Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword or section
Like this
1Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Droit Public - Cours

Droit Public - Cours

Ratings: (0)|Views: 247|Likes:
Published by tgoreci

More info:

Published by: tgoreci on Jun 24, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, DOC, TXT or read online from Scribd
See More
See less

06/26/2012

pdf

text

original

 
Droit ConstitutionnelProf : Mme LAFAY
DROIT PUBLIC
Les sociétés modernes sont organisées en État, et l’organisation de chaqueÉtat selon des règles bien précises. Ces règles sont spéciales car différent desrègles qui régissent les rapports entre particulier, ce sont des règles du droit public.Ces droits sont très nombreux et diverses. Elles se repartissent en différentesbranches, une nous retiendra le plus : le droit Constitutionnel. Ce droit estindispensable pour organiser une société dans sa forme la plus perfectionné : enÉtat. Ce droit Constitutionnel a vu le jour avec l’apparition de l’État moderne, il nousfaudra donc définir l’État qui est le titulaire du pouvoir politique.
Section 1 : définition du droit Constitutionnel.
Dans la plupart des État moderne, les règles essentielles de l’État figurent dansune Constitution. Il existe deux conceptions possibles de la Constitution.
Paragraphe 1 : les deux conceptions de la notion de Constitution.
Il y a une conception matérielle et une conception qu’on peut qualifier denormative et formel.
La conception matérielle de la Constitution :
C’est historiquement la plus ancienne, elle
s’intéresse à la fois à l’objet et aubut des gles juridiques fondamentales de l’État
. On vise son mode degouvernement (à l’État) et en ce sens on peut dire
que tout État à une Constitutionau sens matérielle du terme
.
La conception formelle et normative :
La conception formelle :
Elle est e au XVIIIe siècle, au moment de la volution américaine etfrançaise.
C’est le document écrit dans lequel figurent les règles formelles del’État : le mode de gouvernement de l’État
.
En France c’est la Constitution du 4octobre 1958
et aux
États-Unis d’Amérique, c’est la Constitution du 17septembre 1787
.Toute État n'a pas forcément une Constitution au sens formel du terme. Car ilsne sont pas forcément dans un document écrit.Exemple : le Royaume-Uni. Certaines règles qui régissent le Royaume-Uni sontécrites, mais éparpillés ; les autres sont des règles non écrites donc coutumières.La plupart des États ont une Constitution au sens formelle du terme.
La conception normative : 
C’est une constitution écrite, une loi supérieure, suprême avec un contenutout à fait extraordinaire. Elle est censée être l’œuvre d’un peuple libre, c'est-à-dire un État libéral pluraliste démocratique.
1
er 
semestre1/62
 
Droit ConstitutionnelProf : Mme LAFAY
Une loi suprême donc la Constitution s’applique à tous, et même elle s’appliqueau pouvoir en place, au gouvernement, au Parlement, etc. donc tout doit s y conféré.La constitution fonde un ordre juridique dont elle est le sommet.
Paragraphe 2 : Les définitions formelles et matérielles de la Constitution :
La définition matérielle du droit Constitutionnel :
Elle va tenir compte de l’objet et de la finalité.
L’objet du droit Constitutionnel :Le droit constitutionnel a pour objet l’observation, comphension,encadrement juridique des phénomènes politiques
. La politique s’analysecomme une activité réservée à une minorité : classe politique, sens large : remonte à Aristote (l’homme est naturellement un animal politique). Politique vient du Grec polissignifiant cité (groupe sociale organisé) il est fait allusion à la cité grec. Au senslarge, aujourd’hui : la politique se rapporte aux individus vivant dans un État. Lapolitique est alors considérée comme la chose de tous. Elle recouvre donc toutes lesactivités sociales.Le droit Constitutionnel est assez sélectif il s’intéresse uniquement aux rapportsentre gouvernant et gouverné. Le droit constitutionnel soumet les règles qui régissentles règles entre gouvernant et gouverné.
L’objet du droit constitutionnel est donc la soumission des rapports entregouvernant et gouverné.Finalité du droit Constitutionnel:
 Au XVIIIe siècle s’est développé le Constitutionnalisme (mouvement qui conçoitque la liberté et le pouvoir politique comme étant antidémocratique). La GrandeCharte de 1215, l’Habeas Corpus de 1679, c’est un texte qui est contre lespoursuites judiciaires arbitraires. « Bill of Rights » de 1689 les droit que le monarquedoit respecter.Le droit Constitutionnel va se développer au XVIIIe siècle à un moment où il fautséparer la conception surnaturelle du droit. À la fois supprimer les origines divines etposé des limites au pouvoir royale.
Le droit Constitutionnel aura pour finalité de garantir et protéger lesindividus en limitant le pouvoir au moyen des règles de droit, d’organisation etde gouvernement de l’État. Ces règles seront appelées la Constitution.
Le droit Constitutionnel va mettre en place un système tempéré et équilibré. Lepouvoir de l’État va être fragmenté, on va isoler les pouvoirs de l’État, les partager.C’est la séparation des pouvoirs : exécutif, législatif, judiciaire. On identifie et séparedonc les pouvoirs.Le droit Constitutionnel déterminera le mode de désignation des organes.Comment elles seront désignées et quels seront leurs compétences et les rapportset quel sera le degré de participation des citoyens au pouvoir.Le droit Constitutionnel va énumérer les droits et libertés des citoyens.
Les citoyensvont respecter l’organisation en place et le pouvoir va garantir des droits etlibertés
.
1
er 
semestre2/62
 
Droit ConstitutionnelProf : Mme LAFAY
La définition formelle du droit Constitutionnel :
C’est un ensemble de règles ayant une valeur supérieur à toutes les autresnormes. Donc la validité des autres normes va s’apprécier par rapport aux normesConstitutionnel. On dit que les normes Constitutionnel servent de fondement devalidité aux autres normes. La constitution est donc au sommet de la pyramide desnormes.Elles sont énoncées dans un document unique appelé Constitution formelle,mais dans certain État, il y a des juges spécifiques pour interpréter ces règles. Cesinterprétations sont la jurisprudence. Celle-ci faite corps de la constitution. Cesinterprétations sont faites par une organisation nommée par la constitution. Aujourd'hui, la constitution ne peut pas tout prévoir, c’est pourquoi a côté de cetteconstitution il y a des lois organiques. Matériellement ce sont des lois, mais pas ausens formelle car elle ne figure pas dans la constitution, elles sont adoptées endehors de la constitution. Donc les deux définitions ne coefficient pas forcément.Deux conséquences sont a tiré de cette suprématie,
parce que ces normes sontaux sommets de la hiérarchie, elles doivent être élaboré, confectionner particulièrement. Leur modification doit être faite spécialement, la supérioritédes normes constitutionnelles doit être surveillé, ce contrôle est fait au mieuxpar des juges. En France il y a le conseil constitutionnel pour veiller à lasuprématie de ces normes.
Cette définition découle d’une théorie fondamentale : L’État de droit.
Un État de droit est un État dans lequel il existe une hiérarchie des normesavec des normes constitutionnelles qui s’imposent aux gouvernants, leslibertés sont spécialement protégées, d’abord parce qu’elles sont affirmées,confirmés par des lois formellement constitutionnelles, des normes s’imposantau gouvernement sous le contrôle d’une juridiction constitutionnel.Section 2 : l’État titulaire du pouvoir politique.
Un ou plusieurs personnes dominent les autres. Ce phénomène s’observe aussidans la société prise dans sa globalité, en parle de pouvoir politique quand çaconcerne l’ensemble de la société. Il s’agit du pouvoir politique de l’État lorsqu’il seraorganisé en État. Ce pouvoir peut s’exercer de différente manière, il existe en effetdifférente manière, il existe en effet plusieurs forme de gouvernement.
Paragraphe 1 : Pouvoir politique.
Notion de pouvoir politique :Il signifie étymologiquement « le pouvoir dans la citée » et il se manifeste par l’obéissance, le commandement, ceux qui prennent des décisions dans l’intérêt de lacité et les autres à qui ces décision s’impose.Le pouvoir politique c’est celui qui est à la charge commune. Mais le pouvoir politiquedoit être
légitime. Un pouvoir légitime est un pouvoir accepter, reposant sur leconsentement des membres
.Les différentes formes du pouvoir politique.Elle dépend du degré d'évolution de la société, (culture, économie). On distinguetrois formes :- Pouvoir traditionnel.
1
er 
semestre3/62

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->