From the Publisher

Sous des dehors d'une trompeuse apparente normalité, nous assistons à un suicide culturel par désalphabétisation massive de la population causé par une baisse sévère du niveau des connaissances générales de l'élite, conséquence d'un système d'éducation en dégradation hors de contrôle depuis des décennies.

****

La faillite par ignorance des connaissances pédagogiques appropriées des pédagogues du Québec de s'occuper du besoin vital pour les enfants d'apprendre à lire et écrire correctement avant la fin de la première année du primaire a résulté après 40 ans de négligence à ce que 50% de la population active du Québec soit classée fonctionnellement illettrée en 2003 par l'OCDE en dépit d'une scolarisation systématique jusqu'au premier cycle du secondaire, avec des chiffres pire encore prenant forme en 2012.

La fermeture dans les années 1960 de toutes les Écoles normales traditionnelles de formation des enseignants sans importer leurs programmes de formation de haute qualité dans les facultés universitaires de remplacement, combinée à la spécialisation forcée à partir de la fin du premier cycle du secondaire au dépend de l'enseignement d'une base de connaissances générales étendue, a donné comme résultat que l'ensemble de l'élite québécoise active possède une base de connaissances générale ne dépassant pas le niveau du junior high school du reste de l'Amérique, ce qui limite sévèrement leur capacité à résoudre les problèmes sociaux.

Ce qui se passe au Québec devrait être un avertissement pour toutes les sociétés tentées de favoriser la spécialisation hâtive au détriment de l'enseignement d'une base de connaissances générales étendue au secondaire.

Published: Andre Michaud on
ISBN: 9782924175026
Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
Availability for Élite en faillite
With a 30 day free trial you can read online for free