Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
2Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Annuai Reef r

Annuai Reef r

Ratings: (0)|Views: 896|Likes:
Published by szaszu

More info:

Published by: szaszu on Jun 15, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

11/07/2012

pdf

text

original

 
 1
ÉCOLE FRANÇAISE DE ROME
ANNUAIRE DES MEMBRES(1873-2011)
ÉCOLE FRANÇAISE DE ROMEPALAIS FARNÈSE2010
 
 2
PRÉFACE
 C’est dans le contexte de la préparation de la célébration du Centenaire de l’École (1975) que Georges Valletdemanda à Gérard Moyse, archiviste-paléographe alors membre de l’École, de réaliser un
 Annuaire des membres.
Ildevait comprendre une notice pour chaque ancien membre, selon un classement alphabétique, ainsi qu’une liste despromotions.Le travail fut conduit à terme avec célérité malgré sa difficulté. Pour chaque membre, la notice telle qu’elle était conçueexigeait de nombreux renseignements que les archives de l’École n’étaient pas en mesure de fournir. Aujourd’huiencore, l’École ne dispose pas de dossiers complets sur ses anciens membres avant la seconde guerre mondiale, sauf exception.L’
 Annuaire
se révéla un outil précieux. Il fut mis à jour, à la demande de Charles Pietri, en 1987. Plus tard, en 1999, il futcomplété par une liste des membres et anciens membres vivants.Il était devenu nécessaire de moderniser cet outil pour mettre à la disposition de tous, les notices de 569 membres qui,depuis 1873, ont tenu et tiennent une place non négligeable dans l’Université et dans la recherche française.Pour ce faire, plusieurs opérations ont été conduites :1)
 
Une numérisation de la seconde édition de l’ancien annuaire ainsi que sa mise à jour jusqu’en 2009. Désormaisce travail de mise à jour permanente sera fort aisé.2)
 
Une révision de l’ensemble des notices afin de les compléter avec la bibliographie la plus récente. Un travailsystématique a été fait sur les
 Mélanges offerts à…
et les recueils de travaux publiés.3)
 
L’insertion des nouveaux diplômes apparus depuis 1986, notamment la thèse et l’habilitation à diriger desrecherches.4)
 
Des vérifications systématiques ont été faites pour le statut des membres libres.5)
 
Le récolement des Mémoires conservés à l’École a été effectué. Ils ont été rassemblés, ont reçu une cotation etsont désormais consultables avec l’autorisation de leur auteur.La législation pour la protection des personnes nous conduit à ne pas mettre en ligne les dates, les lieux de naissance etles adresses privées des membres vivants. Ces renseignements sont évidemment en notre possession.Il a semblé inutile de faire une édition papier qui se serait retrouvée immédiatement dépassée.La bibliographie sur l’École est rassemblée dans un volume sous presse dans la
Collection de l’École
:
« A l’École detoute l’Italie ». Pour une histoire de l’École française de Rome.
Cet ouvrage rassemble vint-cinq textes dont certainsinédits sur l’École avec une présentation et des notes de commentaire.D’autres volumes, parus ou à paraître dans
la Collection,
s’attachent à mieux faire connaître l’histoire de l’institution etde ses membres.Je remercie tous ceux qui ont collaboré à ce travail et en particulier Thérèse Boespflug, Caroline Giron-Panel, YannickNexon et François-Charles Uginet.Michel GrasJuin 2009
 
 3
AVERTISSEMENT
Cette troisième édition de l’
 Annuaire des membres
de l’École française de Rome est une mise à jour de celle du 30septembre 1986, qui était elle-même une mise à jour de celle préparée par Gérard Moyse et publiée en 1975. C’est doncà cette dernière qu’il convient de se reporter pour connaître en détail les critères qui ont servi à la collecte et à la mise enplace des informations. Pour la commodité de la consultation on rappellera ici les principales divisions de l’
 Annuaire :
 A – R
EPERTOIRE ALPHABETIQUE
 Liste de 569 notices, chacune étant divisée en six rubriques
1. « Biographie ».
Sous cette rubrique ont été énumérés dans un ordre chronologique aussi strict que possible leséléments principaux permettant de retracer la vie professionnelle et d’abord la date et le lieu de naissance pour lesmembres décédés, les titres ultimes antérieurs à la nomination à l’École française, c’est-à-dire, outre les titresd’agrégation, la fréquentation de l’une ou de plusieurs des Écoles suivantes :* École nationale des chartes, fréquentation traduite par le seul titre d’archiviste paléographe ;* École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, abrégée E.N.S. Fontenay-aux-Roses ;* École normale supérieure de la rue d’Ulm), abrégée E.N.S. Ulm ;* École normale supérieure de Saint-Cloud, abrégée E.N.S. Saint-Cloud ;* École normale supérieure de Sèvres, abrégée E.N.S. Sèvres ;* École pratique des hautes études, dont nous avons résumé la fréquentation par le titre d’élève sans préciser àchaque fois la qualité de diplôme, et dont les sections intéressées par l’École française de Rome sont :– la section des sciences historiques et philologiques (IV
e
section), abrégée E.P.H.E. (IV
e
section) ;– la section des sciences religieuses (V
e
section), abrégée E.P.H.E. (V
e
section) ;– la section des sciences économiques et sociales (VI
e
section), abrégée E.P.H.E. (VI
e
section) maintenantE.H.E.S.S. (École des hautes études en sciences sociales).Le séjour à l’École française de Rome (abrégée E.F.R.) comme membre, secrétaire général, secrétaire auxpublications, directeur des études, ou directeur est la seule étape de carrière délimitée chronologiquement dans la notice.La carrière postérieure au séjour romain n’a pas été suivie dans tous ses détails, et, souvent, seules les étapesprincipales en ont été retenues. Ce terme d’« étapes » cerne d’ailleurs assez mal la réalité, dans le cas de fonctionscumulées, particulièrement dans le domaine de l’enseignement : on s’est alors efforcé de les citer dans l’ordrechronologique même où elles se sont ajoutées les unes aux autres. Pour les carrières universitaires, il n’a pas toujours étépossible d’éviter un certain flottement dans la terminologie qui, dans la période récente, voit, pour caractériser le lieud’enseignement, la désignation de l’ancienne Faculté remplacée par celle de la nouvelle Université.A la suite du résumé de la carrière sont regroupés les titres académiques, limités strictement à l’appartenance àl’Institut de France, citée en tête (avec précision de l’année de réception), et aux grands instituts et académies étrangères,cités ensuite.Enfin sont donnés le lieu et la date du décès.
2. Spécialité.
Le but poursuivi au deuxième alinéa de chaque notice est de définir aussi finement que possible laspécialité scientifique.
3. Mémoire de l’E.F.R.
Avec cette rubrique est abordée la partie bibliographique de la notice, et d’abord lesréférences concernant le mémoire que chaque membre présente vers la fin de son séjour romain à l’Académie desinscriptions et belles-lettres.Il a semblé nécessaire de signaler, le cas échéant, la publication du mémoire, ou les publications importantes issuesde lui.Les [crochets carrés] encadrant un titre indiquent que le mémoire en question (ou son sujet, si jamais un titre exactn’a été adopté) n’a pas été achevé.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->