P. 1
Communiqué commun du CFCM et de Jean-François Copé

Communiqué commun du CFCM et de Jean-François Copé

|Views: 15,555|Likes:
Published by nouvelobs
Communiqué commun du CFCM et de Jean-François Copé
Communiqué commun du CFCM et de Jean-François Copé

More info:

Published by: nouvelobs on Jan 09, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/09/2013

pdf

text

original

COMMUNIQUE de Mohammed Moussaoui et Jean-François Copé

Le Conseil Français du Culte Musulman a reçu, ce mardi 8 janvier, au siège du CFCM à Paris, M. Jean-François Copé. Par cette visite, M. Copé a souhaité apaiser les sentiments des musulmans de France fortement heurtés par la polémique liée au contresens qui a conduit à altérer ses propos tenus au mois d’octobre dernier. Le CFCM, qui a déposé plainte via son Observatoire contre l'islamophobie, a rappelé à M. Copé combien les musulmans de France ont été choqués de voir caricaturé le jeûne de Ramadan, pratique religieuse musulmane importante. Conscient du traitement médiatique réservé à ses déclarations et de leur impact, M. Copé a tenu à exprimer ses regrets aux musulmans de France qui ont pu être heurtés dans leurs sentiments ou stigmatisés à travers cette polémique. A cette occasion, M. Copé, qui a exprimé son attachement au principe de laïcité qui impose notamment le respect de toutes les convictions, a tenu à faire savoir que ses propos ne visaient nullement à caricaturer une pratique religieuse musulmane mais seulement à dénoncer les comportements de ceux qui instrumentalisent l’islam à des fins contraires aux principes et aux valeurs de la République. Le CFCM, qui prend acte de cette rencontre et de l'échange qui s'est en suivi avec M. Copé, entend retirer la plainte déposée pour diffamation. Tout en rappelant sa volonté de pouvoir entretenir des rapports sereins et constructifs avec tous les acteurs politiques de notre pays, le CFCM forme le vœu que ces derniers puissent mesurer davantage la portée de leurs propos et de leurs déclarations et d’éviter toute forme de stigmatisation qui peut fragiliser la cohésion nationale. Par ailleurs, le CFCM réaffirme sa détermination pour lutter aux côtés de tous les républicains contre toutes les formes d’intégrisme et d’extrémisme et considère que cette lutte légitime et nécessaire ne doit pas se transformer, au prix d’amalgames, en la stigmatisation d’une composante de la nation.

Fait à Paris, 9 janvier 2012 Mohammed MOUSSAOUI Président du CFCM Jean-François COPE Président de l’UMP

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->