Start Listening

Le Livre Du Dieu Un

Written by
Narrated by
Ratings:
5 hours

Summary

Paul Beauchamp fut l’un des spécialistes français de l’Écriture Sainte les plus influents dans l’histoire biblique, littéraire et théologique d’après le Concile Vatican II. Homme de grande culture, d’une ampleur et d’une profondeur véritablement exceptionnelle, il a formé des générations de Jésuites et plus largement de nombreux étudiants, prêtres, religieux, religieuses et laïcs. Sa façon de relier et son art exceptionnel de mettre en rapport l’Ancien et le Nouveau Testament faisait de lui un maître de lecture. Entendre ou réentendre les 5 conférences qu’il a données dans l’Église Saint-Ignace de Paris (1978) est un privilège tant sa voix si particulière soutient sa parole d’une manière irremplaçable. Ces cinq conférences s’organisent en trois ensembles. Le premier comprend les deux premières conférences, l’une pour situer le livre (Parole de Dieu et parole de l’homme), l’autre pour situer le lecteur (Nouveau profil du lecteur). Le dernier ensemble, intitulé Livre d’un peuple et livre de tous, comprend lui aussi deux conférences : Adam et l’histoire universelle, puis De la gloire à l’épreuve, où il s’agit essentiellement d’Abraham, le père du peuple hébreu. Entre ces deux groupes, la troisième conférence s’intitule Un livre au pluriel. On aura déjà remarqué que, dans les deux couples de conférences extrêmes, la réflexion de Beauchamp est focalisée sur le « et » qui coordonne deux aspects qui peuvent paraître de prime abord comme inconciliables : « Parole de Dieu et parole de l’homme », « Livre d’un peuple et livre de tous ». Ces deux paradoxes se retrouvent dans la conférence centrale: en effet, la Bible est à la fois une collection hétéroclite de 54 livres différents, répartis pour moitié dans deux ensembles distincts, 27 pour l’Ancien Testament et 27 aussi pour le Nouveau selon le compte retenu par l’Auteur. Plus que
distincts, ces deux ensembles semblent incompatibles et pourtant ils sont reliés ensemble dans un seul volume. Le « et » de L’Un et l’Autre Testament n’est autre que leur reliure. Beauchamp rapproche ce « et » de celui du mystère de l’Incarnation qui fait que Jésus est en même temps vrai Dieu et vraiment homme. Il va jusqu’à reconnaître dans ce coordonnant, cet « unifiant » la personne même de l’Esprit Saint, qui fait que l’on peut Parler d’Écritures Saintes.

Read on the Scribd mobile app

Download the free Scribd mobile app to read anytime, anywhere.