Vive la Mort ! Vive la Vie ! by Jean-Claude Sestier - Read Online
Vive la Mort ! Vive la Vie !
0% of Vive la Mort ! Vive la Vie ! completed

About

Summary

Dans ce texte, Jean-Claude Sestier partage avec nous son expérience vécue de la mort, rappelant aux zéristes que nous sommes qu’il ne nous a jamais vraiment quittés.

Son récit, ou plutôt son témoignage, ne manque pas de répondre à d’importantes questions existentielles, tout en réglant ses comptes, de la façon qui lui est si familière, avec ses meilleurs ennemis des scènes politique et télévisuelle.

Il démystifie la plus grande maladie de tous les temps, celle qui n’épargne aucun d’entre nous, et nous montre ici que, malgré tout, ce n’est pas si terrible que ça.

Enfin un ouvrage qui permet aux bons vivants de devenir des bons mourants !

Published: Rhetorical Ratatouille on
ISBN: 9781476081489
List price: $2.99
Availability for Vive la Mort ! Vive la Vie !
With a 30 day free trial you can read online for free
  1. This book can be read on up to 6 mobile devices.

Reviews

Book Preview

Vive la Mort ! Vive la Vie ! - Jean-Claude Sestier

You've reached the end of this preview. Sign up to read more!
Page 1 of 1

l’Auteur

Préface

***

Dans ce texte, Jean-Claude Sestier partage avec nous son expérience vécue de la mort, rappelant aux zéristes que nous sommes qu’il ne nous a jamais vraiment quittés.

Son récit, ou plutôt son témoignage, ne manque pas de répondre à d’importantes questions existentielles, tout en réglant ses comptes, de la façon qui lui est si familière, avec ses meilleurs ennemis des scènes politique et télévisuelle.

Il démystifie la plus grande maladie de tous les temps, celle qui n’épargne aucun d’entre nous, et nous montre ici que, malgré tout, ce n’est pas si terrible que ça.

Enfin un ouvrage qui permet aux bons vivants de devenir des bons mourants !

Note de l’Auteur

***

Il va sans dire que les personnages de cette histoire sont totalement imaginaires. Quiconque se reconnaîtrait ou croirait reconnaître quelqu'un serait dans l'erreur la plus totale.

CHAPITRE 1

***

27 janvier 2001

Je suis mort hier soir…

Et pourtant ce matin, je me lève, je m'habille, je vois tout le monde autour de mon lit et personne ne fait attention à moi. Ils regardent tous mon cadavre allongé.

Je sors de la chambre, vais dans la cuisine, le salon, personne…

Je sors dans le jardin et je vois mon père, ma mère en discussion avec mes quatre grands-parents et de nombreux oncles et tantes, assis autour d'une table. Je n'avais jamais vu mon grand-père paternel, mort bien avant ma naissance, mais je le reconnais grâce aux photos prises avant son départ pour la guerre en 1914. Il a 36 ans, il a été tué en 1915, il est le plus jeune de tous, il est même plus jeune que moi. Mon grand-père paternel, lui a 2 ans seulement de plus que moi et mon père a toujours ses 87 ans. Il y a aussi mes arrière-grands-parents que je n'avais jamais vus qu'en photo. Et encore beaucoup de gens que je ne connais pas… des adultes plus ou moins vieux… des enfants…

Sur leur poitrine flotte un petit « 1 » translucide qui les suit dans tous leurs déplacements.

J'en reste sur le cul !

- Bienvenue dans la zone 1, me dit mon père.

- Qu'est-ce que je fais ici ? Et vous ?

- Pour l'instant tu es avec nous. Tu pourras voir encore ceux de la zone zéro que tu viens de quitter hier soir, et que nous appelons les zéristes, mais eux ne te verront pas. Tu peux communiquer avec nous, mais pas avec eux. Tu les entendras, mais eux ne t'entendront pas. Cependant tu pourras peut-être, plus tard, leur envoyer des messages par télépathie.

Effectivement, je vois ma femme, mes filles et mes gendres, mes petits-enfants, qui sortent de la maison. Certains pleurent. Tous sont tristes. Ils passent au milieu de notre groupe sans nous accorder un coup d'œil, discutant entre eux. Sans doute vont-ils s'occuper de faire inhumer mon cadavre zériste. J'ai beaucoup de questions à poser…

- Vous ne vieillissez pas ici ?

- Non, notre temps est stable. Nous restons à l'âge où nous sommes passés de la zone zéro à la zone 1.

- Avons-nous besoin de manger ?

- Non. Mais on peut.

- Avons-nous besoin d'argent ?

- Non.

- Pouvons-nous nous déplacer ?

- Bien sûr, en