Enjoy this title right now, plus millions more, with a free trial

Only $9.99/month after trial. Cancel anytime.

L’œuvre Complète de Zacharias Tanee Fomum Sur la Doctrine Chrétienne Fondamentale

L’œuvre Complète de Zacharias Tanee Fomum Sur la Doctrine Chrétienne Fondamentale

Read preview

L’œuvre Complète de Zacharias Tanee Fomum Sur la Doctrine Chrétienne Fondamentale

ratings:
5/5 (2 ratings)
Length:
2,064 pages
43 hours
Released:
Dec 20, 2018
ISBN:
9780463974735
Format:
Book

Description

L’Œuvre complète de Zacharias Tanee Fomum sur la Doctrine chrétienne fondamentale est une anthologie de 13 livres clés sur les doctrines fondamentales de la vie chrétienne par le Professeur Zacharias Tanee Fomum:

Le Chemin de la Vie
Le Chemin de l’Obéissance
Le Chemin d’être Disciple
Le Chemin de la Sanctification
Le Chemin du Caractère Chrétien
Le Chemin du Combat Spirituel
Le Chemin de la Souffrance pour Christ
Le Chemin de la Prière Victorieuse
Le Chemin des Vainqueurs
Le Chemin de la Puissance Spirituelle
Le Chemin de l’Encouragement Spirituel
Le Chemin de l’Amour pour le Seigneur
Le Chemin du Service Chrétien

Toute personne qui commence sa marche chrétienne sans ces fondamentaux pourrait trainer les pas sur le chemin étroit, au lieu de courir ou d’être en croisière.

Le Seigneur est à la recherche des disciples à Son image. Si elle est lue et bien assimilée, La Série Le Chemin, vous propulsera de l’état de nouveau converti, de croyant ou de membre d’église, pour faire de vous ce genre de disciple que Jésus a ordonné. Ce faisant, la fondation pour un leadership spirituel perpétuel sera posée. Voudrais-tu devenir un disciple qui plait au Seigneur ? Si « oui », cette anthologie est un outil indispensable pour vous transporter à bon port.

Nous publions cette anthologie avec un cri du Seigneur de la moisson ; afin qu’il serve à produire des disciples qui Lui rendent une obéissance en toutes choses, des pécheurs, des saints, des convertis, des membres d’église et des croyants en Christ. Que l’Éternel te visite pendant que tu parcours cet ouvrage. Puisse-t-il te transformer en un disciple dépendant du Seigneur Jésus Christ, nonobstant ta condition.

Released:
Dec 20, 2018
ISBN:
9780463974735
Format:
Book

About the author

ZACHARIAS TANEE FOMUM (ZTF) is the best-selling author of more than 200 books with over 5 million copies in circulation in print, eBook and audiobook formats. He founded Christian Missionary Fellowship International (CMFI), a missionary and church planting movement with thousands of Churches in more than 80 nations on all the continents.Prof. Fomum was also a Professor of Organic Chemistry with more than 160 publications in leading international journals. In 2005, his published scientific work was evaluated and found to be of high distinction, earning him the award of a Doctor of Science degree from the University of Durham, Great Britain.Prof. Fomum was married to Prisca and their seven children are actively involved with missionary and church planting work across the globe.His books and the millions of people he influenced in more than 40 years of Christian Ministry continue to impact the world with the Gospel today! Get to know him From His Own Very Lips: https://books2read.com/b/From-His-LipsSign up for my mailing list to be notified of new releases, free e-book giveaways and more at https://ztfbooks.com/ztfbooks-mailing-list


Related to L’œuvre Complète de Zacharias Tanee Fomum Sur la Doctrine Chrétienne Fondamentale

Related Books

Related Articles


Inside the book

Top quotes

  • Ceci veut dire que chaque situation devient une occasion d’actions de grâces et Sa Parole commande : “Rendez grâces en toutes choses, car, c’est à votre égard lla volonté de Dieu en Jésus-Christ.

  • L’eau coule vers le bas, et non vers le haut. Les vrais croyants remplis du Saint-Esprit seront conduits par le Saint-Esprit à une plus grande humilité.

  • Seigneur révèle-moi la grandeur de Ta grâce, car lorsque mes yeux seront réellement ouverts à la grâce, toute recherche d’intérêt personnel prendra fin.

  • L’amour le plus profond est ressenti et souvent communiqué par des sentiments trop profonds pour des mots.

  • C’est là le côté de la grâce de Dieu et la grâce domine l’action humaine.

Book Preview

L’œuvre Complète de Zacharias Tanee Fomum Sur la Doctrine Chrétienne Fondamentale - Zacharias Tanee Fomum

ztfbooks@cmfionline.org

TABLE OF CONTENTS

Livre 1: Le Chemin De La Vie

Livre 2: Le Chemin De L’obeissance

Livre 3: Le Chemin D’être Disciple

Livre 4: Le Chemin De La Sanctification

Livre 5: Le Chemin Du Caractère Chrétien

Livre 6: Le Chemin De La Puissance Spirituelle

Livre 7: Le Chemin Du Service Chrétien

Livre 8: Le Chemin Du Combat Spirituel

Livre 9: Le chemin de la souffrance pour christ

Livre 10: Le Chemin De La Prière Victorieuse

Livre 11: Le Chemin Des Vainqueurs

Livre 12: Le Chemin De L’encouragement Spirituel

Livre 13: Le Chemin De L’amour Pour Le Seigneur

Preface

L’Œuvre complète de Zacharias Tanee Fomum sur la Doctrine chrétienne fondamentale est une anthologie de 13 livres clés sur les doctrines fondamentales de la vie chrétienne par le Professeur Zacharias Tanee Fomum. Toute personne qui commence sa marche chrétienne sans ces fondamentaux pourrait trainer les pas sur le chemin étroit, au lieu de courir ou d’être en croisière

Le Chemin de la vie ouvre les rideaux sur les merveilles de la vie en abondance en Christ. Il te montre comment reconnaître et extirper la vieille nature pécheresse et en faire une vie abondante en Christ Jésus.

Ensuite Le Chemin de l’obéissance vous fait naviguer sur certains domaines fondamentaux de l’obéissance ; l’obéissance qui produit en vous la séparation du monde au profit de Christ. Pour continuer à travailler avec Christ de façon intelligente et intelligible, nous vous présentons Le Chemin de la vie.

Lorsque le Seigneur Jésus s’apprêtait à monter au ciel, Il dit ces dernières paroles : Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. (Matthieu 28:19-20).

Si dans Le Chemin d’être disciple, nous ne produisons pas des disciples qui rendent une obéissance totale au Seigneur en toutes choses, nous n’aurions pas produits le genre de disciples que Jésus a ordonnés. Un disciple n’est pas simplement une personne qui a reçu Jésus comme son Sauveur personnel et qui croit en Son nom. C’est une personne qui se renie elle-même, se charge de sa croix et suit le Seigneur Jésus chaque jour sur le chemin étroit - (Luc 9:23)

Ceux qui reçoivent Jésus et qui croient en Son nom de cette façon sont immédiatement justifiés ou couverts par le sang de Jésus Christ. La prochaine chose que Jésus fait pour eux pendant qu’ils continuent à marcher avec Lui est de les sanctifier, de leur accorder Son caractère, Sa puissance, Son encouragement et Son amour.

Après un certain niveau de maturité, le disciple se plonge dans Le Chemin du service chrétien, La Prière victorieuse et Le Chemin du combat spirituel. Alors que la personne continue de servir le Seigneur tout en servant Son peuple et Sa création, elle parcoure inévitablement la souffrance pour Christ à travers la persécution, l’indigence, les difficultés, les épreuves, les troubles et les tribulations.

Si le disciple qui souffre persévère constamment sous l’épreuve et la brave, il accède à l’étape du Chemin des vainqueurs (Jacques 1:12). La foi profonde de plusieurs personnes a connu un naufrage parce qu’ils ont fui et rejeté le chemin de la souffrance pour Christ.

Le Seigneur est à la recherche des disciples à Son image. Si elle est lue et bien assimilée, La Série Le Chemin, vous propulsera de l’état de nouveau converti, de croyant ou de membre d’église, pour faire de vous ce genre de disciple que Jésus a ordonné. Ce faisant, la fondation pour un leadership spirituel perpétuel sera posée. Voudrais-tu devenir un disciple qui plait au Seigneur ? Si « oui », cette anthologie est un outil indispensable pour vous transporter à bon port.

Nous publions cette anthologie avec un cri du Seigneur de la moisson ; afin qu’il serve à produire des disciples qui Lui rendent une obéissance en toutes choses, des pécheurs, des saints, des convertis, des membres d’église et des croyants en Christ. Que l’Éternel te visite pendant que tu parcours cet ouvrage. Puisse-t-il te transformer en un disciple dépendant du Seigneur Jésus Christ, nonobstant ta condition.

Berlin, Allemagne,

le 21 juillet 2018

Livre 1

Le Chemin De La Vie

Titre Original: The Way Of Life

© 1982, Z.T. FOMUM

Tous droits réservés.

TABLE OF CONTENTS

Préface

L’Ancienne Création

Les Tentatives Humaines Pour Sortir de l’Ancienne Création

La Voie de Dieu Pour Sortir de l’Ancienne Création

La Nouvelle Création

En Finir Avec le Passé

L’Assurance du Salut

PRÉFACE

Ce livre est le premier d’une série de quatorze ouvrages traitant de la vie chrétienne. Etant donc le premier, son thème porte sur la voie d’entrée dans la vie chrétienne, le chemin pour entrer dans la communion avec Jésus, la porte d’entrée dans la communion avec Dieu: le Chemin de la vie.

Il est spécialement fait pour t’aider à trouver le Seigneur Jésus. Il est écrit pour t’aider à entrer dans cette vie qu’Il offre gratuitement à tous ceux qui se tournent vers Lui.

Ce livre est ton livre. Lis-le. Rencontre le Seigneur Jésus. Donne-toi à Lui, c’est alors que tu commenceras à vivre réellement. Pendant que tu en commences la lec­ture, nous t’encourageons à aller jusqu’au bout, et à répondre aussi aux questions qui te sont posées à la fin de chaque chapitre.

Notre prière est qu’à la fin de cette lecture, tu puisses entrer dans une relation vivante avec Jésus, et alors tu pourras aussi dire: « JÉSUS EST MON SAUVEUR. »

Que Dieu te bénisse abondamment.

Yaoundé, 27 mai 1982

Zacharias Tanee Fomum

B.P. 6090 YAOUNDE

Chapitre 1

L’ANCIENNE CRÉATION

La Bible dit: Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici toutes choses sont devenues nouvelles (2 Corinthiens 5: 17). Ce verset nous montre qu’il y a deux créations: l’ancienne création et la nouvelle création. Nous allons d’abord considérer l’ancienne création.

LE BUT ORIGINEL DE DIEU

Le but originel de Dieu était qu’il n’y ait qu’une seule création: Sa création parfaite. Pour accomplir ce but, Il créa dès le commencement, un monde parfait. En décrivant la création originelle de Dieu, la Bible nous dit:Dieu vit tout ce qu’Il avait fait ; et voici cela était très bon (Genèse 1: 31). Si Dieu a rendu Son verdict sur quelque chose en disant que c’était très bon, c’est que cette chose était réellement bonne dans tous les domaines. Toute la création, l’homme inclus, était donc parfaite dès la création. Le coeur de Dieu fut satisfait.

POURQUOI DIEU CRÉA-T-IL L’HOMME ?

L’homme fut la création spéciale de Dieu. En créant l’homme, Il avait en vue quatre buts principaux: Tout d’abord, l’homme fut créé pour être en relation spé­ciale avec Dieu. Il fut créé pour une communion spé­ciale avec Dieu, ressentir ce que Dieu ressent, et satisfaire le coeur de Dieu. Pour que l’homme fût capable de tout ceci, Dieu le créa d’une façon spéciale dès le commencement. Il le créa à Son image et à Sa ressemblance. La Bible dit: Puis Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre (Genèse 1: 26).

Deuxièmement, l’homme fut créé pour dominer. Cette domination était basée sur le fait que l’homme aurait satisfait le coeur de Dieu, en étant spécialement uni à Lui, il aurait donc la domination sur le reste de la création. En d’autres termes, l’homme devait volon­tairement se soumettre à la direction et à la domination de Dieu ; en retour, Dieu devait lui donner la capacité de dominer sur le reste de la création. Le but premier de Dieu était que l’homme puisse avoir une domination sans limite sur le reste de la création. Il devait avoir de l’autorité.

Troisièmement, l’homme devait assujettir la terre, cultiver et garder le jardin. Dieu les bénit et leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’as­sujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre (Genèse 1: 28). L’Eternel Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder (Genèse 2: 15). Pour assu­jettir la terre, l’homme devait travailler dur. Dieu n’a jamais voulu que l’homme soit paresseux. Il a toujours été et sera toujours contre la paresse.

Quatrièmement, l’homme devait obéir à Dieu. La relation spéciale entre Dieu et l’homme pouvait conti­nuer seulement sur cette base que l’homme obéisse parfaitement à Dieu. Sans cette obéissance, toutes cho­ses seraient détruites et mises en pièces. Si l’homme désobéissait à Dieu, il perdrait aussi son pouvoir sur le reste de la création. L’obéissance est normalement éprouvée par des commandements. La Bible dit: L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras (Genèse 2: 16-17).

Ainsi, toutes choses furent concentrées sur l’obéissance. L’homme pouvait obéir ou désobéir. Il avait le choix. Dieu lui avait donné la liberté de faire ce qu’il voulait.

L’HOMME DEVIENT UNE ANCIENNE CRÉATION

1. LE PÉCHÉ DE L’HOMME

Dieu avait dit à Adam: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal (Genèse 2: 17). Il lui donna ainsi la liberté de manger comme il voulait. Je ne connais pas combien d’arbres il y avait dans ce jardin, mais je crois que le nombre en était illi­mité. Adam avait devant lui un large choix. Dieu donna une seule exception. Un seul arbre fut interdit à Adam, et ceci en des termes très stricts: Le jour où tu en mangeras, tu mourras. L’Homme n’avait pas besoin de désobéir. Il n’était pas affamé au point d’être obligé de manger le fruit de l’arbre interdit. Il décida tout simplement de faire ce qu’il voulait. Il désobéit à Dieu et mangea le fruit de l’arbre défendu. La Bible dit: La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit, et mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea (Genèse 3: 6). Ce fut un acte volontaire. Ce n’était pas fait dans l’ignorance. L’homme savait ce qu’il était en train de faire. Il décida volontairement qu’il connaissait mieux que Dieu, et qu’il voulait être indépendant de Dieu. Par cet acte, l’homme pécha ; car pécher, c’est choisir sa propre voie en dehors de celle de Dieu. C’est faire ce qu’on sait qu’on ne doit pas faire, en laissant non fait ce qu’on sait qu’on devrait faire.

En commettant le péché, Adam avait délibérément choisi une voie de développement qui était entièrement sienne. Il fut dérouté dès ce jour, et toutes choses désormais dans la création furent déroutées avec lui.

2. LES CONSÉQUENCES DU PÉCHÉ D’ADAM

a) La relation avec Dieu coupée

Immédiatement après qu’Adam eut péché, il perdit la communion avec Dieu. Il eut peur de Dieu et com­mença à se cacher. La lumière de Dieu n’avait plus de place dans son coeur. Immédiatement après qu’il eut mangé le fruit défendu, il mourut. Il ne mourut pas physique­ment sur-le-champ. Il mourut spirituellement dès ce jour, et il devait mourir physiquement par la suite. La mort spirituelle est la séparation d’avec Dieu. C’est la rupture de la communion avec Dieu. Adam fut coupé de la communion avec Dieu et chassé loin de la présence de Dieu. C’est ainsi qu’il chassa Adam ; et il mit à l’orient du jardin d’Eden des chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie (Genèse 3: 24). A présent, éloigné de Dieu, l’homme s’engageait dans la voie de décadence spirituelle, de désintégration physique, et finalement, dans la mort éternelle lorsqu’il serait jeté dans l’étang de feu, qui est l’enfer. L’enfer est le maximum de la séparation d’avec Dieu. C’est la mort au maximum. Toute personne qui est séparée de Dieu est déjà morte spirituellement.

b) La domination perdue sur le reste de la création

En maudissant le serpent pour avoir participé à la tragédie du péché, Dieu indiquait le fait que la domi­nation était perdue, si ce n’est entièrement, du moins en partie, car Il dit: Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête et tu lui blesseras le talon (Genèse 3:15). Au lieu que l’homme domine sur le serpent, c’est plutôt l’inimitié qui fut introduite. Désormais, il y aurait de l’agression venant des créatures qui, avant, auraient été soumises. Les accidents, les séismes, les inondations, etc., ce sont là des manifestations de la rébellion de la création contre l’homme rebelle.

c) Tout le processus d’assujettissement de la terre devint plus laborieux

Dieu dit au rebelle Adam: Le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs. C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain (Genèse 3: 17-19). Le sol n’était plus normal après la désobéissance d’Adam. Il produisait des épines et des ronces qui n’existaient pas à la création. Les moustiques qui ont besoin du sang de l’homme pour survivre entrèrent alors en jeu, la terre devint un endroit moins habitable.

d) Au lieu d’être le coéquipier de Dieu, l’homme est dégradé

Dieu dit à l’Adam déchu: ... jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière (Genèse 3: 19). Je peux ressentir quelque chose de la peine que Dieu a dû éprouver lorsqu’il fit cette déclaration: Tu es poussière. L’homme avait été fait à partir de la poussière, mais il fut élevé au-dessus de toute la créa­tion de Dieu. Il est maintenant déchu, il est retourné là où il avait commencé. Remarquez bien que quiconque demeure dans la rébellion adamique demeure pous­sière, de la simple poussière, mais pire encore, de la poussière sous le jugement, de la poussière qui sera punie éternellement.

Bien que ces déclarations fussent pénibles pour Dieu, Il fut contraint par Sa justice de les faire. Que pouvait­-Il faire d’autre ?

3. ADAM, POINT DE DÉPART DE L’ANCIENNE CRÉATION

Jusqu’au péché d’Adam, il n’y avait pas d’ancienne création, tout était encore une seule et unique création de Dieu. Lorsque Adam pécha, il devint le début de l’ancienne création. Il l’est devenu à cause de la déso­béissance. Face au choix entre demeurer l’unique créa­tion de Dieu et devenir le début d’une autre création en dehors de la volonté de Dieu, Adam décida d’être le commencement d’une autre création, et il obtint ce pour quoi il avait opté.

4. L’IMAGE DE DIEU EN ADAM

Dieu avait dit au début: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance (Genèse 1: 26). Adam, originellement, fut fait à l’image et à la ressemblance de Dieu-le Père, le Fils et le Saint-Esprit. C’était là l’image parfaite de Dieu. Lorsqu’il pécha, l’image de Dieu en lui fut déformée, distordue, détruite. Elle demeura l’image de Dieu, mais c’était une image déformée. C’était comme une voiture sortant d’un acci­dent terrible: toujours une voiture, mais ô combien différente de l’ancienne voiture !

Parce que l’image de Dieu en l’homme reste l’image de Dieu, quoique déformée, l’homme déchu, bien qu’é­tant une image déformée, bien qu’étant mort spirituel­lement, peut continuer à manifester une certaine vertu, une certaine autorité et domination. Cependant, parce que l’image est déformée, la même personne manifes­tant la vertu dans un domaine de son caractère peut être absolument méchante dans un autre domaine. L’homme déchu est divisé, il est capable à la fois de bien et de mal.

5. TOUS LES ÊTRES HUMAINS FONT PARTIE DE L’ANCIENNE CRÉATION

Si Adam n’avait pas donné naissance à un enfant, il aurait été la seule personne de l’ancienne création, et à sa mort, l’ancienne création aurait été exterminée. Cependant, la Bible dit: Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image et lui donna le nom de Seth (Genèse 5: 3). Le fils d’Adam était donc selon l’image déformée et tor­due d’Adam déchu, et non selon l’image originelle que Dieu avait faite d’Adam.

Tous les êtres humains sont des descendants d’Adam. Ce qui veut dire que dès la naissance, ils entrent dans le monde comme faisant partie de l’ancienne création, ayant en eux une image déformée de Dieu. Faisant partie de l’ancienne création, tous les êtres humains sont de nature pécheurs dès la naissance. Ils n’ont pas besoin de commettre un péché particulier, comme le fit Adam, pour devenir pécheurs. Ils sont pécheurs à la naissance. Ils n’apprennent pas à être pécheurs. Ils naissent pécheurs.

Comment peut-on savoir si quelqu’un est pécheur ? Pour répondre à cette question, on a juste besoin de se poser une seule question: Est-il né de parents descendants d’Adam ? Ou bien: Est-il un être humain? Si la réponse est Oui, alors, c’est clair. Cette personne est un pécheur. Elle appartient à l’ancienne création et est pécheur de nature. Si la personne était une chèvre ou un caillou, elle serait exemptée. Etant pécheur, l’homme est séparé de Dieu. Il est une ancienne création.

Tous les êtres humains naissent hors de la famille de Dieu. Ils naissent dans le royaume du diable. Ils naissent étant séparés de Dieu et hostiles à Dieu. Ils pos­sèdent, dès la naissance, une nature qui est rebelle à la volonté de Dieu.

Adam était le seul qui fut né hors de l’ancienne création et qui entra dans cette ancienne création à travers un acte de péché personnel. Tous les autres êtres humains entrent dans l’ancienne création non pas par choix, mais par NAISSANCE. Il n’y a rien que quelqu’un puisse faire pour s’assurer qu’il entrera dans le monde sans appartenir à l’ancienne création. Même les enfants des croyants entrent dans le monde comme faisant partie de l’ancienne création. La foi de leurs parents n’introduit pas en eux quelque chose leur per­mettant de naître sans une nature pécheresse.

Le péché est entré dans le monde à travers l’oeuvre de Satan. Satan est l’initiateur de l’ancienne création. C’est son chef-d’oeuvre. Ayant été à l’origine de cette création, il la soutient et l’amènera à sa consommation dans l’étang de feu. Il a un royaume et une destinée.

Tous les êtres humains naissent dans le royaume de Satan. A la naissance, chaque enfant entre dans le monde ayant pour père le diable et non pas Dieu. Le Seigneur Jésus a dit aux dirigeants religieux de Son époque: Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meur­trier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur et le père du mensonge (Jean 8: 44).

Tous les êtres humains naissent pécheurs, sans aucune exception. La Bible dit: L’Éternel vit que la méchan­ceté des hommes était très grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal (Genèse 6: 5). Elle dit plus loin:Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables ; il n’en est AUCUN qui fasse le bien. L’Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelli­gent, qui cherche Dieu. TOUS sont égarés, TOUS sont pervertis. Il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul (Psaume 14:1-3). Nous sommes TOUS comme des impurs, et TOUTE notre justice est comme un vêtement souillé ; nous sommes TOUS flétris comme une feuille, et nos crimes nous emportent comme le vent. Il n’y a PERSONNE qui invoque ton nom (Esaïe 64: 5-6). Le coeur est tortueux par-dessous TOUT, et il est méchant; qui peut le connaître (Jéré­mie 17: 9). Il n’y a point de juste, pas même un SEUL; NUL n’est intelligent, NUL ne cherche Dieu. TOUS sont égarés, TOUS sont pervertis: il n’en est AUCUN qui fasse le bien, pas même UN SEUL. Leur gosier est un sépulcre ouvert ; ils se servent de leurs langues pour tromper (Romains 3: 10-13). TOUS ont péché et sont privés de la gloire de Dieu" (Romains 3: 23).

La Bible insiste sur le fait que tous ont péché. Les pronoms TOUS et AUCUN nous disent de qui il s’agit: tout le monde. Il n’y a pas d’exception. Un docteur en philosophie et un élève en classe de cours préparatoire sont tous les deux pécheurs de nature. Un Professeur d’université et l’homme le plus ignorant de la jungle sont tous les deux pécheurs. L’homme le plus riche et le mendiant le plus pauvre sont tous les deux pécheurs. Un pasteur ou un prêtre et une prostituée sont tous les deux pécheurs. Un Noir et un Blanc sont tous les deux pécheurs. L’homme le plus cultivé vivant au centre de Paris, de Londres ou de New York, et l’homme le plus primitif vivant dans la jungle d’Afrique ou d’Amérique du Sud sont tous deux pécheurs.

L’éducation ou la civilisation ne change pas le coeur de l’homme. En ce qui concerne notre nature pécheresse, l’éducation fournit toute une méthode pour cacher le péché et prétendre qu’il n’existe pas. L’homme cultivé est un pécheur sophistiqué. Lorsqu’un homme sans éducation te hait, il te le dit tout de suite, ou bien l’expression de son visage te le montre. Mais l’homme éduqué va sourire même lorsqu’il bouillonne de haine dans son coeur. Les deux coeurs sont fondamentalement les mêmes.

6. LE PÉCHÉ EN PRATIQUE

Si chaque pécheur avait en lui une usine de péchés latente qui n’a donc jamais produit de péché, la situa­tion serait un peu différente. On serait alors tenté de croire que l’usine de péchés a disparu. Mais la réalité est que l’usine de péchés en l’homme travaille à plein temps, même si la productivité varie de personne en personne. Quels sont quelques-uns des produits qui sortent de l’usine de péchés qui est en l’homme? Voici certains produits qui pourraient être cachés au-dedans de l’homme, et ne sont donc pas immédiatement évi­dents. Au sommet de l’échelle est l’indépendance vis­-à-vis de Dieu, et ceci est la racine même du péché. Dieu est vu comme un intrus. Il peut être invité pour rendre quelque service en temps de maladie ou de souci. L’homme peut Lui demander de l’accompagner à l’église, aux réunions, etc. Cependant, quand on en arrive aux détails: comment l’homme dépense son argent, traite ses amis, réagit et est en relation avec le sexe opposé, Dieu doit se tenir à l’écart, à distance, et ne pas intervenir. Il y a des péchés commis en pensées comme regarder une femme avec convoitise: Celui qui regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur (Matthieu 5: 28). Un autre péché de ce genre, c’est la haine. La plupart des gens haïssent une personne ou une autre, alors que la Bible dit: Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui (1 Jean 3: 15). Ensuite, le principal péché est le manque d’amour envers Dieu: Tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force et ton prochain comme toi-même (Luc 10: 27).

Il y a des péchés qui sont manifestes. Ceux-ci incluent: Toute espèce d’injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice, d’envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité; rapporteurs, médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, dépourvus d’intelligence, de loyauté, d’affection naturelle, de miséricorde (Romains 1: 29-31). L’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querel­les, les jalousies, les animosités, les disputes, les divi­sions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table (Galates 5: 19-21), etc. Des fiançailles cassées, des amitiés cassées, des mariages cassés, des foyers brisés, d’innombrables enfants nés hors des foyers conjugaux, des maris infidèles, des femmes infidèles, des amis infidèles, la corruption à tous les niveaux, le népotisme, les pourboires, la paresse, la méchanceté, la frustra­tion, le suicide, les avortements, etc., tout prouve que l’humanité est malade de péchés.

Ce sont ici juste quelques-unes des manifestations du péché en pratique. Ces manifestations du péché dans chaque vie pourraient varier avec le background, l’éducation, les circonstances, etc., mais, dans chaque vie, il y aura toujours des manifestations du péché. Certaines personnes pourraient être de grands menteurs, d’autres des coléreux, d’autres livrés aux péchés sexuels, d’autres à l’orgueil, etc., mais il y aura toujours cette évidence que tous les êtres humains pratiquent le péché. Personne n’a besoin de commettre toute la liste des péchés cités ci-dessus pour savoir qu’il est un pécheur. Si tu commets un de ces péchés, ce péché dénonce immédiatement ce que tu es: un pécheur. La Bible dit: Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous (Jacques 2: 10). Considère cela de cette façon: si un manguier porte dix mille mangues, c’est un man­guier. D’autre part, si un autre manguier ne porte que dix mangues, n’en est-il pas pour autant un manguier ? Oui ! C’est aussi un manguier. Ainsi le pécheur qui pèche un peu et celui qui pèche beaucoup sont tous les deux des pécheurs. Ils ont tous un même père: le diable, et ils appartiennent tous deux à l’ancienne créa­tion. Ils sont tous deux séparés de Dieu; perdus !

En lisant tous ces catalogues des péchés et des attitudes pécheresses, et en regardant à ton propre coeur et à ta propre vie, es-tu d’accord avec la parole de Dieu que toi, en tant qu’individu, tu es pécheur et es privé de la gloire de Dieu? Si tu n’as jamais commis même un seul péché, alors la Parole de Dieu a menti et tu es libre et le reste de ce livre n’est pas pour toi !

7. LE SALAIRE DU PÉCHÉ

Le péché d’Adam entraîna la séparation entre lui et Dieu. C’est la mort. La mort fut le salaire du péché d’Adam. La mort demeure le salaire du péché. La Bible dit: car le salaire du péché, c’est la mort (Romains 6: 23). Un Dieu saint ne peut pas tolérer le péché. Il doit punir le péché. En d’autres termes, Il doit donner au pécheur un salaire pour avoir péché. Je vais illustrer cela avec une histoire vraie. Il y a quelques années, quand j’étais enseignant à l’université de Makerere à Kampala, un certain professeur dont je préfère taire le nom en l’appelant Dr X et moi-même, sommes allés à la banque universitaire à la fin du mois pour nous enquérir de l’état de nos finances. Tous deux, nous avions demandé nos positions bancaires, mais à sa grande surprise, mon collègue découvrit que son compte n’avait pas été crédité ce mois-là ; son salaire n’y avait pas été versé. Il devint même encore plus furieux lors­qu’il découvrit que le mien avait été versé. Dans son courroux, il dit à haute voix: J’ai travaillé pour cette insensée université pendant tout le mois, et me voici sans salaire. Il marcha de long en large dans la salle de la banque en criant. Il n’était plus l’académicien calme, poli que nous connaissions tous. Il avait le droit d’être fâché. Il avait travaillé, mais n’avait pas reçu son salaire. Ce n’était pas juste pour lui.

Quoique l’université fît une erreur avec son salaire, Dieu ne fera pas une telle erreur. Il est au-delà des erreurs. Il donnera à chaque pécheur son salaire entier. Toi, pécheur, tu recevras ton salaire.

8. LA NATURE DU SALAIRE DU PÉCHÉ

Le salaire du péché se présente sous deux formes. Il y a d’abord l’avance de solde, et ensuite le salaire entier.

a) L’avance de solde

Quand une personne est recrutée dans notre fonction publique, on lui donne une portion de son salaire comme avance de solde. Ceci lui permet de commencer sa vie. Ce n’est pas encore son salaire entier, mais il est garanti du fait que le salaire entier viendra en son temps. Il y a aussi l’avance de solde du péché. Elle inclut les brisements de coeur, les relations brisées, les maladies vénériennes qui mènent à la stérilité, les avor­tements, les grossesses non désirées, les filles-mères, la prostitution, les criminels emprisonnés, les maladies mentales résultant des désordres psychologiques, la pauvreté résultant de l’ivrognerie, les accidents causés par des chauffeurs saouls, etc. C’est alarmant de voir à quel point l’homme manque de réaliser son plein potentiel à cause du péché. Pense aux filles qui sont renvoyées de l’école parce qu’elles sont enceintes. Pense au taux croissant de divorces, de suicides, etc. Pense aux foyers brisés par des querelles ou la mauvaise utilisation des ressources familiales. Pense à la souf­france des pauvres, parce que les riches accumulent tout l’argent. Pense à la souffrance infligée à plusieurs lorsque la mauvaise personne occupe par favoritisme ou par corruption, un poste de responsabilité qu’elle ne mérite pas. Ce sont là les premiers versements du salaire que le péché gagne.

b) Le salaire entier

Lorsque quelqu’un qui vivait sur son avance de solde a passé l’examen médical nécessaire et a eu ses diplômes soigneusement vérifiés, il est intégré dans notre fonc­tion publique. Il commence alors à gagner son salaire entier, et il reçoit tous ses rappels ainsi que ses indem­nités de non-logement et ses allocations familiales. Sou­vent, ça prend du temps, mais le gouvernement s’assure qu’à la fin, chacun reçoit tout son argent jusqu’au dernier franc.

Le pécheur qui continue dans son péché fera face au jugement dernier de Dieu. Il sera condamné et intégré dans la fonction publique du diable appelée enfer. La Bible dit: Il est donné à l’homme de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement (Hébreux 9: 27).

En préparation pour le jour du jugement, Dieu enregistre les actions de chaque homme. Tous les péchés que tu commets en pensées, en paroles et en action sont fidèlement enregistrés en face de ton nom dans le registre céleste. C’est comme si seconde après seconde un film qui enregistre tes pensées, tes paroles et tes actions était continuellement élaboré. Ta vie est filmée. Le film de ta vie sera projeté le jour du jugement pour qu’il soit vu par toi et par tout le monde. Les choses faites en cachette seront alors amenées à la lumière. Rien n’est oublié dans l’enregistrement quotidien de tes actions, paroles et pensées, et rien de tout cela ne manquera d’être projeté ce jour-là pour être vu par toi et les autres. La condamnation veut dire que des pécheurs seront chassés loin de la présence de Dieu pour l’enfer éternel. Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le Royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs n’hériteront le Royaume de Dieu (1 Corinthiens 6: 9-10). Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort (Apocalypse 21:8). Le jour du jugement sera le jour du paiement. Jésus-Christ sera le juge en chef. La Bible dit: Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils (Jean 5: 22). Les paroles de condamnation que Jésus adres­sera aux pécheurs non repentis seront: Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges (Matthieu 25:41). Ces paroles de jugement auront tout de suite leur effet, car la Bible dit: Et ceux-ci iront au châ­timent éternel.

La punition éternelle sera dans le lac de feu appelé enfer. L’enfer est aussi appelé Le feu éternel (Mat­thieu 25: 41). Le châtiment éternel (Matthieu 25: 46). Les ténèbres du dehors (Matthieu 8: 12). C’est l’étang ardent de feu et de soufre (Apo­calypse 21: 8). C’est la seconde mort (Apocalypse 21:8).

9. LA FIN DE L’ANCIENNE CRÉATION

Le diable qui est l’initiateur de l’ancienne création sera détruit. La Bible dit: Et le diable qui les sédui­sait fut jeté dans l’étang ardent de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmen­tés jour et nuit, aux siècles des siècles (Apocalypse 20: 10). La mort et le séjour des morts furent aussi jetés dans l’enfer. La Bible dit: La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu (Apocalypse 20: 13-15).

10. AU LECTEUR

Cher lecteur,

Ce que je veux dire par tout ceci c’est que, que tu le croies ou non, tu es séparé de Dieu et voué à l’enfer, à moins que tu aies pris ou que tu prennes maintenant une décision pour remédier à la situation. L’enfer est ton salaire pour le péché et Dieu va fidèlement S’as­surer que tu reçoives ce qui t’est dû. C’est juste. Dieu doit punir le péché, sinon, Il va Se contredire Lui-­même. Cela te dit-il quelque chose ? Vas-tu faire quel­que chose pour cela ?

QUESTIONS

APPUYEZ VOS RÉPONSES, S’IL VOUS PLAÎT, PAR DES VERSETS BIBLIQUES.

Comment Dieu voyait-Il l’homme et le reste de la création au commencement ?

Montrez clairement que vous comprenez les raisons pour lesquelles Dieu créa l’homme.

Quels étaient les deux arbres au centre du jardin ?

Dieu avait-Il donné la permission à Adam et Eve de manger les fruits de tous les arbres du jardin ?

Quel était l’arbre dont Adam ne devait pas manger les fruits et pourquoi ?

Adam avait-il obéi ?

Qu’est-ce que le péché ? Et qu’est-ce que les péchés?

As-tu jamais péché ?

Dans quels domaines as-tu péché ?

Quelles furent les conséquences immédiates du péché d’Adam ?

Dieu avait dit qu’Adam mourrait le jour où il mangerait du fruit de l’arbre défendu. Adam mourut-­il le jour où il mangea le fruit ?

Qu’est-ce que la mort:

physique ?

spiri­tuelle?

Comment le péché d’Adam affecta-t-il le but pour lequel il avait été créé ?

Qu’arriva-t-il à l’image de Dieu en Adam après qu’il eut péché ?

Comment Adam devint-il le point de départ de l’ancienne création ?

Comment quelqu’un devient-il part de l’ancienne création ?

Dans quel royaume naissent tous les êtres humains? Qui est le père de tous les êtres humains à leur naissance ?

Qui est ton père ?

Quel est l’être humain qui n’a jamais péché ? Cite quelques noms des personnes dont tu sais qu’elles n’ont jamais péché.

Dieu doit-il récompenser les pécheurs pour leur péché?

Quelles sont les conséquences immédiates du péché que tu as déjà expérimentées dans ta propre vie ou que tu as vues dans la vie des gens que tu connais?

Quel sera le salaire final du péché ?

Y a-t-il quelque raison pour toi d’espérer que tu n’obtiendras pas le salaire final pour ton péché ?

Chapitre 2

LES TENTATIVES HUMAINES POUR SORTIR DE L’ANCIENNE CRÉATION

Lorsque Adam pécha, Dieu le chassa du jardin d’Eden. Il fut chassé par le Seigneur. Pour s’assurer que l’homme ne puisse pas revenir de sa propre initiative et à ses propres conditions, Dieu mit à l’Orient du jardin d’Eden des chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie (Genèse 3: 24). Dieu n’a jamais eu l’intention de laisser quelqu’un qui est devenu partie de l’ancienne création revenir à Lui sur ses propres bases et par son effort personnel. Toutes ces tentatives mettent Dieu en fureur. Elles font partie de la rébellion de l’homme. La voie de retour doit être l’initiative de Dieu. L’homme dans sa rébellion a essayé de lui-même de revenir à Dieu, mais la tentative a toujours échoué. Nous allons considérer certaines des tentatives de l’homme pour revenir à Dieu.

L’ISLAM, LE BOUDDHISME, LA FOI BAHAI...

Ce sont toutes des religions morales ; elles enseignent que l’homme devrait mener une bonne vie et avoir une relation correcte avec Dieu. Elles présentent des lois et commandements que l’homme ne peut pas garder. Il n’y a ni Sauveur ni Croix. L’homme y est son propre sauveur.

LE PAGANISME, LES RELIGIONS AFRICAINES, LA MAGIE BLANCHE, ET TOUTES LES RELIGIONS PAÏENNES

Dans tout cela, il n’y a aucune vraie connaissance du Sauveur, ou de Sa croix, mais il y a une vraie connaissance des puissances diaboliques que l’homme essaie d’apaiser en leur offrant des sacrifices, parce qu’il a constaté ou éprouvé leur existence. Dieu est hors d’atteinte, et pourrait être contacté à travers des médiums, des ancêtres, etc.

L’HUMANISME

C’est la religion de ceux qui ont élevé l’homme au niveau de Dieu. Ils ont rejeté Dieu et Ses lois et L’ont remplacé par l’homme. Le communisme et toutes les religions de ceux qui se nomment libres penseurs y sont inclus.

LE CHRISTIANISME IMPUISSANT

C’est ici une forme de religion qui porte le nom de Jésus-Christ, mais ne connaît rien de Sa puissance de sauver les pécheurs. Ici, le nom de Jésus est mentionné, Sa Croix est mentionnée, mais Jésus n’occupe aucune place prééminente. Il est mentionné et quelquefois même adoré, mais pas comme le Seigneur. Les adeptes vivent comme si Jésus n’était jamais mort pour sauver les pécheurs du péché et ne revenait pas pour juger le monde.

Nous allons considérer chacune de ces inventions de l’homme et voir pourquoi elles ne peuvent pas faire sortir quiconque de l’ancienne création.

L’ECHEC DES RELIGIONS MORALES

La base fondamentale des religions morales est la suivante: l’homme est fondamentalement bon. Il pèche par erreur. Quand il pèche, il déplaît à Dieu qui le punira pour son échec. S’il peut s’efforcer de faire le bien, Dieu pèsera ses bonnes actions et ses mauvaises actions. Suivant la quantité et peut-être la qualité de ces actions, Dieu déterminera si l’homme devra souf­frir ou non dans la vie après la mort ou aura une vie avec Dieu. Ainsi dans l’Islam, l’homme essaie par plusieurs prières, par des offrandes aux pauvres, des jeûnes, des pèlerinages à La Mecque, d’établir une balance sur laquelle le bien va surpasser le mal. Il espère que par tout ceci, il sera accepté par Dieu.

Tout d’abord, laisse-moi te dire qu’à cause de tous ces essais pour plaire à Dieu, certaines personnes qui sont réellement engagées dans les religions morales comme l’Islam sont des gens de bonne moralité. Ils sont gentils et serviables puisqu’ils espèrent gagner le ciel de cette façon. Cependant, il y a un problème fondamental. Nous avons vu que l’homme est un pécheur, un pécheur perdu. Il ne peut pas retourner à Dieu de lui-même. Même s’il n’avait commis qu’un seul péché, il serait toujours perdu. L’homme ne peut pas se sauver lui-même. Les tentatives de l’homme sont futiles parce que la Bible dit: Nous sommes tous comme des impurs, et toute notre justice est comme un vêtement souillé (Ésaïe 64: 5). Oui, toutes les bonnes actions d’un moraliste sont comme un vêtement souillé devant Dieu. Elles peuvent paraître bonnes devant les hom­mes, mais elles sont inutiles devant Dieu. Un autre échec des religions morales est celui-ci ; elles ne pro­curent aucun moyen d’enlever les péchés passés. Même si un pécheur parvenait à ne plus voler, il serait tou­jours responsable de ses vols passés !

Parce que les religions morales sont fondamentalement des tentatives humaines pour atteindre Dieu, parce que Dieu y est fondamentalement inconnu et inappro­chable, tous ceux qui sont dans ces religions n’ont aucune assurance du pardon du péché. C’est donc normal qu’ils n’aient pas d’assurance du pardon car ils ne sont pas pardonnés. Qu’arrive-t-il à leurs multiples prières? Eh bien, puisqu’ils sont pécheurs, leurs prières partent de leurs lèvres, se cognent au mur du péché qui les sépare de Dieu et reviennent à eux. Leurs prières n’at­teignent pas Dieu. Quelqu’un pourrait se demander: Et leur sincérité ? Eh bien ! c’est vrai qu’ils sont sincères, mais leur sincérité ne suffit pas. Ils sont sin­cèrement dans l’erreur. Ils sont sincères, mais perdus. Si un homme croit sincèrement à un mensonge, sa sincérité va-t-elle changer le mensonge en vérité ? Non !

Les adeptes des religions morales doivent chercher un chemin de retour vers Dieu. Seul Dieu peut procurer ce chemin, et Il l’a déjà procuré dans la mort, la résurrection et la glorification du Seigneur Jésus.

L’ÉCHEC DES RELIGIONS PAÏENNES

On rencontre des païens partout dans le monde. On les trouve à Paris, à Londres, à New York, en Afrique, en Asie, etc. Le paganisme n’est pas la religion de l’homme primitif comme certaines personnes aimeraient nous le faire croire. Le paganisme inclut toutes formes de religions magiques, de sorcellerie, de magie noire, d’astrologie, de culte aux ancêtres, etc. Les fondements du paganisme sont des dieux qui doivent être apaisés par des sacrifices. La réalité du monde invisible est connue, et l’homme veut apaiser les dieux. Ainsi, il y a la propitiation (sacrifices de sang aux dieux), ou la libation (offrandes de breuvages aux dieux). A travers plusieurs formes de pratiques magiques, l’homme essaie de connaître la pensée des dieux pour les apaiser. L’homme veut aussi plaire à ces dieux afin d’obtenir leur faveur. Le paganisme connaît et adore plusieurs dieux même là où ceux-ci sont vus comme des représen­tants du Dieu Suprême.

Dans beaucoup de religions paganistes, le Dieu Suprême est vu comme étant si saint et si totalement inaccessible qu’on ne peut Le contacter qu’à travers des médiums, c’est-à-dire des êtres humains qui servent d’inter­médiaires. D’autres êtres humains jouent le rôle de prêtres, de sorciers, de magiciens, etc.

Les païens adorent des idoles faites pour représenter Dieu. Tout cela ne peut pas sortir l’homme de l’ancienne création. C’est aussi une désobéissance directe envers Dieu qui dit: Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face (Exode 20: 3), et Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque de choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux... (Exode 20:4-5). La concep­tion entière du paganisme est tellement contre Dieu qu’Il dit: Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, per­sonne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel (Deutéronome 18: 10-12). La Parole de Dieu dit: Les idoles des nations sont de l’argent et de l’or, elles sont l’ouvrage de la main des hommes. Elles ont une bouche et ne parlent point, elles ont des yeux et ne voient point, elles ont des oreilles et n’entendent point, elles n’ont point de souffle dans leur bouche. ILS LEUR RES­SEMBLENT, CEUX QUI LES FABRIQUENT, TOUS CEUX QUI SE CONFIENT EN ELLES (Psaume 135: 15-18).

Tous ceux qui pratiquent le paganisme sont perdus. Leurs sacrifices, ils les font aux démons et non à Dieu. La Bible dit:Que dis-je donc, que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu’une idole est quel­que chose ? Nullement. Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons et non à Dieu (1 Corin­thiens 10:19-20).

Leurs ancêtres ne sont pas des intermédiaires entre eux et le vrai Dieu ; les démons agissent plutôt comme des ancêtres qui les unissent au monde invisible de Satan.

Le paganisme ne peut sortir personne de l’ancienne création. Il ne peut que plonger plus profondément les gens dans la perdition. Qu’en est-il des païens qui pratiquent le paganisme par ignorance ? Et s’ils sont sincères ? Eh bien ! la sincérité ne suffit pas. Personne n’est acquitté même devant un tribunal terrestre pour son ignorance de ce que dit la loi. Tous les sorciers et païens de tous genres auront leur part dans l’étang ardent de feu et de soufre. Le chemin de sortie est à travers la repentance et la foi au Seigneur Jésus qui est le seul chemin de Dieu pour le salut.

L’ECHEC DE L’HUMANISME, DU COMMUNISME

L’Humanisme et le Communisme sont des religions. Ce sont des religions de la foi en l’homme. Elles disent: Nous n’avons pas besoin de Dieu. Nous pouvons nous passer de Lui. Dieu n’a jamais existé, ou même s’Il a existé, Il doit être mort.

Tout d’abord, cela exige une connaissance suprême pour pouvoir dire qu’il n’y a pas de Dieu. Pense avec moi un moment à toute la connaissance dans le monde, la connaissance de la science dans toutes ses ramifica­tions, la connaissance des humanités, etc., la connais­sance des milliards d’étoiles, de toutes les mers et tout ce qu’elles contiennent. Penses-tu avoir même 5 % de toute la connaissance qu’on peut trouver dans tout l’univers ? C’est déjà présomptueux que de prétendre avoir toute cette connaissance. Cependant, si tu pos­sèdes cette connaissance (5 %), comment peux-tu dire que Dieu n’existe pas dans le reste de la connaissance que tu ignores ? Je me rappelle un collègue qui m’a dit qu’il possédait moins de 0, 1% de tout ce qui peut être connu, mais il ajouta qu’il était sûr que dans les 99,9 % de la connaissance qu’il n’avait pas, Dieu n’existait pas. Que c’est ridicule! Il savait que Dieu n’existait pas dans ce qu’il ne connaissait pas !

Aucune personne intelligente ne peut dire que Dieu n’existe pas. Le dire, c’est prétendre tout connaître. La moindre chose qu’une personne intelligente puisse dire est qu’elle ne sait pas si Dieu existe.

Cependant, il ne suffit pas de demeurer ignorant. Toute personne intelligente devrait activement chercher à savoir si Dieu existe, et ne devrait pas se reposer, jusqu’à ce qu’elle L’ait trouvé.

L’humanisme croit en l’homme, mais quand tu regardes autour de toi, et vois la fragilité et la faiblesse de l’homme, tu es forcé de confesser que la déification de l’homme est une folie absolue.

Qu’en est-il de la personne qui ne croit pas en l’exis­tence de Dieu ? Qu’en est-il de celui qui est un libre penseur sans aucun engagement ? Eh bien ! il demeure partie de l’ancienne création et devra con­fronter Dieu un jour. Quand il sera en train de languir dans l’étang de feu, il sera alors un vrai croyant en Dieu, mais ce sera trop tard.

L’ECHEC DU CHRISTIANISME IMPUISSANT, LA CROIX INSUFFISANTE

Normalement, le vrai christianisme est la réponse incontestable de Dieu à tout problème concernant la perdition de l’homme. Cependant, les hommes religieux ont été dupés par l’ennemi et en réponse à ses activités, ils ont brandi quelque chose qui est très loin de la vérité et de Dieu. Voici ce que le faux christianisme, par son attitude, a fait à la Parole de Dieu soit en partie, soit entièrement. Il a:

mis entièrement de côté la Parole de Dieu

ajouté aux Écritures les pensées des hommes

déformé l’enseignement des Saintes Écritures

affaibli l’autorité des Saintes Écritures.

Le but ultime de l’ennemi est de cacher, de tordre ou de mettre de côté la révélation de Dieu concernant la Croix du Calvaire où Satan fut détrôné par Jésus et où la liberté a été obtenue pour tous ses captifs. Le christianisme impuissant s’assure que le diable tient captives les âmes des hommes.

Par exemple, plusieurs de ceux qui se disent chrétiens sont des adorateurs d’idoles. Ils se prosternent devant des statues et ils adorent des êtres humains appelés saints ; ils croient parvenir au salut par la foi plus les bonnes oeuvres, alors que la Bible dit: Tu ne feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point (Exode 20: 4-5).

Dimanche après dimanche, des multitudes de gens religieux se prosternent devant les statues, prient aux noms des êtres humains, au lieu de prier au nom de Jésus; ils ont de multiples médiateurs en addition à un Jésus, tout ceci sachant bien que la Parole de Dieu dit: Car, il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ fait homme qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu en son propre temps (1Timothée 2: 5-6). La Parole de Dieu n’y est pas le point central. Dans le souci de rassembler des masses dans les systèmes religieux et non à Christ, des multitudes de bébés sont aspergés et on leur fait croire qu’ils sont des croyants, bien qu’ils ne se soient pas repentis et qu’ils n’aient pas non plus cru personnellement en Christ. On fait tout ceci dans la pleine connaissance du fait que le Seigneur Jésus a dit: Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé (Marc 16: 16). Comme résul­tat, on a des nations entières de pécheurs baptisés, confirmés, deux fois plus convenables pour l’enfer que le païen qui n’est jamais passé par les portes d’un lieu de réunion religieuse.

Si tu te fies à quelque système religieux, espérant qu’il te fera sortir de l’ancienne création, tu finiras en enfer. Quel que soit le nom de ce système religieux, Il ne te sauvera pas. Il ne peut pas sauver.

Qu’en est-il de ceux qui comptent sur le salut par Jésus et sur les bonnes oeuvres ? Tous ceux-là sont aussi perdus, car les bonnes oeuvres qu’un non-croyant peut accomplir, dans l’espoir que celles-ci lui donneront une position devant Dieu sont, franchement parlant, des oeuvres mortes. Un non-croyant est considéré par le Seigneur comme mort. La Bible dit que ceux qui ne sont pas correctement reliés au Seigneur Jésus sont morts. Parlant de la vie passée des chrétiens d’Éphèse, l’apôtre a dit: Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois selon le train de ce monde (Éphésiens 2: 1-2). Un pécheur est mort dans ses péchés. Tout ce qu’un mort produit est mort. Les bonnes oeuvres d’un pécheur sont des oeuvres mortes. Lorsqu’il croira, il devra se repentir du péché d’avoir compté sur ses bonnes oeuvres pour parvenir au salut. La Bible dit: C’est pourquoi, laissant les éléments de la Parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux oeuvres mortes, de la foi en Dieu... (Hébreux 6: 1).

Si un non-croyant donne de l’argent pour l’oeuvre de Dieu, il commet un péché. S’il prie (excepté la prière de repentance envers Dieu et de la foi en Jésus-Christ), sa prière est un péché. S’il fait de bons actes, ce sont des actes de péché, car tout ce qui vient d’un non-­croyant porte les marques du père des non-croyants: le diable. Le Seigneur Jésus avait dit aux chefs religieux de Son époque: Vous avez pour père le diable... (Jean 8: 44).

Dans un christianisme impuissant (parce qu’il ne peut pas sauver) il y a un Christ inadéquat et une Croix inadéquate. Ainsi, les gens dépendent de Christ et de leurs bonnes oeuvres pour avoir le salut. La Bible dit:Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous. C’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie (Éphésiens 2: 8-9). Évidemment, tous ceux qui sont sauvés feront de bonnes oeuvres, mais celles-ci n’ajouteront rien à leur salut, car, dès le moment où une personne se repent envers Dieu et reçoit le Seigneur Jésus, elle reçoit à cent pour cent la justification de Dieu. Elle ne peut rien ajouter à cela.

A cause de la distorsion entière de ces systèmes qui ont un sauveur inadéquat, les pécheurs ne sont pas amenés face à face avec le Seigneur Jésus qui sauve parfaitement ceux qui croient en Lui. A cause de cette insuffisance, plusieurs choses doivent être faites par les gens pour ajouter à leur foi inadéquate et le résultat en est une multitude d’hommes et de femmes sincères, baptisés, confirmés, se dirigeant vers l’enfer.

La tentative de revenir à Dieu à travers de bonnes oeuvres est une façon de dire à Dieu: Bien que tu aies dit que je suis entièrement dans l’erreur, je veux te prouver que tu ne sais quand même pas ce dont tu parles, car, regarde combien je suis bon.

Le salut par la foi et par les bonnes oeuvres est une invention du diable, dont le but est d’aveugler les gens pour qu’ils ne voient pas le chemin du salut de Dieu. Ceci pourrait t’offenser, mais Dieu dit: Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au­ dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées (Esaïe 55: 8-9). Certaines personnes honnê­tes pensent qu’elles peuvent être sauvées en appliquant la loi. Nous savons que Dieu a donné la loi de la nature aux non-Juifs. La Bible dit: Car, ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient à l’oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusa­bles... (Romains 1:19-20). Quand les païens, qui n’ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n’ont point la loi, une loi pour eux-mêmes. Ils montrent que l’oeuvre de la loi est écrite dans leur coeur, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s’accusant ou se défendant tour à tour. C’est ce qui paraîtra au jour où selon mon évangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes (Romains 2:14-16). Dieu a aussi donné aux Juifs la loi appelée les dix commandements.

Pour être franc, Dieu savait que bien que la loi fut parfaite et impeccable, l’homme n’allait jamais la garder. La loi avait été donnée comme miroir à l’homme afin qu’il vît combien il était pécheur. Ainsi, quand l’homme se serait rendu compte à travers la loi de son état de péché, il pourrait courir à la seule vraie réponse de Dieu au péché: le sang de Christ. La Bible dit: Car tous ceux qui s’attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction, car il est écrit: Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi... (Galates 3: 10­-11). Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre UN COMMANDEMENT devient coupable de tous (Jacques 2: 10). Rien ne peut être plus frustrant pour quelqu’un qui veut devenir une nou­velle création par ses propres moyens, d’essayer de le faire en appliquant la loi. La Bible dit en plus: Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. CAR, NUL NE SERA JUSTIFIÉ DEVANT LUI PAR LES OEUVRES DE LA LOI; PUISQUE C’EST PAR LA LOI QUE VIENT LA CONNAISSANCE DU PÉCHÉ (Romains 3: 19-20).

La loi est bonne, mais l’homme est faible et vendu au péché. S’il pouvait garder la loi parfaitement, et ne déchoir sur aucun point de cette loi, il n’aurait pas besoin d’un sauveur. Il serait lui-même son propre sauveur. Malheureusement, personne n’a jamais gardé parfaitement la loi. Ainsi, tous les hommes ont besoin d’un Sauveur. Tous ont besoin du Sauveur.

Il ne suffit pas d’appartenir à un quelconque système dénominationnel, d’être baptisé et confirmé. Si un pécheur non repenti est baptisé et confirmé, le résultat en sera un pécheur baptisé et confirmé, deux fois plus digne de l’enfer que le païen.

Pourquoi les efforts humains ne peuvent-ils pas sauver? Pourquoi ne peuvent-ils pas le transformer en une nouvelle création? La réponse se trouve fondamentalement dans la nature du péché. Le péché rend le pécheur mort. Si tu dis à un cadavre de ne pas se décomposer, il va quand même se décomposer. Si tu l’habilles avec des vêtements coûteux, il va toujours se décomposer. Même si tu lui injectes du formol pour empêcher la décomposition, il va toujours se décom­poser. Même s’il ne voulait pas se décomposer, il se décomposerait quand même, parce que la loi de la décomposition et de la mort agit en lui.

Les multiples religions sont comme les beaux habits qu’on met à un cadavre, ou le formol qu’on lui injecte, mais le résultat de tout cela n’est qu’un cadavre bien habillé. Ce n’est pas la loi qu’il faut à un homme mort. Il n’a pas besoin d’un préservatif. Il n’a pas besoin de beaux habits. Il a besoin de la vie.

Donne-lui la vie et plus tard, on prendra soin de son habillement. C’est là la façon par laquelle Dieu résout le problème, et Il l’a déjà résolu à travers la mort et la résurrection du Seigneur Jésus. Dans la prochaine leçon, nous traiterons de ce problème plus profondément; mais pour le moment disons catégoriquement que Jésus est le Chemin de Dieu pour le retour à la vie. Il a dit: Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles soient dans l’abondance (Jean 10: 10). Il dit plus loin: Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ (Jean 17:3). L’apôtre Jean a dit: Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie (1 Jean 5: 11-12).

Puis-je te poser une question personnelle ? La voici: As-tu le Fils de Dieu résidant en toi ? Si oui, tu as la vie. Si non, tu es un cadavre.

QUESTIONS

Qu’est-ce que Dieu a fait pour S’assurer que l’homme déchu ne puisse pas retourner à Lui à ses (de l’homme) propres conditions ?

Quelle est la base fondamentale des religions morales?

Pourquoi les religions morales ne peuvent-elles pas sauver l’homme ?

Un homme sincère peut-il périr ? Si oui, pour­quoi ?

Qu’est-ce que l’idolâtrie ? Quelle puissance les sorciers utilisent-ils ?

Comment Dieu regarde-t-il l’idole et l’adorateur de l’idole?

Cela importe-t-il si une personne ne croit pas en Dieu?

Si quelqu’un croit à un mensonge, mais y croit sincèrement, Dieu ne va-t-il pas lui pardonner en se basant sur sa foi, et ignorer le fait

You've reached the end of this preview. Sign up to read more!
Page 1 of 1

Reviews

What people think about L’œuvre Complète de Zacharias Tanee Fomum Sur la Doctrine Chrétienne Fondamentale

5.0
2 ratings / 0 Reviews
What did you think?
Rating: 0 out of 5 stars

Reader reviews