P. 1
MERISE

MERISE

|Views: 410|Likes:
Published by Chou CђѺµ'

More info:

Published by: Chou CђѺµ' on Sep 20, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/23/2013

pdf

text

original

Les intervenants définis, intéressons-nous aux échanges entre ceux-ci.
Suivant la systémique, ces échanges sont plus importants que les
intervenants.
Des flux sont échangés entre des émetteurs et des récepteurs, les
intervenants. Ils peuvent être réels (produit, énergie, argent) ou
d'information, les messages.
Le modèle de communication représente tous les flux et toute l'activité de
l'entreprise. Un dessin ne représentant que les messages est un sous-
ensemble du modèle de communication. Seul, ce sous-ensemble est
détaillé par la suite. En effet, non seulement les flux physiques sont
suivis par des messages porteurs d'informations, mais encore,
l'informatique ne traite que des informations.

2.2.1 Construction du MCC.

Pour s'aider, la construction d'un graphe des flux réels (physiques ou
financiers) est conseillée.
Bien différencier les flux physiques et d'informations : un catalogue
imprimé, vu de l'imprimeur, est un flux physique. Il s'apparente à un
produit. Le même catalogue, envoyé au client, est perçu comme un
message.
Exemple : produit livré, virement bancaire... L'entreprise donne le produit
à livrer à un livreur qui livre le même produit au client. Les flux physiques
de "produits" sont entre entreprise et livreur et livreur et client. Si le client
apporte de l'argent liquide à sa banque, le flux financier "liquidité" existe
entre Client et Banque. Enfin l'entreprise est payée par un virement, flux
financier, de la Banque.

16 sur 214 _______________________________________________ Informatique de gestion

S.ELACHOURI

Email : samirjob@gmail.com

Client

Entreprise

Banque

Livreur

Produit

Virement

Liquidité

Produit

Voici les flux "réels".

2.2.2 message

Un flux est appelé message quand il est ensemble d'informations.
Le modèle conceptuel de communication MCC représente les échanges
de messages entre intervenants. Les messages décrits sont conceptuels
et indépendants de l'organisation. Si un document physique est analysé,
les questions sont "quels sont les messages conceptuels de ce document
?", "quels sont les messages qui donneront lieu à une réaction ou une
action de l'entreprise ?" Pourquoi ce message et non qui traite le message
?

ENTREPRISE

Réparer

Optimiser
flux financiers

Acheter

Filiale

Etat des équipements :
équipements à réparer et à remplacer

sous un même "DOCUMENT PHYSIQUE"...
Exemple : le document "état des équipements" est envoyé par une filiale
en plusieurs exemplaires. Il correspond à plusieurs messages conceptuels
différents selon chaque récepteur. Pour l'un, le message est une demande
de réparation, pour un autre, un flux de trésorerie à prévoir pour payer la
réparation et pour un troisième, une demande d'achat des équipements.
Le message organisé ou "physique" comprend trois messages conceptuels
:

ENTREPRISE

Réparer

Optimiser
flux financiers

Acheter

Filiale

Demande de réparation d'équipements

Demande de liquidités

Demande d'achat d'équipements

...existent plusieurs messages conceptuels.

Error! Use the Home tab to apply Titre 1 to the text that you want to appear here.17 sur 214

Une banque de données reçoit des messages avant d'en donner.

Le conceptuel consiste à trouver le pourquoi. Si nous nous intéressons à
l'activité d'une entreprise qui est une Banque de données, la question
"Pourquoi des abonnés consultent-ils une banque de données ?" doit être
posée. Le message conceptuel émis par la personne qui se connecte sur la
banque de données est une demande d'information. Il est nécessaire de
s'interroger sur le besoin d'information de l'abonné pour comprendre
l'activité de l'entreprise. La question se pose pour des motifs de
marketing ou d'étude du client. De manière organisée, seule la banque de
données émet des informations.
Deux types de messages sont distingués, les messages enclencheurs ou
stimulants et les messages informants. Messages enclencheurs et
informants servent à séparer les messages moteurs d'une action et les
messages moteurs d'une mémorisation.

message enclencheur

Dans ce cas, l'émetteur du message enclencheur attend une réponse ou
une réaction du receveur. Il s'agit, la plupart du temps, d'une demande
structurée - demande de remboursement dont les données sont
répertoriables : montant dû, date de la créance - ou non structurée :
conseil ou avis.

message informant

Un message informant renseigne sur une situation donnée sans attendre
une réponse immédiate : cours de la bourse, compte rendu synthétique
(reporting) vers la direction générale, journal des ventes, statistiques. Les
informations contenues dans ces messages serviront à moyen ou à long
terme. Elles constitueront le contexte de la réaction à un futur message
enclencheur. Au lieu de tourner sept fois ma langue dans ma bouche, je
tourne sept fois mes messages informants dans mon système
d'information. Quelquefois, le dernier arrivé est le message enclencheur
quand il est attendu pour réagir.
Les messages informants "n'existent pas" entre sous-domaines d'un
même domaine. Un domaine a un système d'information commun à tous
les sous-domaines. Ce que sait un sous-domaine, un autre le sait aussi
en consultant le système d'information propre aux deux sous-domaines.
Cela découle du troisième principe énoncé de systémique, l'existence de
systèmes d'information homogènes, les domaines. Le message transite
par le système d'information.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->