Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
"Quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles ou des constellations", Extrait du tome VIII

"Quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles ou des constellations", Extrait du tome VIII

Ratings: (0)|Views: 15|Likes:
Published by Claude Gétaz
Ouvrage intitulé « Quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles ou des constellations »
Auteur : Claude Gétaz, chercheur indépendant ****
Ci-après figure un extrait du volume VIII de l’ouvrage susmentionné, volume intitulé

« Aventures, à l'aune du sabéisme, des dieux ou héros mentionnés ci-après : Oannès/Adapa, Gilgamesh, Ulikummi, Vishnu, Brahma, Shiva, Verethragna, Ravana et Bacchus? »
**** La totalité du volume est vendue sur le site internet http://lesdieux.comeze.com

5
Ouvrage intitulé « Quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles ou des constellations »
Auteur : Claude Gétaz, chercheur indépendant ****
Ci-après figure un extrait du volume VIII de l’ouvrage susmentionné, volume intitulé

« Aventures, à l'aune du sabéisme, des dieux ou héros mentionnés ci-après : Oannès/Adapa, Gilgamesh, Ulikummi, Vishnu, Brahma, Shiva, Verethragna, Ravana et Bacchus? »
**** La totalité du volume est vendue sur le site internet http://lesdieux.comeze.com

5

More info:

Published by: Claude Gétaz on Jun 19, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/12/2014

pdf

text

original

 
Ouvrage intitulé« Quand les dieux et les hommes étaientdes planètes, des étoiles ou desconstellations »
Auteur : Claude Gétaz,chercheur indépendant****
Ci-après figure un extrait du volume VIII de l’ouvragesusmentionné, volume intitulé
« Aventures, à l'aune du sabéisme, desdieux ou héros mentionnés ci-après :Oannès/Adapa, Gilgamesh, Ulikummi,Vishnu, Brahma, Shiva, Verethragna,Ravana et Bacchus? »
****La totalité du volume est vendue sur le site internethttp://lesdieux.comeze.com 
 
 
«Quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles ou des constellations»Tome VIII: Aventures, à l’aune du sabéisme, des dieux ou héros mentionnés ci-après:Oannès/Adapa, Gilgamesh, Ullikummi, Vishnu, Brahma, Shiva, Verethragna, Ravana etBacchus par Claude Gétaz, chercheur indépendanttexte protégé par ©copyright, certification IDDN 2009(cf. http://www.legalis.net/cgi-iddn/certificat.cgi?IDDN.CH.0100113217.000.R.A.2009.035.40100)
52
Section IIL’épopée de Gilgamesh-------------------------------------------------------------------------------------------------
Dans cet article sur Gilgamesh, mon but n’est pas tant d’enquêter afin de savoir quiétait ce roi Gilgamesh en chair et en os qui vécut en Mésopotamie à telle époque del’Antiquité, que d’enquêter afin de savoir qui était sa contrepartie en termes de figureastrale se déplaçant sur le planisphère céleste.Concernant l’épopée même de Gilgamesh, il existe quantité de sites sur Internet quien donnent une description à la fois exacte et complète. Le problème est que cessites sont la plupart du temps rédiges en anglais, ce qui oblige le locuteur de languefrançaise à consulter, ailleurs que sur la Toile, des ouvrages spécialisés, parmilesquels figurent en bonne place celui intitulé
L’Epopée de Gilgamesh,
ouvragecosigné par deux professeurs, MM. Raymond Jacques Tournay, professeur à l’EcoleBiblique et Archéologique française, et Aaron Shaffer, professeur à l’UniversitéHébraïque (les deux établissements étant situés à Jérusalem), eux qui se sontchargés d’introduire, de traduire en français et finalement de commenter les tablettesd’argile sur lesquelles figurent l’épopée de Gilgamesh, le tout étant consigné dans unouvrage qui a été édité par les éditions du Cerf, à Paris en 1994, dans le cadre de laCollection Littératures anciennes du Proche-Orient.C’est donc cet ouvrage qui me servira de référence au moment de lire les aventuresdu héros nommé Gilgamesh. Mais avant de passer aux choses sérieuses, j’invite lelecteur du présent article à lire ci-dessous, en guise de mise en bouche, un texte quifigure, à propos des aventures de Gilgamesh, à tel endroit du tome 4 de monouvrage intitulé
«
Quand les dieux et les hommes...
»
(comme quoi on n’est jamaismieux servi que par soi-même, isnt’it !), et ce afin qu’il réalise combien l’interprétationde la religion sabéenne chère à nos ancêtres est une science difficile, et afin aussiqu’il se rende compte de toutes les bourdes ou erreurs que l’on peut commettre à cetégard si l’on ne maîtrise pas parfaitement son sujet.Voici donc ce que j’écris (ou écrivais) dans ce tome 4:
Un jour Gilgamesh, le souverain d Uruk, fait la connaissance dune bête humaine nommée Enkidu, lequel a été créé par les dieux à la demande des habitants d’Uruk afin qu’il devienne son rival dans l’exercice d’un pouvoir que Gilgamesh est seul à définir et dont il abuse en martyrisant ou en tyrannisant les habitants de la cité.Averti de la présence d’Enkidu prés d’Uruk, et sachant qu il va devoir affronter cette puissance de la nature, le maître d’Uruk envoie auprès de lui une prêtresse (sous-entendu : attachée au temple de la prostitution) qui, après avoir séduit un Enkidu qui se trouve alors dans la foret parmi les gazelles, fait tant et plus l’amour avec lui, durant six jours et sept nuits, que le vaillant Enkidu n’a plus de force au moment d’affronter en duel le maître de la cité d’Uruk.
 
 
«Quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles ou des constellations»Tome VIII: Aventures, à l’aune du sabéisme, des dieux ou héros mentionnés ci-après:Oannès/Adapa, Gilgamesh, Ullikummi, Vishnu, Brahma, Shiva, Verethragna, Ravana etBacchus par Claude Gétaz, chercheur indépendanttexte protégé par ©copyright, certification IDDN 2009(cf. http://www.legalis.net/cgi-iddn/certificat.cgi?IDDN.CH.0100113217.000.R.A.2009.035.40100)
53
Bref, au lieu d’être vaincu par Enkidu, Gilgamesh, qui se montre plus adroit et plus vaillant que lui lors du duel, finit par obtenir la grâce d’Enkidu.Ceci dit, au lieu de le tuer ou de faire de lui son esclave, il va se lier d’amitié avec lui.Pourquoi une telle attitude de la part du héros? Car, avant de rencontrer Enkidu, Gilgamesh a fait sa connaissance au cours d’un songe prémonitoire, où Enkidu ressemble à une étoile descendue du ciel sur la terre.Et si la même a le don d’attirer, avec sa lumière merveilleuse, et comme par enchantement,la population du pays qui s’est réunie autour d’elle, ou à proximité d’elle, elle disparaît aussitôt que quelqu’un, parmi la foule, désire la toucher ou s’en saisir.Apeuré par cette présence et par la teneur du songe qu’il vient de faire, Gilgamesh demande à sa mère, la vache Ninsun, de I’interpréter.Celle-ci, qui est devineresse, lui répond que, sous ses aspects terrifiants, Enkidu est une vraie aubaine pour lui, souverain d’Uruk.Fort de cette heureuse information, le héros, après avoir affronté victorieusement Enkidu en duel, lui propose donc de devenir son ami.Et tous les deux de s‘en aller à la forêt des Cèdres, ou réside le géant démon Humbaba (un Humbaba qu’Enkidu connaît car il est devin), afin de le tuer.Auparavant, le devin Enkidu interprète les songes successifs de Gilgamesh à propos d’Humbaba.Une fois de retour, victorieux, à Uruk, le héros, qui entre-temps a vaincu le géant grâce au concours de son compagnon, et grâce aussi à l’énergie de Shamash, le dieu soleil, refuse de coucher avec une déesse Inanna qui est tombée amoureuse de lui, et n’a d’yeux que pour lui ; ce qui la met en rage.Et la même d’appeler son père, le dieu ciel Anu, afin qu’il crée le taureau céleste qui, vu sa puissance, sera assez fort pour tuer le héros.Malheureusement pour elle, Gilgamesh défait le taureau au moment de l’affronter duel.Fâchés, Inanna et les dieux décident alors de faire mourir un Enkidu qui, après avoir été atteint d’une maladie mortelle, se retrouve aux enfers.Quant à Gilgamesh, en entendant les plaintes et les gémissements de son compagnon depuis le pays d’outre tombe, il se met tout a coup e avoir peur de la mort Et le même, à partir de là, de partir à la recherche du seul homme qui, sous le nom d’Utnapishtim, sait comment 
accéder
a l’immortalité.C’est ainsi qu’après avoir navigué, une fois parvenu au pays des enfers, su les eaux de la mort, en compagnie du nocher Ur-shanabi (Sur-shanabu, en ancien babylonien), il découvre le seul homme à qui Dieu a donné l’immortalité (ce qui fait de lui le père de la race humaine).

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->