 %).Le chef du gouvernement
Jean-MarcAyrault
aréuni 56,2%desvoix dans son fief nantais.LeministredesAffairesétrangè-res
Laurent Fabius
, élu en Sei-ne-Maritimedepuis1978,arem-porté 52,81 % des suffragestandisqueleministredesTrans-ports
Frédéric Cuvillier
, mairede Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais),aétérééluavec50,66%des voix.Le ministre chargé des Affaireseuropéennes(PS)
BernardCaze-neuve
a été réélu dans la Man-che ainsi que
Delphine Batho
,ministre déléguée auprès de laGarde des Sceaux, dans lesDeux-Sèvres.
EN BALLOTTAGE.-
Le cas leplus difficile reste celui de
Ma-rie-Ariette Carlotti
, dans la 5
e
circonscription des Bouches-du-Rhône. Elle a réussi à devancerde 2 points avec 34,43 % le dé-puté sortant UMP Renaud Muse-liermaislesecondtours’annon-ce serré. «Je n’ai pas gagné»,a-t-elle avoué.L’ex-député européen
KaderArif
, chargé des Anciens com-battants, a lui aussi un certainretard à rattraper en Haute-Ga-ronne, avec 30,84 %. En casd’échec dimanche prochain, ilpourrait retrouver l’hémicyclestrasbourgeois.Tous leurs collègues partent fa-voris pour dimanche prochain.
Stéphane Le Foll
, ministre del’Agriculture, qui vient de quit-ter le Parlement européen et seprésentait dans la Sarthe, dansl’ancienne circonscription del’ex-Premier ministre FrançoisFillon,aréussisonparietestenpasse de faire basculer la cir-conscription à gauche. Il est enballottage favorable avec46,01 % contre l’UMP Marc Jou-laud.Sont aussi dans une situationconfortable
Jérôme Cahuzac
(Budget)dansleLot-et-Garonne,
Pierre Moscovici
(Économie)dans le Doubs et la radicale degauche
Sylvia Pinel
, ministrechargéedel’ArtisanatetduCom-merce, dans le Tarn-et-Garonne.L’écologiste
Cécile Duflot
, mi-nistre du Logement, était en si-tuation très favorable avec48,74 %. Sa circonscription, la6
e
à Paris, fortement ancrée àgauche, était en jeu lors de l’ac-cord pré-électoral conclu avec leParti socialiste.À Paris également, George-PauLangevin (Réussite éducative)est elle aussi en bonne position.LaministredelaCulture
AurélieFilippetti
, dans une circonscrip-tion difficile est en position trèsfavorable pour le deuxième touravec très bonne position avec43,5 % des voix.
Benoît Hamon
(Économie sociale) dans la 11
e
des Yvelines, pas évidente nonplus, est en ballottage favorableavec 45,4 %.Demême,
MarisolTouraine
,mi-nistre des Affaires sociales estlargement en tête en Indre-et-Loire.Dans le Finistère,
Marylise Le-branchu
(Réforme de l’État) estaussi en ballottage très favora-ble face à l’UMP, tout comme
Valérie Fourneyron
(Sports) enSeine-Maritime,
Alain Vidalies
(Relations avec le Parlement)dans les Landes, et
Michèle De-launay
(Personnes âgées) en Gi-ronde.Très bien placé également, leministre de l’Intérieur
Manuel
Valls dans la 1
ère
circonscriptionde l’Essonne avec 48,6 %.Toujours dans l’Essonne, le mi-nistre de la ville
François Lamy
sera en position favorable di-manche prochain.Sur les 34 ministres de l’équipeAyrault, dix n’affrontent pas lesuffrage universel. À la mi-mai,
Najat Vallaud-Belkacem
puis
Christiane Taubira
avaient re-noncé à se présenter.
R
NC
noncommuniqué
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
 
     L    é   g      i   s     l   a    t     i    v   e   s
2
e
5
e
4
e
1
e
15
 
e
3
e
4
e
4
e
6
e
3
e
3
e
4
e
Les principaux ministres candidatsLes principaux ministres candidats
LaurentFabius
ministredes Affairesétrangères
Jean-MarcAyrault
Sylvia Pinel
ministre déléguéechargée de l’Artisanat,du Commerceet du Tourisme
AurélieFilippetti
ministrede la Cultureet de la
Communication
Premierministre
SartheLot-et-GaronneTarn-et-GaronneLoire-AtlantiqueSeine-MaritimeMoselleDoubsBouches-du-RhôneIndre-et-Loire
PierreMoscovici
ministrede l’Économie,
des Finances et
du Commerceextérieur
MarisolTouraine
ministredes Affairessocialeset de la Santé
JérômeCahuzac
ministredélégué chargédu Budgetministre de l’Égalitédes territoireset du Logement
Cécile Duflot
Marie-Arlette
Carlotti
ministredéléguée
chargéedes personneshandicapéesministre déléguéechargée de la réussiteéducative
GeorgePau-LangevinStéphaneLe Foll
ministrede l’Agriculture etde l’Agroalimentaire
PARIS
VictorinLurel
ministredes Outre-mer
Guadeloupe
Les ministres battus aux élections devront quitter le gouvernement
Élu(e)Ballottage :
TriangulaireDuel
LePremierministreJean-MarcAyraultetcinqdesesministres-LaurentFabius,VictorinLurel,DelphineBatho,BernardCazeneuveetFrédéricCuvillier-ontétéélusdèslepremiertourauxlégislatives,selondessultatsprovisoires.
3

Activity (2)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->