Enjoy this title right now, plus millions more, with a free trial

Only $9.99/month after trial. Cancel anytime.

Activité physique : supplice ou délice ?: Guide santé

Activité physique : supplice ou délice ?: Guide santé

Read preview

Activité physique : supplice ou délice ?: Guide santé

Length:
139 pages
1 hour
Publisher:
Released:
Nov 23, 2020
ISBN:
9791096935574
Format:
Book

Description

« L’activité physique est bonne pour la santé ». Ce message, souvent répété, s’appuie sur les plus récentes connaissances de la médecine à propos de notre corps et de sa réaction à l’effort. Mais de quoi parle-t-on réellement ? Qu’est-ce que l’activité physique ? Comment la mesure-t-on ? Existe-t-il une dose d’activité à prescrire ? Peut-on faire trop de sport ? Qu’en est-il pour les enfants ? pour les seniors ? Une activité physique régulière peut-elle influencer le cours d’une maladie ?

Les lecteurs de tous âges trouveront dans cet ouvrage de nombreux conseils utiles pour établir une relation constructive à l’activité physique, c’est-à-dire pour favoriser une bonne pratique du sport et de l’effort.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Samuel Vergès est docteur en physiologie et ancien sportif de haut niveau. Chercheur Inserm au sein du laboratoire Hypoxie et physiopathologie cardiovasculaire et respiratoire (HP2) à l’université de Grenoble-Alpes, il a publié de nombreux articles scientifiques internationaux. Son expertise est centrée sur les facteurs limitant la performance à l’exercice chez le malade et chez le sujet sain, sur les mécanismes de fatigue neuromusculaire et d’hypoxie, ainsi que sur l’utilisation de l’entraînement à l’effort comme intervention thérapeutique.

Contributeurs : Juliana Antero-Jacquemin, Thomas Cattagni, Stéphane Doutreleau, Patrice Flore, Michel Guinot, Christophe Hausswirth, Romuald Lepers, Vincent Martin, Anne Paria, Stéphane Perrey, Sébastien Ratel, Julien Schipman, Adrien Sedeaud, Jean-François Toussain
Publisher:
Released:
Nov 23, 2020
ISBN:
9791096935574
Format:
Book

About the author


Related to Activité physique

Related Books

Related Articles

Book Preview

Activité physique - Samuel Vergès

Biographies

10000000000003000000049DC81746FDDA20034D.jpg

Dire aujourd’hui que le sport et l’activité physique constituent un phénomène de société est quasiment un lieu commun. Du sport de compétition à l’activité physique pour la santé, le corps en mouvement est devenu d’un intérêt majeur. Le produit sport constitue un véritable champ économique, le sport spectacle occupe les médias, le développement de l’activité physique pour tous devient un enjeu fondamental des politiques éducatives et sanitaires. Il est naturel que le sport et l’activité physique soient également des objets d’étude scientifique aussi bien dans le domaine des sciences humaines que des sciences de la vie.

L’effort physique représente pour l’organisme humain une formidable épreuve qui sollicite l’ensemble des capacités d’adaptations physiologiques héritées de l’histoire du vivant. Lorsque nous nous engageons dans une course effrénée derrière un ballon, les muscles, le cœur, les poumons, les os et le cerveau doivent répondre aux sollicitations mécaniques, énergétiques et cognitives nécessaires au dribble ultime avant le but. Lorsque certains aujourd’hui parcourent en courant plus de 150 kilomètres et 9 000 mètres de dénivelé autour du mont Blanc en moins de 24 heures, ou que d’autres gravissent des sommets à plus de 8 000 mètres d’altitude sans supplémentation en oxygène, ce sont les limites mêmes de l’organisme humain qui sont atteintes et repoussées. Ces performances sportives deviennent alors des objets d’étude scientifique pour mieux comprendre les capacités et les limites humaines.

Mais l’exercice physique peut aussi devenir une difficulté, l’intolérance à l’effort constituer un symptôme pour les personnes vieillissantes ou malades. Analyser les raisons de ces difficultés d’adaptation à l’effort peut alors permettre de mieux comprendre les dysfonctionnements de l’organisme, de diagnostiquer les éléments qui pourront définir une maladie et les perspectives éventuelles de traitement. Alors que les sciences du sport cherchent à améliorer les performances des athlètes et à repousser leurs limites, l’activité physique peut aussi être considérée comme un véritable outil thérapeutique dans de nombreuses affections. L’activité physique adaptée, reconnue désormais comme un élément déterminant de la prévention et de la prise en charge de nombreuses maladies, est devenue un domaine de compétence et d’étude à part entière. Il s’agit d’utiliser les activités physiques et sportives à des fins de prévention, d’éducation ou de soins auprès des personnes en situation de handicap, vieillissantes ou souffrantes.

Avec de tels enjeux, on comprend que les sciences s’intéressant aux activités physiques et sportives connaissent un grand dynamisme. Leur apport est essentiel pour la définition de bases solides sur lesquelles pourront s’appuyer les pratiquants et les professionnels du sport et de l’activité physique afin de dépasser les idées reçues et l’empirisme. Ces sciences permettent de proposer et de valider des concepts, des évolutions et des innovations majeures dans le domaine du sport-performance et de l’activité physique pour la santé. Parce que le sport et l’activité physique sont des domaines exigeants, une approche spécifique pour l’encadrement, l’enseignement, l’entraînement et la recherche est nécessaire. Ceux qui sont conscients et curieux de l’exigence de ces domaines, ceux qui y sont engagés ou souhaitent le devenir, bénévolement ou professionnellement, trouveront dans cet ouvrage des éléments de connaissance scientifique récents, centrés sur les domaines d’application essentiels pour le sport et l’activité physique aujourd’hui.

10000000000003000000049D32E8BEF4818E276D.jpg

1000020100000014000000141E10B8FB74A9A0BF.png  Pourquoi pratiquer une activité physique ?

Un effort régulier, de moyenne intensité, est associé à une meilleure santé physique et mentale. Les effets bénéfiques d’une pratique régulière sont multiples et favorables à tout âge. Ils se répercutent sur la qualité de vie, sur les systèmes cardiovasculaire, respiratoire, immunitaire, neuronal, métabolique, musculaire, osseux et sur certains types de cancer. En revanche, les personnes ne pratiquant aucun exercice physique voient leur risque de mortalité augmenter significativement par rapport aux groupes pratiquant des exercices réguliers.

Une pratique physique ou sportive insuffisante

dans les pays occidentaux

En dépit de ces bénéfices reconnus, le déficit d’activité physique reste majeur en Europe et dans le monde : 21 % de la population mondiale seraient inactifs et 54 % de la population française ne parviennent pas à se maintenir au niveau minimum recommandé, par exemple, par l’Organisation mondiale pour la santé (OMS). Plus l’indice de développement d’un pays augmente et moins ses habitants bougent. Dans l’Union européenne, l’activité physique régulière ne cesse de diminuer avec le temps et l’âge. Chez les jeunes adultes, les femmes sont actuellement moins nombreuses que les hommes à faire régulièrement de l’exercice : 55 % contre 74 % chez les 15-24 ans ; au-delà de 55 ans, 71 % des femmes et 70 % des hommes ne pratiquent plus que très rarement, voire jamais, d’activité physique ou sportive.

Les raisons invoquées pour ne pas pratiquer sont multiples en France : le manque de temps (46 %), le fait de ne pas aimer le sport (22 %), des raisons de santé (18 %), l’âge (8 %) ou les contraintes professionnelles (4 %). Le nombre de pas quotidiens, mesuré par podomètre, témoigne également du niveau d’activité individuel. Une enquête réalisée sur un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 à 64 ans donne en moyenne 8 125 pas par jour, inférieur de 20 % à ce que l’on peut considérer comme suffisant (10 000 pas)… mais néanmoins encore supérieur de 40 % à la moyenne mesurée dans la population nord-américaine !

Il apparaît donc important d’orienter des pistes de réflexion vers des stratégies multiples à tous les niveaux : organisation, équipement, sécurité, pour développer l’activité physique et sportive de nos concitoyens. Repenser l’activité physique ou sportive sous un angle différent, en lui rendant une place dans nos pratiques quotidiennes, doit être désormais une priorité de toute politique de santé.

Des bénéfices pour la santé physique

L’association entre activités physiques ou sportives et santé est désormais reconnue. Ses bénéfices dépendent certes de facteurs génétiques et environnementaux, du volume et de la fréquence de l’activité comme de la durée de l’effort, mais une pratique régulière et modérée est associée à une nette diminution de la mortalité, chez les femmes comme chez les hommes, tandis que l’absence d’activité est parfaitement délétère pour la santé.

Même les impacts négatifs qui semblaient associés, sur les évènements de long terme, aux grandes intensités pratiquées par les sportifs de haut niveau, sont désormais infirmés par de nombreuses études. Au contraire, les athlètes ayant participé aux compétitions de niveau mondial vivent plus longtemps.

En effet, dès les premiers seuils de pratique (15 minutes d’activité quotidienne), on constate une réduction de 14 % de la mortalité, associée à une augmentation d’environ 3 ans de l’espérance de vie. À l’autre extrémité, de récents travaux chez les sportifs de haut niveau montrent des durées de vie supérieures de 5 à 6 années par rapport à la population générale, avec une diminution notable des pathologies cardiovasculaires, respiratoires, neurodégénératives ou des cancers, à l’exception, bien sûr, des risques traumatiques éventuels qui peuvent se produire par exemple chez les alpinistes ou les boxeurs.

À tous les âges

Il est important de pratiquer une activité physique ou sportive dès le plus jeune âge, et cela tout au long de sa vie.

Chez l’enfant, une activité physique régulière commencée dès le plus jeune âge joue un rôle préventif majeur en exerçant une influence considérable sur de nombreuses maladies chroniques de l’adulte. Elle renforce le squelette et permet de constituer dès l’enfance un capital osseux précieux, dont on récoltera les fruits à l’âge adulte, le

You've reached the end of this preview. Sign up to read more!
Page 1 of 1

Reviews

What people think about Activité physique

0
0 ratings / 0 Reviews
What did you think?
Rating: 0 out of 5 stars

Reader reviews