P. 1
Dossier Idm 2010-11web

Dossier Idm 2010-11web

|Views: 100|Likes:
Published by vander gucht

More info:

Published by: vander gucht on Aug 24, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/24/2012

pdf

text

original

atelier d’image dans le milieu esapv 2010-2011

Ce dossier reprend des travaux réalisés dans le cadre de l’atelier ainsi que dans le cadre des cours de : Théorie et Pratique des arts de l’espace / Design de l’environnement / Structure formelle : recherches volumétriques et spatiales / Sculpture : Perception monumentale en collaboration avec Luc Grossen et Jonathan Puits. Tous les textes de présentation des travaux d’étudiants ont été écrits par eux, dans le cadre de l’atelier.

1ère bachelier

Charlotte LORENT 1ère bachelière

J’ai toujours cru aux contes de fées et c’est peut-être ça le problème! Depuis toute gamine j’observe, je cherche, j’attends et je rêve de tomber sur un miroir magique ouvrant la fenêtre d’un monde féerique. Un monde où Bart De Wever serait le fou de la méchante reine rose dirigeant avec abus et violence. Un monde dont je serais la vaillante princesse ayant pour quête de répandre la paix et de tuer les méchants. Certes ma mission ne serait pas sans dangers mais comme dans tous les contes de fées, j’aurais de nombreux amis pour m’aider. Il y aurait Colette, ma vache rose à pois verts; Robert mon bel étalon blanc qui, évidemment, serait toujours d’un blanc éclatant (car dans les contes de fées il n’y a pas de place pour la saleté) et Kevin, mon castor au mauvais caractère... Comme vous pouvez l’imaginer je parviendrais à sauver ce magnifique monde et en deviendrais alors la reine. Je rencontrerais alors mon beau roi et nous vivrions heureux pour toujours avec beaucoup d’enfants.. Je vous souhaite la bienvenue dans la génération Walt Disney. Publicité, consommation, paresse, pessimisme, questionnement, peur et je m’en foutisme seront vos meilleurs alliés.
Acrylique sur panneaux en bois découpé / dimensions variables.

Installation écran vidéo + avions en papier plié.

Photographie 60 x 80 cm.

Julie RESPONDEK 1ère bachelière

Décomplexer : complexes J’offre mon corps Mise en art de la réalité Mise en acte de ma présence Collaboration volontaire ou involontaire (Autrisme:) Sollicitation directe Regardeurs, expérimentateurs Achèvement de l’œuvre Prise de position physique et

Travail du deuil Exutoire

celle de mon père Frontière entre le matériel et le spirituel

“Objcec” - installation feuilles de papier journal, marqueurs, projection vidéo, ventilateurs.

“Bourrelets” - silicone, bretelles soutien-gorge, perles.

“Temps“ - parafine, stearine, perruque, lunettes, plaque chauffante.

“Porte du Paradis“ - feuille de calque industriel, pastels secs, lampe led.

2ème bachelier

“Trying to be a sex doll” - photographie 84 x 59 cm.

Coline HONORÉ 2ème bachelière

J’ai développé mon travail à partir d’une idée qui m’est venue début septembre. Un titre d’œuvre : « Le potentiel humoristique du fist fucking ». A partir de là, j’ai eu envie de traiter le sexe de façon absurde, décalée, drôle, ou même « poétique »… Il est vrai que je ne nie pas avoir un certain goût pour la provocation. Je suis convaincue que ça ne peut faire que le plus grand bien aux gens. S’il devait y avoir un seul sens, selon moi, à ce que je fais, c’est de rappeler aux gens qui se sentent outrés par mon travail (et croyez-moi, je n’affabule pas en disant qu’il y en a) que le sexe est quelque chose, premièrement, de naturel, et qu’il n’est pas gênant de l’exhiber, et deuxièmement, est, selon moi, un phénomène violent. Deux corps s’emboîtent littéralement, dans un mélange de chair bouffie et gonflée de sang. Pourquoi devrait-on toujours le magnifier ?

“Un cas parfait de symbiose” - dessin au bic 50 x 70 cm.

Performance en soubrette pendant le jury de fin d’année.

“Dirty Sanchez” - affiches formats A4 + A3.

Cynthia Godart 2ème bachelière

L ’espace, le corps dans l’espace, le volume dans l’espace, notre présence dans l’espace, notre interaction dans l’espace, notre vision de l’espace... Chercher à perturber notre perception... Le poids des souvenirs, l’attraction de notre corps, l’ancrage au sol, le poids des idées... L’entrave du déplacement, la recherche du handicap pour figurer ma difficulté à me lâcher, à me laisser aller... La déformation, la perte d’identité... Chercher, se chercher, chercher à se cacher, derrière des barrières, un costume, une créature... Je suis à la recherche de ma face cachée... Rechercher, construire, se réinventer, se reconstruire petit à petit...
Ci-contre : “sculpture humaine” - performance. Page suivante : “bandage urbain” - intervention éphèmere dans la ville / photographie 29 x 42 cm travail de groupe dans le cadre de la semaine atypique.

Miroirs collés sur les portes diamètre 30 cm.

“Équilibre précaire” - carton / palette / 1m3.

3ème bachelier

Arnaud EECKHOUT 3ème bachelier

Continuant mon expérimentation autour du son comme médium, trois axes se dessinent dans cette approche alliant l’objet sculptural et le support numérique. Parler du monde, c’est avant tout parler d’une chose qui bouge. Si il n’y a pas de vie sans mouvement, il n’y pas de mouvement sans son, d’ailleurs le son par essence est un déplacement. C’est ainsi que le premier axe de mes recherche utilise les propriétés morphologiques et physiques de l’onde sonore et cette capacité à perturber les éléments. Utilisé comme une énergie il devient l’activateur de mouvements. Sous son effet, les objets s’agitent, comme traversés par un souffle de vie, irrésistiblement emportés par la vague ondulante. Ce n’est plus l’objet qui se meut en onde sonore mais l’onde sonore qui se meut en objet. Le second axe interroge l’aptitude du son à évoquer un lointain soudain si proche. Il transcende la représentation du réel en agissant comme le stimulus d’images mentales et le support de l’imaginaire intérieur. Enfin, le son est questionné en tant qu’objet culturel, fermement défini par l’harmonie, les instruments et les formats. Comment réussir à en détourner les règles et les moyens ou au contraire comment réussir à introduire de nouveaux éléments tout en restant dans les cadres définis ?
“Buzz” - installation sonore.

“Resonant cities” Installation sonore de 8 lecteurs mp3 en collaboration avec Ashley Wong / partenariat Transcultures.

“Music noise” - installation sonore objets du quotidien + enceintes. Page suivante : “The color of time” - installation projecteur + réveils + filtres de couleur.

“Two boys and balloons” (visible sur You tube) création musicale avec des ballons - vidéo 1’57’’. Ci-contre extraits vidéo Arnaud Eeckhout + Sébastien Herickx dans le cadre du workshop avec Marc Cerfontaine.

Sébastien HERICKX 3ème bachelier

Des associations entre visages et objets, des gens d’ici qui prennent la pose, des objets trouvés dans le quotidien. Des montages presque évidents : “Plus les rapports des deux réalités rapprochées seront lointains et justes, plus l’image sera forte.” (Pierre Reverdy) Des ballons gonflés photographiés, des ballons dégonflés qui sifflent, chantent, éclatent en rythme. Des tasses forment un arc, des bananes font un cercle. Et un credo : “DESIGN OR DIE”
Photographies format A2.

“Apache et moi” - projection vidéo + peinture sur papier 100 x 200 cm.

Virginie HUYGHEBAERT 3ème bachelière

“Enfant, je savais donner. J’ai perdu cette grâce en devenant civilisé. Je menais une existence naturelle, alors qu’aujourd’hui je vis de l’artificiel. Le moindre joli caillou avait de la valeur à mes yeux. Chaque arbre était un objet de respect. Aujourd’hui, j’admire avec l’homme blanc un paysage peint dont la valeur est exprimée en dollars !” Chiyesa, écrivain indien contemporain Fragilité du devenir actuel. Toujours déplacer mon corps vers Mons. Traîner vers cette ville. L’artifice qui déraille. Le rapport à la nature n’a de cesse de s’accroître. Marcher… longtemps… se poser… semer son empreinte ou marquer son territoire… laissée par le passage... en direction d’espace plus vert… plus apaisant… APACHE - VIRGINIE Il se nomme Apache. Lui et moi ne sommes plus qu’un. Inséparables. Il est interdit presque partout, sauf en pleine nature, même à mon lieu de résidence à Mons. “C’est la première espèce animale à avoir été domestiquée par l’homme.” Ce chien ne peut être qu’un passager clandestin. Ses réactions sont surprenantes. Quels peuvent être les points communs entre l’animal et l’homme ? La reproduction, le besoin de se nourrir, en résumé LA SURVIE de lui-même et de son espèce. L’homme n’est-il qu’un animal un peu plus “civilisé” que les autres ?

Diaporamas.

Robe en papier miroir aluminium pour performance.

“Traces” - ensemble de photos format A3.

1ème master

Mona MARCHETTI 1ère master

“Que les filles sont jolies Sous la pluie A Minuit Que les filles sont méchantes Quand elles jouent A faire semblant” “Exactement” - chanson du groupe Vive la Fête j’ai une vie extra ordinaire je me fais des films je m’éprends, me méprends, me prends pour B.B. je me fonds dans le décor m’y morfonds j’aimerais crever l’écran j’ai besoin de miroirs pour sentir que j’existe de répliques pour avoir quelque chose à dire je romance mon quotidien par le biais d’installations vidéos et sonores, de photos numériques et d’une enseigne lumineuse
Impression format A2.

“MÉPRIS / ÉPRIS” - panneau + surface miroir + ampoules, 2,40 / 1,40 m.

“My own private Hollywood” - projection vidéo sur un grand tas de mouchoirs en papier.

“Poncif” - dessin au blanc d’Espagne sur vitrine.

Vanessa SUZANNE 1ère master

“If you get in bed someone will fall in love You and Me and the devil make three.” Marilyn Manson En s’immisçant en âme et conscience, il vécut au rythme de mon cœur. Décochant son regard, perturbant ma réalité, il me découvrit inapte et inopérante… Fragmentée de l’intérieur, une souffrance s’amorçait et dévoilait cet être distinct que recherche l’harmonie. Désillusion frappante, enfermement imposé, tout se liait et se désarticulait. De multiples visages apparaissaient aussi pour découvrir ces moments éclatés et réinterprétaient au gré de leurs impressions ce vécu obscur. Rouge de violence, noir de peine, vert de raison. Cartographiant ces sentiments indicibles, l’humanité s’opérait et se dévoilait. L’enquête qui se donne dans cette installation se veut métaphorique. Tournant autour de la disparition de l’enfance frappée par la violente réalité du monde, les visuels prenant en ce sens valeurs d’indices. Déconstruction du vécu, disparition des sentiments, mort annoncée, perdition imposée…

Installation projections vidéos + panneau matelassé.

2ème master

“Simply seen” - galerie vitrine lieu d’exposition - Mons. Aline Fagnart , 2010-2011, a créé le lieu “Simply seen”, dans le centre de Mons où elle organise des expos, performances, etc.

“ENVIE DE

CULTURE? SUIVEZ-MOI ” - intervention dans l’espace public en partenariat avec la Maison Folie - Mons.

Aline Fagnart 2ème master à finalité spécialisée en art public

Aline Fagnart 2ème Master 2010-2011 Image Dans le Milieu ESAPV Mons

J’aurais souhaité ne rien écrire… Une page blanche aurait été bien efficace pour parler de mon travail… C’est contraignant d’être obligée de rédiger malgré tout… La vie… cette FRUSTRATION
Ne pas vivre, ne pas posséder, ne pas comprendre, ne pas voir, …
Je jubile !
Méchant ? Amusant !
Ne pas maîtriser, … le temps, les choses, les autres, … soi…
Oublier, DISPARAÎTRE, …
Facile ? Pertinent presque impertinent !
Aucun artifice, aucun effort…
Juste vous, juste moi…
Et une œuvre.
Envie de culture ?

Énumération des œuvres…………………………………………………………………

Travaux présentés au jury:

Dossier des expositions au lieu Simply Seen (gérance du lieu). Dossier pour Mons2015 : sculptures avec jeux de mots par des jeux de points de vue. - Dossier Envie de Culture? Suivez-moi »;le lieu Simply seen (création + gestion du lieu). « des expositions pour panneaux d’homme sandwich ayant été utilisés pour une performance. Panneaux de bois 2015 : interventions - Dossier pour Mons50/70cm n/b peints à la bombe.urbaines avec jeux de mots visibles selon différents Inscription points de vue. « NAÎTRE TUE ». Peinture à l’eau sur vitre, 1m50/1m. Vidéo de performance sur écran. “Envie deMémoire »; quatre écrans. « Culture? Suivez-moi” : panneaux d’homme sandwich utilisés pour une performance Une boîte en festival au mur créant une frustration du non accès l’œuvre. dans- le cadre du carton fixée“Un Pas de Trop” à la MaisonàFolie. (Panneaux de bois 50 x 70 cm Mise en situation de la frustration d’une porte bloquée. peints à Installation vidéo fumée. la bombe). - Inscription “NAÎTRE s’éteint. Peinture à l’eau sur vitre, 1,50 x 1 m. Expo MAAC Bruxelles. Installation spot qui TUE”.

- “Mémoire” : vidéo sur quatre écrans. - Boîte en carton fixée au mur créant une frustation du non-accès à l’œuvre. - Mise en situation de la frustation d’une porte bloquée. - Installation vidéo fumée. - Installation spot qui s’éteint.

Projection de l’intervention dans l’espace public “ENVIE DE CULTURE? SUIVEZ-MOI”.

“NAÎTRE TUE” - peinture sur vitrine.

“Monotonies / Mons / Emotions” - projet de sculpture pour l’espace public.

Pièces détachées d’une machine à écrire - assemblage mural.

Moteur / rouleau de peintre.

Maxime TOUSSAINT 2ème master à finalité spécialisée en art public

Depuis longtemps j’ai développé un attrait pour les objets sauvages ainsi que les moteurs retraités. Ces êtres sont vraiment incroyables et recèlent un potentiel artistique certain. Au gré de mes errances quotidiennes dans les rues, je rencontre une multitude d’objets livrés à leur propre sort, abandonnés de tous et ayant perdu l’espoir de retrouver un jour toute utilité. J’en invite donc régulièrement quelques-uns à venir partager mon atelier. Au fil des jours et de nos longues conversations, je les aide a extérioriser leur potentiel artistique et à contacter un moteur afin qu’ensemble ils puissent commencer une nouvelle vie.

Moteur / pinceau / peinture / papier.

Machine à coudre : maquette pour un projet monumental.

Moteur / botte.

Interrupteur placé à l’intérieur d’une pièce, déclenchant un klaxon de voiture dans la rue à proximité.

carton d’invitation

“IL VOULAIT UN CONCEPT, JE LUI AI RÉPONDU : CARAMBA !”
01.04.2011 - 15.05.2011
Pour la M.A.A.C.*, invité par Nancy Suarez, l’atelier iDM© / Image Dans le Milieu (ESAPV.Mons) voudrait une expo sans concept unique de départ / mais des tas de concepts différents / où les travaux des étudiants joueraient les uns par rapport aux autres / que ce soit la voiture “illuminante” d’Arnaud Eckoudt et Sébastien Herickx parquée à l’extérieur, l’éloge de la fainéantise de Maxime Toussaint, les vidéos d’Aline Fagnard, le projet sonore “minimal” d’Arnaud Eckhoudt, les sculptures intrigantes de Virginie Huyghebaert ou l’installation avec les milliers de mouchoirs amoncelés par Mona Marchetti / Ces travaux joueraient avec les travaux des étudiants de l’ERG (en SPECIAL GUEST STARS) / juste pour le plaisir des yeux / des sens / du Sens / et plus si affinités… Faire de la M.A.A.C. un espace où tout serait possible, mais pas n’importe quoi ni de n’importe quelle façon ! * Maison d’Art Actuel des Chartreux / Bruxelles. Rue des Chartreux Kartuizersstraat, 26-28 BRUXELLES 1000 BRUSSEL Exposition prévue du 31.03.2011 au 14.05.2011.

Publication du Magazine n°11 édition IDM©

Intervention lumineuse dans une voiture dans la rue.

Festival UN PAS DE TROP Maison Folie - Mons
La rencontre peut se faire là où l’on ne s’y attend pas
Plusieurs actions se déroulent en même temps, dans un même espace. Chaque étudiant construit petit à petit son action ou ses actions dans un espace collectif, indépendamment des autres mais en gardant toujours une écoute à ce qui se passe autour de lui. La rencontre n’est pas recherchée, mais peut se faire là où l’on ne s’y attend pas. À côté de l’espace, le temps prend également toute son importance : expérience de l’instant et temps donné pour que les actions puissent se faire et se défaire. Mélange d’instants de dérisions, de concentration(s) et de poésie(s).

Performance créée dans le cadre du cours Performance et Art du Corps avec Gwendoline Robin présentée à la Maison Folie le 07.05.2011.

iDM

©

PARTENARIAT AVEC TRANSCULTURES : 2O1O>2O11 :
•08-09/2010 : “Ping Song” : Intervention d’Arnaud Eeckhoudt et Sébastien Herickx dans le cadre de Citysonics. •09/2010 : participation d’Arnaud Eeckhoudt et Sébastien Herickx au Workshop & performance à Ososphère festival / Strasbourg (FR) •23/12/2010 : Resonant Cities / Ashley Wong : Interventions WEB + performances d’Arnaud Eeckhoudt et Sébastien Herickx / LE FRIGO / Mons •24>30/01/2011 : Semaine du son : “Ping Song” : Intervention d’Arnaud Eeckhoudt et Sébastien Herickx Théâtre de Poche Bxl + performance d’Arnaud Eeckhoudt à la VUB Bxl •un workshop sur le son donné par Stéphane Kozik & Perrine Joveniaux au Frigo pour les étudiants d’idm et d’Arts Numériques esapv pour préparer des projets Citysonics. (31/01>04/02/2010) •14/03>18/03/2011 : “Ping Song” : Intervention d’Arnaud Eeckhoudt et Sébastien Herickx à Paris – Université Paris-Dauphine •2-3/06/2011 : “Ping Song” : Intervention d’Arnaud Eeckhoudt et Sébastien Herickx aux Folies de Maubeuge + Manif d’(A)chat (Cédric Sabato) + Geosonic (Julien Poidevin)

+ Un cycle de conférences à l’ESAPV :

•14/10/2010 Philippe Franck : Les lieux du son, pratiques audio-situationnistes d’hier à aujourd’hui •09/11/2010 Thierry Coduys : Médias et sons localisés : jeux et enjeux •02/12/2010 Aymeric de Tapol : Das Mikrophone ist eine Kamera •10/02/2011 Todor Todoroff (avec l’atelier d’Arts Numériques) •03/03/2011 Valérie Cordy et Guillaume Istace : SPAM (organisé par l’atelier d’Arts Numériques) •10/05/2011 Bob Vanderbob : Sound of Mythscape

Artistes idm© (sélection quelques anciens étudiants) :
FOCUS : activités du Collectif Livescape
(dont font partie Perrine Joveniaux, Damien Petitot, Stéphane Kozik, Benoit Milan) •Performance pour NightShot à Malves en Minervois (FR) (28 mai 2011) •Performance pour Park in Progress au Domaine national de Saint-Cloud à Paris (FR) (1 juillet 2011) •Performance pour la biennale ARTour à La Louvière (BE) (3 juillet 2011) •Installations et performance pour Citysonics à Mons (BE) (août 2011) •Performance pour ElectroPixel à Nantes (FR) (mai 2011) •Performance pour ViA.pro à Mons (BE) (mars 2011) •Performance pour La Semaine du Son à Bruxelles (BE) (janvier 2011) •Carte blanche pour Radio Campus Bruxelles (BE) (janvier 2011) •Workshop et performance pour le festival Ososphère à La Laiterie à Strasbourg (FR) (septembre 2010) •Installation pour E-Fest à Carthage (TU) (septembre 2010) •Performance pour Citysonics au Théâtre Royal à Mons (BE) (août 2010) •Workshop et performance au Frigo à Mons (BE) (juin 2010) •Performances à La Bellone à Bruxelles (BE) (mai 2010) •Installation à la galerie Voorkamer à Lier avec Pierre Bastien (BE) (avril 2010)

collectif Livescape.

•Performance pour les Laboréales à La Maison Folie à Mons (BE) (mars 2010) •Workshop et performance à La Société des Arts Technologiques à Montréal (CA) (février 2010)

Julien Poidevin : membre du Collectif APO33 à Nantes
•02/07>09/07/2010 Beyond Signal ≠15 Apo 33. Nantes (FR) •15>17/12/2011 Organisation workshop “Geosonic” / La Cambre. Bxl •23/12/2010 : Resonant Cities / Ashley Wong : Pépinières européennes / Le Frigo à Mons •01>05/06/2011 : Urban sound path organisé par Transcultures // Festival folies de Maubeuge

Cédric Sabato et Daniel Gaviria ont été sélectionnés aux Laboréales 2010-2011 avec deux
projets : Bamboos don’t lie + Herbal Ghetto / mai 2011 / Maison folie. Le Manège Mons + La Bellone Bruxelles

IDM© collabore avec

•Transcultures / Citysonics (Mons) depuis 2006.

atelier image dans le milieu [art & environnement] esapv école supérieure des arts plastiques & visuels 4a rue des sœurs noires, 7OOO Mons tél O65 39 47 6O fax O65 39 47 61 contacts équipe idm 2O1O : jean-françois octave O2 538 38 74 . O498 5O O8 21 jfoctave@gmail.com luc grossen . O497 66 28 79 nessorg.lu@gmail.com natalia de mello . O473 68 27 31 mixmello@gmail.com

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->