Retoor uo Iormut normul

La comparaison entre les bonnes et
mauvaises oeuvres
IBN QAYYÎM AL-DJAWZIYYAH
30 janvier 2003
par Ibn Abd Al-Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


|...|
PurmI Ies règIes de Iu CIurI'u eL de Iu sugesse |HIkmuI|, II v u
éguIemenL Ie IuIL que sI Ies bonnes oeuvres |d'un Iomme| se
muILIpIIenL eL s'umpIIIIenL eL qu'II possède en ¡sIum une InIIuence
évIdunLe, uIors on doIL IuI uccorder une InduIgence eL un purdon
qu'on n'uccorde pus u une uuLre personne. CerLes, Ie pécIé esL une
ImpureLé. CependunL, I'ImpureLé ne peuL poIIuer une euu quI uLLeInL
Iu quunLILé de deux grundes jurres |QuIIuLuvn|, conLruIremenL u une
peLILe quunLILé d'euu quI quunL u eIIe ne supporLe pus Iu moIndre
ImpureLé. Duns Ie même esprIL, II v u Iu puroIe du PropIèLe
(suIIuIIuIu 'uIuvII wu suIIum) u 'Umur ¡bn KIuLLub : « Que suIs-Lu ? ¡I
se peuL qu'AIIuI uIL consIdéré des gens uvunL purLIcIpé u Iu buLuIIIe de
Budr eL uIL dIL : « Icites ce que tous toulez ccr je tous ci
pcrdonne. » |1|. CecI esL donc Iu ruIson quI I'u empêcIé de Luer ceIuI
quI Ies u empoIsonnés, IuI eL Ies musuImuns, eL quI u commIs ce
grund pécIé.
AInsI, Ie PropIèLe (suIIuIIuIu 'uIuvII wu suIIum) donnu pour Ies
ruIsons su purLIcIpuLIon u Iu buLuIIIe de Budr. CecI monLre donc que Iu
punILIon esL Iondée, muIs son éxécuLIon esL unnuIée, cur Ie coupubIe
purLIcIpu u un évènemenL ImporLunL. AInsI, ceLLe IuuLe gruve IuI esL
purdonnée purce qu'II u u son compLe beuucoup de bonnes oeuvres.
EL quund Ie PropIèLe (suIIuIIuIu 'uIuvII wu suIIum) exIorLu |Ies
musuImuns| u Iu cIurILé |suduqu|, 'ULImun (RudIIuIIuIu 'unIu)
upporLu ceLLe uumône. ¡e PropIèLe (suIIuIIuIu 'uIuvII wu suIIum) dIL :
« Aucun ccte ne peut nuire c Ibn 'A[[cn 'Uthmcn, cpres l'oeutre
qu'il tient de d'cccomplir cujourd'hui. » |±|
¡e PropIèLe (suIIuIIuIu 'uIuvII wu suIIum) u |éguIemenL| dIL u TuIIu,
quI s'éLuIL courbé devunL IuI uIIn qu'II prenne uppuI sur son dospour
monLer sur Iu pIerre : « Celc est redetcble pour Tclhc. » |¿|
C'esL éguIemenL Ie cus de Mûssu ('uIuvII suIIum), ceIuI u quI Ie TouL-
MIsérIcorde u purIé : II jeLu pur Lerre Ies LubIeLLes sur IesqueIs éLuIL
écrILe Iu puroIe d'AIIuI, uu poInL où eIIes se brIsèrenL ; II Iruppu I'unge
de Iu morL uu poInL de crever son oeII ; II IIL des reprocIes u son
SeIgneur Ie Jour où on IIL monLer Ie PropIèLe (suIIuIIuIu 'uIuvII wu
suIIum) en dIsunL : « Un jeune c ete entoue cpres moi et les membres
de sc communcute seront plus nombreux cu Pcrcdis que ceux de
mc communcute. » ¡I suIsIL Iu burbe de Hurun eL Ie LIru, uIors qu'II
|Hurun| esL éguIemenL un des PropIèLes d'AIIuI, I'Ionore eL I'uIme.
CerLes, ces IuILs n'uIIecLenL pus I'ucLe uccompII pur Mûssu Iuce uux
ennemIs quI s'opposèrenL u IuI, Iu puLIence donL II IIL preuve eL Ie muI
qu'II enduru pour AIIuI, ne rubuIssenL pus son rung. C'esL un IuIL
reconnu purmI Ies gens eL uncré duns Iu nuLure de I'Iomme, que ceIuI
quI possède mIIIe bonnes ucLIons, seru purdonné pour une, voIre
deux muuvuIses oeuvres. EL enLre Iu punILIon pour ses muuvuIses
ucLIons eL Iu récompense pour ses bonnes ucLIons, c'esL Iu
récompense quI prédomIne, comme u dIL Ie poèLe :
« Si le bien-aimé vient avec un seul péché,
Alors ses bonnes oeuvres viennent avec
mille intercesseurs ».
EL un uuLre dIsuIL :
« Si l'acte qui a fait mal est un, Alors ses
bonnes actions sont nombreuses ».
AIIuI -SubIunuIu wu Lu'uIu- soupèseru Ie Jour du JugemenL DernIer,
Ies bonnes eL Ies muuvuIses oeuvres du servILeur. AInsI, ceIIes quI
seronL prédomInunLes InIIuenceronL Son jugemenL. ¡I uccorderu u
ceux donL Ies bonnes oeuvres seronL nombreuses, ceux quI uuronL
préIéré Son umour eL Son ugrémenL, muIs quI uuronL purIoIs éLé
InIIuencés pur Ieurs umes, II Ieur uccorderu Iu gruce eL Ie purdon qu'¡I
n'uccorderu pus uux uuLres |...| |A|
Ibn Abd Al-Hâdî
|1| RupporLé pur uI-BukIurî eL MusIIm
|±| RupporLé pur uI-TIrmIdIî - ¡snud DIu'îI DjIdun - HudîLI Lrès IuIbIe
|¿| RupporLé pur ¡bn HIbbun eL uI-BugIuwî - HudîLI Iussun
|A| KILub « MIILuI Dur us-Su'udu » de ¡bn uI-Quvvîm, voI.1 p-¤1¤

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful