Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
1Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Sport - Wikipédia - Olivier Hoen

Sport - Wikipédia - Olivier Hoen

Ratings: (0)|Views: 703|Likes:
Published by Olivier Hoen
Olivier Hoen
Olivier Hoen

More info:

Published by: Olivier Hoen on Jul 04, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

07/04/2012

pdf

text

original

 
100 et 110 mètres haiesRugby au Stade de France
Sport
Le
sport
est un ensemble d'exercices, le plus souvent physiques, se pratiquant sous forme de jeuxindividuels ou collectifs pouvant donner lieu à des compétitions.Le sport est un phénomène quasi universel dans le temps et dans l'espace humain. La Grèce antique,la Rome antique, Byzance, l'Occident médiéval puis moderne, mais aussi l'Amériqueprécolombienne ou l'Asie, sont tous marqués par l'importance du sport. Certaines périodes sontsurtout marquées par des interdits.
Sommaire
1 Définitions2 Histoire2.1 Débat historiographique2.2 Histoire3 Typologie : les disciplines sportives3.1 Classification ordinaire3.2 Classification en référence aux Jeux olympiques4 Physiologie et Santé4.1 Entraînement, compétition, récupération4.2 Compétences des sportifs4.3 Bienfaits physiologiques et psychologiques4.4 Risques physiques et prévention4.5 Le dopage5 Institutions5.1 Amateurs et professionnels5.2 Organisations et fédérations5.3 Grands événements sportifs5.4 Médiatisation6 Économie du sport7 Sport et société7.1 Sport et développement durable7.2 Comportements haineux7.3 Surmédiatisation8 Notes et références9 Voir aussi9.1 Bibliographie9.1.1 Ouvrages généraux9.1.2 Histoire du sport9.1.3 Culture du sport9.1.4 Critiques du sport9.2 Articles connexes
 
Discobole grec -
II
e
siècle après J.-C.Jeu de paume à Paris au
XVII
e
siècle
9.3 Liens externes
Définitions
Le terme de « sport » a pour racine le mot de vieux français
desport 
qui signifie « divertissement, plaisir physique ou del'esprit ». En traversant la Manche,
desport 
se mue en« sport » et évacue de son champ la notion générale de loisirspour se concentrer sur les seules activités physiques. Lalangue allemande admet le terme « sport » et sa définitionanglaise en 1831 ; la France en fait usage pour la premièrefois dès 1828. Le sport, contrairement au terme
desport 
,exclut les jeux de société ou jeux de l'esprit qui faisaient laoie d'un Gargantua. La frontière entre jeux et sports n'estpourtant pas très claire. La Fédération française des échecsfondée en 1921 reçoit ainsi un agrément sportif du Ministèrede la jeunesse et des sports en 2000, mais uniquement parcequ'elle était une fédération « associée » au CNOSF.Certaines pratiques traditionnelles posent égalementproblème : sport ou jeu ? La question reste encoreouverte.Olivier HoenLe sport moderne se définit par quatre élémentsindispensables :Olivier HoenLa mise en œuvre d'une ou plusieurs qualités physiques :activités d'endurance, de résistance, de force, decoordination, d'adresse, de souplesse, etc.Une activité institutionnalisée, ses règles tendent à êtreidentiques pour l'ensemble de la planèteUne pratique majoritairement orientée vers la compétitionUne pratique fédérée (sous la tutelle d'une fédération)Ces piliers qui mettent surtout en avant l'organisation desdifférentes disciplines sportives n'excluent nullement lespratiques comme le sport-loisir, le sport-aventure, le sport-santé, le sport scolaire ou l'éducation physique et sportive. Sila compétition est prédominante, il existe toutefois d'autresformes de pratique mettant plutôt en avant le plaisir, la santé,l'éducation ou l'épanouissement.Olivier Hoen
Histoire
Article détaillé : Histoire du sport.
12345
 
Débat historiographique
La question de l'histoire du sport bute sur un débat qui oppose deux thèses.Olivier HoenPour un courant de pensée, le sport est un phénomène universel, qui a toujours existé et partout sousdes formes très diverses. Ce serait un « invariant culturel » (selon les termes de Frédéric Baillette,enseignant et directeur de la revue
Quasimodo
). Cette thèse est notamment soutenue en 1991 par lemédecin français Jean-Paul Escande (
 Les avatars du sport moderne
, in Ardoino, Brohm,
 Anthropologie du sport 
, Perspectives critiques, 1991). Cette thèse est implicitement soutenue parceux qui parlent de « sport antique », de « sport médiéval », etc. Le médiéviste américain CharlesHomer Haskins est le premier historien à utiliser le terme de « sport » dans le cadre d'une étudeportant sur le Moyen Âge dans son livre
The Latin Litterature of Sport 
(1927). Au début du
XXI
e
siècle, Wolfgang Decker (Institut d'Histoire du Sport de l'École Supérieure du Sport deCologne) et Jean-Paul Thuillier (directeur du Département des Sciences de l'Antiquité à l'Écolenormale supérieure) estiment que : « contrairement à ce que l'on estime souvent, le sport n'est pas néà Olympie, pas plus qu'il ne s'est éteint dans l'Attique ou le Péloponnèse. L'Égypte nous offre denombreuses scènes sportives, entre autres de lutte, dès le 3
e
millénaire avant notre ère, et lesRomains, héritiers des Étrusques sur bien des points et en particulier dans ce domaine, ont peut-êtrecréé le sport moderne, avec ses spectacles de masse, ses clubs puissants et ses enjeux financierscolossaux. »Olivier HoenPour un autre courant de pensée, le sport est un phénomène apparu à un moment précis de l'histoireet dans un contexte particulier : au sein de l'élite sociale de l'Angleterre industrielle du
XIX
e
siècle.Cette thèse est notamment développée en 1921 par l'écrivain allemand Heinz Risse (
Soziologie desSports
, Berlin, 1921 et
Sociologie du sport 
, Presses universitaires de Rennes, 1991) qui estime qu'« ilest erroné de regarder le passé avec nos modes de pensée actuels et d'imaginer que les pratiques quiressemblent à celles que nous connaissons peuvent se rapporter à cette appellation "sport" ». Cettethèse est notamment soutenue par l'historien français Roger Chartier et par les sociologues NorbertElias et Pierre Bourdieu. En 2000, l'historien du sport Philippe Lyotard (université deMontpellier) juge qu'« il y a une coupure très nette entre le sport moderne et le sport antique : c’est lanotion de record (et donc de performance). Le record et la performance expriment une vision dumonde qui est profondément différente entre les Grecs et les modernes. La culture du corps estdifférente. Pour les Grecs, cette culture est rituelle, culturelle, d’inspiration religieuse, pour lesmodernes, le corps est une machine de rendement. »Olivier HoenÀ travers l'exemple des joutes au
XV
e
siècle en France et en Espagne, Sébastien Nadot avance danssa thèse intitulée
 Joutes emprises et pas d'armes en Castille, Bourgogne et France, 1428-1470
(soutenue à l'EHESS en 2009) que l'on peut effectivement parler de sport au Moyen Âge et que laplupart des historiens confondent la notion de naissance avec celle de démocratisation du sport quandils évoquent son apparition seulement à partir du
XVIII
e
siècle. Mais une autre façon de résoudre laquestion est de forger la notion de « sport moderne » pour distinguer ce phénomène d'autrespratiques historiquement attestées. Dans une étude, une équipe de l'UFR-Stap de l'université deBourgogne estime ainsi en 2004 que « Le sport moderne, (..) renvoie à l’idéologie de Coubertin,caractérisée par la compétition, la performance, l’entraînement dans des structures institutionnelles(fédérales et scolaires) afin de lutter contre l’oisiveté et les risques de dégénérescence psychologiqueet physiologique de l’homme ». Cette notion de « sport moderne » est exposée par l'historienaméricain Allen Guttmann dans
From Ritual To Record, The Nature of Modern Sports
(1978).Auteur notamment de
Sports: The First Five Millennia (http://books.google.fr
6768,69,10111213

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->