Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le Gouvernement de La Vie Mode Demploi

Le Gouvernement de La Vie Mode Demploi

Ratings: (0)|Views: 9|Likes:
Published by Julie Löwy

More info:

Published by: Julie Löwy on Jun 18, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/02/2013

pdf

text

original

 
  Le gouvernement de la vie,mode d’emploi 
 Didier Fassin et Dominique Memmi
 U
 
n médecin
 
écoute avec circonspection le récitd’une femme s’efforçant de justifier une demande, pressentiepar l’un et l’autre comme tardive, de procréation médicale-ment assistée. Une commission administrative scrute avecsoin la biographie et l’argumentaire d’un chômeur sollici-tant, en raison de son état de santé, une aide financière. Desexperts interrogés sur la légitimité du remboursement ounon d’un traitement de l’impuissance sont conduits, pourrendre leur avis, à décider si l’on a affaire à une molécule cor-rigeant une pathologie de l’érection, un médicament deconfort améliorant la qualité de vie ou un simple aphrodisia-que. Des juges aux affaires matrimoniales amenés à statuersur des cas de divorce considèrent que l’infidélité homo-sexuelle constitue une circonstance aggravante de l’adultèredans un couple hétérosexuel. Mais aussi, un service hospita-lier délègue la prise en charge, avec les normes médicalesqu’elle suppose, d’un malade du sida à son entourage. Undétenu se substitue au personnel carcéral pour prodiguer dessoins à son compagnon de cellule en état de manque. Desprostituées exigent des pouvoirs publics qu’ils reconnaissentleur activité comme une véritable profession avec les droitssociaux y afférant. Voici un inventaire en apparence digned’un roman de Pérec. Pourtant, toutes ces situations ont encommun de mettre en œuvre les multiples et changeantes
 
 
   L  e  g  o  u  v  e  r  n  e  m  e  n  t  d  e  s  c  o  r  p  s — 
  1  0
 
modalités d’une relation à soi et aux autres dans un cadredéfini par des codes et des règlements, des normes et des valeurs, des rapports d’autorité et de légitimité, des inter-actions avec l’État et avec la loi. Bref, ce que nous proposonsd’appeler le
 gouvernement des corps.
 
 Au-delà, en effet, de ses manifestations les plus specta-culaires dans l’espace public que sont les affaires du sangcontaminé ou de l’amiante et les controverses autour du clo-nage des êtres humains ou de l’indemnisation des aléas médi-caux, au-delà même des fonctions plus ordinaires de gestionde la santé publique que sont l’administration de la protectionsociale, l’organisation du système de soins et la mise en œuvrede programmes de prévention, l’intervention de la société etl’emprise de l’État sur les corps s’expriment, de manière sou- vent moins visible sur de multiples scènes de la vie quoti-dienne. Régulation de l’accès aux moyens contraceptifs et auxtechniques de procréation, détermination des limites de la vieet de la personne autour de la législation sur l’interruption volontaire de grossesse et de la caractérisation de la mort bio-logique, redéfinition des catégories du pathologique et duthérapeutique à travers les autorisations de mise sur le marchéde médicaments, élargissement des notions de dépendance etd’addiction à l’alcool et au tabac, déploiement de dispositifsd’enquête et d’intervention sur les comportements sexuels etles pratiques déviantes, justification d’un titre de séjour oud’un relogement de personnes vivant en habitat précaire parl’existence d’une maladie grave : autant de signes de l’immix-tion des pouvoirs publics dans la relation privée de l’individuà son destin physique, mais aussi de la place croissante occu-pée par les questions du corps, de la santé et de la vie dans legouvernement des affaires humaines. Dispositifs et procédu-res diffus et quotidiens, souvent banals et familiers, ils sont lesmoins facilement perçus ou énoncés en termes de politiques.Et pourtant ils sont
au cœur de ce qui fait aujourd’hui le politique
 
.Ce sont eux que nous prenons pour objet de ce livre.Certes, on pourrait les saisir à travers ce que l’on désignehabituellement comme des politiques de santé publique, avecses nouveaux objets que sont le principe de précaution, laréduction des risques, la gestion des crises sanitaires :
 
 
   L  e  g  o  u  v  e  r  n  e  m  e  n  t  d  e  l  a  v  i  e ,  m  o  d  e  d   ’  e  m  p  l  o  i — 
  1  1
 
domaine qui mérite assurément l’intérêt et que les sciencessociales ont du reste commencé à explorer. Mais la questiondu gouvernement des corps, telle que nous l’entendons,excède et déplace tout à la fois les thèmes habituels de lamaladie et de la clinique, de l’organisation de l’hôpital et duprincipe de précaution, en tout cas ne se laisse pas saisirexclusivement à travers un corps professionnel – les méde-cins – ou un secteur d’activité – la santé. Ce qu’il s’agitd’appréhender, ce sont les manières dont bien d’autresagents sociaux, parfois inattendus, maintes institutions,apparemment étrangères aux problèmes sanitaires, définis-sent, pensent, mesurent et régulent les conduites corporelles,les représentations et les usages de soi concernant
 sa propreexistence à la fois biologique et biographique
 
.Ce qui se joue, dans cette activité si diverse, c’est la redéfi-nition d’un certain nombre de frontières : avant tout celles dusomatique et du psychique, du normal et du déviant, de lamédecine et du social, de ce qui relève conventionnellementde la définition et de l’administration de la « santé » et peut-être aussi du « corps » et du « vivant ». La question que nousposerons dans un premier temps est donc :
de quel corps et dequel vivant parle-t-on et en quoi constituent-ils un point particulier d’application de l’action publique ?
 
 Mais ce qui est également en jeu dans ces dispositifs multiples, c’est la recomposition d’unesérie d’entités qui structurent le fonctionnement des sociétéscontemporaines : espace public et sphère privée, individu etpopulation, pouvoir et sujet, État et citoyen, toutes catégoriesqu’une utilisation de routine tend à faire prendre commeallant de soi alors même qu’elles sont sans cesse soumises àl’épreuve de l’innovation sociale. L’interrogation à laquellenous essaierons de répondre dans une seconde étape peutalors se formuler ainsi :
en quoi l’intervention des pouvoirs publics  sur les corps et sur le vivant produit-elle des formes nouvelles debiopolitiques ?
 
Pour tenter de rendre compte de notre projetd’une confrontation de recherches sur le gouvernement descorps, nous nous demanderons successivement ce qu’il en est,dans ces travaux, de la réalité sociale et politique du corps,d’une part, des modalités particulières de gouvernementqu’elle met en œuvre, d’autre part
1
 
.

Activity (2)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->