Communication technique

Convertisseurs statiques

1EL2

LES CONVERTISSEURS STATIQUES
I- INTERRUPTEURS STATIQUES
1- Interrupteur parfait:
Un interrupteur parfait possède deux états : "Ouvert (OFF)" et "Fermé (ON)" Interrupteur ouvert (position OFF : i = 0)

Interrupteur fermé (position ON : u = 0)

2- La Diode
La diode est un dipôle qui ne laisse passer le courant électrique que dans un sens.
Anode

Cathode

La diode passe de l'état bloqué à l'état passant lorsque u ou i change de signe (positif). La diode passe de l'état passant à l'état bloqué lorsque u ou i change de signe (négatif). La commutation est spontanée car elle ne dépend que de signe du courant ou de la tension du circuit extérieur.

• Ce dipôle est souvent appelé diode de redressement car il est utilisé pour réaliser les redresseurs qui permettent de transformer le courant alternatif du secteur en courant continu. • Comme composant discret (composant utilisé isolément), elles peuvent servir de détrompeur dans un circuit où la polarité est indispensable au bon fonctionnement en empêchant la circulation du courant dans le mauvais sens. • Elles peuvent aussi être utilisées en courant alternatif pour diminuer la puissance fournie à un récepteur : en supprimant l'une des alternances, elles permettent de diviser par deux la puissance transmise à la charge pour un coût très modique. Cette technique est utilisée pour obtenir deux puissances de chauffe dans les sèche-cheveux, une diode, placée en série avec la résistance de chauffage, est mise en court-circuit par un interrupteur pour obtenir la puissance de chauffe maximale.

_______________________________________________________________________________________________
Page 1 L.P. La Chauvinière

Communication technique

Convertisseurs statiques

1EL2

3- Le Thyristor
Le thyristor est une diode commandée qui ne permet donc le passage du courant que dans un sens. De plus il n'est commandable qu'à la fermeture. L'ouverture s'effectue lors de la disparition du courant direct IA (voir diode).

Le thyristor se comporte donc comme une diode dont la mise en conduction dans le sens passant sera autorisée par une impulsion de courant sur la gâchette (retard α à l'amorçage réglable). Prenons l'exemple du redressement commandé. On retarde de a l'amorçage du thyristor pour régler la valeur moyenne (schéma ci-contre):

4- Le Transistor bipolaire
Cet interrupteur est commandable à l'ouverture et à la fermeture, la commutation se fait par une action électrique (injection d'un courant de base iB).

5- Le transistor MOS et l’IGBT
Ces transistors, plus performants, ont le même comportement que le bipolaire à la différence qu'ils se commandent avec une tension (le courant de commande est très faible).

_______________________________________________________________________________________________
Page 2 L.P. La Chauvinière

Communication technique

Convertisseurs statiques

1EL2

II- LES CONVERTISSEURS STATIQUES
Un convertisseur statique est un système permettant d'adapter la source d'énergie électrique à un récepteur donné. Exemples : On trouve un convertisseur alternatif continu dans l’alimentation d’appareils électroniques (TV, ordinateurs, chargeurs de téléphones…) qui transforment la tension alternative sinusoïdale du réseau EDF en tension continue. Un onduleur de secours transforme la tension continue des batteries en tension alternative pour alimenter, par exemple, du matériel informatique. Suivant le type de machine à commander et suivant la nature de la source de puissance, on distingue plusieurs familles de convertisseurs statiques (schéma ci-dessous): SOURCE CONTINUE (=) HACHEUR ONDULEUR RECEPTEUR CONTINUE (=)

REDRESSEUR SOURCE ALTERNATIVE (∼) RECEPTEUR ALTERNATIF (∼)

GRADATEUR

1- Conversion ALTERNATIF/ALTERNATIF : le GRADATEUR
Le gradateur est un montage qui permet de faire varier la valeur de la tension efficace aux bornes d'une charge telle qu'un moteur sans changer la fréquence de l'onde alternative de la source. Ce montage est très fréquent dans le domaine domestique, au niveau notamment des variateurs de lumière pour lampes halogènes.

La structure de base repose sur un interrupteur électronique capable de conduire dans les deux sens à l'état passant et de supporter une tension également dans les deux sens à l'état bloqué. Cet interrupteur peut être alors réalisé : Soit avec 1 seul composant : le triac Soit en assemblant deux thyristors tête-bêche

Tout comme les montages redresseurs à thyristors, on ménage un retard de commande a variable à partir de cet instant. Il s'ensuit un "découpage" de l'onde sinusoïdale qui réduit la tension efficace appliquée à la charge. Les chronogrammes correspondant à ce fonctionnement sont tracés ci-contre. _______________________________________________________________________________________________
Page 3 L.P. La Chauvinière

Communication technique

Convertisseurs statiques

1EL2

En groupant 3 montages élémentaires monophasés, on constitue un gradateur triphasé qui sera largement utilisé dans l'industrie où les charges sont souvent triphasées. L'application principale de ce gradateur se situe au niveau du démarrage électronique des moteurs asynchrones. La structure d'un tel convertisseur est représentée ci-contre : Les composants de type thyristors étant très robustes, ce montage est particulièrement fiable. En revanche, la forme de la tension appliquée à la charge étant très déformée, elle génère des échauffements supplémentaires et de nombreuses perturbations sur le réseau. On distingue deux types de commande :

a) Commande par angle de phase :
L'interrupteur autorise le passage du courant durant un temps plus ou moins long de la demi-période. Ce temps est défini par le rapport cyclique qui est le rapport du temps de fermeture divisé par la demi-période, il est donc compris entre 0 et 1. Quand il est égal à 0 la tension de sortie est quasiment nulle et quand il est égal à 1 la tension de sortie est la même que celle de l'entrée (du réseau).

b) Commande par train d'onde :
L'interrupteur autorise le passage du courant pendant une durée T1 correspondant à un nombre entier de demipériodes du secteur. Puis il coupe pendant le reste de la période T2 de fonctionnement. On règle le transfert d’énergie en faisant varier le rapport T1/T2. Ce procédé est réservé aux machines à fortes inerties telles que les fours, le chauffage (dans ce cas inertie thermique).

Les gradateurs sont utilisés pour réaliser des variateurs dans certains appareils fonctionnant sur le réseau (lampes halogènes, aspirateurs domestiques, outillage électroportatif, ...), pour la régulation de chauffage électrique, ainsi que dans de nombreux processus industriel, comme le démarrage des moteurs asynchrones.

_______________________________________________________________________________________________
Page 4 L.P. La Chauvinière

Communication technique

Convertisseurs statiques

1EL2

2- Conversion CONTINU/ CONTINU: le HACHEUR
Le hacheur permet d'alimenter une charge sous une tension continue réglable à partir d'une source continue fixe. Cette source peut être par exemple une batterie d'accumulateurs ou provenir d'une autre conversion préalable comme un redresseur à diodes. On obtient une tension de valeur moyenne variable en établissant et interrompant périodiquement l'alimentation de la charge par la source grâce à des interrupteurs électroniques.

Exemple d’utilisation des hacheurs : Alimentation et réglage de la vitesse d'un moteur à courant continu. En utilisant une source de tension fixe, le hacheur est très utilisé pour faire varier la vitesse des moteurs à courant continu à excitation séparée (schéma ci-dessous):

3- Conversion ALTERNATIF/ CONTINU : le REDRESSEUR
U

non
Le redressement est la conversion d'une tension alternative en une tension continue. On l’utilise pour alimenter un récepteur en continu à partir du réseau de distribution alternatif. Le redresseur non commandé est composé de diodes montées en pont. Ici en pont monophasé (appelé pont de GRAETZ).

_______________________________________________________________________________________________
Page 5 L.P. La Chauvinière

Communication technique

Convertisseurs statiques

1EL2

Le redresseur commandé est composé de thyristors montés en pont. Ici en pont triphasé.

4- Conversion CONTINU /ALTERNATIF : l’ONDULEUR
Un convertisseur continu-alternatif permet d’obtenir une tension alternative (éventuellement réglable en fréquence et en amplitude) à partir d’une source de tension continue. U

Fonctionnement en MLI Exemples d’utilisations des onduleurs : L'onduleur de secours pour le matériel informatique permet d'assurer la continuité de l'alimentation en cas de coupures sur le réseau. Il permet aussi de filtrer les éventuels défauts de la tension du réseau (parasites ou surtensions). La structure comprend un accumulateur avec dispositif de charge et un onduleur avec sortie filtrée (schéma cidessous):

_______________________________________________________________________________________________
Page 6 L.P. La Chauvinière

Communication technique

Convertisseurs statiques

1EL2

En ce qui concerne les applications industrielles, nous rencontrerons l’onduleur en sortie des variateurs de fréquence pour alimenter les moteurs asynchrones. (Voir cours « Variation de vitesse des moteurs asynchrones)

U

U

U

U

Redressement

Filtrage

Récupération

Onduleur

_______________________________________________________________________________________________
Page 7 L.P. La Chauvinière

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful