P. 1
Les Particularités de La Maison Musulmane

Les Particularités de La Maison Musulmane

|Views: 427|Likes:
Published by abouno3man

More info:

Published by: abouno3man on Jan 21, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF or read online from Scribd
See more
See less

06/16/2009

Les particularités de la maison musulmane

Madina

Cheikh Abdel-Bari At-Thoubéïti
Vendredi 2/5/1423 (12/7/2002)

Pendant cette période chaque année, les cérémonies de mariage avec lesquelles se réalisent les souhaits les plus chers des jeunes parmi les garçons et les filles, se multiplient. Le souhait de la construction d’une maison musulmane heureuse, dans laquelle ils trouvent un bon refuge, le repos psychologique et le bonheur. Ainsi, une génération pieuse et unique vivra et grandira dans cette maison sous la protection d’un bon père et d’une mère douce. Quelles sont les particularités de cette maison ? Quel est le chemin qu’ils doivent suivre ? Et comment leur bonheur peut-il se réaliser ? Allah (qu'il soit exalté) a dit : {Parmi ses signes est qu'il vous a créé à partir de vous-mêmes des épouses afin que vous trouviez auprès d’elles le calme et le gîte et qu'il a établi entre vous des liens de tendresse et de miséricorde. Il y a en cela des signes certains pour des gens qui méditent}. La maison est un bienfait dont seuls ceux l’ont perdue en connaissent la valeur et le mérite Allah (qu'il soit exalté) a dit : {Allah vous a fait de vos maisons une habitation}.

Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : - « Allah (qu'il soit exalté) cite la perfection de son bienfait envers ses serviteurs, pour leur avoir donné des maisons qui sont un abri pour eux ; ils y habitent, s’y cachent et ils en tirent profit ». La maison musulmane est un dépôt dont les deux époux sont responsables, ils sont la base de sa construction et ses piliers ; et la voie que suivra la maison dépendra d’eux. Donc, s’ils suivent les ordres d’Allah par la parole et les actes, s’ils craignent Allah en public et en secret, et s’ils ont de bonnes qualités et un bon comportement, la lumière entrera dans cette maison, les vertus s’y propageront, et elle illuminera la vie des gens, pour devenir le point de départ de la construction d’une génération pieuse, d’une société généreuse, d’une grande communauté et d’une civilisation élevée.

O vous les époux !

Vous formez une forteresse parmi les forteresses de cette religion, et chacun d’entre vous est debout sur une route qui mène à cette forteresse pour que les ennemis n’y entrent pas. Vous êtes tous deux les gardiens de la forteresse ; le chef est l’homme, et son obéissance est obligatoire ; le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Vous êtes tous des bergers et vous êtes tous responsables de votre troupeau). Et il a dit (qu'Allah prie sur et le salue) : (Et la femme est une bergère dans la maison de son mari et elle est responsable de son troupeau) rapporté par Al-Boukhari. La maison du prophète et ceux qui s’y trouvaient parmi les mères des croyants, est le modèle de toutes les maisons qui se trouvent sur terre ; c’est une maison prophétique qui se détache du bien-être et du luxe, qui demeure toujours dans l’invocation d’Allah et dans la lecture du Coran, et elle a donné le meilleur exemple du renoncement au monde, du contentement et de la satisfaction. Le messager d’Allah donna le choix à ses femmes sans contrainte après les avoir préparées pour une vie exemplaire ; Allah fit descendre un verset dans lequel il demanda aux épouses du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) de choisir entre la vie de ce monde et Allah, son messager et l’autre monde ; Allah (qu'il soit exalté) a dit : {O prophète ! Dis à tes épouses : « Si vous voulez la vie ici-bas et sa parure, venez à moi que je vous fasse jouir de votre droit au divorce et que je vous redonne votre liberté à l’aimable.

Et si maintenant vous voulez Allah, Son messager et la demeure ultime (le Paradis), Allah a préparé pour celles d’entre vous qui font le bien et craignent Allah une très grande récompense »}. Aïcha et toutes ses épouses (qu’Allah soit satisfait d’elles) dirent : - « Nous choisissons Allah, Son messager et l’autre monde ». Ceci ne signifie pas que l’Islam appelle à la pauvreté ou que le Paradis empêche de profiter des biens de cette vie, mais il faut suivre le meilleur exemple et le modèle le plus élevé de l’Islam. La maison musulmane de la première génération a fait de l’Islam son chemin avec la parole et les actes, ils remplirent leur vie avec la lumière de la foi ; ils acquirent des qualités du Coran ; donc, des modèles islamiques uniques sortirent de ces maisons et marquèrent les plus belles pages de l’histoire. De ces maisons sortirent des héros courageux, de grands savants, de bons adorateurs, des ascètes, des dirigeants sincères, de bons enfants et des femmes qui adoraient beaucoup Allah. Les maisons musulmanes étaient ainsi lorsqu’elles furent construites sur la base de la foi, de la guidée, et qu’elles furent éclairées par la lumière du Coran. La maison musulmane pure et pieuse est une protection pour l’état de nature contre la perversion ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Chaque enfant naît sur l’état de nature (l’Islam) ; ses parents alors le rendent juif ou chrétien ou mage (religion des mages : ils adorent le feu et des statues))
Rapporté par Al-Boukhari.

Ibn Al-Quayim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « La plupart des enfants sont dépravés à cause de leurs parents et leur négligence envers eux, et à cause de l’abandon de l’enseignement des obligations de la religion et de la Sounnah ; ils ont négligé leur éducation lorsqu’ils étaient enfants ; donc, ils n’ont pas fait du bien pour eux-mêmes, et ils n’ont pas été utiles à leurs parents lorsqu’ils ont grandi ». Quelle bonne chose, si le chef de famille rassemble ses enfants et leur récite le Coran, leur lit la vie des prophètes et implante dans leurs comportements les bonnes manières ! La chose la plus importante pour la maison musulmane et le meilleur service qu’elle peut rendre à la société sont : l’éducation des enfants et la formation d’une génération pieuse et forte. Mais l’éducation n’a aucune valeur et les conseils n’ont aucun effet si les parents ne sont pas un bon modèle et un bon exemple en ce qui concerne l’adoration, les bonnes qualités, les paroles, les actions, et l’apparence ; Allah (qu'il soit exalté) a dit : {Ceux qui disent : « Seigneur ! Donne-nous de nos épouses et de nos enfants la joie et la paix de notre âme et fais de nous un exemple de vertu (ou un guide) pour les gens pieux}.

Et réfléchis à l’invocation d’Abraham : {Seigneur ! Fais que j’accomplisse correctement la prière ainsi que certains de ma progéniture. Notre Seigneur ! Exauce ma prière!}. Allah (qu'il soit exalté) a dit : {Ordonne à ta famille de pratiquer la prière et prends patience dans sa pratique avec endurance. Nous ne te demandons aucune subsistance ; c’est Nous qui t’assurons la tienne, et l’avenir (la fin) est à la piété}. Lorsque la maison musulmane ne suit pas le droit chemin, la perversion se répand, la drogue se propage, et le taux de criminalité augmente dans les rangs des enfants et des adolescents ; de plus, nous entendons que le taux de suicide augmente. La maison qui n’implante pas la foi dans les coeurs et qui ne suit pas le chemin du Coran, donne naissance à des individus qui ont des problèmes psychologiques, l’esprit troublé et de mauvaises qualités. Le fait que certains enfants n’obéissent pas à leurs parents, que les rapports soient mauvais entre les jeunes, ainsi que l’abandon de la responsabilité, le détournement et l’éloignement d’Allah, et la rébellion contre les valeurs morales et les principes qui touchent certains enfants de cette communauté, sont le résultat inévitable d’une maison qui a oublié la purification de l’âme, qui a négligé l’éducation, et dont les parents ne sont pas de bons exemples pour leurs enfants. La maison qui abandonne les enseignements de l’Islam, qui prend ce qu’elle désire et laisse ce qu’elle ne veut pas, pour imiter la vie de l’Est et de l’Occident, donne naissance à des modèles d’hommes faibles qui ne réussiront pas à élever la communauté pour qu’elle atteigne sa place de gloire et de domination. Parmi les particularités de la maison musulmane, le fait qu’elle renvoie ses affaires au jugement d’Allah et de son messager à chaque fois qu’un désaccord se produit, et pour chaque affaire qu’elle soit importante ou pas ; et tous les membres de la famille acceptent le jugement d’Allah et s’y soumettent : {Il n’appartient nullement à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Celui qui désobéit à Allah et à Son messager s’est en fait manifestement fourvoyé} La vie de la maison musulmane, son bonheur, sa joie et son plaisir sont dans l’invocation d’Allah ; d’après Abou Moussa (qu'Allah soit satisfait de lui) le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(L’exemple de la maison dans laquelle Allah est invoqué et celle dans laquelle Allah n’est pas invoqué est comme le vivant et le mort) rapporté par Mouslim. D’après Abou Houréïra (qu'Allah soit satisfait de lui) le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Ne faites pas de vos maisons des cimetières ; le diable s’enfuit de la maison dans laquelle le chapitre de “la Vache” est lu) rapporté par Mouslim. Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Priez chez vous, car la meilleure prière de l’homme est chez lui, sauf les prières obligatoires)
Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim, d’après le hadith de Zaïd ibn Thabet (qu'Allah soit satisfait de lui).

Ces hadiths montrent qu'il est prescrit de faire revivre les maisons des musulmans et de les illuminer avec l’invocation d’Allah comme (LA ILAHA ILLALLAH), (SOUBHANALLAH), (ALLAHOU AKBAR) et d’autres invocations ; de même que faire revivre les maisons en y augmentant les prières surérogatoires. Et s’il n’y a pas de prière et d’invocation d’Allah dans les maisons, elles seront comme des cimetières et des ruines, même si elles sont de grands châteaux. Sans l’invocation d’Allah et le Coran, les maisons sont obscures et un foyer pour les diables, leurs habitants ont des coeurs morts même si leurs corps sont vivants. Parmi les particularités de la maison musulmane, le fait que ses membres s’aident mutuellement dans l’obéissance d’Allah et l’adoration. La femme fortifie la faiblesse de la foi de l’homme et l’homme corrige les mauvais comportements de son épouse, en se complétant l’un et l’autre, en se conseillant et en s’aidant. Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a dit : - « Le messager d’Allah priait la nuit, puis après avoir prié « Al-Witr », il disait : (Lèves-toi et prie « Al-Witr », ô Aïcha) rapporté par Mouslim. Et il a dit (qu'Allah prie sur lui et le salue) : (Qu’Allah fasse miséricorde à un homme qui s’est réveillé la nuit pour prier et a réveillé sa femme pour qu’elle prie ; et si elle ne veut pas, il mouille son visage avec de l’eau ; et qu’Allah fasse miséricorde à une femme qui s’est réveillé la nuit pour prier et a réveillé son mari, et s’il ne veut pas, elle mouille son visage avec de l’eau) Rapporté par Abou Dawoud d’après le hadith d’Abou Houréïra.

Ces deux hadiths montrent que l’homme et la femme ont chacun un rôle à jouer pour la correction de l’autre et pour l’inciter à l’obéissance d’Allah (qu'il soit exalté et glorifié) ; car à l’origine, la relation entre eux est une relation de foi dans laquelle tous deux s’entraident pour l’obéissance d’Allah. Donc, si l’un d’eux faiblit, l’autre l’aide. La maison musulmane doit être construite sur la science et l’action, une science qui guide vers le droit chemin, et qui fait voir les chemins de l’enfer ; la science des politesses de la propreté, des règles de la prière, de la façon de demander la permission d’entrer, du licite et de l’illicite. La famille ne doit pas ignorer les enseignements de la religion, ils doivent apprendre donc la science de la législation islamique dans une assemblée de science ; Allah (qu'il soit exalté) a dit : {O vous qui avez cru ! Mettez-vous, vous et les vôtres, à l’abri d’un feu}. Ce verset montre qu'il faut enseigner aux membres de la famille, les éduquer, leur prescrire le bien et leur interdire le mal ; les commentateurs du Coran ont dit : - « Enseignez-leur la science et donnez-leur une bonne éducation ». Et Al-Quourtoubi (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Nous devons enseigner à nos enfants et nos familles la religion et le bien, et les bons comportements dont nous ne pouvons pas nous passer ». Parmi les particularités de la maison musulmane : la pudeur avec laquelle la maison est protégée des flèches ravageuses et des causes du mal. Il n’est pas convenable qu’une maison construite sur les bases de la piété délaisse sa protection, abandonne sa pudeur, et pollue son environnement avec ce qui dénigre la pudeur, comme les films montrant la nudité, les chansons, l’abandon du voile, et la ressemblance aux ennemis de la religion ; ceci est comme un microbe dans la construction de la maison, ouvre les portes du mal et détruit les membres de la famille. Parmi les particularités de la maison musulmane, le fait que ses secrets soient protégés et ses désaccords soient gardés à l’intérieur de la maison ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Parmi les pires personnes auprès d’Allah le jour du jugement : l’homme qui dévoile ses secrets à son épouse et elle lui dévoile ses secrets, puis il répand son secret)
Rapporté par Mouslim d’après le hadith d’Abou Saïd Al-Khoudri (qu'Allah soit satisfait de lui).

La maison musulmane a des relations avec la société sur la base de la foi, et la lumière de la société augmente lorsque les gens pieux augmentent ; car le croyant est comme le vendeur de parfum, soit il vous en donne ou vous en achetez ou vous trouvez avec lui une bonne odeur :

{« Seigneur ! Donne-moi l’absolution ainsi qu’à mes deux géniteurs, à celui qui est entré chez moi croyant, aux croyants et aux croyantes et n’ajoute aux injustes que perte sur perte »}. Celui dont la religion n’est pas satisfaisante ne doit pas entrer dans la maison musulmane, car l’entrée du corrupteur est une corruption, faire entrer celui dont nous doutons est un danger pour les enfants, à cause de ceux-là les qualités se sont corrompues dans les maisons, la sorcellerie s’est répandue, les vols se sont produits, et les fêtes se sont transformées en tristesse ; de plus, ils sont les causes de la destruction de la maison heureuse. La maison musulmane devient plus ferme lorsque les membres de la famille s’aident mutuellement pour les travaux de la maison ; et nous avons en la personne du messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) le meilleur exemple ; lorsqu’Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) fut interrogée à propos de ce que le messager d’Allah faisait chez lui ? Elle répondit : - « Il était un homme comme les autres ; il nettoyait ses vêtements, il trayait sa brebis, et il accomplissait ses affaires » rapporté par Ahmed ; et dans une autre version : - « il était au service de sa famille, et lorsque l’heure de la prière arrivait, il sortait pour l’accomplir » rapporté par Al-Boukhari. Si nous étions interrogés à propos de ce que nous désirons dans ce monde, notre souhait le plus grand serait de vivre dans le bonheur, et que la maison soit dans le bonheur. Ce bonheur dans la maison musulmane ne se réalise pas en ayant une maison luxueuse, des meubles luxueux, et des vêtements luxueux ; ceci est une mauvaise compréhension du bonheur. Le bonheur se réalise lorsque les deux époux craignent Allah en secret et en public ; il se réalise lorsque les deux époux considèrent le mariage comme étant une adoration avec laquelle ils se rapprochent tous deux d’Allah en accomplissant leurs devoirs conjugaux avec sincérité et perfection ; ainsi, avec cette compréhension, les membres de la maison musulmane heureuse accompliront les prières et liront le Coran, ils vivront dans l’amour et la concorde, les enfants pieux seront le plaisir des yeux des parents, et une source de bien pour eux dans ce monde et dans l’autre ; Allah (qu'il soit exalté) a dit : {Quiconque a fait bonne oeuvre, qu'il soit homme ou femme, tout en étant croyant, Nous lui assurerons certainement une vie agréable (dans ce monde) et Nous leur donnerons leur salaire selon le meilleur de ce qu’ils faisaient}.

http://www.alharamainonline.net/

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->