Fonctions usuelles

1 Fonctions circulaires réciproques
1.1 Arccosinus

Cosinus est dénie sur R à valeur dans ‘ I; I“ et de dérivée   sin < H sur ‘H;  “ excepté en 0 ; elle met donc en bijection I a ‘H;  “ et J a ‘ I; I“. Sa bijection réciproque est notée arccos et dénie ainsi :
V `

Dénition

—r™™os X J  3 I & ™os@tA a x X —r™™os X x U 3 t tq tPI

Relations avec les fonctions trigo classiques

  —r™™os@ xA Ta   —r™™os@xA p   sin  —r™™os@xA a p   x2 I   2   t—n  —r™™os@xA a I x x Quant à —r™™os  ™os :   Sur ‘; P“ on a : —r™™os  ™os a P   x   Sur ‘P; QP“ on a : —r™sin  sin a x   P   Sur ‘ ; H“ on a : —r™sin  sin a  x
Dérivabilité
Des propriétés de cos, on admet qu'il résulte :   arccos est continues sur J a ‘ I; I“

On montera que :

 

arccos est dérivable sur J nf¦Ig, de dérivée :

—r™™osH a   sin I—r™™os a pI  Ix2  

1.2 Arcsinus

Dénition

Sinus est dénie sur R à¢valeur£ dans ‘ I; I“ et de dérivée ™os > H excepté en ¦  ; elle 2 met donc en bijection I a    ;  et J a ‘ I; I“. Sa bijection réciproque est notée arcsin 2 2 1

et dénie ainsi :

V `

—r™sin X J  3 I & sin@tA a x X —r™sin X x U 3 t tq tPI

Relations avec les fonctions trigo classiques

  —r™sin@ xA a   —r™sin@xA p   ™os  —r™sin@xA a I   x2   t—n  —r™sin@xA a p x 2 I x Quant à —r™sin  sin : ¢ £   Sur ¢  ; 32 £on a : —r™sin  sin a    x 2 5   Sur ¢ 32 ; 2 on a : —r™sin  sin a x   P £   Sur  3 ;  2 on a : —r™sin  sin a     x 2
Dérivabilité
Des propriétés de sin, on admet qu'il résulte :   arcsin est continues sur J a ‘ I; I“

On montera que :

 

arcsin est dérivable sur J nf¦Ig, de dérivée :

—r™sinH a ™os  I a pI I x2 —r™sin  

1.3 Arctangente

Tangente est dénie sur Rn pi C Pk à valeur dans R et de dérivée I C t—n2 > H Vx ; ¢ 2 £ elle met donc en bijection I a    ;  et J a R. Sa bijection réciproque est notée arctan et 2 2 dénie ainsi : V

Dénition

n

o

—r™t—n X J  3 I & t—n@tA a x X —r™t—n X x U 3 t tq tPI
`

Relations avec les fonctions trigo classiques
On montera que :

  sin  —r™t—n@xA a p x 2 ICx Quant à —r™sin  sin : ¢  3 £   Sur ¢ 2 ; 2 £on a : —r™sin  sin a    x   Sur ¢ 32 ; 52 on a : —r™sin  sin a x   P £   Sur  3 ;  2 on a : —r™sin  sin a     x 2

  —r™t—n@ xA a   —r™t—n@xA   ™os  —r™t—n@xA a p I 2

ICx

Dérivabilité
Des propriétés de tan, on admet qu'il résulte :   arcsin est continues sur J a ‘ I; I“ arcsin est dérivable sur J , de dérivée :

 

—r™t—nH a I C t—n2I —r™sin a pI I x2 C

2 Fonctions trigonométriques hyperboliques

ex   e x   sh comme étant la partie impaire de e soit P x  x   ch comme étant la partie paire de exsoit e C e P On comme propriétés :   Vx; ™osh@xA > sinh@xA   sh' = ch et ch'= sh   ™osh2   sinh2 a I
x

On dénit :

3 Fonctions hyperboliques réciproques
Argsh

Dénition

—sh est la bijection réciproque de sinh sur R.Càd que —sh@xA a t ssi sinh@tA a x, d'ou : sinh@tA a x D et   e  t a Px   ¡ D e2t   Px et  I a H ¡ a R@x2 C IA > H   p p D et a x C x2 C I x   x2 C I < H   p D t a ln x C x2 C I

Dérivée

Comme sinhH Ta H, ash est dérivable sur son ensemble de dénition, et :

—shH a sinhHI —sh a ™oshI —sh a ¦pxI2 C I a px2IC I

(or, ™osh2 - sinh2 = 1) (on garde le + pusique cosh est positif)

Argch

Dénition
ainsi :

™osh est une bijection de R+ dans ‘I; I‘“ —™h est la fonction réciproque de ™osh dénie V ` —™h X ‘I; I‘ 3 R+ & ™osh@tA a x X —™h X x U 3 t tq t P R+
D'où :

D et C e  t a Px   ¡ D e2t   Px et CI a H ¡ a R@x2   IA > H   p p D et a x ¦ x2   I x   x2 C I < H
1 a x C x2   I p 2 a x   x2   I
p

et 1 > 2 donc 1 > I > 2 . Comme —™h > I, on choisit la racine supérieur à Or, 1 a 2 1 pour que son logarithme soit positif.

I

—™h@xA a ln x C
Dérivée 

p

x2   I 

Comme ™oshH a H, en x = 0, ach est dérivable sur “I; I‘, et :

—™hH a ™oshHI —™h a sinhI —™h (or, ™osh2 - sinh2 = 1)  a ¦pxI2   I (on garde le + pusique sinh est positif sur “I; I‘) a px2I  I