You are on page 1of 9

Chrystelle Lepage

Création Dramatique EST-5040 Groupe 30

5 jeux dramatiques.

Ney Wendell

Date de remise : 11 décembre 2012

École Supérieure De Théâtre

Session Automne

Activité 1. MÉLI-MÉLO! Inspiré de l’ouvrage Jeu de théâtre de Marjolaine pierre et de Frédérique Treffandier. P.57 Durée : Environ 45 minutes Destiné pour tous les niveaux du secondaire. Objectifs : Développer l’imagination chez les élèves.  Présenter une courte présentation de 3 minutes environ. Pour l’activité, nous avons besoin que les élèves soient en équipes de deux. (Le nombre d’élèves par équipe dépend du nombre d’élèves dans la classe.) Explication de l’activité. L’enseignant présente 3 pots qui contiennent des papiers avec différents renseignements. Dans le premier pot il y a des lieux réalistes et irréalistes. Dans le deuxième pot il y a des actions et dans le troisième pot il y a des phrases. Lorsque les équipes sont faites, une personne par équipe pige un papier dans chacun des trois pots. Ils ont 10 minutes pour préparer une courte scène avec les éléments qu’ils ont pigés. Les élèves doivent être capables de rassembler leurs éléments dans une saynète et ils doivent faire en sorte que le résultat final soit cohérent et fluide. Lorsque les 10 minutes sont écoulées, tous les élèves vont s’asseoir pour former un public à l’italienne, prêts à regarder les courtes présentations de chaque équipe. Exemples de lieux. -À la bibliothèque -À la gare

-Sur un bateau -Dans un cerveau -Dans les égouts -Dans l’espace -Etc. Exemples d’actions. -Se faire arracher les dents de sagesses -Manquer son train -Faire un tournoi de pétanque -Un mariage -Une partie de bingo -Vous êtes des pirates et vous êtes perdus -Etc. Exemples de phrases. -« Oh! Non, j’ai perdu mon porte-monnaie!» -« J’ai entendu dire par ma coiffeuse Huguette que Armand avait trompé sa femme!» -«Et qu’est-ce que la journaliste a demandé?» -« Oh! Capitaine, nous avons un énorme problème!» -« Avez-vous votre de crédit Walt-Mart?» -« Je m’y oppose!» -Etc. Exemple de ce qu’un élève pourrait piger, le lieu : Sur un bateau. L’action : Faire un tournoi de pétanque et « J’ai entendu dire par ma coiffeuse Huguette que Armand avait trompé sa femme!»

Retour. Cette activité aurait pu se faire de différentes façons. Dans un des pots, il aurait pu y avoir des émotions, ou un objet que les élèves sont obligés d’inclure dans

leur petite présentation. Cette activité peut se faire aussi dans un contexte d’improvisation où les élèves n’ont qu’une minute pour réfléchir à des idées.

Activité 2. OBJET QUI ES-TU? Inspiré de l’ouvrage Jeu de théâtre de Marjolaine Pierre et de Frédérique Treffandier. P.59 Durée : Environ 20 minutes Destiné pour tous les niveaux du secondaire. Objectifs : Développer la créativité chez les élèves et la rapidité d’esprit.  Les élèves sont assis en rond. À l’intérieur du rond, ce sera l’espace de jeu où les élèves improviseront. Dans l’espace de jeu, il y a plusieurs objets. (Le nombre d’objets n’est pas important.) Les élèves devront faire une improvisation de trois minutes dans laquelle ils détournent la fonction première des objets. Explication de l’activité. Le principe du jeu se fait de la même manière qu’en improvisation. Ce sont les élèves qui décideront du moment où ils entreront devront apprendre à écouter l’autre joueur. -Pendant les trois minutes, il n’y a pas plus de quatre élèves à chaque improvisation. -Pendant les improvisations, l’enseignant doit intervenir à l’aide d’un sifflet ou d’un tambour. Lorsque l’enseignant trouve qu’il y a une histoire qui s’installe, toujours en utilisant les objets dans l’espace et toujours en détournant la fonction première de l’objet, il siffle. Le dernier élève qui a fait une proposition avant le coup de sifflet doit changer rapidement sa proposition. en jeu. ATTENTION! Ils devront s’écouter pour ne pas imposer plusieurs idées en même temps. Ils

Exemple : Supposons qu’un élève tienne un bâton entre ses jambes et qu’il l’utilise comme cheval. Il dit : «Oh! Mon cheval!» et l’enseignant siffle. L’élève change sa proposition pour « Oh! Mon micro!» et continu son histoire avec un micro. L’autre élève qui est dans l’espace également doit accepter la nouvelle proposition et doit agir rapidement. Ils doivent utiliser le plus d’objets possible, s’ils veulent que l’enseignant siffle plusieurs fois. Lorsque les trois minutes sont écoulées, les élèves vont s’asseoir et c’est à d’autres élèves d’aller improviser en détournant la fonction première des objets.

Pour commencer une improvisation, les élèves ont le choix ou non de commencer avec leurs propres idées, ou s’il y a un élève qui n’est pas à l’aise avec l’idée de ne pas avoir un titre imposé, l’enseignant peut en donner un. Retour. Pour avoir le temps de passer tout le monde et pour les élèves qui sont plus timides en gros groupe, cette activité peut se faire en sous-groupe. Les élèves sont séparés en groupe de 5 (selon le nombre d’élèves en classe) et vont se choisir une place dans la classe. Lorsque leur place est choisie, ils s’assoient en rond. L’enseignant distribue dans le milieu de chaque rond des objets. Lorsque l’enseignant donne le signal, les élèves improvisent de la même manière que s’ils étaient en gros groupe. Le professeur se promène et lorsqu’il siffle, tous les élèves qui ont donné la dernière proposition changent pour une autre proposition et cela continue jusqu’à ce que les trois minutes soient terminées.

Activité 3.

EXTRAIT RENOUVELÉ. Inspiré d’une enseignante au cégep Lionel Groulx; Johanne Benoit. Durée : Environ 30 minutes Destiné pour tous les niveaux du secondaire. Objectifs : Développer la créativité malgré les contraintes.

L’enseignant distribue un extrait de Roméo et Juliette à tous les élèves. (La scène du balcon, car c’est la plus connue.)

Explication de l’activité.

En équipe de deux, les élèves doivent refaire la scène. Par contre, chaque élève doit piger une contrainte. Par exemple, il peut y avoir sur les papiers : exagérer, minimaliser, parler dans une langue qui n’est pas connue, amoureux, fâché, etc. Alors, dans une équipe, il se peut qu’un élève ait pigé une langue qui n’est pas connue et que son coéquipier ait pigé l’exagération. Ils devront reproduire la scène la plus cohérente possible. En ce qui concerne l’extrait donné, les élèves doivent garder les grandes lignes de la scène, car c’est une improvisation de la scène. Ce n’est qu’une ligne directrice. En fait, ils doivent garder le même ordre d’idée que le texte original.

Ils ont 5 minutes pour préparer leur scène. Lorsque les 5 minutes sont écoulées, les élèves vont s’asseoir à l’italienne, prêts à regarder les scènes.

Retour. Cette activité peut se faire de différentes façons. Au lieu de faire piger les contraintes, le professeur peut se servir d’un tambour et lorsqu’il frappe dessus, celui-ci donne une contrainte de vive voix ou l’enseignant peut aussi laisser l’élève décider sa propre contrainte.

Activité 4. LE MAGASIN. Inspiré d’une activité que j’ai faite au secondaire qui est le banc de parc. Durée : Environ 20 minutes. Destiné pour tous les niveaux du secondaire. Objectifs : Développer l’écoute, développer la rapidité d’esprit, développer l’imagination et développer la capacité de réagir avec une émotion.

L’activité se passe dans un magasin. Tous les élèves sont assis à l’italienne et regarde l’activité se dérouler. Il n’y a que deux élèves à la fois dans l’espace de jeu et les autres observent en public. Pour expliquer l’activité, le premier élève sera le vendeur et le deuxième élève sera l’acheteur. Explication de l’activité. Le vendeur s’installe dans son magasin, mais il ne propose pas la sorte de magasin. L’acheteur est dans les coulisses et lorsqu’il est prêt, il entre dans le magasin et il va poser une question au vendeur. La question doit donner une indication sur la marchandise du magasin. Le vendeur doit accepter la proposition de l’acheteur et il répond.

Exemple : L’acheteur Bonjour, avez-vous la perceuse qui est en spécial dans le catalogue? Le vendeur : Bien sûr, j’ai même le boîtier qui est agencé avec la perceuse, mais il se vend à part. Le vendeur doit susciter une réaction chez l’acheteur pour que celui-ci trouve une raison de quitter le magasin, avec l’objet acheté ou non. Lorsque l’acheteur quitte, l’improvisation est terminée. L’acheteur prend la place du vendeur et devient le vendeur. Celui que faisait le vendeur va s’asseoir avec les autres élèves dans le public et un autre élève va en coulisse pour faire un nouvel acheteur. L’activité se déroule comme ceci jusqu’à ce que tous les élèves aient fait les deux rôles. Retour. Cette activité peut se faire de différentes façons. Elle peut se faire en petits groupes au lieu d’être en gros groupe. L’enseignant divise le groupe en quatre et il peut installer un gros cube et une chaise pour faire la caisse dans 4 espaces qu’il détermine dans la classe. L’activité se déroule de la même façon et étant donné qu’ils sont divisés en groupe, il y a moins de personnes dans le public. C’est moins intimidant pour les élèves qui sont plus timides. Activité 5. 1, 2, 3 RÉACTIONS! Inspiré de l’ouvrage Jeu de théâtre de Marjolaine Pierre et de Frédérique Treffandier. Durée : Environ 15 minutes. Destiné pour tous les niveaux du secondaire. Objectifs : Développer l’interprétation des réactions sur commande, développer l’imagination et improviser.

L’activité se passe dans tout l’espace. Dans l’espace, l’enseignant délimite plusieurs lieux. Ces lieux doivent susciter une réaction. Explication de l’activité. Lorsque les lieux sont délimités, les élèves se placent dans l’espace, mais ne doivent pas tout de suite entrer dans les lieux. Quand le professeur donne le signal, à l’aide d’un tambour, les élèves entrent de la manière qu’ils le veulent et dans n’importe quel lieu. Chaque élève doit réagir en fonction du lieu où il se trouve. Lorsque l’enseignant donne un coup de tambour, les élèves sortent du lieu et deviennent neutres. L’activité se déroule de cette manière jusqu’à ce que tous les élèves aient exploré tous les lieux. Même si tous les élèves font l’activité en même temps, c’est une activité individuelle. Exemple de lieux et de réactions : Lieu : Aréna, igloo. Réaction : Il fait froid. Lieu : Plage, jungle. Réaction : Il fait chaud. Etc.

Retour. Au lieu que ce soit une activité uniquement individuelle, les élèves peuvent à un certain moment interagir avec les autres dans le même lieu.