Motion relative à Aurore Martin

-----------Séance plénière du 17 décembre 2012

Aurore Martin, de nationalité française et ressortissante du département des Pyrénées Atlantiques, a été arrêtée le 1er novembre 2012 en France et extradée vers l’Espagne, en application d’un mandat d’arrêt européen (MAE). Les faits qui lui sont reprochés en Espagne sont directement liés à son activité politique menée au sein du parti Batasuna, déclaré illégal en Espagne mais légal en France. Cette situation avait conduit le Conseil régional d’Aquitaine à voter le 20 décembre 2010 une motion, adoptée à l’unanimité, demandant au gouvernement français « de ne pas procéder à l’exécution de cette extradition ». Le Conseil régional d’Aquitaine regrette la décision prise d’extrader l’une de ses ressortissantes poursuivies pour avoir participé en Espagne à des manifestations publiques et s’interroge sur le bien-fondé de l’application du MAE dans ce cas. En conséquence, le Conseil régional d’Aquitaine demande : - aux autorités judiciaires espagnoles de faire preuve d’une particulière clémence compte tenu que les faits reprochés à Aurore Martin sont anciens, qu’ils touchent à l'activité politique que celle-ci menait en France et en Espagne et que le contexte politique en Euskadi est à la réconciliation plutôt qu'à la division.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful