Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Enquete Transport CLCV

Enquete Transport CLCV

Ratings: (0)|Views: 2,213 |Likes:
Published by vincent_manileve

More info:

Published by: vincent_manileve on Jul 13, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/13/2012

pdf

text

original

 
LES TARIFS DE LA SNCF
Etude d’un panel de trajets estivauxsur la période 13-14 juillet 2012
Associa
t
on de consommateurs et d’usagers CLCV - www.clcv.org - juillet 2012
 
2
Associa
t
on de consommateurs et d’usagers CLCV - www.clcv.org - juillet 2012
 I - Présenta
t
on de l’étude
 
1- L’objectif : reconstituer une information fiable sur les tarifs de la SNCF
La présente étude propose une analyse des tarifs pra
t
qués par la SNCF pour les trajets desvacances d’été. La mo
t
va
t
on
t
ent au fait que, depuis de nombreuses années, la SNCF aadopté une poli
t
que tarifaire très éclatée et évolu
t
ve, assez comparable à celle pra
t
quéepar les compagnies aériennes. Dès lors, l’éclatement de la structure tarifaire prévient d’avoirune vision simple et claire du niveau de prix demandé aux usagers.L’étude a donc consisté à e
ff 
ectuer un relevé de prix su
samment complet pour cernercet éclatement. Sur ce
e première année, l’u
t
lisa
t
on de l’étude consiste à comparer lestarifs kilométriques de chaque des
t
na
t
on (pour évaluer l’homogénéité territoriale de latari
ca
t
on), l’évolu
t
on des prix au cours des trois mois de réserva
t
on et la pra
t
que deréduc
t
on associée aux tarifs spéci
ques (jeunes, senior etc).
2- La méthodologie
2-1 Date : le voyage du 13-14 juillet 
Nous avons retenu une plage précise de voyage es
t
val pour que la comparaison soit possible.Il s’agit d’un départ lors du week end du 14 juillet qui cons
t
tue la première grande vague demigra
t
on es
t
vale. Précisément le 14 juillet est ce
e année un samedi et a donc pu cons
t
tuerun bon créneau d’étude.Il a fallu déterminer une plage de réserva
t
on sur ce
e période. Il n’y a pas de critère absoluen la ma
t
ère puisque les usagers peuvent étaler leur possibilité de départ (dans la semaineen avançant leur congé ou au cours du samedi et du dimanche). Nous avons retenu la plagesuivante : départ à par
t
r du vendredi 13 juillet à 15 heures et jusqu’au samedi à une heureperme
ant d’arriver à des
t
na
t
on en début de soirée au plus tard. L’idée est que l’usagern’ait pas à prendre plus d’une demi-journée de congé le vendredi et que, le samedi, il puissearriver à temps pour occuper une éventuelle loca
t
on (qui se récep
t
onne souvent le samediaprès midi). Il s’agissait donc de retenir une plage assez circonscrite, mais laissant un choixsu
sant de tarifs et qui correspond aux usages touris
t
ques.
2-2 Deux tarifs relevés : le moins cher de la plage et le tarif moyen de la plage
Nous avons relevé deux types de tarifs. Très logiquement sur la plage de choix que l’on s’estautorisé, il a été retenu le tarif le moins cher. Nous n’avons pas précisé s’il était assor
t
decondi
t
on (ce qui est souvent le cas). Ensuite, nous avons aussi relevé l’ensemble des prixde la plage et calculé le tarif moyen de la plage. On considère en e
ff 
et que relever le tarif le moins cher n’est pas su
sant car le l’o
ff 
re de ce tarif moins cher peut ne pas convenir ànombre de voyageurs : il est assez souvent non remboursable, l’horaire peut être di
cile(samedi très tôt par exemple), les condi
t
ons mal adaptées (train de nuit) etc. Dès lors, audelà des o
ff 
res promo
t
onnelles, le tarif moyen reste un élément important pour analyser lapoli
t
que tarifaire de l’opérateur.
 
3
Associa
t
on de consommateurs et d’usagers CLCV - www.clcv.org - juillet 2012
1
 
« Les vacances des français depuis 40 ans », Insee, 2008.
2-3 Réserva
on à 3, 2 et 1 mois
Trois périodes de relevé de prix ont été prises en compte : trois mois avant le départ (soitenviron à l’ouverture des réserva
t
ons), deux mois avant et un mois avant. Nous n’avons pasintégré la réserva
t
on de dernière minute en considérant que, pour les vacances es
t
vales, lesménages plani
ent et prennent leur billet à l’avance.
2-4 Les des
na
ons
Concernant les des
t
na
t
ons, nous avons retenu trois types de trajet :- Un important volume de départ de Paris vers des des
t
na
t
ons françaises touris
t
ques. L’Ilede France engage en e
ff 
et un grand
ux de départs auquel s’ajoute de nombreux voyageursen transit. Concernant les des
t
na
t
ons touris
t
ques nous nous fondons sur une étude del’Insee
1
montrant que la majeure part (55 %) des départs es
t
vaux se concentrent dansles quatre régions « balnéaires » (PACA, Languedoc Roussillon, Bretagne et Aquitaine).Les départs concernent les villes de ces régions auxquelles nous avons ajouté Toulouse etChamonix (pour la montagne).- Nous avons ensuite sélec
t
onné des trajets de villes de région vers ces mêmes des
t
na
t
onstouris
t
que. Dans ce cadre, il nous a paru important de retenir quelques des
t
na
t
ons quisortent des grands axes de la SNCF (Dijon-Bordeaux par exemple) pour observer la poli
t
quede tarifaire de l’opérateur sur ces créneaux.- Nous avons retenu trois trajets interna
t
onaux suscep
t
bles d’être e
ff 
ectués en train (villede Barcelone et Londres, deux au départ de Paris et une au départ d’une ville de région)Les relevés de prix ont été e
ff 
ectués sur le site de réserva
t
on de la SNCF, sur une période de24 heures environ, précisément à 3 mois, 2 mois et 1 mois.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->