1

Les moteurs électriques


Isabelle Chênerie, Patrick Ferré
chenerie@cict.fr, patrick.ferre@lget.ups-tlse.fr
2
Ces diapositives constituent le support de cours.
Elles seront complétées par des démonstrations
et explications en amphi.
La présence en cours est donc fortement conseillée.
3
Chapitre 1

Présentation des moteurs
électriques
4
Fonction d’un moteur
moteur
puissance électrique puissance mécanique
fournie par
l’alimentation
électrique
(puissance absorbée)
disponible
sur l’arbre
du moteur
(puissance utile)
Pertes = puissance absorbée – puissance utile
Animation
5
B l id F d



× =
Force de Laplace
F d

F d

B

B

courant courant
courant
B

0
 
= F d
règle des 3 doigts de la main droite : courant – champ - force
6
Principe de fonctionnement
courant
B

B

F d

F d

courant
0
 
= F d
0
 
= F d
7
Eléments de base d’un
moteur
Le stator (ou inducteur) :
partie fixe,
produit le champ
magnétique
Le rotor (ou induit) :
partie mobile,
en rotation
Exemple
rotor
stator
8
9
Les différents types de
moteurs
• Moteur à courant continu
avantage : réglage de vitesse facile

Si l’excitation est série
il peut fonctionner en
alternatif
= moteur universel
Collecteur + balais
alimentent l’induit
= point faible
(usure)
Utilisation décroissante
10
Moteur asynchrone
Avantage : robuste et simple


Les différents types de
moteur
Alimenté en
alternatif triphasé

- sans collecteur
ni balais
- rotor à bagues* ou à cage
*utilisation décroissante
= le plus utilisé
11
Moteur pas à pas
= petit moteur de précision
Les différents types de
moteur
Système de commande électronique

impulsions électriques

déplacement angulaire du rotor
(4 à 400 pas par tour)

12
Exemples d’utilisation
Moteur à courant continu
(batteries, piles)
Petits outils,
appareils électroportatifs
sans fil
Moteur universel
(secteur)
Petit et moyen
électroménager
(perceuse, aspirateur)
Moteur asynchrone
(triphasé)
Machines outils
(nettoyeurs haute pression)
Moteur pas à pas
(commande électronique)
Mécanique de précision
(imprimante, lecteur CD)
13
Chapitre 2

Moteurs à courant continu

14
1 . Généralités
M
I
U
E’
I
U
R
Schéma fonctionnel
Schéma électrique équivalent
en continu
15
1-a : 2 modes d’alimentation
Excitation séparée
- inducteur = circuit
indépendant (donc
2 alimentations)
- alimentation continue
pour l’induit
Excitation série
- induit et inducteur
dans le même circuit
- une alimentation unique
en continu
U E’
I
R
rotor

U
R
stator

E’
I
R
rotor

16
1-b : équations électriques
Loi d’Ohm





Fcem induite

RI E V U + = ' ) (
uO =
'
) ( '
E
K V E
excitation séparée : R = R
rotor
excitation série : R = R
rotor
+ R
stator
u flux à travers les spires de l’induit (Wb)
O vitesse de rotation (rad/s)
K constante
(convention récepteur)
Vitesse de rotation O = E’ / K
E’
u = (U-RI) /K
E’
u
O(rad/s) = N(tr/mn).2t/60 = n(tr/s).2t
17
1-c : bilan de puissance
utile pertes absorbée P P UI P + = =
Type de
pertes
effet Joule Pertes ferro-
magnétiques
pertes
mécaniques

Cause
résistance
induit et
inducteur
hystérésis,
courants de
Foucault
frottements

Remède
ventilation matériaux
(Fe,Si)
feuilletage
roulements,
lubrifiants
18
Représentation schématique du bilan de puissance
Pertes fer + Pertes méca = Pertes collectives = constante
pour tout point de fonctionnement


P
J
19
1-d : relation puissance - couple
P = C . O



Puissance = couple . vitesse
Watts = (N.m) . (Rad/s)
A tout terme de puissance on peut donc associer un couple
20
1-e : couples
Relation de définition
Couple moteur P
utile
= C
mot
. O (1)
Couple de pertes
collectives
P
fer
+ P
méca
= C
pertes
. O (2)
Couple
électromagnétique

C
emag
= C
pertes
+ C
mot

(1): la puissance se répartit entre couple moteur et vitesse
(2) : pertes constantes, mesurées par un essai à vide
(3) : C
emag
= K
C
uI

21
1-f : rendement
• Définition générale



Moteur à excitation série


Moteur à excitation séparée :

- inducteur à aimant permanent
pas de pertes dans le circuit inducteur

- inducteur bobine
pertes dans le circuit inducteur

absorbée
utile
P
P
= q
UI
C
mot
O ·
= q
inducteur J
mot
P UI
C
+
O ·
= q
UI
C
mot
O ·
= q
22
2 . Moteur à courant continu
excitation série
23
2-a équations du moteur
• Tension d’alimentation

avec


• Fcem induite

avec (machine non saturée)



Vitesse

• Couple électromagnétique

RI E U + = '
uO =
'
'
E
K E
u
÷
= O
' E
K
RI U
I K C
C emag
u =
I I I
rotor stator
= =
I o = u
24
2-b fonctionnement moteur + charge
à vitesse constante

C
résistant
= C
mot
pertes C t résis
C I K C ÷ u =
tan
régime établi ou permanent
moteur
charge
, la charge impose le courant
A vide, et si l’on néglige les pertes,



· = O ¬ = ¬ = 0 0
tan
I C
t résis
emballement du moteur
25
2-c pour régler la vitesse :
u
÷
= O
' E
K
RI U
Avec une alimentation variable
il est possible de régler la vitesse.
Remarque : si la machine est peu chargée,
I et u sont faibles,
et O devient très important

un moteur série ne doit pas fonctionner à vide
26
2-d phases du mouvement de la charge
t
vitesse
accélération


couple
d’accélération

régime établi


définit le point
de
fonctionnement


décélération


couple de
ralentissement
acc rés mot
C C C + =
rés mot
C C =
ral rés mot
C C C ÷ =
27
2-e représentation couple – vitesse
(caractéristique mécanique)
I K C C C
C mot pertes emag
u = + =
RI K RI E U
E
+ uO = + =
'
'
I o = u
pertes
E
C mot
C
R K
U
K C ÷
|
|
.
|

\
|
+ O
· =
2
'
o
o
28
O
Si les pertes sont négligées :

R = 0 et C
pertes
= 0

C
mot
varie en 1/O
2
Couple moteur élevé au démarrage,
Exemple fort couple + faible vitesse (traction, laminoirs)
Exemple faible couple + forte vitesse (centrifugeuse)
mot
C
29
3 . Moteur à courant continu
excitation séparée
30
3-a équations du moteur
• Tension d’alimentation

avec


• Fcem induite

u est imposé par l’inducteur seul


Vitesse

• Couple électromagnétique

RI E U + = '
uO =
'
'
E
K E
u
÷
= O
' E
K
RI U
I K C
C emag
u =
rotor
R R =
31
3-b démarrage




RI E U + = '
nulle au démarrage
A quelques
R
U
R
E U
I 100
'
~ =
÷
=
au démarrage il y a surintensité
Pour limiter la surintensité :

• augmenter R
rotor
par un rhéostat de démarrage
• démarrer à tension U faible
32
3-c pour régler la vitesse :
u
÷
= O
' E
K
RI U
Avec une alimentation variable
il est possible de régler la vitesse
Remarque :



en régime permanent


t résis pertes mot pertes C emag
C C C C I K C
tan
+ = + = u =
) (
tant résis
C f I =
(et de limiter la surintensité au démarrage)
33
3-d représentation couple – vitesse
(caractéristique mécanique)
I K C C C
C mot pertes emag
u = + =
RI K RI E U
E
+ uO = + =
'
'
pertes
E
C mot
C
R
K U
K C ÷
uO ÷
· u =
'
mot
C
O
34
Chapitre 3

Moteur asynchrone triphasé

35
1 - Alimentation triphasée
Distribution : 3 phases 1,2,3 ou A,B,C ou R,S,T
et un neutre N
Tensions
simples
Tensions
composées
36
1-a : Tensions simples
Equations horaires :
( )
|
.
|

\
|
+ =
|
.
|

\
|
÷ =
=
3
2
sin 2 ) (
3
2
sin 2 ) (
sin 2 ) (
3
2
1
t
e
t
e
e
t V t v
t V t v
t V t v
37
Vecteurs de Fresnel :
Triphasé équilibré direct :

3
2
1 3 3 2 2 1
/ / /
3 2 1
t
¢ ¢ ¢ = = =
= = =
V V V V V V
V V V V
0 = E
i
V
38
Vecteurs de Fresnel
pour un système
équilibré direct
1-b : Tensions composées
39
Equations horaires :

u
12
=U 2 sin(et +
t
6
)
u
23
=U 2 sin(et ÷
t
2
)
u
31
=U 2 sin(et ÷
7t
6
)
40

U =V 3
1-c : Relation entre U et V
41
1-d : Récepteur triphasé équilibré
i
i
: courants de ligne
j
i
: courants dans les charges ou de phase
42
1-d : Récepteur étoile
i i
J I =
Tensions et courants (récepteur étoile)
43
On pose ,

facteur de puissance

) ( 3 3
) ( sin 3 sin 3
) ( cos 3 cos 3
VA UI VI S
VAr UI VI Q
W UI VI P
= =
= =
= =
¢ ¢
¢ ¢
Z i v
¢ ¢ ¢ ¢ = ÷ =
¢ cos
Puissance active

Puissance réactive

Puissance apparente
Puissances (récepteur étoile)
44
Pertes par effet Joule (récepteur étoile)
pour les 3 phases

P
J
=
3
2
RI
2
avec R = 2r
45
1-e : Récepteur triangle
Schémas électriques
46
3 J I =
Vecteurs de Fresnel (récepteur triangle)
47
UI JU S
UI JU Q
UI JU P
3 3
sin 3 sin 3
cos 3 cos 3
= =
= =
= =
¢ ¢
¢ ¢
Puissances (récepteur triangle)
On pose ,

facteur de puissance

Z j u
¢ ¢ ¢ ¢ = ÷ =
¢ cos
48
Pertes par effet Joule (récepteur triangle)
pour les 3 phases

P
J
=
3
2
RI
2
avec R = 2r/3
49
Résumé :
Couplage étoile Couplage triangle
Relation entre U et V
Relation entre I et J
Déphasage
Puissance active


Pertes Joule




Résistance équivalente
Puissance réactive
Puissance apparente
Facteur de puissance

U =V 3

U =V 3

I = J 3

I = J
( ) V I, ¢
( ) U J, ¢
¢
¢
cos 3
cos 3
UI P
VI P
=
=
¢
¢
cos 3
cos 3
UI P
UJ P
=
=
2 2
2
3
3 RI rI P = =
2 2
2
3
3 RI rJ P = =

R = 2r

R =
2
3
r

Q= 3UI sin¢

Q= 3UI sin¢

S = 3UI

S = 3UI

cos¢

cos¢
50

Q
c
= ÷CeU
2
Qc
Tot
= 3Q
c
= ÷3CeU
2
récepteur triangle :
Puissance active Puissance réactive Facteur de puissance
Charge seule On a
Les trois
condensateurs seuls
Charge
+
condensateurs
On veut

P

P

0

Q= Ptg¢

Q'=Q+Q
c
= Ptg¢'

Q
c
= ÷3CeU
2

0

cos¢

cos¢'>cos¢
1-f : relèvement du facteur de puissance
51
( )
2
3
'
U
tg tg P
C
e
¢ ¢ ÷
=
Etoile :
( )
2
'
U
tg tg P
C
e
¢ ¢ ÷
=
Triangle :
Formules de calcul des condensateurs :
52
2 - Moteur asynchrone triphasé
- 3 enroulements
- p paires de pôles

n
s
=
f
p
2-a : principe de fonctionnement
53
2-b : schémas
54
2-c : Phénomène de glissement
55
s
s
n
n n
g
÷
=
Glissement : g
- à vide :

n = n
s
¬g =0
- en charge

n < n
s
¬g <1
2-c : Phénomène de glissement
Ordre de grandeur : quelques %
56
2-d : Caractéristique mécanique T(n)
Zone linéaire : n T ·
57
2-d : Caractéristique mécanique T(g)
Zone linéaire : g T ·
58
2-e : point de fonctionnement
59

P
a
= 3UI cos¢
Puissance électrique absorbée :
Pertes par effet Joule au rotor :
tr Jr
gP P ~
Puissance utile = puissance absorbée - pertes
2-f : bilan des puissances
Pertes par effet Joule au stator :

P
Js
=
3
2
RI
2

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful