PARLONS ESTONIEN

CoUection dirigée par Michel Malherbe Déjà parus:
Parlons coréen, 1986, M. MALHERBE,O. TELLIER, CHOE JUNGWHA. Parlons hongrois, 1988, CAVALIEROS, MALHERBE. M. Parlons wolof, 1989, M. MALHERBE, HEIKHSALL. C Parlons roumain, 1991, G. FABRE. Parlons swahili, 1992, A. CROZON,A. POLOMACK. Parlons kinyarwanda-kirundi, 1992, E. GASARABWE. Parlons ourdou, 1993, M. ASLAMYOUSUF,M. MALHERBE.

En préparation: Parlons binnan, mongol, bengali, lapon, turc, malgache, tsigane, amharique, hébreu, letton, kabyle, indonésien, etc.

L'Harmattan, 1993 ISBN: 2-7384-1978-X

@

Fanny de SIVERS

PARLONS
ESTONIEN
Une langue de la Baltique

Editions l'Harmattan 5-7, rue de l'Ecole Polytechnique 75005 Paris

fj

~

o

L'ESTONIE
Routes Routes internationales nationales secondaires

~

RL

-------

Routes

'25 ~ [@ p

,

Distances en km.

6

7 .

.

panni les fondateurs de l'Etat russe. tout comme ces dernières. Et l'estonien? Parlé dans un "Pays Balte"._ ET AU-DELÀ Il Y a la mer Baltique. Il y a les Etats Baltes: Estonie. Ils commerçaient déjà avant la naissance de la Russie avec les colons scandinaves .INTRODUCTION DE LA BALTIQUE À L'OURAL . c'est impressionnant! Il semblerait que les Finnois de la Baltique . le letton et le vieux prussien qui a disparu au XVIIe sièclc.les ancêtres des Estoniens et des Finnois d'aujourd'hui . Le chroniqueur russe Nestor. les compte. occupant un territoire relativement vaste qui s'étendait de la côte lettone jusqu'à Novgorod. on a spontanément tendance à le classer panni les "langues baltes". Or l'estonien ntest ni une langue balte.. Il fait partie des langues flnno-ougriennes.?'ud. 9 . Lettonie et Lituanie. avec les Varyags et les Slaves. l'allemand. Les linguistes les appellent aussi langues balto-slaves car leur parenté avec les langues slaves. etc.. au bord de la mer Baltique. telles le français. les langues finno-ougriennes sont beaucoup plus nombreuses et la plupart dtentre cnes sont encore parlées aujourd'hui. et le xe siècle après J. LtEurope connaît donc trois peuples finno-ougriens qui ont gardé leur langue et qui ont pu se constituer en nations. ni une langue indoeuropéenne. Il y a les langues baltes: le lituanien. qui les appelle les T. Mais en réalité. Reportez-vous au tableau. elles appartiennent à la grande famille indo-européenne dans laquelle on trouve également la plupart des langues parlées en Europe occidentale.aient vécu ensemble sans trop de difficultés entre le ve siècle avant J. tout comme le finnois et le hongrois.-C. l'anglais. est évidente. dont les origines se trouvent quelque part du côté de l'Oural.entre Peipsi et Ladoga .et participaient à leurs entreprises militaires.-C. russe et polonais par exemple. et du lac Ladoga à la mer Blanche.

les Votes. Le résultat.A l'heure actuelle. surtout dans les dialectes du nord. . en Estonie. le verbe live utilise tous les préfixes verbaux du letton qui semblent tout à fait adaptés à son système pourtant non indo-européen. avons les Finnois qui sont sortis d'Estonie au cours des premiers siècles de notre ère. les Caréliens et les Ingriens . Les Russes. JO . non seulement dans le lexique mais aussi dans les constructions gralllmaticales. une construction purement politique qui englobait la Lcttonie et une partie de l'Estonie et constituait encore au XIXe siècle une province de l'Empire russe. on trouve des peuples flnno-ougriens un peu partout entre la mer Baltique et les monts de l'Oural. a été fortement influencé par le flnno-ougrien. en est une proche parente. sans appartenir au groupe des langues finnoises de la Baltique. le groupe des Finnois de la Baltique constitue une liste assez longue de "grandes" et de "petites" langues qui toutes ont été marquées par leur voisinage et les événements historiques qu'ils ont subis. à leur tour. du côté de Narva. les restes du peuple live qui ont donné leur nom à la Livonie. est assez remarquable: Par exemple. Pourtant ils n'ont jamais créé d'empire. à la frontière orientale de la Finlande actuelle. Il ne faut pas non plus oublier les Lapons (ou Sames) qui vivaient en Finlande avant l'arrivée des Finnois. Le letton porte lui aussi J'empreinte du flnno-ougrien. à l'est. en territoire letton. Le russe. Leur origine est aujourd'hui encore entourée de mystère mais leur langue. conjonctions. et pourtant. nous. Curieux.). ont modifié les habitudes et les expressions de plusieurs peuples flnno-ougriens qui ont puisé dans le discours russe des éléments absents de leur propre langue (particules. n'est-cc pas? Mais toute cohabi tation laisse des traces. particulièrement du live. ils ont été influents. sur le plan linguistique.. et plus loin encore. Allez savoi r ce qui s'est passé! En fait. les Lives se sont lettisés et les Lettons de sont livisés. Au cours de l'histoire. Au nord. Ils sont tellement différents des Finnois. Ils ont été nombreux. les Estoniens bien entendu. et sur la côte courlandaise. vers l'est dans les territoires de la Sibérie asiatique. etc.

Lund 1984.fin no-penn icn proto-ougrien prolo-finno /\ ~ protoproto-ob- volgaïque ïnn\ . Mcie ja meic h6imud. Il .finnoIs de la B~ltique de la Volra ancien proto-finnois de la Baltique récent t ~ .LES LANGUES FINNO-OUGRIENNES * 7°~ prolo. proto-finnois 7i\ zyriène vOlyak hongrois vogoul ostyak . I lchérémisse ~~ proto-same dialectes sanles actuels eston icn vote l Ive ingricn finnois carélien vepse ~ * reproduit et traduit de Valcv Uibopuu. proto. Eesti kirjanike koopcrativ.

l'Estonie est plus grande que le Danemark. En effet. Les Lituaniens portent toujours dans leur cœur leur grand-duché médiéval et leurs regards sont tournés surtout vers la Pologne. Ene est située sur la côte orientale de la Baltique. Au moment où cet ouvrage voit le jour. à quelques pas de Saint-PétersbourglLeningrad. c'est un peuple frère. l'Estonie est officiel1ement indépendante. nos voisins du nord. Cette région frontalière lui sera-t-elle restituée un jour? Mais même amputée d'une partie de son territoire. la Belgique ou les Pays-Bas. les Estoniens n'ont pas oublié que pendant l'occupation soviétique. Avant la deuxième guerre mondiale. Elle constitue un lieu stratégiquement important et. Il est difficile de décrire un pays pris dans le tourbillon de l'histoire. Ils n'ont rien à voir avec le contexte flnno-ougrien. 12 . mais l'armée d'occupation n'a pas encore évacué le territoire et les frontières de l'Etat semblent encore très floues. en face d'Helsinki et de Stockholm. et son système quantitatif a bien marqué le parler des seigneurs. la superficie actuel1e est de 45 215 kilomètres carrés. Quant aux Finnois. L'estonien lui a prêté son intonation. la République d'Estonie s'étendait sur une superficie de 47 549 kilomètres carrés dont les Soviétiques prélevèrent plusieurs milliers de kilomètres carrés pour les rattacher à la Russie.Même l'allemand parlé par la noblesse balte qui croyait maîtriser à la perfection la langue de Goethe a pris quelques couleurs locales. plein de risques pour ses habitants. Malgré notre sympathie pour les Lituaniens et la solidarité balte qui s'est forgée au xxesiècle. seuls les Finnois eurent le courage d'apporter leur soutien moral à l'Estonie en détresse. L'ESTONIE ET SES HABITANTS La révolution russe de 1991 a pennis à l'Estonie de récupérer son indépendance qu'elle avait perdue lors de son rattachement à l'Union Soviétique en 1940. Le grand tsar Pierre 1er avait dit clairement ce qu'il en pensait. séparés de l'Estonie par le golfe de Finlande. la Suisse. nous n'en parlerons pas. par conséquent.

Lapons. etc. Il faut toutefois avouer que les Lettons ont quelquefois prêté main forte aux Allemands. mais qui comptait quand même quelques notables indigènes assimilés depuis l'époque des Croisades. nous l'avons signalé. mais en fait. particulièrement au XIIIesiècle où il leur arrivait de se battre contre les Lives et les Estoniens du Sud (de Sakala. ils ont bel et bien partagé le sort des paysans autochtones exploités par une noblesse souvent d'origine étrangère (allemande ou scandinave). d'Ugala.pour lui. aux Polonais. n'ont jamais fait partie des envahisseurs. La Baltique constituait un merveilleux terrain d'aventures: à la fois place du marché et champ de bataille. c'est-à-dire les Lettons et les Lituaniens. L'opération avait officiellement pour but de christianiser les populations païennes qui s'étaient pourtant déjà trouvées en contact avec les chrétiens slaves. Le grand tournant de l'histoire des Estoniens se situe au XIIICsiècle quand les Croisés allemands (devenus plus tard les Chevaliers teutoniques) entreprirent la colonisation de la côte orientale de la Baltique. les Estoniens eurent affaire aux Danois. elle pennettait de se procurer marchandises. il est intéressant d'occuper une bonne place à ladite fenêtre. connaissances techniques. A l'époque viking. Les "frères baltes" de l'époque actuelle. Slaves. esclaves. Les Lituaniens.) mais eux aussi ont fini par être asservis par le conquérant et. il s'agissait bel et bien d'effectuer une conquête et sous les bonnes paroles se cachait une irrépressible envie de s'approprier des terres. avaient cu des problè13 . etc. Mais les Allemands ne furent pas les seuls envahisseurs: au cours des siècles. Et bien entendu. ils étaient en contact permanent avec les autres peuples riverains de la Baltique: Scandinaves. j] s'agissait d'une "fenêtre sur l'Europe". et bien entendu aux Russes. comme 'par exemple la mise à sac de Sigtuna par les Estoniens au XIIe siècle. On pense que les ancêtres des Estoniens et des Finnois sont arrivés dans la région de la Baltique à la fin du 3ème millénaire avant J. et d'y accomplir toutes sortes d'exploits spectaculaires à raconter à la postérité.-C. aux Suédois. ce qui explique les multiples convoitises dont elle a été l'objet et les malheurs subis par les populations qui sty étaient installées. jusqu'à l'aube du xxe siècle.

le XVIIe siècle connaît un certain "âge d'or" . chez eux. après bien des vicissitudes. ce qui devait leur ôter toute envie de monter vers le nord~ Que dire des autres étapes historiques? Le XVIe siècle apporte la Réfonne qui fait basculer les Estoniens dans l'église luthérienne.mes à résoudre avec les Russes et les Polonais et aussi.sont toujours restées minoritaires. Le XIXe siècle amène le réveil culturel et national qui sait résister à la fois à la domination de la noblesse a1lemande et à la russification entreprise par les tsars. la grande guerre nordique entre les Suédois et les Russes vide le pays de la presque totalité de ses habitants. les Estoniens réussirent à secouer le joug étranger. La république estonienne commença par promulguer une importante réforme agraire: les grandes propriétés qui avaient appartenu à la noblesse balte furent morcelées et distribuées aux paysans. Mais au début du XVIIIesiècle. avec les Chevaliers Teutoniques. Les Allemands furent vaincus' le 23 juin 1919 et les envahisseurs russes acceptèrent de signer le Traité de Tartu (3 janvier 1920) qui devait garantir la paix entre les Estoniens et les Russes. La jeune république reçut de l'aide de la marine anglaise et d'un régiment de Finnois. catholiques . En 1869 eut lieu le premier grand festival de chant qui aida à créer des liens entre tous les estophones. événement qui fut à J'origine de la "guerre d'indépendance" (19181920) contre les Allemands d'abord. L'indépendance de la République d'Estonie fut déclarée le 24 février 1918. Les autres confessions orthodoxes. en 1632 Gustave II Adolphe crée une université à Tartu. Tout châtelain eut droit de garder son château avec cinquante hectares de terres et un dédommagement pour 14 . puis contre les Russes qui tentaient de mettre à profit le désordre occasionné par la première guerre mondiale pour faire main basse sur les "provinces baltes". Avec la colonisation suédoise. au xxe siècle. et de payer à l'Estonie des dommages de guerre pour quinze millions de roubles-or. La participation du Danemark et de la Suède fut plutôt symbolique. Enfin.

Le pacte Molotov-Ribbentrop de 1939 mit fin à cette existence pacifique.les terres perdues. les clubs sportifs. etc.5%. l'annexion devint effective en juin 1940.1959 : 25. soit un peu plus de 40 000 personnes. Juifs.4% . Les minorités ethniques (Allemands. Russes. ne semblent pas souhaiter retourner dans leur pays d'origine. en Australie. Les Soviétiques commencèrent par imposer à l'Estonie la présence de bases militaires. Les autres groupes ethniques importants sont les Ukrainiens et les Biélorusses.1979 : 35. en Angleterre. l'Estonie comptait approximativement un million d'habitants. Cette situation comporte plusieurs éléments inquiétants: issus d'un milieu culturel très différent. plusieurs dizaines de miniers de personnes réussirent à s'enfuir et vivent aujourd'hui aux Etats-Unis. Avant l'occupation soviétique. Pour créer les conditions favorables à une colonisation durable. Une partie de la population fut déportée en Sibérie. L'invasion massive de russophones a fait 'grimper ce chiffre et on parle de nos jours d'un million et demi d'habitants.7% . et l'Armée Rouge put donc envahir les Pays Baltes. en Suède. quelquefois contre leur gré. Aujourd'hui. La vie culturelle fut encouragée par le gouvernement qui subventionna les écoles. les Russes d'Estonie considèrent qu'ils ont 1 Chiffres donnés par le journal Eesti Piievaleht du 24 février 1993. etc. Hitler et Staline se mirent d'accord sur le partage de l'Europe. en France et ailleurs.30/0. les théâtres. la plupart d'entre eux. dont 800/0de Russes. et les écoles furent subventionnées par l'Etat.) se virent accorder une autonomie culturelle (une innovation pour J'époque) : ils purent organiser librement leurs activités.1989 : 38. Staline entreprit de "repeupler" le pays par l'envoi massif de Russes.8% . au Canada.1970: 31.en fait des Ingriens qui ont fui l'occupation russe dans leur propre pays. Le pourcentage d'étrangers a augmenté depuis 1945 de la façon suivante1: 1945 : 2. peu instruits mais fortement politisés. civils ou militaires. 15 . dont environ 400/0 de Russes. viennent ensuite les "Finnois" . On trouve même de ces exilés en Allemagne.

fi. mais a se réalise comme un e très ouvert. Les voyelles sont plus nombreuses qu'cn français. trouvera l'écriture estonienne d'une simplicité enfantine: à chaque lettre correspond un son. d. quant au u estonien.. j. c'est la voyelle dite centrale 0. On commence par dire 0. 1. on peut le remplacer par l'accent circonflexe. La réalité est. p. Avec quelques exercices. mais si l'on ne dispose pas de cc caractère. Ceux qui les désapprouvent sont automatiquement classés panni les "fascistes". ÇA S'ÉCRIT . inconnue en finnois et en hongrois n'est pas compliquée: il arrive aux bébés de la prononcer tout naturel1ernent. g. La réalisation de cette voyel1e originale. qui s'écrit avec un tilde. Un Français habitué aux acrobaties orthographiques telles saut. 16 . a. seau. t. vous y parviendrez et vous poutTez étonner vos amis phonéticiens qui n'ont pas souvent l'occasion d'entendre une chose pareille. Ü. h.. Pour ceux qui aiment les tableaux.le droit et le devoir d'imposer leur façon de vivre au pays tout entier. COMMENT? L'alphabet actuel se compose des lettres suivantes: a. sot. Mais si cela vous paraît vraiment trop difficile. sceau. z.. 0. f. il correspond au ou de récriture française. n. r. Ceux qui ont fait un peu d'allemand s'y habitueront vite: ü se prononce que comme u français. S. bien entendu. s. k. De plus. b. i. 0. et viceversa. l'estonien utilise l'alphabet latin. 0 serait eu chez nous. voici celui des voyelles: (degré d'ouverture) postérieures u o a antérieures o ü o i e â Le tréma sur les voyelles attire tout de suite l'attention. L'élément le plus curieux. e. et tout en continuant à dire 0. u. Ô. 0. z. un peu plus nuancée mais pas de nature à troubler la compréhension essentielle. ce qui constitue une hérésie pour ceux qui ne connaissent que le cyrillique. v. on met les lèvres en position de e.

Et surtout n'ayez aucune honte: les habitants de Saaremaa . s.ne vous tracassez pas. comme le font les Allemands qui essaient de parler estonien. Vous pouvez dire 0 à la place de 6.la plus grande île estonienne . Le seul élément de cette liste qui pourrait déconcerter le lecteur français est lc. ne savent pas prononcer 0 . vous avez évidemment le droit de compléter votre alphabet par ~v. 17 . c'est-à-dire n'incluant pas les emprunts récents. si vous voulez décrire votre week-end à Bordeaux ou raconter vos aventures à New York City. r. ts.z. Un phénoIllène particulier dont i1 faut parler est ]a palatalisation2 possi bIc de l.x. Il. comme en français. Les consonnes qui figurent dans le vocabulaire de base. Les mots qui contiennent réellement le son 0 ne sont pas nombreux et la compréhension n'en souffrira pas. prononcés respectivement comme f. sont relativement peu nombreuses: occlusives nasales spirante latérale vibrante semi-voyelles laryngale k g t d n s I r P b m v j h Elles se prononcent toutes à peu près comme en français. z. y. ch. S. Par exemple. Mais ricn n'empêche d'cn ajouter d'autrcs encorc. c. Cel1e-ci permet quelquefois de distinguer entre deux Inots qui s'écrivent de la même façon: 2 Le mot" palatal isation" sign ifie que la consonne en question est "colorée" par un i. ils sont incapables de faire la différcnce entre les deux voyelles. t. j en français. A ce tableau s'ajoutent encore d'autres signes qui sont entrés dans l'alphabet avec des emprunts récents: f.dont le dialecte n'est pas très éloigné de l'estonien commun.i qui sc réalise comme le y (i consonantique). souvent même. A noter aussi que lc h initial est souvent inaudible.

Et cette forme est essentielle pour la déclinaison des noms. cette négligence de l'écriture est excusable car l'opposition entre le deuxième et le troisième degré n'est pas trop fréquente et si le lecteur les confond quelquefois.palk "salaire" prononcé [paYIk] signifie "poutre" . hull "fou" génitif hullu. La même comparaison est valable pour la particule d'interrogation kas et [k a Yss] "chat". et vice-versa. Exemples: veri "sang" et veeri impératif de veerima "épeler". Exemples: sada "cent" saada impératif de saatma "envoyer a ultra long saada 2ème infinitif de saama "obtenir viii "[roit" villi géniti f de viII (avec I palataIisé) "ampoule" I ultra long villi partitif du précédent Toutefois. la palatalisation ne joue pas un rôle très important . Si. kurk "gorge" ressemble dans J'écriture à [kuYrk] "concombre". Il faut donc deviner la différence. nous arrivons à parler d'un phénomène phonétique qu'on appelle "quantité" et qui a rendu l'estonien célèbre dans le monde de la linguistique. c'est-à-dire par une géminée. que le son correspondant est plus long.signifie donc. g Nous avons dit: une lettre vaut un son.ce qui explique son absence dans l'écriture . mais pull "taureau" prononcé [puYI}'I] énitif pulli. teekann "théière") prononcé fkaYnYn] devient "jouet" . logiquement. kann "pot" (kohvikann "cafetière". Mais celui-ci est négligé par l'écriture et si la brève se contente d'une seule lettre. L'estonien y ajoute encore un troisième degré: les ultra-longues. pour la compréhension.il est utile de la percevoir. Ecoutez bien quand les Estoniens vous parlent: une consonne palatalisée en fin de mot annonce en général un génitif en -i. Ainsi. ce n'est 18 . Ainsi. Une lettre doublée -les fameuses géminées de la grammaire . la longue et l'ultra-longue s'expriment de la même façon. On sait que beaucoup de langues distinguent entre les brèves et les longues. toutefois ce dernier s'écrit avec deux s.

on aura claircment le troisième dcgré ultra long. sans témoin.pas dramatique3. S'il passe le r au deuxième degré. Mais pour évitcr la monotonie. et avec les consonnes. kk. b se rendent utiles. il est certainement furieux. Et. Prenons comme exemple un juron extrêmement populaire: kurat! "diable". c'est-à-dire. y compris le français. d. ilnpossiblc avec la graphie normale. Exemplcs : 3 Afin de pcnncttrc la distinction. C'est en position intervocaliquc que les "sonorcs" g. considérons le cas particulier des occlusivcs k. elIc utilise une petite mélodie descendante. elle pennet quelquefois d'extérioriser les scntimcnts du locutcur. E11es distinguent notamment les consonnes brèvcs. Or l'estonien néglige la sonorisation: à l'initiale par exemple k et g se disent de la même façon. C'est une expression qui n'est pas très vulgaire. d. le troisième degré sera indiqué par une apostrophe (') devant le son ou le groupe de sons concerné dans les exemples et le vocabulaire. chez vous. Les dernières sont sonores dans la plupart des langues. S'il insiste sur la consonne intervocalique. 19 . pp. mais pas très distinguée non plus. b. Dans le cas des voyelles. P symbolisent lc dcuxième degré (les longues). juste pour apprendre à rouler les r à l'estonienne. deux lettrcs : un son double en durée.puisque certains dialectes ne les distinguent même pas. t. ce qui donne approximativement [kurratl (comparez harra "monsieur"). de même dokk "dock" et tokk "bâton". tt. t. Mais une ultra longue peut être très expressive. tandis que k. Pour l'écriture. p. doublant ces signes. et on peut l'cntendre à peu près partout. et g. évidemment. Mais ricn ne vous empêche de l'essayer vous-mêmc. il est utile de pouvoir distinguer entre les deux consonnes. ainsi on voit tout de suite que gaas "gaz" n'est pas la même chose que kaas "couvcrcle". c'est que la situation peut devenir inquiétante. bass "basse" et pass "passeport". Kurat! indique que le locuteur est mécontent. L'écriture et la quantité ont donc des rapports tout à fait normaux: une lettre: un son.

Bien que le deuxième degré soit facilement prononçable. il n'intervient nulle part. ce qui donne [kavva] pour ka ua "longtemps". Exemples: ahi "poêle" 2ème degré tsehhi adjectif ou génitif de tsehh tchèque" 3ème degré tse'hhi partitif de tsehh ."plafond" impératif de lakkima "venir". En ce qui concerne v. iIlatif majja prononcé [maïya] "dans la maison". Le deuxième degré apparaît dans les diphtongues: maias prononcé à peu près [maïas] "goutmand". Mais dans certains dialectes. prétérit de kattuma "couvrir" kabi "sabot de cheval" kapi génitif de kapp "armoire" kappi partitif ou illatif de kapp Les degrés long et ultra-long apparaissent même avec les consonnes qui ne sont pas très fréquentes ou que l'on utilise surtout dans les mots d'origine étrangère. les parentés vocaliques sont moins évidentes.jj. le plus courant est donné par kivi "pierre" dont l'illatif abrégé donne ki'vvi "dans la pierre". L'écriture présente donc les trois degrés de la semi-voyelle j de la façon suivante: j . Ouf! L'équilibre est rétabli: les consonnes ont toutes leurs trois degrés de quantité. On trouve quelques rares exemples pour le 3ème degré. prétérit de kaduma "disparaître" katus "toit" kattus 3èrne pers. Comme on le voit dans les exemples que nous venons de lagi laki 20 . on remplace le u intervocalique par v.i . C'est justement dans le domaine de la quantité que les semivoyelles révèlent leur nature vocalique: maja prononcé [maya] "maison". ou génitif de lakk "vernis" lakki partitif de lakk tigu "escargot" tiku génitif de tikk ttallumette" tikku partitif du précédent kadus 3ème pers.

citer, la quantité a surtout un rôle grammatical: elle aide à distinguer entre les génitifs et les partitifs-illatifs. Mais si le débutant les confond,cn général le contexte aide à corriger l'erreur. Bien entendu, il y a .des groupes de voyelles, que l'on appelle "diphtongues", (on en compte 25) et des groupes de consonnes. Il ne faut pas oublier que tous les composants se prononcent. Exemple: "le mois de mai" mai est bien [maï] et non pas [mé] Les diphtongues et les groupes consonantiques aussi participent au jeu de la quantité. Mais comme il s'agit de groupes, c'est-à-dire de plusieurs sons juxtaposés qui donnent déjà de la "longueur", il est inutile d'y chercher des "brèves". Il n'y a que les 2ème et 3ème degrés. Exemples: taevas "ciel", inessif t~aevas "dans le ciel" laine "onde, vague", génitif l'aine kangas "tissu", ilJaLifka'ngas targa génitif de tark "intelligent; sage", partitif tarka A noter que dans les groupes vocaliques, c'est en général le premier composant qui porte le "poids" du 3ème degré. Mais plutôt que d'essayer de le mesurer soi-même, il est préférable d'ouvrir ses oreil1es. Les groupes consonantiques figurent en général à l'intérieur ou à la finale du mot: korsten "cheminée", vangla "prison", nahk "peau", lôplik "définitif'. Les composants d'un groupe consonantique sont au nombre de deux ou de trois. Mais exceptionnellement, i1peut y en avoir plus. Et on cite dans les manuels scolaires des merveilles phonétiques comme vintsklema "se rouler, se tordre". Après ce coup d'œi1 sur l'alphabet et les matériaux sonores de l'estonien, il convient de signaler encore que l'accent tombe en général sur la première syllabe de mot et que la mélodie est descendante. Maintenant, vous pouvez essayer de déchiffrer le journal du matin! Vous remarquerez que l'estonien utilise beaucoup de 21

voyelles; certaines langues comme l'anglais, l'allemand, le tchèque emploient dans Je parler courant 35-10% de voyelles. En français, comme en russe ou en hongrois, on en compte 42450/0 (contre 58-550/0 de consonnes). Le latin, le grec ancien, l'italien et le finnois sont encore plus "vocaliques" : leur rapport est de l'ordre de 46-51 %/54-49%. L'estonien, avec 46% de voyelles ef 54% de consonnes, appartient à ce troisième groupe. Cette richesse en voyelles explique peut-être le haut degré d'évolution du chant choral qui a rendu l'estonien célèbre dans le monde entier. Il est évidemment plus facile et plus harmonieux de chanter des voyelles que des groupes de consonnes. Le lecteur remarquera aussi que a est la voyelle la plus fréquente (33% de toutes les voyelles). Ensuite viennent e et i. Les voyelles les plus curieuses, comme fi, ü et Ô sont rclativement rares, et ne figurent qu'en première syllabe de mot. C'est comme pour ajouter un peu de piment au vocalisme de base. Les consonnes les plus fréquentes sont s et t, car elles ponent souvent des fonctions grammaticales (s représente 10% de tous les sons, et t (- d) 10,5%).

22

I. LA GRAMMAIRE

A. LE NOM ET SES EXTRA V AGANCES

Pour pouvoir communiquer ses pensées et ses souhaits, il faut avant tout connaître les noms des objets et des êtres dont on veut parler. Pour les Finno-ougriens le nom est l'élément capital de la langue; il ne connaît pas de genre, et ne s'encombre pas d'articles 1. Il permet d'exprimer nombre de choses sans avoir recours au verbe qui, lui, sert essentiellement à renseigner les locuteurs sur le temps et sur les personnes concernés par l'action. Par exemple, le mot raamat "livre", peut, à lui tout seul, porter plusieurs messages qui seront complétés par la situation. On peut le traduire, selon les circonstances, par "ceci est un livre", ou "montrez-moi ce livre", ou encore "donnez-moi ce livre", ou peut-être "prenez-donc ce livre", "n'oubliez pas le livre", etc. De même pilet "ticket, billet" : "ceci est le billet", "prenez le billet", "montrez-lui (moi) le billet", "payez le billet", "le billet est tombé sous la banquette", etc. Les désinences casuelles (la langue compte officiellement quatorze cas !) suffixées au nom permettent de préciser la situation, le mouvement, etc., de sorte que l'on en arrive à pouvoir se passer du verbe, comme dans les exemples suivants: Peremees Iinnas (inessifde linn "ville") "Le patron (est!habite/travaille/... en ce moment) en ville" Kari metsa (illatifdemets"forêt") "Le troupeau (va/alla/est conduit/s'enfuit/...) dans la forêt" Cette façon de s'exprimer reste toutefois populaire, paysanne même; il est donc conseillé, si l'on veut utiliser un niveau de langage plus châtié, de faire appel au verbe pour bien préciser la nature d'une action.
1 Mais quelques fois il distingue quand même l'homme de la femme. (voirIes suffixes utilisés, p. 93 à 106). 23

Pour vous permettre d'y voir clair dans la terminologie utilisée par les grammairiens, voici la liste des "cas" de l'estonien: Nominatif le mot pour "nommer" ; on le trouve comme entrée dans les dictionnaires. Génitif forme à terminaison vocalique, très utile dans les constructions grammaticales, marque surtout une possession. Partitif cas de l'objet direct, correspond en général à l'accusatif des langues indo-européennes. Cas locaux internes: Illatif "dans, en" : indique un mouvement dirigé vers l'intérieur d'un objet. Inessif "dans, en", comme position. Elatif "de, de l'intérieur", mouvement de sortie. IIlatif Cas locaux Allatif Adessif Ablatif Allatif

~

Incssif "dans"

~

Elatif

externes: mouvement: "vers, à". position, situation: "à, chez, sur" mouvement à partir de quelque chose, séparation: "dett

(AdeSSif ~
"sur"

c)

~ Ablatif

Translatif Terminatif Essif Abessif Comitatif

indique une transformation: "en". "jusque, à la frontière de" "(étant) cornlne" "sans" "avec".

Selon la typologie traditionnel1e, - à la différence des langues indo-européennes qui sont flexionnelles - les langues finno-ougriennes sont agglutinantes, ce qui signifie qu'elles expriment leurs rapports grammaticaux par des affixes. En fait, elles sont également flexionncl1cs puisqu'cnes modifient le radical dc ccrtains mots selon un phénomène appelé alternance.

24

T AIJLEAU DES ALTERNANCES* alternance qualitative degré fort lugu jôgi nalg külg harg sarg g. ou au partitif. -e. etc. Kuldsepp et T. nülja gén. Les trois formes de base: nominatif. on commencera par trouver une fonne qui se tennine par une voyelle. -i ou -u : rong "train". SeiIcnthal. külje gén. sar je gén. tout comme pour vaba "libre". les trois formes sont identiques. dans la maison". Mônda Eestist. Helsinki. k g/ " Ig / Ij rg / rj histoire fleuve faim côté taureau gardon degré faible Joo gén. il faut trouver la variante vocalique qui s'appelle "génitif' et se tennine toujours par -3. on se rend compte des similitudes: on apprend à calquer sur un mot connu un mot inconnu mais phonétiquement semblable. En effct. rongis "dans le train". iness. Au fur et à mesure que l'on progresse dans la conversation courante. les choses sont rclativement simpIcs : maja "maison". lagi "plafond" donne au génitif lae. partitif Pour commencer à pouvoir jouer avec les désinences casuelles. et au partitif lage. A priori. rongi. * D'après un tableau figurant dans T. le génitif et le partitif sont les deux cas les plus importants de la déclinaison. jôe gén. on ne peut jamais dire avec certitude quelle sera la forme d'un mot au génitif. harja gén. 25 . iness. génitif. 1980. Pour maja "maison". Nous arrivons ici à un point très compliqué de la grammaire estonienne. Or. gén. majas "à la maison. Mais tuba "chambre" donne au génitif toa et au partitif tuba comme au nominatif. si le nominatif est à finale vocalique.1. Mais si le nom se tennine par une consonne. Je pense qu'il est préférable de se tromper quelquefois plutôt que de s'empoisonner l'existence à essayer d'apprendre par cœur le tableau des alternances ci-après.

küüne gén. poore tournant lehe gén. . venna gén. poilu gén. leiva gén. kure gén. spire génitif de feuille estomac. halva gén. ventre six corde ongle ouest tige perchoir halo gén. varvas orteil kumma gén. kotvata gén. ôrre gén. sole gén. korra gén. lâche cigogne air se reposer paresseux ordonner pain aile chambre haricot mauvais convenir orphelin génétif de lequel des 2 coudre disparaître boutique marmite tomber (pluie. ohu gén. kasen le p. -konna gén. orvu gén. sg. laane gén. kôie gén. paja gén. môrra gén.. sg. nasse ordre interdiction direction génitif de torsion. poe gén. loa gén. kaane courbe keeru gén. sajab 3e p. kulla gén. agrafe timide. sg. kôhu gén. ommelda 2e in! kaon le p. tiiva gén. puhata 2e inf laisa gén.. kuue gén. suuna gén. t. s dia dl j Id 111 nd I nn rd / IT Id I I ndln rd Ir ht/ h set) I a sent) ln rs(rt) I TT halg solg arg kurg ôhk puhkama laisk kaskima leib tiib luba uba hatb kotbama orb varba kumb ômblema kaduma pood pada sadama pold kuld vend -kond mord kord keeld suund kaande keerd pÜ()rde leht kôht kuus kôis küüs HUis vars ors bûche broche. ara gén. 26 . keelu gén. varre gén.19I 1 rg Ir hk/h sk I s b b/v b/a Ib Il v rb I rv mb / mm d.) champ or frère suffixe coll. oa gén.

patron tu~ fanfare poiss garçon palk salaire seep savon eit vieillc femme kokre part. mahla gén. kogre gén. eide gén. "ooma puus hanche part. sôbra gén. me'tsa lüpsma traire kôhn maigre part. metsa gén. narri gén. de sôber ami latv sommet. na 'rri püss fusil part. pü'ssi oks branche part. o'ksa mets forêt part. kella gén. padja gén. rt[)omu degré faible luku gén. ratas roue gefi gén. oksa gén. de padi coussin. atra part. Comment faire pour les prononcer autrement? 27 . kôhna gén. ma thla lehm vache part. tu~ gén. looma gén. ladva gén. de ader charrue Invisible dans l'écriture t~ehh tchèque part. tapan le p. lüpsan le p. lubja gén. rôômu gén. sg. p'uusa room joie part. palga gén. kô'hna mahl jus part. poisi gén. ** Les monosyllabes sonlloujours "degré fort". nô'mme linn ville part. puusa gén. lehma gén. püssi gén. p 'iima loom anirnal part. seene gén. IPnna narr fou part. uu I uu 00 / 00 * Nous ajoutons ici au degré fort le signe' qui n'est pas employé dans l'écriture. sôrme gén. seebi gén. saare gén. ke'lIa nomm lande part. adra gén. nômme gén. t~ehhi gén.alternance qualitative degréfort kk/k pp/p tt / t ff / f ~~I ~ ss I s k/g p/b t/ d kr/gr pj / bj pr I br tv / dv tj / dj tr/dr hh / hh Il/Il mm/mm nn I nn rr / rr ss / ss ks I ks ts/ts ps / ps hn I hn hl/hl hITl/ hm rm/rm aa/aa ee / ee ii / ii 00/00 visible dans l'écriture lukk serrure tappa 2e in! de tapma tuer ratta génitif de geff chef. de lubi chaux s()pra part. linna gén. cime patja part. de koger carassin lupja part. piima gén. sg. le'hma s[)rm doigt saar** île seen champignon piim lait part. t~e'hhi* kell horloge part.

évidemment. IJe génitif qui "engelldre" la déclinaison Employé seul. Dans ce cas. n' oori grange part. 2. maisi gén. c'est son rôle d'outil: il permet de fonner les "cas" de la déclinaison qui sont officiellement au nombre de quatorze (nominatif compris). essayer de deviner ses formes possibles. vôimu gén. v'ôimu haale gén. ce qui. laeva gén. de kuld uor" r= de l'or]) varv ("couleur") "la couleur de l'or" ou "la couleur or" N. effraie le débutant. au lieu de faire des mots croisés. On trouve aussi des expressions qui. l'aulu chien part. En voici la liste: 28 . : "La villa est du voisin construiteft. koera gén. k'üüni chant part. k'oera maïs navire part. c'est très simple: on prend le génitif et on y "agglutine" les terminaisons casuelles. il sc place toujours devant le nom qu'il "quali fie" : minu venna maja gênede mina "je" gênede vend "frère" (= du frère) "maison" "la maison de mon frère" kulla (gên. laulu gén.B. l'aeva aiguille part. nôela gén. vous pouvez toujours prendre au hasard des mots dans un texte et . se disent au passi f : naabri ehitatud villa gênede naaber "voisin" part. de ehitama "construire" "pavillon" "La villa construite par Je voisin" On peut dire aussi: Villa 011naabri ehitatud litt. Si cela vous amuse.aa/ aa Oô/ôô üü/ üü au/ au oe/oe ai / ai ae/ae ôe/ôe ôi/ oi haal noor küün laul koer mais laev noel vôim voix corde part. le génitif peut indiquer la possession ou une qualité. Mais la grande utilité du génitif. et les contrôler par la suite dans un dictionnaire. noori gén. küüni gén. à l'aide du tableau. n'oela pouvoir part. En fait. en français. ne serait-ce que pour vous détendre. Car les dictionnaires indiquent évidemment les formes justes avec moult renvois au tableau des "mots-types".

3. gén. il en est un qui mérite une 29 . élat.sse "(entrer) dans. katusest kukkus kivi katus "toit". iIlatif raamatusse.. tandis que l'éJatif signifie que la pierre qui est tombée fait partie du toit. (1) katuselt.st "(sonir) de" externes: allatif -le "(donner) à" adessif -I "à" ablatif -It "(prendre) de" . c'est au verbe qu'il revient de préciser le mouvement. ablat. incssif raamatus. En estonien. à la surface d'un objet: 1. eHe en est sortie. etc. En français les prépositions "dans". "en". n'indiquent pas s'il y a mouvement ou non: "dans la semaine" peut tout aussi bien signifier "être dans une semaine" ou "entrer dans une semaine". vers" inessif -s "(étant) dans" élatif . katuselt kukkus kivi "(une) pierre est tombée du toit" 2. etc. transfonner en)" tenninatif -ni "jusque" essif -na "(étant) comme" abessif -ta "sans" comitatif -ga "avec" Exemple: raamat "livre" géni tif raamatu.katuse. (2) katusest Dans cet exemple. Les cas locaux externes désignent en principe des mouvements à l'extérieur.autres cas. Il est à noter que les cas locaux sont essentiels pour le bon fonctionnement d'une conversation en estonien. nadala) indique clairement qu'il y a mouvement vers l'intérieur de la semaine. c'est l'illatif qui joue ce rôle: l'i11atif nadalasse (nadal "semaine". moins fréquents: translatif -ks "(devenir. gén.cas locaux indiquant un mouvement ou une position: internes: illatif . l'ablatif indique qu'il y a eu une pierre sur le toit. [Je problèllle de l'avoir Parmi les cas locaux externes.

formellement. c'est-à-dire on + adessif (on est la 3ème pers. Exemples: partitif génitif raamat "livre" raamatu raamatut kuu "lune. parcellaires. -d. Minul on raha "j'ai de l'argent". si minuit vôetakse ara "on me le soustrait". du verbe olema "être"). sg. maja "maison".choses partagées. car aucun "avoir" ne peut être considéré comme définitif. Le jeu des cas locaux externes est sous-entendu dans la formule "avoir". cette façon de dire les choses est assez réaliste. Les choses qui sont en ma possession peuvent changer de propriétaire. ou quelquefois rien. mois" kuu kuud kes "qui" kelle keda toa tuba tuba" cham bre" suvi "été" suve suve Les deux derniers exemples montrent que. minul on raha "j'ai de l'argent" (= à moi est de l'argent) lapse) on külm "l'enfant a froid" (= à J'cnfant est froid) ministril ei ole aega "lc ministre n'a pas le temps" (= au ministre n'cst pas du temps) seintel on kôrvad "les murs (ont) dcs oreilles" (= aux murs sont des oreilles) En fait. le partitif peut se confondre avec le nominatif ou avec le génitif. ou -da. 4. Les mots modernes comme omama et evima ne s'utilisent guère dans la langue courante. il n'y a pas de verbe "avoir". incomplètes. Il peùt prendre pour terminaisons -t. comme kivi "pierre". les conditions sont évidentes pour la 30 . On dit "est à". En estonien. ou liha "viande" ~peuvent même avoir la même forme dans les trois cas de base. Et le partitif? Qu'est-ce qu'on partage? Le partitif a des formes plus variées que les autres cas. Si l'on considère que dans la vie il faut le plus souvent se contenter de .attention particulière. peut-être parce que minule anti "on m'(en) a donné" mais je peux le perdre. c'est l'adessif. Mais pourquoi le partitif? Il permet en fait de distinguer ce qui est entier de ce qui ne l'est pas. Certains mots.

Nous reviendrons sur les subtilités du partitif au paragraphe 7. il s'agit dans le premier exemple d'un pain déterminé (que l'on vicnt d'acheter ou dc sortir du four) et du beurre que l'on a déjà vu dans la cuisine. 5. où il faut apprendre à distinguer entre l'objet total et l'objet partiel et les relations bizarres qu'ils entretiennent avec le verbc. En français aussi on distingue entre "le pain" et "du pain". la déclinaison devient plus complexe. du peuple. de la nation qui est allée par exemple manifester pour l'indépendance sur la Lauluvaljak "la Place du Chant".: 31 . et rahvas "peuple. on reconnaît le partitif singulier. ou ailleurs. Mais dans la plupart des fonnes du pluriel. gén. vôi. rahva. part. leiba . v6i "beurre". A partir de là. raanlatud.gens". part. gens". Mais. consacré au complément d'objet dircct. leiva.création d'un cas spécial.gén. On dit par exemple: laual on leiba ja vôid "sur la table il y a du pain et du beurre" leib "pain". gén. Le génitif pluriel se reconnaît à la terminaison -de ou -te qui s'ajoute souvent à la fannc partitivale et pcut donc "absorber" le -t ou -d du partiti f là où il existe. pl. part. rahvast Si le locuteur utilise le nominatif leib "pain". Il faut d'abord notcr que le nominatif pluricl pourrait s'ajouter à la liste dcs "cas" que nous avons énumérés au paragraphe 2. vôi "beurre". vôid jaamas oH rahvast "à la gare il y avait du monde" rahvas "peuple. et dans le deuxième exemple. car son rôle est moins régulier que celui du génitif dans la déclinaison du singulier. gén. cn tant que forme de base. le partitif intctvient dans la fOITnationdu pluriel. La marque est -d et il s'ajoute au génitif: raamat "livre". Le pluriel Les grammairiens n'en parlent pas. raamatu.

aken "fenêtre" akna akent plur. Le parti ti f plu riel util ise la term inai son -s id ou -id qui s'adapte bien à la fonnc du génitif ou du partitif: génitif partitif sing. kapsad kapsaste Mais on ne peut pas en faire une règle générale. "main" kae katt plur. voô "ceinture" vo()sid plur. kasÎ. lapsed taste sing. magi "montagne" n1ae mage plur. süda "cœur" südame südant plur. kh1nas "gant" kinda kinnast plur. kapsas "chou" kapsa kapsast plur. ainsi: génitif partitif sing. laps "enfantlt lapse last plur. kaed kate sing. v()()d voüde sing. südamed südamete südameid etc. kindad kinnaste kindaid V()O v()od sing. linn "ville" Uooa li'ona plur. ~aed magede magesid On peut y rencontrer aussi une tenninaison vocalique: 32 . Lorsqu'on a trouvé la bonne formule pour le génitif pluriel.génitif partitif sing. aknad akende sing. mered ~erede ~eresid De même: sing. le ~ystème des cas fonctionne comme pour le singulier selon les schémas génitif + tenninaison casuelle comme on l'a vu plus haut. ~eri "mer" ~ere ~erd plur. linoad Ii'nnade sing.

jokke "ne tombe pas dans l'eau. Andrus Saareste cite le syntagme kaheksandikkudelegi "même aux huitièmes" qui se compose de huit syllabes. pilte « pi It "image. metsi « mets "forêt"). au lieu de linnasid. jôgi "rivière". oun "pomme" plur. Pour éviter cette finale chuintante. dans la rivière" (vesi "eau". piltisid: c'est plus court. dans la ville" (au lieu de linnasse) ara kuku vette. L'exemple du partitif est suivi par l'illatif qui se forme en principe selon le schéma génitif + -sse. si possible génitif silma silmade ouna ounte parti tif si'lma silmi 'ouna ounu Comme on le voit. il y a des mots dqnt on ne peut pas comprimer la longueur. Heureusement. kl'aasi) ma istutan tulbid aeda "je plante les tulipes dans le jardin" (aed "jardin".gén. aia. jôge) valas veini kl'aasi "il versa le vin dans le verre" (klaas "verre". photo"). aeda) 33 . korvu « korv "oreille". sonu « sona "mot. les monstres de ce genre sont extrêmement rares. metsasid. Raccourcir. Comme le partitif est un cas très fréquent. part.sing. gén. il n'est pas étonnant de constater la richesses de ses fonnes brèves. en ville. part. on utilise dans les mots les plus fréquents une forme brève à déclinaison vocalique qui rejoint le plus souvent le parti tif: lahme )j'nna "allons à la ville. majasid (ou encore majasi en parler dialectal). vett . ounad 6. silmad sing. le partitif pluriel permet de jouer avec plusieurs terminaisons: maja "maison" donnerait nonnalement. mais on dira plutôt maju. part. parole"). Et l'on dit toujours linnu « linn "ville"). gén. joe. kl'aasi. silm "œil" plur. sans les longueurs du finnois par exemple. kôrvasid. De toute façon. et en général l'estonien donne au locuteur la possibilité de parler vite et bien. part.gén. sônasid. et moins fatigant. vee.

nom. keelt) aarde (a3r "bord. Ouf! On a quand même gagné deux syllabes! Ce pluriel double permet aussi de jouer avec des nuances sémantiques. gén. Mais comme les parUtifs pluriels correspondants sont sügavaid môtteid. tuba) ei anna katte "ne laisse pas attraper (ne donne pas dans la main)" (kasi "main".jalul. part. sügavate . pluT. sur pied".gén. part.gén. ce qui donne du dyna- misme au mouvement illatif : ' laev vajus merre "le bateau s'enfonça dans la mer" (meri "mer". part. môtete). on peut dire à l'incssif sügavais môtteis. katt) Ici se situe aussi la variante du pluriel que les grammairiens appellent le "pluriel en i" et qui fait concurrence au "pluriel en de" . etc. rentrez (dans la chambre)" (tuba "chambrc. = part.gén. l'adessif pluriel jalgadel (jalg "pied". Pour quelques mots on peut former cc "pluriel en i". on peut se référer au schéma suivant: 34 . Pour voir clair dans le réseau de relations entre les différents cas. gén. gén. part. Quelquefois on redouble la lettre.qui dans ce cas donné est un u . aux jambes.maison". toa. merd) vôôras tuti tallu "l'étranger arriva dans la fenne" (talu "ferme". mere. part. a3re. marqué par i. gén. = gén. gén. e ou u ct basé sur le partitif pluriel (si cclui-ci ne se tennine pas en -sid). sur les pieds". kae.jalgu) peut signi(er "aux pieds. plur. plur. keele. lisière". jalgade. sügavates môtetes mote "pensée". tandis que "le pluriel en i" . Ainsi "dans les pensées profondes" peut se dire tout à fait régulièrement: (sügav "profond".On peut aussi classer panni ces fonnes "raccourcies" les illatifs en -de: keelde (keel "langue". se traduit par "debout. part. On a vu que les fonnes en -de se constituent très régulièrement en partant du génitif pluriel. plur. Ainsi.) lapsed tuppa "(les) enfants. 33rt).

Géni. 35 . L'objet total utilise le nominatif et le génitif. paberi).Jejalneux objet direct Nom. Si un douanier vous dit :"vos papiers!". en estonien ce sera: paberid ! (paber "papier". En étudiant l'objet direct. le génitif et le partiti(2. et l'objet partiel se met au parti ti f. pluriel rattad "roues" rataste rattaid ---+ratastesse ou rattaisse ---+ratastes ---+ ratastes "de la roue" "des roues" ou rattais ou rattaist etc. Pour règler son compte au partitif.gén. L'objet total au nominatif. l. l'accusatif se confond avec le génitif. 2 Historiquement. Iness Elat. traduit un ordre. il le découvrira. 7. Part. Le lecteur habitué aux grammaires indo-européennes et soucieux de respecter J'accusatif qui existe dans toutes les langues. Illat. peut se demander où est passé ce dernier. On distingue d'abord entre l'objet total et l'objet partiel. coupé en morceaux et partagé entre le nominatif. il faut parler tout de suite du "complément d'objet direct" qui constitue l'un des chapitres les plus compliqués et les plus amusants de la grammaire estonienne.Relation entre les fonnes singulier ratas "r~ ratta ra tast rattasse rattas rattast etc.

on pourrait passer à la distinction entre défini et indéfini dans des phrases comme: 1. sooge üks oun "mangez une pomme" palun aken lahti teha "je (vous) prie d'ouvrir la fenêtre" (= je prie (la) fenêtre ouverte faire) külalised viiakse hotelli "(en) visiteurs. la partialité étant souvent l'expression d'une durée.On utilise donc le nominatif avec l'impératif et dans des expressions qui ressemblent à des ordres. ta ostis leiba (part. couper en morceaux. plur. L'exemple 2 laisse entendre que je suis en train de manger une pomme.) "je mange une pomme" "je mange une pomme" Dans l'exemple 1. d'une suite sans fin ou prévisible. je laisserai peut-être quelques restes. ma so()n üht 'ôuna (part. je mange une pomme entière. la distinction entre l'objet total et l'objet partiel ne devrait pas causer de malentendus.. peser. ta ostis leiva (gén. et il n'est pas du tout sûr que j'aille jusqu'au bout de cette action. on (les) conduit à l'hôtel" Curieusement. le locuteur emploie le génitif: objet total objet partiel 1.) "il acheta du pain" (du lait. ou j'ai l'intention de la manger entièrement..) "il acheta (le) pain" . La situation se complique quand la totalité bu la partialité est suggérée seulement par le verbe. etc. De même. mesurer. un objet total au pluriel se met au nominatif: ta lopetas ôpingud kevadel "il finit (ses) études au printemps" Dans la plupart des expressions de totalité. d'une succession. Quand il s'agit d'un objet matériel que l'on peut diviser. (qu'il avait vu dans la vitrine du boulanger) 2. .. du café.) "nous connaissons (les) Français" 36 . et aussi avec le passif impersonnel du verbe. On dirait par exemple: me tunneme prantslasi (part.) 2.) Ici. on pourrait parler de la distinction entre le défini et l'indéfini. ma soon ühe ôuna (gén. une bouchée après l'autre.

et que l'on préfère s'attacher à un aspect particulièrement plaisant de la personne? Mais si ce n'était pas le partitif. le génitif. une solution finale qui rendrait le verbe "aimer" plutôt destructeur. Pour dire que "l'imprimerie a remarqué l'erreur". Avec la négation. et où "toi" est au partitif? Faut-il en conclure que l'on n'aime personne dans sa totalité. gén. sinu. marquant une issue. le partitif devient quelque peu envahissant: palun aken lahti teha "je (vous) prie d'ouvrir la fenêtre" (objet total au nominatif) 37 . que pourrait-on choisir pour le remplacer? Le génitif. c'est le partitif qui a la préférence. on peut philosopher sur les limites de la connaissance et prétendre qu'il serait impossible de savoir tout sur un peuple. On dit ta paastab sinu (gén. etc. Yea. viga) Saurez-vous expliquer la différence? Rien n'est moins évident. cas de la totalité? Mais. qui se traduit en estonien par: ma armastan sind (= je aime toi) (sina "toi". Et cette subtilité explique que beaucoup de gens qui parlent couramment l'estonien hésitent entre le génitif et le partitif.part. en cas de doute. part. une usure. Quelle fonne d'amour faudrait-il imaginer pour justifier ici l'emploi du génitif? Quelquefois on peut se casser la tête pour voir la différence entre l'objet total et l'objet partie1.Evidemment. sind). trop définitives. ta ajab sinu auku "il te démolit" (= il pousse toi dans le trou). Avec une opinion si modeste. Et on constate que.) "il te sauve".erreur". dans ce contexte. on pourrait éventuellement justifier ici l'emploi du partitif. avec toutes ses qualités mais aussi avec ses défauts. gén. mais aussi ta tapab sinu "il te tue". on peut trouver des traductions avec le génitif et le partitif: trükikoda markas vea ou viga (viga "faute. prend des connotations trop catégoriques. Mais que dire d'une formule d'importance internationale comme: "je t'aime".

Il faut ici ouvrir une parenthèse pour le "sujet total" et le "sujet partie]". précisons tout de suite que l'estonien ne fait que peu de di ffércnce entre "substantif' et "adjectif'. c'est-à-dire devant l'autre nom qu'il complète ou détermine. akent) Il s'introduit même dans des expressions de la langue courante où il n'a appreminent rien à faire: peremees ei ole kodus "le patron n'est pas à la maison" peut se dire aussi peremeest (part. Sujet total vihm ei lope "la pluie ne cesse pas" Sujet partiel vihn13 hakkab sadama "i] commence à pleuvoir" (= de la pluie commence à tomber).part. Hus naine "(une) belle femme" joodik mees "un homme qui boit" (= ivrogne homme) koer poiss "un garçon insolent. de tulema "venir". Tout nom qui se trouve en position d'épithète. Avec les noms propres. 8. Le numéral: s'agit-il d'un adjectif? Puisque le mot "adjectif" fait son apparition. c'est encore plus étonnant: Hilda ei ole kodus "Hi1da n'est pas à la maison" ou Hildat (part.) ei ole kodus.devient à la fonne négative: ara tee akent lahti "n'ouvre pas la fenêtre" (aken "fenêtre". Cette distinction s'avère moins intéressante et moins utile dans le parler courant. Ene intéresse surtout les linguistes passionnés par les analyses grammaticales. qui fait des bêtises" (= chien garçon) 38 . peut être considéré à priori comme "adjectif'. sing.) ei ole kodus. Sujet total kaupnlehed tulid kokku "les commerçants se réunirent" (= venaient ensemble) Sujet partiel kauplnehi tuli kokku "des commerçants se réunirent" Il est intéressant de noter ici que le sujet partiel exige le verbe au singulier: tuli 3e pers. prét.

. on ne s'embarrasse pas avec les fonnes du pluricl qui sont rares. Mais il est évident que dans le parler de tous les jours. etc. kolmkümmend etc. au moins au nominatif. 13 kakskümnlend 20 etc.. le numéral se comporte comme un nom ordinaire :il se décline nonnalement.et plus ou moins inutilcs. On est tenté de penser que hobune "cheval" désigne ici un être collectif dont on voit deux exemplaires trotter sur la route 39 . il est suivi d'un nom qui désigne ces êtres ou ces objets au partitif (encore lui! et au singulier en plus!) : üks ho bu ne seisab taltis "un cheval se tient dans l'écurie" kaks hobust traavib maanteel "deux chevaux (= deux du cheval) trotte(nt) sur la grande route" kohn hobust soÜb heinu "trois chevaux (= trois du cheval) mange(nt) du foin (= des foins)". Si le numéral doit indiquer un nombre d'êtres ou d'objets. 2000 kakstuhat miljoni m iljonit 1 000 000 rniljon 2 000 000 kaks miljonit * (Lill. énumérer. 30 saja 100 sada sada kahesaja kakssada kahtsada 200 tuhat tuhande tuhat ou tuhandet 1 000. kolm te ist etc. üks kahe kaht 2 kaks kolm kolme ko'lme 3 nelja ne "ja 4 neli viie viit viis 5 kuus kuue kuut 6 seitsme seitset 7 seitse kaheksa kaheksa kaheksat 8 üheksa üheksat 9 üheksa 10 kümme kümne kümmet Il üksteist (kümmend)* ühtteistkümmend üheteistkümne 12 kaksteist etc. génitif partitif ühe üht I. il peut même se mettre au pluriel."un de la seconde dizaine") Employé seul.Le numéral s'utilisc tout seul pour.

mais formellement. Etant donné que kaks "deux". on ne trouve ici aucun indice de pluralité.et trois en train de brouter l'herbe. qui constitue. kolm "trois". Et les deux composantes du syntagme kaks hobust "deux chevaux" fonctionnent exactement comme valge hohune "cheval blanc" (= blanc cheval) gén. "trois". . eux. On a vu que les tenninaisons casuelles ne peuvent s'attacher qu'au génitif. Il s'agit de la forme la plus fréquente du nom. etc. Le locuteur est donc tout à fait logique. kaht hobust valget hobust illat. se déclinent normalement. kolm. kahte hobusesse valgesse hobusesse etc. Si les numéraux cardinaux posent des problèmes de classification. etc. kümnendat üheteistkümnendat kaheteistkümnendat sajandat 40 . kahe hobuse valge hobuse part. dans le parler courant. Mais les rapports entre le numéral et le nom au partitif qui se place après lui changcnt avec la déc1inaison.. mais que faire du partitif hobust par exemple qui ne se décline pas? Et bien. Tout le monde sait que deux ou trois chevaux sont plus nombreux qu'un seul cheval. teise kolmanda neljanda kümnenda üheteistkümnenda kaheteistkümnenda sajanda teist kolmandat neljandat. s'il met le verbe à la troisième personne du singulier: le partitif hobust n'est qu'un complément du nominatif singulier kaks "deux". les ordinaux ont. il n'y a pas dc problème pour eux. Leur formation cst simpIc : 1er esimene esimese esim est t "elne "autre 3ème kolmas 4ème neljas 10ème kümme l1ème üheteistkümnes 12ème kaheteistkümnes looème sajas 2ème. Et on voit à nouveau la position à part du nominatif qui a déjà attiré l'attcntion sur la formation du pluriel. plus d'un ticrs de tous les "cas" utilisés. on le mct au génitif. Le numéral se comporte ici comme une simple épithète. un comportement tout à fait adjectival. etc.

teie te "vous" 3. "cinquième".nende "d'eux. à eux" 41 . gén. mina ma "moi. Evidemment pool. le nôtrc. teie ou te "de vous. le vôtrc. à vous" 3. le leur. u. de kümnes "dixième" "un dixième" > kümnendik gén. "dixième". de viies "cinquième" "un cinquième" > viiendik gén. Mais pour les autres. enes" La variante brève est en général non accentuée et s'utilise le plus souvent avec le verbe: mina tulen "je viens. part -ku viienda. meie me "nous" 2. gén. 1.Pour parler des fraclions. minu ou mu "de moi. à ellc" plur. à moi" 2. part -ku 9. u. poole. u. 1. gén. Le génitif remplace le pronom ou l'adjectif possessif du françai s : sing. le sicn. d'elle. part -ku tt neljanda. de neljas "quatrième "un quart" > neljandik gén. etc. à lui. demi". lui" plur. tu" 3. je" 2. "quatrième". c'est moi qui viens. à toi" 3. 1. part. gén. à nous" 2. gén. u. sina sa "toi. le mien. tema ou ta "de lui. poolt "moitié. part -ku kümnenda. sinu ou su "de toi. de kolmas "troisième" "un tiers" > kolmandik gén. tema ta "il. il suffit de connaître les ordinaux. le tien. Le pronom persollnel et possessif Le pronom personnel apparaît sous deux formes: une variante longue et une variante brève: sing. nemad nad "ils. on prend le génitif du "troisième". fait bande à part. moi je viens" ma tulen "je viens" Les pronoms se déclinent comme tous les noms. meie ou me "de nous. et on y ajoute la tenninaison-ik : kolmanda. elle. 1..

neid (part. tema) on ou talon "il. il suffit de noter les cas locaux: illa1. sind 2. teil on "vous avez" 3. pluriel coïncidc. minu) on ou mul on "j'ai" 2. en fait. meis / teis "cn nous / en vous" (position) élat.meid 2. "nous" ct "vous". 42 . 1. nous le verrons plus loin. neil on "ils. Le pluricl sc conforme au comportement du partitif qui n'admet pas la fOfIT. Le partitif ne connaft qu'une seule fonne : sing. de chez nous / de vous. teie "vous". meist / teist "dc nous / dc vous" allat. clIc a" plur. ceci") Ces pronoms peuvent en principe sc combiner avec toutes les terminaisons casuc1Jcs. ceci" (voir p. 41). teda 3. teid 3. et les "vraies" pcrsonnes sont donc "moi" et "toi". mind plur.sil111ad "mes yeux".A noter que la 3e pers. pluriel de see "ce. 1. Etant donné quc la 3ème pers. Panni les formes du pluriel. La forme brève est. Prenons comme exemple 1'adessif.1C brève. Comparez minu silmad et mu . plurieI. clIcs ont" Après ccci. non accentuée. de chez vous" La troisième pcrsonne a donc des licns dc parenté avec le pronom démonstrati f. 1. la variantc brèvc peut être oubliée. meilt / teilt "dc nous. Il prcnd donc pour base les fonnes meie "nous". célèbrc ct apprécié pour sa fonction d'exprimer la notion d'''avoir'' : sing. elIe aussi. meile / teile "à nous / à vous" adess. 1. avec le pluriel du démonstratif see "cc". chcz nous / à vous. Mais. chez vous" abla1. sinul on ou sul on "tu as" 3. mei) / teil "à nous. en dehors de la forme nominale. la variante brève est seulement possible au singuner. meisse / teisse "cn nous / cn vous" (mouvement) iness. car cHe ne se combine pas avec toutes lcs tenninaisons casuelIes. mei) on "nous avons" 2.utilise ici une forme du démonstratif see "ce.

celle-ci". sellest (ou sest) allat. etc. nendest ou neist al1at. de ceux (celles). Le pluricl est need "ceux. nendel ou neil ablat. Il nous est utile déjà pour poser deux questions essentielles: mis see on? "qu'est-ce que c'est? (= quoi ceci est) kes see on? "qui est-cc? (= qui ceci est ?) Ce pronom sc décline de la façon suivante: gén.able. "ces gens-là". à distinguer de nemad. à eux. nendes ou neis élat. seda "ceci. tandis que les autres formes préfèrent la formule longue. d'eUes. A notcr que l'adessi f dispose d'une variante brève qui est utiHsée fréquemment. sellel (ou sel) etc. selles (ou ses) élat. ceci. cclui-ci" illat. de celui-ci" part. 3ème pers. e11cs". part. neid Les cas locaux sc construisent à partir du génitif nende ou avec le partitif neid dans lequel on reconnait la variante -i. leur. nendele ou neile adcss. nende "d'eux. Le pronom démonstratif: "eux" et "ces gens-là" Le pronom démonstratif see "ce.du pluriel: il1at. ceux (cellcs)-là. sellesse (ou sesse) iness.10. 43 . pluriel du pronom personnel "ils. sellele adess. ceux (cel1es)-ci. selle "de ceci. nendesse ou neisse iness. est incontoum. à el1es. nendelt ou neilt Les autres fonncs sc contentent d'une seule expression: nende + tenninaison casuelIc. A partir du génitif. etc. le pronom personnel sc confond avec le démonstratif: gén. celui-ci. de ces gens-là". de ceux-là.

En principe. De ce fait. ta organiseerib ise "il n'a pas besoin de nous. etc. endid end ou ennast iliat.See est une petit mot bien pratique qui se glisse quelquefois dans des endroits où l'on pourrait employer l'article. "toi-même". s'il existait. Le "soi-même" personnel et possessif Pour dire "moi-même".. on ajoute au pronom personnelle pronom réfléchi ise : mina ise "moi-même" meie ise "nous-mêmes". Tout se complique. ise n'a pas de pluriel. Comme on le voit. qui utilise une racine différente: singulier pluriel nom. ise renforce le pronom personnel: mina ise tean. etc. C'est un vieil élément ouralien. comme toujours. endi ou eneste enda ou enese part. mida ma teen "moi-même (je) sais (ce) que je fais" see on teie enda asi "c'est votre affaire à vous" Au nominatif on peut séparer le pronom personnel et ise : tema ise organiseerib koosoleku "(c'est) lui-même qui organisera la réunion" tal pole meid vaja. on le rencontre fréquemment dans la conversation des étrangers qui parlent estonien en pensant à leur système indo-européen. tolle. mais assez rare dans la conversation courante estonienne. i1(l')organiscra tout seul" 44 . part. pour dire "où est la gare ?". Il. endasse ou enesesse endis ou enestes etc. toda. courant en finnois. ise ise gén. les milieux cultivés utilisent pour le second tenne le mot too (gén. à partir de la "déclinaison". pluriel nood). on peut entendre: kus onjaam? (= où est gare ?) ou kus on see jaam ? (= où est cette gare ?) Pour distinguer entre "celui-ci" et "celui-Iàtt ou "ceci" et ttcela". Par exemple.

vaadake.) : ise naed "tu le vois (toi. dont" part.)même" minge. il faut ouvrir une parenthèse pour un élément adjectival particulièrement fréquent: orna (une seule fonne pour les trois cas de base) qui indique la possession: orna rnaja "la maison qui vous (à moi. en quoi" etc. à toi.iseenda eest de toi-même" En parlant du génitif de ise. ise peut aussi se renforcer lui-même: sa oled enda eest vastutav "tu es responsable ou . keda "qui" mida "quoi" illat. kes "qui" mis "que. c'est-àdire qu'on peut les combiner avec des mots au singulier et au pluriel: nom. en quoi" iness.)même" A partir du génitif. etc. Exemples: kes tuIeb ? mis tuleb ? "qui vient 7" "qu'est-ce qui va arriver 7" keda te ootate ? mida te ootate ? "qui attendez-vous ?" "qu'attendez-vous ?" 45 . siis otsustate ise "allez(-y). ensuite vous déciderez (vous. Qui et quoi? Ces interrogatifs s'emploient surtout au singulier. l'élément pronominal est déjà contenu dans le verbe. regardez. kelle "de qui" mille "de quoi. On peut entendre indifféremment: ma ostan endale (ou orna le) kasuka "je m'achète un manteau de fourrure" see on teie enda (ou teie orna) probleem "c'est un problème qui ne concerne que vous" 12. quoi" gén. mais dans le parler courant. en qui" milles "où.Le pronom réfléchi ise se rend utile au moment où l'on oublie le pronom que l'on voudrait employer: il peut le remplacer (bien entendu. kellesse "dans.) appartient" Les puristes prétendent que orna s'attache au nom et enda au verbe. kelles "où. les distinctions ne sont pas tout à fait nettes. en qui" millesse "dans.

de asi "affaire") nlis uudist ? "quoi de neuf?" (part. comment" que "n'est-cc pas. il se passe quelque chose" millegiparast ei saa nla sellest jlltust aru "pour une raison quelconque je ne cOInprends pas cette histoire" tema ei saa millestki aru "il ne comprend rien" On voit que la négation annule le côté positif de ces mots: 46 . mis peut signifier aussi bien "quoi. plur. Quelqu'un. part.Utilisés comme pronoms relatifs. p Tallinnas on midagi lahti "à Tal1inn. de uudis "nouvelle") Ici se situe aussi une notion essentielle teHe que misparast "pourquoi". alerte et coloré! 13. kes et mis s'arrangent bien sans le pluriel: see kes tuleb ja need kes lühevad "celui qui arrive et ceux qui partent" hüatsint. mis kasvab potis. ou rien Keegi "quelqu'un" est apparenté à kes "qui". et comme tous les éléments utilisés très souvent il a tendance à se réduire à une seule forme. mis jaam see on ? "qu'est-cc que c'est (comme) gare? mis jaamas (ou kus jaamas) te maha lühete ? "dans quelle gare (= où dans gare) descendez-vous 'l" mis asjus ? "pour quelle affaire ?" (iness. de kes) parast "pour qui. quelque chose. mis maha istutati "(la) jacinthe qui pousse dans (un) pot. art. Cc lien se voit à partir du génitif: gén. miski "quelque chose" se décline selon le schéma de mis "que. kedagi. à quoi bon ?". à comparer avec l'expression kelle (gén. keegi seisab ukse taga "quelqu'un sc tient derrière la porte" kedagi ei ole kodllS "il n'y a personne à la maison" De même. quoi" : gén. etc. 111illegi. etc. celle du nominatif. à cause de qui ?" Selon le contexte. midagi. il est très fréquent. et les crocus que l'on a plantés en terre" Mis semble être bien plus dynamique que kes. etc. Dans le parler courant. kellegi. C'est un petit mot souple. ja krookused.

kummagi. Ensemble cela donne emb-kumb "l'un ou l'autre" (gén.keegi "quelqu'un" devient "personne". Ensuite. . iness. mitu "plusieurs". et enfin la totalité: kogu. terve "entier. I-Jes pronoms qui "comptabilisent" Panni les pronoms dits indéfinis. mais il se fait remarquer par une combinaison avec emb-. part. emmaskummas. n1ôlell1ad est remplacé par kumbki. Il y a d'abord l'objet ou l'être isolé que l'on voit: iga "chaque". kumbagi : ma votan molenlad "je prends les deux" ma ei vôta kumbagi "je n'(en)prends aucun" 3 Voir p. mais peu utile dans la conversation courante. igaüks "chacun". illa1. on trouve une série de petits mots qui permettent de comptabiliser le vécu. quelques-uns".igaüks "chacun" est un composé . n1olemaid. plur. génitif. Ensuite. kumma. C'est amusant à entendre. 14. palj u "beaucoup".seule la dernière partie se décline: igaühel (adessif) on ôigus elada "chacun (= tout le monde) a le droit de vivrc" - kun1b "lequel des deux" (gén. on peut compter3 et. part. emma-kulnma. paragr. 47 . terme qui ne signifie ricn par luimême. gén. môlematesse ou n1ôlemaisse. emba-kumba. etc. part. 8 consacré au numéral. partitif) se comporte comme un nom que l'on utilise uniquement en position adjectivale: iga paev "chaque jour" igal rahval on1a kon1bed "à chaque peuple ses (propres) trad iti ans" .môlemad "les deux" (gén. . kôik "tout.) Avec la négation. tous". etc. quelqu'un".iga "chaque" (même forme pour les nominatif. total". 38. moned "certains. deux objets: kumb "lequel des deux? "üks ja teine "l'un et l'autre" donnent ensemble môlemad "tous deux". et miski "quelque chose" se transforme en "rien".. on trouve moni "quelque. kumba) n'a évidemment pas de pluriel. finalement.

= gén. gén. illat. kôige. muud. part. Il ne s'emploie qu'avec les mots au singulier. quelqu'un".mitu. Mitu se combine avec le partitif: mitu asja (part. gén.kogu "tout. part. kogu paev "toute la journée" kogu paevaks (translati f) "pour toute la journée" Ce tenne peut se remplacer par terve. mone.kôik "tout.) "beaucoup". etc. de mure) "plusieurs affaires et plusieurs soucis A partir du génitif. un pour tous" kôigil oH hea rueel "tout le monde s'est réjoui It (= à tous il y avait bonne humeur) Tout ce que l'on ne veut ou ne peut pas "comptabiliser" se classe sous le tenne muu "autre.. gén. de asi) ja mitu muret (part. = part. te'rve. certains" et il ne s'utilise en général qu'au nominatif. différent. part. est un mot commode. part. Le pluriel est moned "quelques-uns. En fait c'est un nom que l'on peut utiliser le plus souvent en pasi tion d'épi thète : muu jutt mind ei huvita "tout autre discours ne m'intéresse pas" 48 . gén. koikide ou koigi. part. üks kôigi eest "tous pour un. ensemble". entier. tervet "entier" qui se décline nonnalement : terve paev "toute la journée" terveks paevaks "pour toute la journée . kôike. mitme. part.moni "quelque. k6iki kôik ühe eest. gén. mitut "plusieurs" et palju (nom. car il ne se décline pas. séparé". tota]. . gén. tous". muu. mond. monesse. se comportent comme les numéros cardinaux. pluriel: kôik. mitu se décline comme un adjectif épithète: laksime sinna Jl1itnle nlehega "nous y al1ions plusieurs (= avec plusieurs hommes) palju s'emploie surtout au nominatif: palju rahvast "beaucoup de monde" (= beaucoup de peuple) .

il est indispensable de les connaître le plus rapidement possible. Comme le Français.). gén.15.. sellise.part. saarase. notons les termes suivants qui se traduisent tous "tel. etc. Au "réfléchi" il n'y a pas de pluriel: "aimez-vous les uns les autres" serait donc armastage üksteist "aimez-vous (l')un (l')autre" (part. étant donné leur utilité et leur fréquence dans le parler courant. seesuguse. Parmi ces mots.). Les pronoms réciproques: en tête-à-tête et en public Les uns et les autres? Ce n'est pas si simple. Ainsi par exemple "se connaître" : ma tunnen ennast "je me connais" nad tunnevad ennast "ils se connaissent" (s'ils ont une connaissance d'eux-mêmes) nad tunnevad üksteist (par exemple klubi liikmed "les membres du club" qui se connaissent entre eux) nad tunnevad teineteist (il s'agit de deux personnes) J6. au pluriel ühed ja teised "les uns et les autres"ou plutôt "les uns et les seconds" teine étant adjectif numéral ordinal. époux. Liesprolloms plutôt" adjectifs Il Les grammaires énumèrent parmi les pronoms indéfinis qui sont plutôt des adjectifs pronominaux ou des composés que l'on pourrait classer ailleurs. Il faut savoir qui sont les uns et qui sont les autres. de cc genre". Mais. sorte") 49 . Dans ce cas. seesugust (composé de see "ceci" et sugu "espèce. et dit souvent: üks ja teine "l'un et l'autre". part. on dit teineteist "(l')autre (l')autre" (part.saarast seesugune. Quand cette recommandation s'adresse seulement à deux personnes (amis. l'Estonien peut dire. il faut qu'il y ait trois personnes ou plus. part.. de telle sorte. Les formes réOexives du verbe qui emploient en français le petit mot "se" peuvent poser des problèmes à la traduction.). sellist saarane.gén. gén. selline.

A cette liste. niisugust (composé de nii. etc. kivi peale ou kivile.) : . . taha. Les postpositions qui bougent En français. alla. ette.élat.al1atif ou élatif . un adessif tout seul peut suffire: laua peal ou simplementpavai. Voici les plus indispensables (iness. pareil" .B.peal. "ainsi.ees. tagant "derrière" maja taga algab mets "derrière la maison commence la forêt" ta vaatas ukse taha "i] regarda derrière la porte" selja tagant "de derrière le dos" . pealt "sur" laua peal on lina "sur la table il y a (une) nappe konn hüppas kivi peale "la grenouille sauta sur la pierre" ahju pealt kuuldus haali "(de) sur la poële on entendit des voix" N. aIt "sous" kass istub laua ail "le chat est assis sous la table" koer puges voodi alla "le chien se glisse sous le lit" ukse aIt puhub tuul "de dessous la porte soufOc le vent" 50 . c'est de pouvoir décliner ces postpositions. sarnasugust (composé de sarna et de sugu) "du même genre.ablatif.genre"). on peut ajouter encore sarna (une fonne pour les trois cas de base) "le même" et sarnasugune. niisuguse. part. et deux cas de mouvement: illatif . sarnasuguse. En estonien.taga.niisugune. Presque toutes peuvent employer des cas locaux: un inessif ou un adessif pour indiquer une situation. i11at. L'originalité de J'estonien. part.de cette façon" et sugu "espèce. eest "devant" maja ees on aed "devant la maison il y a (un) jardin" kôneleja astub publiku ette "l'orateur se met devant le public" mine akna eest ara "ôte-toi (de) devant la fenêtre" . on les traduit par des postpositions. on inverse les éléments: "de la maison devant" maja ees et "de la maison derrière" rnaja taga. on utilise beaucoup de prépositions. peale.: Dans de nombreuxcas. gén. gén. 17. au lieu de dire "devant la maison" ou "derrière la maison".ail.

attaché à" ukse küljes oH ninlekaart "sur la porte. seest "dans. küljest "à. juurest "chez" plaindre auprès du directeur" tô()line kais direktori juures kaebamas . kôrvalt "à côté de" te istute minu kôrval "vous êtes assis à côté de moi" leiva kôrvale on vaja vôid "pour compléter le pain (= à côté du pain) on a besoin de beurre" tüdruk tuli poisi kôrvalt ara "la fille quitta le garçontt (la fine s'éloigne de la position à côté du garçon) - juures. on installai t l'orchestre" 1I1IS 111aanteehiheb linna keskelt labi "la nouvcllc autoroute traverse le centre de la ville" (= passe au mi1ieu de la vi11e) .sees. à l'intérieur" kasti sees krabiseb nlidagi "quelque chose crépite à l'intérieur de la caisse" pane supi sisse soola "ajoute au potage un peu de sel (= mets dans le potage du sel) ôuna seest ronis valja uss "de la pomme sortit un ver (= de l'intérieur de la pomme il sortit (un) ver) - keskel.kaes. sisse.- kôrval.küljes. "l'ouvrier ana se selle kasuka juurde sobivad elegantsed saapad "à ce manteau de fourrrure vont bien des bottes élégantes" vôôrastemaja juurest viib tee bussipeatuseni "le chemin va de l'auberge à l'arrêt de l'autobus" . keskelt "au mi1ieude" kesknadal on nadala keskel "(le) mercredi est au milieu de la semaine" saali keskele pandi orkester "au mi1ieu de la sane. kôrvale. keskele. juurde. katte. külge. il avait (une) carte de visi te" kleebi see ukse külge "colle ceci à la porte" vooder tuli mantli küljest lahti "la doublure se détacha du manteau" . kaest "en possession de" kelle kaes on pabrid? "qui détient les papiers ?" külaline jai vihlna katte "(le) visiteur s'est fait attraper par la pluie" (= dans la main de la pluie) 51 .

tema kaest ei saa midagi katte "il ne rend rien" (= de sa main on ne peut ricn rattraper) - vahel, vahele, vahelt "entre" tunnistus on teiste paberite vahel "le certificat est entre les autres papiers" bussipilet jüi raamatu vahele "le ticket d'autobus est resté entre (les pages) du livre" prao vahelt paistab valgus "de l'interstice (fissure) on

aperçoit (de la) lumière"

.

18. IJespostpositions adverbes et l'homme qui a des racines Ces postpositions s'ajoutent donc au nom qui doit se mettre au génitif comme pour recevoir les terminaisons casuelles. Mais on peut les utiliser aussi seules, comme adverbe. ees on udu "devant il yale brouillard" kas kôik on seal? "est-ce que tout le monde est là ?" (dessus, en voiture, dans le car, etc.) astuge sisse "entrez" (= venez dedans) joodik tuli kallale "l'ivrogne attaqua" (= vint sur moi, toi, vous, etc.) haigus hakkas külge "(j'ai) attrapé la maladie" (= ]a maladie se fit attachée) On rcmarquera que la plupart de ces propositions sc sont construites sur des substantifs que l'on trouve dans le lexique, mais qui changent ici de sens. La plupart utilisent dcs parties du corps, et si l'on prend les postpositions "corporelles" pour en reconstruire le corps humain, on obtient une figure assez curieuse. En fait, la "racine" ne remplace pas le "pied" mais elle a une signification profonde. Elle est solidement plantée dans la terre, et elle rappelle aussi que l'arbre dans la mythologie finnoougrienne est un être anill1é et souvent sacré. La combinaison entre les noms et les postpositions qui utilisent le même élément peut donner naissance à des expressions assez amusantes. pea peale kukkunud "tombé sur la tête" hamba juure juures "à la racine de la dent"

52

pea "tête" (peal, "sur")

korv "oreille" korval "à côté"
.

~------.
,;I'

....,

.....
'....

/' "

'~
külg "côté" külJes "attaché à"

~:'Si

"main"

kaes "en possesion de"

juur "racine't j uures "chez" 19. Les postpositions non déclinables - parast "pour, à cause de" kôik sinu parast "tout (cela) à cause de toi"

- paraIt

"à la disposition de" kogu maailm on meie paraIt "le monde entier est à notre
di spa s i ti on"

- kaudu "par, à travcrs" Tallinna saab Helsinki kandu "on peut aller à Tallinn par Hclsinki" - jaoks "pour" teie jaoks on kaks piletit "pour vous il y a deux billets" - eest "à cause de, pour la valeur de" raha eest saab kôike "pour de J'argent on peut tout obtenir" tema tÜÜtab künlne ruehe eest "il fait le travail de dix hommes"

53

Une mention spéciale est méritée par la postposition saadik que l'on utilise avec l'élatif : saadik (p6lv "genou) "à partir des genoux, jusqu'aux genoux" C'est l'autre version du terminatif -ni. En constatant que l'on est dans l'eau "jusqu'aux genoux", il Y a deux façons de voir la situation: 1. l'eau est montée d'en bas et arrive jusqu'aux genoux, et dans ce cas c'est le tenninatif p()lvini, 2. l'eau est aux genoux, et il importe peu de savoir si cHe remplit l'espace entre les genoux et le sol: pôlvist saadik "à partir des genoux". Cet exemple montre bien que les situations bien banales et quotidiennes peuvent être interprétées de façons di fférentcs. 20. Quelques prépositions, quand nlême ! Il convient encore de notcr une fonne quclque peu gênante pour celui qui apprend, et qui crée parfois la confusion: peale, qui ressemble à la postposition spaciale "sur". Cc mot s'emploie avec le génitif et le partitif, mais le sens obtenu est très différent : - avec le génitif, peale signifie "sauf" : peale koka ei ole restoranis kedagi "en dehors du cuisinier il n'y a personne dans le restaurant" peale raamatute 011ka heliphlate "en plus des livres, il y a aussi des disques" - peale et parast avec le partitif "après" : peale tüôd lahme teatrisse "après le travaiJ, nous allons au théâtre" peale surma ou parast surma "après la mort" 21. Une postposition-adverbe à conlplications Commençons par le substanti f pool, gén. poole, part. poolt "moitié". Il se décline normalement et se comporte comme un numéral: pool + parti li r pool ôuna "la moitié d'une poITIITIe" pool teed "la moi lié du lrajet", et ensuite dans les autres cas, désinences communes avec le complément:

- pôlvist

54

poolest kilost (élat.) ei jatku "un demi kilo ne suffit pas" (= de demi kilo ne suffit) Or, pool fournit aussi une postposition à trois cas qui dans certaines expressions peut se confondre avec la "moitié". Pool, poole, poolt qui dé~igne une distance par rapport aux êtres et aux choses. sOprade pool "chez des amis" ülikooli pool "du côté de l'université" ta vaatas sinu poole "il regarda vers toi" hakkame kodu poole minelna "mettons-nous en route pour rentrer" (= commençons (à) aller en direction de la maison) siHa poolt kuuldus kisa "du côté du pont on entendit des cris" juhatuse poolt on ôhtusÜÜk "de la part de la direction il y a un dîner" minu poolt on pudel viina "moi j'apporte une bouteille d'eau de vie" On peut imaginer que pool "moitié", qui donne un allatif poolele et un ablati f poolelt, s'est ici contracté pour former une postposition bien utile et riche en nuances. Il en reste quand même une équivoque fonnelle. Seule la forme ablative peut fonctionner comme adverbe:

poolt "pour, en faveur de"

.

enamus haaletab denl0kraatia pour la démocratie" kas sina oled poolt vôi vastu?
22. l..,esadverbes seulenzellt adverbes

poolt "la majorité vote "es-tu pour ou contre ?"

Ici on trouve d'abord les" adverbes
inessi f, allati f, élati f - ab1 ati f :

de lieu" à trois "cas" :

- siin, siia, siit

"ici" oodake siin "attendez ici" tulge siia "venez ici" minge siit ara "allez-vous en"

- seal, sinna, sealt "là" seal antakse tôôd "là on donne du travai1"

55

koos.üleval. mujalt "ailleurs" mujal on alati parem "(c'est) ailleurs (que tout) est toujours meilleur" minge mujale "allez ailleurs" kuskilt mujalt "de quelque part ailleurs" . 23. - kaasa "avec" pakid on kaasas "les bagages (= paquets) sont avec" tule kaasa "viens avec (nous)" eemal. Ce mot apparaît dans toutes les langues finnoises de la Baltique.sinna on neli kilomeetrit "jusque là.kaasas. en vogoul. rencontrerons (= devenons ensemble) laguneb koost "se défait" . eemalt "éloigné. à distance" ma seisan eemal "je me tiens à distance" hoidke eemale "tenez-vous à distance" eemalt paistab valgust "de loin.vâljas. en ostyak et ailleurs! Le même mot est 56 . mais aussi en lapon. ülevalt "en haut" on ta juba üleval ? "est-il déjà debout ?" otsi üles ! "cherche (et) trouve (-le)" ! ma arkasin üles kell kaks "je me suis réveillé à deux heures" ta tuleb trepist üles "il monte (= vient) l'escalier" (= de l'escalier en haut) ülevalt kukkus tolmu et d'en haut. il tomba de la poussière" . va-t-en !" valjast tulles "en rentrant" (= venant du dehors) . mujale. nous étudierons le verbe avec sa négation ei et l'interdiction ara qui se conjugue. koost "ensemble" rahvas oH koos "les gens étaient réunis (= ensemble)" homme saame kokku "demain nous nous réunirons. eemale. Un verbe-adverbe passe-partout Dans le chapitre suivant.mujal. kokku. on voit de la lumière" vâlja. üles. il Ya quatre kilomètres" sealt tuleb abi "de là vient du secours . vüljast "dehors" vâljas on külm "dehors il fait froid" valja! "dehors.

portée à la poste. L"'adjectif' peut donc être considéré plutôt comme une fonction. ara! peut remplacer des phrases entières. 24. püüame heaga "essayons avec la bonté. Et l'adjectif? Et la comparaison? Nous avons déjà vu qu'un "adjectif' est un nom qui se place devant un autre nom pour le qualifier. 1. 57 . transmise à un messager". Avec le verbe de négation ara. la gentillesse" Dans l'exemple 1.particulièrement courant comme adverbe et signifie rejet. "enlevezmoi ça". absente) teab kôik asjad ara "(il) connait toutes choses. etc. rien n'empêche de dire headusega). suppression. "ça. bien que le "vrai" substantif soit ici headus "bonté". etc. définitivement. hea inimene "(un) homme bon" 2. sans retour possible" ôpi eesti keel ara "apprends l'estonien (de sorte que nous puissions le parler vraiment)" Employé seul. fin. fondamentalement" Dans le parler courant. "ôte-toi de là !" . etc. Il peut signifier... le texte copié) est partie. selon les situations. sans avoir envie de revenir) à la maison" vanamees suri "le vieil homme mourut". ne le lâche pas définitivement" ara mine ara! "ne pars pas" (ne vas pas ara. hea est substantif. cet adverbe s'ajoute à toute expression qui veut signifier quelque chose de définitif: ta laks ara koju "il s'en alla (tout à fait.) arakiri lüks ara "la copie (la lettre. on réussit à former des phrases intéressantes. dans l'exemple 2. reste encore avec nous. ou suri ara "mourut tout à fait. éloignement. (bien entendu. je le jette". la position de hea "bon" est celle d'une épithète. comme celles-ci: ara anna ara "ne (le) donne. peremees on ara "le patron est absent" etendus jaab ara "la représentation a été annulée" (= reste nulle. etc.

odav reis"voyage à bon marché" gén. La comparaison est tout à fait possible et relativement simpIe: on ajoute à une terminaison vocalique -m. Lôvi un suurem kui kass "Le lion est plus grand que le chat" Elna paistab noorenl kui tütar "La mère paraît plus jeune que la finc" - 58 . ou les qualificatifs considérés comme "noms propres". part. prantsuse kirjanduse.En général. De même. etc. comme en français. etc. prantsuse kirjandus "(la) littérature française" gén. davantage" : joodik mees "homme qui boit" (= ivrogne homme) ta on veel joodikum "il est encore plus ivrogne" ou veel rohkem joodik. les épithètes se déclinent nonnalerncnt. on sc sert de la particule kui "que". En général. Pour comparer deux êtres ou deux objets. kôva "dur" kova kôvem "plus dur" vana. on peut comparer avec l'aide de rohkem ou enam "plus. prantsuse kirjandust. palt. odava reisi. et les noms propres. part. odavat reisi. rfihutud rahvast. âgé" vana vanem "plus âgé" soe "chaud" sooja soojem "plus chaud" Dans les expressions qui comportent des mots sémantiquement plus substantifs que adjectifs. plus obscur" Certains mots aux racines en -a et u transforment ces voyelles en -e. on prend la forme du génitif + -m. "vieux. obscur" tumeda tumedam "plus foncé. rôhutud rahva. sauf les participes. mai s : rôhutud rahvas "(un) peuple opprimé" gén. plus aboyant comme un chien". génitif comparatif tugev "fort" tugeva tugevam "plus fort" Hus "beau" ilusa ilusam "plus beau" kuulus "célèbre" kuulsa kuulsam "plus célèbre" turne" foncé. notre exemple koer poiss "garçon insolent (= chien garçon) donnerait au comparatif koerem "encore plus insolent. etc.

gén. 1. Pourquoi compliquer l'expression quand elle peut être claire avec peu de moyens? Les exceptions sont toujours inévitables. parel11 palju "beaucoup. Prenons par exemple elama "vivre. plus nombreux. de tütar) noorem = mère est de fille plus jeune Une comparaison adverbiale utilise également kui : Lennuk lendab kôrgemal kui Hnd "l'avion vole plus haut que l'oiseau" Le superlatif littéraire. ce qui pennet de mieux identifier l'acteur. de kôik "tout. à la fin du verbe. : ilus "beau". super. Dans le parler courant. 59 . lA conjugaison avec le pronom-enveloppe La conjugaison connaît trois personnes. Exe. Mais une telle construction n'est pas toujours possible. B. Dans les dictionnaires. Il faut apprendre seulement: hea "bon". on forme le superlatif avec kôige. et de toute façon. il se présente en tant qu'infinitif I (avec la tcnninaison -ma). ilusaid. camp. comme en français. se construit sur le partitif plurie1. habiter". "le plus beau" sc dit donc: kôige ilusam (= "de tout/tous plus beau "). de kass) suurem = lion est de chat plus grand Erna paistab tütrest (élat. peu usité. part. tous" et le comparatif.On peut exprimer la même chose avec un élatif : LôvÎ on kassist (élat. LE VERI~E : DISCR~:l~ MAIS EFFICACE Le verbe se distingue du nom par son "comportement" : il exprime l'action dans le temps et comporte des suffixes pronominaux. le pronom enveloppe le verbe: on a d'abord le pronom personnel et. un suffixe pronominal. nombreux" compo rohkem enam "plus. mais heureusement peu nombreuses. on peut s'en passer. davantage". plur. ilusaim" le plus beau". En principe.

"YOUSe vivez pas". pour ce qui vient. Le réel contre le non-réel Les terminaisons pronominales s'imposent donc lorsqu'il s'agit d'une action qui a vraiment lieu ou d'un état qui existe réellement. Et pourquoi compliquer les choses? Occuponsnous d'abord. n C'est bien logique: puisque l'action n'a pas de fondement réel.mina / ma elan "je vis / habite" sina / sa elag. Les fonnes que nous venons de yoir au 9 1 tr~duisent le présent. 2. mais certainementpas la tetminaison -n de la 1èrepersonne. "tu vis / habites" tema / ta elall "iVellevit / habite" meie / me ela~ "nousvivons / habitons" teie / te elaœ "vous vivez / habitez" nemad / nad elam "ils/ellesvivent / habitent" Le suffixe est plus important que le pronom indépendant. On utilise donc le présent aussi pour le futur: ma kirjutan saadikube "j'écris à l'ambassadeur" 60 . on trouvera toujours une solution pour se tirer d'affaire! . il est inutile de se fatiguer à trouver la tenninaison qui conviendrai t. La négation ei détruit toute cette bclle construction. Le temps sans lefutur Cet esprit réaliste du locuteur s'exprime également dans l'organisation du temps verbal. etc. 3. et surtout. On dira: mina elan Pariisis ou elan Pariisis "je vis à Paris" Dans cet exemple. on peut supprimer le pronom mina. etc. Il n'y a pas de fonne spéciale pour le futur.Les tenninaisons tombent et le verbe reste nu : mina / ma . ou est à venir. du moment présent. siDa/ sa tema / ta ei ela I meie / me teie / te nemad / -nad I ei ela "je ne vis pas" "Nous ne vivons pas" "tu ne vis pas".

Les expressions adverbiales sont assez riches pour remplacer cette catégorie verbale. tulnud "étant venu". il n'y a qu'une seule forme pour toutes les personnes. vins.. j'ajouterai homme. ou "l'année prochaine" tuleval aastal. au singulier comme au pluriel: ei elanud "je. la 3ème pers.. 4. Ici. Mais ce qui est curieux. s'exprime par le prétérit reconnaissable à -si-/-i. Prétérit tulin "je venais / vins / suis venu" tulid "tu venais. .. et s'il convient de préciser que je le ferai "demain". quand elle existe: mina / ma elasin "je vivais / vécus / ai vécu" sina / sa elasid "tu vivais / vécus / a vécu" te ma / ta elas "il/elle vivait / vécut / a vécu" meie / me elasime "nous vivions / vécûmes / avons vécu" teie / te elasite "vous viviez / vécûtes / avez vécu" nemad / nad elasid "ils/elles vivaient / vécurent / ont vécu" Comme on le voit.signifie que je suis en train de rédiger cette lettre ou que j'ai J'intention de le faire tout de suite. tu. ou peut-être un peu plus tard. Il en va de même pour le prétérit en -i. prend ses distances par rapport à la 1ère et à la 2ème. . c'est que le verbe se met au participe en -nud : elanud "ayant vécu". es venu(e)" tuli "il/elle venait / vint / est ven u(e)" tulime "nous venions / vînmes / sommes venu(e)s" tulite "vous veniez / vîntes / êtes venu(e/s/es)" tulid "ils/elles venaient / vinrent / sont venu(e)s" La négation. supprime les distinctions pronominales..placé avant la tenninaison pronominale. là encore. .nous ne vivionspas/ ne vécûmespas / n'avons pas vécu" 61 .tout comme dans le présent. Le passé sails éqllivoque Ce qui s'est passé dans le passé. Le verbe tulema "venir" se conjuguera comme suit: Présent tulen "je viens" tuled "tu viens" tuleb "il/elle vient" etc.

Etre et ne pas être Lorsqu'on exp1ique le verbe estonien à un étranger désireux d'apprendre cette langue.. indique la possession. d'un ancien verbe de négation qui fonctionne d'ailleurs toujours en finnois. tu.. d'interrompre l'énumération des temps. 5.. n'est-cc pas? La "popularité" de 0 n découle surtout de son utilisation pour remplacer notre verbe ei tulnud "avoir" dont nous avons déjà parlé au chapitre I <9 3. sing. exception faite de ce petit on à la 3èrne personne du singu1icr et du plurie1." Ce verbe est tout à fait régulier. ne . nous aurons. nous ."je." est la 3ème pers. ne venions pas / ne vînmes pas / ne sommes pas venus" Il est intéressant de savoir que la fonnc ei "no-n. Si l'on doit tout oublier. Si je vous demande: kas teil on korter ? "avez-vous un 62 . . des modes et des fonnes pour attirer son attention sur le verbe olema "être" qui. comme pour tous les autres verbes. que l'on garde au moins en mémoire on "est. souhaitable même. existe.. en raison de son utilisation extrêmement fréquente. cst disponible..non pas." et ei ole "non. il n'yen pas pas. Présent nlina / Ina olen "je suis" sina / sa oled "tu cs" tema / ta on "iI/el1e est" meie / me oleme "nous sommes" teie / te olete "vous êtes" nemad / nad on "ils/cnes sont" Prétérit mina / ma olin "j'étais" sina / sa olid "tu étais" tema / ta oli "il/cHe était" meie / me olime "nous étions" teie / te olite "vous éticz" nemad / nad olid "ils/elles étaient" Avec la négation. à propos des cas locaux).. etc. cela ne l'est pas. dépasse tous les verbes contenus dans un vocabulaire de base. seulement deux formes: Présent ei ole Prétérit ei olmud C'est très simple. Rappelons que 1'adcssif + on. il ~st utile.. etc.

ta"" nad et pour la négation: 1. sa. En voici un exemple avec tahtma "vouloir" : ma taha]illn "je voudrais sa taha]illd "tu voudrais" ta tahaks "il voudrait" me tahak5. avec kui "si" emploie le même schéma dans les deux parties de l'expression: kui ma teaksin. nle 2." ma tahaksin! La marque du conditionnel est -ksi. Vœux et souhaits au "conditionnel" "ah! je voudrais .. une fonne unique: 1. je n'en ai pas" ou "je n'cn ai pas encore" (= n'est pas).. tout comme dans la négation. ce qui donne pour toutes les personnes.. selon les circonstances: on "oui. un souhait.' pronominal étant donné que l'action est non existantc.Ine 2. vous pouvez répondre.ma . ma ... En estonien parlé il est donc courant de supprimer les désinences pronominales.appartement?" (êtes-vous logé ?). te 3. sa. un vœu pieux qui ne se réaliscra probablement jamais. siis Ina ütleksin "si je (le) savais. alors je (le) dirais" Mais dans la plupart des cas. Et là.. le "conditionnel" exprime une intention. ta"" nad } tahaks } ei tahaks 63 . au singulier et au pluriel...à laquelle s'ajoute la désinence pronominale.ite "vous voudricz" nad tahaksid "ils voudraient" Le vrai conditionnel.te 3. 6.ime "nous voudrions" te tahak5. nous tombons à nouveau dans le domaine du non-réel où le locuteur ne ticnt plus à donner le "détai}. Voilà qui simplifie la conversation.ou -ks. j'ai un appartement" (= est) ou ei ole "non.

La littérature. . avec ses deux composants. Bien entendu... il n'y aurait pas de prétérit complet: il est indispensable pour exprimer la négation. Exemples: ma kirjutasin ma ei kirjutanud "j'écrivais / écrivis / ai écrit" "je n'écrivais pas / n'écrivis pas ma tegin ma ei teinud "je faisais / je fis / j'ai fait" "je ne faisais pas / ne fis pas / n'ai pas fail" ma saabun ma ei saabunud arrivais / arrivai "je n'arrivais. il faut d'abord enlever le d fina1. On a supprimé oleks et on ajoute au participe les désinences nécessaires. bon à tout faire Le participe en -nud sert d'abord de fonne verbale.pas / n'arrivai pas "j' / suis arrivé(e)" / ne suis pas arrivé(e)" 64 . on a vraiment envie de supprimer les désinences pronominales. qui n'admet pas facilement les tournures de la langue parlée. a introduit tout récemment une nouvelle forme pour le prétérit du conditionnel qui.Pour exprimer le passé. Sans lui. pour réussir cette opération. parait vraiment très lourde. Le participe en -nud. La tenninaison vocalique rend possible toutes les suffixations: ma tahtnuksin "je voudrais sa tahtnuksid "tu voudrais" ta tahtnuks "il voudrait" me tahtnuksime unous voudrions" te tahtnuksite "vous voudriez" nad tahtnuksid "ils voudraient" Ici. comme nous l'avons vu au 9 4. si les puristes le pennettent - 7. on fait appel au participe en -nud et au verbe olema "être" : ma oleksin tahtnud "j'aurais voulu sa oleksid tahtnud "tu aurais voulu" ta oleks tahtnud "il aurait voulu" me oleksime tahtnud "nous aurions voulu" te oleksite tahtnud "vous auriez voulu" nad oleksid tahtnud "ils auraient voulu" ou simplement oleks tahtnud pour tout le monde.

vous avez le droit de les oublier. on peut se passer de cette classification plutôt compliquée. Selon les grammairiens. Les grammaires. expliquent que le prétérit utilise trois temps: le passé simple kirjutas "(il) écrivait I écrivit" le parfait on kirjutanud "(il) a écrit" le plus-que-parfait oH kirjutanud "(il) avait écrit" En fait. La forme simple du prétérit telle que nous J'avons au 9 4 suffit largement à expliquer une action passée. le) livre" 65 .Comme on le voit. Mais que dire des autres? Le verbe olema "être" suivi du participe en -nud exprime moins un "temps" qu'un état ou une qualification: ta on kirjutanud raanlatu "i} a écrit (un. pératif'. fonnulc qui signi fie un ordre ou un conseil qui aurait dû s'appliquer dans le passé: Nüüd sa kahjatsed orna )ollust. et tallainud rahakott koige rahaga kaduma (lainud participe de minema "aller" = aller dans la perte) "La vieil1e dit qu'elle aurait perdu son porte-monnaie avec tout son argent" Mais du fait que ces utilisations du participe en -nud ne figurent pas dans les graml11airesnonnatives. tableau. (mais) alors tu aurais dû faire attention Une autre utilisation verbale curieuse du partiçipc en nud se trouve dans les récits populaires où se participe se présente comme un prétérit au discours indirect (voir ~ 12. p. chap. ce participe se forme le plus souvent selon l'infinitif en -da / -ta: elada "vivre" elanud hakata "commencer" hakanud oodata "attendre" oodanud Son caractère verba} se manifeste aussi dans des expressions du parler courant où l'on peut le définir comme "prétérit de l'im-. il nous faut nous arrêter un moment sur les "temps composés". Par contre. I). 71-72) : Eit ütles. le suffixe -nud s'attache au radical du verbe qui peut subir quelques modifications dues à la fameuse alternance (v. conditionnées par le système indo-européen. vaadanud siis ette "Maintenant tufi regrettes ta bêtise.

le participe commence à ressembler de plus en plus à une fonne nominalc.a "être".u. et Gén. le participe en -nud peut se transformer en un substantif en -nu: Nom.signifie plutôt qu'il s'agit d'une personne "ayant écrit" un livre. Et si vous voulez en faire un vrai nom qui puisse aussi se décliner. devant le nom à quaHfier : hâsti maganud laps "l'enfant qui a bien dormi" (= ayant bien dormi) vasinud laps "l'enfant fatigué" haige laps "l'enfant malade" Ici. Exemples: laps on hasti maganud (magama "donnir") "l'enfant a bien donni" laps on vasinud (vasima "se fatiguer") "l'enfant est fatigué" laps on haige "l'enfant est malade" Les formes citées peuvent également figurer en position d'épithète.l. 66 . le participe en -nud peut être comparé à des fonnes nominales qui apparaissent dans le même contexte. La forme la plus amusante dans le cas donné est le nominatif pluriel: kukkunud. Il suffira d'enlever le -d final pour obtenir la terminaison vocalique indispensable au bon fonctionnement du système de déclinaison: kes on kukkul!lW (kukkuma "tomber) "qui est tombé ?" kukkuilll tousis üles "celui-qui-était-tombé s'est levé" môôdamineja ulates kukkun..e. ricn ne vous cn empêche.(-le al1atif) kae "le passant tendit la main à la personne qui était tombée" Par conséquent. kukkunu "cclui qui est tombé" Part kukkunul Illat kukkunu~ Iness. kukkunu~ etc. Les fanatiques de l'analyse grammaticale pourront disserter longuement sur cette expression pour savoir s'il s'agit du participe en -nud ou du pluriel d'un dérivé en -nu. Avec le verbe olem.

]e parler courant emploie ici la fonne du présent: 67 . i1 expri- me un ordre ou une prière qui s'adresse à l'interlocuteur. D'une façon générale. Au singu1ier~ on emploie Je verbe nu. un mode qui se singularise par la négation Du fait que nous avons déjà nommé l'impératif~ il est peutêtre temps de parler de ce mode. -gem / -kern se rencontre surtout dans les textes poétiques.8. plur. la négation ne supprime rien. l'alternance complique un peu les choses!) : tulema "venir" tulge "vencz" tule "viens" joonistama "dessiner" joonista "dessinc" joonistage "dessinez" andma "donner" anna Udonne" andke "donnez" ostma "acheter" osta "achète" ostke "achetcz" Ici. auquel on ajoute -ge . elle se met elle-même à se conjuguer: afa tule "ne vicns pas" arge tulge "ne vencz pas" ara Joonista ne dessine pas" arge joonistagge "ne dcssinez pas" ara anna ne donne pas" arge andke "ne donnez pas" ara osta "n'achète pas" arge ostke "n'achetez pas" La 2èrne personne est indispensable dans la conversation courantc. L'impératif. Mais on utilise aussi la 3ème personne en -gu / -ku : tulgu "qu'il vienne" tulgu "qu'ils viennent" afgU tulgu "qu'il ne vienne pas" argu tulgu "qu'ils ne viennent pas" andku "qu'il donne" andku "qu'ils donnent" argu andku "qu'il ne donne pas" argu andku "qu'ils ne donnent pas" La 1ère pers. Au contraire.-ke pour fonner le pluriel (évidemment.

plur. on n'emploiera pas le pronom. la grammaire française utilise le terme verbe impersonnel ("il" étant un sujet apparent).vaatame (vaatama "regarder") "regardons.. c'est l'infinitif qui se manifeste: mine "va" minge "allez" ara mine "ne vas pas" ürge minge "n'allcz pas" ] ère pers. arme lahme4 Quand "il plcut". que l'on e~t obligé de traduire à l'aide de "ça" ou une forme nominale (exemple: Arvo Magi. ou ne veut pas préciser le sujet. En estonien. A noter aussi la fonne populaire pour la négation de la 1ère pcrs. mais à l'impératif.on précisera: sajab vihma "il pleut (= ça tombe de la pluie)" sajab lund "il ncige (= ça tombe de la neige)" sajab rahet "il grêle" sajab tuld ja t6rva "ça jette du feu et de la poix" Dans les textes littéraires. 55 ~ 22). comme dans argem mingen 9. Hiiiitegu "La bonne action". sing. de sadama "tomber" (tout comme en français populaire on dirait "ça tombe".. et lahnle au lieu de la fonne du présent me laheme "nous allons". plur. 4 La négation ara joue un rÔle adverbial important (voir p. Le "ça" du verbe . On a au présent ma lühen "je vais". Mais dans ce cas. : argem qui devient arme.. Et pour savoir ce qui tombe . le participe en -nud donne lüinud. au prétérit ma laksin "j'allais". allons regarder" au lieu de vaadakem Une mention spéciale revient au verbe minema "aller" qui fait tout pour être aussi irrégulier que son équivalent français. dans El lasta elada. on peut touver des passages entiers où sensations et émotions sont exprimées par des verbes à la 3ème pers.car il yale choix . sing. pour exprimer de nombreux phénomènes dont on ne peut. 3ème pers. 68 . 1956). "Il pleut" se dira donc sajab. sing. on peut utiliser la 3ème pers. réservé Pour la à la prose officielle. on a la choix entre mingem. Lund.

recevoir. Le suffixe -kse tombe mais le -d / -t du passi f reste: 69 . on a a priori quelques difficultés à deviner quel suffixe employer avec un verbe donné. Or. ici il n'y a qu'une seule forme que la négation ne peut que raccourcir. on travaille" (= on fait du travail) saadakse (saama "obtenir. devenir") kauba eest saadakse raha "pour la marchandise. on parle la langue suédoise" antakse (andnla "donnerH) siin antakse informatsiooni "ici. on va se coucher (= dormir)" Que se passe-t-il avec la négation ei ? Nous avons vu dans les paragraphes précédents que la négation supprime les désinences pronominales et qu'il ne reste qu'une forme unique pour toutes les personnes.10. Dans ce cas. porter") lehm viiakse turule "on conduit la vache au marché" tehakse (tegema "faire") seal tehakse tô()d "là. on donne des renseignements" minnakse (minema "allerH) kell kümme minnakse magama "à dix heures. EUe enlève -kse que l'on peut considérer par analogie comme une désinence pronominale correspondant à "on" en français. La grammaire lui donne comme fonne de base le participe en -tud (voir 9 suivant). même si on n'en connaît pas l'auteur. et il faut bien désigner un action. Exemples: viiakse (viima "conduire. Le passif-impersonnel tout à fait actif Le pronom "on" n'existe pas en estonien: les pronoms sont personnels ou ne sont pas. le verbe prend une fonne non personnelle en -akse / -dakse / -takse. mais en fait. Toutefois les situations présentent partout des analogies. on reçoit de l'argent" palutakse (paluma "prier") teid palutakse lounale "on vous invite à déjeûner" kôneldakse (kônelema "parler") instituudis koneldakse rootsi keelt "à l'institut.

On y retrouve le signe du prétérit -i-. recevoir. et le -d / -t que l'on identifie comme une marque du passif. Le suffixe -tud stajoute à la racine verbale qui n'est pas toujours tout à fait pareil1e à celle que nous avons vue à propos de la formation du participe en -Dud-.1d. on donne le visa tout de suite" mindi (minema "aUerH) mindi teist teed Hon(y) alIa par (un) autre chemin" 11.. ela1wl mais tegema "faire" teiDJ.Exemples: elama "vivreu elawW. et qui peut fonctionner et comme épithète et comme forme négative du verbe impersonnel. viidi (viima "conduire. IJe participe: passif et..ei viida "on ne transporte pas" ei tehta "on ne fait pas" ei saada "on n'obtient pas ei paluta "on ne prie pastt ei kônelda "on ne parle pas" ei anta "on ne donne pas" ei minda "on ne va pas" La fOnTIedu prétérit se reconnaît au suffixe -di I-ti qui remplace -akse /-dakse /-takse. porter") vang viidi Siberisse "le prisonnier fut transporté en Sibérie" tehti (tegema "faire") aruanne tehti kahe paevaga "le compte rendu fut fait en deux jours" saadi (saama "obtcnir.teh1wl 70 . devenir") katkust saadi lahti "on se débarrassa de la peste" paluti (paluma "prier") paluti Jumalat "on priait Dieu" kôneldi (kônelema "parler") kôneldi kôigest "on parlait de tout" anti (andma "donner") konsulaadis anti viisa kohe "au consulat. négatif ! Le moment est venu de parler du participe en -tud qui ressemble au participe en -nud que nous avons vu en 7.

ajoutée au verbe nu. pour le passi f-impersonnel. et on obtient le -ks du conditionnel: tehaks. par suppression du d final. le participe en -tud ne se décline pas: elatud elu "la vie vécue" elatud elust (élat. Comparez: Présent tehakse "on fail" ei tehta "on ne fait pas" Prétéri t tehti "on faisait" ei tehtud "on ne faisait pas" Ceux qui cherchent les finesses de l'expression peuvent noter que. loetu! 111a1. Aussi. on supprime le e final. on ne sait jamais si celui-ci dit vrai. Exemples: ootama attendre" ootavat tema ootavat last "(il paraît/on dit qu') elle attend un enfant" olema "être tt olevat kassas olevat auk U(ondit qu')il y aurait un trou dans la caisse" 71 . Mais la fonction la plus importante est la négation du prétérit.En position d'épithète. se transformer en substantif: Nom. Faut-il prendre tant de précautions pour rapporter les paroles d'autrui? Bien sûr. loetu "ce qui a été lu" loetu laks rueelest "le lu est sorti de la mémoire" Part.) ne peut pas se réparer" Mais tout comme pour le participe en -nud. C'est tout! - 12. par exemple tehakse "on fait". Cette forme est -vat. il existe aussi un conditionnel que l'on n'utilise que très rarement.) kirjutama "écrire de la vie vécue" seda tehtud Jollust ei paranda "cette bêtise faite (part. il peut se révéler utile de montrer à l'aide d'une forme grammaticale que l'on ne pone pas la responsabilité d'une histoire relatée par d'autres. Pour satisfaire votre curiosité. et Gén. [Je "on dit" oblique. le participe en -tud peut. le voici: on prend la forme du présent. loetu~ etc.

il désigne une action ou un état. 72 . p. : ma lahen teatrisse (illat.Pour le prélérit"on a recours au participe en -nud (v. . Le verbe du dictionnaire: l'infinitif en -ma On l'appelle aussi Infinitif I et on le trouve comme entrée dans les dictionnaires.-~ 7. de pood) "tu vas dans la boutique" sa lahed sisse ostlna "lu vas faire de courses" (= tu vas [dans l'action d'I acheter) L'infinitif en -ma utilise encore quelques autres terminaisons casuel1es : Inessif laulmas "en train de chanter" Elatif laulmast "sorti de l'action de chanter" Abessif laulmata "sans chanter" Quelques exemples: vihm on tulemas (inessifde tulema "venir") "la pluie s'annonce" me tuleme vôimlenlast (élatif de vôimlema "faire de la gymnastique")"nous venons d'une séance de gymnastique" üür on veel maksmata (abessifde maksma "payer") "le loyer n'a pas encore été payé" A noter encore que la littérature actue11cutilise en plus ici le translati f -ks : koormat kandmaks (translatifde kandma "porter") "pour porter la charge" mais cette fonne n'a pas cours dans le jargon de tous les jours. 64) : ta oodanud sadamas terve ôhtu "(on dit qu') il a attendu au port toute la soirée" noorem vend olnud KGB agent "(on dit que le) frère cadet a été un agent du KGB" 13. de teater) "je vais au théâtre" ma lahen laulma "je vais rejoindre la chorale" ou "je vais aux répétitions de chant" (= je vais [dans l'action de] chanter) De même: sa lahed poodi (illat. A quoi peut-il servir? Et bien. c'est-à-dire que l'on peut le considérer comme l'i11atifdu verbe. et surtout l'cntrée en action.

fJes adverbes de lieu Ils seIVcnt à localiser quelque chose et aussi à préciser le sens du mouvement. En estonien. On n'utilise que sa fonne inessive -des.et aussi sa tonne le rapproche du partitif des noms.profession") "je connais le métier" ma oskan tolkida (inf. de tÜÜd"travail") "il veut du travail" ta tahab midagi teha (inf. de vesi "eau") "donne de l'eau" anna Juua (inf. l'infinitif en -ma. comme nous l'avons vu (g 21. II de tôlkima "traduire") "je sais traduire" te voite koike (part. de amet "métier. p. de kôik "tout") "vous pouvez tout" te voite kaskida (inf. II de jooma "venir") "donne à boire" ma oskan ametit (part. II de kaskima "donnerdes ordres") "vous pouvez commander" ta tahab tôod (part. L'ADV":RH~: QUI FACILITEL~:S CHOSES L'adverbe est un mot invariable que l'on adjoint à un autre mot pour en modifier le sens. Exemple: 73 .14. dit-on dans les grammaires. Comparez: anna vett (part. -da et -ta. lauldes "en chantant" (Iaulnla "chanter") joostes "en courant" (jooksma "courir") ~ c. IJ'infinitifen -da ou "cas partitif" On l'appelle aussi Infinitif Il et on y trouve les tenninaisons -a. Et il bien commode d'avoir une seule racine permettant de définir plusieurs situations. Ce sont surtout: 1. 54). Son utilisation . éléments que nous avons déjà rencontrés avec le passif-impersonnel (voir ~ 10). nous avons aussi des adverbes qui se déclinent. Il fonctionne souvent comme un complément d'objet. II de tegema "faire") "il veut faire quelque chose" L'infinitif en -da sc déc1ine moins que son concurrent.

immédiatement" praegu "en ce moment" varsti "bientôt" enne "avant . de ()()I. à ce moment. Les adverbes de telnps Les plus utiles se présentent tous sous une seule forme: nüüd "maintenant" kohl "tout de suite. dans la soirée" ôôsel (var. eile "hier". ~ 17 et 21 (p. surtout l'adessi f. ülehomme "après-demain" (= par-dessus demain)" jülle "de nouveau" hilja "tard" (comparatif: hiljem "plus tard") vara "tôt" (comparatif: varem "plus tôt") kaua "longtemps" (comparatif: kauem "plus longtemps") siis "alors.parast "après"" tüna "aujourd'hui". dans la matinée" paeval (paev "pour") "de jour. ensuite" ükki "tout à coup. pendant la journée" ôhtul (ôhtu "soir") "le soir. 2. homme "demain".siia "vers ici" üles forme réduite de l'illatif siin "ici" üleval adcssif "vers le haut" "en haut" siit ud'ici. üleeile "avant-hier" (= par-dessus hier)" . sortant d'ici" ülevalt ablatif "d'en haut" On a déjà vu d'autres séries aux. 50 et 54). au cours de la nuit" südaoo (süda "cœur") "à minuit" keskpaeval (kesk "mi1ieu") "à midi" 74 . dans la journée. subitement" juba "déjà" Les cas locaux d'utilisation particulièrement fréquente. au soir. au matin. permettent de transfonner en adverbe une foule de substantifs: hon1mikul (hommik "matin") "le matin.ÜÔ"nuit) "pendant la nuit.

etc. B. de meel "opinion. finalement" viimaks (viimane "dernier") "enfin.. etc. II. il faut connaître les suivants: nii. pendant un instant" 3. par terre" et .") "à dessin". sciemment" tasuta (abess. approximativement vâhe "peu" (comparatif: vâhem "moins") palju "beaucoup" (comparatif: enam rohkem "plus") - 5 (s'emploie aussi pour souligner l'affirmation: on küll "oui. il y en a". nônda "ainsi. récompense") "gratis" lihtsalt (lihtne "simple") "simplement" (voir aussi les nombreux dérivés. lui aussi. se rend utile: 16puks (16pp "fin") "enfin. Exemples: meelega (comit. état d'esprit. intention. Ch. Les adverbes de quantité et d'intensité küll "assez"5. volontaircment. apprendre à manier les terminaisons casuellcs. "oui. ka "aussi" veel "encore" liiga "trop" vaga "très" umbes "à peu près.kevadel (kevad "printemps") "au printemps" suvel (suvi Uété) "en été" sügisel (sügis "automne") "en automne" talvel (talv "hiver") "en hiver" Le translatif. de tasu "salairc.) 4..1. Les adverbes de manière Panni ceux-ci. c'est vrai". pikali "allongé. halvasti "mal" ruttu "vite" püsti "debout". 75 . de cette façon" kuidas "comment" hasti "bien". en dernier lieu" korraks (kord "fois") "pour une fois.

c'est très simple: on prend une phrase affinnative ordinaire et on la fait précéder de kas "est-ce que".millise. kes "qui ?". mitme. mais elle n'est pas très fréquente. comme en français.milline "quel.". mille. gén. BONNE RÉPONSE: L 'INll~:RROGA TION Il est important de savoir poser des questions. missuguse . part. À BONN. mida missugune . que]. part.D. kelle. gén.une heure" Kas rong laheb kell üks ? "Est-ce que le train part à une heure?" See hambaarst elab Raekoja taga "Ce dentiste (= médecin de la dent) habite derrière l'Hôtel de Ville" Kas see hambaarst elab Raekoja taga? "Est-ce que le dentiste habite derrière l'Hôte] de Ville ?" L'inversion du sujet-verbe peut être aussi utilisée. Exemples: . que?". de quel genre?.: QU":STION. part. mitut Mitu prantslast on selles grupis ? "Combien y a-t-il de Français dans ce groupe ?" kui palju "combien '1"« palju "beaucoup") Kui palju rahvast tuli kokku ? "Combien de personnes (= de peuple) se sont réunies (= est venu ensemble) '1" kuidas "comment ?" Kuidas laheb? "Comment (ça) va ?" kunas millal "quand?" Millal sa tuled? "Quand viendras-tu ?" - 76 . Formuler une interrogation. on peut avoir besoin de connaître l'horaire des trains ou l'adresse du dentiste le plus proche. keda mis "quoi. etc. gén. missugust . Exemples: Rong lâheb kell üks "Le train part (= va) à. lequel. La particule kas n'est plus nécessaire quand on peut utiliser un mot interrogatif nominal ou adverbial.ant de raconter sa vie. car av. part. gén.millist Missugust varvi sa armastad ? "Quelle (est la) couleur (que) lu aimes ?" mitu "combien ?".

mitte mujal "Il faut vivre ici.Oui.Ei ole "Non (= je ne (le) suis pas)" Kas vesi keeb ? "Est-ce que l'eau bout ?" . non pas ailleurs" Vegetaarlane so()b salatit.Ei kee "Non (= (elle) ne bout pas)" L'affinnation peut être renforcée par la particule küll : Kas tahate sôita Piritale ? . nlitte liha "Le végétarien mange de la salade.Olen "Oui (= je (le) suis)" . kuhu "vers où ?". A noter les expressions comme: 77 - . il ne ment certainement pas" En outre.miks misparast "Pourquoi. kust "d'où ?" Kus on bussipeatus? "Où est l'arrêt d'autobus ?" Kuhu te lahete? "Où allez-vous ?" Kust puhub tuul? "D'où souffle le vent ?" La réponse à une question peut s'exprimer par jah.Je veux bien / Bien sûr je voudrais" Kas professor on praegu kodus ? . mais très souvent.Tahan küll "Voulez-vous faire un tour (= aller) à Pirita ? .On kü)J "Le professeur est-il en ce moment chez lui ?" . pour quelle raison ?" Miks sa nutad? "Pourquoi pleures-tu ?" kus "où ?". que l'on pourrait traduire par "certainement pas" : Ara usu! "Ne (le) crois pas!" Ara usu nlitte! "Ne crois surtout pas!" Tema ei valeta. mitte. pas de la viande" Mitte rend de grands services dans les domaines adverbial et pronominal. mitte ei valeta "11ne ment pas. on répète les mots contenu~ dans l'interrogation: Kas oled valmis? "Es-tu prêt ?" . la particule mitte se rencontre auprès des éléments nominaux: Elama peab siin.Keeb "Oui (= (elle) bout)" . jaa "oui" ou par ei "non". il y est" La négation a un auxi1iaire puissant.

on peut encore entendre des phrases comme: isa ema Hiksid tÜÜle "le père (et) la mère partirent au travail " Aujourd'hui. Et si on leur avait parlé de langues à subjonctif.: R~:S. le locuteur peut y glisser des mots tels que: vist "peut-êtrc" (-- vôibolla) küllap "probablement" nagu "comme.:RVf: AUX LITTf:RAIRES La coordination et la subordination constituent pour l'estonien un héritage indo-européen. ils auraient probablement appelé au secours! 1. La coordillatioll silnple et moills simple On juxtaposait les phrases et les locuteurs comprenaient l'essentie1.L":S CONJONCl'IONS : UN CASSE-TÊ~r. on dit en général: isa ja ema "le père et la mère" ou ma laksin kirjutasin orna nime registrisse "j'y suis allé pour écrire (= j'allais écrivais) mon nom sur le registre. Les anciens Finnois ne se tourmentaient pas pour savoir comment joindre plusieurs propositions ou subordonner une proposition à une autre. on peut aussi dire: nla laksin ja kirjutasin.mitte sugugi "pas du tout" mitte kunagi "jamais" mitte kuskil "nulle part" mitte kuidagi "en aucune façon" mitte keegi "personne" mitte midagi "ricn du tout" Pour atténuer la force de ses propos.qui en général est toujours plus compliqué que le texte courant gênent les esthètes. En estonien. Comme les ja trop nombreux dans un tcxte littéraire . la bonne littérature essaie d'introduire de la - 78 . comme si" peaaegu "presque" J4:. Evidemment.

variété avec la copule ning qui doit par moment remplacer ja. (si tu) ne viens pas.ehk / vôi "ou" proposent un choix. nous nous débrouillerons" Les interrogatifs peuvent se "subordonner" par eux-mêmes: Erna küsib. Il est donc utile de connaître ce mot. millal kassa on avatud "Je vcux savoir quand la caisse est ouverte" La conjonction de subordination la plus fréquente est et "que". OJeks raha. Raadio teatab. on la remplacerait par deux points et des gui11emets: 79 .aga / kuid "mais" constituent une autre paire de variantes. saame hakkama "(si tu) viens. La subordination se passe dans la pensée du locuteur La subordination sans conjonctions subordinatives ressemble à la coordination: on peut juxtaposer plusieurs propositions. mais ce n'est pas la peine de s'en servir dans la conversation quotidienne. Vous pouvez utiliser celle qui vous plaît. ni demain" . (on pourait) achctcr (une) bicyclette" Tuled. et pühapaev tuleb vihmaoe "La radio annonce que le dimanche sera pluvieux" Cette conjonction peut aussi introduire unc citation. on tore. Mais ici il faut bien distinguer entre les tcrmes dc valeur égale et les notions qui s'opposcnt. kas sa oled juba kohvi joonud "Maman demande si tu as déjà eu (= bu) (ton) café" Ma tahao teada. . ei tule. (c')est bien. Exemples: vegetaarJane ehk taimetoitJane "végétarien ou celui qui se nourrit de plantes" rahakott vôi elu! "le porte-monnaie ou la vic!" 2. dans un texte 1ittérairc. La négation remplace la copule ja par ega : ma ei suitseta ega joo(viina) "je ne fume pas et je ne bois pas (d'eau-de-vie)" ma ei vaata vasemale ega paremale "je ne regarde (ni) à gauche ni à droite" ei tana ega homme "ni aujourd'hui. ostaks jalgratta "(S'il y) avait de l'argent.

et kas harral on prantsuse kodakondsus "Le fonctionnaire demande si Monsieur a la citoyenneté française" (= . kui vihma ei tule "La terre est sèche quand la pluic ne vicnt pas" Laev oHJuba lainud. demande que: "est-cc que Monsieur a la citoyenneté française ?) Panni les autres éléments subordinatifs. vous pourrez étudier les grammaires détainées et savantes dont vous trouverez quelques références dans la partie bibliographique de cet ouvrage. quand.- Ametnik küsib. 80 . il faut signaler: kui "si.sest "car" Olen ônnelik sest elu on huvitav "Je suis heureux car la vie est intéressante" - - sest et "puisque. kui Ine sadamasse jôudsime "Le bateau était déjà parti lorsque nous sommes arrivés au port" .. Le jour où vous voudrez en savoir plus.. parce que" selleparast et "parce que" Ces quelques élélTIentscourants devraient vous permettre de communiquer avec les Estoniens que vos rencontrerez. lorsque" Oota. kui tahad "Attends si tu veux" Maa on kuiv.

haine". tema "eBe. viha "colère.Ja base lexicale "VraiI11ellt" estonienne Avant dc chcrchcr lcs mots qui vicnnent d'ailleurs. qui ont probablement été bien cOInpris par les Inda-européens. on peut parler de soi. être installé". Les nOfns tels que vesi "eau". soon "veine". on croit reconnaître des formes qui permettent de supposer qu'il y a plusieurs millénaires. vedama "traîner. on trouve Les ]Jronoms : mina "moi. Les adverbes: nii "ainsi". je". murdma "casser. nilni "nom". Inis "quoi". lorsque". On remarque qu'avec ces quelques mots. Mais la méthode la plus simple pour enrichir son vocabulaire. kes "qui". J.punun13 tttresser". palju "beaucoup" . J.II. Df4:L'EXT~:RIEUR : LES EMPRUNTS La vie change. restant". lilnite". sina "toi. son origine. l11üünla "vendre". FORMATION DU VOCABULAIRE A. L'histoire des emprunts reflète bien la nature des contacts avec J'étranger. laas "grande forêt". les peuples ouraliens et les Indo-européens parlaient plus ou moins la même langue. dire son nom. il". piir "frontière. kui "quand. pelganla ttcraindre". L'évolution générale impose de nouvcl1cs notions pour lesquelles il faudra trouver de nouveaux noms à panir des "matériaux" existants. para "arrière. tu". poser des questions sur l'identité de l'autre et parler affaires. il ~st intéressant dc voir qucls sont les éléInents du vocabulaire que 81 . tooma "apportertt. Parmi ces mots. c'est de puiser des éléments dans la langue des voisins. parmi les mots les plus anciens du vocabulaire estonien. pada "chaudron". nenlad "clIcs/ils". La façon de parler change avec le temps. rOlnprett. Selon certains linguistes. Lirer". Les verbes: asunla "se trouver.

udu "brouillard". veri "sang" . auk "trou". 82 . c) La nature. etc. pea "tête". kops "poumon". vihln "pluie".). isa "père". etc. tuul "vent". pime "ténèbres". kasi "main". Ils sont nombreux. sadama "tomber (eau. mois". parn "tHleul". sôrm "doigt". laps "enfant". higi "sueur". kivi "pierre". très parfumée qui pousse dans les marécages des régions du nord . aur uvapeur". kapp "patte". keel "langue". tiib ttaile". sulg "plume". cime". kuu "lune. kukal "nuque". mets "forêt". a) les parties du corps (et les termes qui s'y rapportent) aju "cerveau". süda "cœur". - b) Les sexes et les relations de parenté inimene "être humain". jalg "pied". suu "bouche". seen "champignon". Presque tous les arbres: kadakas "genévrier". maa ttterre. kask "bouleau". murakas "chamaemorus (baie jaune. taim "plante". taht "étoile". selg "dos". pohlad "airelles". haud "tombe". soe "chaud". rind "poitrine". Les plantes: juur "racine". en voici quelques exemples. noisette". jarv "lac". sade "étincelle". piim "lait".finnois: suomuuraintt. nokk ttbec". silm "œil". oks "branche". kuusk "sapin". mah) "jus". ôde "sœur". ema "mère". pays". poeg "fils". rasv "graisse". jôgi "fleuve. juuksed "cheveux". süsi "charbon".l'on peut considérer comme authentiquement estoniens. et particulièrement dans le domaine animal: saba hand "queue". kôrv "oreille". leht "feuille". magi "montagne". liiv "sable". tamm "chêne. külg "côté". neid "jeune fille". latv "sommet. etc. ilm "temps (météoro!. le domaine des plantes ei des animaux La nature et les phénomènes naturels: allikas "source". nina "nez". vend'" veli "frère". maasikas "fraise". les phénomènes naturels. etc. nahk "peau". lumi "neige". pahkel "noix. chair". k6ht "estomac". külm "froid". huuled "lèvres'" ihu "corps. naine "femme". oun "pomme". maks "foie". tuli "feu". rivière". mari "baie". etc. mees "homme". neige)". jââ "glace".

sale". 16hkuma "démolir". p61etalna "brûler". viskaJl1a "jeter". nlanginla "jouer". haal "voix". battre". noor "jeune". etc. nlust "noir. rooln "joie". madu "serpent". otsima "chercher". jooma "boire" jaama "rester". rebane"rcnard". connaître". vôtll1a "prendre". entraîner". fonctionner" liikuma "se mouvoir". hüda "détresse. kurg "cigogne". surm "mort". parole". f) Mots relatifs aux qualités et aux relations iga "chaque. kass "chat". looma "créer". kiisk "grémine (petite perche)". see "ce. v6ima "pouvoir". pesenla "laver". andma "donner". minema "aner". etc. d) Les termes les plus scourants ayant trait au domaine de la psychologie elama "vivre".Les animaux: hiir "souris". besoin". . kaduma "disparaître". saama "obtenir. . e) Les actions physiques ajama "pousser". kâima "marcher. ceci". algama "commencer". tahtnla "vouloir". kajakas "mouettet!. nalg "faim". mure "souci". haug "brochet". haige "malade". . magama "dormir". kuulma "entendre". teie "vous". amblik "araignée". devenir". karbes "mouche". olema "être". etc. ootall1a "attendre". to6 "travail". etc. kaevama "creuser". kutsuma "inviter". vares "corneilleu. koer "chien". tundlna "sentir. naerma "rire". tapma "tuer". 160ma "frapper. nali "plaisanterie". etc. eksinla "errer". Poissons kala "poissont!. etc. Hu "beauté". ahven "perche". etc. sarg "gardon". Insectes kirp "puce". sona "mot. nagema "yoir". souffle". rikkuma "abîmer". tulema "yenir". istunla "être assis". koi "tnite". vedama "tirer. 83 . seisl11a "se tenir debout". soovinla "souhaiter". sooma "manger". janes "lièvre". hing "âme. siin "ici". Oiseaux lind "oiseau". seal "là". misère. viga "défaut". tegema "faire". chacune". kaua "longtclnps". toollla "apporter".

saUD "sauna. vôô "ceinture". kôrts "taverne". sepp "forgeron". süütama "allumer". etc. botte. aitama aider". . multico1ore".etc. kirju "bigarré. sexe". teras "acier". Déplacements juhtima "conduire". pada "chaudron". lugema "lire. compter" . long "fil". talu "ferme". jahu "farine". rahvas "peuple". hull" fou". ou "cour". sôrmus "bague".g) Les notions culturelles qui montrent comment les Estoniens ont vécu avant de rencontrer leurs voisins indo-européens Habitat et vie de tous lesjours . koorem "charge". kuduma "tisser. vôôras "étranger". sugu "race. cuir". tricotèr". suusad "ski". Agriculture et élevage aed "jardin". nahk "peau. ménage" (abi "aide" + elu "vie"). mois "maison éloignée du village". lehnl "vache". hind "prix". külvama "semer". kallis "cher". kodu "foyer. nuga "couteau". teem "bouillon". onu "oncle". k6is "corde". Eléments de parure. le chez-soi". ôled "pai11e". faisceau". pool "demi". omblema "coudre". küla "village". rada "sentier. nombre".maksnla "payer". kimp "liasse. vêtements kingad "souliers". chemin". pang "seau". au "honneur". voodi "lit".t famille. plus tard "château ou manoir de la noblesse balte". nisu "froment". -knnd suffixe désignant un rassemblement. ori "esclave". un grou84 . etc. laev "navire t1. vask "cuivre". hübi "honte".hobune "cheval". siga "cochon". uks "porte". ratsutama "al1er à cheval". kiitma "louer". lesk "veuf'. Métaux et minéraux hôbe "argent". Travail et outils ketrama "filer". étuve". kündma "labourer". etc. etc. mesures arv "chiffre. corsage". korjama "ramasser". tee "route. vikat "faux". nlüün13 "vendre". chemin". hall "berceau". etc. linn et linnus "ville. château-fort. sool "sel". oppidum". Commerce. kaised "manches. kade "envieux. katus "toit". jaloux". etc. Vie communautaire abielu "mariage.

-C. etc. komme "usage". teretama '''saluer''. nôu "conseil". de savoir s'il s'agit de l'indoeuropéen ancien ou de l'indo-iranien que l'on parlait en Europe du sud-est vers 1000-2500 ans avoJ. il est évidemment di fficiJe de déterminer l'origine exacte d'un mot. vasar "marteau" koll "fantôme". mesilane "abeille". J. Mais ce qui est intéressant. Etnprunts aux Indo-européens Comme on le voit. ida "cst". paike "soleil". tôsi "vrai". uskuma "croire". lootma "espérer". kiruma "jurer". ôhtu "soir". vale "faux". Points cardinaux edel "sud-ouest". l'indo-européen y ajoute seitse "sept". Temps aasta "année". crainte". teadma "savoir". inle "miracle". A cette distance. il est possible de se débrouiller dans la vie de tous les jours.. palk "salaire". etc. lôuna "sud". etc. üheksa "neuf (1 ôté de 10)" et sada "cent". onn "bonheur". notammen~ aux Indo-Européens avec lesquels les Finno-Ougriens avaient déjà repris contact trois mille ans av. paluma "prier". laulma "chanter". Les emprunts les plus anciens sont au nombre de plusieurs dizaines. c'est l'élaboration de la numération actuelle: si le vocabulaire d'origine permettait de compter jusqu'à 6. kosjad "fiançailles". mesi "miel". paev "jour". sôda "guerre". kevad "printernps". kummitus "apparition". pidu "fête". avec ce vocabulaire de base. 2. rahu "paix". kagu "sud-est". noid "sorcier". aeg "temps". vôlg "dette". fond".pernent.-C. Terminologie religieuse hirm "peur. laas "ouest". kestma "durer". ôô "nuit". 85 . kaheksa "huit (2 ôté de 10)". Mais il est maintenant intéressant de voir ce qui a été emprunté aux peuples voisins. On y trouve des termes très variés tels que sarv "come". jumal "dieu". ou encore du groupe des langues iraniennes auquel appartiennent le scythe et la langue des Ossètes que l'on parle encore aujourd'hui dans le Caucase. tanu -"remerciement". püha "sacré. luule "poésie". etc. pohi "nord. saint". petma "tromper".

3. 4. hein "foin". etc. ors "perchoi rIt. hernes "petit pois". A noter l'adverbe veel "encore". etc. talgud "travail fait ensemble. peuple apparenté". J. et le prussien anciens vers le milieu du dernier millénaire av. El1lprullts aux lallgues gerl1lalliques Le dernier siècle av. vahk "écrevisse". pitoyable". lahja "maigre". morsja "fiancée. uba "haricot". a mis les ancêtres des Estoniens en contact avec les peuples germaniques et les emprunts aux langues germaniques les plus anciens se trouvent dans toutes les langues finnoises de la Baltique. Corps humain hammas "dent". tühi "vide". etc. ratas "roue". kurt laisk "paresseux". celle des emprunts aux Baltes qui se sont faits à travers le letton. regi "traîneau". loug "menton". luud "balai". Mais on les chercheraient en vain dans les langues finnoises de la Volga qui ont reçu des emprunts baltes. taevas "ciel". oinas "bouc". "sourd".-C. kael "cou". Animaux angerjas "anguille". On en compte plus de deux cents. hani "oie". lohe "saumon". Qualificatifs hale "craintif. Un numéral: tuhat "mille" Objets divers kirves "hache". karv "poil". jeune mariée". Il est évident que ces influences gennaniques ne provenaient pas de la même source: il y eut des élements 86 . et qui se termine par une fête". avec les voisins. Emprunts aux Baltes L'évolution devient encore plus intéressante avec la couche suivante des emprunts anciens. Nous ne citerons que les plus courants Nature meri "mer". harg "taureau". le lituanien.-C. kübar "chapeau". seeme "semence". J. sôber "ami". etc. Famille hôim "tribu. etc. etc. triste.

rivage. küla "village". varas "voleur". etc.gothiques. riid "querel1e". ader "charrue". kana "poule". lammas "mouton". rand "fer". scandinaves. Economie et vie quotidienne laupaev "samedi". kaer "ayoine". aimé". Auraient-ils fabriqué ensemble de la bière et du cidre? A noter que ces Bolgars étaient les ancêtres des Tchouvaches et des Bulgares actuels. muid "terre. rukis "seigle". - 6. etc. kirik "église". etc. etc. plomb". kaup "marchandise. arm "cicatrice". emprunt". kiusama "chercher noise. commerce". Venemaa "Russie". laen "prêt. tuba "chambre". moôt "mesure". rikas "riche". plage". Parmi ces emprunts anciens aux langues germaniques on trouve les tennes ci-après: Nature rand" grève. leib "pain". notamment avec les Bolgars qui vivaient entre le VIle et le XIIIe siècle dans la région de la Volga ont apporté aux langues finnoises de la Baltique des termes comme humai "houblon". embêter. noel" aiguille" . kaunis "joli". pôld "champ". fortement slavisés. lukk "serrure". Le vocabulaire emprunté tardivement La vie des Estoniens séparés des autres famiJ1cs finnoises a duré plusieurs millénaires. Vie sociale eit "vieil1e femme". 5. piiga "jeune fille. kell "horloge". luba "pennission". juust "fromage". kuld "or". küünal "bougie". joulud "Noël". courtois". tina "étain. persécuter". mook "épée'\ oael "clou". kuningas "roi". Des emprunts turco-tatars ? Quelques chercheurs pensent que les relations commerciales que les Vepses entretenaient avec des peuples turco-tatars. tarvitama "utiliser". oun ubin "pomme". servante". vara "trésor". viisakas "poli. sol". raha "monnaie". armas"sympathique. II n'est donc pas étonnant de constater que le peuple a glané des expressions par-ci par là qui font 87 .

b) Les emprunts à l'allernand Depuis le XIIIesiècle. et malgré les écoles et la littérature importées 88 . etc. groupe". rool "volant". rist "croix". kapsas "chou". etc. pirukas "pctit pâté". rood "compagnic". paysan sans terre". sirp "faucille". etc. pops "pauvre paysan. voli "licence. ristima "baptiser". 'C'est ainsi que l'on trouve: pagan "païen". turg "marché". kasukas "manteau de fourrure". Plus tard encorc. rubla "rouble". pHit "cuisinière".elc. on arrive à toucher tous les domaines de la vie quotidienne: Vie sociale jaam "station. sundima "forcer. etc. Economie domestique kastrul "casserole". tikkuma "essayer de s'infiltrer. sibul "oignon". étape". loubard". les Allemands font partie de la population de l'Estonic. nadal "semaine". nlajakas "phare". d'assai11ir. venus du sud au cours du premier millénaire. Outils et construction aken "fenêtre". lusikas "cuillcr". polk "régitllcnt". Avec les couches ultérieures des emprunts russes. Vie militaire kasarnl "caserne". saan "traîneau. tiriu13 "tirer avcc cffort". raamat "livre". etc. tassiJna "porter qqch.maintenant partie du vocabulaire courant mais ne figurent pas dans la langue de leurs cousins.". droit. Il est intéressant de constater d'abord une terminologie religieuse qui prouve que les Estoniens ont été en contact avec les chrétiens russes bien avant les missionnaires (et colonisateurs) allemands au XIIIe siècle. pasatski "voyou. pouvoir". suli "escroc". kama "farine grillée de céréales et de petits pois (qui se mangc avec du lait caillé)". de lourd". vaba "libre". langue considérée camIlle officielle jusqu'au XVIe siècle. varav "portail". kamp "bande. a) Les emprunts au russe Ils se sont produits avec l'arrivée des Slaves. papp "pope". tubli "vaillant". kopikas "kopek". contraindre". Les prcll1iers colonisateurs venaient des régions de l'Allemagne du nord où l'on parlait le bas-allcmand. saabas "bottc".

nôôp "bouton". november. aprill. krae "col". juuni. maalima "peindre". etc. korsten "cheminée". müts "bonnet". torturer". raekoda "hôtel de ville". tôlk "interprète". mai. etc. laat "foire. pood "boutique.en supplément . klooster "couvent. oli "huile". il convient de se rappeler que toute la vie culturelle et sociale a été profondément marquée par les colons: amet "métier. pliiats "crayon". les outils ont importé les mots: hoov "cour". kaal "balance. jaht "chasse". preili "mademoiselle ("monsieur" et "l11adame" viendront avec les Suédois)". le mobilier. compagnie". pott "pot". Ensuite. mur". etc. luurama "épier". lips "cravate". veebruar. üür "loyer". kink "cadeau". Pour le corps et l'habillement. 89 . seep "savon". kelder "cave". laDlp "lampe". selts "association. etc. kunst "art". on trouve beaucoup de détails qui . ingel "ange".parlaient un dialecte fortement coloré par la phonétique bas-allemande. marts. et . piiskop "évêque".d'Allemagne. Il y a tout d'abord kalender "calendrier" et tous les mois de l'année: jaanuar. L'alimentation comporte quelques éléments de base tels que: kartul "pommç de terre".peuvent intéresser surtout le citadin :jakk "veste". marché". pink "banc". lnüür "muraille. august. juuli. kool "école". les Allemands baltes -la noblesse et la bourgeoisie . pipar "poivre".un jour de la semaine. kôrvits "potiron". munk "moine". redis "radis". paber "papier". miroir". On compte environ mille mots considérés comme "allemands" même si leur origine réelle est latine ou grecque. débarras". poids". hütt "cabane". pann "poêle à frire". detsember. kuur "grange. naaber "voisin". lint "ruban". Ina drus "matelot". profession". piinama "tourmenter. monastère". parOl "levure". kaarid "ciseaux'!" kÜ()k "cuisine". suhkur "sucre". peegel "glace. boîte". La maison. mood "mode". kast "caisse. muret. kantsel "chaire". important pour le Carême: reede "vendredi" . oktoober. september. koster "sacristain". magasin". mark "signe". riiul "étagère".

lovi "lion". antialcoolique". pastlad "mocassins de paysan". que peu de choses: kauss "écuelle". nuuksuma "sangloter". etc.Quelques termes de la vie militaire: kants "forteresse". A noter aussi quelques particules: fait". idiot" !). etc. On note plusieurs cas troublants sur lesquels les linguistes n'osent pas se prononcer avec certitude. Par exemple. karske "chaste. connu dans toutes les -langues finnoises de la Baltique. Les noms d'animaux sont relativement peu empruntés: heeringas "hareng". quel chameau!" a certainement pour 1 S'agit-il d'un emprunt finnois de la Baltique? finnois au letton ou d'un emprunt letton au 90 . kits "chèvre". pardik "singe. etc. piik "lance". hunt "loup". ja "et". pour l'estonien commun. etc. région très riche de l'Estonie du sud" (un Mulk a toujours été fier de l'être. la fonnule ah sa sunnik qui équivaut à peu près à l'expression française "oh. just "justement". se traduit en letton par mija 1 . kiiver "casque". habillé drôlement (à l'origine "hanséatique" c'est-à-dire imitant les Hanséates)". mait utilisé uniquement dans le juron ah sa mait!. escroc. lahing "bataille". etc. larron". ropp "ordurier". püss "fusil". varske "frais". takk "étalon". individu bizarre se rapproche du letton përti~is "singe" . liiderlik "immoral". mulk "habitant de Mulgimaa. Il ne reste. tout à c) Les emprunts au letton Ils sont au nombre d'environ cinquante et on les rencontre surtout dans les dialcctes parlés au sud. maja "maison". hoopis "plutôt. kelm "filou. Quelques qualificatifs sont culturellement intéressants: (h)antsakas "ridicuJe. affecté. éventuellement traduisible par "diantre!" poulTait venir du letton maita "charogne" . eesti "estonien" (les Estoniens se désignaient eux-mêmes par le terme maa rahvas "peuple du pays"). kuut "niche (à chien)". mais il a oublié que mull~is en letton signifie "imbécile. tuvi "pigeon".

point de repère le suns "chien" letton. kratt dans la mythologie: "génie qui ramasse des trésors pour son maître". en effet. il faut dans certains cas renoncer à séparer ces emprunts des emprunts à l'allemand. reisima "voyager". tels que: barra "seigneur. pour ce qui est des emprunts au suédois en général. d'administration". on compte environ deux cent cinquante mots d'origine scandinave. kann "pot". pagar "boulanger". La langue suédoise a évidemment laissé ses traces et à l'heure actuelle. raim 91 . spectre. on trouve des mots employés surtout dans les dialectes (bon nombre de tennes relatifs à la mer et à la navigation) mais aussi des termes très courants dans le parler des locuteurs urbains. Les Lettons sont assez proches pour pouvoir échanger avec eux des injures. tubakas "tabac". Nous avons déjà parlé des contacts qui ont eu lieu au temps des Vikings. Rootsi "Suède". taldrik "assiettett. proua "madame". pung "portemonnaieu. D'autre part. dont on ne sait toujours pas s'ils sont anciens ou modernes étant donné que les limites entre le scandinave ancien et le suédois ne sont pas toujours claires. revenant". d) Les emprunts au suédois Les Suédois ont toujours joué un rôle important dans l'évolution de la culture estonienne. kelk "luge". plika "adolescente. Il est connu que les termes péjoratifs sont toujours utilisés pour insulter les voisins. riik "Etat". paat "bateau". esprit des eaux". kroonu "d'Etat. Parmi ces emprunts. sark "chemise". pochette". vang "prisonnier". tont "fantôme. solk treau sale". nâkk "ondine. tasku "poche. kepp "bâton". jeune fille". monsieur". il est possible qu'ils aient été véhiculés par les populations suédoises des îles estoniennes et de la côte occ~dentale. il ne faut pas non plus oublier la colonisation suédoise aux XVIe et XVIIe siècles qui a donné naissance à l'université de Tartu fondée par Gustave II Adolphe en 1632. le suédois contient lui aussi beaucoup d'éléments bas-allemands et on ne peut pas toujours vérifier par quel chemin un mot bas-allemand est arrivé en Estonie. En tous cas. par la langue parlée en Suède ou peut-être aussi par les dialectes suédois de Finlande.

infirme" qui vient du latin sanctus "saint. d'origine hébraïque). Patmi les mots introduits à cette époque. donc celui qui jette un sort. adru "varech. kohtlema "traiter (bien ou mal)" . Il est toutefois curieux de noter des mots comme sant "mendiant. telles que le vote et l'ingrien. ennustama "prédire". Le projet était en partie utopique et la langue clIc-même a effe.e gouvernantes. se dévouer". Et les jeunes filles françaises que 1'on employait dans les grandes familles comm. nurses ou éducatrices. aine "matière". f) Les dialectes et les petites langues finnoises les plus proches.ctué un tri: la plupart des termes proposés par Aavîk n'ont jamais été adoptés par le locuteur moyen. pank "falaise". et la langue littéraire comporte une foule de mots empruntés à cette langue sœur. Les emprunts ont envahi le lexique. s'intéresser à". loobulna "renoncer à".de Johannes Aavik dans les années trente. harrastama "cu]tiver. lohutalna "consoler". à l'origine. La traduction de la Bible a fait connaître le mot pour "autruche" jaanalind ("oiseau de jaana". quémander avec insistance". Les Tsiganes ont donné le verbe manguma "demander. g) Le finnois a passionné les intellectuels depuis la fin du XIXe siècle. huvi "intérêt. ont également fourni quelques éléments linguistiques qui n'ont toutefois pas cours ep estonien commun. etc. qui avait pour but de compléter et d' "e~ropéaniser" le vocabulaire existant et aussi de créer des fonnes parallèles esthétiquement supérieures à celles qui s'employaient dans le parler populaire. et sorts" sorcier" dérivé de sors "sort". mugav 92 . sacré" et qui. misérable. kiinduma "s'attacher à. agul "faubourg. désignait un moine mendiant.estonien surtout au temps de la réforme linguistique le "renouveau de la langue" . on peut citer surtout: aade "idéa]". e) Les autres langues n'ont laissé que peu de traces dans le parler courant."petit hareng de la Baltique". Toutefois. curiosité". banlieue". ont laissé quelques verbes comme kus'sutama (de "coucher") "endormir par une mélodie" et tut'tu minema "se coucher" (= aller tut'tu "faire dodo"). il en reste suffisamment pour pouvoir dire que cette réforme a laissé son empreinte sur l'estonien actuel.

il n'y a pas de difficulté. suhe "rapport. Par exemple 3inus "unique" donne à l'ablatif ainsalt et. sektarism. avec un peu d'astuce. commun à tous les Occidentaux ? Ici. idealist.ou plutôt sur la langue! En estonien aussi on parle de demokraatia. laip "cadavre". politique. on peut allègrement emprunter et adapter tout ce qui tombe sous la main . se battre") 93 . Mais les mots peuvent avoir plusieurs racines et les fonnes utilisées ici ne sont pas aussi régulières que celles de la déclinaison. etc. a) Les noms Les acteurs -ja personne (ou appareil) qui agit. etc. scientifique. reetma "trahir". solvama"offenser. nautima "jouir de". etc. par conséquent."commode. korruptSÎoon. Pour ne pas encom brer ce chapitre avec les procédés de fonnation qui sont compliqués et. suund "direction". IJa dérivatioll C'est un procédé commode qui pennet. üllatus "surprise". proletariaat. 3inult "seulement". DE L'IN1'f:RI~:UR : Df:RIV A'fI()N. combiné avec le suffixe adverbial -It. COMPOSITION I. relation". Et la perspektiiv d'être obHgé de les traduire ne pose aucun probleem! IJ. agréable". blesser". La langue propose ici un certain nombre de suffixes ou d'infixes que l'on ajoute à ]a racine du mot que l'on veut modifier. n1üüja "vendeur" « mÜÜlna "vendre") ôpetaja "professeur" « ôpeta~a « "enseigner") 11100t111a "lTIeSU rer") l11ôôtj a "apparei I de mesure 11 « vôitleja "combattant" voitlema "combattre. h) Et le vocabulaire international. difficiles à utiliser pour quelqu'un qui n'a pas pour but de devenir linguiste. nous notons seulement les suffixes les plus courants en les H}ustrant de quelques exemples qui pennettront de comprendre des fonnes semblables. de fabriquer plusieurs mots nouveaux à partir d'un seul.

livre d'école" « ôppima "apprendre") -nu v.-ur2 un professionnel. la vieillesse n'est pas une activité! Ceci montre qu'cn matière de dérivation. I. participe en -nud (chap. à une nationalité. on cssaie de rClnplacer le terme vana "vieux. Or. tout le monde peut se tromper! 3 Rare el un peu snob.un appareil sOdur "soldat. assistant" « abi "aide") pulmaline "invité aux noces" « PUhl1"noce") ôpik "manuel. sportlane "sportif' eestlane "estonien" « sport "sport") mesilane "abeille « mesi "miel") -nna personne féminine müüjanna "vendeuse" eestlanna "estonienne" sôbranna "amie" « sober "ami") -tar3 personne féminine poolatar "Polonaise" kaunitar "belle fell1me"« kaunis "joli") -line en principe. Le verbe) 2 Actuellcment. Par exemple: vürst "prince" aurait pour femme vürstin na "princesse" el pour fille vürstitar. guerrier" « sOda"guerre") vedur "locomotive" « vedama "tirer") -nik profession ou une fonction stable kunstnik "artiste" (< kunst "art") lihunik "boucher" « liha "chair") vesinik "hydrogène" « vesi "eau") -lane appartenance à un groupe. etc. vieillard" par le néologislne vanur. 94 . occupation passagère . Les grammairiens font des distinctions qui échappent quelquefois au commun des mortels. à une espèce. tüôline "ouvriertf « too "travail") -ik surtout une personne isik "personne" « ise "soi-même") saadik "ambassadeur" « saatma "envoyer") abiline "aide.

arrogant") julgus "couragett « julge "courageux") pikkus "longueur" « pikk "long") haigus ttrnaladie" « haige "malade") 95 . I. résultat. état t()estama "prouvertt) supplément" « taiendama Les qualités et les défauts ülbus "arrogance" « ülbe "orgueilleux. résultat d'une action seadus "loi" « seadma "poser. "com pléter") -us qua1i té. ou le produit loeng "cours. colis" « saatma "envoyer") -e action. traîté. disposer") vôitlus "combat" « vôitlelna "se battre") harjumus "habitude" « harjuma "s'habituer à") kurbus "tristesse" « kurb "triste") -is résultat concret d'une action küpsis "pâtisserie" « küpsetama "faire cuire") saadetis "envoi. conférence" « lugema "lire") leping "contrat.piqûre" « süstima "injecter") muretsemine "inquiétude. souci" « muretsema "se soucier") -us activité.ordonner. moyen hüpe "saut" « hüppama "sauter") palve ttprière" « palvetama ttdire des prières") kôide "volume" « kÜitma "relier") -ng action unique.-tu v. Le verbe) Les actions et les moyens -mine activité joomine "action de boire" « jooma "boire") süstimine "injection. participe en -tud (chap. pacte" « leppima "se reconcilier") toodang "production" « « tootma "produire") -nd produit de l'action tôend "preuve" taiend "complément.

boueux" « pori "boue") frangine" à un franc" « frank" franc") siinne "d'ici. mesure. présent" « siin "ici") -line possession ou appartenance tehniline "technique" ideoloogiline "idéologique" kôrvaline "marginal" «. karjane "berger". -line et -lik se confondent souvent. vitre") mustjas "noirâtre" « must "noir") Les suffixes pour les lieux et les groupements -la lieu haigla "hôpital" « haige "malade") ujuta "établissement de bain.") -lik5 similitude. abondance. piscine" vangla "prison" « vang "prisonnier") « ujuma "nager") 4 Le suffixe adjectival le plus courant. profusion andekas "doué" « anne "don") naljakas "drôle.-adv. 96 . A noter qu'il existe des substantifs en -ne.-ne4 matière. etc. 5 En parler populaire. propriété realistlik "de manière réaliste" emalik "materne}"« ema "mère") ônnelik "heureux" « onn "bonheur") korralik "convenable. appartenance. ordonné" « kord "ordre") tundlik "sensible" « tundma "sentir") -kas a) quantité. plein d'humour" « nali "plaisanterie") b) petite quantité. acide") 'punakas "rougeâtre" « punane "rouge") rohekas "verdâtre" « roheline "vert") -jas similitude ou insuffisance (cornme pour -kas) klaasjas "vitreux" « klaas "verre.kfirval "à côtépostp. etc. vihmane "pluvieux" « vihm "pluie") porine "sale. comme hobune "cheval". insuffisance hapukas "aigrelet" « hapu "aigre.

voyage" « tee "route.-da.B. pays") « domaine d'activité kirjandus "littérature" kaubandus "commerce" kiri "lettre") « kaup "marchandise") majandus "économie" -ik lieu. toimik "dossier" « tomima "faire. groupe sônastik "dictionnaire" laevastik maastik -kond « sôna "mot") « "flotte" « laev "bateau. banc de sable" « madal "bas") N.sens causatif ou factitif kukutama "faire tomber" kasutanla otsustama « kukkuma "tomber") "utiliser" « kasu "profit.kene être ou objet petit ou sympathique kassike "petit chat" « kass "chat") majake "petite maison" « maja "maison") kelluke "clochette" « kell "cloche") -u. domaine kôrgus "hauteur") "paysage" « maa "terre.. poja "fils") -ta. navire") kôrgustik "massif montagneux" ensemble. pays") teekond "itinéraire. domaine « maja "maison") kuusik "forêt de sapins" « kuusk "sapin") madalik "terrain bas.exécuter") Les diminutifs -ke -. gén. utilité") "décider" « otsus "décision") 97 . compagnie") laudkQnd maakond -ndus "tablée" « laud "table") "district" « maa "terre. appel affectueux kiisu "minet" kutsu "toutou" tibu "cocotte" poju "fiston" b) les verbes « poeg.-stik ensemble. -i nom de tendresse. chemin") seltskond "société" « selts "association.

comploter" « sepp "forgeron. frou frou ter" kohisema "mumurer.action unique. pratiquer" « tegema "faire") kauplema "marchanter.action translative kodunema "s'habituer.continuité "pousser un cri" "sursauter" « karjuma "crier") pidutseJna "faire la fête" « pidu "fête") haletsema "plaindre.sert à créer des verbes descriptifs pour désigner des bruits et des sons.action fréquente ou réciproque tegelema "s'occuper. s'adapter à" « kodu "maison. artisan") -ise. faire du commerce" « kaup "marchandise") vôitlema "se battre. foyer") taganema "reculer.action réfléchie laskuma "descendre" « laskma "laisser") pettuma "être déçu" « petma "tromper. misérable fI) sepitsema "forger.-u. combattre" « vôit "victoire") -ata. se replier" « taga "derrière") tulenema "résulter" « tulema "venir") -ele. inattendue karjatama vôpatama -tse.erbes sont souvent intraduisibles kahisema "faire une bruit de feuilles au vent. leurrer") kohtuma "se rencontrer" « kohtama "rencontrer") -ne. avoir pitié de" « hale "déplorable. gronder (en parlant de la mer)" vulisema "faire le bruit de l'eau qui coule" c) Les adverbes -sti manière hasti "bien" « hea haa "bon") halvasti "mal" « halb "mauvais") kiiresti "vite" ( < kiire "rapide") ~ 98 . bruire. ces v.

lentement" « tasa "sans bruit. manière kahekesi "à deux" « kaks "deux") n1itmekesi "à plusieurs" « mitu "plusieurs") tasakesi "doucement. -relation hommikuti "(en général) le matin" « hommik "le matin") kevadeti "à l'époque du printemps" « kevad "printemps") -vel ~ -vil situation. surveiller") arevil "en état d'exitation" « arev "inquiet") -kil ~-gil adessif de situation.-It manière vahemalt "au moins" « vahem "moins") viisakalt "poliment" « viisakas "poli. doucement") -si manière jalgsi "à pied" « jalg "pied") vagisi "de force. force") kasitsi "à la main" -Ii situation « kasi "main") p(jlv "genou ") polvili "à genoux" « selili "sur le dos" « selg "dos) külili "sur le côté" « kü)g "côté") 99 . avec l'allatif -kile ~-gile istukil "en position assise" « istuma "s'asseoir") kükakil "accroupi" « kükitama "s'accroupir") -kesi nombre. manière « vagi "pouvoir. sur le qui-vive" « valvama "garder.circuler") valvel "sur ses gardes. counois") endiselt "comme avant. vrai") -ti temps. auparavant" « endine "antérieur") -mini comparatifs paremini "mieux" « parem "meilleur") halvemini "plus mal" « halvem "pirett) ôigemini "de façon plusjuste" « ôige "juste.silencieusement. par contrainte" -tsi moyen. avec l'allatif -vele ~ -vile arkvel "réveillé" « arkama "se réveiller") liikvel "en circulation" « liikuma "se mouvo~r.

C'est lui qui se décline. esprit") pooleldi "à moitié" « pool "moitié") 2. abri pour la nuit" (OÜ"nuit" + maja "maison") puusark "cercueil" (puu "bois" + sark "chemise" = "chemise en bois") kasikiri "manuscrit" (kasi "main" + kiri "écriture") postkaart "carte postale" (postkaart "poste" + "carte") kingsepp "cordonnier" {king "chaussure" + sepp "forgeron") Génitif + Nominatif laulupidu "festival de chant" (Iaul "chant + pidu fête") korstnapühkija "ramoneur" (korsten "cheminée + pühkija balayeur") habemeajaja "barbier" (habe "barbe + ajaja celui qui pousse. conduit. On peut donc facilement distinguer entre: isa 1f1aa(isa "père. La partie essentiel1e du mot composé est le dernier élément qui porte le sens principal.-Idi manière eraldi "séparément" « eraldama "séparer. maa "terre") "le terrain du père" et isamaa "patrie" a) Les composés nominaux Nominatif + Nominatif jalgratas "bicyclette" (jalg "pied" + ratas "roue") ôômaja "hôtel. sauf J'essif et le terminatif.Ieht feuille") piirivalve "garde-frontière" (piir "frontière + valve sUIVcillant") sukasilm "maille" (sukk "bas + silm œil") Autres cas + Nominatif Pratiquement. chasse") ajaleht "journal" (aeg "temps + . Quelques exemples: 100 . mais c'est le premier composant qui porte l'accent. La composition La composition est un procédé qui pennet au locuteur d'inventer des expressions des plus pittoresques s'il a suffisamment d'imagination et de courage "linguistique". avis. on peut y utiliser toutes les formes de la déclinaison. distinguer") meeleldi "volontiers" « meel "sens.

Exemplcs : tâhele panema "remarquer.il sortit" (= il aHaenfin vers le dehors). etc.. donne l'adjectif ettevaatlik "prudent". placer") valja minema "sortir" ( valja "vers le dehors +minema aBer") taga ajama "pourchasser" (taga "derrière + ajama chasser.kodustôôtaja "personne travaillant à domicile" (kodus iness. même si l'orthographe ticnt à les écrire séparément. journalier") iseloom Itcaractère" (ise "soi + loom nature") iseseisev "indépendant" (ise "soi + seisev se tenant debout") seekord "cette fois-ci" (see "ceci + kord fois") b) La composition verbale Certains adverbes sont sémantiquement si fortement liés au verbe que l'on peut les considérer comme étant des éléments de composition. cn avant + vaatama regarder") kokku hoidma "économiser" (kokku "ensemble + hoidma tenir. etc. faire attention" (tahele allat.cf. ta laks lôpuks valja "finalement. de taht "étoile" et "lettre" + panema "mettre.. de croire"). foyer") tagavara "provisions" (taga "derrière + vara" trésor") pealkiri "titre" (peal "sur + kiri écriture") . allkiri "signature" (ail "sous. On dira par exemple: ma panin tahele. Adverbe + Nominatif eeskoda "vestibule" (ees "devant + koda maison... Exemple: ette vaatama "être prudent" ." . 101 . de kodu "maison. "j'ai remarqué que. garder") Tous ces éléments adverbiaux ont une grande liberté de mouvement par rapport à leur verbe. pousser") ette vaatama "être prudent" (ette "vcrs le devant. et. La composition sc réalise au moment où le verbe se transforme en nom. domicile" + tüotaja "travailleur") toekspidamine "conviction" (toeks translate de tôde"vérité" + pidamine action de tenir. dessous) lâbimoot "diamètre" (Iâbi "à travers + moot mesure") Pronom + Nominatif igapaevane "quotidien" (iga "chaque + paevane de jour. vaadake ette! "faites attention!".

ka mina oskan lugeda "moi aussi. je sais lire" ou minagi oskan lugeda Il se transforme en élément de vraie composition avec certains pronoms et adverbes: kes "qui?" > keegi "quelqu'un.-ki sert surtout .u "autrement. de toute façon" kumb "lequel des deux?" > kumbgi "chacun des deux" kus "où?" > kuski kuskil "quelque part" kuidas "comment?" > kuidagi "d'une façon ou d'une autre" kui "quand. dans Je cas contraire" > muidugi "bien entendu. de toute façon" (nagu "comme + nii ainsi") d) Composition avec -gi Le suffixe -gi .-ki à mettre en valeur un mot ou une phrase. on dira que vous parlez l'estonien à merveil1c! - 102 . il remplace l'adverbe ka "aussi". personne" mis "quoi?" > miski "quelque chose" ise "soi-même" > isegi "même. ensuite" > siiski "tout de même" ikka "toujours" > ikkagi "de toute façon. malgré cela" Le jour où vous saurez manier librement ce petit suffixe de rien du tout. mais qui pourtant exprime des nuances bien utiles.c) La composition adverbiale Quelques adverbes peuvent se lier entre eux: ümberringi "tout autour" (ümber "autour + ringi à la ronde") tagantjarele "après coup" (tagant "de derrière + jarele allat. à la suite") nagunii "certainement. en plus" siis "alors. un certain. bien sûr" peale "par-dessus" > pealegi "quand même. si" > kuigi "bien que" muid. Le plus souvent. de "après.

"saluer. puisqu'elles n'existaient pas dans la langue ancienne. vous aideront à vous faire comprendre. Elle subit des règles de coordination et de subordination peu fréquentes dans la langue parlée. et valable partout. est: tere. Pour se faire comprendre. 2. dire tere" et tervitaJl13 qui. A noter aussi les verbes teretama. c'est-à-dire qu'en saluant l'autre. on peut aussi remplacer tere par tervist "salut". vous lui souhaitez une bonne santé. Déjà le vocabulaire est plus varié. Style littéraire. Pour varier le tere passe-partout. De ce fait.III. on peut rappeler ici la fonnule de Jean Cathala qui saluait parfois ses amis de Tallinn par "je vous terette" . on cherche des synonymes. réponse: tere-tere. c'est "joli". signifie "saluer" mais relié à tervis "santé". langue parlée COURANTE La langue écrite est en général plus compliquée . lui aussi. on peut le situer dans la journée: 103 . PRATIQUE DE LA LANGUE A. Pour vous amuser. partitif de tervis.que la langue parlée.LA CONVERSATION 1. Mais cela ne fait rien. IJes salutations La forme la plus simple. il faut utiliser des phrases simples.on dit "plus soignée" . traditionnel1ement très hospitaliers. La syntaxe s'est imprégnée des façons de parler des IndoEuropéens (des Germaniques et des Baltes surtout). Et les Estoniens. et dans la poésie on rencontre des mots rares et insolites qu'un lecteur moyen ne comprend même pas.

p. et une question comme celle que nous venons de voir se justifie tout à fait. Quand en passant. ch. Il est donc évident que le bon fonctionnement de ]a main garantit la prospérité. le partitifhommikut. En estonien. pour hommik. I. Mais quand on dit jumalaga "adieu" (= avec Dieu). on lui souhaitai t : Joudu "De la force" ou Joudu tô()le "De la force pour le travail" Réponse: Jôudu tarvis "De la force (est) nécessaire" Il faudrait aussi retenir la forme de salut adressée aux étrangers arrivant dans une maison estonienne: tere tulemast "Sois / soyez le bienvenu" (= tere pour être venu) Après les "bonjour". "Au ré-entendre" Head aega "Bon temps" Head ôhtut "Bonsoir. La réponse polie est toujours: 104 .Tere hommikust I:Bonne matinée" Tere paevast "Bonjour" Tere ohtust "Bonsoir" Toutes ces fonnes sont des élatifs (de hommik "matin". on peut demander: Kuidas lüheb? "Comment (ça) va?" Kuidas elate? "Comment al1ez (= vivez)-vous?" Kuidas küsi küib? "Comment va (= marche) la main?" Il faut en effet se rappeler que la main joue un rôle essentiel dans les activités humaines. mais on entend aussi parfois. Une fonnule de salutation originale a pris naissance à la campagne. bonne soirée" Head ôôd "Bonne nuit" On dit aussi hüvasti (*hüva = hea) qui comporte une idée de séparation: on ne sait pas si on se reverra bientôt. la séparation est probablement définitive et l'on peut y ajouter quelques lannes. pâev "jour". on voyait quelqu'un travailler. 52). ohtu "soir"). elle s'est même grammaticalisée (v. En prenant congé. on dit le plus souvent: Nagenliseni (tenninatif) "Au revoir" Kuulmiseni au téléphone: litt.

par exemple: Palun. et esitlen end "Permettez que je me présente" Minu nimi on X "Mon nom est X" Olen prantslane "Je suis français" Réponse: Vaga rôômustav! "Très réjouissant!" En présence d'une personne' connue. "Faites connaissance (= devenez des connus): Monsieur A." Quelqu'un peut avoir la bonne idée de se précipiter vers vous et dire: Saage tuttavaks : harra A. esitle nlind "S'il te plait. Madame B.Mademoiselle C. palun "Votre adresse. vous pouvez dire: Lubage..à tes / vos collègues" See on harra A." . bien!" Entre amis qui se rencontrent souvent. hasti! "Merci.orna kolleegidele ". mis uudist? "Quoi de neuf ?" 3.Madame B. "C'est Monsieur A. bien!" ou Tanan küsimast.orna sôpradele ". vous pouvez dire." La réponse est toujours la même: Vaga rôômustav "Très réjouissant!" Vous pouvez ensuite demander: Kuidas' on Teie ninli ? "Quel (= comment) est votre nom?" . au "bonjour".proua B.prénOITI " ? Mis on Teie elukutse? "Qucl1e est votre profession ?" Kus Te elate? "Où habitez-vous ?" Teie aadress. ". Les présentations Si vous voulez faire connaissance et qu'il n'y a personne pour vous y aider.preili C. présente-moi" . etc. s'il vous plaît" Annan Teile orna telefoni nunlbri "Je vous donne mon numéro de téléphone" 105 . "..à tes / vos amis" ." . hasti! "Merci de demander.Tanan..eesnimi? ". proua B. on peut aussi ajouter la petite question: Tere.

j'ai perdu la clef' Vabanda. qu'avezvous dit ?" Andeks andma est le verbe d'usage quotidien que l'on peut remplacer par la fOnTIC plus littéraire andestama : Andestage. ulis Te ütlesite? "Excusez(-moi). avec l'accent sur la dernière syllabe.pour l'aide. je suis pressé" (= à moi est rapide) Ande andeks. de vabandus) ttExcuse" 106 . excuses Le "merci" habituel 'est emprunté au langage enfantin: aitah!. pour le secours" .de l'hospitalité" Réponse: Palun ou palun vâga "Je vous en prie" (= je prie ou je prie très) Pal un peut aussi se mettre à la place de "s'il vous plaît" : Palun vôtke istet "Asseyez-vous (= prenez un siège) s'il vous plaît" Palun oodake "Veuillez attendre" Üks silmapilk. mul on kiire "Pardonne(-moi).pour l'invitation" . Remerciements. ma ei saanud aru "Excuse( -moi). palun "Un instant (= regard de l'œi1) s'il vous plaît" L'excuse (vabandus) s'exprime par l'impératif de andeks andma "pardonner" (= donner pour don) et vabandama "s'excuser" : Anna andeks. dites seulement: Vabandust (part.4. ma kaotasin vôtme "Pardonnez(-moi). et ma olen karsitu "Pardonnez mon impatience" (= que je suis impatient) S'il vous arrive de bousculer quelqu'un.abi eest ". je n'ai pas compris" Vabandage.kutse eest ".külalislahkuse eest ". La fonnule plus solennelle est: ' Tanan "Je (vous) remercie" ou Suur tanu "Grand merci" (= remerciement) .

Le verbe minelna "aller.en (= avec) avion .Vabandust. sôitma est un verbe qui signifie "aller.hobusega etc. Quand il "va à pied". fahren) Inill1ene soidab "Un homme (être humain) se déplace: .rongiga .laevaga . parti rUconvien t en fait à tous les départs: Laev laheb sadamast "Le bateau quitte le port" Millal laheb (ou sôidab) rong valja ? "Quand part (= va) le train?" (valja minenla "sortir.l'information" Pank vahetab raha "La banque change l'argent" Palun reserveerige mulle pilet" S'il vous plaît.en (= avec) bateau . se déplacer" mais en utilisant un moyen autre que sa propre personne (cf. En effet. il laheb jalgsi. Les déplacements Si quelqu'un vous dit qu'il "va (ou ira) à Tal1inn" (soidab Tallinna). vous pouvez être sûr qu'il n'ira pas à pied. allem.informatiooni ".à (= avec) cheval" . partir [mouvement vers l'extérieur]) Quelques phrases utiles pour le voyageur: Kus asub lennujaam? "Où se trouve l'aérogare ?" Konsulaat annab viisa "Le consulat donne le visa" .lennukiga . réservezmoi le billet" Mul on üks reisikott ja kaks kohvrit "J'ai un sac de voyage et deux valises" Mina reisin ilma pagasita "Je voyage sans bagagcs" Politseinik kontrollib passi "Le policicr contrôle le passeport" 107 . et astusin jala peale "Excusez(-moi)de vous avoir marché sur les pieds" (= d'avoir marché sur (le) pied) La réponse aux excuses peut là encore être: paluD "je (vous en) prie" 5.en (= avec) train .

tout droit" Meie kolleeg sôidab orna autoga "Notre collègue voyage avec sa voiturc" Kas bensiin on kallis vôi odav? "Est-ce que l'essence est chère ou bon marché ?" Ei tea.tranlmipeatus? "-l'arrêt du tram ?" .otse ".Il Y a eu un petit malheur" .(Un) pneu a éclaté" (= est parti éclaté) Maantee laheb pôhja poole "la grande route va vers le nord" Vaadake kaarti "Regardez la carte" Pidage J11eelesih11akaared "Rappelez-vous (= gardez en mémoire) les points cardinaux: 108 . igal rnaal on orna hind "(Je) ne sais pas.la station de taxi 1" Siit paremale "D'ici à droite" .vasakule ". il y a encOre dix litres en réserve" .takso ? ". chaque pays a son prix" Praegu on veel kürnme liitrit tagavaraks "En ce moment.Kumm laks katki . on a pour coutume d'offrir au voyageur des fleurs" Kus on Uihim bussipeatus "Où est l'arrêt d'autobus le plus proche? .Juhtus vaike Ünnetus ".Kas tôesti ? .Vraiment? .à gauche" .Tolliametnik küsib: kas Teil on alkoholi vôi sigarette 1 "L'employé de la douane demande: avez-vous de l'alcool ou des cigarettes 1" Taidame tollideklaratsiooni "Remplissons la déclaration de douane" Kail ootavad sôbrad "Sur le quai attendent les amis" Eestis on kombeks kinkida reisijale lilli "En Estonie.

C'est la boîte blanche que l'on aperçoit pardessus les toits rouges de la vieille ville.allemand ?" . De ce fait.russe ?" il est presque sûr que l'interlocuteur vous répondra dans la langue que vous avez mentionnée. Mais vous pouvez essayer de dire tout de suite en estonien ce que vous cherchez.pôhi "nord" loe lüas "ouest" edel lôuna sud Kompass aitab.vene keelt ? ". l'Estonie entière s'appel1e "Viro". kui kaart on vale "La boussole aide quand la carte est fausse" Si vous savez déjà tout cela. département situé sur la côte septentrionale.anglais ?" . kahele ininlesele ("pour deux personnes"). OÙ se loger? A Tallinn. en face de la Finlande. Son nom vicnt de Virumaa "Vironie". Il vous faut üks tuba ("une chambre") ühele inimesele ("pour une personne"). Un Estonien d'Occident dirait: Kas on vaba tuba? flY a-t-il une chambre libre ?" kagu kirre ida "est" 109 . vous n'aurez pas de difficulté à vous faire comprendre.saksa keelt? ". Comme les Estoniens cultivés sont presque tous polyglottes. pour les Finnois. il a plusieurs hôtels dont le plus célèbre s'appelle "Vim". 6. il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter head reisi! "bon voyage!".inglise keelt? ". Si vous demandez: Kas Te raagite prantsuse keelt ? "Parlez-vous français ?" (= langue française) .

Qui sait? En tout cas. s'il vous plaît. c'est lc rez-de-chausséc. même le sommeil. vous trouverez probablement tout ce qu'il faut. les prix subissent des fluctuations.Mais les Estoniens d'Estonie ont été habitués à parler de "place(s)" : Kas Teil on vabu kohti ? "Avez-vous des places libres?" Aussi. S'il n'y a pas de vannituba ("salle de bain"). il y aura peut-être aussi des fonnules finnoises ou françaises. Ensuite. ne vous précipitez pas vers l'ascenseur. il y aura certainement un dusiruum ("coin douchc") et un WC ("WC") fonne plus élégante que valjakaik que l'on pourrait traduire par "sortie dehors". vous aurez droit à une chambre. il ne faut surtout pas oublier de demander: Mis hinnaga ? "A quel prix ?". on monte: teine kord ou korrus "premier étage". Cette expression vient directement du russe où l'on demande des svobodnye nomera ("numéros Iibres"). Ce vocabulaire est un héritage de l'époque soviétique où tout devait être collectif. Le numérotage des étages n'est pas tout à fait le même qu'en France: le premier étage. Dans certains endroits. pour la semaine prochaine!" si vous ne voulez pas avoir une chambre tout de suite. tulevaks nadalaks! "Réservez. et à votre arrivée en Estonie. Si votre chambre est au "premier étage" (esimesel korrusel). car. de sorte que le voyageur était presque toujours obligé de partager sa chambre d'hôtel avec plusieurs inconnus. Mais les temps changent. on vous donnera la "clé" (vôti) et vous pourrez "monter l'escalier" (trepist üles nlinna) ou "prendre l'ascenseur" (minna liftiga). Reserveerige. kolmas korrus "deuxième étage". palun. comme on le sait. etc. tout comme en France. Dans votre chambre. Sinon. on pourra aussi vous proposer des numbrid ("numéros"). 110 . ne vous inquiétez pas si l'on vous propose une "place" (koht) : on ne vous mettra pas sur un matelas dans un dortoir.

?" Peut-être serez-vous invité par vos amis à loger dans leur korter ("appartement") qui peut se trouver en dehors d~ kesklinn ou südalinn ("centre") et où l'on se rend en-trollibus (ou troll) "autobus régulier".. ou en ekspressbuss ("bus rapide") aux tipptundidel ("heures de pointe").." Mul oleks vaja. vous pouvez aussi utiliser le takso ("taxi") ou aller jala ("à pied tf). sarg "gardon". au "jambon" (sink) ce qui donne des singipirukad. notez bien des petites phrases telles que: Ma sooviksin. II existe une grande variété de pirukad : à la "viande" (Iiha). Pour déjeuner. du thé ou du lait"). au "chou" (kapsas).. garni d'un hachis de viande.. ? "Où peut-on trouver.en à voir avec la choucroutc française) "bortsh (le fameux potage russe aux .. It Ma ei leia....Au cas où quelque chose viendrait à vous manquer.. feuilleté ou non. bors betteraves et à la crème)" . "J'aurais besoin de. consommé avec petit pâté" Ici. on peut choisir un restoran ou soôkla (de sÜÜma "manger"). Si nous allions déjeuner? L'hôtel vous a sans doutc proposé le hommikueine "petit déjeuner" (= repas du matin) : kohvi. piimasupp "soupe au lait" .. etc. "Je ne trouve pas. hapukapsasupp "potage à la choucroute" (ri. sorte de petit pâté ou de friand. puljong pirukaga "bouillon. Le kelner "garçon. Vous y trouverez: Supid "potages" .. haug "brochet" 111 . teed vôi piima ("du café.. "Je souhaiterais. à la "carotte" (porgand). je désirerais. Kalaroad ou kalatoidud "poissons" .. serveur" vous apportera le Inenüü. de poisson. Evidemment. de légumes ou de fruits. 7...." Kust saab. praetud kala "poisson rôti": lest "plie". il convient d'ouvrir une parenthèse à propos du pirukas. de bœuf surtout. obtenir.

kartulid "pommes de terre" . praetud "rôtis".ad "côtelette de porc" . Quelques restaurants y ajoutent des frH kartulid "pommes frites". kompott "compote" 1 Les "airelles" (pohlad) et les "canneberges" (jÜh"ikad) souvent dans la composition des salades. etc. rutabagas" . lehesalat "salade de laitue" (= de feuilles") . etc. viinerid "saucisses viennoises (ou de Francfort!)" . kapsad "choux" Salatid "salades"1 . bofstrooganov. karbot)3. porgandid "carottes" . 112 entrent .Ici. kurgid "concombres" . bouillis". guljass. kaalikad "choux-navets. lihapallid "boulettes de viande" . vous serez émerveillé de trouver une terminologie qui se passe de traduction: biifsteek.kartulisalatiga "avec des pommes de terre en salade" . paneeritud . etc. riivitud "râpés" . peedid "betteraves" . seened "champignons" . Magusroad "desserts" .. tomatid "tomates" . madarÜigas "raifort" . suitsukala kala "poisson pané" "poisson fumé": angerjas "anguille".hapukapsastega "avec de la choucroute". tOlnatisalat "salade de tomates". Aedvili "légumes" : keedetud "cuits. on peut citer: . kotletid "croquettes de viande hachée (avec des oignons)" . kapsarullid "choux farcis" . sprott "sprat" Liharoad "plats de viande" . Parmi les plats traditionnels. rostbiif.

Si le vein ("vin") est absent (Ie pays n'en produit pas). comme dans les restaurants français. etc. dans les kohvikud ("cafés"). kook. aux amandes. vahukoor "crème fouettée (avec du chocolat. pain de froment. mais pas au repas de midi. vous 113 . En Estonie. brioche" et sepik "pain complet de froment ou d'orge)". ou encore du nl0rss. bien entendu. Joogid "boissons" On ne boit pas beaucoup pendant les repas.cf. Le sai flatte surtout la gourmandise. palun "Je désirerais un morceau de fromage s'il vous plaît" Il vous faudra aussi demander du pain car il n'est pas évident que vous en trouviez automatiquement sur la table. allem. boisson que l'on ne vous recommande pas particulièrement car il s'agit d'un mélange assez fade de jus de fruit et d'eau (du robinet en général). Vous les trouverez chez le pagar ("boulanger"). on en mange au petit déjeuner et le soir. tort "gâteau" (le kohupiimakook "gâteau au fromage" est particulièrement savoureux) . pain de siegle)" et sai "pain blanc. etc.le plus populaire est le jôhvikakissel "kisscl aux canneberges" . Manifestez donc votre habitude de manger du pain et demandez: Palun leiba "du pain s'il vous plaît" Il faut que vous appreniez à faire la distinction entre leib "pain (pain noir. sont des saiad. le kondiiter ("confiseur") et. Tous les petits pains aux raisins. pannkoogid "crêpes" (= gâteaux à la poêle . mais on peut toujours commander quelque chose.) Vous aurez remarqué qu'il n'y a pas de fromage au programme. vous direz: Sooviksin tükk Juustu. Après le repas. des fruits. Le pain est un élément nécessaire de la nourriture. l11ineraalvett ("de l'eau minérale"). Pfannkucken) . kissell "kissel" gelée de fruits assez liquide préparée avec de la fécule .. on peut toujours demander (ilut "de la bière". jaatis "glace" . à la cannel1e. Si vous ne pouvez pas vous en passer.

detsel11ber.pourrez prendre üks tass kohvi ("une tasse de café"). 8. arrêtons-nous un instant sur quelques plats que vous ne trouverez probablement pas au restoran mais que l'on prépare dans les foyers autochtones. mai. sült "galantine gelée" préparée à partir de tête de porc on la mange avec du sinep "moutarde". oktoober. quelques morceaux de hareng. august. pudrud "bouillies. aprill. novenlber. 114 . suédois . purées" que l'on mange la plupart du temps au petit déjeuner: riisipuder "riz au lait". Freitag. juuli. 2 Cf. . la date. veebruar. kama "farine griJlée" composée de céréales et de légumineuses que l'on mange avec du lait caillé ou de la crème. juuni. aIl. tangupuder "gruau d'orge". Le jour. En tout cas. l'heure Si vous ne voulez pas manquer vos rendez-vous. rosolje "salade russe" composée de différents légumes dont des concombres à l'aneth et au sel et des betteraves rouges. le tout dans de la crème. head isu! "Bon appétit!" Pour compléter le tableau. mannapuder "semoule au lait".fredag. marts. . tatrapuder "gruau de sarrasin". ou milieu de la semaine) neljapaev "jeudi" (= quatrième jour) reede2 "vendredi" laupaev "samedi" puhapaev "dimanche" (= jour sacré) Les noms des mois (kuu) sont très simples à comprendre: jaanuar. september. rappelezvous bien quel jour de la semaine (nadal) on est: esmaspaev "lundi" (= premier jour) teisipaev "mardi" (= deuxième jour) kolmapaev ou kesknadal "mercredi" (= troisième jour. . par exemple: .

veerand kolJn ". mais il faut savoir le manier. L'''heure'' (tund) contient des "minutes" (minuteid) et des "secondes" (sekundeid). p. etc. I. voir Ch.deux heures et quart" (= quart (sur) troi s) . cela devient plus compliqué car les réponses peuvent varier. une "horloge de clocher" (tornikell). 38. c'est quel jour 1" On vous répondra par exemple: Neljateistküll1nes juuli "Le 14juillet" Pour marquer l'heure. vous pouvez demander: Mitmes tana on? "Aujourd'hui.Les dates des événements et des rendez-vous se mettent à r adessif : Aasta algab esimesel jaanuaril "L'année commence le premier janvier"3 Mais si voulez simplement connaître la "date" (kuupaev (= jour du mois) daatum). Etendus kestab kaks tundi ja kümme minutit "La représentation dure deux heures et dix minutes" On lit l'heure à la "montre" (kaekell) ou à l'horloge.trois heures moins le quart" (= trois quarts (sur) trois) Quand on commence à opérer avec les minutes. le vocabulaire est simple.pool kolm ".deux heures et demie" (= demie (sur) trois) - kolmveerand kolm ". Kell peut être une "horloge (au mur)" (seinakell). "trois heures cinq minutes" pourra recevoir les traductions suivantes: kell kohll ja viis J11inutit "trois heures et cinq minutes" viis minutit üle kolme "cinq minutes au-dessus de trois" viis nlinutit kohll Hibi "trois passé de cinq minutes" viis nlinutit nelja peal "cinq minutes sur le quatre" 3 Pour les nOlnbres. 115 . Mis kell on? "Quelle heure est-il '1" Kell on kaks "11est deux heures" (= l'heure est deux) .

demandez à votre interlocuteur de vous aider: Kirjutage palun üles ttS'Hvous plaît. D'ail1eurs. mettez (cela) par écrit) 9. pakk "paquet").des cartes postales ?" Quand vous aurez tout cc qu'il faut pour écrire. vous laisserez tomber votre missive dans une postkast (ttboÎte à lettres"). la poste estonienne utilise le français. enne lôunat "avant midi. télégraphe.ümbrikuid ? . Kui palju maksab üks kiri Prantsuslnaale ? "Combien coûte une lettre pour ]a France 'lit hariliku postiga? "par voie ordinaire ?tt ôhupostiga "par avion 'l" Après avoir payé et collé votre timbre. téléphone Kust saab osta paberit? ttOù peut-on acheter du papier ?" tt_ des enveloppes ?" . vous vous rendrez au postkontor ("bureau de poste") pour acheter des kirjamargid ("timbres") et vous renseigner sur les tariifid.postkaarte ? ".La journée se partage en deux: l'avant-midi et l'après-midi. express. Poste. Mais si vous tombez sur un employé glincheux qui ne connaît pas le mot "recommandé". dans la matinée" ttaprès midi" parast lôunat ou ôhtupoolikul "dans la moitié du soir" Et si vous sentez que vous allez vous embourber dans des chiffres et des horaires. avant le déjeuner" ou hommikupoolikul "dans la moitié du matin. Notez aussi deux petites phrases qui pourront vous être utiles: Kontor (bÜroo) on avatud kella 2-st (kahest) kella 6ni (kuueni) "Le bureau est ouvert de 14 heures à 18 heures" Suletud "fenné" ] ]6 . etc. il faut savoir préciser que c'est tühitud (kiri "lettre". Vous y trouverez des tennes internationaux tels que chronopost. telegramm. pour le courrier étranger.

permis de demander" (cf. 117 . foyer") 10. ma tahaksin "je voudrais". : ma sooviksin "jè souhaiterais". dites telefoneerima. kas tohib küsida "est-il possible. Lorsque vous aurez trouvé votre "marchandise" (kaup). Ma pean helistan13 "Il faut que je téléphone". Mais si "l'apparei1 est qétraqué" (aparaat on rikkis). vous demanderez une rahakaart ("mandat" = argent-carte). Le keskjaam ("central téléphonique") parle souvent l'anglais. Kaugekône tuleb tellida "Une communication longue distance doit être demandée à l'avance". et savoir s'il peut payer en valuutas ("devises") ou s'il suffit de vahetada frangid kroonideks ("changer les francs en couronnes). on peut essayer de nouveau à partir d'une telefoniputka ("cabine téléphonique") dans la rue. et vous ajouterez toujours palun ("s'il vous plaît. Ceci peut remplacer tous les verbes généralement utilisés. HaHoo siin raagib üks prantsuse külaline "Al1ô. vous pourrez vous servir de trois petites phrases pour régler l'affai re : Las ma (veel) vaatan "Laissez-moi (encore) regarder" Lubage. Si vous oubliez ce mot. Un tour dans les magasins Les "magasins" (kaupl used) et les "boutiques" (poed) se ressemblent: müüja müüb ("le vendeur vend") et ostja ostab ("l'acheteur achète"). etc. ici parle un visiteur français" Kas harra X on kodus? "Monsieur X est-il chez lui ?" (kodu "maison. et pour le télégramme un telegrammi-blankett. "Téléphoner" sc dit helistama (heli "son"). je vous (en)prie").Pour envoyer de l'argent. Ce dernier doit surtout apprendre à distinguer entre odav ("bon marché") et kallis ("cher"). et ma valin "Pennettez que je choisisse" Palju see maksab? "Cela coûte combien ?" Ma vôtan selle "Jc prends ceci" On fait un sourirc et on paic à la kassa ("caisse"). aIl: dürfen). ma pean ostma "je dois acheter".

tordid "gâteaux. des "bijoux" ehted. viin "eaud e.Les étrangers s'intéressent surtout aux suveniirid. Même si vous prenez vos repas à l'hôte]. On vous vendra aussi des produits de boulangerie: leib "pain" en général. koogid "gâteaux". tee "thé". purgid "pots. des "calendriers d'art" kunstikalendrid. vous aurez le choix entre: kohv "café". Des livres.vie". de "l'artisanat local" kodukasitoo (= travail manuel de chez soi). pakid "paquets. des "guides de voyage" reisijuhid. Quelquefois aussi: sepik "pain bis. tartes". sachets". les "librairies" raamatukauplused. vous en trouverez dans les "bibliothèques" raamatukogud. pain cotllplet de froment ou d'orge". koÜgivili "fruits de la cuisineH. vous pouvez vous intéresser aux toiduainete-kauplused "magasins d'alimentation" où vous trouverez des "fruits" et des "légumes" : puuvili "fruits de l'arbre". On peut leur conseiller: des "disques" heliplaadid. kakao "cacao". küpsised "pâtisseries". et peut -être du v ei n "v in" . Vous vous dirigerez donc vers les magasins de 118 . des "cartes géographiques" maakaardid. Dans la partie consacrée à l'épicerie. Pour boire. rukkileib "pain de seigle". sarvesai "croissant" (sarv "come" + sai). bocaux". Nous "conseil1ons" (soovitanle) des "dictionnaires" sonastikud ou sônaraanlatud. des "manuels (pour apprendre)" ôpikud. sai "pain blanc. mahl "jus (de fruits)". karbid "boîtes". des "photos" fotod. etc. des "jouets" manguasjad. des "livres" raamatud. aedvili "fruits du jardin". etc. olu "bière". A noter que tout ce qui passe sur la balance se mesure en kilo et en gramme Vous aurez peut-être besoin de vous acheter "une paire de chaussures" (üks paar killgi) ou quelques "mouchoirs" (taskuratikud). Dlineraalvesi "eau minérale". on aura le choix entre di fférentes konservid "conserves". brioche".

des chaussures. kleit selga = le manteau. elle aussi. la veste. de sorte que les pat1ies du corps dépassent les limites de leur contenu anatomique. les chaussures dans le pied mantel.chaussures ou de textiles. Vous pourrez prendre contact avec l'administration et les entreprises sérieuses. vous y rencontrerez un majandusnôunik ("conseiller économique") ou tout autre ametnik ("fonctionnaire") qui saura répondre à vos questions. vous apprendrez. le foulard dans la tête kindad katte = les gants dans la main sali kaela = l'écharpe dans le cou. vous pourrez vous adresser au ministeerium ("ministère") compétent. Les ministères qui peuvent vous intéresser sont surtout le Valisministeerium ("Ministère des Affaires Etrangèreslt). Linnavalitsus (la "municipalité" = gouvernement de la ville) pourra. sukad. Et là. le chapeau. etc. En estonien. vous être utile. Proovime saapad jalga "essayons (ces) bottes" (= essayons ces bottes pour voir si eUes conviennent à J'espace du picd) 11. 1] 9 . ratik pahe =la casquette. En français. on ne vous confondra pas avec un arikas "trafiquant en tous genres qui essaie de pêcher dans les eaux troubles". etc. kübar. "dans la tête". kuub. des expressions bien curieuses. le Sisenlinisteerium ("Ministère de l'Intérieur") le Kaubandusministeerium ("Ministère du Commerce"). la robe dans le dos müts. les bas. Parmi les ettevôtted ("entreprises") qui vous concernent. Pensons aux affaires! Si vous êtes un arimees ("homme d'affaires"). C'est toujours un illatif qui s'impose: Pane püksid. vous les mettez "dans le dos". Si votre domaine est kaubandus (le "commerce") ou tê)ostus (]"'industrieH). au sujet de l'habillement. Il s'agit sans doute d'uQe représentation particulière de l'espace. un chapeau. "dans le pied". kingad jalga = mets le pantalon. on "met" une "robe.

l'Estonie était surtout un pays agricole capable de se nourrir lui-même. commerce (kaubandus) et autres activités14%4. donnaient les chiffres suivants: agriculture (pôllumajandus) 250/0. aktsiaselts "société anonyme". bâtiment (ehitus) ] ] %. surtout de la viande (liha). Son industrie était centrée sur l'exploitation du schiste bitumineux (polevkivi) et des ressources forestières. 120 . küitis "usine". Actuellement. Le vocabulaire de ce livre vous aidera à les déchiffrer. ça vous intéresse? Avant la guerre. agentuur "agence". kooperatiiv "coopérative". entreprise". on a intérêt à feuilleter les pages de kuulutused ("petites annonces") des grands journaux. on exporte les produits suivants: énergie électrique (elekter).on distingue surtout entre riigiettevotted ("entreprises d'Etat") et eraettevotted ("entreprises privées").industrie (tC)ostus) 440/0. La colonisation soviétique a destructuré la production (toodang) locale. Le déséquilibre économique se traduit par le fait que l'Estonie devra importer des céréales (teravili) probablement jusqu'à la fin de ce siècle. De nouvelles usines furent construites qui travaillaient avec la main-d'œuvre importée d'URSS. L'économie. produits laitiers (piinla- 4 Selon le journal Eesti PiievalehtlEstniska Dagbladet du 24 février 1993. Si l'on veut avoir une idée plus précise de la situation économique du moment. firma "maison de commerce. Les dernières statistiques du "revenu national". viande (liha). La tenninologie qui les identifie est assez riche: tehas. La recherche des koostôôpartnerid (= partenaires de coopération) étant toujours d'actualité. L'Estonie était obligée de fournir à la Russie de l'énergie électrique (elektrienergia) et des produits alimentaires (toiduained). vabrik "fabrique". qui datent de 1989. vous serez bien accueilli et on vous donnera un tolk "interprète" qui vous aidera à vous expliquer. transport (transport) 6%. 12.

Vous ne trouverez peut-être pas votre médicament habituel dans une apteek ("pharmacie"). machines (masinad. un bon réseau routier (teedevork) : plus de 1000 km de rail (raudtee "chemin de fer") et 14800 km de routes (teed. des métaux (métallid). dans certains cas. de passer par les pays baltes. maanteed). vous aurez veillé à prendre une kindlustus ("assurance") et au moins quelques aspiriini-tabletid dans vos valises. la phosphorite (fosforiit) et aussi de la pêche (kalapüük. produits chimiques (keemiakaubad). matériaux de construction (ehitusmaterjalid). ce n'est pas tellement le trav'ail (too) mais. surtout avec la Finlande (Soome). Pour la reconstruction du pays.à (une) dent" .tooted).à la gorge" 121 . ce qui manque (puudub). En fait. Le jour où vous serez obligé de dire: Ma olen haige "Je suis malade" Mul pea valutab "J'ai mal à la tête" . Les journaux parlent des investissements (investeeringud) et notent que le chômage (toopuudus) ne pourra être évité. le courage (julgus) ! 13. Depuis l'indépendance. seadmed). du pétrole (nafta). la tourbe (turvas). A côté de la restructuration de la production agricole. papier (paber).kurk " . Mais on a surout besoin de refaire et de moderniser les installations vieillies et délabrées et de se procurer des matières premières (toorained). Des problèmes de santé? Avant de partir. il faudra repenser l'exploitation des richesses du sous-sol: le chiste bitumineux (pôlevkivi).hammas " . etc. textiles (tekstiil). la Suède (Rootsi) et l'Allemagne (Saksamaa). pour leurs importations européennes. Les ports (sadamad) sont restés importants pour communiquer avec l'étranger. notamment. Les Russes auront besoin. kalandus). on a quelques atouts. les relations commerciales se sont rétablies avec les pays occidentaux. bois (puidutooted).

(kas on toidumürgitus? "Est-ce (une) intoxication alimentaire 1) Mul on palavik "J'ai la fièvre", il faut appeler le "médecin" (arst) ou aller dans un "hôpital" (haigla) pour recevoir des "soins hospitaliers" (haiglaravi), ou tout simplement le secours d'une "infirmière" (meditsiiniôde - ou medôde, abréviation de style soviétique, ou encore, tout simplement ôde). Il vous faut probablement paar paeva voodisse jâama "rester quelques jours au lit". S'il vous arrive un accident dans la rue, une "ambulance" (kiira bia uto) vous transportera à l"'hôpital des urgences" (kiiriabihaigla), où vous trouverez certainement des médecins qui parlent en plus de l'estonien une langue étrangère. Mais s'il vous arrive quelque chose de déplaisant dans la rue, n'hésitez pas à vous adresser à un passant sympathique: Aidake mind! "Aidez-moi".

-

kôht

"-

à l'estomac, au ventre"

B. L'ESTONIEN

DE PARIS

La communauté estonienne en France est moins importante que celles que l'on rencontre en Suède ou en Amérique par exemple. Les membres qui vivent à Paris se réunissent régulièrement toutes les semaines pour échanger des nouvelles et parler estonien de temps en temps ou encore organiser des manifestations culturelles, des concerts, des soirées littéraires et des services religieux avec des pasteurs estoniens invités de l'étranger. Quand on écoute les Estoniens de Paris, on constate d'abord que leur façon de parler est plus ou moins "pure", surtout quand on peut les comparer aux Estoniens d'Amérique dont "l'accent" attire tout de suite l'attention. Le linguiste Andrus Saareste venait souvent en France et prétendait qu'un séjour prolongé sur les bords de la Seine modifiait la qualité des voyelles. En tout cas, une oreille non phonéticienne n'entend en général aucune particularité.
122

Ceux dont la jeunesse se situe dans les années vingt ou trente ont évidemment gardé leurs habitudes linguistiques. A cette époque, il y avait encore des endroits où la troisième personne du pluriel des verbes connaissait au prétérit la fonne en -vad : olivad au lieu de olid "(ils) étaient", et où pea "tête" et hea "bon" se prononçaient régulièrement paa et haa. Il y a aussi des éléments dialectaux auxquels les locuteurs se sont habitués. Mais l'originalité de l'estonien parlé à Paris réside surtout dans le vocabulaire de couleur locale, adapté au système phonétique estonien. On sait qu'un objet nouveau est en général adopté avec son nom étranger. La ménagère qui va au marché y trouve beaucoup de produits inconnus en Estonie, tels que les crevettes, les blettes, les nectarines, les poivrons, les endives. Automatiquement, elles traduisent par krevetid, bletid, nektariinid, puavrood, andiivid. Certains fruits et légumes sont représentés dans les dictionnaires, mais comme on a appris à les connaître seulement en France, on ignore leur dénomination officielle. L'" artichaut" devient ainsi artisoo pour artisokk, le "poireau" donne puaroo au lieu de porrulauk, les "oranges" sont quelquefois appelées oransid au lieu de apelsinid, les "pêches" sont pesid et non pas v.irsikud, les "abricots" se réduisent à abrikood ou abrikud, pourtant le mot aprikoos devrait être bien connu. Mais très souvent, il s'agit de la paresse du locuteur qui ne prend pas la peine de réfléchir et de chercher le terme correspondant dans sa propre langue. Lennuk "avion" peut ainsi devenir avioon. Et pourquoi pas, puisqu'il existe déjà unioon, revolutsioon, etc. ? Etant habitué aux mots français qui portent l'accent sur la dernière syllabe - nous avons vu des termes comme artisoo, puaroo, etc. - on est étonné d'entendre régulièrement dans certains cas cet accent se déplacer vers la première syllabe du mot, selon la tradition estonienne. On dit ainsi métro et 6opera. Parmi les verbes utilisés quotidiennement, il n'yen a qu'un seul qui a été clnprunté au français: "se débroui11er". ]23

Les Estoniens savent bien être plus ou moins "débrouillards" mais il n'existe pas de mot pour désigner cette capacité. Le verbe français est donc repris et le locuteur essaie de lui donner une forme conjugable. Celle-ci peut être debruima, debrujeema ou, avec le factitif -ta~, debrujeetama. Phoniquement, le verbe semble insolite et, par conséquent, difficiJe à manier. De ce fait, on dit quelquefois tout simplement tema debrui "il (sc) débrouille". Ceux qui sont habitués à penser en français éprouvent quelquefois certaines di fficultés à rester fidèle à la syntaxe estonienne. "Je vous l'expliquerai" qui se traduirait normalement par ma seletan teile ("j'explique à vous"), apparaît soudain avec la même succession de mots qu'en français: ma teile seletan. Les nuances de la syntaxe mériteraient d'être étudiées car elles révèlcnt la façon de penser du locuteur. Mais, en général, on peut dire que l'estonien parlé à Paris est tout à fait correct. Et si vous voulez vous entraîner dans ce domaine, on peut vous conseiller de prendre contact avec cette communauté.

c. M~:FI~:Z-VOUS DE L'EST()-FINNOIS

!

Le finnois et l'estonien sont deux langues très proches, si proches que quelqu'un qui les regarde superficiellement peut imaginer qu'il serait inutile d'apprendre le finnois si l'on sait l'estonien, et vice-versa. En effet, beaucoup de mots du vocabulaire de base sont les mêmes: maa "terre, pays", meri "mer", kuu "lune", nimi "nom", etc. Souvent, il Y a une petite modification: "ci cI" eston. taevas, finn. taivas ; "étoHc" cston. tâht fin. tiihti ; "route" eston. tee finn. tie, etc. En général, les mots finnois sont plus longs que les mots estoniens. Par conséquent, il faut allonger les mots, ajouter une voyelle à la tenninaison consonantique - "un, deux, trois" eston. üks, kaks, kolm, finn. yksi, kaksi, kolme - et une 124

consonne à la terminaison vocalique - "huit, neuf, dix" eston. kaheksa, üheksa, kümme, tinn. kahdeksan, yhdeksan, kymmenen. Et le tour est joué! Quant aux nuances de la grammaire, on arrive à s'en passer. Une dame estonienne à qui on avait expliqué que le finnois et l'estonien étaient, à quelques détails près, la même chose, arriva un jour à Helsinki. On lui avait conseillé de surtout remplacer la voyelle centrale ô par 0, car ô est un son spécifiquement estonien. Elle héla donc un taxi, montra au chauffeur une cal1e de visite avec l'adresse de la destination et ajouta joyeusement: Nyt soittaa! Dans son esprit, elle avait prononcé rim pérati f de sôi tma "aller, rouler" que l'on pourrait traduire par quelque chose comme "vas-y". Le chauffeur ahuri se retourna et demanda des explications. Pour lui, c'était le verbe soittaa "jouer". La cHente lui demandait donc de "faire de la musique". Avouez qu'une expérience de ce genre peut être assez humiliante. Une autre personne avait réclamé du lait pour son café. La serveuse lui apporta un pot de yaourt. Heureusement, on ne les avait pas encore mélangés. Le "lait" se dit piim en estonien, mais piima signifie "lait caillé" ; celui qu'on utilise pour le café au lait s'appelle maito. Mais il y a pi re : que penser d'un curé qui invective l'assemblée au cours du sermon? En effet, siunama signifie "vitupérer" en estonien et "bénir" en finnois! Et qu'éprouveriez-vous si la personne à qui vous avez offert un foulard de chez Hermès vous remerciait pour ce "chiffon" ? En estonien ratt signifie "foulard, fichu", ratti en finnois n'est qu'un "chi ffon", un "torchon". Pour vous amuser, voici encore quelques correspondances fâcheuses:

125

intelligent" "cru " "esprit. endroit" "vaniteux" "mauvais" "moisissure" "courageux" "se vanter" " ram asse r" finnois ase eteva halpa hallitus julkea keksia korjata kyynel lahja makea maja onni puhua viinerit pulma pussi raamattu raakkya sulhanen tarkka tuorc vaimo "bougie" "maigre.estonien ase edev halb hallitus julge keksima korjama küünal lahja mage maja onn puhuma viinerid pulm(ad) puss raamat raükima sulane tark toores vaim "lieu. faible" "peu salé" "maison" "hutte. hurler. cabane" "souffler" "saucisses" "noce" "poignard" "livre" "parler" "valet" "sage. effronté" "inventer" "réparer" "lanne" "cadeau" "sucré" "cabane" "bonhcu r" "parler" "peti ts pains viennois" "situation pénible. 126 . Mais il est rassurant de savoir que les Danois et les Suédois sont quelquefois confrontés à ce même genre de plaisanterie. embarrassante" "sac" "la Bible" "crier. fantôme" "anne" "qq'un qui a du succès" "bon marché" "gouvernement" "insolent. croasser" "fiancé" "préci s" "frais" "femme" Il faut donc bien faire attention à ce que l'on dit.

On pense évidemment à Taani linn "ville danoise" qui aurait donné. les Lituaniens et les Vieux-Prussiens installés en Prusse Orientale ct dans les territoires situés plus au nord. ils étaient les Und eu tsch en ("non-Allemands"). Cette ville fut fondée par les Danois en 1219. pour le document qui la contient. ce sont les Scandinaves qui connaissent le micux la géographie de la Baltique: leur Eistland désigne le pays du sud du golfe de Finlande. Les Estonicns se sont toujours définis eux-mêmes comme maa rahvas "peuple du pays". Evidemment. Les Russes lui enlèvent un n . Hiiu. Ce n'est qu'au XIXe siècle qu'ils se sont reconnus eestlased "Estoniens".) jusqu'à ce que soit admise la particularité ethnique des Esten.IV. des Aisti. tout comme les paysans lettons et les Suédois des îles Estoniennes (Saaremaa. 127 . pour ne pas compliquer les choses. VOCABULAIRE DE LA CULTURE 1. à la fin du IXe siècle. d'une source soviétique. A noter aussi le récit de voyage d'un marchand anglo-saxon appelé Wulfstan. qui parle de l'E(a)stland. les Estoniens sont les eestlased et ils parlent la langue estonienne: eesti keel. Eesti. etc. et leur langue comme maa keel "langue du pays". des Aestui de Jordanes. Villes et villages a) La capitale et l'Université La capitalc de l'Estonie s'appellc Tallinn. Muhu. avec l'usure du temps. Haesti de Cassiodore et autres chroniqueurs du Moyen Âgc qui ont désigné ainsi les Baltes. leurs plus proches voisins. 2. Pour la noblesse balte. donc d'un pays "situé à l'Est". qu'est-ce que c'est? L'Estonie s'appelle Eesti. et également. Il s'agit à l'origine des Aestii de Tacite. la forme Tallin indique donc qu'il s'agit. en majorité d'origine allemande et scandinave. la fonne actuellc. Le terme "estonien" a été inventé par les Allemands et les Scandinaves (La Chronique livonienne de Henri le Letton au Ille siècle: estones).

le géographe arabe Al-Idrisi mentionne pour la première fois ce port. profite du c1imat exceptionnel de la baie du même nom. Et ce nom fut rendu officiel pendant l'époque de la russification intense (1893-1918). l'une des plus brillantes de l'Europe de l'Est. Lituaniens. en allemand Arensburg. Ce qui explique leur importance commerciale -les liens avec la Hànse . mais surtout une université. Ceci a eu pour résultat l'éviction presque totale du nom d'origine qui ne réapparaft dans les documents qu'au moment de l'indépendance de l'Estonie en 1918. Mais au XIe siècle. La deuxième ville d'Estonie s'appelle Tartu. Russes sont passés par là. en russe Pemov. Pendant des siècles. Au XIIe siècle. En tant que centre du district de Uganda. Une ville? Sans doute. Mais c'est surtout de sa bcne plage qu'elle peut être fière. b) Les villes de la mer La plupart des villes sont situées au bord de la mer. Piirnu (écriture ancienne Perno). 128 . en latin Revalia. anciennement Kuresaare-linn est la plus grande ville de l'île de Saaremaa (saar "fie". maa "terre"). donna naissance à Reval. et pendant une dizaine d'années. se référaient au district de Ravala. Ravala. Au début du XVIIIe siècle. Kuressaare. L'administration du tsar l'a mise en cyrillique en la modifiant un peu: Revel. les Slaves qui s'en emparèrent pour quelques années l'appelèrent Jurjev. Les Allemands en ont fait Dorpat et les Russes Derpt. en allemand Pernau. Tartu était déjà connu à l'époque païenne sous le nom de Tarbatu.Pamu a vu et supporté des envahisseurs en grand nombre: Polonais. surtout du XVIe au XVIIIe.et le succès de leurs installations balnéaires. Suédois. elle a accueilli l'Université.Les Allemands qui s'étaient rapidement implantés dans toute la région. EUe a été fondée au milieu du XIVe siècle pour le siège épiscopal de la côte ouest. sur la Côte nordouest qui comprenait aussi le terrain de la ville.

. Cette ville. décrit le paysage: haab "peuplier. La ville est construite sur le fleuve NaNa. tremble". beaucoup de noms ne sont pas explicables. La police et la douane estoniennes n'ont pas accès à cette forteresse. Au moment où nous écrivons ce livre. etc. il n'est peut-être pas souhaitable que vous alliez voir de très près cette merveille. c'est-à-dire "(ville) de ViIjandi". Il doit y avoir aussi des sous-marins (ce sont probablement les mêmes qui se sont fait remarquer dans les eaux suédoises). est surtout une station balnéaire. les composés gardent la forme de nominatif. Paldiski. Attention donc! Mêlne si vous êtes curieux. en allemand HapsaJ. a été fondée par Pierre-le-Grand au XVIIIe siècle dans la baie de Pakri qui a la particularité de rarement souffrir des rigueurs de l'hiver. lorsque le de111icr omposant donne déjà la définition c du Heu: Naissaar (saar "île"). en russe et en allemand "port de la Baltique". jôe "fleuve. rivière".Haapsalu. Cc sont donc des génitifs: ViIjandi(linn). à trente kilomètres de Tallinn. Narva a l'honneur terrible d'être situé à la frontière du territoire russe. et à l'embouchure de celui-ci. Mustjala (kihelkond) "(paroisse) de Mustjalg. On a oublié leur origine. Elle est entourée de fil de fer barbelé et personne ne sait exactement cc qui s'y passc. Son nom. devenue autocéphale et dirigée par un amiral-souverain. constitue un cas spécial. Emajogi 129 . On parle de trafics d'annes et de réacteurs nucléaires. Toutefois. comme la plupart des noms de lieu. PühajalV (jarv "lac"). C'est donc un endroit précieux pour la navigation. presque tous ont une terminaison vocalique. Les chroniques de Novgorod parlent déjà d'clle au XIIe siècle. De ce fait. salu "bosquet". c) Les noms de lieu :forme et contenu Les noms de lieu seInblent "s'user" plus rapidement que les noms de personnes. aux mains d'une unité de l'ex-Armée Rouge. Paldiski est la ville la plus fascinante de l'Estonie. suu "bouche"). gén. les Estoniens ont construit une jolie ville balnéaire nommée Narva-Joesuu (j6gi. Quant à la forme.

pill "instrument de musique). Lohusuu (Iohk "cavité. Lüganuse « Luggen-husen). 3. vicieux". küla "village"). Les villes et les villages fondés par les étrangers portent aussi des noms étrangers qui sont en général tout à fait "estifiés" : Petseri. -vere (Rakvere).). D'autres noms indiquent la nature de J'agglomération ou l'origine des habitants: Moisaküla (mois "grande propriété. En même temps. etc. Pahapilli (pala "mauvais. Ces noms tirent leur origine de l'endroit où la personne habitait (fenne. -ri (Kasan). vilain. -stu (Tarvastu). domaine. este (Sangaste). vôllas "potence "). Les suffixes les plus courants pour les noms de lieu sont: -la (Hargla). rivière". -ta (Vohmuta). -tu (Vaiatu). Torva (t6rv "goudron"). embouchure"). -va (Jogeva). -ngu (Varangu). Taagepera Poogle « Bockler). Peetri. ou de son métier. küla "village"). Jaani. küla "village"). le célèbre couvent orthodoxe au sud de l'Estonie). Plusieurs paroisses et églises portent des noms de saints: Jaagupi. s'il vous plait? a) Les noms de famille Les noms de famille furent administrativement introduits au début du XIXe siècle. « Stackelberg). Rootsiküla (rootsi "suédois". Sindi « Zindt). -ja (Abja). etc. cascade"). Tostamaaa (tôstma "lever.noms humoristiques tels que Uniküla (uni "sommeil". même péjoratifs. Tallinn (linn "ville"). -vere suffixe). Irboska. village. Votre nom. Kadrina. ou encore de ses particularités personnelles. l'administration distribuait aussi des noms d'origine 130 . cylindre". Tallinn évidemment ("ville danoise"). soulever". Soomevere (soome "finnois". -nga (HaIinga). maa "terre").(jôgi "fleuve. Volla (voll "arbre. On officialisait aussi des surnoms. Munamagi (magi "montagne"). era (Kibura). la plupart des noms de lieu indiquent la nature du paysage concerné: Kose (kosk "chute d'eau. Madise. creux" + suu "bouche. Comme nous l'avons vu pour Haapsalu. château". Il existe aussi des.

Noms de plantes (arbres surtout) : Kask ("bouleau"). Les noms estoniens Noms de lieu. Appartenance à un groupe ethnique: Vadi (vadja "Vote"). de fenne. Rebane ("renard"). « Laureni). Tümpuu. Pôdcr ("élan"). artisan") et ses nombreux composés tels: Puusepp (puu "bois" > "menuisier"). Vahter ("érable"). chauve" + pea "tête"). Kukk ("coq"). vaillant" + mees "homme"). Hunt ("loup"). Tcder ("coq de bruyère"). Sepp ("forgeron. saxon"). Kibopuu. Surnoms: Kovamees (kova "dur. . Prénoms. Vares ("corneille"). Noms de métier: Kangur ("tisserand"). Molder ("meunier"). Noms d'animaux: K aru ("ours"). Noms en rapport avec la nature: Koit ("aurore"). Kun ("faucon"). Nous en parlerons après avoir vu la couche la plus ancienne de ces dénominations. Kala ("poisson"). Saar ("île").étrangère. rivage"). Parn ("tilleul"). Saarlane (saar "île"). : VIuots. etc. lIves ("lynx"). . Jogever. Pottsepp (pott "pot" > "pottier). . Jakobson. . Palm ("palmier") . Luik ("cygne"). avec les variantes Jüriaado (Jüri Georges + aado) germanique et sandinave son. . Meri ("mer"). quelquefois ensemble avec le nom de famille: Laur. Cette proportion de noms non autochtones a provoqué dans les années trente une grande campagne d"'estification". Kiilaspea (kiilas "lisse. Raudsepp (raud "fer"). . Kallas ("rive. Lattik ("brême"). luisant. . Oja ("ruisseau").. en estonien poeg. Jannsen. etc. Mikkelson. Soot. Jogi ("fleuve"). bois"): Visnapuu. Patronymes + "fils". beaucoup de composés avec puu ("arbre. Jarv ("lac"). Nigul «Nicolas). Püksipaik (püks "pantalon" + paik "pièce (de raccommodage") . 131 . q~i constituent à peu près la moitié de tous les noms en Estonie. Laidoner. Petersen. Rüütel ("chevalier"). MuId ("terre"). Koolmeister ("maître d'école"). Roots (rootsi "Suédois"). . sen: Partelpoeg (fils de Partel Bartholomé). Saks (saksa "allemand.

Schmitt. Teras ("acier"). ainsi que des fonnes plus ou moins imprononçables en estonien que le locuteur écorchait d'une façon désagréable. Laev ("bateau. des pronoms et même des verbes. Reede ("vendredi"). Les langues voisines ont évidemment prêté quelques éléments. le suffixe -mann pouvait facilement se transformer en 1 Ce qui sem hic être rare dans les autres langues. Otsus ("décision"). Stresemann). ce qui donne des formes assez insolites telles que: Laheb ("il va").. lune"). Siion. ou encore injurieux ou ridicules. Qualités et notions abstraites 1 : Must ("noir"). ovski : Manitski.. Le finnois et le russe ont aussi laissé leur héritage. Cette liste peut être aJ10ngée par toutes sortes d'expressions tirées des parties du corps.Quelques objets: Haamer ("marteau"). Kuulmata ("sans entendre"). .. Les noms d'origine étrangère Ici. Veidemann. -itski. visiblement de caractère étranger.. les pouvoirs publics des années trente décidèrent de proposer à la population de changer les naIns difficiles à prononcer. navire"). Oldekop) en et -mann (Kampmann. Rand ("fer"). Eitea ("ne sait pas"). on constate une grande influence de la Bible et de la tradition gréco-latine: Abel. Le suédois a fourni surtout des noms en -berg (Gronberg) et -sten (Krusten. Tarkus ("sagesse"). Ainsi. des liens de parenté. "L'estification" années des 132 . . Hommik ("matin"). Tertsius. en les remplaçant par des formes plus esthétiques et conformes au système phonétique estonien. Laïus ("largeur"). Ustav ("fidèle"). . Viksten) et l'allemand les Schmidt. Angelus. Termes appartenant au calendrier: Talve ("hiver"). Mitt. du letton. Laaban. man trente Comme il existait beaucoup de noms en -mann et en -son. Kuu ("mois.. Pehme ("mou"). . Vaga ("pieux"). des numéraux. et une série de noms en -kop (Meikop. le nom de l'écrivain August Gailit. Du polonais viennent les noms en -inski..

Taavi. Il est à noter que les noms en -ste ont été particulièrement populaircs : Lehiste. Kusta. 001. Rect. Urvaste. Madi. Dans tous les cas. Laikman pouvait devenir Laikmaa et Jaakson . Mihkcl. Ainsi donc. T:ihve (Stefan). Mikk (Michel). Pent (Bengt). MalI (Madeleine). Laur (Laurent). Maarja. etc. b) Les prénoms: liste ouverte En ce qui conccrne lcs prénoms. et le slaviste Pectcr Arumaa a fait totalement oublié qu'il avait été un Blaubrück. cette formule semblait tout à fait justifiable. Linnustc. etc. Hendrik (Henri). Ainsi. Mai. on essayait dc conserver au moins la prelnière lettre du nom ancien. etc. Comme la teITe a beaucoup d'importance pour les Estoniens et que les marécages sont nombreux dans le pays (au Moyen Âge ils constituaient des rcfuges efficaces contres les envahisseurs). Jaak (Jacques). Andrus (André).-maa "terre". Tanis. Madis. Olev (Olaf). Jüri (Georges). c'est-à-dire des forInes hébraïques. Ristin (Christina). Kai (Catherine). marais".Jaaksoo. Mari. Permann a donné Parve et MaIson s'est transformé en Magiste. Ainsi. La couche la plus ancienne comporte des noms apparentés à la tradition judéo-chrétienne. et le suffixe -son en -soo "marécage. Maret (Marie). Marju. Henn. Tiiu (Dorothée). Mats (Mathieu). Certains prénoms sont d'origine suédoise et bas-allemande: Nuut (Knut). Juhan (Jean). Enn. Einbund. 133 . Risti. Piret (Brigitte). Malgré cela. on peut dire que toute l'Europe y passe. Tonu (Antoine). Kaarcl (Charles). Bien entendu. homme politique très connu dans les années trente a tenu à s'appeler Eenpalu. Kersti (Kerstin). Kustas (Gustave). Kraat (Marguerite). Ellu. Les noms plus compliqués ou plus rares ont été quelquefois entièrement transfonnés. Kadri. grecques et latines adaptées au système estonien: Annus. Andris. personne n'était tenu de suivre ce schéma. Elu. MadIi. Jaan. par exemple. Eedu (Hedvig). Elts (Ella). on peut imaginer la pagaHle dans les bibliographies.

on a l'habitude de réunir les! chorales pour un laulupidu "festival de chant" (pidu.et segakoorid ("chœurs d'hommes. Kalju. C'est ce qui se fait actuellement. 'Endel. Leida. 110. Ene. Virve. On peut y réunir 25000 chanteurs.de chapelle" arrive à diriger tous ces mees-. Hi1ja. Eha. Elo.et surtout le koorilaul "chant choral" occupent une place spéciale dans la culture estonienne. 134 . Agu. accompagnés souvent par un puhkpillio'rkester "orchestre d'instruments à vent". C'est extraordinaire de voir comment le koorijuht "maître.muusika . Aire. Depuis le XIXesiècle. Arvo. Aili.A l'époque moderne. Lilli. Ilmar. On dit que dans la mythologie estonienne il n'y a jamais eu de dieu de la guerre. En juin 1869 eut lieu à Tartu le premier "Festival de chant général" qui mobilisa dans tout le pays quarante-six chorales et cinq orchestres. Valdur. On chante partout et l'on imagine mal une vraie fête sans le chant (Iaul). Hillar. Ülo. 4. et notamment à Tallinn où vous aurez sans doute l'occasion de voir la fameuse lauluvaljak "Place du chant" où ont eu lieu certaines réunions historiques. Le üldlaulupidu se répète tous les cinq ans. Veljo. Endla. On dit qu'il n'y a en Europe que l'italien et l'estonien qui peuvent se pennettre ce luxe. Et nlaintenant. on a ressuscité des noms antiques retrouvés dans des chroniques ou dans la poésie populaire. de femmes et chœurs mixtes"). L'estonien dispose de nombreuses voyelles que l'on peut combiner entre elles pour inventer de nouvelles fonnes agréablement sonores. Lemhit. challtons ! La musique . Sulev. on a également inventé de nouveaux noms construits selon les modèles traditionnels: Aarand. Ôie. Aita. Kalev. Juta. Imant. Vahur. Laine. peo. Linda. Helmi. nais. Uku. pidu "fête"). qui commence par un défilé (rongkaik) des chanteurs en costume traditionnel. Salme. Maimu. mais i1 faut tenir compte d'un vieillard barbu appelé Vanellluine qui chantait et jouait du kannel "harpe ou luth à six-sept cordes" et par sa musique faisait fleurir la végétation et donnait la voix aux oiseaux.

La grande musique aussi est omniprésente. pi'lli) plus puissant. pUU. un pillimees "musicien" est toujours le bienvenu. le lôôtspill "accordéon" s'est imposé comme instrument populaire. Les Estoniens dansent en groupe.Le kannel (gén. part. on en voit au programme de temps en temps.ou chez les Hongrois. ni de petits mouvements rapides des mains et des pieds. A la campagne. sorte de mocas- 135 . une jupe en général rayée. lA danse et le costunle La danse populaire est intimement liée au chant. On note que dans ces danses il n'y a pas de grands sauts. kannelt) accompagne surtout le chant individuel. De ce fait.. le swing. Nous ne citons personne pour . traditionnellement un puhkpill "instrument à vent" tel que pasun "trompette". Plus tard. Chaque hooaeg "saison" apporte sa série de kontserdid ("concerts"). kandle. un cardigan court en laine. pastel). A la campagne. on fait entendre un pill "instrument de musique" (gén. part. ne pas faire de jaloux! 5.. Il y a eu le lied allemand. torupill "cornemuse". comme cela se fait chez les Slaves. le laulupidu "festival de chant" comporte maintenant aussi un rahvatantsupidu "festival de danse populaire". Même en France. et pour la femme mariée aussi un poil "tablier" et tanu. et le cercle est la figure fondamentale de la choréographie. une coiffe spéciale. on portait aussi des pastlad (sg. Pour les grandes fêtes. Pour le vêtement féminin: une chemise blanche en toile de lin. brodée. etc. le répertoire des chants contient d'autres créations d'inspiration européenne qui évolue avec le temps. Le costume des hommes rappelle le XVIIIe siècle avec les pôlvpüksid "culottes" et les chaussures d'époque. A côté des rythmes et des mélodies fînno-ougriennes. Les danseurs portent des costumes régionaux dont les éléments essentiels datent surtout des XVIIIe et XIXe siècles. Et il Y a toujours un helilooja "compositeur" (= créateur du son) ou un dirigent "chef d'orchestre" qui se fait connaître et apprécier dans les pays voisins et quelquefois dans le monde entier. vilepill "chalumeau". par exemple. le rock.

sins en cuir que chacun se fabriquait soi-même. le Vanalinnastuudio ("Studio de la Vieille Ville"). Kaelakee "collier". part. surtout en argent (hôbe. -i. de forme légèrement conique. La danse estonienne la plus connue à l'étranger. A noter que seuls les setud. L"'Estonia" a aussi une "salle de concert" (kontsertsaal) et un "jardin d'hiver" (talveaed) où l'on peut voir quelquefois des ballets et écouter de la musique. est également très populaire. part. pr'eesi). une population du sud de l'Estonie. A Tallinn. Il se peut que l'on vous offre un billet (pilet) pour une première (esietendus). Celui-ci est récitatif. plus anciens que les fleurs brodées sur les blouses. est justement construite sur le modèle de la polka. le Noorsooteater ("Théâtre de la jeunesse"). portent des bouclcs d'oreil1e (kôrvarôngad) et des bracelets (kaevôru). sôlge). Lahme teatrisse "Allons au théâtre" Si vous aimez le ballet classique (klassiline ballett). la danse populaire est liée à la poésie et au chant populaire. Réjouissez-vous. opérant avec le parallélisme (répétition de la parole et de la pensée) et l'allitération. vase. Tuljak. ornée de motifs géométriques. et prees (gén. trochaïque. et au "Vanemuinc" à Tartu. vous trouverez certainement des représentations (etendused) de grande qualité à 1"'Estonia" à Tallinn. vaske) ou en bronze (pronks. très longue. vous avez le choix entre le Eesti Draamateater -il existe aussi un Vene Draamateater ("Théâtre dramatique russe") -. le Eesti Nukuteater ("Théâtre des marionnettes") où l'on trouve 136 . hôbeda. Un détail important: voo "ceinture". part. pron'ksi). broche également ronde mais plate et parfois ornée de perles de verre. les théâtres sont de haut niveau. Les temps modernes ont introduit d'autres rythmes. gén. mais aussi en cuivre (vask. gén. Panni les broches et les agrafes. preesi. surtout la valse ctIa polka. 6. part. Comme nous l'avons dit. sole. tissée. hôbedat). généralement en argent. il faut mentionner solg (gén. Les bijoux sont en métal.

La maroquinerie. part. Son savoir s'est transmis d'âge en âge. naha. vous trouverez sûrement. gén.. Les tricoteuses de Haapsalu ont inventé un châle qui s'appel1e maintenant Haapsalu sali et dont la particularité est de pouvoir malgré ses dinlensions un mètre sur deux . On participe aux 137 . à côté des bijoux traditionnels. kannu. c'est le cuir (nahk.I'art it populaire et celui qui l'est moins. gén. Genêt. mais on en fait de très jolis gants. Il était son propre tailleur et cordonnier. finement travaillés. La France aussi est présente.des programmes pour enfants (Iastele) mais aussi pour adultes (taiskasvanuile). la peinture. Le programme (kava) fait une grande place aux auteurs étrangers. kappa "puisoir. ses meubles et tout ce dont il avait besoin. Toutes les laines (lÔngad) ne sont pas aussi fines. est en général lié aux grands courants européens. la sculpture. etc. L'art des temps modernes. et au moment où nous écrivons ce livre. d L'art (kunst) dans ses origines est surtout tarbekunst ("art appliqué"). nahka) qui tient la vedette. Le Musée de J'Homme à Paris en possède une bene col1ection. part. kannu "pot") avec des ornements tai11és ou brûlés dans le bois. Ionesco. l'art de fabriquer des objets d'usage courant (tarbija "consommateur") : le paysan construisait lui-même sa maison. Vous trouverez des pochettes. Plusieurs générations d'artistes ont t'ait leurs études à Paris. Et dans les boutiques qui vous proposent des souvenirs. part. tels qu'ils se faisaient à la campagne. kapa. récipient en fonne de seau dont une ou deux planches fonnent des poignées) et des ôllekannud "cruches à bière" (kann. l'industrie du cuir ont été portées à un très haut niveau. des porte-monnaie. etc. des objets en bois tels que kapad (kapp. des tissus et de la poterie.passer par -= une bague. gén. puiseue". on joue à Tallinn entre autres Molière. Jules Romains. A côté du bois. des albums. et de l'écorce de bouleau (toht) que l'on utilise pour de petits récipients. 7. 1.

Presque chaque fenne avait son saUD. On peut signaler aussi pour Tallinn le Kunstihoone (hoone "bâtiment. édifice") et Kunstnike Liit "Union des artistes" qui pourra vous renseigner sur tout ce qui vous intéresse. On le rencontre également dans certaines régions lituaniennes et russes. on peut Je déconseiller aux personnes qui ont des ennuis cardiaques. leili viskama "jeter du leH"). La culture paysanne Bien que l'Estonie soit déjà assez urbanisée. servait à se battre vigoureusement pour activer la circulation sanguine. 138 . on y séchait du blé ou du lin. Et on y fumait des jambons. On pense que le mot saun-sauna date du nie millénaire avoJ. L'opération importantc consistait à jeter de l'eau sur les picrres brûlantes entassées dans le poêle pour remplir la pièce d'unc vapeur dense qui nettoyait les porcs (Ieil "vapeur chaude". ses déménagements et réemménagements ne devaient pas être trop pénibles. Ce genre d'étuve est connu chez presque tous les peuples finno-ougriens et aussi en Lettonie. la tradition paysanne a laissé son empreinte sur la vie du pays. Le sauna est sans doute l'invention paysanne la plus connue dans le monde entier.expositions à J'étranger et on récolte des prix et des critiques élogieuses dans la presse "des autres pays. Il est intéressant de voir quels sont les éléments les plus originaux dans l'existence quotidienne des ancêtres de l'Estonie contemporaine. Le viht. On le transformait en atelier provisoire. vous pouvez toujours trouver un kunstimuseum "musée d'art" ou une galerii "galerie d'art" qui vous plaira.-C. Quelquefois on y logeait des artisans pauvres. Beaucoup de gens trouvent tout cela très agréable. faisceau de branches de boulcau. Mais comme le saunik "habitant du saun" n'avait pas beaucoup de bagages. ou encore des filets de pêche. Le saun était utilisé pour d'autres activités. Toutefois. Il a été introduit en France par les Finnois. Quand vous passez dans une ville. C'était l'endroit idéal pour se nettoyer et en même temps pour lutter contre les troubles de la circulation. 8. des journaliers ou des marginaux qui devaient évidemment vider lcs lieux le jour où les patrons en avaient besoin pour leurs ablutions.

surtout sur la côte occidentale et dans les îles habitées par des populations d'origine suédoise.L'habitation typique du paysan s'appelle rehielamu "habitation de rehi". et probablement un certain pain de seigle et le lait caiHé traditionnel. le kirst "coffre" pour les vêtements et le linge. qui se traduisent dans le travail du bois. il n'est pas facile de savoir qui a imité l'autre. mais ccl1es-ci n'ont pas toujours la même signification pour le peuple. Mais comme la cohabitation entre ces peuples a duré très longtemps. La Saint-Jean est la plus populaire de toutes les [êtes de l'année. et rehealune "aire" (= "le dessous de rehi") où l'on battait le blé. qui n'étaient pas tous nobles et grands propriétaires. on vivait dans la rehetuba. La Scandinavie a introduit les toits de chaume. Elle est unique au monde. Le sud a eu des contacts avec les Lettons et les Lives. et quelques traditions culinaires. ont beaucoup influencé l'artisanat. part. jusqu'à quatre mètres. car il n'y avait pas de chauffage. L'Est a visiblement fourni le look "arc de limonière". Les Allemands baltes. On J'utilisait comme salle à manger et comme piste de danse. on peut constater différentes influences extérieures. C'est une sorte de grange composée de deux parties: rehetuba "chambre de rehi" avec un plafond très haut. sufisamment spacieuse. reht). L. élément du harnais que l'on connaît en Russie. Il faut d'abord expliquer le mot rehi (gén.esfêtes du calendrier Le calendrier estonien se souvient de toutes les fêtes chrétiennes qui y sont inscrites. on avait construit la "chambre" (kamber) qui était habitable surtout en été. l'évolution du vêLement et des habitudes culinaires. rehe. et l'aire était utilisée par exemple pour abriter les chevaux au temps du grand froid. Le Jaanipaev "jour de Jean" et la JaanÎôô "nuit de Jean" marquent l'arrivée de l'été. Dans les détails de la vie matérielle. les techniques de broderie. L'aire. et où l'on séchait les céréales. pouvait aussi servir à l'occasion des fêtes.. A côté de rehetuba. 10. En hiver. C'est la nuit la plus courte 139 .

composé de sona "parole" et de jalg "pied" ! La fête de la Saint-Jean n'a rien de religieux. proverbes (vanasônad = vieilles paroles). mais il crée une ambiance de fête qui fait chanter et danser. le 23 avril. ()itsituli est plus modeste que le jaanituli "feu de la Saint-Jean". mais aussi la fête des enfants. A remarquer le nom bizarre de ]a plante miraculeuse. esprits protecteurs des arbres. Un autre paev "jour" assez curieux est le jüripaev "jour de Georges". devinettes (môistatused). Un autre feu qui rappelle les feux de la Saint-Jean s'allume lorsque l'on va garder les chevaux dans la prairire pendant la nuit (ôitsile minema). cela signi fiait "Demain je dois déménager". on y danse. La personnalité de ce saint ne semble pas avoir impressionné les Estoniens. Il ya évidemment Noël (jôu)ud). On se distrait aussi avec ce qu'il y a de mieux dans la littérature orale: facéties (naljad). des boudins noirs grésillant dans la graisse de porc. et aussi raconter des histoires. On allume le jaanituli "feu de la Saint-Jean". Les souvenirs du temps de l'animisme font revivre les haldjad. la fête religieuse. et à cette occasion on invite le pasteur. Les contrats de travail allaient jüripaevast jüripaevani "de la Saint-Georges à ]a Saint-Georges". car le jour qui lui est consacré n'a ricn de religieux. On raconte que la fougère (sônajalg) ne fleurit que pendant cette nuit magique et celui qui trouve la fleur (ois) rencontrera le bonheur. On installe le jôulupuu "arbre de Noël". la fête de l'amour. Si quelqu'un disait: mul on honl111eJ Üripaev. C'était aussi le jour du déménagetTIent ou de l'emménagement. Mais dans certaines régions on va aussi au cimetière commémorer les morts. La choucroute (hapukapsad) est un autre mcts traditionncl qui fait partie du 140 . on mange des jôuluvorstid "saucisses de Noël". on y chante et on s'amuse autour de kiik "balançoire". Les plus romantiques s'en vont dans la forêt à la recherche de la sônajala-ôis "fleur de fougère". des rivières et de tout ce qui existe dans la nature.parmi les nuits blanches de juin où le soleil et les gens n'ont presque pas le temps de se coucher. jôulukuusk "sapin de Noël" comme il se doit. Ce jour-là. on embauchait du personnel.

menu de Noël, de même que l'oie rôtie (hanepraad) avec des pommes et des pommes de terre. Parmi les gâteaux que l'on mange à Noël, on remarque les piparkoogid, cousins de nos pains d'épices, en forme de cœur, d'étoile ou de Père Noël, tels des IJepparkakor des Suédois. JôuluÜÜ "la nuit de Noël" est une nuit merveilleuse qui incite à la générosité. Cette nuit-là, les animaux parlent comme les hommes, et vers minuit, on va à J'étable pour leur apporter du pain et des friandises. On met aussi une bougie allumée à la fenêtre pour que le voyageur égaré sache qu'il est attendu ... Dans certains endroits, on se rend au cimetière le deuxième jour de Noël. On al1urne des bougies sur les tombes. Les fêtes de Pâques ont, elles aussi, gardé leur caractère religieux, mais el1es ont quatre noms panni lesquels vous pouvez choisir celui qui correspond à votre mentalité: Ülest6usmispühad "fêtes de la Résurrection", Lihavôtted (vôtma "prendre" et liha "viande", donc la fin du carême), Kevadpühad "fêtes du printemps" et Munadepühad "fêtes des œufs", car, bien entendu, les œufs de Pâques sont incontournables! Pour les esprits plus ou moins religieux, la Résurrection semble être moins importante que la mort du Christ. Le Vendredi Saint (Su ur Reede "Grand Vendredi") était une fête si importante que toute activité devait cesser. Sous la première République, tous les établissements restaient fennés ce jour-là. Il n'y avait pas de cinéma, ni de théâtre. Par contre, au lieu de la Pentecôte, on fêtait les Suvistepühad (suvi "été") : on décorait les maisons avec de jeunes bouleaux, et on commençait à penser aux vacances. Panni les fêtes distrayantes, on peut encore mentÏonner le vastlapëv "Mardi gras" (= jour de carnaval) qui apportait les merveilleuses vastlakuklid (vastlad "carnaval" et kukkel "petit pain blanc") à la crèlne fouettée et parfumée à l'huile de rose; le l11ardipaev "jour de Martin" et le kadripaev "jour de Catherine" où les enfants sc déguisaient et chantaient dans la rue pour récolter quelques bonbons.

141

Panni les traditions de la Saint-Sylvestre (vana-aasta-ohtu "soirée de la vieille année" ou uue-aasta-oo "nuit de la nouvelle année") le tinavalamine (tina "plomb", valama "fondre, couler") tient une place importante. On prenait une cuvette d'eau froide, et on y jetait du plomb fondu. La forme d'un morceau de plomb retiré de l'eau devait constituer un présage, indiquer un événement futur. Les fêtes du Nouvel An s'appellent aussi naarid. A 1'époque soviétique qui avait une peur panique de tout ce qui était chrétien, on avait remplacé Noël par naaripüha avec son naarikuusk au lieu de joulukuusk "arbre de Noël" et son naarivans pour remplacer le j(1uluvana "père Noël" réclamé par les enfants. Le calendrier comporte bien d'autres fêtes, le Vabariigiaastapaev "anniversaire de la République" (le 24 février) ou la Fête des Mères (Elnadepaev) qui sont d'origine moderne et dont la liste n'est pas fennée ... 11.loJ'homme, lafel1lme et ce qui s'ensuit La grammaire estonienne ne connaît pas de genre, excepté ... le genre humain (inimkond) qui se compose de inimesed "êtres humains en général". Inimene peut être mees "homme" ou naine "femme". L'homme et la femme sont en principe destinés à se marier. Mais cela ne sc fait pas de la même façon pour les deux partenai res: la femme sc marie: naine Hiheb mehele "la femme va à l'homme"; l'homme se marie" : mees vôtab naise "l'homme prend femme". L'éga1ité s'étab1it dans le mariage (abielu, de abi "aide, assistance" + elu "vie", c'est-à-dire une "vie d'assistance mutuelle"), où la femme devient mehenaine "femme de l'homme" et l'homme naisenlees "homme de la femme" (ou "homme à femme"). Se marier se dit aussi abiellulna, cc qui est plus commode quand on parle des couples.

142

Ceux qui ne se marient pas restent, comme en France, "vieux garçon" (vanapoiss) ou "vieille fille" (vanatüdruk). Vana "vieux, âgé" est ici assez péjoratif. Mais partout ailleurs, dans la famille, ce mot inspire le respect. Perekond "famille" au sens large se compose de tous parents proches et lointains - sugulased (sugu, gén. soo, part. sugu "race, famille, genre, sexe"). La plus petite cellule fami-

liale comporte les parents (vanemad) et les enfants (lapsed).

.

Il est intéressant de rappeler que le mot vanemad est dérivé de vana "vieux, âgé", comparatif vanem "plus âgé". Cette dénomination paraît tout-à-fait logique quand on pense que les parents sont plus âgés que leurs enfants. En continuant sur ce raisonnement, on peut accepter aussi les tennes vanaisa "grandpère" (vieux père) et vanaema "grand-mère" (= vieille mère) qui, ensemble, constituent les "grands-parents" (vanavanemad). En résumé, on peut conclure que: Vanavanemad on vanelnad kui vanenlad "Les grands-parents sont plus âgés que les parents". L'enfant (laps) peut être fils (poeg) ou fille (tütar). Pour distinguer entre les enfants en général ceux qui ne sont pas les vôtres, on précise qu'il s'agit de poeglaps "garçon" ou de tütarlaps "fille". Si les enfants se marient à leur tour, ils donneront à leurs parents des "petits-enfants" (lapseJapsed "enfants de l'enfant"). Les "beaux-pères", les "belles-mères", les "belles-fiUes" etc. ne représentent ricn de particulièrement beau en estonien. Avouez que amm "bcl1e-mère" sonne beaucoup plus énergique, peut-être même quelque peu agressif ... 12. l.Jesport Dans la tradition estonienne, le sport a fait partie de jeux que l'on pratiquait pendant les fêtes, en gardant des troupeaux et aux talgud, travaux en commun pour accélérer les travaux de la récolte, et qui se terminaient par une grande fête. Au programme, il y avait toujours, pour les hOlnmes un joukatsumine Uoud, gén. .iou, part. joudu "force") "épreuve de force". Depuis le début du siècle, les SpOl1is estoniens ont participé f 143

aux compétitions internationales et ils ont remporté des médailles aux Jeux Olympiques. La première place revient au raskejôustik "athlétisme lourd", avec ses maadlejad "lutteurs" et tôstjad "haltérophiles", qui ont toujours eu beaucoup de succès. Les compétitions de kergejôustik "athlétisme" ont produit plusieurs "champions" (tsempion) cyclistes, coureurs ou basketteurs. Laskesport, le "tir", a rapporté à l'Estonie plusieurs titres de champions du monde (maailmameister). Et il ne faut pas oublier les échecs (male) qui ont rendu l'Estonie célèbre avant la Deuxième Guerre Mondiale. 13. L'Université de Tartu Comment parler de la culture estonienne en oubliant de citer ülikool "université"? Il n'y a qu'une seule université qui compte depuis toujours, c'est celle de Tartu, même si d'autres universités ont vu le jour à Tallinn. L'Université de Tartu a été fondée par le roi Gustave II Adolphe de Suède, en 1632. L'Académie Gustaviana s'occupait aux XVIIe et XVIIIe siècles surtout des dictionnaires et des grammaires estoniennes. On entreprenait aussi des travaux d'ethnologie. Au XIXe siècle, elle est devenue J'Université la plus importante d'Europe de l'Est. Elle a produit des savants mondialement connus telle biologiste K.E. Baer. Un Français, G.F. Parrot, en a été nommé recteur en 1802. Des savants étrangers, surtout originaires des pays voisins, y ont étudié et travaillé avec les chercheurs estoniens et allemands baltes. Des résultats quelquefois spectaculaires ont été obtenus dans le domaine des mathématiques, de l'astronomie, de l'électromagnétisme, de l'agro- et de l'hydrochimie, etc. C'est à Tartu qu'a été inventé la galvanoplastie et découvert le ruthénium. Mais la gloire de l'Université, c'est la Faculté de Médecine (arstiteaduskond), avec ses travaux en embryologie, pour le traitement de la lèpre et en chirurgie du cerveau. Un petit détail curieux: les chirurgiens de Tartu ont été les premiers à utiliser dès la fin du XIXesiècle des gants de caoutchouc.

144

tels que kurinahk "méchante peau'" saatana silmanluna "prunelle de Satan". sa déception. Pour se défouler Si quelqu'un veut exprimer son indignation. out tout simplement se défouler. évitant les termes trop orduriers ou pornographiques (comme c'est le cas chez les Russes ou les Hongrois). à cause du r que l'on peut rouler selon son humeur.L'Estonie étant à nouveau libre. ce qui a fait dire à quelqu'un. On peut même le combiner avec lui-même: kuradi kurat ! "diable de diable !" (= du diable le diable). Entre les deux guerres. Aujourd'hui. ce dernier étant remplacé par kurat. Il s'agit de kurat! ("diable! ") bien plus expressif et vigoureux que son homologue français. on le traitera surtout de siga "cochon" que l'on peut traduire par "salaud". "du plus diable le diable". ce qui est très injuste pour un animal pacifique qui ne fait de tort à personne. porgusigidik "rejeton de l'enfer". etc. on entend couramment des expression comme asi on perses "l'affaire est foutue". Un autre mot très courant pour exprimer une déception ou un ratage est perse" derrière. ce mot était considéré comme trop vulgaire pour être utilisé dans une société plus ou moins civilisée. en plaisantant. on peut espérer que cette vieille Université honorable retrouvera rapidement sa position internationale. paganajalg "pied de païen". kuradinla kurat! litt. que diable! 145 . mais on peut toujours en inventer d'autres. Il convient de noter que le domaine des jurons est resté dans les limites du convenable. Les chercheurs ont recensé plus de cinquante possibilités d'utiliser kurat. sa révolte. 14. II y a tout juste une petite note scatologique. Ceci pour les situations désagréables qui font réagir. raipenahk "peau de charogne". il peut se servir d'un mot extrêmement répandu que nous avons déjà signalé dans l'introduction phonétique du présent ouvrage. Certains savent utiliser ce mot plusieurs fois dans la même phrase. Pour insulter quelqu'un. ne sont plus en vogue. cul". Les jurons plus pittoresques. que l'estonien n'a pas d'article.

.

-vilja. a. des annonces. Z. -aega saison aasta/paev. ü. a aadress. advokaati avocat aed. h. e. des affiches. nous vous rappelons l'ordre des lettres dans l'alphabet estonien: a.. Les noms seront présentés avec leur trois formes de base: nominatif. aia. on notera l'infinitif en -ma. n. LEXIQUE A. et à trouver le sens général d'un article de journal. p. f. 0. épouse abiikaasa.v. -vi'lja légumes - 147 . -paeva. Pour faciliter vos recherches. abilise. . abiline. 0. u. Si les trois sont identiques. Pour les verbes. aeda jardin. abilist aide. j. -t année aasta/aeg. Le 3ème degré de quantité sera marqué par un ' devant le son ou le groupe de sons à allonger seulement quand il s'agit de distinguer entre deux formes grammaticales. ou de découvrir les grandes lignes d'un discours. on ne les répétera pas. 0. s. ESTONIEN-FRANÇAIS Ce vocabulaire est destiné à vous aider à déchiffrer quelques petits textes. aadre'ssi adresse aasta. k. clôture aed/vili. -i. -t époux. assistant advokaat. la première personne du singulier. S. -aja. m. i. v. et en cas d'alternance ou d'irrégularité. d. b. l. Il devrait vous permettre aussi de vous oricnter dans une conversation entre Estoniens. t. -p'aeva anniversaire abi aide abielluma se marier abijelu mariage . partitif. g. advokaadi. génitif. et l'infinitif en -da. Z. dit IIème infinitif. r.

-ki'rja signature alluma se soumettre.+gén. être soumis aIt. allikat source alljkiri. aeglase.) sous. orchestre. -i. armast cher. débuter amet. -i. aparaadi. -ku officiel ametnik. akent fenêtre aja/kiri. -t. feuille du temps) aja/lugu. -e. lehte journal (lilt. ail alustama commencer. etc. -st seul ainult seulement aitama. ahju. -ki'r ja magazine ala domaine. arhite'kti architecte arhitektuur. akna. -e. profession. se développer areng. ait (post. aeglast lent aga mais ahi. apteeki pharmacie arenema évoluer. allika. aimé armastama aimer armastus. -u. etc. amour 148 . -it métier. dessous alles encore là. -kirja. algan. arhitekt'uuri architecture armas. aparaati appareil aprill. conserver allikas. p'aeva jour de la semaine arhitekt. -ku fonctionnaire ammu depuis longtemps. ansanlbli. ansanlblit ensen1ble (chorale. aja. -u. -kirja. compétence alati toujours algama. il y a longtemps andma. chasser. -Iehe. apteegi. armsa. renseignements ansambel. -u. faire. aoda donner andmed données. -Iugu histoire (lilt. alata commencer algaja. -ut évolution argi/paev. apri' IIi avril apteek. alla. -i. -t commencement ail.) aparaat. faits. aitan. (ajan habet je me rase) aken. fonction ametlik.. conservé alles hoidma garder. aidata aider aitah merci aja/leht. v. -100. -se. aega temps aeglane. a'hju le poêle ainuke. -i. annan.aeg. -t débutant algul au début aigus. -paeva. . histoire du temps) ajama pousser.

-ku public avalik arvamus opinion publique avanema s'ouvrir avaldus.. -t médecine artikkel. affaire. -u. spécialiste astuma marcher. rester en panne - b baar. etc. augu. -e. 'auru vapeur aus. -e. -ajamist gestion. -hinna. -tcalculatrice.) au lieu de asetama mettre. -a. -hi'nda prix (littéraire. asja.) . a'rve. facture arvuti. -i. requête avarii. -t institution.correspondance) auto.arst.{-ajamise. -u. août au/hind. a'sja chose. balletti ballet borS: -i. se mettre à (tee le asuma se mettre en route) asutama fonder asutus. habiter. administration - asja/tundja. -e. aset place. se diriger (astub ülikooli il entre à l'université) asuma se trouver. poser asi. artikli. notion aru saama comprendre arutama discuter arv. -i. inutilement asja/ajamine. arvet nole. mini-ordinateur ase. balleti. -t déclaration. -it. -u. -tvoiture avama ouvrir avalik. -i. multitude arvama penser. nombre. -t opinion arvatavasti probablement arve. ar'sti médecin arsti/teadus. . fait asjata inutile. auku trou aur. borSSÎ borchtch (potage aux betteraves et à la crème) 149 . établissement au honneur august. auk. lieu asemel (précédé d'un gén. b'aari bar ballett. intellect. e"xpert. a'rvu chiffre. croire arvam us. . aseme.. at honnête austama honorer (austatud harra X cher Monsieur X . -e. -d panne avariis olema être. artiklit article aru raison. -t connaisseur. . .

bijou ehitama construire ehitus. eest (post. - e eba/meeldiv. -it directeur dolomiit. ornement. aU.) devant ees/nimi. endist antérieur. non pas ehe. ehte. -juhti conducteur d'autobus bussi/peatus. endise. + gén. dolomiidi. anime. structure ehitus/materjal.-ku superstitieux edasi en avant edev. dolomiiti dolomite .. -tjudo dzuudo.-ku habitant elekter. ees eesti estonien ega sûrement pas. -e. v. -t construction. habi ter elanik. -a. . -t langue maternelle enam davantage enamik. -t arrêt d'autobus d depoo. aU. -juhi. anime prénom eest. detsembri. elektri. majorité endine. -e. précédent energia. ai. -t erreur ei non ei midagi ricn eile hier elama vivre. -e. -3. ai.. -i matériau de construction eksima se tromper eksitus. ai. -it speaker à la radio direktor. bu 'ssi autobus bussi/juht. aU. -at vaniteux edu succès eelÎstama préférer ees. detsembrit décembre diktor. elektrit électricité elu vie elu/maja maison d'habitation ema mère ema/keel.buss. ehet parure. ai. -t énergie 150 . ette. -e. -at désagréable eba/usklik.-ku plupart. . -d dépôt detsember.

ha 'IIi gris halvasti mal hammas. hamba. -t photo.) ennustama prédire eriline. -vôtte. grupi. -me. . se présenter esitlema présenter esmas/paev.+part. être différent eriti surtout.. erilist spécial. ees ette valmistama préparer ette/vôte. hakata commencer (saan hakkama j'y arriverai) hakk/liha viande hachée halb. erU. -i. photographie fotograaf.. gripi. -i. fi'lmi film fosforiit. hane. -i. g'iidi guide pour touriste gripp. -p'aeva lundi et que ette v. -i. h'aaran. -t barbe haige. chose esimene. -t malade haigla. fait. esimese. -vôtet entreprise f fakt. gar' aaZi garage giid. haarata saisir habe. esimest premier esi/mees. -t objet. .. -t hôpital hakkama. -e -t différence erinema se distinguer. g'aasi gaz garaaz. -i. grippi grippe grupp.se. -mehe. particulier. halva.enne avant. fa'kti. . ha'lba mauvais hall. -i. spécialement ese. hane oie 151 . hakkan. hammast dent hani. original erinevus. antérieurement (prép. fosforiidi. -a. gruppi groupe h h'aarama. -i. -me. fosforiiti phosphorite foto. -meest président esinema se produire. donnée film. gr' aali photographe - g gaas.

-plaati disque helistama téléphoner hernes. aU.-ut malin hoog. -e.-ku ordinaire harjuma s'habituer harjutama s'exercer. -p'iima lait caillé haridus. -plaadi. -kapsast choucroute hapu/koor. hoian. hilist tardif hilja tard (hiljaks jaama être en retard) hiljem plus tard hiljuti récemment hind. hi'Dge âme birm. hoo. masse - - - - 152 . protéger. aU. -dat clair heU son heli/plaat. hindan. garder. hobby harva rarement baud. transpirer hiline. jeter hele. -a. . -e.baua. -t négligent hoolinlata sans égards boolitsema prendre soin hoone. zèle hooletu. aigre hapu/kapsas. maison hotell. -t occupation préférée. . ai. herbe heitma. -d bon heeringas. s'entraîner harrastus. hinnata apprécier. heidan. . -e. hoonet édifice. + gén.hobuse.hi'rmu peur (mul on hirm j'ai peur) birmus. hinda prix hindama. hilise. hernest petit pois bigistama suer. construction. h'ooDe. heeringa. hirmsat terrible. hote'lIi hôtel hulgas (postp. aU. .haudatombe bea. -t crème aigre bapu/piim. culture harima cultiver barilik.) parmi hulk. hoogu élan hool. -e. herne. birmsa. hulka quantité. -da.hobustchev~ hoidma. hinna. -kapsa. estimer bing. souci. -t éducation. surveiller hoiu/kassa. -a. hulga. affreux hobune. -tcaisse d'épargne homme demain hommik. h'eina foin. -e. heita lancer. hoida tenir. heeringat hareng hein.hapu. -t soin. haput acide.

-t monsieur hüsti bien haal. -seiva. -at ennuyeux. bondir hüvesti adieu hüüdma. iga chaque -. -t avare ikka toujours. instituudi. hunti loup huul. -i. i'lma univers. -da. -t miracle imelik. -t lèvre buvi intérêt buvitarna intéresser huvitav intéressant bôbe. . . -üht chacun. -t voix büppama. -ohtu danger barra. -a. temps ilma/teade.hunt. hüpata sauter.. -a. hüppan. hundi. -suguse.-ku bizarre imetlema admirer inimene. tout le monde ihne. igavest éternel iga/üks. -dat argent (métal) bôôruma frotter biida malheur. -ühe. igavese. -e. -sugust toutes sortes de igav. -i ingénieur instituut. instituuti institut isa père ise soi-même isegi même ise/seisev. hüüda appeler (appi hüüdma appeler au secours) ida est idee. gratuitement ilmuma apparaître ilus. misère (hiitta jiiama être dans le pétrin) habi honte bada/oht. -teate. -ohu. sûrement ikkagi quand même ilm. eU. inimese. inimest être humain insener. . -e. hüüan. -at beau ilu beauté ime. -d idée iga/sugune. seisvat indépendant - 153 . -a. monotone igavene. bien.. -teadet prévision météorologique ilma sans.

-ut personne Guridique) isiklik. n'est-ce pas juba déjà . sûrement. -a. juhi. -t directeur juhataja. jubin. jtibu. jalga pied jalg/ratas. être assis istung. jagu partie. guide juht. joon. eU. debout jalutama se promener janu soif jaoks pour jook. jooksen. eU. tout à fait - 154 . groupe. -t ligne joonistama dessiner ju bien. -i. juhtida diriger. -e. joosta courir jooksul au cours de jooma. -ratast bicyclette jatgsi à pied jatu) sur pied. incident (iga) juhu) en tout cas) juhtima. -at Dieu just tout à l'heure. -. jubti chef. arriver julge. section jah oui jaht. -it session isu appétit j ja et jaam. jala. -t self-service isik. juhtu cas. jahi. -a. j' aama station jaanuar. juua boire joon. -t courageux julgema oser Jumal. -ratta. jooki boisson jooksma. conducteur. -i janvier jagama partager jagu.ise/loom. conduire juhtuma avoir lieu. -e. -i. joogi.l'oomu caractère ise/teenindus. advenir. eU. juhatama diriger (teed juhatama montrer le chemin) juht.-ku personnel istuma s'asseoir. jao. jahti chasse jahtuma tiédir jahu farine jala à pied jalg. justement.

-a.johvikat canneberge joud. jatan. .. histoire. -d glace jââma rester k ka aussi kaasa avec kaas/tunne.. -e. johvika. -korra. empreinte jalgima suivre. kaevata creuser kaevandus. -a. ja'tkan. -i. jouan. poursuivre jülle de nouveau. juudi. -tunnet compassion. + gén.) chez..jutt. jatkata continuer. jargmise. -u. -tunde. -e. derrière. rivière johvikas. -korda tour. jalje. -t juillet juuni. jôge fleuve. juurest (pastp. juukseid cheveux juuksur. -e. joule fêtes de Noël jou)u/vana Père Noël jalg. suffire ja'tma. jarelt (postp. jargrnist suivant jargnema suivre jarje/kord. abandonner jaâ. bavarder jutustama raconter juua II inf de jooma boire juuksed. juuste. +gén. -t mine. k'aela cou kaer. jalge trace. -t juin juurde. k'aera avoine ka'evama. jarele.kadaka. juttu conversation. jôudu force... kaon. kaevan. pitié kadakas. avoir la force de joulud. à la suite de jargi selon jargmine. juuti juif juur. jou.ja'rvelac ja'tkama. ordre. juu'stu fromage juut. auprès de juust. jutu. se réduire 155 . encore janes. kaduda disparaître kael. puissance joudma. file d'attente jarv. . . -t racine jogi. -et lièvre jarel.) après. jatta laisser. -it coiffeur juuli. jouda pouvoir. juures. -e . jOe. conte juttu ajama parler ensemble.kadakatgenévrier kaduma. fosse kahanema diminuer.

kaske bouleau kass.-ku utile kasutama utiliser kasvama pousser. -e. kahe/kône. ka'mmi peigne kana poule. caisson kasu profit. perte kahjuks malheureusement kahtlema. . . -ku patient kannatus. -püügi. -e. utilité kasulik. grandir. boîte. -t suspicion kahvel. -i. kangelast héros kannatlik. ka'rja troupeau karja/kasvatus. ka'sti caisse. ka'lIi. kassetti cassette kast. kahvlit fourchette kaitsma protéger. cajoler kamm. kanda porter kange. -t caisse kassett. se développer - 156 . souffrance kannel. kangelase. raide kangelane. -püüki pêche kalender. kalda. -u. kallist cher kallistama caresser. kallast rive. karpi boîte kartma. karja. -t fort. kapi. kahtlen. rivage kallis. -it pomme de terre kask.kahe. kasseti.kahtdeux kaks/teist douze kala poisson kala/püük. -i. -i.kaheksa. kase. eU. kapsast chou kari. karjast berger karjuma crier karp. -t patience. ka 'ssi chat kassa. -i. poulet kandma. kandle. karbi. kalendri.kapsa. -e. -t élevage karjane. kahekesi à deux -. kalendrit calendrier kallas. placard kapsas. kannelt harpe estonienne kaotama perdre kapp. kappi armoire. kardan. -t dialogue kahetsema regretter kahju dommage. kahvli. karjase.. dur. kannan. -thuit -. karta craindre kartul. kahelda douter kahtlus. défendre kaks.

) au milieu kesk/aeg. sous-sol kell. kaunist joli. beau. abîmé (katki minema se briser. -p'aeva midi kesk/oo. -t commence kauge. -at mercredi kesk/paev. keerulist compliqué keha corps kehtiv. katan. -t facile kerge/jôustik -u. -i. -a. -k'ooli établissement d'enseignement secondaire keskjlinn. agréable. kasuka. kedagi quelqu'un (mitte keegi. . -a. -e. fourrure katki cassé. keppi bâton kerge. keeta faire cuire keegi. -at astucieux. -e. -li'nna centre ville kesk/nadal. rusé kavatsema avoir l'intention de keetma. kauba. -kaitset protection de l'environnement keskjkool. à distance kaunis. kaugele. assez (see on kaunis kaugel c'est assez loin) kaunistama orner.. -t industrie chilnique k'eerama. katset essai. . accord. -at en vigueur kelder. keda qui keset (postp. -t toit kaua longtemps kaubandus. ke'lIa horloge. heure kena joli.+ gén. keelata interdire keemia/toostus. kai'tse. kasukat pelisse. -e. keerulise. boutique kava programme kaval -a. katta couvrir katse.. -aja. keldrit cave. se casser) ka 'tma. montre.. -a. -a. keskelt (pOSlp. . -a. -e. se lever kes.+ part. keedan. -e. kellegi. -ku athlétisme kerkima surgir. ka'tse.kasvatama éduquer. ei keegi personne) keel. kepi. kauni. tâter katus. -aega moyen âge keskkonna/kaitse. marché kauplus. -t langue k'eelama. -d minuit 157 .) au milieu de keskel. kelle. keerata tourner keeruline. démoli. keskele. élever kasukas. tentative katsuma essayer. gentil kepp. kaupa marchandise. -t magasin. décorer kaup. k'eeran. kaugelt au loin. k'eelan. -t lointain kaugel. keldri.

tapage. -a. dessin kirik. kinda. k'oera chien kogemus. ke'sta durer kevad. -et printemps kiire. collecter kohal. -e. meetrit kilomètre kindel. -e. ki'rja écriture. -t littérature kirjanik. koer. kiidan. kinnast gant kinni fermé kinnitama assurer. kleidi. faire cadeau kinnas. -a. + gén.) au-dessus kohal présent kohal olema être là kohandama adapter - - 158 . irradiation kiir. -e. -it piano kleit. -t vitesse kiitma. kitsast étroit. maison kodus à la maison. k' iire. clameur kitsas. -e. kitsa. -margi. -marki timbre kirju. -t cadeau kinkima.-t bigarré. eU. meetri. -l'ooma animal domestique .-ut église kirjandus. -t expérience kogu masse. kohalt (postp. kiita louer kilo/meeter. ki'nga chaussure kingitus. kl'aasi verre klaver. kleiti robe . -ro'ngi train rapide. -e. fixer. confirmer kino cinéma kirg. kirge passion kiri. rassemblement koguma rassembler. -i. -e. -d patrie kodumaa.kestma. kindla.-ku écrivain kirja/mark. kiiret rapide kiir Irong. eU. -t climat kliima. -i. . quantité. kindlat sûr kindlasti certainement king. -a. multicolore kirjutama écrire kisa cris.. -e. kodu foyer. kestan. serré kivi pierre klaas. kinkida offrir. kire. kirja. kingin. -t rayonnement. kohale. chez soi (koju vers la maison) kodu/loom. express kiirgus. -t rayon kiirus. lettre. -i.

-u. kornpotti compote kompuuter. -i. kooki gâteau kool. fois (kaks korda deux fois. k'oori chorale koorem. règlement. -u. devoir kohv. kollektiivset collectif kolm. ordre korralik. krii'psu trait 159 . -a. ko'rjan. -e. -e. kohtan. kompuutrit ordinateur kontroll. -p'iima fromage blanc kohutav. koogi. façon kompott. -at effrayant kohustus. série. -. kohta endroit. kontserdi. -i commission komme. -t disposition. ko'lme trois kolma/paev. -d col kriips. ranger) ko'rjama.kohe tout de suite koht. kontserti concert kook. kompuutri. -i. -i. koha. -p'aeva mercredi komisjon. v. koti. kohtumist rencontre. convenable korrus. lieu. -e. kontro'lIi contrôle kontsert. korda ordre. kohvrit valise kohvik. ko'rvi panier kott. korra. korjata ramasser korraldus. -t crème koor. -it appartement korv. place kohtama. kodu kokk. usage. kollase. kollast jaune kollektiivne. koormat charge. mettre en place. -a. -a. kommet tradition. -e. k 'ooli école koor. lestage koorima peler koos ensemble koputama frapper kord. koorma. -u. -i. korda seadma arranger. kohtumise. kotti sac kraad. kohata rencontrer kohtumine. -i. koka. kollektiivse. -ku ordonné. kokka cuisinier kokku ensemble kokku leppima trouver un accord. kohvri. kr'aani robinet krae. kr'aadi degré kraan. -ut café (établissement) koju vers la maison. rendez-vous kohu/piim. kombe. -i café kohver. -i. -t obligation. -i. -t étage korter. -e. -i. kornpoti. -i. conclure un traité kollane.

-i. kuulda entendre kuuldus. kukk. kumbagi chacun des deux kuna puisque kunagi autrefois. forme. kôike tout kôndima. kust où kuskil quelque part (ei kuskil. kurku gorge kus. sculpture. quand. -paeva date kuus. kuhu. kôhtu estomac. kônnin. kuue. mitte kuskil nulle part) kutse. -a. kôndida marcher 160 . k'uuma très chaud. kulla. -a. kuulsat célèbre kuuluma appartenir kuum. kutset invitation. brûlant kuu/paev. . un jour futur (mitte kunagi jamais) kuni jusque kuningas. inviter kuu.krunt. mois - kuub. kuuske sapin kôht. kohu. kuulsa. kurja. kukun.. appel kutsuma appeler. kukkuda tomber kuld. kurgi. kult'uuri culture kuluma s'user kumbki. kuradi.kukke coq kukkuma. k'uiva sec kuivama sécher kuju figure. ventre kôik. -a. kr'uusa gravier kuhu où (vers) kuhugi quelque part (mitte kuhugi nulle part) kui si . kun 'sti art kurat. krunti terrain kruus. kuulen. kuke. -t rumeur kuulus. kummagi. -t auditeur kuulaja. kuut six kuusk. kuue. kurki concombre kurk. -d lune. kôige. -e. ku'rja méchant kurk. kuningat roi kunst. -i. kuninga. ku'tse. kurgu. lorsque kuid mais kuidas comment kuigi bien que kuiv. krundi. kulda or kultuur. kuuse. kuube veste k'uulama k'uulan kuulata écouter . kuulma. -a. kuradit diable kurb.

-t discours. -t question kütma. évidemment küllalt suffisamment külm. baie lahti ouvert. fonctionnement kairna. kô'rtsi taverne kôrv. kürnne. +gén. -t hauteur kôrts. kasku ordre kaarid. 'taeva bateau.) attaché à küll bien. conversation kônelerna. külge côté küljes. külge.. broderie faite à la main. kaiku marche. -i.. -kapi. -a. kütan.) à côté kôva dur. lahte golfe.) en posse~ion de kaik. lahe. -t combustible küünal. kümmet dix küngas. -d travail manuel. - -. -u. külalist visiteur (Uiherne külla allons rendre visite) külg. -a. solide kaes.ladu magasin. . . kaare ciseaux kôha toux kôogi/vili. -e. kÜôki cuisine küla village külaline. katte. kae. embarquer ladu. kütta chauffer kütüs. kôrvalt (pos/p. -t haut kôrgus. katt main kasi/tôô. kaest (postp. -t aimable lahkuma quitter.oreille kôrval. navire lahke. küünalt bougie laadima charger. -e. -vilja. külalise. -e. lao. kônelen. prendre congé laht. kôtrva . kasu. détaché. . kônelda parler kôrge. kaaride. küngast coBine küsima demander. kask. külje. kaigu. küia marcher kasi. libre lahutama séparer 161 .+gén. -vitlja légumes kôok. dépôt laen. -a. kai~. etc. assez. künkas. küünla. Itaenu emprunt laev. +gén. kôôgi.kône. küljest (postp. kôrvale. questionner küsim us. kü'lma külm!kapp. -kappi réfrigérateur kümrne.

laipa cadavre laisk. -p'aeva samedi lause. Jeske veuf. -e. -a.lai. bouger liiter.l'ause. -t muscle liha/vôtted fêtes de Pâques lihtne. taiba. leian. leiva. -i. J'aine. -u. IHtu union liiga trop liige. -a. lehma vache leht. Ii'fti ascenseur IigidaJ à proximité ligi/kaudu à peu près Jiha chair. l'eina deuil lemmik. lihtsa. -a. lese. l'iiva sable lill. liikuda se mouvoir. l'aul chant laulma chanter lau/paev. leida trouver leige. laisa. . l'aia large laiali dispersé.. -i. lennu. lendu vol Jendama. liitri. -a. -. mauve 162 . -t tiède lein. en désordre laine. leiba pain leidma. lauset phrase Leedu Lituanie lehm. -t favori lend. -t violet. liigun. -a. -it laitue leib. last enfant lapse/lapsed petits-enfants laskma. viande lihas. lainet vague. journal leht/salat. lehe. lasen. -e. lauda table laul. -u. être étendu lammas. lamba. lennata voler (oiseau) lesk.. veuve levima se répandre libisema glisser lift. liikme. lendan. liitrit litre liiv. laiska paresseux lamama être couché. lammast mouton lange ma tomber laps. lehte feuille. liidu. -e. Uiget membre liikuma. lasta laisser. tirer laud. lihtsat simple liit. laua. onde laip. U'lIe fleur lilla.

lume. lipu. -. lop\l. -e. l'ooma animal looma. -a. parfum loikama. loon. bout. narration lugu pidama estimer. luua. lohun. lô'hna odeur. loen. lindu oiseau linn. lund neige lusikas. -a. luba permission. loa. déjeuner Jovi lion Uibi à travers Uibi saama s'entendre lâbi kâima être en contact étroit lâbisegi pêle-mêle 163 . lippu drapeau lisa complément. lugeda lire lugu. Jônna. Joppu fin. autorisation lubama permettre. -t gai. kaitset protection de la nature loom. -e. luuda balai luuletus. annexe lisama ajouter' 10eD. détruire lohn. -t espoir luba. loota espérer lootus. -e. extrémité lôpuks enfin lonna. loodan. linnu. -a. 100. luku. -s'auna sauna municipal lipp. lônnat sud. loikan. -a. lusika. -d os lukk. lu ua créer loomulik. -u. -e. lukku serrure lumi. promettre lubadus. loigata couper lopetama finir. looma luud. term iner lopp. lohkuda casser. respecter (Iugu/peetud külalised estimés visiteurs) luu. lugema loeng. -t conférence loobuma renoncer loodus. v. Ii'nna ville linna/osa quartier linna/saun. joyeux lohkuma. lugu histoire. -t promesse lubja/kivi pierre calcaire lugema.lind. -ku naturel lootma. -k'aitse. -u.v. -a. -t poésie lobus. lusikat cuillère luua. :-tnature loodus/kaitse.

-i. -i'lma monde. opinion meelde tuletama rappeler - 164 . -at bas. lühikest court. lühikese. . Etat maa/ilm. arrondissement rural rnaalima peindre rnaal. -at doux. -a. -a. -u. à terre maha jatma abandonner maha tômbama rayer mahl. savoureux) maiustus. -konda district. matériel me (forme abrégée de meie) nous meel. mantli. 10'aali tableau . v. bref lükkama. -d terre. -toitu dessert rnaha par terre. mantlit manleau mari. terrain. mao. gounnandise maja maison majandus. fruit masin. maastik. -ku paysage maasikas. ma'rja baie. -t éconoInie maksma payer mantel. maitset goût (maitseb c'est bon. -tuba chambre à coucher magus. -toa. -at machine materjal. laane. univers maajkond. ma'hla jus rnaht. maasikat fraise mada). )()ôn. contenance mainima mentionner maitse. rnahu. -a. -i. maasika. battre lühike. pays. -toidu. cogner. mahtu volume.lahedal à proximité lahenema s'approcher Lati Lettonie laas. -Î matériau. madu serpent magama dormir magamis/tuba. marja. grave (voix) madu. -a. lükkan. -t sucrerie. -e. sol. lükata pousser lüüa. sucré magus/toit. m'aitse. -konna. laant ouest Laane/mer~ la mer Baltique looma. lüüa frapper. -e. mémoire. -t sens. -a. -d route nationale maan/tee.. -e. looma m ma (forme brève de mina) je maa.

mitut plusieurs. mesilast abeille mets. -i. mere. minna aller mineraal/vesi. -sugust en tous genres mitu. -it modèle. meest homme. millegi. v. -at plaisant. -suguse. mesilase. murran. -at commode. -i. -vee. mille. -ku passé mingi. -it minute mis. mari meeter. combien moodne. miski miks pourquoi miljon. m t()()siconfiture mudel.meeles pidama se rappeler meeldima plaire meeldiv. lahen. à moi minut. meri. moi minema. sol muna œuf murdma. minema minu mien. missugust de quelle sorte mitte (négation nominale) ne pas mitme/sugune. agréable (kÜigi mugavustega avec tout le confort) muId. mett miel mesilane. mee. -. autrement mugav. moodsat moderne moodustama former moos. quelconque minister. v. mulla. agréable meeleldi volontiers mees. -u. -ut départ minevik. mulda terre. -it million millal quand milleks pourquoi. murda rompre - 165 . -i. -vett eau minérale minek. -d menu menüü. forme muidu gratuitement. meetrit mètre meie nous . missuguse. mida quoi miski. merd mer mesi. -u. -i. midagi quelque chose ei m iski Tien missugune. mehe. mitme. -t un certain. moodsa. -a. -a. ministri. à quoi bon miltine quel genre de mina je. meetri. -a. ministrit ministre minna. me'tsa forêt mida.

-t souvenir maletama se souvenir Oland. marki signe markama. -t souci muretsema se procurer must. motlen.-i musée muusika. motelda/môelda penser moot.-t énigme moju influence mojuma avoir un effet molemad. -asja. mond quelqu'un moni/kord quelquefois mote. m'aara norme. -a. mae. fini müts. moôdu. domaine moistatus. m'ôôtu mesure madanema pourrir magi. môôblit meuble. mar 'tsi mars maar. mage montagne malestus. mobilier mooda (postplprép. we.m'angu jeu mangima jouer mangu/asi. ordre moobel. -a. muudan. manni. elles oael. wi. motte.. müüa vendre müür. wi. naabrit voisin nad (forme brève de nemad) ils. - - müüja. wu. . se transfonner mois. rnôlemaid les deux moni.. margi. mandi pin mang. molemate. markan.) 166 . marga mouillé mark. m()()bli. muuseum.. marja.m'üüri muraille n naaber. décret. -a. -d autre muu. . naabri. mü'tsi bonnet. -t vendeur. mone. margata remarquer marts. mesure maare. we. we. sale . casquette mure. livre (500 g. ai. vendeuse müüma. -t musique muutma.) le long de môôda passé. o'aela clou. m'aare. muuta changer muutuma se changer. -a. mu'sta noir. -at grande propriété rurale. maüret lubrifiant maarus. ai.+part. müün. motet pensée motlema. -a'sja jouet marg.-t arrêté.

nuudlite. noia. numbri. numbrit numéro. neid ils. na 'Ija plaisanterie naljakas. eux nii ainsi.naer. -suguse. Dorga. récipient noudma. naljaka. novembri. tellement nii/sugune. soviet Noukogude Liit Union Soviétique nous d'accord nadal. naen. nutta pleurer nuudlid. nende. Daha voir nagemiseni au revoir - 167 . nuudleid pâles.nugacouwau nurk. -tjeune fille neli. nende. nouda réclamer. nutan.v. naljakat drôle. n'aeru rire naeratama sourire naerma rire nagu comme naine. -t jeune noor/mees. -e.Duga Dohu rhume nokk. Dime. -a. nouan. noida sorcier nonda de cette façon nork. naise. neid ceux-là neiu. elles. nelja. -mehe. nouilles noid. nokka bec Door. niiti fil (à coudre) nime/kiri. number. -p'aeva jeudi nemad. nurka coin . -kitrja liste Dimelt notamment nimetama nommer nimi. norka faible nou conseil. niidi. nalja. naist femme nali. -at semaine nagema. -meest jeune homme november. nurga. -kirja. exiger nou/kogu conseil. novembrit novembre nuga. nime nom ning et nina nez nisu froment noa. noka. -a. -sugust tel nHt.noa. chiffre nutma. . -u. ne'lja quatre nelja/paev. amusant natuke un peu need.

naitan monter naitleja. olla être olu/kord. à l'extrémité (Ieib on otsas il n'y a plus de pain) otse tout droit. -t acteur naitus. o'tsa bout. omaste. ai. ootan. nôôpi bouton nüüd maintenant - o odav. partie osa vôtma participer osav. Daite. otsast (postp. -t décision otsustama décider 168 . -at habile oskama. -e. -a. DaO. -r'uumi salle d'attente org. nagu visage Dahtavus. -a. -e. at à bon marché oder. au sommett. prendre possession de orna/parane. orkestri. extrémité. nalja. orkestrit orchestre osa part. -a. odra. -a. enfin. -e. -korra. orgu vallée organiseerima organiser orkester. -t visibilité Daide.+gén. omakseid les proches omandarna acquérir. ai. naidata. -it opéra ootama. oru. na 'rvi nerf DÔÔp. otra orge oja ruisseau oks. fin otsas. oksa branche oktoober. oodata attendre oote/ruum. olen. -parase. directement otsima chercher otsus. oktobri. -korda situation orna propre. oktoobrit octobre olemas/olu existence olema. appartenant à omaksed. .Dagu. -parast original ometi donc.nôôbi. Dalga faim DarV. naidet exemple Daiteks par exemple naitama. au bout. -t exposition nalg. quand même onu oncle ooper.) sur. osata savoir faire ost.-o'stu achat ots. ai. otsa. aU. oskan.

aU. -i. palga. du côté droit paremini mieux park. peidan. -a. peamise. pakun. ai. -meest fiancé peitma. paistan. peamist principal peatama arrêter peatus. traitement paluma prier (palune s'il vous plaît) panema.pa'ksu épais. -mehe. -at meilleur.-it papier pael. . -e. peeti betterave pehme. poser. peita cacher 169 . pakkuda proposer. paiga. -li'nna capitale peamine. peedi. colis pakkuma. qui convient parern.) sur peale (prép. palka salaire. pa 'ssi passeport pea. parki parc parkimis/koht. méchant paik. parajat qui correspond. p' aari paire. doux peig/mees. paar raamatut quelques livres) paber. paraja. paki.) en plus de peale (prép. ai. -kooki crêpe parandama réparer. ai.-ku fièvre paljas. -a. élégant peet. . peale. parlamendi. à droite parernal à droite. +part. panlître . placer pann/kook. -t arrêt (d'autobus) peegel. aU.+gén. luire .. panna mettre. pealt (pos/p. cOlTiger paras. -t fin. paika lieu. parlamenti parlement pass. panen. pakki paquet. -koogi. -koha. faire une offre paks. briller. -t rnou. -tporteur (de bagages) paki/kandja. -kohta parking parlament. quelques (paar kindaid une paire de gants . . pakk.p paar. -t beaucoup.. palja. + gén. pai'sta sembler. peegli.nombreux palk. paljast dénudé - palju. p'aela ruban paekivi pierre calcaire pagas.) après pea/linn. -a. -it bagage paba mauvais. endroit. -d tête peaaegu presque peal. pargi. gros palavik. peeglit miroir peen.. place paistma. -e.

) en direction de. bureau de poste post/kaart. po'sti courrier. delni pool. -e. piruka. poole. en bois plast/mass. épicerie pool. obscur. lavage pettuma être déçu pidama. projet plaat. pidada être obligé. -i. -a. piirata limiter pilet. plaati plaque. -it billet pikk. -i. plangu. peo. pika. aveugle pirn. pilti image pilv. -i porcelaine post. pikka long pilk. +gén. -i. -kaarti carte postale 170 . pidu fête pidulik. pilku regard pill. pl'oomi prune poeg. -i. poissi garçon pole n'est pas. plaadi. dalle. poodi boutique. pl'aani plan. pilgu. -meest patron pesema.-ku solennel pigem plutôt piim. vers porgand. poisi. -i. pi'lve nuage pime. p'illi instrument de musique pilt. eU. pliidi.. . maisonnée pere/kond. poega fils pohl. -i. pla'tsi place pliit. -mehe. p'iiri frontière. pi'rni poire. pliiti cuisinière (appareil) ploom. limite p'iirama. -i retraité pere. -i. -t famille. -i. pesen. -dat sombre. pildi. -konna. poja. -ma'ssi plastique plats. il n'y a pas pood. -i.peksma battre pensionar. poe. -kaardi. planku culture. -e. poste. -konda famille pere/mees. p'iima lait piir. pirukat petit pâté pisike. disque plank. -i. -i. poolt (postp. -a. p'iiran. -i. est tout petit pisut un peu plaan. -it carotte portselan. -se. pesta laver pesu linge. pean. po'hla airelle poiss. -t moitié. -da. tenir (pean sona je tiens parole) pidi le long de pidu. ampoule pirukas.

-t agriculture pôrand. -sporti yachting purk. -e. -e.. pulmi noces punane. -t cause. -a. -i. puhkan. punase. praen. -it bureau de poste post/mark. plante ligneuse pulmad. pruuD. poua. poti. pôldu champ pôlema brûler pôletik. probl'eemi problème proovima essayer protesteerima protester . concerner pôhi. bois puuduma manquer puutuma toucher. vacances puhk/pill. pr'uuni brun. -marki timbre-poste pott. pruudi. -t mademoiselle president. pur. praadida rôtir. -at plancher poud. potti pot praadima. -se. -i. . motif pôld.punastrouge punkt. -d arbre. puidu. -e. pi 'IIi instrument à vent puhul (avec gén. griller . pouda sécheresse paev. putru bouillie puhas. -i. -t repos. poilu. pulmade. preili. presideDti président prillid. est soleil - - 171 . puitu bois. -it bouteille puder. -t madame proua.post/kontor. puhta. -i. . -spordi. fond pôhjalikult à fond pôhja/maa pays nordique pôhjus. -i. -margi. pudru. purki pot puu. -t maintenant praegu. purgi. pôhja.-ku inflammation pôlev/kivi schiste bitumineux pôllu/majandus. pt aeva jour pahe ilIat. pruuti fiancée pudel. prille lunettes probleem. raison. pu'nkti point purje/sport. -i. presidendi. net puhastama nettoyer puhkama. -a. marron pruut. puhast propre. puhata se reposer puhkus. .) à l'occasion de puit. de pea paike. -e. pô'hja nord. eU.

-ku national rahvus/vaheline. +part. ligne riie. -Iôunat après-midi paris tout à fait paasema se sauver. -a. rida rang. -koja. püüda attraper. -i. -1'6una.ratastroue raud. raj'ooni région. . échapper paastma. -ku calme. p'aasta sauver p'oorama. -i. riide. -t difficile. se maintenir püsti debout püüdma. -st héritage parast (postp. -ut livre raamatu/kogu bibliothèque raekoda. s'efforcer de - (adv.. p'ôôran. pôôrata tourner. -vahelist international rajoon. -d agence de voyage reisi/büroo.raua. pantalon püsima durer. -t vendredi reis. (prép. textile riidesse panema vêtir riik. püüan. r' iisi riz - - - - 172 . -ku population rahvuslik. rea. riigi. -i. rahva. district . parast/lôuna. -u. -u. -tradio raal.. -i. conjuguer püha sacré. +gén.parandus. r'eisi voyage . nation rahvastik. -u. ratas.)plus tard r raadio. argent rahu paix rahul olema se contenter rahulik.raudafer raud/tee. pükse culottes. -u. tranquille rahvas.) à cause de . . reisima voyager restoran. -e. rahvast peuple.) après. pükste. jour de fête püha/paev. paastan.:. --. -koda hôtel de ville raha monnaie. . r'aali ordinateur raamat. lourd raske. -p'aeva dilnanche püksid. -d chemin de fer reede.ratta. -vahelise. -u. tenter. riiet tissu. -i. -ku national. -i restaurant rida. d'Etat riis. riiki Etat riiklik. essayer.

destin saba queue sada. roomsa. inintelligent ru ttu vite ruum. -at stupide. rohtu herbe. sakslase. saadan. saate. -t sort. ro'ngi train Rootsi Suède rosolje. tu saabas. forme abrégée de sina toi. -t secret salat. -e. sakslast Allemand saladus. ai. -e. recevoir.r'{)omu joie roômus. raakida parler rühm. rukist seigle rumal. -a. raagin. saabast botte saabuma arriver saama obtenir. circuler partout) rippuma. -t salade russe rukis. . -i. local room. havre sageli souvent sajand. devenir saade. pièce. rikkuda détériorer. rinda poitrine ring. médicament rohkem davantage rong. ai. -it salade sarna même 173 . pendre roheline. ai. sada cent sadam. rohu. ai. -at port. envoi saal. rippuda être suspendu. saapa. -e. mouchoir raakima. fichu. abîmer rind. s'aali salle saar. -it siècle saksa allemand sakslane. rikun. rohelise. rukki. -a. -t île saastama polluer saatma. -e. -t richesse rikkuma. ripun. rohelist vert rohi. rikka. aU.-ut foulard. rü'hma groupe - s sa. saadet émission. rinna. ri'ngi cercle (ringi kâima tourner. r'uumi espace. r'aime petit hareng de la Baltique ratik. ai. saja. accompagner saatus. -a. rikast riche rikkus. -e.rikas. saata envoyer. aU. -tjoyeux raim.

-i. sellise. seitset sept sekund. communication siduma. ordonner. -t clair. de cette sorte selts. évident selle/parast à cause de cela selline. seebi. croissant saUD.) parmi see. septembrit septembre sest car sibul.) dans. -t lien. se tenir debout (kell seisab la montre Sfes t arrêtée) seitse. seisan. celui. -t lien' september. s'eina mur seisma. sisse. selja. seltsilise. -t explication selg. sellist un tel. -it seconde seletama expliquer seletus. s'auna sauna savi argile seadma. -meest camarade selts/kond. -mehe. celle see/kord cette fois-ci seeme. seitsme. -suguse. . placer.+gén. -me. septembri. selle. semence seen. -i. -e. -e. -at oignon side. sel'tsi association seltsiline. seista se tenir. -e. seon. sean. -a. -3. seada poser. seemne. ensuite siiski quand même sHt d'ici 174 . -t champignon seep. déranger sein. seemet graine. selga dos selge. sa 'rve come. dedans segama mélanger.. seltsilist compagnon seltsi/mees. +gén. seest (postp. -e. -t loi seal là sea/liha viande de porc sealt de là seas (postp. seda ce. -e. siga cochon. régler sead us. porc siia ici (vers ici) siin ici siis alors. sea. sugust semblable sarv. -koona. -kooda société seos. siduda lier siga.sama/suguDe. seepi savon see/parast à cause de cela sees. -a.

soolast salé soome finnois Soome. -t grand 175 . suppi potage. -t chaleur sool. sugu race. petit hareng silm. -t droit sisse en dedans sisse/paas. . sportlase. sooja. -a. -i. singi. silgu.. sildi. sinise. -t Finlande soomlane Finnois. cigarette sulane. silda pont sile. -a. pancarte sina.. vaba sissepaas entrée gratuite sisu contenu sobima convenir soe. sulen. si'lma œil silt. sinu. soo. espèce. sordi. par rapport à sulama fondre sulgema. Finnoise soov. -p'aasu admission. . sugulast parent suhe. entrée. sexe sugugi : mitte sugugi pas du tout sugulane. désir soovima souhaiter soovitama recommander sort. soolase. s'oovi souhait. -u. suren. sugulase. sulase. -dat lisse silk. appuyer suu. -e. sinist bleu sink. suhkru. s'ooja chaud soojus. sportlast sportif sugu. espèce. suhkrut sucre suhtes (postp. -e. -da. silku clupe. serviteur supp. suhte. sorti sorte. silla. -a. -t baiser suur. surra mourir surm. sinki jambon sinna vers là-bas sirge. spordi. s'oola sel soolane. suhet relation suhkur.+gén. sulgeda fermer suits.) en ce qui concerne. soupe surema.sild. -d bouche - suudlus. accès. -u. -e. sui'tsu fumée. sulast valet. qualité sport. su'rma la mort suruma presser. sporti sport sportlane. panneau. famille. sind toi sinine. . supi. silti étiquette.

sülti galantine gelée sündirna. -u. surprendre. süldi.) derrière tagasi en arrière. . tagant (postp. -me. -u. -trestaurant sooma. soÜgi.suusk. parole sôna/raamat. -u. -ut dictionnaire sônastik. -i. nourriture sookla. sôber. . -t étincelle sailima se conserver sôok. s()oma süüdi coupable sokolaad. -i. tahtl vouloir 176 . soon. forme abrégée de terna lui. sôpra ami sôbralik. taha. suusa. -nt cœur süda/linn. -ku cordial süda/ôô. sô'rme doigt sade.. +gén. -e. li'nna centre de la ville südamlik. taeva. -it véhicule sôin. -me. promenade. -e. -a. etc. sôïdan. sôôki repas. süïta aller en voiture. trajet. sôidu. de retour tagasi tu lem a revenir tahtma. -d minuit sügav. -. -i chocolat - - t ta. en bateau. v. sünnin. elle Taani. suve été . sôda guerre sôit. sôja. sôiduk. suve. suuska ski suusatama skier suutma. -t amitié sôrm. tahan. sôitu course. prét. voyage sôitma. taevast cicl ~ taga. -t automne sült. plat. -ku dictionnaire sôprus. süüa manger süda. atteindre taevas. -u. -t Danemark tabama attraper. -e. -a. -ku amical sôda. sôbra. suudan. suuta être capable de suvi. -tmaison d'été suvila. sündida naître sünni/paev jour anniversaire süüa. -at profond sügis.de so()ma sôna mot.

-poega paysan talv. -t science teaduslik. -it. -i. sc former. telekat. -i. -a. . tcid vous teine. -e. -gra'mmi télégralnmc telekas. -i. teinud action tchas. -t service tegelcma s'occuper de tegelikult en fait. -t taxi taldrik. tcada savoir teadus. tarka intelligent. -sporti sports d'hiver talu. ta 'ssi tasse tasu rémunération tavaline. . teate.t usine. -t poche tasku. -e.. faire vcnir tema. . -suguse. televiisor tcler. -e. tass. exploitation agricole talu/poeg... il faut que je) tasa doucement . teist deuxième. teise. fabrique tehnika. tekkida se faire. teda il. clIc 177 . .e. -e. -i. -t technique teie. targa. v. . en réalité tegema. tan'tsu danse tantsima danser tark. sage tarvis nécessaire (mul on tarvis j'ai besoin de. autre teisi/paev. ferme. -d chernin. tcadet annonce. . -u.. -poja. teen. teatri. -i. tean. -spordi. -i. v. telcviisor televiisor. -u. -ku scientifique teatama annoncer teater. -it téléviscur tellima cOlnmandcr. communication teadma.taim. t'aime plante takso.. thé tecnindama servir tcenus. -u. banal te (forme abrégée de teic) vous teade. -p 'aeva mardi teisiti différcmlnent teist/sugune. ta' Ive hiver tants. teatrit théâtre - tee.. -. tavalist habituel. information. te'ksti texte telefon. sugust différent tekkima. teleka. tekin. -i téléphone telegrammi. -ut assiette tali/sport. naître teks t. tavalise.

ttooli chaise toor/aine. tuge appui tuhk. -at pointu. trükkida imprimer tualett/ruum. -d fidèle trükkima. v. tiku. -i. vitlja céréales tere bonjour terve. -vilja. -ku futur. tubka cendre tuhat. to'lIi douane tolm. toid u. -u. absolument.teos. tuba. -at. trepi. -t œuvre. -da. dat dense tihti souvent tikk. superbe torn. -'aine. -u. tranchant. toorest cru. brutal tore. -e. tohin. torti gâteau trahv. v. tohtida avoir le droit de toidu/aine. toitu nourriture. avenir 178 . -i. -ainet matières premières toores. toda celui-là toodang. tikku allumette tingimata sûrement. tuhande. -i. tra'hvi amende tramm. treppi escalier truu. to'lmu poussière too. to'rni tour tort. sain tervised salutations tervist salut. -i. repas toll. -u. -e. tolle. -'aine. -tundi heure de pointe toa. -da. -ut production tool. -t résultat tulevik. -e. tra'mmi tramway trepp. tuba chambre tugev. tuba toe.'affûté tera/vili. se tenir. bonjour tervitama saluer tibe. tuhat ou tuhandet mille tulema. magnifique. -ruumi. nécessairement tipp/tund. tugi tohtima. -t rédaction toimuma se faire. toe. -r'uumi toilettes tuba. tordi. toore. -a. trükin. -ainet denrée alimentaire toimetus. -e. tulen. -. -a. toa. tulla venir tulemus. -at fort tugi. -tunni. -i. ouvrage teras. tervet entier. arriver toit. -t acier terav. te trve.

to'sta lever.+ gén. tahtsat important taielik. -ku entier tais. -ma'ksu impôt sur le revenu turne. connaître tunne. -t adulte taitma. tunnen. tôtt vérité tôsine. tunde. -rii'sta outil toôstus. tait plein tais/kasvanu. turba. -t vent tôde. à l'heure too. -a. tôlget traduction tôlkima. -u. tapse. -da. turvast tourbe tutvustama présenter. -a.. obscur. soulever tôttu (pos tp. signe. t{)ôlist ouvrier too/riist. tOde vérité tôesti vrailnent tôlge.tuJi. tunni. tunda sentir. turu. tunnet sentiment tuntud connu tuttav. connaissance turg. -e. . tôlgin. -a. tôusen. taie. tôlke. accomplir tana aujourd'hui tanama remercier tanav. tahtsa. tuld feu tulu/maks. -at rue tanu remerciement tapne. v. tôôlise. tundi heure tundma. étoile tahtis. tostan. -i. tôe. faire connaître tuua. -e. tomban. tommata tirer tôsi.. turgu marché turist. être attentif tahendama signifier taht. taita remplir. turi'sti touriste turvas. -at personne connue.) par. à cause de tôusma. -u. tosise. foncé tund. -dat sombre. tooma tuul. tühte lettre. taidan. . tôsist sérieux tô'stma. tapset précis tapselt tout à fait. tule. tousta se lever tadi tante tahele/panu attention tahele panema remarquer. tiihe. toe. -t industrie 179 . -d travail toôline. tôlkida traduire (eesti keelest prantsuse keelde d'estonien en français) tômbama.

vahele.uutnouveau.tôôtama travailler tüdruk. -e. tükki morceau tütar. tütre. ust porte ulatama s'étendre umbes approximativement uni.vaestpauvre vaevalt à peine vahe. explorer uus. tüki. uue.. -ut jeune fille tühi. -u. - v vaatama. tranquille vaip. vaadata regarder vaate/aken. upun. tüthja vide tükk. . vahelt (postp. tütart fille tütar /laps. vaikset silencieux. -t crème foueuée vaikne. tühja. +gén. und sommeil une/n3gu rêve une/rohi. différence vabel. -e.) entre vahend. -i. -e. -t nouvelle uudis/himulik. -rohu. une. -robtu somnifère unistama rêver unustama oublier uppuma. uskuda croire uudis. -riiki république vaene. -akent vitrine vaba libre vabandama s'excuser (va bandage excusez-moi) vaba/riik. -tNouvel An uus/aasta. instrument vahe/peal entre temps vahete/vahel de temps en temps vahu/koor. vaiba. vaikse. uppuda se noyer uskuma. usun. -u. vaipa tapis vaja nécessaire 180 . -last jeune fille. -e. -t interstice. -riigi. -akna. vaese. vaatan. -ku curieux uuesti de nouveau uurima chercher.neuf . -it moyen. adolescente u udu brouillard ujuma nager uks.

-votu. veo. -t prison vangla. envers vastus. élire valitsus. -ut gauche vastas en face vastastikune. -va"nemaid grands-parents . traîner. vesi veel encore veenma. admjnistration vallutama conquérir valmis prêt valmistama préparer valu douleur valus douloureux valutama faire mal vana vieux vana/ema grand-mère vana/isa grand-père . vedu transport veebruar. vean. -t blanc valgus. vann. -t gouvernement. v. -vottu réception vedel. -u. -tikuse. . -t réponse vastu/vott. faux valge. -toa. veda da tirer. vastata répondre vastu contre. va'nni baignoire vanni/tuba. -e. transporter vedu. varemete. -i. -e. -t lumière valik. v'eenda convaincre veerema rouler veetma. -ut choix valima choisir. -e. -li'nna vieille ville vana/vanemad vanemate. veeta passer (le temps) veidi un peu vein. -t n:tensonge. veedan. -t âge vara tôt varem plus tôt varemed. -i. -u.vajama avoir besoin de (mul on vaja j'ai besoin de) valama verser vale. -linna. -tikust réciproque va'stama. varemeid ruines varsti bientôt vasak. -tuba salle de bain vanus. va 'stan. vana/linn. . veenan. -i. -at liquide vedama. -i février vee. -e. -a. v'eini vin - - - 181 .

-it violon viii. we. vôlga dette vôrdlema. venda frère veri. vihmast pluvieux vihma/mantel. votan. courtois viiul. viia apporter (là) viimane. . verd sang vesi. votta prendre vôôras. voolata couler vorm. viie.vo'rmi fornle vôiou voi. armée (sÜjavagi troupes) vahe peu vahemalt au moins - 182 . vilja. ai. viimast dernier viimati enfin viiner. conversation viga.-t possibilité vôistlema.. vee. vôitu victoire vôlg. vihast furieux vihm. v'iisi coutume. aU. vett eau veski. vae. . mélodie viisakas. viskan. viimase. -t moulin vestlus. -e -t entretien. vihmase.. visata jeter. venna. vÜrrelda comparer vôti. viisakat poli. -a. -mantlit imperméable vihma/vari. vôidu. haine vihane.is. vi'lja fruit.-t engrais vaga très vagi. vôora. wi. vola. lancer vist peut-être voodi. ai. céréale viskama. -va'rju parapluie viima. -it saucisse viennoise viis. faute viha colère. -mantli.inconnu vaetis. vage puissance. -dbeurre vôib-olla peut-être vôima pouvoir vôimalik. we. vôistelda concourir vôistlus. vôtit clef vôtma. viga erreur.vôôrastéITanger. we. . vôistlen. vôrdlen. . votme. compétition vôit.-ku possible vôimalus. vihase. viisaka. -t lit v'oolama. v'oolan. viin. viit cinq vi. vere.-t concours. Yea. ai.vend. -varju. vi 'h ma pluie vihmane.

ola. -u. -t malheureux onnetus. ômmelda eoudre onn. -t enseignement. portail varske. olle. -at porte.vaike. -t professeur opetama enseigner oppima. opin. de séparation (ara mine n'y va pas . -i. Ode sœur. soirée oieti d'une façon correcte. doctrine ou. -se. valja. oit fleur oitsema fleurir olg. vérité ois. olut bière omblema. ohku air ohtu. -t valeur vaartuslik. -ut après-midi. oe. . -e. soirée ohtu/poolik. -ku heureux onnetu. chance onnelik. . va'rvi couleur vasima se fatiguer vasinud fatigué vaartus. -it expression valjuma sortir varav. -se. subitement afa particule de négation. . -st orage akki tout à coup. -st petit vali. ohu. laheb afa il s'en va) 183 . -a. oppida apprendre opetus. -e.. -e. -t soir. -ku précieux ô ode. va'lja champ valjas dehors valjend. -u. -tjuste.. 'ouna pomme - - a aike. ô'nne bonheur. -t malheur. . justice. infirmière ohk. -a. -e. olga épaule oU huile olu. -u. -. espace dehors oun. -t frais varv. omblen. correct oigus. oue. -i. très oige. oie. -e. accident onnitlema féliciter opetaja. 'oue cour. -t droit.

-ôpilast étudiant ümber. -pidu festival de chant groupant tout le pays üle (postp. ühist commun ühis/kond. -t bord aares. en surnombre ülem/nou/kogu conseil supérieur ülemus. . ümmargust rond üritus. -e. v. -t communication. -t dessein. -peo. société üks. -ümber. -e. unification ühine. 'üüri loyer üürima prendre ou donner en location 184 . ümmarguse. -konna. arkan. entreprise üsna assez. -i. -t environs. ühe. au bord de ô ôelda. -annet tâchc.+gén ) sur. -konda communauté. ülevalt en haut üles/anne. -ôpilase. par-dessus üle andma. aarest (postp. au-dessus.lprép. -ande. -i. anda remettre. ühtki pas un seul üks/kôik n'importe. ütelda/ôelda dire üür. -aruse. près de. -ümbert (postp. -e.. -arust dc trop. -t neuf ühendama réunir. patron. -d nuit ü ühe. ütlema ôô. c'est égal ülal en haut üldine. transmettre üle/arune. supérieur üles. ütlen. üleval. plutôt ütlema. üht un üksi seul üks/kord une fois ükski.) à.. annan. ühegi. .lprép.üks üheksa.+ gén. k 'ooli université üliô/pilane. ühise.v. üldise. -e.aratama réveiller arkama. relier. -e. +gén. -t chef. argata se réveiller aar. devoir ülikool. aarde. environnement ümmargune. mettre en communication ühendus. üldist général üld/laulu/pidu.) autour de ümbrus.

Si vous vous intéressez par exemple à la métaphysique. aéroport lennujaam affaire asi âge van us agence agentuur. büroo agréable meeldiv agriculture pôllumajandus aide ab i aider aitama. d'. aktsepteerima accident onnetus accompagner saatma accord kokkulepe . naljakas ancien van a anglais inglise angle nurk animalloom année aasta anniversaire aastapaev.nous achat ost acheter ostma acide hapu actuel aktuaalne addition arve adieu jumalaga adresse aadress aérer tuulutama.B. sünnipaev annonce teade .kuulutus annuaire telefoniraamat annuler tühistama appareil aparaat appartement korter appartenir à kuuluma appeler kutsuma appétit isu apporter tooma apprendre ôppima 185 . FRANÇAIS-ESTONIEN Ce vocabulaire contient quelques mots tout à fait ordinaires qui peuvent éventuellement vous rendre service dans votre vie de tous les jours. a abonner. aigu terav aiguille noel ailleurs mujal aimable lallke aimer armastama G'aimerais savoir ma tahaksin teada) air ôhk allemand saksa aller minerna aller et retour edasi-tagasi allumette tikk ambassade saatkond ambassadeur saadik ambulance kiirabiauto amende trahv amer kibe américain ameerika ami sôber amical sobralik amitié sôprus amour armastus ampoule électrique pirn amusant lôbus. petite . il ne vous sera d'aucun secours. s'abonner à tellima accent aktsent accepter vastu vôtma.

i. ettevaatust (avertissement) aujourd'hui tana aussi ka auteur autor automne sügis autorisation luba autoriser lubama autoroute autotee autre teine avantenne avantage eelis.vannituba baiser suudlus bal bail balle kuul banc pink bande grupp bande pael banlieue eeslinn banque pank bar baar barbe habe bas sukk bateau laev . soodus avenir tulevik aventure seiklus avertissement kuulutus. suplus . bôbe (métal) arme relv armée sôjavag. salle de . hoiatus aveugle pime avion lennuk avocat advokaat avoir = être olema (j'ai minul on) avouer tunnistama b bagage pagas bague sôrmus baignoire vann bain kümblus. mul on vaja) beurre vôi bibliothèque raamatukogu bicyclette jalgratas bien basti bientôt varsti bièreôlu bijou ehe billet pilet biscotte kuivik biscuit biskviit blanc valge 186 . paat bâtiment hoone bâtir ehitama bâton kepp battre looma. kasu avantageux kasulik. armee armoire kapp arrêt (d'autobus) (bussi)peatus arrêter kinni pidama arrière taga arrivée saabumine arriver saabuma art kunst article artikkel artisan küsitooline artiste kunstnik ascenseur lift assassin môrtsukas s'asseoir istuma assez küllalt assiette taldrik association selts assurance kindlustus attendre ootama attention tiihelepanu . peksma beau Uus beaucoup palju beauté ilu bénéfice kasum besoin tarve (j'ai besoin mul on tarvis.après-demain ülehomme après-midi pealelôuna arbre puu argent raba .

téléphonique telefoni-keskjaam centre keskus cercle sôôr. transportôôr chaise tool châle sali chaleur sooj us chambre tuba champ vaU champignon seen 187 . kohvik (établissement) caisse kassa calculer rehkendama caleçon püksid calendrier kalender calmant rahustav calme rahulik camarade seltsimees camion veoauto camping laager canif taskunuga carburant kütus camet markmik carotte porgand carrefour teerist cas juhus casser katki tegema catalogue kataloog cause pôhjus cave kelder céder jarele andma ceinture vôô célébrer pühitsema.blanchisserie pesukoda blé teravili blessé haavatud blessure haav bleu sinine bœuf (viande de) loomaliha boire jooma bois puu boisson jook boîte karp . célibataire vallaline cendrier tuhatoos cent sada central keskne . . .aux lettres kir jakast . ring cerise kirss certificat tunnistus cerveau aju chaîne ahel. .de nuit ôôlokaal bon hea bonbon kompvek bonheur onn bonjour tere bord aar botte saabas bouche suu boucherie lihakauplus bouchon kork boue pori bougie küünal bouillon puljong boulangerie pagariari bouquet kimp bouteille pudel boutique pood bouton nôôp branche oks bras kaevars bref lühike brioche sai brosse hari . kontor bus bus but siht c cacher peitma cadeau kingitus café kohv (boisson) .à dents hambahari brouillard udu bruit larm brûler pôletama buffet puhvet bureau büroo. .

meister chance onn change vahetus changement muutus changer vahetama. . muutma chanson. . number chocolat sokolaad choeur koor choisir valima . (union) communication side.chantlaul chanter laulma chapeau kübar chapitre peatükk charbon süsi charcuterie lihatooted charmant sarmikas.de train rongiülem . . veetlev chasse jah t chat kass château loss chaud soe chauffage küte .champion tsempion.de fer raudtee cheminée korsten chemise sârk chèque tsekk cher kallis chercher otsima cheval hobune cheveux juuksed chien koer chiffre arv. ülem. ühing . chose asi chou kapsas choucroute hapukapsas chou-fleur lillkapsas ciel taevas cigarette sigarett cinéma kino cinq viis cinquante viiskümmend circulation liiklus cirque tsirkus ciseaux kâarid citron sidrun clair bele clef vôti client klient clinique kliinik clou nael club klubi cochon siga cocktail kokteil cœur süda cognac konjak coiffeur juuksur coin nurk col krae colère viha colis pakk collaboration koostôô collant sukkpüksid collègue kolleeg collision kokkuporge. küskima (donner des ordres) commencement aigus commencer algama comment? kuidas? commerçant kaupmees commerce kaubandus commission komisjon cornmun ühine communauté ühiskond . kollisioon combat vôitlus combien? kui palju? cOlnrnande teUimus commander tellima . serf.central keskküte chauffeur (de taxi) autojuht chaussée sossee chaussettes sokid chaussure king chef pealik. teade (information) compagnon kaaslane comparer vôrdlema 188 .d'orchestre dirigent chemin tee. .

de lit voodivaip cravate kaelaside crayon pHiats crème koor (lait) .de train kupee compétent kompetentne compétition vôistlus complet taielik compléter taiendama complication komplikatsioon comprendre aru saama Ge ne comprends pas ma ei saa aru) comprimé tablett comptabilité raamatupidamine compte (argent) arve compte rendu aruanne compteur à gaz gaasimootja comptoir lett concert kontsert concombre kurk concours vôistlus. kon kurss condiment vürts condition tingimus conduire juhtima conférence konverents confiance usaldus confiture moos confort mugavus confusion segadus congrès kongress connaissance teadmine connaître tundma . . vatt cou kael coucher (se) magama minema coudre omblema couleur Vary couloir koridor couper lôikama coupon kupong cour ou courage julgus courant (électrique) vool courant d'air tom betuul courir jooksma court lühike coût hind couteau nuga coutume komme couturier ômbleja couvercle kaas couverture kate . kreem crêpe pannkook crier karjuma crime kuritegu crise kriis critiquc kriitika. .compartiment jaotus . je ne connais pas ma ei tunne connu tuntud . korrespondents costume kostüüm côté külg coton puuvill. personne -e tuttav conseil nou conséquence tagajarg consigne (mettre à la) hoiule andma consulat konsulaat consulter konsulteerima contact kontakt content rah ul contenu sisu continuer jatkama contraire (au) vastupidi contrat leping contre vastu contrôle kontroll copic koopia coq kukk corbeille korv corde kôis cordial südamlik cordonnier kingsepp corps keha correspondance kirjavahetus. kriitiline critiquer kritiseerima croire uskuma croissant sarvesai cru toores 189 .

kohustus (obligation) dictionnaire sônaraamat différence erinevus. naudmine (exigence) démarrer startima déménagement kolimine demi pool dent hammas dentiste hambaarst départ arasôit dépense kulu déplacer ümber paigutama déranger segama dernier viimane derrière taga désagréable ebameeldiv descendre alla minema désir soov désordre korratus dessiner joonistama destinataire adressaat détail üksikasi. vahe différent erinev difficile raske difficulté raskus dimanche pühapaev dîner ôhtusôôk. phénomène) d dactylo masinakirjutaja dame daam danger hüdaoht danse tants danser tantsima date kuupaev. dinee diplôme diploom dire ütlema direct otse direction suund. delegaat demain homme demande küsimus. vaidlus. direktsioon directeur direktor discours kône discussion diskussioon. palve (prière) . kraad dehors valjas déjà juba déjeuner lôunaeine . haruldus (objet. kultiveeritud culture kultuur curiosité uudishimu (volonté de savoir) . daatum début aigus déception pettumus décider otsustama décision otsus décommander (teUimust) tühistama découvrir avastama défendre kaitsma (protéger) . küpsetatud culotte püksid cultivé haritud. keelama (interdire) défendu keelatud degré aste.cuiller lusikas cuir nahk cuisine kôôk cuisinier kokk cuit küps. detail dette vôlg deux kaks deuxième teine devantees développement areng devise valuuta devoir ülesanne . petit .hommikueine délai tiihtaeg délégué saadik. arutlus disparaître kaduma disque heliplaat distance kaugus distribuer valja jagama divers mitmesugune divorcé lahutatud 190 .

mu~ed (soucis) ennuyeux tüütav. ametnik emprunt laen encore veel énergiquc energiline énerver narvliliseks tegema enfant laps enfin lôpuks ennemi vaenlane ennui igavus . koos (adv. pehme (au toucher) . vaikne (non bruyant) douzaine tosin douze kaksteist drame draama drap (de lit) voodilina drapeau lipp droit ôige droite (main) parem drôle naljakas dur kôva durer kestma e eau vesi eau-de-vie viin échange vahetus échec nurjumine échecs male éclairage valgustus école kool économie majandus économiser kokku hoidma écouter kuulama écrire kirjutama écrivain kir janik édition (maison d') kirjastus éducation kasvatus effort pingutus égal vôrdne (c'est égal see on ükskôik) électricité elekter élève ôpilane emballer pakkima embouteillage ummik émigrer emigreeruma émission (de radio) saade emmener ara viima empêcher takistama employé teenistuja.dix kümme doigt sôrm domicile elukoht dommage kahju donner andma dormir magama dos selg douane toll double topelt doublure (de vêtement) vooder doucement tasa douche du~ douleur valu doux magus (sucré) . igav enregistrer registreerima enrhumé (je suis) mul on Dohu enseignement ôpetus ensemble ansambel (nom).J entendre kuulma enticr terve entracte vaheaeg entraînement treening entrée sissekaik entreprendre ette vôtma entreprise ettevôte entrer sisse tulema entretien korrashoidmine . vestl us (conversation) enveloppe ümbrik environ umbes envoi saadetis envoyer saatma épais paks épargner kokku hoidma épice vürts épicier vürstpoodnik 191 .

salk équipement varustus erreur eksitus escalier trep p espérer lootma espoir lootus essai proov.à repasser triikraud 192 . ebaharilik f fabrique vabrik fabriquer valmistama face nagu.vastas fâché pahane facile kerge facture kaubaarve faible nork faim nalg faire tegema fait fakt falloir: il faut peab fami lIe perekond farine jahu fatigant vasitav fatigué vasinud faute viga faux vale favorable soodus féliciter ônnitlema femme naine fenêtre aken fer raud .valismaal être olema étroit kitsas études opingud étudiant üliôpilane étudier ôppima événement sündmus exact tâpne exagérer liialdama examen uurimine .épinard sp ina t épingle noel épouse abikaasa époux abikaasa équipe meeskond. bensiin (carburant) essentieloluline est ida estimer hindama estomac magu étage korrus Etat riik été suvi éteindre kustutama éternel igavene étiquette etikett étoffe mater jal étoile taht étrange imelik étranger valismaalane .naiteks exercice harjutus exigeant nôudlik existence eksistents exister olema. (vécue) kogemus expert ekspert explication seletus exportation valjavedu. eksisteerima expédier saatma expéditeur saatja expérience eksperiment . ekskursioon excuse vabandus (excusez-moi va bandage) exemple naide . à l' . en . par . eksport exposition naitus exprès meelega extérieur valine extraordinaire harukordne. . katse essayer proovima essence (être) olemus . .scolaire eksam excellent suureparane exception erand excursion valjasôit.

fraîche varske frais de voyage reisikulud [Taise maasikas franc frank français prantsuse. (miroir) peegel glissant libe 193 . Français prantslane.(de fer) traat filet york filiale filiaal. .blanc kohupiim frontière piir fruit puuvili fuir pôgenema fumé suitsetatud fumeur su itsetaja furieux vihane futur tulevane g gagner vôitma . la France Prantsusmaa frein pidur fréquent sagedane frère vend frit praetud froid külm fromage juust . .ferme taIn fermé snletud. fine peen finir lopetama firme firrna fleur IiIl fleuve jôgi foie maks foire laat foncé turne fonctionner funktsioneerima football jalgpall force jôud forêt mets formalité formaalsus forme vorm formulaire formular fort tugev fou hull foule hulk four ahi fourchette kahvel fourneau à gaz gaasipliit fourrure karusnahk fragile habras.üldiselt genou polv gens inimesed gentil kena gifle korvakiil glace (crème) jaatis . .tüdruk fils poeg fin lopp fin. osakond fille tütar . jeune . -sedel fidèle tru u fier uhke fièvre palavik fil (à coudre) niit . kinni fête pidu fêter pühitsema feu tuti fiançailles kihlu~ fiancé peigmees fiancée morsja ficelle noor fiche kartoteegikaart. en .de l'argent raha teenima gain kasu gant kindad garage garaai garantie garantii garçon poiss gare jaam gâteau kook gauche (à) vasernal gaz gaas gelpakane gendarme sandarm général kindral . nôrk frais.

lugu hiver talv homme mees . trükitud imprimerie trükikoda incertain ebakindel incident juhtum inconnu tundmatu incroyable uskumatu . suur grossier jame groupe grupp guérir terveks tegema guerre-sOda guichet kassaluuk guide juht.d'affaires arimees honnête aus honneur au honte hübi hôpital haigla horaire tunniplaan.gloire kuulsus gorge kurk goût maitse goutte tilk gouvernement valitsus graisse rasv grammaire grammatika grand suur grandeur suurus gras rasvane gratitude tanu gratuit tasuta grave tôsine grève streik grippe gripp gris hall gros paks. giid h habile osav habillement riietus habitant elanik habiter elama habitude harjumus haricots oad hasard juhus haut kôrge hauteur kôrgus hebdomadaire nadalaleht héberger korterisse vôtma hélas kahjuks herbe rohi héros kangelane hésiter kôhklema heure tund (quelle heure est-il? mis kell on?) heureux ônnelik hier eile histoire ajalugu . hirmus hospitalité külalislahkus hôtel hotell huile ôli huit kaheksa humide niiske ici siin il terna illégal illegaalne image pilt impatient kannatamatu impeccable laitmatu imperméable vihmamantel impoli ebaviisakas important tahtis 194 importation im port impossible vôimatu impôt maks imprimé trükis. tornikell horloger kellasepp horrible kole. . sôiduplaan horloge (murale) seinakell. (à raconter) jutt.

arukus intention kavatsus interdiction keeld interdit keelatud intéressant huvitav intérêt huvi intérieur sisemus international rahvusvaheline interprète tôlk interrompre katkestama introduction sissejuhatus inutile asjatu inventaire inventar inventer leiutama invitation kutse invité külaline irrégulier ebareegliparane itinéraire teekond ivre joobn ud j jaloux kade jamais mitte kunagi jambe jalg jambon sink jardin aed jaune kollane jeu mang jeudi nelja paev jeune noor jeunesse noorus joie room joli ilus.indépendance iseseisvus indifférent ükskôikne indigestion seedimisrike indispensable hadatarvilik industrie tôôstus infection nakku&. informatsioon ingénieur insener injuste ebaoiglane innocent süütu inondation uputus inquiet rahutu insolent hübematu insomnie unetus instant silmapilk institut instituut instruction instruktsioon instrument instrument insulter solvama intellectuel intellektuaalne intelligence intelligentsus. vühem infirmière meditsiiniôde inflammation pôletik influence moju information. infekl~i{)on inférieur madalam. kaunis jouer mangima jouet manguasi jour paev journal ajaleht journaliste ajakirjanik juge kohtunik juillet juuli juin juuni jupe seelik jus mahl juste ôige k kilo kilo kilomètre kilomeeter là seal lac jarv laid inetu laine viII 195 .

meister. gümnaasium m machine rnasin madame proua mademoiselle preili magasin kauplus magazine illustreeritud ajakiri magnifique suureparane mai mai maigre kôhn main kasi maintenant nüüd maire linnapea mais aga maison maja maître peremees.laisser laskma lait piim lampe lamp langue keel lard pekk large lai lavabo pesemisruum.) halvasti malade haige maladie haigus malentendu arusaamatus malheur ônnetus malheureux onnetu manger sooma manquer puuduma manteau mantel manuscrit kasikiri marchand kaupmees marchander kauplema 196 .koht limi te p Hr linge pesu liqueur likoor liquide vedel lire lugema liste nimekiri lit voodi litre liiter littérature kirjandus livre raamat location üürimine logement korter loger majutama loi sead us loin kaugel loisir vaba aeg long pikk longtemps ka ua longueur pikkus louer üürima lourd raske loyer üür lui terna lumière valgus lundi esmaspaev lune kuu lunettes prillid lutte voitl us luxe lu ksus lycée keskkool. kiri lever tôstma . se . valu (douleur: j'ai mal mul on valus) mal (adv. faire la . ôpetaja majorité enamus mal pahe .tôusma lèvre huul liberté vabad us librairie raamatukauplus libre vaba lieu.pesu pesema lettre taht. tualettruum laver pesema leçon ôppetund légal seadusIik léger kerge légume aedvili lendemain jargmine paev lent aeglane lessive pesupulber .

) keskmine.marchandise kaup marché turg Marché Commun Ühisturg marcher kaima mardi teisipaev mari (abielu)mees mariage abielu marié abielus marier (se) abielluma marque mark mars marts matelas madrats matériel materjal matière aine matin hom01ik mauvais halb mécanicien mehhaanik. surnud . keskus. masinist méchant tige mécontent rahulolematu médecin arst médicament arstim médiocre keskparane meilleur parem mélange segu membre liige menacer ahvarda01a mensonge vale mentionner nimeta01a mentir valetama mer meri merci aitiih! tanan! mercredi kesknadal.surm mot sona moteur mootor mou pehme mouche karbes mouchoir taskuratik mouillé marg mourir surema moustique s3üsk moutarde sinep mouton lammas mouvement liikumine moyen (adj. miljôO mille tuhat mine kaevandus mineur kaevur ministère ministeerium ministre minister minuit keskôô minute minut miracle ime miroir peegel mode mood modèle mudel moderne moodne modeste tagasihoidlik moins vühem mois kuu moitié pool moment moment monde maailm monnaie raha. la . peenraha monsieur harra montagne magi montant summa monter tousma montte kaekell montrer naitama morceau tükk mort (le) surnu. (nom) vahend mur sein 197 . a01et mètte rneeter metteur en scène lavastaja mettre panema meuble rnôÜbel miel mesi mieux paremini milieu keskkoht. imekena message teadaanne mesure moot métal rnetall méthode meetod métier elukutse. kohriapaev mère ema mériter ara teenima merveilleux imeline.

uudis nu paljas nuage pilv nuit ôô numéro number o objet objekt obligatoire koh ustuslik. obligatoorne obscur turne observation tahelepanek. neuve uus nez nina niveau nivoo Noël Jôulud noir must noix pahkel nom ni mi nombre arv non ei nord pôhi normal normaalne note arve. markus noter markima nourriture toit nous meie nouveau uus nouvelle teade.musée muuseum musicien muusik musique muusika mutuel vastastikune mystérieux salaparane n nager ujuma naître sündima nation rahvas nationalité rahvus (ethnique). le pays est occupé maa on okupeeritud occuper (s') de tegelema odeur lôhn œil silm œuf m una œuvre teos officiel ametllk officier ohvitser offre pakkumine oie hani oignon sibul oiseau lind ombre vari onde laine ongle küüs onze üksteist opéra ooper opération operatsioon opinion arvamus or ku Id orage üike orange apelsin ordinaire harilik ordonner korraldama 198 . kodakondsus (politique) nature loodus naturelloomulik navire laev nécessaire tarvilik négligent hooletu négociation labiraakimine neige lumi nerf narv nerveux narviline nettoyer puhastama neuf (nombre) üheksa neuf. markus obstacle takistus obtenir saama occasion juhus occupé: je suis occupé ma olen hôivatud .

ordre kord (donner un . labisôit passager reisija passé minevik passeport pass passer labi minema passe-temps ajaviide passion kirg pâte taigen pâté pasteet patience kannatus. film pénible vaevaline. nulle . parfüüm parlement parlament parler raakima parole sona part osa (quelque . valu peine (à) vaevalt pellicule membraan. kannatlikkus patiner uisutama pâtisserie kook patriote patrioot pause paus pauvre vaene payer maksma pays maa paysage maastik paysan talumees peau nahk pêcher kalu püüdma peindre maalima pcine vaev.kasku andma) oreille kôrv oreiller padi organisateur organiseerija original originaalne os kont où kus ouate vatt oublier unustama ouest laas oui jab outil tôôriist ouvert lahti.kuskil.mitte kuskil) parti partei participation osavôtt partie osa partir lahkuma. ara minema partout igal pool pas samm passage labiminek. tasu pain leib paire paar paisible rahulik paix rah u panier korv panne avarii pantalon püksid papier paber paquet pakk paraître paistma parapluie vihmavari parc park parce que selleparast et pardon! vabandust! pardonner andestama pareil sarnane parent sugulane parents vanemad paresseux la isk parfait taiuslik parfois mônikord parfum lôhnaoli. avatud ouvrier tôôline ouvrir avama p page lehekülg paiement maksmine. raske pensée mote penser môtlema pente kallak perdre kaotama père isa période periood 199 .

permanentne permettre lubama (pennettez lubage) permis luba personne isik (il n'y a . rohkem. . pluss plusieurs mitmed pluvieux vihmane pneu autokumm pneumonie kopsupôletik poche tasku poêle ahi poids kaal point punkt pointe ots pointure (chaussures.assise istekoht Place du Chant Laulu-vâljak placer asetama plafond lagi plage rand plainte kaebus plaire meeldima plaisanter naljatarna plaisir lôbu. kaotus peser kaaluma petit vâike peu vâhe peuple rahvas peur hirm peut-être vôibolla pharmacie apteek photo roto pièce tükk pied jalg pierre ki vi piéton jalakâija pile électrique elektrielement pinceau pintsel pipe piip piqûre süste pire halvern piscine ujula place koht . personal perspective perspektiiv persuader veenma perte kadu.périodique perioodiline perle pari permanent püsiv. vihma sadama plombier veevargitôôline pluie vihm plume sulg pluriel mitmus plus eDam. toit (repas) plein tiiis pleurer Dutma pleuvoir sadama. suurus poire pirn pois (petits) herned poisson kala poitrine rind poivre pipar poli viisakas police politsei politique poliitika pomme OUO pomme de terre kartul pontsild population rahvastik porc seal iha porcelaine portselan port sadam porte uks. .ei ole kedagi) personnel isiklik.) number. nauding (avec hearneelega) plan plaan plancher porand plante taim plat lame.cochère varav portefeuille portfell porte-monnaie rahakott porter kandma porteur kandja portier uksehoidja. etc. portjee portion portsjon poser panema posi tion positsiooo possibilité vôimalus possible vôirnalik 200 . roog.

poste post postérieur jargnev. press pression surve prêt valm is prêter laenama prétexte ettekaane preuve tôend prévoir ette nagema prier palu ma prière palve principal peam ine principe printsiip printemps kevad priorité esikoht. prioriteet prise de courant seinakontakt prison vangla prisonnier vang prix hind probable tôenaolik problème probleem prochain jargmine . la semaine --e tu levai Dadalal production toodang. tagumine pot pott potage supp poudre putber poule kana poupée nukk pourboire jootraha pourcent protsent pourquoi misparast poussière tolm pouvoir vôim (nom) . produktsioon produire tooOOa produit produkt professeur professor profession elukutse profit kasu profond sügav programme programm progrès ed u projet projekt prolonger pikendama promenade jalutuskaik promesse lubadus promettre lubama prononciation haaldamine proposer ette panema proposition ettepanek propre puhas propriétaire omanik protection kaitse protester protesteerima prouver tôestama proverbe vanasôna province provints provisions tagavarad provisoire ajutine prudent ettevaatlik prune ploom public publik (opinion publique avalik arvamine) publier avaldama puissant vôimas puits kaev punir karistama pur puhas purée pudru 201 . vôima (verbe) pratique praktiline précédent eelmine précieux vaartuslik préférer eelistam a premier esimene première esietendus prendre vôtma prénom eesnimi préparatifs ettevalmistus préparer ette valmistama prescrire ette kirjutama présent (temps) olevik (il est présent ta on kohal) présenter esitama président president presque peaaegu presse ajakirjandus.

keelduma regarder vaatama région piirkond. kvartal. rnaine 202 . protest recommander soovitarna .vingts kaheksakümmend quatre.vingt-dix üheksakümmend quel mis. lettre recommandée tahitud kiri récompense tasu reconnaissant tanulik reconnaître tunnustama record rekord reçu kviitung réduction de prix hinnaalandus réfrigérateur külmutuskapp refuser ara ütlema. suhe rembourser tagasi maksma remède arstim remercier t8nama remplacer asendama remplir taitma rencontre kohtumine rencontrer kohtama rendement kasu.q quai kai qualité kvaliteet quand millal quantité kvantiteet quarante nelikümmend quart veerand quartier veerand . missugune quelque chose midagi quelque part kuskil quelqu'un keegi querelle riid question küsimus queue saba qui kes quinze viisteist quittance kviitUDg quitter maha jatma. lahkuma quoi mis quotidien igapaevane r raconter jutustama radis redis radio raadio rafraîchissant karastav réaliser realiseerima récemment hiljuti récépissé kviitung réception vastuvôtt recevoir saama recherche uurimine réclamation nôudmine. tulu rendre tagasi andrna renoncer à loobuma (avec élatif) renseignement teade. linnaosa quatorze neliteist quatre Deli quatre. informatsiooD rentrer koju minema renvoyer tagasi saatma réparer parandama repas eine répéter kordama répondre vastarna rcpos puhkus représenter esindarna reproche etteheide république vabariik réputation kuulsus. regioon règle reegel règlement eeskiri régler korraldama regretter kahjatsema régulier korraparane relation side.

stseen science teadus scientifique teaduslik sculpteur skulptor 203 . riisiko rivière jôgi robe kleit robinet kraan roc. pensionar réunion koosolek réussir ônnestuma rêve unistus. unenagu réveiller aratama revenir tagasi tu lema revenu sissetu lek rêver unistama revoir (au) nagemiseni rez-de-chaussée alumine korrus rhume nohu riche ri kas rideau eesriie ridicule naeruvaart rien mitte midagi rire naerma risque risk. hooaeg (activité) salade salat salaire palk sale must. rocher kalju roi kuningas rôle osa. rapane salé soolane sal1e saal saluer tervitama samedi laupaev sang veri santé tervis sauce kas te saucisse vorst sauver paastma savant ôpetlane savoir teadma savon seep savoureux maitsev scandale skandaal scène (de théâtre) lava. murdma rond ümmargune rose roos (fleur) . roosa (couleur) rôti praad roue ratas rouge punane rouler rullima route tee ruban pael rue tanav ruiner ruineerima ruisseau oja rusé ka va I russe vene. roll roman romaan rompre katki tegema.réseau vôrk réservation reservatsioon résister vastu panema résoudre lahendama respecter respekteerima respirer hingama responsabilité vastu tus ressembler sarnanema restaurant restoran reste jaak rester jaama restriction kitsendus résultat tulem us résumer kokku vôtma retard hilinemine retour tagasitulek retraité pajukiealine. venelane s sable Iiiv sac kott sachet kotike sage tark sain terve saison aastaaeg (année) .

suund (direction) . etendus sport sport sportif sportlane stade staadion station jaam statue raidkuju stupide loll style stiil stylo à bille kuulsulepea 204 . les cinq . situatsioon six kuus ski suusk skier suusatama social sotsiaalne société ühiskond.séance istung sec kuiv second teine seconde sekund secours abi secret saladus secrétaire sekretiir sécurité julgeolek sédatif rahustav seize kuusteist séjour viibimine sel sool semaine nadal semelle tald sens tahendus (signification) . ravima (guérir) soir ôhtu soixante kuuskümmend soixante-dix seitsekümmend sol pind soldat sôdur soleil paike solution lahendus somme summa sommeil uni sommet tipp son hel i sonnette uksekell sorte sort sortie valjapaas sortir valja minema sottise rumalus souci mure souffrir kannatama souhait soov souhaiter soovima soulier king soupçon kahtlus soupe supp source allikas sourd kurt sourire naeratama souvenir malestus. seltskond sœur Ode soie siid soigner hoolitsema (prendre soin) . kateratik (essuie-mains) servir teenima seul üksi seulement ainult sévère range siècle sajand signature allkiri signe mark signer alla kirjutama signifier tahendama silence vaikus simple lihtne sincère siiras situation olu kord.viis meelt sensible tundlik sentiment tunne sentir tundma séparément eraldi sept seitse série seeria sérieux tosine serrure lukk serveuse ettekandja service teenistus serviette portfell . spetsiaalne spectacle vaatemang. semaletama souventsageli spécial eriline.

succès edu succursale osakond sucre suhkur sudlouna suédois rootsi. rootslane suffisant küllaldane suisse sveitsi suite jarg suivant jargmine suivre jargnema superficiel pealiskaudne supérieur ülem. kostüüm (vêtement) taire (se) vaikima talent and. alati 205 . talent tapis vaip tard hilja tarif tariif tarte kook. tehniline teindre varvima télévision televisioon télégramme telegramm téléphone telefon téléphoner helistama téléviseur televiisor témoin tunnistaja température temperatuur tempête torm temps aeg (chronologique) . tabel (liste) tache plekk tâche ü)esanne tâcher katsuma taille suurus tailleur ratsep (artisan) . laegas titre tiitel toi sina toit katus tomber kukkuma . . saama (obtenir) toujours ikka. suurem supplément Usa supporter vâlja kannatama sûr kindel surface pindala surprise üllatus surtaxe Iisamaks surtout eriti suspect kahtlane sympathique sümpaatne syndicat ametiühing système süsteem t tabac tubakas table laud tableau maal (peinture) . tort tartine voiJeib tas hunnik tasse tass taverne korts taxe maks taxi takso technique tehnika. ilrn (météorologique) tenir hoidma tension pinge tente te Ik terminus lopp-peatus terrain krunt terre maa terrible hirrnus territoire territoorium tête pea texte tekst thé tee théâtre teater théorie teooria timbre-poste postmark timide arg tire-bouchon korgitombaja tirer tômbama tiroir sahtel.malade haigeks jaama tôt vara toucher puudutarna .

ühing unité ühtsus université ülikool urgent pakiline usagé tarvitatud.médical ravi trajet teekond tranche lôik tranquille rahulik transmission ülekanne transpirer higistama transporter vedama. .aérien ôhuliiklus train rong traitement kohtlem ine . vaba aeg vacciner süstima vache lehm vague laine vain (en) asjata vaincre vôitma vaisselle noud valeur vaartus valise kohver vallée org vapeur aur varier varieerima veau vasikas véhicule sôiduk vélo jalgratas 206 velours samet vendeur müüja vendre rnüünla vendredi reede venir tulerna vent tuul vente müük ventre kôht vérité tÜde verre klaas verser valama vert rohe Iine vestiaire riidehoid veston kuub vêtement rôivas .tour torn tourner keerama tous kôik tousser kôhima tout kôik tout à coup akki tout de suite kohe traducteur tôlkija traduction tôlge trafic ari . . transporteerima travail tüô travailler tôôtama traverser labi minema treize kolm teist trente kolmkümmend très vaga trésor varandus tribunal kohus tricoter kuduma triste kurb trois kolm tromper (se) eksima trop liiga trou auk trouble segadus trouver leidma tu sina tuer tapma u un üks union ühendus. kantud user kulutama usine tehas utile kasulik utiliser kasutama v vacances puhkus.

kaanak vis kru vi visa viisa visage nagu visite visiit visiter külastama visiteur külaline vite ruttu.veuflesk viande liha victoire voit vide tühi vie elu vieux vana village küla villa linn vin ve in vinaigre aadikas vingt kakskümmend violent age violon viiul virage poore. kiiresti vitesse kiirus vitre aknaklaas vivre elama voie tee voir nagema voisin naaber voiture auto voix haa) voler lendama . varastama (dérober) voleur varas volontiers meeleldi volume kÜide vouloir tahtma vous te ie voyage reis voyager reisima' vrai t[)eline (c'est vrai see on oige) vraiment tôesti vue vaade z zéro null zone tsoon 207 .

.

Liirobok i estniska. Dictionnaires KANNK. HAMANArtur. Tallinn. 1979. Estonian for beginners. VILLECOURT Dictionnaire estonien-français. 75005 Paris. 1932.BIBLIOGRAPHIE Manuels OSERwinifred. 209 . L. SALASOOTiiu. Tallinn.. 1982. Dictionnaire français-estonien. 6. 1962. & KAPLINSKIN.. rue Valette. Dictionnaire estonien-français. Sydney. Tallinn.. LEBERECHTHelmi. 1930. Tous ces ouvrages sont disponibles à la Bibliothèque nordique. Eesti-prantsuse sonaraamat. Uppsala. 1989. Tartu. Tallinn. KANNK. 1988.. Riiiigime eesti keelt (avec lexique estonien-russe). WRANGELLM.

.

.... . . . .. . ... Les pronoms plutôt "adjectifs" 17.. Quelqu'un... Le pronom démonstratif Il.. I... .. COMMENT. Qui et quoi ? 13. Un verbe-adverbe passe-partout 24. si possible 7. . Les pronoms qui "comptabilisenf' 15.... Le "soi-même" personnel et possessif 12. .. Les adverbes seulement adverbes 23.. . quelque chose. Quelques prépositions. ... Les postpositions adverbes 19....T ABLE DES MATIÈRES Carte de l'Estonie INTR 0 DUCTI0 N DE LABALTIQUE ÀL'OURAL ET AU-DELÀ L'ESTONIE ETSESHABITANTS ÇA S ECRIT.. .. ... . LENOMETSESEXTRA VAGANCES 1. Le fameux objet direct 8....... . .. . Les postpositions non déclinables 2(). . Le nunléral : s'agit-il d'un adjectif? 9. .. .. . ... Le pronom personnel et possessif 10. . . . .. Le p I uri el.. Les troi s formes de base 2. ' 6-7 9 9 12 16 . Et le partitif? Qu'est-ce qu'on partage? 5. .. ... Une postposition-adverbe à complications 22.. ... Les postpositions qui bougent 18.. ... . ... ? . Le génitif qui "engendre" la déclinaison 3.. ..... . ou rien 14.. Raccourcir... Et l'adjectif? Et la comparaison? 52 53 54 54 55 56 57 211 ..23 23 25 28 29 30 33 35 38 41 43 44 45 46 47 49 49 50 ~ . ... . quand même! 21.3 1 6. .. ...... Le problèn1e de l'avoir 4. LA GRAMMAIRE A.. Les pronoms réciproques 16.. .

À BONNEQUESTION. : COMPOSITION 1.67 68 69 70 71 72 73 73 73 74 75 75 D. Le "ça" du verbe 10. L'impératif . La coordination simple et moins simple 2. Le temps sans le futur 4. . Le "on dit" oblique 13. BONNERÉPONSE E. DEL'EXTÉRIEUR:LESEMPRUNTS 1. Les adverbes de quantité et d'intensité 59 59 60 60 61 62 63 64 .. Emprunts aux Indo-européens 3. Le réel contre le non-réel 3. 9.. Emprunts aux Baltes.. Le passif-impersonnel tout à fait actif Il. Des emprunts turco-tatars ? 6..78 79 II. Les adverbes de manière 4. DEL'INTÉRIEUR DÉRIVATION. Etre et ne pas être 6. Le vocabulaire emprunté tardivement B. La base lexicale "vraiment" estonienne 2. La conjugaison ayec le pronom-enveloppe 2. .. L'ADVERBE QUIFACILITE LESCHOSES 1.B. FORMATION DU VOCABULAIRE A. 4. LES CONJONCTIONS 1. L'infinitif en -da ou "cas partitif" C. Emprunts aux langues germaniques 5.. La subordination 76 78 ... Les adverbes de lieu 2. Le participe: passif et. Le passé sans équivoque 5.86 86 87 87 93 93 93 97 . négatif! 12. .. La dérivation a) Les nonls b) les verbes 212 80 81 81 85 . Vœux et souhaits au "conditionnel" 7. bon à tout faire 8. Le participe en -nud. Le verbe du dictionnaire: l'infinitif en -ma 14...... LEVERBE: DISCRET MAISEFFICACE 1.. Les adverbes de temps 3.

. la date. . MÉFIEZ-VOUS EL'ESTO-FINNOIS D ! IV. Et maintenant. téléphone 10. Remerciements. . . .n adverbiale d) Composition avec -gi -ki - ~ . . Les salutations 3. Pensons aux affaires! 12. .. .98 2. . télégraphe. . . . . .c) Le s ad v er be s . . qu'est-ce que c'est? 2.. . . La danse et le costume 213 . Si nous allions déjeuner? 8. . ça vous intéresse? 13. Les déplacements . . . LACONVERSATIONOURANTE C 1. . Poste. excuses 5. L'ESTONIEN DEPARIS C. Le jour. . . l'heure 9. Eesti. . Les présentations 4.~ 6. . . Un tour dans les magasins Il. Villes et villages a) La capitale et l'Université b) Les villes de la mer c) Les noms de lieu: forme et contenu 3. . langue parlée 2. PRATIQUE DE LA LANGUE A. s'il vous plait? a) Les noms de famille b) Les prénoms: liste ouverte 4. .100 100 lOI 102 102 103 103 103 103 105 106 107 109 111 114 116 117 119 120 121 122 124 127 127 127 127 128 129 130 130 133 134 135 III. . Où se loger ? 7. . . . . . . Des problèmes de santé? B. . . . . Style littéraire. Votre nom. L'économie. . . La composition 'a) Les composés nominaux b) La composition verbale c) La compositio.. . VOCABULAIRE DE LA CULTURE 1. . . chantons! 5. . . . . .

.. L'homme.6.. Lühme teatrisse "Allons au théâtre" 7.... L'Université de Tartu 14. 8........ La culture paysanne 10..... Les fêtes du calendrier Il..STONIENE 136 137 138 139 142 143 144 145 147 147 185 BIBLlOGRAPHIE .... B. LEXIQUE A.209 214 ... Pour se défouler v ... Le sport 13. FRANÇAIS. la femme et ce qui s'ensuit 12. ESTONIEN-FRANÇAIS. L'art dit populaire et celui qui l'est moins.

Logiques Sociales. ISBN: 2-7384-1792-2 (266p. nourrie de passions nation~listes. ont conduit les responsables gouvernetnentaux..Thuâll L'instabilité s'installe au coeur d. de leur conviction. l'Europe a-t-elle toujours besoin pour exorciser les démons de naguère.. 294p. de haine ethnique. des Etats-Unis. sur les nouvelles alternatives et les nouveaux cadres de pensée qui s'élaborent. de leur leadership? Un ouvrage collectif qui tente de faire le point sur ces évolutions. (Coll. né de l'intérêt des chercheurs pour les nouvelles problématiques ouvertes sur la construction européenne. D'où ce livre.. 140F) . de réactions xénophobes. L'Europe ferait-elle un grand bond en arrière? Quel rôle jouera l' AlIetnagne réunifiée si sûre d'elle-même et si bien située entre l'Est et l'Ouest? A l'heure de Maastricht. les milieux policiers et les opinions publiques des pays concernés à porter un intérêt croissant aux différents systèmes de police européens. la création d'Europol à la suite du Traité de Maastricht. de désespoirs et d' illusions. tion? Recomposition ou décomposi- Sous la direction de Raphael DRAI et CAO Huy. Politiques et Stratégies. d'intolérance religieuse. Et bon nombre de questions fondamentales surgissent auxquelles tentent de répondre les auteurs de cet ouvrage. J30F) ISBN: 2-7384-1545-8 POLITIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES EN EUROPE Collectif sous la directioil de Michèle DURAND Si les progrès de l'Europe sont évidents... les questions politiques qu'elle soulève et les changements structurels qu'elle entraîne incitent à s'interroger sur la signification des processus en cours. (Coll.EUROPE INST ABILITES EUROPEENNES.el'Europe. J50F) ISBN: 2-7384-1508-3 POLICES D'EUROPE Collectif Comment développer une coopération policière qui protège efficacement les citoyens européens sans porter atteinte aux nouveaux espaces de liberté que leur promet la construction d'une maison commune? L'accélération du processus de construction européenne. 240p.

170 F) ISBN: 2-7384-1229-7 CONTER ET CHANTER EN PA YS REDON Collectif sous la direction de Philippe LABURTHE-TOLRA Faisant suite au «Pays de Redon-.. (Coll. analyse ici méthodiquement les problèmes posés par l'organisation de ces Parcs nationaux. Les I itinéraires culturels de la soie proposent des parcours où le plaisir s'appuie sur une véritable intelligence des lieux. région ensoleillée et appréciée des touristes. ce volume est consacré plus particulièrement à la tradition orale de ce même pays. développait l'industrie textile et essaimait ses instituteurs et marchands à travers toute la France. pour laquelle ils sauvegardent des valeurs culturelles originales bien enracinées. 220F) ISBN: 2-7384-1279-3 LES ITINERAIRES EUROPEENS DE LA SOIE. de ses chanteuses et ses conteurs. ' Cet ouvrage est donc l'histoire de ces paysans profondétnent attachés à leur terre natale. Cet ouvrage rassemble des Redonnais ainsi que des «étrangers» qui tous sont à l'écoute du pays de Redon.onnaissevraiment les raisons et les conditions d une telle rencontre. Tourismes et Sociétés. Gérard Richez. les Parcs nationaux sont par définition tout cela à la fois. C'est ce qui fait leur complexité et explique qu'ils sont souvent des lieux de conflits exacerbés pour leur utilisation. Marc-Henri P/AULT Tourisme et culture: deux notions trop souvent associées sans que Iton c. 9OF) ISBN: 2-7384-1273-4 . 140F) ISBN: 2-7384-1470-2 France LE BRIANÇONNAIS RURAL AUX XVIIème ET XIXème SIE- CLES Nadine V/VIER Le Briançonnais. 42Op. offrait aux deux siècles précédents une image différente: une population nombreuse et active. (279p. 296 p. Le parcours de ces routes de l'échange qui ont fait l'Europe pennet d'en reconnaître les diversités. qui exploitait toutes les ressources agricoles et minières. lei nous est proposé un nouveau dialogue entre tourisme et eultur~ pour mieux cerner la spécificité comme «vecteur économique» d'un patrimoine dont la préservation et l'enrichissement ne peuvent se réduire à des comptes d'exploitation. Chansons. Chelnins de la Mémoite. de ses récits et ses musiques.. lieux de tourisme et de loisirs de plein air des concentrations urbaines. Rout~ de l'échange Françoise CLAVA/ROLLE. (155p.. récits et discours y sont analysés avec soin et justesse. (Coll.PARCS NATIONAUX ET TOURISME EN EUROPE Gérard R/CHEZ Teqitoires de protection de la nature..

. 200 F) DES BAGNES DE VICHY AUX MAQUIS DE CHAMPAGNE. Il en coûtera un mort et des centaines de blessés.. plus de quinze mille personnes appelées par le parti communiste disputent la rue aux forces de l'ordre à l'occasion de la venue à Paris du Général américain Ridgway. 120F) ISBN: 2-7384-1632-2 LA POLITIQUE DU PCF 1939-1945.ins de la l1zélnoire. Torne 1. . LE ROUSSILLON ET LA MER. Le Parti Communiste Français et la question nationale Jean. L'étude détaillée de cette période va à l'encontre du mythe d'un PCP unanime el uni dans la résistance... il trouvera le courage de s'évader pour reprendre le combat. le propos de l'auteur est l'investigation sur la politique du parti communiste dans une situation historique particulière. (1942-1944) Les années terribles. (265p. Si le fait maritime y est ancien. 312 p. 1939-44. Une nouvelle tonalité maritime régionale se met alors en place. l'auteur nous propose une plongée à travers l'étude de l'événement. surprend et intrigue. Roger ARVOIS. Un témoignage auquel on ne peut s'arracher qui révèle enfin des pages occultées de notre histoire. Par-delà les traits généraux du communisme français. CHOL VY Ces deux volumes nous retracent l'histoire des liens que cette région entretient avec la mer et comment jusqu'à nos jours elle exploite et met en valeur sa maritimité. La mobilité du rivage caractérisant le littoral (fenneture des graus. prisons et camps puis l'abominable tribunal des «Sections spéciales» qui le condamnent aux travaux forcés. RIEUCA U et G. «La manifestation Ridgway» Michel PIGENNET Le 28 mai 1952. Des origines à la fin du XXème siècle Sous la direction de J. et met en valeur les objectifs principaux qui détenninent en fait sa ligne de conduite. celle de la Seconde Guerre Mondiale.LE LANGUEDOC. 412 p. elle fut décisive pour le PCP en mettant à l'épreuve ses capacités à énoncer et à pratiquer une politique.Yves BOURSIER Ici. affaibli après trois années de souffrances. typique des années de guerre froide. comblement d'étangs. création de ports ex nihilo). 160 F) ISBN: 2-7384-1055-5 (Tolne 2. Quarante ans plus tard. Cheln. Il va subir le régime effroyable et inconnu jusqu'à présent réservé par l'administration de Vichy aux patriotes. ISBN: 2-7384-1054-5 (Tolne 1. il est plus ou moins développé suivant les époques. Période d'occupation nazie. 120F) ISBN: 2-7384-1373-0 AU COEUR DE LI ACTIVISME COMMUNISTE DES ANNEES DE GUERRE FROIDE. A la fin du XXème siècle une mission pour l'aménagement du littoral fait reconnaître la vocation touristique de la côte Languedocienne. Livré aux SS. 273p. (Coll. Préface de Pierre SUDREAU Accusé d'activités anti-allemandes. Roger Arvois va connaître les arrestations. la violence. de trahison vichyste et de résistance.

JJOF) ISBN: 2-7384-1128-2 L'ABBE GREGOIRE. à ItEurope et à la Méditerranée. ainsi que celle des Noirs. Très tôt. Postface d'André DEMICHEL) Etrangère et proche. 9OF) ISBN: 2-7384-1674-8 LE DOSSIER GEORGES ALBERTINI. Du socialiste Guy Mollet au président Pompidou. il défend la cause des Juifs. De multiples débats traversent ce livre qui a choisi de prendre l'île pour centre et d'explorer. esclaves dans les colonies d'Amérique.J20 F) ISBN: 2-7384-1213-0 Autres pays européens LA CULTURE ESPAGNOLE. Enjeux en Europe et en Méditer- ranée Ouvrage coordonné par Ange-Laurent BINDI. (280p. ainsi la «Corse-Autour» s'inscrit-eUe dans ces multiples cercles d'appartenance qui façonnent son identité. sauvage et accessible. 140F) ISBN 2-7384-1349-8 LA CORSE-AUTOUR. Identités. à partir d'une ouverture créatrice et non d'une authenticité destructrice. ce militant de la S. Homme d'exception. Chelninsde la Mémoire. Chelnins de la mémoire. (Coll. à la mort de Franco en 1975. DEFENSEUR DES JUIFS ET DES NOIRS Maurice EZRAN Personnage peu connu et parfois controversé de l'histoire de la Révolution française.1. tentant de leur accorder l'émancipation. 175p.. jamais il ne faillit à ses convictions éthiques et religieuses. Les grands patrons subventionnent ses activités. à partir d'un horizon européen et non d'un régionalisme passéiste. parisiens. isolée et reliée à la France. conscient qu'une page de son avenir vient . l'abbé Grégoire fut un militant ardent des droits de l'homme. le monde politique sollicite ses conseils.. c'est un pays fort différent qui s'éveille. hommes clés du PCF. (Coll. dès 1948 il bénéficie de la grâce présidentielle et rentre directement comme conseil1er à la direction générale de la banque Worms. (202p. J08 p.F . Les initiateurs de cet ouvrage cherchent à réinventer la Corse. (Préface de Thierry FABRE. scandent ses espoirs ou délimitent ses refus. les grandes questions qui vont peser sur son avenir.dans l'univers encore mal connu des «activistes.. Jean LEVY (préface de Madeleine REBER/DUX) Etrange éminence grise que Georges Albertini.0 devient secrétaire général du Rassemblement National Populaire (parti qui collabora avec les nazis). Les mutations de l'après-franquisme (1975-1992) Bernard BESS/ERE Après quarante ans de dictature obsolète. Condamné à la Libération pour coUaboration. Une intelligence avec l'ennemi. sous une forme judicieusement comparée. repliée et disponible. Pourtant..

Pays de l'Est. ET AT ET TERRITOIRE EN EUROPE DE L'EST ET EN URSS Collectif coordonné par Michel ROUX La chute du mur de Berlin à l'automne 1989 symbolise la faillite du système c. Elle renouera par la suite avec l'Est européen atténuant ainsi une dépendance grandissante à l'égard du marché américain et ralliera en cela toute l'Europe «atlantique». 413p.Au centre des mutations se trouve principalementposée la question des identités collectives et des minorités nationales. de nouveauxcourantsd'échange émergent. (Coll. «Pays de l'Est».. Chelninsde la Mélnoire. des liens complexes et des contradictions qui unissent les Etats et les groupes nationaux. De la création du Ministère de la Culture aux films de Pedro Almodovar..ommuniste en Europe de l'Est. 255p.. Cette transition de régime se déroule dans l'ordre politique.Bessière ne néglige aucun des aspects constitutifs de la culture espagnole d'aujourd'hui. 160F) ISBN: 2-7384-1499-0 LA QUESTION ENERGETIQUE EN EUROPE DE L'EST Catherine LOCATELLI Avec l'effondrement du bloc communiste. - les plus importants. 170 F) ISBN: 2-7384-1061-8 NATIONS. dontce livreoriginalanalyse les contours. la conscience hellénique contemporaine.de s'ouvrir: une nouvelle Espagne est née.ontradictions. (207 p. ou tout au moins certains de ses aspects . Les bouleversements se précipitent tant dans le monde politique qu'économique et culturel. Recherches et DOCUlnents-Espagne. les pays de l'Est sont aujourd 'hui confrontés à une sévère contrainte énergétique.économiqueet culturelnon sans difficultéset incertitudes. (Coll. 190F) ISBN: 2-7384-1477-X LE SOUPÇON ET L'AMERTUME DANS LE ROMAN GREC MODERNE (1880 1922) Renée-Paule DEBAISIEUX Cette étude critique constitue une synthèse originale et pénétrante sur une époque particulièrement riche de la littérature grecque: celle où se forme le genre nouveau qu'est le roman moderne.. celle aussi où se constitue. 130 F) ISBN: 2-7384-1190-8 L'ECONOMIE SUEDOISE ENTRE L'EST ET L'OUEST (1944 1949) Annie LACROIX-RIZ L'étude des relations économiquesde la Suède avec les «deuxcamps»de l'après-seconde guerre mondiale. introduction fondamentale à l'Espagne contemporaine. il nous offre un travail remarquable. éclaire les fondements de sa neutralité maintenue durant la guerre froide. 150F) ISBN: 2-7384-1272-6 . Les réfonnes économiques vont-elles modifier les comportements d' investissetnent et de gestion de l'énergie qui conditionnent une rationalisation des consommations? L' éclatement de l'Union Soviétique remet en cause la carte énergétique de l'Europe de l'Est. à partir de courants divers et avec bien des tâtonnements et des c.. 294p. (Coll. 311 p. du plurilinguisme à la Movida. (Coll. L'étude très complète de B.

nous fait découvrir. Dans sa grande majorité. Elle peut constituer la base d'une réflexion politique féconde. Témoignage d'une jeune gitane sur la condition féminine et l'évolution du monde gitan Propos recueillis par Bernard LEBLON Ce récit autobiographique de Mossa. le monde gitan: la vie quotidienne. d'une façon plus générale. interdit l'avortement sauf en cas de danger pour la vie d'une femme. (Coll. par leur persévérance dans la lutte quotidienne pour leur survie. L'enquête sur laquelle s'appuie cet ouvrage donne une bonne illustration de ces contradictions et témoigne du long chemin que les femmes de ce pays ont encore à parcourir pour être reconnues comme citoyennes à part entière. 239p. la fête et les principales étapes de la vie d'une femme. C'est maintenant chose faite avec l'important ouvrage de M. 240F) ISBN: 2-7384-1527-X . capable d'inspirer l'action. La légende des Mondes. 70F) -ISBN: 2-7384-1252-1 LI AVORTEMENT EN POLOGNE: LA CROIX ET LA BANNIERE Jacqueline HE/NEN. mérite qu'on s'y attarde. Tsiganes. 85F) ISBN: 2-7384-1222-X MOSSA. (Coll. 120F) ISBN: 2-7384-1585-7 LA PENSEE POLITIQUE DE KARL MARX Maurice BARBIER Si le marxisme est de nos jours considéré comme une idéologie périmée et inadaptée... Mais il hésite à se confronter à l'Eglise. Un beau témoignage sur la condition féminine chez les gitans. la pensée de Marx. l03p.. (447p. La tradition orale était le seul moyen d' infonnation et de transmission aux générations postérieures. mère de famille de trois enfants.MYfHES ET LEGENDES SmERIENS Lucia POPOVA Depuis l'Antiquité. LA GITANE ET SON DESTIN. elle. d'autant qu'il n'existe aucun ouvrage en français qui la présente dans son intégralité. Logiques Sociales. le travail. le peuple polonais reste attaché au principe du droit à l'avortement. une gitane. (Coll. Barbier qui présente une synthèse complète de la pensée de Marx en retraçant sa fonnation progressive et en étudiant ses 'différents aspects. de nombreux peuples ont occupé le vaste territoire de la Sibérie.. 168p. Anna MATUCHNIAK-KRASUSKA Préface de Marie-France CASALIS Le texte de loi qui vient d'être adopté par les députés polonais en première lecture. Le présent recueil de légendes et de contes choisis brosse un tableau des conditions difficiles de vie des aborigènes de la Sibérie du Nord et de l'Extrême Orient. Le lecteur sera touché par l'âme sensible et la fine esthétique de leurs sentiments.

Cet essai s'élève contre ce détournement de mérnoire en cherchant à démontrer le mal à sa racine à partir des problématiques posées par l'histoire en relation avec l'être.Histoire LES TOURNANTS DU XXEME SIECLE. Grecs ou Hébreux. aux lecteurs de les suivre ou non.-C. analogique. 140F) ISBN: 2-7384-1444-3 L'HISTOIRE BAFOUEE OU LA DERIVE RELATIVISTE Claude BOCHURBERG (avec la participation de Jacqueline BALDRAN) «La controverse des historiens» allemands a mis en évidence les différentes tenUitives de relativisation de la Shoa. unique. banalisant son caractère ~pécifique.. Bonnaud analyse ici les changements de sens du progrès. (267p.. 75 F) ISBN: 2-7384-1237-8 L'INVASION DE LA MEDITERRANEE PAR LES PEUPLES DE L'OCEAN. Progrès et régressions Robert BONNAUD Les «tournants du XXème siècle» sont ceux qui ont orienté l'histoire depuis les environs de 1917. déconcertés par cette éclatante victoire des Occidentaux sur leurs chers Egyptiens. la réalité du génocide des Juifs mais la replacent dans une perspective scabreuse.. 253p. à des changements de rythme. pour l'essentiel. qui sont-elles. 140F) ISBN: 2-7384-1234-3 Littérature ELLES ONT SIGNE LEUR TEMPS Jocelyne GODART Des origines à ce début de siècle. Chemins de la mélnoire.-J. la Méditerranée est envahie par une immense flotte en provenance des côtes européenn~s de l'Atlantique qui fait disparaître subitement tous les royaumes existants. cet événement extraordinaire est pratiquement passé sous silence par les historiens de l'Antiquité.. (125 p. Or curieusement. De nombreuses hypothèses sont posées par l'auteur. elles. ces femmes souvent ignorées qui nous ont laissé poèmes. XIIIèine siècle avant J. (Coll. les changements de direction de l'évolution. R. Une réécriture de J'histoire antique Jean-Jacques PRADO Vers l'an 1200 avant J . lettres. Mais d'autres retournements apparaissent liés à des variations de la quantité de changement positif. La magistrale synthèse de la Grande Invasion Atlantique que présente ici J . romans et autres textes? .-C. Prado vient remettre les choses en ordre et combler un grand vide. Le progrès et la régression seraient-ils des catégories historiques indispensables à l'interprétation correcte des faits? C'est sur ce type de question que le lecteur pourra s'interroger. Ces thèses sont plus insidieuses que celles avancées par les négationnistes dans la mesure où elles ne nient pas.

leur talent égale. 123p. La légende des Inondes. certes. 70p. le plus souvent. J.. Humour et émotion caractérisent ces contes qui forment une anthologie riche et variée de tout un pan du patrimoine culturel de ces communautés. le bistrot du . celui des noms prestigieux...onnues. Eros aussi bien que le rire et cent personnages attachants. Un livre de consultation aisée qui met en lumière ces femmes-auteurs mée. ses ballades. dans ce petit monde qu'est une entreprise. mais leur vie reste dans l'ombre. sur la scène de l'apprentissage d'un métier.) ISBN: 2-7384-1296-3 CONTES ET RECITS HUMORISTIQUES DU MONDE JUIF Muriel KLEIN-ZOLTY Les communautés juives du Maghreb.Les plus célèbres. ses départs en car. Une mémoire minutieuse qui retrouve les mots.. D'autres sont citées. (Coll. Voix d'Europe. ce qui se joue dans notre France d'aujourd'hui.. Voix d'Europe. ni même répertoriées.98F) ISBN: 2-7384-1360-9 HISTOIRES DE SOLOGNE ET DU V AL DE LOIRE Pierre JEROSME Mais d'où Pierre Jerosme tient-il ces récits? De quel dictionnaire de Solognot a-t-il bien pu se servir? Nul besoin de chercher bien ' loin. 65 F) ISBN: 2-7384-1147-9 SANS MAUDIRE ? Marie O'NORD Histoire d'une secrétaire. (Coll. de son père qui travailla dans le parc de Chambord. 119 p. accompagnée d'extraits de leurs oeuvres. le soir. ses bains de Iner. 90 F) ISBN: 2-7384-1274-2 AU PAYS DES ENFANTS NUS Edith HABERSAAT Des enfants des rues. . il le tient tout simplement de son enfance sur les bords de Loire. Qui sont-ils les uns pour les autres? (Coll. 208 p. des enfantsnus qui hanlent les lieux mal famésde la Cité et qui se retrouvent. la couleur. ses vélos et ses bruits de radio. (440 p. Ce que rapporte l'auteur dans ces histoires. d'Alsace et d'Europe Orientale: trois mondes juifs disparus et cependant bien vivants grâce à ce livre de recits de Muriel Klein-Zolty. la saveur d'une époque (celle des années 50) avec ses petits salaires. C'est donc la campagne de son enfance qu'il évoque le plus souvent dans ces récits pittoresques et séduisants. entre patrons et employés. Godart retrace la biographie de quarante femmes. cel1e d'une parole impossible à prendre. (391p. Dans cet ouvrage. sont connues et une biographie complète les accompagne. autour d'une table de la Caf. 210 F) ISBN: 2-7384-0981-4 HIER CHANT AIENT LES LENDEMAINS Yoland SIMON Cette chronique évoque avec sensibilité et humour les généreuses illusions et les âpres conflits d'un monde divisé. celle d'un patron et. Et bien que beaucoup ne soient ni évoquées. Une tragédie cependant va se nouer..

Simonini a su restituer. la responsable d'une parution hebdomadaire destinée aux très jeunes lecteurs. C'est l'année de tous les drames et lajeune fille attend le grand amour. tels la Grèce ancienne et le désert. 60F) ISBN: 2-7384-1522-9 SAISONS ADULTES Collectif Des adultes à mi-parcours entre adolescence et retraite ont eux aussi . (Coll. C'est ainsi qu'elle entrera peu à peu au Pays des Enfants Nus. avec la plus limpide émotion ce jeu où le théâtre est la vie. 70F) ISBN: 2-7384-1241-6 LEUR DIT Jean-Claude VILLAIlV D'abord poète des lieux. En cette période troublée dans laquelle vit sa petite ville frontalière annexée par l'Allemagne. la guerre d'Espagne fait rage.. le courage et l'espoir. Georgette ne laissera aucun lecteur indifférent. paru à nos Editions. 57p. Une petite bande dans laquelle s'insère progressivement Marie-Eve. A la fois forte et vulnérable... confie à son journal son vécu et celui de ses proches. où la vie devient tragédie dans l'irréalité trop réelle et atroce de la guerre. qui va sur ses 18 ans. De quel côté est le salut? Pour les acteurs de la troupe de «L'Onde. Après Byblos. ses sentiments.C. (Coll. entre le chant et le cri. Ce thème est sujet d'une méditation sur la souffrance. elle abandonne ce genre de «fiction édulcorée. ainsi que le prétexte à un travail novateur sur la langue.. Poètes des cinq continents. ISBN: 2-7384-1372-2 (Coll. 155p. l08p. Lassée par le type d'écriture que cela implique. Marc Alyn est l'auteur d'une oeuvre poétique considérable qui le situe «au niveau des plus grands» (Alain Bosquet). ISBN: 2-7384-1320-1 (Coll. pour une certaine fonne de vérité. 203p. à d'autres espaces et à d'autres temps. (Coll. Voix d'Europe. ces femlnes unis par l'amour du théâtre sauront. Fidèle à la mémoire imaginative qui l'inspire. devenir des héros. un livre majeur. Voa d'Europe. 95F) TU REVIENDRAS DANS LA V ALLEE Francis SIMONINI 1936. il nous donne ici.. 1944-1945 Joseph KUR1Z Georgette.. 207p. avec La Parole pwnète.. qu'ils soient de terre ou de mer. F. ils entreront dans la lutte année sans l'avoir cherché. par une écriture légendaire. 110F) ISBN: 2-7384-1469-9 LA PAROLE PLANETE Marc ALYN Lauréat des prix Max Jacob et Apollinaire. 75F) CHRONIQUE D'UNE JEUNE FILLE SAGE. sans l'avoir voulu. Voix d'Europe. il évoque dans le recueil présent l'exil forcé des Africains vers un autre continent.. Villain s'est ouvert ces dernières années.quartier. de grand souffle et de vision profonde: hymne à l'éternelle création du monde par le verbe. elle exprime ses émotions. qui sont le reflet de son éducation très stricte. Poètes des Cinq Continents. ces hommes. familière des mythes. J . Venus de tous les horizons.

110F) ISBN: 2-7384-1376-5 . qui a marqué l'émergence de ces littératures antillaise. fruit commun d'écrivains et d'enseignants. Vivre et l'Ecrire Adultes. (206p.découvert le pouvoir de l'écriture pour exprimer ce qui est en eux. canadienne. 106p. suisse. est toujours d'abord celle des autrês? Qu'en est-il de la quête identitaire face à un impérialisme français. ou maghrébine? Autant de vieilles questions toujours d'actualité auxquelles ce livre apporte des réponses neuves. BOF) ISBN: 2-7384-1362-5 CONVERGENCES ET DIVERGENCES DANS LES LITTERATURESFRANCOPHONES Collectif Peut-on écrire hors de France dans l'indifférence par rapport à l'institution littéraire française? COlnmentéciire dans une langue qui. Avec l'association Vivre et l'Ecrire. (Coll.. mêlne sienne. Saisons Adultes est un premier recueil collectif. L'Harmattan ouvre une nouvelle collection qui cherche à promouvoir l'expression écrite de ce que chacun porte en soi.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful