Le triomphe de la cupidité

-Joseph E. STIGLITZ-

Encadré par : Mr. Chraïbi

Réalisé par :

Ayoub Mouhsine Anouar Arjali Chaymâe Latrache Haitam El Khassal Majdouline Yousfi Saloua Abouchadi Samah Sajid 1 Sara Raji

Introduction
-Résumé de l’ouvrage2

les déréglementations.. la libre circulation des capitaux. Ou Accepter de faire un pas et de considérer les causes fondamentales de notre échec ? 3 . l'obsession du court terme.Résumé de l’ouvrage • Continuer à faire triompher la cupidité ? le libre marché.

Problématique La déréglementation est elle vraiment néfaste pour le développement de l’économie mondiale? 4 .

La déréglementation financière 4.Les avantages de la déréglementation 2ème partie: La réglementation : un retour aux années 30.Les raisons d’être de la réglementation 3.est-il possible? 1.Aperçu historique 3. 5 .Arguments en faveur de la réglementation 4.Les limites de l’intervention de l’Etat 5.Introduction :Résumé de l’ouvrage Rappel de la crise 2008 1ère partie: La déréglementation 1.Définition 2.Les mesures réglementaires pour éviter les crises Conclusion : peut-on opter pour une déréglementation modérée? Bibliographie.Critiques de la déréglementation 2.

Faible taux d intérêt Déréglementation du marché Hausse astronomique de prêt à risque La bulle planétaire de l’immobilier .La fabrication d’une crise… . Saturation de liquidité . Crise financière 2008 6 .

Elle est la conséquence directe des excès de la déréglementation.» 7 .Thèse La déréglementation « La crise actuelle n’est pas seulement la conséquence des excès des subprimes ou du comportement individuel de quelques traders.

La fin de la convertibilité du dollar en 1971. Commerciale et Financière. Démantèlement des barrières douanières .Aperçu historique A partir des années 70: Une triple déréglementation: Monétaire. Les années 80: Une accélération de la déréglementation financière 8 .

La déréglementation financière Non contrôle des taux d'intérêt par les pouvoirs publics librement déterminés par le marché. 9 . Décloisonnement des activités bancaires et mise en concurrence des établissements Abolition complète du contrôle des changes La suppression de la réglementation des capitaux accélère les échanges Déréglementation des places boursières.

sans laisser la loi de l’offre et de la demande déterminer le système des prix. L’Etat n’est pas forcement bienveillant Les dirigeants politiques sont alors des agents économiques dont on peut étudier l’optimalité des comportements au même titre que les consommateurs On parle d’une incohérence temporelle lorsque la politique qui est optimale antérieurement aux choix économiques des agents diffère de la politique qui est optimale postérieurement aux actions économiques des agents. L’incohérence temporelle 10 .Les limites de l’intervention de l’Etat L’information Si l’Etat était omnipotent. il pourrait administrer seul l’économie.

L’intensification de la concurrence dans le marché financier 11 . Réduction de la place des autorités monétaires. Décentralisation du fonctionnement du système financier.Les avantages de la déréglementation L’accélération de la concurrence La déréglementation et la libéralisation financière ont permis : La variation de l’éventail des fonctions des institutions financières.

Création de nouveaux marchés de financement. Les emprunteurs ne dépendent plus uniquement des banques.Les avantages de la déréglementation Diversification des modalités de financement Le développement des marchés des capitaux au cours des années 80 a eu un grand impact sur le système financier: Diversification des modalités de financement de l’économie. 12 .

La réduction des charges de la dette publique .Les avantages de la déréglementation La baisse des taux et des prix des services bancaires L’intensification de la concurrence entre les banques a conduit à: La baisse des taux pratiqués et la baisse des prix des services. Amélioration de la politique budgétaire 13 . Progression des condition de financement de l’économie.

Les avantages de la déréglementation Promouvoir l’innovation financière « Une innovation financière est un acte de création puis de popularisation d’instruments financiers. technologies financières. institutions et marchés » 14 .

Antithèse La réglementation 15 .

Les critiques liés à la déréglementation Gonflement de l’endettement due au manque de l’encadrement des pratiques financières. La multiplication des crises La hausses des inégalités L’imperfection de l’information 16 .

Les raisons d’être de la réglementation Modifications du régime de propriété de certaines entreprises Fixation de normes de qualité Nationalisation de secteurs particuliers Réglementation -Mise en place d'obstacles juridiques à l'entrée Contrôle des prix 17 .

promouvoir la stabilité des marchés financiers.. les marchés sont soumis au problème des asymétries d'information: ils ne se corrigent pas tout seuls et sont sujets à certaines défaillances. 18 . privilégier les réformes qui réduisent l’inégalité.En faveur de la réglementation. Le Dysfonctionnement du marché imputable à la structure du secteur. le comportement des détenteurs de monopole doit être réglementé. l’efficacité de l’allocation des capitaux L’échec de la déréglementation d’où la crise de 2008..

Les mesures réglementaires Remettre en cause le mode de rémunération des activités du marché évolution dans les hiérarchies internes 19 .

Dick Fuld. 20 .le président-directeur-général de la banque Lehman Brothers.

Les mesures réglementaires Sécuriser les marchés de dérivés améliorer la connaissance de ces marchés standardiser les contrats réalisés au sein de ces marchés Améliorer l’information des investisseurs et du public concurrence entre les agences de notation 21 .

CONCLUSION : Faut –il opter pour une déréglementation modérée? 22 .

TÉMOIGNAGE Monsieur : Ouakrim Moulay Said -Directeur régional de la BMCI- 23 .

Merci pour votre attention 24 .

Etienne LEHMANN. Jean Paul Betbeze . « La déréglementation des économies anglo-saxonnes : Bilan et perspectives » Martine Azuelos "La crise de l’anarchie néolibérale« . E. 25 . Laurent Pinsolle. Christian de Boissieu et Gunther .Bibliographie « Le triomphe de la cupidité » J. Stiglitz « Laisser faire ou régulation ? » une synthèse des théories économiques. Sandrine Della Gaspera « Les images de l'organisation » Gareth Morgan « Rapport crise subprimes" : Patrick Artus . « Trente ans de déréglementation financière ».