Devenez partenaire de l’exposition

Marcel Breuer: Design et Architecture
20 février 2013 - 17 juin 2013

vers 1926 Photo: Courtesy Constance L.SOMMAIRE Palais de Chaillot Cité de l'architecture et du patrimoine ©Nicolas Borel 2009 La Cité de l’architecture & du patrimoine Introduction Repères biographiques L’exposition et son parcours Plan de communication Devenez partenaire de l’exposition Contreparties Contacts Page 5 Page 6 Page 9 Page 10 Page 13 Page 14 Page 15 Page 16 Image de couverture Marcel Breuer dans le fauteuil Wassily (B3). Breuer .

Raison pour laquelle je me suis tout d’abord concentré sur des éléments plus petits comme des chaises et d’autres meubles. à Weimar. le jeune hongrois fait parler de lui avec plusieurs créations de meubles inspirées du mouvement néerlandais De Stijl. Copiées à des millions d’exemplaires. Berlin) Dès sa formation au Bauhaus. Les légendaires aménagements intérieurs de Breuer sont également considérés aujourd’hui comme une partie essentielle de son œuvre. Les créations de Breuer à structure tubulaire en acier.. Citons par exemple l’aménagement de la maison de maître de Walter Gropius à Dessau (1925/1926). vers 1949 Photo : Homer Page (archives du Bauhaus. il signe l’ « invention » quasi révolutionnaire du meuble en tube métallique que l’on considère comme son principal apport à l’histoire du design. l’appartement du célèbre metteur en scène Erwin Piscator à Berlin (1927). d’emprunter une voie qui mènerait vers des volumes toujours plus importants.. qui ont exercé une influence déterminante sur la culture de l’habitat du XXème siècle..INTRODUCTION Designer et architecte. mars 1932 Portrait de Marcel Breuer. Mais les meubles en acier tubulaire de Breuer ne sont pas les seuls à avoir atteint une renommée mondiale.. de la même manière que la légendaire lampe Bauhaus de Wagenfeld. font figure de symboles du design de toute une époque. s’agissant de mes projets.. comme le célèbre fauteuil Wassily. En accord avec mon programme de travail. En 1925. Marcel Breuer Lettre à Ise Gropius. Marcel Breuer (1902-1981) se classe parmi les créateurs les plus importants et les plus influents du XXème siècle. 6 . je suis ensuite passé des meubles aux habitations privées. Ses meubles en aluminium et en bois stratifié façonné conçus dans les années trente entrèrent également dans l’histoire du design et inspirèrent aussi les générations de créateurs suivantes. mais également les aménagements intérieurs réalisés plus tard en Angleterre et aux États-Unis. le tabouret Bauhaus ou les divers fauteuils sur piètement traîneau.. elles ont depuis longtemps pris place parmi les grands classiques de l’époque moderne. .j’ai eu l’intention.

Présentation Vitra Design Museum Whitney Museum of American Art. son activité d’architecte s’intensifia à partir du milieu des années quarante. au premier rang desquelles il convient de mentionner ses constructions d’églises. qu’il appréciait en premier lieu pour sa plasticité et son caractère massif. De main de maître il mit à profit les propriétés constructives du béton pour réaliser ses extraordinaires créations d’espaces. Le bureau qu’il ouvrit à New York se consacra dans un premier temps à la construction de maisons particulières.Bien que connu et apprécié par l’ensemble de la scène avant-gardiste européenne pour ses créations de mobiliers et ses aménagements intérieurs. Tous droits réservés 7 . 1964-1966 Photo: Ezra Stoller © Esto. contribuant par là à étendre et à affiner de manière déterminante le langage formel de l’architecture moderne. A partir du début des années cinquante. C’est au cours de cette période qu’il développa ce qui devait devenir sa marque propre. Breuer se considérait avant tout comme un architecte. à savoir l’utilisation sculpturale du béton. dont certains ont acquis une renommée internationale. comme par exemple le siège de l’Unesco à Paris (1952-1958. Il utilisa également ce matériau dans la construction plastique de ses façades modelées. à porter essentiellement au compte de la crise économique et de la Seconde Guerre mondiale. Breuer parvint aussi à réaliser un grand nombre de projets prestigieux. New York. Après un démarrage plutôt lent en Europe et aux États-Unis (à partir de 1937). en collaboration avec Nervi et Zehrfuss) ou le Whitney Museum of American Art à New York (1964-1966). New York.

Breuer suit une formation dans un atelier de meubles du Bauhaus à Weimar. Durant cette période. Landeskunstmuseum Saxe-Anhalt. entre autres. Développement du premier meuble en aluminium. vers 1934 . La Harnischmacher Huis à Wiesbaden est la première construction neuve de Breuer. Yorke. 1932 1935-37 1937 Photographie publicitaire avec mobilier de jardin de la société Wohnbedarf AG. à Cambridge. Landeskunstmuseum Saxe-Anhalt. Il se voit confier la tâche de concevoir le mobilier du nouveau bâtiment du Bauhaus à Dessau. Zurich. fonds artistique de Hans Finsler) 8 . Zurich. "Standard-Möbel". Il profite de cette occasion pour expérimenter une première fois les tubes d’acier. siège. il s’occupe avant tout de l’aménagement intérieur de maisons et d’espaces d’exposition. Breuer suit son ami et mentor Walter Gropius en Angleterre et fonde avec l’architecte. Breuer est désigné "Jungmeister" et chef de l’atelier de meubles du Bauhaus. Création de sa société.REPERES BIOGRAPHIQUES 1902 1920-23 1925-28 Marcel Lajos Breuer naît le 22 mai dans la ville hongroise de Pécs. Il y développe de nombreux projets utilisant le bois. à Londres. qui fabrique en série 1927 1928 Breuer quitte le Bauhaus et ouvre son propre bureau d’architecture à Berlin. R. vers 1934 . S. produit en série par la firme suisse Embru à partir de 1934. chaise longue et étagère de Breuer Photo : Hans Finsler (Staatliche Galerie Moritzburg Halle. Il conçoit différents meubles en contreplaqué pour la firme anglaise Isokon. meubles en aluminium de Marcel Breuer Photo : Hans Finsler (Staatliche Galerie Moritzburg Halle. ce qui débouche notamment sur la chaise B3 (Wassily) et le tabouret B9. Breuer émigre en Amérique. Massachusetts. ses premiers projets en tubes d'acier. Gropius et Breuer fondent ensemble un bureau d’architectes qui se consacre avant tout aux maisons unifamiliales. fonds artistique de Hans Finsler) Appartement témoin dans le lotissement du Werkbund suisse « Neubühl ». où il donne cours à la faculté d’architecture de l’université de Harvard. la société F. bureau.

1938-39 1941 1946 1952-58 Réalisation de la première maison à l’usage personnel de Breuer. Breuer ne réalise que peu de bâtiments. Flaine Photo: Ives Guillemaut Flaine. Pour des raisons de santé. Avec Pier Luigi Nervi et Bernard Zehrfuss. Marcel Breuer décède le 1er juillet à New York. bureau "Marcel Breuer and Associates.C. Avec la construction du Whitney Museum of American Art à New York. 1961-76. Breuer atteint le sommet de sa carrière. Breuer se retire de la vie professionnelle. Suisse. Durant la Deuxième guerre mondiale. Réalisation du Centre de recherche IBM à La Gaude (Alpes-Maritimes). cette station intégrée occupe une place particulière dans l’architecture des paysages alpins et illustre la démocratisation de la pratique du ski. Monastère de Baldegg. Créée ex-nihilo. Dissolution du bureau de Gropius et Breuer. à Lincoln. Suivent d’autres commandes portant sur des bâtiments publics. Washington. 9 . Breuer ouvre une filiale de son bureau à Paris. immeubles d’appartements Marcel Breuer Papers. Breuer reçoit commande du siège de l’UNESCO à Paris. Archives of American Art. D. Fondation du à New York. Architects" 1956 1959-69 Création et construction de la station de ski de Flaine (Haute-Savoie) à 1600m d’altitudes. 1960-62 1964 1964-66 1968-72 1976 1981 Hotel « Les Gradins Gris ». Breuer abandonne l’enseignement et déménage son bureau à New York. Massachusetts. Cette mission représente sa percée sur le plan international. Smithsonian Institution.

1947-1948 Photo : Marcel Breuer Papers. Tous droits réservés Maison de Breuer II. Archives of American Art. . 1947-1948 Photo: David Sundberg © Esto. New Canaan.C. Washington. D. Connecticut. Williamstown.Maison Robinson. Massachussets.

Vue aérienne du Centre de recherche IBM à La Gaude (Alpes-Maritimes) Photo Salle plénière du siège de l’UNESCO à Paris. Paris . 1955-1958 Photo: UNESCO.

des catalogues de meubles ainsi qu’un grand nombre de photographies contemporaines des œuvres d’architecture intérieure de Breuer viennent présenter les multiples facettes de son travail de designer. l’aluminium et le contreplaqué. BadeWurtemberg. le bois massif. il en a étudié toutes les subtilités d’une manière quasisystématique. Il a également signé un autre chef d’œuvre avec la transposition exacte en contreplaqué de la chaise longue en aluminium. Outre le mobilier exposé. Fauteuil en lattes de bois ti 1a. encore jamais présentée en France. de nombreuses œuvres originales permettent au visiteur de comprendre la rapidité avec laquelle Breuer a su reconnaître les aptitudes d’un matériau à la création et comment. qui marque aussi le début d’un travail intensif avec ce matériau. Alors que l’exposition thématique montre la quasi totalité des principales œuvres du créateur dans le domaine du design mobilier. Elle s’appuie sur le fait que le créateur a utilisé successivement dans son travail de création de mobilier quatre différents matériaux. en l’espace de quelques années à peine. des dessins. Dans le domaine des meubles tubulaires en particulier.L’EXPOSITION ET SON PARCOURS Conçue et réalisée par le Vitra Design Museum. l’acier tubulaire. Breuer s’est illustré en transposant à ce matériau jusque là quasi inusité dans la fabrication de mobilier le principe du piètement traîneau appliqué au tube d’acier. Concernant le travail avec l’aluminium. son œuvre architecturale extrêmement riche est essentiellement représentée à l’aide de 12 constructions choisies à titre d’exemple. Allemagne) cette rétrospective de l’œuvre de Marcel Breuer. (Weil am Rhein. « Matériaux » Sous le titre « Matériaux ». l’exposition présente le design de Breuer dans un ordre chronologique. 1924 Photo © Archives du Vitra Design Museum. est la toute première exposition qui accorde une importance égale aux différents domaines d’activité du maître. Weil am Rhein / Photographe Thomas Dix B3 Wassily 12 .

Washington. chacune d’entre elles fait également référence à une solution constructive. ces maquettes transmettent au visiteur une représentation plastique de l’architecture de Breuer. new York. 1959-1961 La Bibliothèque publique centrale. 1947-1948 Maison Robinson. Lucerne (Suisse). Réparties dans les catégories « Maisons ».« Maisons ».) Les projets présentés Le Whitney Museum of American art. « Espaces » et « Volumes ». Muskegon (Michigan). New York. Collegeville (Minnesota). Bismarck (Dakota du Nord. des plans ainsi que de nombreuses photographies. Rotterdam. le Whitney Museum et les spectaculaires églises). et complétées par des croquis. 1964-1966 Le Begrish Hall. Mary. Archives of American Art. (Suisse). à rendre compte de la diversité et de la profusion de l’œuvre architectonique de Breuer. Francis de Sales. tour du clocher Photo : Shin Koyama (archives de l’University of Mary) Begrisch Hall sur le campus « University Heights » de l’Université de New York. L’exposition parvient ainsi. Documentant une œuvre majeure (comme les maison Breuer I et II. formelle ou de tracé appliquée par Breuer dans la construction de nombreux autres bâtiments. 1961-1963 L’église paroissiale de St. de manière condensée. Prieuré de l’annonciation des sœurs de Saint Bénédicte. « Espaces ». New York. 1964-1966 L’église de l’abbaye de St. Atlanta. D. Elle s’articule autour de douze maquettes réalisées spécialement pour l’exposition. 1977-1980 Le grand magasin La Riche. Bismarck. et « Volumes » Concernant l’œuvre architectonique de Breuer. 1946-1948 Maison Staehelin. 1953-1957 La chapelle du couvent de Baldegg « Mutterhaus Sonnhalde ». Dakota-du-Nord. 1958-1961 Maison Breur I.C. 1956-19595 13 . Feldmeilen. New York. 1961-1963. Lincoln (Massachussets). 1938-1939 Maison Breur II. New Canaan (Connecticut). 1967-1970 Photo : Ben Schnall (Marcel Breuer Papers. l’exposition opte pour différents modes de présentation. 1968-1972 La chappelle du couvent St. John.. Williamstown (Massachussets).

Il en est de même des bandes horizontales ou des rectangles couchés. la rétrospective présente enfin des éléments clés du vocabulaire créatif de Breuer qui peuvent également être compris comme des passerelles entre ses différents domaines de création. il peut toutefois être considéré comme la marque distinctive de son travail personnel avec ce matériau si omniprésent dans l’architecture du XXème siècle. déjà intégré dans ses premières créations mobilières. développé que dans les années cinquante. par contre. Washington. 1927 Photo : Cami Stone (marcel Breuer Papers. L’intérêt marqué de Breuer pour les textures peut également être compris comme un lien entre le design et l’architecture. Depuis cette époque. Le langage formel cristallin aux accents quasi cubistes qui caractérise nombre de ses constructions en béton ne s’est.) « Motifs » Sous le titre « Motifs ». éléments de design caractéristiques qui ont conféré à un grand nombre de ses meubles. fera l’objet au cours des décennies suivantes d’interprétations et de mises en scène maintes fois renouvelées sur un grand nombre de ses constructions. 14 . Ainsi. l’élément du porteà-faux.C. D. Berlin. intérieurs et bâtiments leur marque distinctive.Salle à manger de l’appartement Piscator. Archives of American Art.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful