Find your next favorite book

Become a member today and read free for 30 days
Bioénergie et Sciences Occultes: Pour un corps sain et un esprit sain dans un lieu sain

Bioénergie et Sciences Occultes: Pour un corps sain et un esprit sain dans un lieu sain

Read preview

Bioénergie et Sciences Occultes: Pour un corps sain et un esprit sain dans un lieu sain

Length:
250 pages
2 hours
Publisher:
Released:
Jul 17, 2019
ISBN:
9782322098392
Format:
Book

Description

La bioénergie est l'étude des énergies naturelles (bio) qui régissent l'homme. L'homme n'est pas constitué que d'un seul corps physique. Il est constitué de huit corps interconnectés de différentes fréquences : physique, émotif, mental, causal, spirituel, cristal et lumière.
Il dispose aussi de chakras qui relient tous les corps, et de canaux qui véhiculent les énergies.
Il est important de comprendre comment fonctionnent ces corps et systèmes énergétiques pour mieux comprendre l'homme et les règles qui régissent sa santé.
Dans ce manuel, il sera aussi question des aliments énergétiques, et de tous ce qui est favorable à la santé. Nous verrons les procédés pour pouvoir tester soi-même ce qui est favorable ou pas (pierres précieuses, arbres, esprits de la nature, reprogrammation ADN...)

Les sciences occultes (cachées) ou métaphysiques (au-delà de la dimension physique) sont des sciences de la vie qui régissent l'esprit de l'homme (sa spiritualité) et sa compréhension du monde dans lequel il vit. Nous démystifierons les plus importantes : la méditation, la clairvoyance, le voyage astral, le viol psychique, les esprits éthériques, le monde astral, la mort, les âmes en peine, Dieu...
Autant de sujet qui permettent d'avoir l'esprit sain et de ne plus être manipulé. Car seule la vérité rend libre.

Ce livre est complété de : "géobiologie de l'habitat et géobiologie sacrée". car il est illusoire d'être en bonne santé dans un lieu malsain qui affecte ses habitants en permanence. Et le livre "harmonisation des personnes" qui enseigne les soins de tous les corps énergétiques et notamment des parasites qui existent sur chaque corps et qui constituent les esprits des maladies.
Publisher:
Released:
Jul 17, 2019
ISBN:
9782322098392
Format:
Book

About the author

Jacques LARGEAUD est curothérapeute, géobiologue, naturothérapeute, formateur, chercheur, écrivain. Auteur de plusieurs livres sur les soins naturels dont le premier a été écrit en 1981. (Survie dans la nature, géobiologie, géobiologie sacrée, bioénergie, sciences occultes, histoire sacrée, Curothérapie). Formateur et thérapeute énergétique depuis 20 ans. Il est co fondateur et responsable de formation en Curothérapie.


Related to Bioénergie et Sciences Occultes

Related Books

Related Articles

Book Preview

Bioénergie et Sciences Occultes - Jacques Largeaud

personnes

CHAPITRE 1

La BIOENERGIE

Les énergies de l’homme pour avoir un corps sain.

Après un bon nettoyage du lieu d’habitation, indispensable, il est intéressant de comprendre tous les facteurs rechargeant la vitalité ou l’améliorant, dans la nature, comme au domicile et dans la vie quotidienne. Pour cela il est nécessaire de mieux connaître l’homme et là encore de faire le ménage sur les mauvaises habitudes qui l’affectent ou lui empêche d’être à 100 % heureux et efficace.

Le terme « bioénergie » caractérise les énergies éthériques et vitales naturelles de l’homme, sans lesquelles il ne serait qu’un tas de molécules physiques inerte.

Commençons par voir l’histoire des découvertes scientifiques pour mieux appréhender la bioénergie scientifiquement et non plus comme une hypothèse. Ensuite, nous verrons les moyens dont nous disposons pour l’estimer, et pour améliorer notre santé et notre efficacité.

HISTOIRE SCIENTIFIQUE :

En 400 avant JC, DEMOCRITE, vivant sur les bords de la mer Egée, découvre que la matière est constituée d’atomes en perpétuelle agitation et de vide. Son raisonnement est fondé sur l’observation du mélange du vin et de l’eau. Pour lui, les atomes sont des constituants élémentaires de la matière, et ils sont indestructibles. Plus tard, on en a eu la confirmation avec la précision que l’atome est constitué d’un noyau autour duquel gravitent des électrons. Pour mieux se rendre compte de leurs dimensions, on peut considérer que si le noyau de l’atome de carbone mesurait un centimètre de diamètre, comme une bille, les six électrons qui tournent autour se déplaceraient dans une sphère de un kilomètre de diamètre, et entre noyau et électrons ce ne serait que du vide (en réalité ce sont d’autres énergies, dans ce que les scientifiques nomment « plasma »).

EPICURE et PLATON adoptèrent le principe, en précisant que la mobilité ne pouvait être que géométrique et non anarchique.

ARISTOTE s’opposa à ces théories pour maintes raisons logiques qui se sont révélées évidemment fausses. La logique, les paroles et les mots peuvent toujours convaincre le plus grand nombre et les induire en erreur (C’est le risque des religions et des politiques démagogues). Par exemple Aristote disait que la terre attire les corps, et que cette attraction est proportionnelle à leur masse. C’est très logique, pourtant GALILEE, du haut de la tour de Pise lâcha simultanément une balle de mousquet et un boulet de canon, et les deux arrivèrent en même temps au sol. Vous pouvez faire l’expérience avec une boule de papier et une boule de pétanque, les deux arrivent simultanément au sol à la grande surprise de tous. La différence dans la vitesse de la chute réside uniquement dans la forme (plate ou ronde) qui provoque une résistance de l’air et non dans sa masse (ou poids).

Puis arrive la période de l’église Catholique Romaine qui condamne la théorie des atomes sans appel, sous peine d’être excommunié et purifié par le feu. En quoi l’église était-elle concernée par les atomes ?

Des chrétiens savants, au moyen âge et à la renaissance, comme Thomas d’AQUIN, essaieront de lier science et religion. Mais le dogme chrétien est incompatible, et certains scientifiques en périront. Giordano BRUNO fut brûlé vif à Rome en 1600. GALILEE fut condamné à vie en 1633. Les autres scientifiques furent plus prudents comme NEWTON, BAYLE et DIDEROT.

Un pas décisif est fait par Benjamin FRANKLIN qui, en versant une cuillérée d’huile d’olive sur un lac et en mesurant l’épaisseur, arrive à une épaisseur de molécule, infime.

Antoine LAVOISIER fit deux observations : « rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme » d’une part, et d’autre part « certains éléments chimiques sont indécomposables ». Ce qui donna naissance à la chimie développée par PROUST et DALTON dans la combinaison des éléments formant les molécules. Eléments qui ne peuvent être que des atomes.

L’atome de carbone est la brique de notre univers. Le silicium forme le même tétraèdre que le carbone et peut se lier à ses semblables ayant, comme le carbone, une valeur de 4.

Dans la matière il existe 92 atomes différents. Le plus simple et le plus léger étant l’hydrogène. A l’opposé, le plus complexe et le plus lourd étant l’uranium. Le mouvement vertical voit sa vitesse s’accroître constamment alors que le mouvement horizontal est doué d’une vitesse constante.

NEWTON naquit en 1642. Peu sociable, il prolongea les découvertes de GALILEE, utilisant l’algèbre venant des arabes. Il développa la loi de la gravitation, qui deviendra E = MC² avec EINSTEIN.

La lumière est composée de photons. Suivant HUYGENS (qui évoque l’éther présent dans tout l’univers), elle est décomposée de vibrations mesurées en fréquences (le rouge est à 7200 angströms, et le violet à 3500 angströms). La fréquence est la distance perpendiculaire effectuée par un photon, par rapport à la direction de la propagation.

C’est seulement en fin du XIXe siècle que l’on découvre que l’atome est constitué d’un noyau de protons (d’énergie positive) autour duquel tournent les électrons (d’énergie négative). L’espace où ils se déplacent se mesure en angströms (1 cent millionième de centimètre).

Pierre CURIE découvre que le QUARTZ vibre en émettant des ultrasons quand il est soumis à un champ électromagnétique. Le cristal de roche est composé de silicium et d’oxygène SiO². C’est un des minéraux les plus communs de la planète et d’innombrables utilisations en ont été faites au cours de l’histoire. C’est un outil des clairvoyants (boule de cristal) et des guérisseurs (cristal en pendule ou en émetteur énergétique). On l’utilise dans toute l’électronique (pendules et montres à quartz, allumeur piezzo électrique, cadenceur d’ordinateurs, émetteur radio). On lui trouve aussi d’autres propriétés pour l’avenir tel que son utilisation en remplacement de disque dur d’ordinateur, la mémoire étant imprimée au laser à l’intérieur du cristal.

Sur les tablettes de Sumer rapportant l’histoire de l’Atlantide et de Mu, et sur d’autres documents archéologiques (codex), il est décrit que ces civilisations utilisaient le cristal pour capter l’énergie du cosmos (illimitée) et la retransmettre aux véhicules comme source d’énergie motrice. Les médecins utilisaient les propriétés du cristal soit pour diagnostiquer, soit pour soigner. Le cristal a donc encore beaucoup de propriétés à redécouvrir.

C’est à partir de 1957 que l’on découvre le biochamp de la terre et le biochamp de l’homme, et surtout leurs propriétés d’interagir l’un sur l’autre. On sait qu’autour de la terre, se trouvent deux zones bien déterminées, l’atmosphère constituée d’air, qui va de 0 à 60 km et la ionosphère qui va de 60 à 640 km. Une couche d’air ionisé qui constitue un bouclier extérieur, protégeant la terre contre les vents solaires et les rayons cosmiques, et qui constitue aussi une barrière vers l’intérieur en réfléchissant les ondes radio vers le sol. C’est le biochamp de la terre, comme pour tout être vivant.

En 1957, le Pr. SCHUMANN (Munich) découvre les ondes transversales magnétiques terrestres aujourd’hui connues sous le nom de Résonnance Schumann (RS). Il s’agit d’un phénomène atmosphérique naturel et permanent qui se propage autour de la terre sous la forme d’une onde radioélectrique. Il repéra la principale onde permanente à environ 7,83 Hz (cycles par seconde).

R. MILLER précisa que le « champ magnétique » entourant la terre, peut être comparé à un gel assez ferme. Lorsque nos corps se déplacent et vibrent, ces mouvements sont transmis à l’environnement et vice-versa. Lorsque nous sommes normalement debout sur le sol, nous sommes « à la terre » au sens électrique du terme. Nos corps agissent comme des antennes de vidange pour le champ électrostatique. Le champ humain possède ainsi son propre champ électrostatique autour de lui. Des lignes de champ résultant de diverses réactions biochimiques dans le corps. Le bio champ qui en résulte, nous accouple au champ isoélectrique de la planète.

Par la science électrique et électronique, les scientifiques ont ainsi redécouvert ce que les Asiatiques connaissaient et décrivaient depuis des millénaires, les énergies de l’homme et notamment son biochamp.

Selon HAIMSWORTH, les ondes Schumann vibrent à la même fréquence que les ondes cérébrales des êtres humains et des mammifères en général. Le fait que les signaux naturels de la RS ont une influence sur l’évolution du modèle des ondes cérébrales, montre que tous les champs électriques de faible puissance sont susceptibles d’exercer une telle influence, autrement dit, que les champs électriques produits inconsidérément par les technologies humaines modernes peuvent constituer « des sources de changements » comme, à plus ou moins long terme, l’extinction progressive des espèces existantes. Haimsworth cite le cas où, lorsque l’homme est en méditation profonde (marquée par les ondes aux rythmes alpha et thêta, qui traversent son cerveau) une entrée en résonnance peut se faire entre l’être humain et la planète terre. Celle-ci communique avec nous, selon ce langage primitif des fréquences. Même la santé de l’homme semble liée aux paramètres géophysiques par le biais de la résonnance Schumann.

Les ondes RS vibrent à la même fréquence que les ondes cérébrales des êtres humains soit 7,8 Hz. C’est la fréquence de résonnance de l’hypothalamus et l’unique fréquence commune de tous les mammifères, alors que le rythme alpha peut varier d’une personne à l’autre (entre 9 et 11 Hz). La fréquence de 7,8 Hz est commune à absolument tous. C’est une constante biologique sans laquelle la vie humaine est impossible c'est-à-dire son importance. Ainsi, lorsque les astronautes rentraient de leurs missions spatiales, ils avaient tous de sérieux problèmes de santé. Lorsqu’ils volaient en dehors de l’ionosphère, il leur manquait cette fréquence vitale de 7,8 Hz. La NASA installa un générateur d’ondes artificielles à bord pour résoudre le problème.

Il y a des milliers d’années, le champ magnétique terrestre était beaucoup plus fort, et la RS, cette « note » de la planète, aussi. Mais, alors qu’elle n’avait pas changé depuis très longtemps, depuis une dizaine d’année la RS s’est mise à s’élever régulièrement.

De 7,83 Hz en 1957, elle est à 11,8 Hz en 2009 et à 13,8 Hz en 2017 alors que les scientifiques pensaient qu'elle atteindrait 14,4 en 2015. Cette progression occasionne des changements vibratoires sur tous les êtres humains et ce qui vit sur la planète.

Dans les années 80 du XXème Siècle, on s’est aperçu qu’une cellule cancéreuse émettait une onde dont la fréquence était de 4814 angströms et qu’une cellule saine émettait une onde de fréquence 6500 angströms. C’est à cette période que la science physique officielle a rejoint la science de la radiesthésie.

Le pendule était déjà connu et utilisé en Egypte, en Asie et dans le monde entier. On peut en voir dans les musées comme au Louvres ou au musée du Caire. A la renaissance, les baguettes étaient couramment utilisées en Europe pour rechercher des mines et des trésors. Des livres ont été publiés : En 1675 « le Traité sur le bâton universel » de Jacques Le ROYER, en 1707 « le traité de la baguette divinatoire » par l’Abbé De VALLEMONT, en 1890 « La Radiesthésie » de l’Abbé BOULY. Puis André BOVIS, chaudronnier, mais aussi chercheur et inventeur, fit de nombreuses découvertes et observations sur les énergies des pyramides et créa l’échelle pour estimer les fréquences vibratoires par la radiesthésie portant le nom d’Echelle d’Unités BOVIS.

Tout ce qui existe vibre à une certaine fréquence, minéral, végétal, animal, humain, éthérique, astral etc. La fréquence vibratoire varie suivant la densité. Les molécules du fer vibrent moins vite que les molécules du bois, qui vibrent moins vite que celles de l’eau, moins que celle du feu et moins que celles de l’air. Là nous ne pouvons plus voir cette matière avec nos yeux physiques. Ensuite se trouve la matière éthérique (dont sont constitués les esprits de la nature) puis la matière astrale, mentale, causale … toujours plus rapide en fréquence.

En Europe et dans les pays « civilisés », la médecine officielle est surtout une médecine symptomatique, c’est à dire qui soigne les maladies suivant les symptômes. Dans les pays aux traditions anciennes, la médecine naturelle et énergétique est plus souvent utilisée (plantes, massages). C’est l’énergie qui commande la matière et non l’inverse. De plus en plus de techniques de soins naturelles sont adoptées : acupuncture, homéopathie, réflexologie, phytothérapie etc.

L’atome est un système solaire en miniature. L’atome de carbone, la « brique » de notre univers, comprend 6 électrons tournant autour de son soleil. L’atome d’uranium comprend 92 électrons ou satellites. Le système solaire en comprend 8. Car tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas et inversement. L’homme est un univers de molécules semblable à l’univers des planètes et étoiles qui constituent le corps d’une entité encore plus grande. Rappelons-nous que si le noyau d’un atome était de 1 cm de diamètre, les électrons tournant autour se trouveraient à 1 km. On peut donc facilement admettre que l’atome est du vide essentiellement et qu'il est, en réalité, constitué de différentes énergies et fréquences. Car tout ce qui existe, vibre. Tout ce qui est, est formé de molécules constamment en mouvement.

La matière est un son vitrifié, comme le disent nos savants.

C’est l’énergie éthérique qui donne la vie à chacun des 4 éléments physiques que sont : la terre (nos organes physiques durs - os, muscles), l’eau (nos liquides - sang, lymphe, urine), l’air (nos gaz - oxygène, gaz carbonique) et le feu (résultant de la motricité du corps et des 3 premiers éléments). Il y a 12 énergies éthériques différentes : 3 Chimique, 3 Vital, 3 Lumière et 3 Réflecteur.

L’éther chimique est l’éther de maintien de l’élément terre, il retient les molécules de matière physique entre elles, de la naissance jusqu’à la mort. Il constitue le corps de nature éthérique qui donne vie au corps de nature physique et aux cinq sens physiques (vue, ouïe, odorat, toucher, goût).

L’éther vital est celui de l’élément eau, de la vie, de la création et de la croissance (de la graine, à l’enfant et à l’homme). Il nous est donné dans l’air, par la Terre, qui le reçoit elle-même, du soleil. Les orientaux le nomment « Prana ». Il est visible l’été, dans l’air ensoleillé. On voit des particules de vie qui pétillent et volent dans tous les sens. L’homme le reçoit au niveau du chakra solaire. Il est ensuite réparti dans tout l’organisme par les méridiens d’énergie.

L’éther lumière (de l’élément air) se révèle par le halo des saints autour de la tête, d’où partent les tubes des 5 sens métaphysiques (clairvoyance, clairaudience, clair odorat, psychométrie, claire olfaction). Il se développe en fonction de la spiritualité de la personne. Il arrive au niveau du troisième œil, du front. Il va de la couleur lumière à la couleur jaune safran.

L’éther réflecteur (de l’élément feu) est affiné par l’évolution spirituelle. Il permet le voyage astral, la perception du monde astral, des annales akashiques, et de la mémoire des vies antérieures. Il arrive dans l’axe de notre corps (terre/ciel). Il est de couleur dorée. Il est en relation directe avec notre âme, et lorsque le tube axial de réception est défectueux, nos actes ne sont plus compatibles avec ceux de notre âme et nous sommes malades (cela va du mal-être, à la folie).

Pour être plus précis l'homme et l'univers sont constitués de 12 éthers de différentes fréquences, interconnectés :

L'éther chimique 1 maintient les cellules (physiques) entre-elles. Il vient du centre de la Terre et est véhiculé dans les vaisseaux du corps éthérique. Il est vibratoirement de couleur verte lumineuse.

L'éther chimique 2 assemble les cellules et forme les organes du corps physique. Il constitue l'énergie

You've reached the end of this preview. Sign up to read more!
Page 1 of 1

Reviews

What people think about Bioénergie et Sciences Occultes

0
0 ratings / 0 Reviews
What did you think?
Rating: 0 out of 5 stars

Reader reviews