P. 1
Inde : Silos au Punjab

Inde : Silos au Punjab

|Views: 27|Likes:
L’Inde a réussi à développer l’agriculture dans une région fertile du nord du pays, qui produit aujourd’hui des céréales en abondance. Malheureusement, sa capacité à stocker les céréales a pris du retard. Aujourd’hui, le pays ne possède ni la capacité, ni les installations nécessaires pour stocker les céréales en toute sécurité, et les pertes dues aux conditions climatiques, à la détérioration et aux ravageurs sont énormes. Une mauvaise gestion des stocks n’a fait qu’aggraver le problème. C’est pour y faire face que le gouvernement du Punjab, premier État agricole de l’Inde, a fait appel à IFC afin de structurer un partenariat public-privé pilote. Ce projet a permis d’accorder une concession — la première dans le pays au niveau d’un État — dont le contrat a été attribué en mai 2010.
L’Inde a réussi à développer l’agriculture dans une région fertile du nord du pays, qui produit aujourd’hui des céréales en abondance. Malheureusement, sa capacité à stocker les céréales a pris du retard. Aujourd’hui, le pays ne possède ni la capacité, ni les installations nécessaires pour stocker les céréales en toute sécurité, et les pertes dues aux conditions climatiques, à la détérioration et aux ravageurs sont énormes. Une mauvaise gestion des stocks n’a fait qu’aggraver le problème. C’est pour y faire face que le gouvernement du Punjab, premier État agricole de l’Inde, a fait appel à IFC afin de structurer un partenariat public-privé pilote. Ce projet a permis d’accorder une concession — la première dans le pays au niveau d’un État — dont le contrat a été attribué en mai 2010.

More info:

Categories:Types, Brochures
Published by: World Bank Group Public-Private Partnerships on Oct 24, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/24/2012

pdf

text

original

PARTENARIATS PUBLICS-PRIVÉS

Réussites

Cette série fournit un aperçu des partenariats publics/privés réussis dans divers secteurs d’infrastructures, dans lesquels IFC tenait le rôle de principal conseiller.
Services-conseil de l’IFC en Partenariats publics-privés 2121 Pennsylvania Ave. NW Washington D.C. 20433 ifc.org/ppp

Agroindustrie
Photo © Robert Churchill/iStockPhoto

Inde : Silos au Punjab
L’Inde a réussi à développer l’agriculture dans une région fertile du nord du pays, qui produit aujourd’hui des céréales en abondance. Malheureusement, sa capacité à stocker les céréales a pris du retard. Aujourd’hui, le pays ne possède ni la capacité, ni les installations nécessaires pour stocker les céréales en toute sécurité, et les pertes dues aux conditions climatiques, à la détérioration et aux ravageurs sont énormes. Une mauvaise gestion des stocks n’a fait qu’aggraver le problème. C’est pour y faire face que le gouvernement du Punjab, premier État agricole de l’Inde, a fait appel à IFC afin de structurer un partenariat public-privé pilote. Ce projet a permis d’accorder une concession — la première dans le pays au niveau d’un État — dont le contrat a été attribué en mai 2010.
LT Foods, l’un des premiers exportateur de riz basmati, qui dispose d’un solide réseau de distribution, a remporté la concession de 30 ans pour construire et exploiter des silos à grains modernes et à température contrôlée d’une capacité de 50 000 tonnes. Ces installations vont aider le pays à atteindre ses objectifs de sécurité alimentaire, car elles vont permettre d’augmenter sa capacité de stockage, de réduire les pertes ,d’acheter et de distribuer les céréales de façon plus efficace. Si ce projet pilote porte ses fruits, il sera élargi pour ajouter une capacité de 2,5 millions de tonnes rien qu’au Punjab. Les services-conseil de IFC ont été financés par DevCo. DevCo est un programme auquel participent plusieurs bailleurs de fonds affiliés au Groupe de développement des infrastructures privées. Il est financé par le ministère britannique du Développement international, le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, l’Agence suédoise de développement international et l’Agence autrichienne de développement.

CONTEXTE
L’Inde, qui compte plus de 1,2 milliard de bouches à nourrir, se préoccupe véritablement de sa sécurité alimentaire. La Révolution verte, qui avait introduit des semences à haut rendement dans les années 60, a permis au pays de devenir l’un des premiers producteurs de céréales au monde. Aujourd’hui, l’Inde assure sa sécurité alimentaire en achetant, stockant et distribuant les céréales, essentiellement du blé et du riz, par l’intermédiaire de la Food Corporation of India (FCI). Cette entreprise publique indienne achète la plupart de ses céréales auprès d’agriculteurs à des prix garantis. Les efforts des pouvoirs publics ont été couronnés de succès puisqu’ils se sont traduits par l’achat de volumes record de céréales. Mais ce succès a mis en évidence les capacités limitées de stockage de l’Inde puisque la FCI manque d’espace pour stocker 10 millions de tonnes de blé. La plupart des céréales sont entreposées dans des structures publiques de mauvaise qualité, en plein air, sur des palettes recouvertes de bâches. L’inefficacité des systèmes de gestion des stocks complique ce problème. Il en résulte des pertes, à la fois en termes de quantité et de valeur nutritionnelle. Au Punjab, premier État producteur de produits alimentaires en Inde (avec 22 % du total de la production du pays), ce problème est particulièrement grave puisqu’il manque 7 millions de tonnes de capacité de stockage. Pour y remédier, l’administration de l’État a lancé un projet pilote de partenariat public-privé afin de permettre à une entreprise de construire, posséder et exploiter un entrepôt de stockage de 50 000 tonnes faisant appel à une technologie et des méthodes de gestion des stocks modernes.

avant l’entrée en vigueur de la concession. À la fin de la concession, l’opérateur pourra utiliser l’installation à des fins privées. IFC a estimé que le coût total du projet, y compris le coût du terrain et les frais d’établissement, s’élevait à 400 millions de roupies (environ 8 million de dollars). PUNGRAIN est responsable de l’achat des céréales, du paiement d’une commission de services de stockage garantie et de la réglementation des activités du secteur privé. Elle s’est engagée à verser une commission de services fixe et garantie, quelle que soit la capacité utilisée, afin de réduire les risques d’exploitation du concessionnaire. Elle a également convenu de payer une commission de services variable sur la manutention du blé à chaque réception et sortie des silos.

APPEL D’OFFRES
Les soumissionnaires devaient faire la preuve de leurs compétences techniques et de leur expérience de la construction, de l’exploitation et de l’entretien d’installations de stockage de céréales et posséder un actif net de 50 millions de roupies au minimum (100 millions dans le cas d’un consortium). Le montant de la commission de services fixe était le principal critère de sélection de l’adjudicataire retenu parmi les soumissionnaires remplissant les conditions techniques. Ce projet a attiré l’intérêt de 33 soumissionnaires, dont cinq acteurs internationaux et plusieurs grands négociants en matières premières en Inde. Dix-neuf d’entre eux ont participé à la réunion préparatoire à l’établissement des offres et cinq ont soumis des offres officielles. LT Foods, distributeur et exportateur de riz de taille moyenne, avec une capitalisation boursière de 22,5 millions de dollars, a remporté le marché. Le projet a été attribué en mai 2010.

LE RÔLE D’IFC
IFC a été conseiller principal de l’agence du Punjab chargée d’acheter les céréales, la Punjab State Grains Procurement Corporation (PUNGRAIN), et à ce titre a conçu et mis en œuvre cette opération. L’équipe d’IFC a procédé minutieusement aux vérifications d’usage sur les questions techniques, financières, juridiques, sociales et environnementales afin de démontrer la viabilité du projet, et a recommandé un montage solide. IFC a apporté son concours à PUNGRAIN durant tout le processus d’appel d’offres : elle a préparé les dossiers d’appel d’offres, évalué les offres techniques et financières et rédigé l’accord de concession. Elle a également donné des conseils sur l’intérêt commercial d’utiliser une installation moderne de stockage des céréales qui, si elle entraîne des coûts d’exploitation plus élevés, réduit sensiblement les pertes. Elle a également montré comment le secteur privé peut aider le gouvernement national à mener sa politique de sécurité alimentaire. C’est le premier projet de ce type à être commandé par un État indien. S’il porte ses fruits, le gouvernement du Punjab pourrait développer le programme et ajouter jusqu’à 2,5 tonnes de capacité à son système de stockage des céréales.

RÉSULTATS DE L’APPEL D’OFFRES • Les pertes de céréales dues aux conditions climatiques,
aux pourritures et aux ravageurs vont sensiblement diminuer, et réduire ainsi les coûts d’acquisition et de stockage des pouvoirs publics.

• L’opération devrait mobiliser 8 millions
d’investissements privés.

• On estime que 6 millions de dollars d’économies
pourront être réalisées sur la période de la concession.

• Cette opération servira de modèle pour un programme
analogue, sur une échelle beaucoup plus grande, qu’IFC est en train de mettre au point pour le Gouvernement pakistanais (provinces du Punjab et du Sindh).

MONTAGE DE L’OPÉRATION
L’opération a été montée sous la forme d’une concession de 30 ans, qui prévoit que le soumissionnaire retenu est chargé du financement, de la construction, de l’exploitation et de l’entretien d’une installation de stockage de céréales de 50 000 tonnes. Le concessionnaire devait acheter un terrain, construire l’installation et être prêt à l’exploiter

10/2011

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->