You are on page 1of 8

Matthieu SIMON

Iut de Cachan 1ère année GE1 C2

Compte-rendu de travaux pratiques Amplificateur opérationnel
Sommaire :
1/ Introduction 2/ Amplificateur inverseur 2.1/ Montage de base 2.2/ Une modification de l’amplificateur inverseur 3/ Amplificateur sommateur 4/ Amplificateur soustracteur 5/ Réaction et contre-réaction de l’amplificateur Page 1 Page1 Page 3 Page 4 Page 4 Page 5

1/ Introduction :
Ce TP a pour objectif d’observer le comportement de l’amplificateur par le biais de ses montages fondamentaux. Donc de découvrir les fonctions qu’il peut réaliser mais aussi ses limites d’utilisation. Et de bien différencier les types de fonctionnements que peut avoir l’amplificateur, la réaction et la contre-réaction. Pour cela quelques notions théoriques sont nécessaires :
V+ V-

3

+ OUT 1

Schéma d’un amplificateur opérationnel idéal
Vs

2

-

Soit les caractéristiques suivantes : i + = i - = 0A car l’amplificateur possède une impédance d’entrée infinie.

Et si il fonctionne en régime linéaire alors nous pouvons dire que V + = V − .

2/ Amplificateur inverseur : 2.1 Montage de base :
R2 100k

V-

Ve

R1 10k

TL082 2 -

4

-Vcc

OUT + U2A V+ 3

1

Vs

Le gain théorique en tension d’un amplificateur R2 R2 inverseur est : − = donc il amplifie Ve de R1 R1 R2/R1 et provoque un déphasage entre la tension d’entrée et la tension de sortie de 180°.

0

Vcc

TP Amplificateur opérationnel 2001

8

Page 1 sur 8

L’amplificateur fonctionne correctement pour une fréquence de 1kHz et une amplitude de 1V. TP Amplificateur opérationnel 2001 Page 2 sur 8 .0V 0V -1.Matthieu SIMON Iut de Cachan 1ère année GE1 C2 La valeur crête maximum de Ve que l’on peut appliquer aux bornes de l’amplificateur pour une tension de sortie Vs de 10V est : R2 Ve = −1V Ve = −Vs × → donc Vemax = 1V R1 Nous appliquons une tension d’entrée Ve sinusoïdale de fréquence 1kHz et d’amplitude maximum 1V. Par ailleurs.0ms Time 1.5ms 2. Dépassé cette valeur l’amplificateur sature à Vs max = 11.0V V(Ve) 0V SEL>> -6. à cette fréquence de 10kHz. Nous obtenons les courbes suivantes : 10V 5V 0V -5V -10V 0s V(VE) V(VS) 0.5ms 1.1V .0V 0s V(Vs) 20us 40us Time 60us 80us 100us Oscillogramme de Ve et de Vs en fonction du temps L’amplificateur amplifie bien la tension de d’entrée Ve.5V par rapport à la tension d’alimentation est dû aux tensions de seuil des diodes qui protége l’amplificateur sur les plaques d’expérimentations.0V 5.0ms Oscillogramme de Ve et de Vs en fonction du temps. La dynamique du montage sur Ve est : 0 ≤ Ve ≤ 1.5V . sur l’entrée inverseuse d’un amplificateur alimenté en ± 12V. 1. il n’a pas le temps de suivre la vitesse de monter du signal d’entrée. La différence de 0.

2/ Une modification de l’amplificateur inverseur : Les diodes qui ont été ajouté vont permettre de faire varier la résistance R2 en fonction de leurs états. Pour pouvoir réaliser la mesure Vs=f (Ve) il faut mieux utiliser un signal d’entrée de forme triangulaire car le temps de monter et de descente est plus que les autres types de signaux.3V.4V<Ve<0.Matthieu SIMON Iut de Cachan 1ère année GE1 C2 Ce phénomène apparaît car la vitesse de monté d’un amplificateur est fixée dans le montage à la fabrication.0V V(Vs) 8 -0. Pour notre amplificateur. Donc en conclusion nous pouvons dire que l’amplification est limitée en fonctionnement.9V et Vs max = 0. et il ne varie pas en fonction de la fréquence et de l’amplification.5V 1. et le slew rate perturbe le signal lorsque la fréquence est trop élevée.5V 0V V_Ve 0. En dehors de cet intervalle. le « slew rate » (vitesse de monter) est 20V/µs.9V Soit l’oscillogramme de Vs =f (Ve) : 500mV 0V -500mV -1. Il sature lorsque que l’on cherche à avoir une tension plus grande que celle de l’alimentation. l’amplificateur sature et la fonction n’est plus linéaire. 2. 1 R4 10k R3 10k R2 100k D4 D3 V- Ve R1 100k TL082 2 - 4 -Vcc OUT + U2A V+ 3 Vs 0 Vcc Les tensions minimales et maximales du signal de sortie sont : Vs min = −0.0V Nous pouvons remarquer que la caractéristique est linéaire pour -0. TP Amplificateur opérationnel 2001 Page 3 sur 8 .

0ms Oscillogramme de V1. TP Amplificateur opérationnel 2001 Page 4 sur 8 .4 × sin (2π × f × t ) avec f=1kHz.6ms 0. aux bornes du montages : 400mV 0V -400mV V(V1) 10V 5V 0V V(V2) 0V -5V SEL>> -10V 0s V(VS) Time 0. Vs a été amplifié en amplitude mais aussi sa composante continue (-5V).Matthieu SIMON Iut de Cachan 1ère année GE1 C2 3/ Amplificateur sommateur : V2 R2 100k R 100k 10k 3 - V- V1 R1 2 4 -Vcc OUT + U2A V+ 1 Vs La relation théorique d’un amplificateur sommateur Vs = −(K1 × V1 + K2 × V2) . et une tension continue V2=5V.8ms 1. 4/ Amplificateur soustracteur : La relation théorique. liant la tension d’entrée à celle de sortie. et a subi un déphasage de 180° par rapport a V1. est : L’amplificateur fonctionne en régime linéaire donc : V+ = V− → V− = 0 D’après le théorème de Milleman : V1 V2 Vs + + V − = R1 R2 R = 0 1 1 1 + + R1 R2 R 0 Vcc 8 Donc : V1 V2 Vs + + =0 R1 R2 R → R R  ×V 2 Vs = − × V 1 + R2  R1  On applique un signal sinusoïdal du type V1 = 0. de V2 et de Vs en fonction du temps Nous sommes en présence d’un montage sommateur inverseur. L’amplificateur fonctionne en régime linéaire donc : V + = V − .2ms 0.4ms 0. d’un amplificateur soustracteur est du type : Vs = K × (V 2 − V 1) .

8ms 1.0V V(V1) V(V2) 0V -5.Matthieu SIMON Iut de Cachan 1ère année GE1 C2 R 100k 10k - V- V1 V2 R1 2 4 -Vcc 10k + U2A R3 100k 0 Pour vérifier le bon fonctionnement de l’amplificateur.6ms 0. 5/ Réaction et contre-réaction : La réaction et la contre-réaction définissent le fonctionnement de l’amplificateur. alors : R Vs = × (V 2 − V 1) R1 Page 5 sur 8 . Le signal de sortie Vs est amplifié en amplitude et sa composante continue est supprimée.4V et de valeur moyenne 5V : 6.0V 0s V(VS) 0.0ms Oscillogramme de V1.0V SEL>> 4.0V 5. il faut garder les mêmes sources mais il faut que V1 soit une tension continue de 5V et que V2 soit un signal sinusoïdal de fréquence 1kHz. de V2 et de Vs en fonction du temps Le montage réalise bien sa fonction de soustraction. d’amplitude crête 0. par contre si il y a réaction négative (autrement dit contre-réaction) alors il fonctionne en régime linéaire.0V 5.4ms Time 0. Si il y a réaction positive alors l’amplificateur fonctionne en régime de saturation. TP Amplificateur opérationnel 2001 8 V+ R2 OUT 3 1 Vs Vcc D’après le théorème de superposition : R R1 V − = V 1× + Vs × R1 + R R1 + R D’après le théorème du diviseur de tension : R3 V + = V 2× R 2 + R3 Donc : R3 R1 + R R Vs = V 2 × × − V1× R 2 + R3 R1 R1 or R=R3 et R1=R2.2ms 0.

TP Amplificateur opérationnel 2001 Page 6 sur 8 .5V La caractéristique linéaire Vs=f (Ve) est : Vs = 2 × Ve K=2 et V0=0 Le montage fonctionne bien en régime linéaire et son offset est nul.Matthieu SIMON Iut de Cachan 1ère année GE1 C2 Contre-réaction : + V+ Ve 8 Vcc 3 OUT V2 - 1 Vs R1 10k L’amplificateur fonctionne en régime linéaire donc : V + = V − = Ve D’après le théorème du diviseur de tension : R2 Ve = Vs × R1 + R 2 Donc : R1 + R 2 R2 -Vcc 4 R2 10k 0 Vs = Ve × 15V 10V 0V -10V -15V -10V V(Vs) -5V 0V V_Ve 5V 10V Caractéristique Vs=f (Ve) pour la contre-réaction La dynamique du montage est environ : − 5.5V < Ve < 5. La tension ε est aussi égale à 0V.

Matthieu SIMON Réaction : 4 Iut de Cachan 1ère année GE1 C2 -Vcc - V- Ve 2 OUT + V+ 3 1 Vs R1 10k Vcc R2 10k L’amplificateur fonctionne en régime de saturation. R2 V + = Vs × R1 + R 2 1 V + = × Vs 2 + − ε = V − V et l’amplificateur bascule ε=0V Soit Vs=12V : ε>0V → V+=6V donc Ve<6V Vs passe à -12V : ε<0V → V+=-6V donc Ve>-6V Caractéristique de Vs=f (Ve) pour Ve allant de -10V à +10V 8 0 15V 10V 0V -10V -15V -10V V(Vs) -5V 0V V_Ve 5V 10V Caractéristique de Vs=f (Ve) pour Ve allant de +10V à -10V 15V 10V 0V -10V -15V -10V V(Vs) -5V 0V V_Ve 5V 10V TP Amplificateur opérationnel 2001 Page 7 sur 8 .

la saturation. 6/ Conclusion . Elles consistent en la facilité de fabriquer un bon nombre de fonctions utiles comme des fonctions mathématiques ou encore des capteurs. Ses 2 seuils sont -6V et 6V. Sa caractéristique n’est pas linéaire. TP Amplificateur opérationnel 2001 Page 8 sur 8 . Nous avons pu observer les qualités des amplificateurs opérationnels. Par contre les inconvénients des amplificateurs ne sont pas négligeable : une limite en fréquence. Un amplificateur en régime de saturation est en fait un comparateur.Matthieu SIMON Iut de Cachan 1ère année GE1 C2 Le montage réalisé est un comparateur à deux seuils à hystérésis. et une limite en amplification de tension. qui est encore plus important pour l’amplification de puissance où nous utiliserons plutôt des transistors bipolaires. le slew rate. qui perturbe le signal de sortie et fausse l’information qu’il transporte.