SUR LE CD

2 SCORf-S GIIMPliTS
+ 2 ARRANGEMENTS ACOUSTIQUES

On s•attache ..
M 03693- 10. F· 6 95 € RD
1111111111 1111111111 ill lllll 111-llllllll lllli
/
/
Nouvelle gamme de guitares
acoustiques avec table massive,
remarquables par leur qualité et
leur souci du détail. Des maîtres
luthiers les ont façonnées à
la main, à partir des meilleures
essences de bois disponibles.
Comme pour toutes les véritables
tables massives, leur son, d'une
richesse exceptionnelle, s'étoffera
au fil du temps en devenant de
plus en plus chaleureux.
A STAGG PRODUCT
at::aggmualc.com
le pouvoir de la musique
1
n France, Nicolas aime Carla qui aime tout le monde, et en Angleterre le Premier
Ministre Gordon Brown est un fan invétéré des Bee Gees ... Qui a dit que l'exercice
du pouvoir était incompatible avec le fait d' être mélomane? Quoique dans ces deux
cas, l' exemple est mal choisi ; peut-être devrait-on prévenir les services de la lutte
anti-terroriste. Trêve de plaisanterie, dans ce numéro, votre magazine favori met à l' hon-
neur Renan Luce, histoire de saluer l'itinéraire d' un songwriter comme on les aime,
dénué de calcul et farouchement décidé à vivre sa belle aventure à 1 DO %. Il n' avait
jamais fait de couverture de magazine, et à dire vrai, ce serait plutôt le genre de truc
qui le ferait stresser. Lui qui a grandi dans l'admiration de Georges Brassens sait combien
la mélodie et la plume doivent aller de pair pour marquer les esprits. Avouons-le franche-
ment, il y a très, très longtemps qu'un auteur français n'avait pas aussi bien manié
les mots que Renan Luce. Avec sa double consécration aux Victoires de la musique
cette année, le Breton est entré dans la sphère restreinte des songwriters ultra-respec-
tés. Son avènement est avant tout la récompense d'une belle histoire, somme toute
banale, d' un gars tout seul avec sa guitare et dont le public, petit à petit, va découvrir
l' univers mélancolique et poétique, allant jusqu'à obliger une tournée débutée dans
les petits clubs à s'achever par un festival de Zéniths. Autodidacte de la guitare mais
musicien averti, Renan sait désormais qu'il faudra transformer L'essai de « Repenti >>,
ce premier album qui résonne partout depuis plus d'un an. Avec un nom pareil, ce disque
simple, empreint d' humilité et de générosité, mériterait peut-être même d' entrer dans
les sphères politiques. Le chemin de la rédemption irait si bien à certains de ses acteurs.
Olivier Roubin
www.quitarpart.fr
Star Guitar 62-63
News 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 6 « Hank », La Martin D-28 de Neil Young
EncycLogratte · · · · · · · · · · · · · · · ·······.a Élite des bits 64
Le Top 10 du Net 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 010
Constance Verluca, Promise And The
Monster, Poney Express 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 012
Melpo Mene, Lightspeed Champion,
Pascale Picard 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 013
Stars Of Sunday League, Rit, Saez 0 0 014
Bensé, Tom Baxter, Zoë Avril 0 0 0 0 0 0 0 15
La fuite des cerveaux 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 16
Sheryl Crow 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 20
Reportage : Festival Django 0 0 0 0 0 0 0 0 22
Evenement
26-31
Renan Luce
Perfect Circle de R.E.Mo
Mythic Album 66-69
« Sunrise Over Sea » de John Butler
Pratique 70-12
Songwriter mode d'emploi
IAJiRIIl voir page 33
PiDAGO voir page 75
SOMMAIRE CD
Total Song 1 Red Hot Chili Peppers 11 HammjefiG Malanerll
1. My Friends
2.
3.
4.
5.
6.
1.
(Anthony Kiedis, Dave Navarro, Flea, Chad Smith) .
Jotal Song 2 Christophe Maé 11 uammjeJ
On s'attache (Cnnstophe Maé, Bruno Dandnmont)
Débutant If leroux)
Exercice .
Play-back
IIJihmiqne 11 leroux!
Exercice ..
Play.back
Picking II uammje)
........ ... 4'11"
. .................. ... .... . 2'52"
. .. 0'54"
.. .... 0'53"
. ... 0'46"
....... ... 0'46"
Exercice .. .. .............. ... ................. .. ........ 1'01"
Celtique Il Hammjel
B. Exercice .......... ...... .. .. . 1'22"
9.
10.
Jazz 1,1 Brouillard!
Exercice .. .. ... . ..... .... . ...... .. ... .. .... .. .. .... .... 0'43"
Play-back .... ..... .. .... .. ...... .. ............ ....... ... .. ...... .. . .... 0'43"
Manouche (n Givooe(
11. Exercice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .. . . . . . . . . . .. .. . . . ....... 0'48"
12. Play.back .......... .. .. . ................. .. ................. 0'48"
Bossa-nova IP seuu;erJ
13. Exercice .. .. .. .. . . .. .. .. . . . . . . . .. .. . . ........ 1'32"
14 Play-back 1'34"
15.
16.
11.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
Blues II uammjeJ
Exercice . . . . .. . . .. ... .. .. .. .. .. .. .. . . .. .. .. .. .............. .. . 1'43"
Reggae acoustique 1.1 ,1 BébilllardJ
Exercice 1 .............................. .... . ...... .. .. .. ... .. ... ...... 1' 18"
Exercice 2.. . . . . . . .... . . . . .. . . . . . . . . .... .. . . ... 1'11"
flamenco (I FarahJ
Exercice .............. ... . .. .............. .... .... 0'51"
Open-tuning 1 M ·P OelvmJ
Exercice.. . .. . . . .. .. . . . . .. .. .... .. ........ .. .. .. .. .. ........... 1'35"
Play-back ..... ....... ... .. .. .... . . .. .. .. .... .. .. ..... .. .. .... .. .. .. ... 1'38"
Country (C Ségnrel)
Exercice ........... ........... . .............. .... ........... .......... 1'02"
Play.back . . . . . . . . .. .. .. . . . .. .. .. .. . .. .. .. .. . . . . . . . . . .. . ...... 1' 04"
Duo de guitares (,1 ,J Rèhilllard 1
Exercice ..
Play-back ........... ...... ... .. .
lxerciced'accompagnement (1 Hamrnje&G Malaperfl
.. 0'43"
.. ... 1'24"
25. Total Song 1 : pJay.back 1. .. .. ...... .... .... 4'12"
28. Total Song 1 : play-back 2 ... .. ...... .. .... ......... .... . ......... 4'10"
27. Total Song 2 : play-back 1 . . . .. .. .. .. .. .. .. .. . .. . .. . ... 2'54"
28. Total Song 2 : play-back 2 . . . . . . . . . . . . . . . ... .. . . ... 2'54"
:m.
30.
Version llnplugged u uammje(
Total Gong 1 .
Total Song 2 ......
. ............ . . Z'14"
.. .. 1'50"
ACJU
Numéro1
CAU MO U SOURDIII
C Alors que Cali poursuit sa tournée
française, Le journal Le Parisien nous apprend
que Le chanteur bondissant s'orienterait pour
L'année 2009 vers une tournée exclusivement
acoustique dans de petites salles, avec
notamment un passage par La Maroquinerie,
à Paris. Une forme de retour aux sources
pour L'artiste. En attendant, il sera cet été
aux Solidays le 5 juillet, aux Eurockéennes le 6
et aux Francofolies le 11 .
ONI BRIGHT
IYIS JACK
lill YOUNG FAIT
liS POUSSIÈRES Il
DÉlOGI liS ARAIGNÉES
C Le géant du rock Neil Young sera
bientôt à L' honneur dans votre salon
puisque l' artiste, jamais en retard sur
son temps, a annoncé que ses archives
personnelles [documents audio, vidéos de
tournées, paroles manuscrites) couvrant La
période 1962-1973 seraient regroupées sur
un ensemble de 10 DVD Blu-Ray. Sortie
attendue chez Warner cet automne. Par
ailleurs, un biologiste américain du nom de
James Bond [ça ne s'invente pas) vient de
baptiser une espèce d'araignée jusqu' alors
inconnue du nom de fvlyrmekiaphila
Neilyoungi.
<<J'aime
beaucoup Neil
Young, sa musique
et j'ai une haute
estime de son
activisme pour
la paix et la
justice >> , a confié
Le chercheur
mélomane .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
RODRIGO Y
GABRIIU
C Session de
rattrapage pour tous
ceux qui n'auront pas
La chance d'assister
au concert [complet
depuis des lustres) du
duo mexicain le 26 juin
prochain au Bataclan,
puisque Rodrigo Y
Gabriela donneront
un show-case suivi
d'une session de
dédicace Le jour même
à partir de 17h au
Virgin Megastore des
Champs-Elysées
C Incroyable pour un art1ste auss1 Jeune, ma1s
Bright Eyes, al1as Conor Oberst publiera en
[Paris, 8' ). Guitar
Unplugged s'associe à
l'événement. L occasion
de découvrir Leur
univers instrumental
alliant racines
août son prem1er album solo depuis treize ans 1
Il c;nrtirri <;nllc; c;nn rr"rro nnm ot CQr::l 6ponymo.
Il a été enreg1stré l'hiver dern1er, au Mex1que.
latines et metal.
Plue d'infoc cur
www.virginmegastore.fr
UN NOUVEl
AlBUM POUR
HON SEXSMITH
0 Le prochain album de Ron
Sexsmith, enreg1stré entre Londres et
La Havane, comprendra 14 titres,
s'intitulera « Exit Strategy Of The Soul >>
et comportera un titre coécrit avec la
chanteuse Feist, Brandy Alexander.
BONNIE PRINCE
BillY INfATIGABlE
0 Le songwriter est en verve et ça se sent.
Après son très réussi dernier album << The
Letting Go », l es démos de « Wai Notes », les
reprises de « Ask Forgiveness » et le live
« Wilding ln The West >> , il annonce qu'il sortira
dans le courant du mois son nouvel album « Lie
Down ln The Light >>.
UN COUP DE PARI DU CHAT
0 Le successeur de« The Information >>, le dernier Beek, se nommera
« Modern Guilt »et bénéficiera de la présence de Danger Mouse, l'homme
derrière Gnarls Barkley, mais aussi et surtout de celle de Chan Marshall,
alias Cat Power, sur le titre Walls . La tonalité de ["album sera acoustique,
mélangée aux beats électro de Danger Mouse.
CllA VAUT

le manuscrit original des
paroles de Give Peace
A Chance sera mis en vente
chez Christie's. Il était
jusqu"alors en possession de
Gail Renard, qui s"était invitée
• lors du fameux bed-in de
Montréal de John et Yoko.
Elle était devenue amie avec
le couple et John lui avait
donné ce papier en lui disant :
« Un jour, cela vaudra quelque
chose ». C'est le moins qu' on
puisse dire.
\l. CrutnL j.

BLUES. JAZZ.
& COUNTRY
Tf •• y l WI QOJf
l'ENCYCLDGRmE
~ u m é J Q l Q
Frimer avec une guitare au coin du feu n'est pas à La portée de n'importe
qui. Alors, si en plus de savoir jouer Les bons tubes, vous êtes capables
d'y adjoindre Les bonnes anecdotes qui ont contribué à Leur Légende,
vous passerez Logiquement pour L'érudit du coin. En revanche, n'oubliez
pas de remettre Une bûche... Par Benjamin Shorowsky
. '
YAËL NAÏM & DAVID DONAT New Sou/
Yaël Naïm, après une expérience mesurée au sein d' une
comédie musicale, ne pensait peut-être plus au succès
hexagonal .. . Et encore moins mondial. Et puis la firme Apple,
pour promouvoir son nouveau Mac Book Air, s' est
emparée du titre New Saut
et de ses quelques accords
plaqués au piano, portant
la frêle voix de la Franco-
Israélienne. Cette dernière
a maintes fois relaté l'his-
toire de ce conte de fées,
sans jamais omettre de
rappeler que ce titre est
cosigné avec David Donatien, musicien et percussionniste
de son état, qui a toujours cru en elle, et a produit et réalisé
son album dans un studio-appartement durant deux longues
années!
Pour la jouer: Do, Fa, Lam, Sol, Do
RENAN LUC
Récent vainqueur des Victoires de la musique, Renan Luce
s'est distingué dans la catégorie << Album révélation >> et
«Artiste révélation scène >>. ll faut dire qu'avec ses rythmi-
ques acoustiques enjouées et surtout des textes ciselés
à la voyelle près, bien servis par des
clips toujours drôles, ce Breton pur
jus a su s'ouvrir les portes d' un
succès amplement mérité. La
chanson éponyme de son album
conte l'histoire d'un mafioso qui rate
sa sortie et passe de Little ltaly à .. .
Dijon après avoir trahi son clan. À
noter que le clip de Repenti accueille
le comédien Philippe Torreton, qui
le mafioso repenti, tandis que Renan Luce y inter-
prète le mafioso .. . pas encore repenti .
Pour la jouer :
Couplet: Do, Fa, Lam, Fam, Fa, Do, Sol#, Do
Rerratn : Fa, Lam, Fa, Do
ra ez me 1gen 1
U2 With Or Without You
Il s'agit évidemment d' une des chansons les plus populai-
res de U2, extraite de l'album « The Joshua Tree >> , sortie
en 45 tours en 1987. Elle fut enregistrée en 1986, en Irlande,
précisément dans les studios
Windmill Lane de Dublin, avec
à la baguette les mythiques
producteurs du groupe irish,
Daniel Lanois et Brian Ena. La
chanson est devenue mythique
grâce à la voix feutrée de Bono,
la basse finement solide d'Adam
Clayton, une batterie insidieu-
sement répétitive, et un The Edge qui aura rarement fait
plus dans la simplicité ... Ces quatre éléments en ont fait
le slow sur lequel il est impossible de ne pas conclure !
Pour l'anecdote, sachez qu'il n'était pas prévu que la chanson
soit un single .. .
Pour la jouer : Do, Sol, Lam, Fa
·M
Au moment o il s'apprête à publier son troisième album
studio, la question est sur toutes les lèvres : est-ce la fin
de-M-en tant que personnage de scène et l'avènement
de Matthieu Chedid en tant que songwriter? Il faut dire
que jusqu'au titre de l'album, parfaitement ambigu, tout
concourt à dérouter les fans.
La chanson éponyme ne l' est
pas moins, d'autant que Mat-
thieu a toujours avoué au cours
de ses interviews qu'il adorait
le concept de trilogie. La boucle
semble bouclée, et depuis,
l'artiste a collaboré à des
bandes originales de films (dont Ne Le dis à personne) et
a même joué le sideman de luxe pour Vanessa Paradis,
dont il a partiellement écrit l'album. Mais il se murmure
depuis que le prochain album de Matthieu Chedid
pourrait voir IP n>tn11r do co bon vieux - M ...
Pour la jouer :Lam, Mim, Ré, La
8/owin'/n The Wind
Cette chanson est la première extraite du deuxième album
de Dylan, « The Freewheelin' Bob Dylan », mais elle a été
popularisée bizarrement par la version de Peter, Paul
& Mary, sortie ... avant l'album
de Dylan . Véritable hymne
générationnel, la chanson a été
traduite dans quasiment toutes
les langues et dès l'année qui a
suivi sa parution, elle fut adaptée
plus de cinquante fois par des
artistes venant de tous horizons,
de Marlene Dietrich à Duke
Ellington. Bob Dylan, lui, a réenregistré son tube six fois
entre 1962 et 1978 : un coup, il changeait le rythme, un
autre l'intonation, mais jamais il ne toucha aux paroles,
trop lourdes de sens.
Pour la jouer :
Couplets :Sol, Do, Ré. Sol. Do. Sol puis même séquence
avec Ré à la fin.
Refrain : Do, Ré, Sol, Do, Ré, Sol
Comme un accord
La chanson donne son nom au dixième album de Jean-
Louis Aubert [dont cinq avec Téléphone). sans doute le
plus abouti en termes de chansons.
Sans doute doit-on beaucoup de son
efficacité à celle du producteur
Renaud Letang, qui avait déjà officié
notamment avec Manu Chao ou
encore Alain Souchon. Le groove de
la chanson est imparable, et les trois
accords qui la composent ont déjà
éprouvé de nombreux autres tubes.
Techniquement, Aubert a avoué que
durant l' enregistrement de l'album.
il ne cessait de visionner des vidéos
des Beatles afin de voir comment ils plaçaient leurs doigts
pour s· en inspirer.
Pour la jouer :
Couplets et refrains : Sim. Sol, La
Pont : Ré, Sol
arisiennes
Gros carton de l" été 98, la tournée de Louise Attaque a
permis de consolider les ventes pharaoniques du premier
album éponyme du groupe, sorti un an plus tôt : plus de
2,5 millions d'albums vendus, à une époque où le CD n'est
pas encore en crise. Dans
leur sillage, Matmatah et
T ryo vont se greffer. La
formule de Louise Attaque
repose sur des chansons
nerveuses, à deux, trois ou
quatre accords. L'album
suivant ne se vendra << qu'à>>
700 000 exemplaires, et le groupe se forcera à un break
salvateur de quelques années avant de réussir un beau
come-back. Louise Attaque reste le prototype du groupe
parvenu à s'imposer sans le soutien initial des médias.
Pour la jouer :Sol, Mim, Sim
Out Of Ti me Man
<<La Main noire >> est le groupe formé autour de Manu Chao,
il y a un peu plus de vingt ans. Out Of Time Man est l"un
des titres les plus populaires
du groupe et a même servi
d'i llustration sonore pour des
publicités. À noter qu 'à rocca-
sion de la sortie d'un double DVD
retraçant leurs vingt ans de
carrière, le morceau fut totale-
ment remixé, avec un ajout de
cuivres décadents somptueux,
et que le clip du morceau, tourné
à l'origine en 1991, a été revu
et corrigé dans un univers kitschouille à souhait.
Pour la jouer : Ré m. Do, Fa, Do
été 1998, sur la tournée de
<<La Ouache>>, premier album
du groupe vendu à un peu plus
de 800 000 exemplaires. Dès
l'album suivant, << Re belote >> ,
le groupe décide courageu-
sement de casser son éti-
quette << rock celtique>>, pour
rappeler le bon souvenir de
ses influences rock seventies.
Il ne retrouvera plus un succès aussi phénoménal. mais
laissera encore de nombreuses belles chansons, dont cette
Cerise, que l'on vous conseillera même d'interpréter totale-
ment acoustique, effet garanti.
Pour la jouer : Mi m. Sol, Ré
Lover
On en pleurerait presque. La chanson a fait le tour du
monde, illustré des sitcoms
sirupeuses. Le thème de l"amour
que l'on est en train de perdre est
sûrement l'un des plus fédéra-
teurs qui soient. Pour réussir à
interpréter comme il se doit cet
hymne aux cœurs brisés, munis-
sez-vous d'un kilo d" oignons à
découper tout près des yeux, ainsi
que d'une voix chevrotante. Prenez
un regard de dromadaire assoiffé,
et faites un test de crédibilité sur
votre propriétaire à qui vous devez
six mois de loyer en retard. Si vous vous retrouvez avec
un dromadaire à votre porte, et un toit sur votre tête, c'est
donc que vous êtes crédible. L'élu[e) de votre cœur peut
à présent succomber à votre interprétation ...
Pour la jouer : Ré. Sim. Sol. La. puis RI>. Sim. c;nt.
Fa#, La
Dans chaque numéro, nous parcourons le Web pour vous dégotter les perles
rares de la guitare acoustique. Génies avérés ou incompris, illustres incon-
nus ... leurs vidéos sont .parfois vues plusieurs millions de fois .

Quand liS GINIIS
s'affichent sur LA TDill
Par Benjamin Shorowky
Andy McKee est américain, originaire du Kansas, où il vit toujours, et est l"un des
guitaristes acoustiques les plus bluffants du moment , dans un registre percussif
et mélodique étonnant. Plus de 20 millions de personnes ont visité sa page Y ouT ube.
Les vidéos ont été uploadées par le label in dé Candyrat, et on remarque au passage
une reprise hallucinante de Africa, du groupe Toto. On notera aussi que le désor-
mais célèbre Andy McKee a un planning surchargé en dates de concert, et ce dans
le monde entier! Pour ceux qui se sentiraient dégoûtés par cette débauche de talent,
Andy n'a commencé la guitare acoustique qu' à l"âge de 16 ans!
http://www.youtube. com/watch ?v=Ddn4MGaS3N4
Originaire de l"Oregon, Justin King a
enflammé la Toile avec son style basé sur
un jeu percussif mais néanmoins très
<< bavard >> ,flirtant avec le jazz et la musique
celtique. Pourtant, c"est bien dans le rock
qu'exerce actuellement King avec son gmupe.
Il a accédé à une certaine renommée dès
2001 avec la parution de son album << Le
Bleu >>. Malgré sa virtuosité, ce fan de Nirvana ne s'est attaqué
à la guitare acoustique qu'à 19 ans 1 La plupart des vidéos
les plus intéressantes de Justin sur le Web datent de la
période antérieure à son groupe. Il écumait également les
salons de la musique, comme sur cette vidéo, dans laquelle
il reprend avec brio Knock On Wood.
http://www. youtube.com/watch ?v=yh 24DXNyBE
Antoine Dufour est un québé-
cois surdoué qui donne même
des leçons de guitare par
Skype, un logiciel de visiocon-
férence .. . Avec son acolyte
Tommy Gauthier, habituelle-
ment violoniste, ils ont posté
cette drôle de vidéo où le
second fait le pitre dans une pièce de guitare à quatre mains
qui reste impressionnante. Notons qu'Antoine Dufour est
signé sur Candyrat, le label de son ami Andy McKee. Il a
fini deuxième au Canadian Fingerstyle Guitar Contest en
2005. Depuis, il a été l"auteur de trois albums solo,
<< Naissance >>, << Development >> , et << Existence >> .
http://wwW. 'Youtube.com/watch ?v-i4BYMvVvMqO
JAKE SHIMABUKURD
Cette fantastique version de Wh ile My Guitar Gent/y Weeps, de George Harrison, a valu
à Jake Shimabukuro, qui l'a interprétée sur un ukulélé ténor, de signer un deal avec
la marque d'ukulélés Kama ka pour développer un modèle << signature >> . Depuis ce
moment de bravoure, Internet l"a baptisé << le Jimi Hendrix du ukulélé >> . Il revendi -
que d'ailleurs l'influence de nombreux guitar heroes, dont Van Halen [il a d'ailleurs
repris le solo de Eruption .. . au ukulélé]. Jake a déjà sorti quatre albums, ainsi qu' un
DVD, << Play Ukulele Loud >>, où il dispense sa science et propose de nombreuses
vidéos de ses exploits et extraits dïntPrviPwc::
http://www.youtube.com/watch?v=09mEKMz2Pvo
Il était capable de désamorcer un
missile sol-air avec une pince à
épiler: MacGyver restera à la posté-
rité pour sa coupe de cheveux et
son générique, que le brillant
Holovaty, armé d'une guitare gipsy,
reprend ici . Cette vidéo a été vue
sur You Tube près de 2 millions de
fois. Spécialisé dans les reprises
jazzy, Adrian, de Chicago, joue aussi une version très sympa
de Super Mario Bras, ou encore de l'Inspecteur Gadget, mais
aussi des covers des Beatles, de Village People (sic!}, Weezer
ou Django Reinhardt. Il a aussi participé au concours d'arran-
gements organisé par Radiohead.
http://fr. youtube.com/watch ?v=Z1 CZ7yCqkOM
Plus de 200 concerts par an, un DVD
où il arrange de manière magistrale
le hit de Queen, Bohemian Rhapsody
let donne la partition de son arran-
gement). Edgar Cruz est loin d'être
un inconnu. On trouve nombre de
vidéos épatantes de ce technicien
capable de capturer à lui seul les
détails de tout un groupe et de les
confiner à l'expression d' une seule guitare. Nous n'avons
pas choisi la vidéo la plus spectaculaire, mais la plus jouis-
sive, où il passe en revue des standards du rock dans un
medley haut en couleurs, épinglant Live & Let Die, Paint
lt Black, Hotel California, ou encore Stairway To Heaven.
httpl/fr. voutube.com/watch ?v--3avSlilOzAQ&feature=related
Une version absolument incroyable du thème du Parrain, l'un des films préférés de son
auteur, Krautio, 33 ans, professeur de guitare en Finlande. Il joue de la guitare électri-
que depuis plus de seize ans, mais n'a commencé le fingerpicking qu'il y a quatre ans.
Il s'est notamment spécialisé dans la transcription et l'arrangement des hymnes natio-
naux !notre Marseillaise figure d'ailleurs à son tableau de chasse). À noter que la version
du Parrain qu'il a postée voici presque deux ans, lui a valu de recevoir des e-mails du
monde entier, dès le lendemain du jour où ill' a mise en ligne, lui réclamant la parti-
tion ... Autre point appréciable : la qualité du son, pas loin de la perfection, avec j uste ce
qu'il faut de reverb. Ce prof de guitare, qui s'avoue complètement hermétique au hip-hop, rap et stars préfabriquées,
mais se ressource dans Slayer ou Johnny Cash, se dit passionné d'enregistrement, on comprend mieux pourquoi ...
http://fr. youtube.com/watch ?v=fL VsHRdq/Xc
HERSDVEELA
Ce guitariste australien est spécia-
lisé dans le flamenco où il excelle.
Il n'y a qu'à écouter sa version du
thème du Parrain pour s'en convain-
cre. Ce collectionneur de guitares
possède un site perso, où il donne
d'ailleurs en partition son arrangement. On y découvre qu'il
est un professeur chevronné, même s'il affirme être un
<< nobody >> et qu'il s'en dit << fier >> . Pendant des années,
il a joué de la guitare classique, jusqu· en 1985 où il écouta
un disque de Carlos Montoya qui lui servit de révélation.
Il avoue faire du flamenco << pour la même raison que les
abeilles butinent du miel».
http//fr.voutube.com/watch?.=YP10awlwNKc&feature=related
TRACE BONDY
Le Canon de Pachelbel est un
grand classique de YouTube :
tous s'y essaient, avec plus
ou moins de bonheur. On doit
cette version en tapping
acoustique à-un guitariste
américain, Trace Bundy, du
Colorado. Cette version du
Canon va lui faire accéder à
la notoriété du Web, tout
comme sa reprise des
Backstreet Boys, 1 Want lt That Way ou encore celle de
Sweet Child D'Mine, des Guns N' Roses.
http://fr. youtube. com/watch ?v=LkNXwF-73NA
PAUl GILBERT
Fond kitschouille à souhait, chemise atroce et cheveux qui viennent s'emmêler
dans le manche ... Finalement, pour les détails techniques, c· est un peu la ca ta,
mais pour l'essentiel, c'est-à-dire la musique, Paul Gilbert, dont on connaît et vante
souvent les mérites électriques, assure franchement. Il faut dire qu'on l'avait rarement
(jamais ?l vu jouer du flamenco. Ironiquement, Gilbert avoue avoir appelé ce morceau
Flamengo en raison de son« incapacité à jouer du vrai flamenco», et s'excuse presque
de ne pas poser la guitare sur sa cuisse gauche, comme le feraient les << vrais >>
guitaristes classiques. Il n'empêche, même comme ça. ça envoie ..
http://fr. youtube.com/watch ?v=sJBSrbs2Vbw
AGIO
Numéro 10
Juin 2008
PROMIS ND THE MONSTER
La glace internationale
5
on premier album vient de sortir, ça tombe bien, on aime
bien les découvertes. Et on aime encore plus quand l'abord
n' est pas aisé et que l'on doit apprivoiser la proie. En effet, les
mélodies que tisse Promise And The Monster, une jeune artiste
solo, sont à pêcher sous une épaisse couche de glace, à chasser
derrière une brume intense. Eh oui, toutes ces métaphores un
peu galvaudées pour dire du bien d'une nouvelle artiste Suédoise,
aussi timide qu'un lapin blanc {allez, encore une) et qui joue
de la musique mélancolique, comme son confrère Melpo Mene
ou comme une autre belle révélation récente, Joan na Newsom ...
R.O.
myspace.com/promiseandthemonster
PASCALE PICARD
C'est fait par qui ? Par Picard
E
ntre le moment où l'on écrit ces lignes et
le moment où vous les lirez, vous a u r ~ z peut-
être déjà fait la connaissance médiatique de cette
jeune Canadienne, tant le plan de promotion de
cette artiste sur le territoire français promet de
la propulser rapidement sur nos ondes hertzien-
nes et FM [«Taratata»,« One Shot Note»,
«La fête de la musique>> sur France 2]. Vous
n'y échapperez pas. Il faut dire que sa première
expérience<< at home>> est une réussite totale.
Certifiés disque de platine chez elle, Pascale et
son groupe ne pouvaient pas rêver meilleure entrée
en matière pour« Me, Myself And Us>>, leur très
prometteur album. Déjà les comparaisons
pleuvent, on parle de la nouvelle KT Tunstall, avant
même que cette dernière ait eu le temps de se
démoder. Il faut dire qu'elle possède un grain
de voix particulier, à la fois puissant et sensuel,
et qu'elle développe des rythmiques qui font
immanquablement taper du pied. Très efficace
car très américain dans l'esprit.
R.O.
myspace.comloascalepicard
AGIO
Numéro 10
Juin. 2008
SAEZ
Saez, multiple de trois ?
8
on allons, soyons francs, je ne
pensais pas pouvoir dire un jour
du bien de Saez. Pas faute d' avoir
essayé, mais c'était épidermique, sa
voix nasillarde, ses airs de se prendre
pour Noir Désir, pour Barbara, pour
Brel lee qu'il fait encore, que ce soit
inconscient ou pas]. tout ça ne passait
pas. Jusqu'à cet album. Ce triple album.
Un geste fou ou prétentieux? Rien de
tout ça. Juste un surplus d'inspiration.
Et quelle inspiration ... Il s'est pourvu
de tout ce qui semblait lui manquer à
notre goût : sobriété, émotion, mystère,
retenue .. . Impressionnante transfor-
mation, qui parvient même, par instants,
à flanquer le frisson [écoutez la fin de
Que tout est noir). Alors. oui, on sent
qu'il cherche sa place parmi les grands
chanteurs de la chanson française, c'est
parfois trop visible. Mais cette admira-
tion et cette aspiration a quelque chose
d'attachant . À ne pas manquer en
concert, lors de sa tournée qui passera
par les Bouffes du Nord à Paris fin juin,
puis Marseille, Sète, Arles et Seidiè-
res en juillet.
R.O.
BENSÉ
L'Album de l'amour
I
l est un des grands espoirs de ce qu' on qualifie aujourd' hui
de nouvelle chanson française. Il est de la même généra-
tion que Rose, Renan Luce (les mêmes qui lui ont offert de faire
leurs premières parties) et tous ces jeunes premiers qui redon-
nent un air de
jeunesse à la
chanson en
douceur. Il se
retrouve ainsi
à enchaî ne r
des Olympia ,
Zénith e t
bientôt une
scène au x
Francofolies de
La Rochelle et
une Maroqui-
nerie à Paris
dans la foulée ...
pour lui tou t
seul cette fois.
Une montée
en puissance
soudaine et un
parcours parfait donc et, comme ses confrères, il n'est encore
question que de son tout premier album, qui vient de sortir.
IL a été enregistré avec ses Troubadours et il l'a appelé <<Album>>,
parce que ce n'est rien de plus et rien de moins, bien vu . Ses
chansons, elles, racontent l'amour, naturellement. Tout le monde
le fait, mais il fait partie de ceux gui le font bien.
R.O.
myspace.com/bensefolks
ACJU
Numéro10
Au pays des quotas, Les rebelles sont rois. On nous dit qu'on n'a pas Le choix,
que c'est comme ça, que les radios sont obligées de diffuser un minimum
de 40 °/o de chansons en français. Au nom de L'exception culturelle. Qu'im-
porte, une colonie de jeunes folkeux français ont décidé qu'ils n'en feraient
qu'à leur tête. Mordicus.
IXcousez-lloi, aune baguette de pain, pla•
ACTU
Numéro10
1,,:..., f)/"'!1'"'10
les USA s'y intéressent et Rartent à la recherche des autres
Rerles de l'album<< New Grid >>que sont Time 8omb, B1g
Boy. l'm Not From Here. Et Rendant ce temps-là, en F.rance?
11napaae.•
Contrairement aux apparences, ce n' est pas Poney Express,
mais Hey Hey My My.
Cocoon : retour à la nature.
CADEAU!
Une plancha da stickars
1111r custmai•ntre tuitare
.. 1
ANCIENS NUMEROS : !DeA IIUIRérOd à tout Jaetitd p;riœ
SPÉCIAUX ET MÉTHODES /I.OUir UA n&alNinuun 00 donA et !
-+ DOSSIERS : Choisir sa guitare - Où apprendre ? -
Les premiers rudiments - Ure une tablature.
-+ 2 TITRES I'ACII.ES À JOUER -+ 16 RIFfS
-+ 20 PlAY-8AO<S POUR S'EXERCER
-+ 12 RYTHMIQUES DE BASE-+ 250 GRIUES D'ACCORDS
Avec : Ben Harper, The Rollings Stones, Oeep Purple,
Aerosmith, AC/OC, Nirvana, Led Zeppelin, Eagles, Bob Marley,
Roy Ortison, Van Halen, Eric Clapton, etc.
GUITAR ACOUSTIC 2 (Blues)
-+ OOSSŒRS : 100 ans de Blues acoutique -Lscap:xlastre - l'l!tite métlme jnir débuter- 5 pcxtraits
de légende - Discographie -+ 3 TITRES COMPlETS ia.oec Play-8oclcsl : BIG Bill BROONZY : Hey
Hey Baby, Shuffle Rag- ERIC 8188 : Tooe -+ 9 SW«lARDS DE BUIS :BIG Bill BROONZY :
Train - JOHN HURT :CC Rider, Chk:l<en- ROBERT JOHNSON : Sweet Home Chicago, They're Red l'Ill
- LEADBEU.Y : ln The Pines, Take Hammer. - MISSISSIPPI MIJN.IER : Mississippi Moan. - CHARUE McCOY :
............. BaltiiOOreBiues.
GUITAR ACOUSTIC 3
-+ OOSSŒRS :Acoustic Story- 40 guitares à l'essai -10 à
l'essai - -+ 4 TITRES COMPlETS : BéAnES :
StraiWe!Ty Rekls F«ever - P. BENSlJSNl : Adios Muchadlœ -
EAGL.ES : Hotel Califomla E. ctAPTON : Wonderfull
Tonlght -+ 6 CHANSONS : EAGLE EYE CHERRY : Still Havln Fun -

mt : toisé- OUEEN : Crazy Little Thlng Called LoYe - Sll.MAAILS : va
y'al'lir du SjXlrt- BRB. : Quand on a que l'amoor - GREENDAY : Good
Riddaœe.
GUITAR ACOUSTIC 4
-+ OOSSŒRS : Riik story - Bien acheter sa guitare - Comment enregistrer sa guitare acoustique - 40 guitares à
l'essai -10 à l'essai- Zoom sur les capodastres. -+ 6 TITRES COMI'lrn : unplugged) - JIMI
HENDRIX : Little JOHN RENBOURN :Judy- TONI RICE : Hoose Of The Rislng SUn - CIIPJS PROCTOR :
Califomia, Dreaming - NORMA BlA'Π: M.arisC1! Traveller - CHET ATKINS : Main Street, Breakdovoll
-+ 12 ACCOMPAGNEMENTS Blues, Rock, Crultrj, QJbain, Bossa.
GUITAR ACOUSTIC 5
-+ OOSSŒRS :50 guitares à l'essai. -+ 6 TITRES COMPlETS :(version unprugged)
- DIRE STJWTS : Brothers ln Mils - SANSEVERINO : Las embouteillages - THE BEATLES :And ll.oYe Her -
MARCEL DADI : Wall- TRADITIONNEL1 : Greerisleeves - TlWliTIONNB. 2 : Blues liédits
-+ 50 PIANS DANS VOS CœoES :W. EMs Presley, Everly Brolhers, Cocmn, BOO Dylan,
llonoian, Simon & Garfunlœl, Rolling Stooes, J. M'III:OOII, O. Bov.ie, America, N. '!bung, Genesis, Lad etc.
4 HEURES D'IMAGES
ET DE MUSIQUE SUR DVD !
LE GRAND TEST DU GUITARISTE (VOL.1):
PLUS DE 100 PLANS POUR VOUS ÉVALUER.
AU SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
36 FAÇONS DE PROGRESSER
LES DEBUTS ou GROS SON : les guitaristes des années
cinquante ont-lis tout inventé?
-+ MARSHALL : l'histoire de l'ampli anglais qui a le son du rock
-t LABO : FABRIQUEZ VOTRE DISTO !
-+ TOUS LES TUYAUX
LE GRAND TEST ou GUITARISTE VOL.3 IGP Wl58H)
4 HEURES D'IMAGES
ET DE MUSIQUE SUR DVD !
Il LE GRAND TEST DU GUITARISTE (VOL.3) :
PLUS DE 100 PLANS POUR VOUS ÉVALUER.
DES MASTERCLASSES INÉDITES ! DES lMS STUDIO
PlUS DE 2H30 DE PÉDAGO
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
-+ 46 PAGES DE PARTS, 15 RUBRIQUES PÉDAGO
!:ÉVÉNEMENT : HROCK FRANÇAIS > 40 GROUPES
POUR SECOUER L'HEXAGONE-+ MATOSCOPIE : NEWS,
ESSAIS, GUIDE D'ACHAl; SALON Of I'MNCfORT
DOSSIER : PRÉPARER SON CONCERT
CE CONTIENT UN POSTER PAR
-+ Interview exduslve des musiciens -+ Discographie, analyses et plans de son
-+ 2 TITRES COMPI.fTS : Newbom, Showbiz, -t 8 EZ-PlAY: Sunbum, Bliss,
Citizen Erasad, Micro Cuts, Escape Une, Sober, Host -+ 5 RIFFS : Gave, Plug ln
Overdue, Hyper Music, Yes Please
GUITAR BOOK 2 > BRASSENS
Brassans, lê jîèîi 6iîïïriël ou • Lë8 trompettîiS dë
l'heureux nommé • -+ Biographie -+ Interview :
Brassens raconté par M. Le Forestier -+ Interview :
.._,_,_'el Joël Favreau, la mémoire vive -+ La guitare Favlno
-+3 TITRES COMPI.fTS: Chanson pour l'Auvergnat
Les Copains d'abord, La non-demande en mariage -+
7 El-PlAY : Dans l' eau de la dalre fontaine, Le
Pornographe, Supplique pour être ... , Saturne, Les pas-
santes, Cupidon s'en fout, Les Trompettes de la rénommée
-+ Exercices, ralentis, accompagnements -t Plans 2' guitare.
4 HEURES D'IMAGES ET DE MUSIQUE SUR DVD !
ftl• ···-t LE GRAND TEST DU GUITARISTE (VOL.2) :
PLUS DE 100 PLANS POUR VOUS ÉVALUER.
DES MASTERCLASSES INÉDITES ! DES lMS STUDIO
PlUS DE 2H30 DE PÉDAGO
48 PAGES DE PARTS, 15 RUBRIQUES
-+!:ÉVÉNEMENT : HAPPY BIRTHOAY SGT. PEPPER
-+ MATOSCOPIE : NEWS, ESSAIS, GUIDE D' ACHAT
-+ DOSSIER : LES MICROS, OPTIQUE OPTMOMIK
-+CHANGER SES CORDES
EN 10 MINUTES. IUII:II
LE GRAND TEST OU GUITARISTE VOL.4 tGP N' l64Hl
!DeA IUURétrOd à touL Jlelild Jllril& ANCIENS NUMÉROS
UA naawinuun de tJOIW et ! SPÉCIAUX ET MÉTHODES
LES COMPILES OC'B
LA COMPILE DES ÉPUISÉS
LES MEillEURS TITRES DES NUMÉROS
ÉPUISÉS DE GUITAR PART 1:.
Au SOMMAIRE DE CE MJièlo (196 PAGES) :
BREEDERS : ca.roilaii - !Th'S N' ROSES : Krœl<ii' ()) l'liaven's Do:r - "'
METAI.U'A •
HOT œu PEI'PfRS : IMir The BOOge -!lOO\' G1i : She 1s .f
W There - JOE SATRW.I : Banxlœ- ..otfl LEE HOOIŒR : 8roJie 01illen -
SIA'rtR : Soo111 Of l'eavi!l- E!OC .mlSON : Clnfs Of ln/er - GEORGE BOOON :Billie Brute -
TOTO ; Slql LiMI'I,I '100 -,Il. 01 MEOlA : Rél:e Wi1ti Delit ()) Spani&1 Higtrway - Vf.lliW.fN : Beat
tt- 1\1\Y : lll1am- JOHNNY : .1Jn11hal Just like A 1\'onm. Classiques et
acousticJJes : Jeul klterdils 1 Feicida:le. Chansons : BI\ASSENS : !lars l'eau de la claire footaine
- FIWŒ rJ>JlR8. : flé!mlez-rn:i - HERVË CHPJSTM : n est libre Max - FIWŒ LPJ : lk1
ll:mrne et 1n1 femme - BEmi.RD IA\UERS : Betty - M. LEfORESTER : eru:atm sentirrertale
LA COMPILE DES INTROUVABLES
LES MEillEURS TITRES DES NUMÉROS
ÉPUISÉS DE GUITAR PART!GUITAR PART N' l 4-15-16)
A avec
LES 120 RIFFS & INTROS G.;TAR P.:RT •. ·13 v CD
LES 120 PLUS GRANDS GUITARISTES
DE TOUS LES TEMPS (120 RIFFS & INTROS)
120 PARTITIONS + 100 PLAY-BACKS
POUR GUITARES ACOUSTIQUES ET
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
AlienAnt Farm, Animais, Beatles, Jeff Beek, Belles Stars, Benson, Chuck
Berry, Black Sabbath, Bllnk 182, Blondie, Blues Brothers, Blur, David
Bowie, Breeders, cardigans, Chic, Clapton, Clash, Creedence, Cure, Dan
flJ Bras, Deep Purple, Bo Diddley, Dire Straits, Eagles, Eels, Equals,
Fleetwood Mac, Genesis, Green Day, Bill Haley, Ben Harper, Hendnx,
Janis Joplin, John Lee Hooker, Led Zeppelin, Nirvana,
Noir Désir, Oasis, Roll ing Stones, Sum 41 , U2, etc.
1967-1994:
TOUT L'ESPRIT DE KURT COBAIN
SA VIE, SA MUSIQUE, SON MATOS 1
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
-+ DOSSIERS : Kurt Gobain : sa vie, sa musique, son matas.
-+ 2 TITRES COMPLETS :
Heart Shaped Box , Rape Me,
-+ 5 El-PlAY :
Lithium, Penny Royal Tea, About Polly, Plateau.
-+ 5 RtFFS DE :
Come As Vou flJe, Smells Like Teen Spirit, ln Bloom, Ali Apologies,
Anevrism.
LE GRAND TOURNOI ! tGP N' l6ll
PLUS DE 2 HEURES D'IMAGES
ET DE MUSIQUE SUR DVD !
UN JEU UNIQUE AU MONDE ! INCARNEZ LE
GUITARISTE DE VOS ET AFFRONTEZ LES
PLUS GRANDS LORS D'UN TOURNOI INCROYABLE 1
5/ash, Eric CIBpiDn, K/rl( Hammett, Angus I!Joog, Jiml Hendttx, SllMtl Ray
Vsughan, John Frusclants, Dfm8bag Oam/1, David Gllmout; 8//ly Gibbons, MBt1c
Knopflet; BI1Bn Msy, Tom Morello, Jlmmy Page, Eddltl Van Halen, Chuck Elllny.
Au SOMMAIRE DE CE :
-+ 60 PAGES DE PARTS, 200 PlANS INÉDITS -+
16 FIGHTERS À LA
ARMES FATALES,
LES GUITAR-HEROES SE CROISENT -+ PÉDAGO
GUITAR UNPLUGGED
GUITAR UNPLUGGED 1
2 CORDES OFFERTES AVEC CE MAGAZINE '
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
-+ 2 PAR11110NS COMPI.È'!ES EN VERSION NORMALE ET
UNPI.UGGEO :Elie Claptoo {Change The - Mal1< Knopfler {MarblefDII!j
-+1 CAHIER PÉOAGOregroupant tous les styles acoustiques
du picking au reggae, en passant par country ou -+1 OOSSŒR SUR JOHNNY CLASH ET BRUŒ
SPRINGSTEEN -+1 DOSSIER LI.ITHERΠ: relretter sa guitare -+ 20 PAGES DE MATOS
GUITAR UNPLUGGED 2
2 CORDES OFFERTES AVEC CE MAGAZINE '
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
-+ 2 PAR11110NS COMPI.È'!ES EN VERSION NORMALE ET UNPI.UGGED :Led {&m·Y·AIK
Stomij - Les il'll0Cel1ts {L'autre Rnisfèr!l -+1 CAHIER PÉOAGO regroupant tous les styles acoustiques du
picking au reggae en passant par country et blues. -+ 1 DOSSIER SUR BOB DYlAN
-+1 DOSSIER LUTHERIE :réparer de guitare -+18 PAGES DE MATOS
GUITAR UNPLUGGED 3
2 CORDES OFFERTES AVEC CE MAGAZINE '
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
-+ 2 PAR11110NS COMPI.È'!ES EN VERSION NORMALE ET UNPI.UGGEil : f'alj McCartney (Calico Sl<ies)-
Jack Johnson (GoOO People) -+1 PAJm110N COMPIÈIE EN VERSION NORMALE :Pierre Bensoosan
(Neferlan) -+ 1 CAHIER PWAGO regroupant tous les styles acoustiques du au reggae en passant par
country et le blues. -+ MYnflC AlBUM : Soond Of Silence -+ 1 DOSSIER SUR LES NOI.MAUX ROIS DU
FOLK -+1 DOSSIER llJTHERΠ:nettoyage d'autorme -+ 20 PAGES DE MATOS
GUITAR UNPLUGGED 4
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
-+ 2 PAR11110NS COMPIÈlES EN VERSION NORMALE ET UNPI.UGGED :Muse (Fal/ing Dow1i -Nino
/l.e -+1 OOSSŒR SUR SANSMRINO -+ MYTHIC ALBUM : Ttae)' Chapman -+1 OOSSŒR SUR
LES PI!OTm SINGERS -+1 DOSSIER LUTHERIE :changer 111 ctJevalet -+16 PAGES DE MATOS
GUITAR UNPLUGGED 5
1 MÈDIATOR OFFERT AVEC CE MAGAZINE
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
-+ 2 PAR11110NS COMPI.È'!ES EN VERSION NORMALE ET UNPI.UGGED : Sting -The Kinks
(Sunny Alremoon) -+1 CAHIER PÉOAGO regroupant tous les styles acoustiques du pickng au reggae, en
passant par le country ou -+1 DOSSIER MTV UNPI.UGGED {phénomène acoustique des 90's!
-+ MYTHIC ALBUM : Unplugged {Eaapton) -+1 DOSSIER LI.ITHERŒ : réglage minutieux des cordes
-+15 PAGES DE MATOS
GUITAR UNPLUGGED 6
Au SOMMAIRE DE CE MJMÉRO :
-+ 2 PAR11110NS COMPI.È'!ES EN VERSION NORMALE ET UNPlUGGED :John Butler (Better Thafi ·
Brassens /l.e rois des IXJifS) -+UN CAHIER PÉOAGO regroupant tous les styles acoustiques : picking,
reggae, flamenco, manouche, etc -+UN IW'OI!TAGE SUR LE STILE lm. MANOUCHE -+UN DOSSIER
SUR CA8REI. -+ MYTHIC ALBUM : Court & SpaJ1< (J. Mitche/Q -+UN DOSSIER LI.ITHERŒ : d'uœ
remise à neuf -+ 20 PAGES DE MATOS
GUITAR UNPLUGGED 7
1 CAPODASTRE OFFERT AVEC CE MAGAZINE
Au SOMMAIRE DE CE NUMÉRO :
-+ 2 PARTl110NS COMI'Ùru EN VERSION NORMAif ET UNPlUGGED :KT Tunslall (IIJid •
AariX1 ill-Ttm) -+UN CAHIER PÉDAGO regroupant lOOs les st)1es acoustiques : picking, jazz, celtiqoo,
bossa, manoœhe, reggae, etc -+1 DOSSIER SUR LA GUITARE SUDE -+ MYTHIC ALBUM : Friday
Nig/Jt in San Ftmsœ {1/cl.aughliri'AI Di Meola/ PacoOe lucia) -+1 DOSSIER lUTHERIE : naissaroe d'une
courbe -+18 PAGES DE MATOS
GUITAR UNPLUGGED 8
Au sommaire de ce numéro :
-+ 2 PARTl110NS COMI'Ùru EN VERSION NORMAif ET UNPlUGGED :Eric aaptoo /PiiMig lkl
Failli' Renan l.œe (!J/eiJre) -+Un
celtique, bossa, manoœhe, reggae, etc -+ MNEMENT : NeH \llung -+ MYTHIC ALBUM : Tllll Frr
The nl/ennan (Cal stevens) -+1 DOSSIER lUTHERIE :remplacement d'un chevalet -+18 PAGES Dt
MOJO EST LE MAGAZINE
ANGLAIS CONSACRÉ AU
ROCK'N ROLL LE PLUS
CÉLÈBRE DANS LE MONDE.
LEUR FONDS PHOTOS EST
SANS COMPARAISON.
Studio Press, l'éditeur de Guitar Part,

trouve ces magazines tellement •
parfaits qu'il a décidé d'offrir à ses
lecteurs une version française des
Drincioaux hors-sériP. rlP. Mnln
Les premiers d'entre-eux
sont consacrés aux Beatles.
LA SÉLECTION BLUES

-.:=-
GUITAR PART u•142 + CD
..... JOHN LEE HOOCKER :
2\§ + hclusif : la lace cachée de Nirvana
+ 1 POSHR fric Clapton
+ BANCS O'fSSAI: MXR M-103 Blue Box,
Dioitech Crossroad
GUITAR PART N•&g + CD
GARY MOORE : Srii/Gotn..sw..
+ INHRVIfWS : GARY MOOAlll lOP
+ SHVf VAl : For The love of Gad. ..
GUITAR COLLECTOR u•39 + CD
ERIC CLAPTON
GUITAR PART N°141 +CD
TELEPHONE: CENDRillliN(Iiwl)
+ INHRVIfW ·M·
+ 2 POSHRS : Jimy Hendnx · Matthew Bellamy (Muse)
GUITAR BOOK N°4 + CD
' JOHNNY HALLYDAY
14 nTRES>
T• pour sano ·
[idole des ieooes ·!lie m'oublie ·le pénitencier · Hey Joe · uctJSe-moi par·
tenaire ·Diego· Oh la jolie Sélah ·Souvenirs souvenirs· Joœ pas de rm'·
rollllOil moi · Gabrielle · !lie est tellible
GUrTliR COLLECTOR u•3o + CD
NOIR DESIR
fjuitalre Ohé : œ katraolœ 00 la guitalre GU
voltre tJigle ! !!/
Un thème spécifique par
numéro :blues, reggae,
acoustique, etc.
Des partitions en sogège
et tablatures et des
conseils pour bien jouer.
+ 1 CDPDUR
S'ACCOMPAGNER
EN PLAY·BACK
[guitare & basse)
8
€ LENUMÉRO
,50
OFFRES
SPÉCIALES!
3 numéros
17€
5 numéros

Oasis WondeJWall Clapton
Tei!llln Heaven Neil 'mung

Oone Nirvana Jeus Ooesn't
Want Me f111 A Sunbeam
5 cllanSOII$ complètes
Mrs Robinson.
Yestenlay, What's Up,
Runaway Trnin, Say Il
Ain'tSoJo +
De nombreux plans ...
Gary Moore Parisienne
Walkways Led Zeppelin
Sincel've BeenlovinuYou
Ben Harper Welcome To
The Cruel Ram Jam
Blact Betty
10 riffs de légende :
Connod J. nivcro,
J. Brown, Blues
Brothers, Equals, O.
Redding, G.Benson ...
Nirvana Smells like Teen
Soilit Beadesll ere Cornes
The Sun Deep PuiJIIe
Smoke On The Water Arthur
Smith GuharBoogie
10 riffs de légende :
Animais, Genesis,
Guns, Blues Brothers.
Kinks, Oasis. Sex
Pistols. 71 Top.
Matmatah lambé An Oro
Aston Villa J'enréve
Mass Hysteria
Contniddiction
7 chansons complètes :
Armens.Tryo.
Dutty
Manau, Manu Chao
Wampas ...
Pantern Drag The Waters
Beades \Yhile My Guhar
Gentty Weeos D. Reinhanlt
Nuages Nirvana \Yhere Did
YouSieeo...
10 rifts de légende :
Beek. Belle Stars.
Metallica, Otis
Redding, Shadoms,
Shocking Blue ...
Noir Désir Aux Sombres
Héros de ramer Trust
Antisocial Téléphone le
jour s'est levé FFF lepireet
le meilleur
10 riffs de légendes

Gainsboury, Goldman.
le Forestier. Miossec ...
N
0
mbœyx plags
Kom Adidas
Metallica fade To Blact
Marilyn Manson
Antichnst Superstar Suicidai
Tendancies lnstirutionaliled
Plans, riffs et litres
Deltones, Exploited,
Parndise Lost Machine
Head, 'IWo, lnfectious
Groove, Pantern,
Slayer, Anthrax. ..
9 chansons complèœs
Beatles Helo
t o Fnro<lior 1 o rnuillo
Offspring \Yhy Don'L ·
Everlast fnds Cabrel..
4 standards folk
CD tOnTRES
Suttan Of SWi!ll 1 Once

\Yhatltls/les Boys/
Wal kOf life / RiiQJ!icte(s
Dream !IYhyAyeMan/
Devil Baby 1 Mii'bletown
1 DwJtfv's Gooe To
IOOmlle

CD 10 TITIIES
CD 12 TITRES
Always Wllli Alwavl
Pride / One/Sootlay
WithYtlu/Satch Boogie/
Bloody SUnday 1 With or
FMnulnABiueOream/
Without vou 1 Where The
Jears ln !he Hain /
StreetlHaveNoName/
Summer Song n lords Of
BIA1ellheBkl!Sky/New
wa 1 Mitlnitilt 1 House
YmOay/StaiJJAtlhe

Sun / Oiscotheque/lhe
Wllh JheAiien 1 Merms
1 But 1 Still Haven'!
flml/lovelsBIH
CD + DE 15 TITRES CD 17nmES
Commooil:aûoo lersGoCrazv/IIJI]IIe
BreakdoWII / Achilles Rain/t:ream/1999 /
lastStaoo/Whenlhe Paisleyl'irt/IWannaBe
Was Younu / Bron- Yourlover /Amertca /
Y·Aur / Baby Come On l'fllenOovesCry/SitJID'
Home 1 Gallows Pole 1 lheTimes/Battlance /
nStairwaylo Heaven / Bambletc.
Yallahnf111K Sti&ts /
1\!ienlheleveeBreaks ..
CD3nTRES +
30 PWIS DE SON
Hey Joe 1 Mamish
la manière

Banner (mions inté-
L'f:l + 30 Pin
manière de Jimi
Hmix" 1 la vie de
Jimi /Joutessesguitares
Incontournable pour apprendre à jouer comme tous les grands noms
de la guitare. Chaque artiste ou groupe est passé à la loupe.
Tablatures et solfège, paroles et musique, commentaires et analyses, effets,
plans de son + 1 CO POUR S'ACCOMPAGNER EN PLAY-BACK [guitare & basse).
CD21 TITRES
HeyJoe/IIJI]IIeHaze /
The Wind l:lies Mal} 1
Red House/fire/Manic
Oepressioo 1 foxV ladY1
Voot!oo lliile 1 little Winu
/S!Janishl:astleMagit
etc.
CD lOT/mES
FtiarOIJheOirt
/!he Number Of !he
Bean/lhel'risoner
1 Be Or Be Oead 1
lliillltomOflheOpera /
lhelru011er / Stilllne /
Hevelations / losler
Wortls/flashOIIhe
Blade
CD 11 TimES
SISMI!my/Sal&l
lnl111BoOIIhe0ayA
lisiQJ!r!BrœlaV.IJn h
lhefR/MI.lœftJ
Mihn 1 Elti'MBM 1

Jlilllllllle
Tout pour jouer comme
Frank Zappa :
Alamanièrede :Ynuwie
Zakk
BrtanSetrer.Ert cCapton
+Biographies
Oossier :lesmartvrslkl
ruck.lnterviewsStecve
lukather. leon Hedbllll!.
[ssai&8fiiUS.!IC.
CD 14 nTRES
CouldYouBelovetl/
NaturaiMystic/IShotlhe
Shertff/BuftaloSoldier/
GetUpStandUp/One
love/Rdemption Soou!No
Woman No Cry/lumYour
ln vain/
HootsHockHeggae/Sun
ls Shinninu/Siave Ortver...
Tout pour jouer comme
Slash.
manière de : Steve Yal
KeithRichartltSteve
Hank
+Biographies
Oossier :Uuandlesru&t
sunpètentlesplombs.
Interview Steve Morse.
[ssais.arouaelc.
CD 11 TITRES
layla/Cocaine/Biues
Belore SIIIYÎse 1 1 Shot
lheSheriff/AIIYtlurlove
/Crossroads/Badtie

Hideaway 1 SUnshiœ Dl
Yourlove,etc.
CD 13 TITRES
IWantYou / Come
Jogether 1 NorYellian
Wooii/Oon'tletMe
OOWII / Coldllrtey
/freeAsABirti/Yer
Bluesnlmagine/
WooonuCassHeru
/SomethiOQnJulia
/PolythenePam / Help
CD 16 nTRES
i8Qmly llœtl!fm!.
I\IŒ looa/ f.l/ Aiœ/
lvœJIJœ\IPaise BiBl/


ti!&Ji/lliimnllootE
i9EIIW1 illnYIU llml
l'liiillooii!Qi/less/
l\lmi'spxWM11111
IWL
Tout pour comme
S.R. Vaug n.

AtkintGallauller,Satrtani
+Biographie
Oossier :Uuandleslans
disjonctent. Interview

Sylvain lut
fssais.argus.elc.
CD 13 nmES
Myfriend / AerotJiane
1 Collee· SOOp 1 Unller
JheBrtdge/WalkAblltlt
/ GiveltAway/Breakinu
!he 1 Blood Stiuar
SexMauitetc.
CD9nmES
lA Woman 1 Rillers On
lheStorrn/lovemelwo
Times /Break On llvough
/ PeopleAreStrenue
/!he End / lightMyfire
/fiveloOne 1
RoaiiHouseBiues
CD 12TimES
llià h lllat!tttŒ lJlta
IBIYill gm Mi Al
lijtloou/Oit11mtlb'e
Oit lll$lftJ lllL\'ePinl
'illiiDtld'sll*/
HÜIIIi!l Jo IWlriiiBE


I.Q&lil
Tout pour jouer comme
The Who.
A la manière de :
lownshendBellamy,

Montuomerv+Biographie
Oossier :agentstroubles
lnterviewdePatMetheny,
[miaaruuaelc.
1
1
WindBelow/Bulletln
!he Head 1 freedom

CD 12nffiES
la Grange/ Blue Jeill
Blues/SharpOressed
Mao/GimmeAIIYoor
lovin'/ Hoouh Boy /lush
/lube Snake BIII)Jie 1
legs 1 Cheilll Sunulasses
/WaitinuforlheBus
1 Jesus Jun left lliicago
/BactiloorloveAffa
CD 15 TITRES
Oay'iWJ/IMstMI
Sdnlllle\Winffâa'il
lliMiM! Mi" Cil
I'Mklk.l!ttibl

s lhe IIMleiBéD: h lhe
Ussrlllt llf/IU'MUill


pour jouer comme
Oasis.
A la manière de :
SantanalomMorella
lliu&tBerrv. PatMethe01
+Biographie
Oossier :Rocketracisme
Interview de Paul

mate,t'aruusdelauuitare
CD 11 TITRES
livinuDnlhefdue
1 Dying 1 Walk !his Way
1 Oude/ Ain'tlhat A
Bitth/CrazyHatlhe
Rich/CryMeARiver 1
Oream On 1 Mana 1
fallinulnlove,etc.
• •
ii], 4 1 :
CD 13 nTRES
laylilljlay /IWiriYoo/
torrm, Cooina 1 Ooo't

Gill flool NOOll emy 1
""1muiE lUI /!til
Br!MlltMeilhegjj]
Cmln/.utlikeA
Ytlœn/hAil'tMeBiiv
/Taœlhe'IAreJr
CD 9 TITRES
Cocaine/Ridinu With !he
œ
OIYtlur love/Blues leave
Me Alone/How long
Blues/Bebe You Actuse
Me/lears ln Heaven/
HiverOIIears
Tout pouri ouer comme
Red Hot la manièr! ile
!he Police. Radiohead.
t:reeilenca Genrue Benson
Oossier :RedHIJ\
les dieux du stalle
Saoa :la protest·sonu
Interview : Ouy Dsbo.
Essais.\ap\aymare,
t'argusdetauuitare.
CD 11 nmES
Mesli'J!InABottle

/Ooo'tSioiSoCkiselo


SyrJimivityii/OeOoOa
UeDa Da /llolm/Cii't

DnlheMim
CD 12 TITRES
Are you Gonna Go My
Way/HoctArldRollls
dead/WhereAreWe/
Always Dnlhe Run/
Fly Away/Mr.l:abdriver/
Stillness Dl Heartetc.
Tout pour jouer comme
Nirvana. A la manièr! ile
Jeff Beek. faoletlYIIvrd
Skynyrti,Smashinu
IIJJnDI(intOossier :
Nirvana. Saoa :les rock
stars& les crashes en
avion.lnterview:Mart
Knoptter.hsais.taptayma-
tat'aruusilelaguitare.
CD 11 TITRES
MaryHadA lRtle lamb 1
Coukki'Stlllllhe
Weat!ier/PrideArldJoy
1 Scuttle Buttin 1 TVltn11
1 ColdShot/ leooy 1
leaveMy Gir1Aiooe/
RMeraParadisenlliit
lines Coo came 1 Pan
Allev.ett.
CD 12 TITRES
lciPilis/lillY/Mriœ
/lost/Auuombre
héros œ ramer /Fin œ

/ [homme
JoniikY 1 Jollmy Colère 1
lolita nieenbloi:/
Comrneellevient
CD 13 nmES
friendswillbelriends/
Crii!Yiinlethingcalled
love/lwantnall/fat
bonomedgirls/
Someboilytolove /The

Tout Wh jouer comme
Jack ite.A la milliè-
re.RobertfriPP.Ritchie
Blmn J.lee Hllller,
o. Malakian. JacK
l'fllite. Saga : Rock &
lliarttyBusinest
Interview: Statu Ooo.


etseseHetl!Discograpliie
<-Nouvelle formule > les partitions et le CD d•analyse du style des grandes pointures de la guitare ->
Plus de 1500 partitions publiées!
dans Guitar Part, Guitar Collector, Guitar OKé, Guitar Unplugged, Guitar Book et Guitar Acoustic
Pour retrouver celles qui vous intéressent : cherchez son interprète => le nom et le numéro du magazine sont indiqués en regard.
ABRRIAnONS :
> GA pour Guitar Acoustic
> GB pour Guitar Book
> GC pour Guitar Collector
> G 0 pour Guitar Oké
> G P pour Guitar Part
> GU pour Guitar Unplugged
AUTRES NOTAnDNS :
> CD signifie qu'il y a un CD ou un DVD comprenant le morceau joué en contexte
+ un play-back guitare + un play-back basse. L€
> EZ·Piay: les titres publiés en EZ play comprennent les paroles, U 5O
la ligne chant, les grilles d'accord et les tablatures pour If N!Méno
l'accompagnement et les interventions guitares (pas de basse en EZ Play). surrAn PART
OFFRES SPÉCIALES GP !
3 numéros GP > 13€
5 numéros GP > 20€
Tous les titres parus dans Guitor's Coll ector's et Guilar Oké bénéficient d'un play-bock pour guitare et d'un ploy-back pour la basse sauf indication contraire
Help lEZ GC25 Brel (Ja<ques) '74/ 75' GP23 Brook On Thro1h (Junior) GP61
GP9B Here Comas The Sun GP4 Amsterdam GP37 Cooder (Rl)
l.A. Womon + 0 GC26 GP27
Here Comes The Sun + CO G02 Ouond on n'o que l'omour IEZl+CO GA3 feeling Bod lues + CO G014 Ught My fire+ CO GP14S
lHurn (unplugged) GUI Here Comes The Sun + CO GP9S Ouond on n'o que l'omour IEZ)+CO GP120 Conleille Love Me Two Times + CO GC26 (Serge)
AC/D< 1 feel fine+ CO GP70 Brooks (Meredith 1 Porce vieflt de klin lEZ Ploy) GP126 On The Storm + CO GC26 enu te dire ... lEZ GP132
Bock ln Block + CO GC37 1 Wont Vou + CO GC2S Bitch GP44 CoraeU (Chris) Sponish Corovon + CO GP71 oise GP43
Big Guns +CO GOI IWill lEZ Ploy) GP115 Brui (Carla 1 Con'tChongeMe GP69 Lo Chonson de Prevert (EZ Ploy) GP86
Oirty Oeeds Oone GP47 Love Me Do (El + CO) GC38 Quelqu'un m'o dit lEZ GP118
Acid Roin + CO GP94

Hove A Drink On Me + CO GPIS3 Revolution+ CO GC38 Butkley (JeH 1 Brimful Of Asho GPSS Driven (the) GP92
Hells Belis+ CD GP57 fields forever + CO GA3 Groce GP46 Corrosioa Of Conlnty Jesus Loves Vou More ... GP45 Push lt GPS2

GP104 Ticket To ide+ CO GC38 Holleluioh + CO GP126 fuel GP44

Garon (Jesse)
ln NVC GP9S Twist And Shout + CO GC38 Lost Goodbye + CO GP120 Conting Crows Se , & Rock'n'rol GP79 C'est lundi lEZ Moy) GP74
Stiff Upper Up GP74 Twist And Shout lEZ GP88 So Reol GPIS3 M. Jones GP28 Dust Junky Bobbie Gentry
Whole Lotto + CO GC37 We Con Wo.U ().rt lEZ + CD) GC38 Bulet For Mf valentine CracHe Of Filth Whotlimelslt GPSI Ode To Joe lEZ Ploy) GP83
Vou Shook Me Ail Night Long + CO GC37 Vellow Submonne lEZ + CO) GC38 Ail These Thing Hote + CO GP152 Cthulhu Oown GPBB DutrOIK (JO<ques) Glover (RÎt)
Vou Shook Me Ail Night long + CO GP84 Vesterdoy lEZ + CO) GC38 Bullier (John) Cream Et moi, et moi, et moi GP32 Uve ls Ail lEZ loy) GPBI
Aero smith 8e<k (JeH) Bener Thon + CO GU6 Bodge +CO GP98 fois pos ci, fois ras ço lEZ Moy) GP79 Godsmadt
Cryin' +CO GCII Brushes Blœs GP61 lynh (TIIe) + CO GP68 Il est S heures, oris... lEZ Moy) GP73 Love Of My Ufe+ CO GPBI
Droom On + bosse +CD GP13S Los! Couse lEZ Moy) GP128 Turn, turn, turn GP46 1 feal free (score+ CO) GPISO

GP20

Just Push Ploy + CO GPBB Tropicolio GP64 Creed Lo 'le du Père Noil GP4S GP154
living On The Edge + CD GC11 'liMe My Guitmliefltlt Weeps + CO G03 (FrGIIds)

GP98 Les Moyboys GP32 Goldmaa (Jeao· JO<ques)
Wolk Woy (sons bosse)+ CD GC11 Beesu5CHI (P"terre) ne nouvelle + CO GP124 W eothered GP96 On nous coche tout ... lEZ Ploy) GPBS Bonne lEZ + CO G013
Wolk This Woy + CD GOI Adios Muchochos + CO GA3 ep Avenue lEZ Ploy) +CO G013 WithArmsWideOpen GP84 Dylan (Bob) Encore un monn lEZ GP49
Ar Neferton (unplugged) + CO GU3 L'orbre vo tomber + CO GP147 CreedtO<e <learwater Revival Blood ln My Eyes(El GC28 Ouond tu donses lEZ GP70
Cherry Blossom + CD GP123 Berry (Chuck) Lo Corndo (Junior) GP62 1 Put A Spell On Vou + CO GP81 Blowin' ln The Wind lEZ Moy) GP69 Goo Goo Doits
Alexander (Tuas) Johnny Be Goode + CO (nb) GP59 Lo Oome de Houte-Sovoie lEZ Ploy) GOB Proud Mory GP7 Corrino, Cornno + CD GC28 Iris GP61
No More Womon Blues (+v.o.) +CD GP116 Bertigna< (Louis) les Possontes lEZ ploy) GPS2 Up Around The bend GP4S Don'tlhink Twice, lt's ... IEZ) GC2B Grant Lee Buffalo
A&<o Ill Chains Ces idées1d GPSI PeHteMone lEZ ploy) GP47 Crowcled House Giri from North Country lEZ) GC28 fuzzy GP7
À lo manière de Alice ln Cooins GP167 Bibb (&k) Cake foll At Vour feet lEZ Moy) GP73 Brown lEZ Ploy) GC2B Green Doy .
Hooven Baside Vou GP31 Sebosnon's Tune+ CO GA2 The distance + CD GP16S Cwe 1 Wont Vou + CO GC28 Bd Of Broken Droorns (score + boss) GP135
Alicu Alld FC11111 Big BiU Broonzd
Cale (JJ) Just Uke Hooven GP39 lt Ain't Me Boby lEZ GC28 Hrrchin' A Ride GP45
Smooth Cnminol GP97 Hey Hey Boby + 0 GA2 Oon't Cry Sister +CO GP87 lulloby (El) GP96 Just Uke A Womon (El Moy) GC28 Holiday+ CD GP142
Allman Brothers lantf Shuffle Rog +CO GA2 Cali Moybe Somedoys (Junior) GPBS loy Lody loy + CO GC28 Good Riddonce lEZ GA3
Jessica GP37/ 40 This Troin +CD (EZ) GA2 C'est quond le bonheur lEZ Ploy) GP132 Uke A Rolling Stone GP56 Woinng GP83
AlpM Jet Bi Soal Cake Mr Tombounne Mon lEZ GC2B Guas n' Roses
LoisS&illOi lEZ Moyl GP111 Le GP31 IWiiiSurvive GP48 GAS Rogged And Dirty lEZ Moy) GC28 Porodise City + CD GP160
.bais Blad Crowes Short Skirt Long Jacquet GP94 e lime They Are A Chongin' (El) GC28 Welcome To The Jungle + CD GP120
Mon coeur mon omour (Score) GPISI Black Sabbath The Oistonce GP39 +CO GPB4 When The Ship Comes ln lEZ) GC28 Vou Could Be Mine (score + CD) GPISO
Aaimals Iron Mon GP31 CIIINie Box Vou GP4 Dor1111 & les Chaises Dionysos Grant Lee Buffalo
The House Of Rising Sun lEZ GP70 Iron Mon+ CO GP134 Cardigans Violence zéro lEZ ploy) + CD GP76 Geont Jock GPIS7 fuzzy GP7
Anik Monkey Blake (Norman! My fovourite Gome GP61 Dorkness (The) Tes sont des fées (Score) GP142 Guitar Watson (Jolmny)
Bnonstorm GP160 Arkonses Troveller +CO GA4 Captaia Sensible 1 Believe ln A Thing + CO GP126 roonière de JOOriny &itor Wotsoo GP168
Almegcn (Dick) Blankass GPIOO Colled Love + CO GP126
Lo Tronsformonon GP48 l'èredenen GP57 Larry C on Deep Purple GA3
Annens Lo croisée lEZ Ploy) GP110 Joue pour vous GP93 Highwoy Star + CD GP70 The fost Lone + CD GP152 (G.f.)
Armen lEZ GOli Bfmd Blake Cathedral Lozy +co GP137H E e-Eye Cheny 0 GP46
Art Meago Btonclloy Funer Cornivol Bizorre GP24 Smoke On The Woter GP4 Sove TonightiEZ GPS2 ill)
Lo mer n'existe pos GP24 ond crying (+v.o.) GP118 Chao (Manu) Smoke On The Woter + CD G02 Snll Hovin fun lEZ Moy)+CD GA3 Rock ound The Clock + CD GP73
Aston ViUa Btonk 1 2 Clondesnno lEZ GPS4 Dtflones Edmvncls (Dove) HaUyday (Johnny)
J'en rive (sons bosse)+ CD GOli Adom's Song+ CD GP128 Lo Vie d deux lEZ Ploy) GP84 Chonge (ln The House of ... ) GP91 Oonse du sobre GP62 Je suis né dons lo rue GB4
Raisonne lEZ Moy) GP92 feeflng This + CO GP120 Me Gustos tu lEZ GP90 Knife Porty (score) GPISO Eels Toute lo musique que j'oime +CO GB4/G08
Atkins (Chet) Stoy Together for The + CO GPIOS Minho Golero lEZ Ploy) G011 / GP138 Les Bons Mons (sons bosse) + CD G09 Souljocker Port 1 + CD GP93 Hanson
Moin Street Brookdown + CD GA4 Whot's My Age Agoin GP90 Chatel (Philippe) My Own Summer GP46 flffel Mm mmBop GP42
At 1'lle Drive ln Bladt Party Mo Lycéenne GP7 Minerve GP114 Tu vois loin lEZ Moy) GP112 Harper (Ben)
One Armed Scissor GP87 Banquet (Score) GP143 Mister Hyde lEZ GOB Dt Palmas Evanescen<e foded GP42
Aubert (Jean·Louisl Bloodhouncl Gong Chats Sauvages (Les) J'en rêve encore lEZ GPBB Bnng Me To life + CD GP115 Gl:bo & Consequence GP90
Sur Lo Route(EZ Moy) GP117 fireWoterBurn GP44 Twist d SHropez + CD GP79 RegordiHTloi bien... lEZ Moy) GP114 Everdear Les ns pions GP28
Commun occord lEZ Moy) GP109 Bluetones Chumbawamba Depeche Mode SontoMonico GP31 Meose Bleed GP70
Audio slave Slight Return GP33 Tubthumping lEZ GP48 DreomOn (El Ploy) GP91 Everlast Welcome To The Cruel Worid + CO GOlO
(score) GP147 Blunt (James) Clapton (Eric) Deportiva Ends lEZ Ploy) +CO 6013 5o High 5o Low GP109
Show Me How To Uve GPIOB Vou're Beoutiful (Score+ Unplug.) GP143 AfterMidnight+ CD GP157 Lo solode +CO GP124 GP64 Witli My Own Two Honds GP112
Auf Der Maur (Melissa) Blur Before You Accuse Me+ CD GP122 Des' ree Everly Brothers Temporory Remedy + CD GC36
Toste Vou GP124 Song 2 GP43 Blues Before Sunrise (no bosse) + CD GC2 Vou Gotto Be (Pub ford) + CD G013 Bye Bye Love GP62 foded/Whole Lotto Love + CO GC36
Aufray Chormless Mon (score) CD GP14S Chonge The GP37 Devale (WiUJ htreme #3 +CD GC36
Dès que le pnntemps .. . IEZ GP45 Coffee & lV lEZ Ploy) + CO G013 Chonge The Worid (unplugged) + CO GU1 Hey Joe GPIOO Oecodence donce +CO GP132 Alone lEZ Ploy) GC36
Country House +CO GP166 Circus + CO GPS3 Diabalogum More Thon Words (Junior) GP81 Amen Omen lEZ Ploy) GC36
ln Tayland BonhGm ITFO<YI Cocoine +CD GC2/ GC39 oUVTobles GP37 Moose Bleed lEZ Ploy) GC36
yseff GP20 MotherMother GP31 Hideowoy+ CD G04/ GC39 Did ey (Bol No More Power Of The Gospel lEZ GC36
Joœ) lowie (David) loylo +CD GC2 Not fode Awoy + CD GP7B !,!: Grove GP23 Sexuol Heoling lEZ Mo{' GC36
let lt Be + CD GP76 Rebel Rebel + CD GP117 +CD GP134 Dionisos ts ino She's Hoppy ... 1 Z Moy) GC36
Bagdad C é (B.O.) GP60 leon Genie + CD GP71 (ocousnc) + CD G013 Don Diego 20001EZ GP116 Blueberry Hill lEZ) GP62 Harvey (PJ)
Bashung (Alain) Rebel Rebel GP23 My fothe(s Eyes GPSI Giont Jock GP157 Fear Fadory Big Exit GPBI
Lonuitjemens lEZ plot' GPSI Stormon lEZ Ploy) GP104 Riding With The King GC39 Song for Jedi(EZ Moy) GP97 Edge Crusher GP59 Hatkins (Chet)
Mo pente entreprise lE ploy) GP102 Ziggy Stordust + CD GP90 River Of + CO GPS3 Dire Straits Ferrer (Nino) Vokety SoX+CO GP98
Baver (AxeO Brassens (Georges! Running On foitli + CO GU08 Expresso Love + CO GP97 Le Sud (unpluggedl+ CO GU4 Helmet
Eteins lo lumière lEZ ploy) GP118 Chanson pour l'Auvergnat + CO GB2 Sunschine Of Vour Love GC39 Lody Wnter + CO GPIS3 f.F.F. Pure GP40
A moJ ioce lEZ ploy) GP13S Cupidon s'en fout lEZ GB2 Wonderfull Tonight + CO GA4 Locol Hero + CO GP68 Les pions de l' olbum GP27 Hendrix (Jinu1
Bea • (Thel Dons l'ecu de lo doire ... (El Moy) GB2 Oash ln Arms + CD GAS Mouvais fils GP74 AJI Along The Wokhtower GP56
1 Get Aroun lEZ Moy) + CD GP127 Fernonde lEZ Ploy) +CD G013 London CollinJ lEZ GP93 Divine Comedy Filter fox lady+ CO GP146
Beastie Boys les Copoins d' obord+ CD GB2 Cothran (E die) Bod Ambossodor lEZ) GP90 Toke A Picture GP7S Gipsy Eyes + CD GP148
fight for Vour Right GP30 Lo norHiemonde en monoge + CD GB2 C'Mon Everybody (Junior) GP83 Dolly Fleetwood Mac Hey Joe lovee boss) + CO GCL43
Beatles (The) Le Pornogrophe(EZ Moy) GB2 Cohen (Leonard) Somenmes lEZ Moy) GO Il Albatros GP63 Hey Joe (sons boss) + CD GCHSI
2S Pions de légende GP23 Le roi des cons +CO (unplugged) GU6 Alo manière de Leonard Cohen GP168 Donelly (Tanya 1 Never Going Bock Agoin GP83 Jimi Be Good (intro) GP79
And 1 Love her +CO GAS Les possontes(EZ GB2 The Portison GPS2 Preny Oeep GP46 Foo Fit ten Uttie Wi1 + CO (sons boss) GA4
And Vour Bird Con Sing + CD GPBS les Trompettes de lo rénomrnée lEZ Moy) GB2 Caldplay Donovan
Ail e GP104 Monnish + bosse + CO GC43
Blockbird GP4 Supplique être ... lEZ Movl GB2 Don't Ponic +rn GP128 +CD GAOI 1 Around GP16 Medley tne 11 (sonstloss) +CU oP61
Come Togerfler + co om Saturne (E GB2 Of Sound GPI41 Doobie Brothers loorn To GP71 P:;rle Hoze (sons boss) + CD GCHSI

GC38 Brown (James) e ScienHst lEZ Ploy) GP117 Long Troin Running GPS7 Monkey Wrench GP42 R House (sons boss) + CD GCHSI
p( G013 Sax Mochine GP32 Connels (The) Doors This ls A Coll (score) + CD GP14S Stor Splonded Bonner GP34
!, J a a_a!LIY: _cas a a a s
S111r Splonded Banner+ bosse+ CD GC43 Americon Womon + CD GP116 Mac<artney (Paul) Hoochie Coochie Mon + CD G014 Piepoijak Know Your Ennemr (no bosse) + CD GCB
The Wind Cries Mory GP48 Are Gonno Go My Woy + CD GC40 Bolnmore Blues + CD (El) GA02 Muse lEZ GP67 Renlljjodes Of fun GP88
The Wind Cries Mory (no bos) +CD GCHSI woy (El GC40 Colico Skies (unplugged) + CD GU3 Bliss lEZ GBI Pin Floyd Bombtrock +CD GP112
Wild CD GPIOO Mr. Cobdriver lEZ GC40 Mac<oy (CharGe) Cinzen Erosed lEZ GBI Another Brick ln The Woll + CD GP118 The Ghost Of Tom Joods GP54
Hives ) Rock And Rollls deo . + CO GC40 Baltimore Blues + CD lEZ) GA02 Escape lEZ GBI Another Brick ln The Woll + CD GC12 Rom lam
Hote To Sroy, 1 Told... (Ez.Pioy) GP102 Snllness Of Heort lEZ GC40 Mamas & Papas folling Oown (unplugged) + CO GU4 Numb GP54 Black Betty + CD GOlO
fKk fKk Boom (score + unplugged) GP165 Where Are We + CD GC40 OreomAUI&IlreomOfMeUIIiorl GP68 feeling Good (Junior) GP93 One Of These Doys + CO GC12 Ramones (Joel
Holdsworth (AIIcm ) Kravitz (Letmy) + Slash Manau Host ((El GBI Shine On You Crozy Oiomond + CO GC12 Whot A Wonderfull World GPlll
Me111l Fongue + CD GP79 Alwoys On The Run + CO GP92 lo Tribu de Oono (El GPSS Hysterie+ CD GP127 Wish You Were Here GP20 Randd
Hale K's Choke la Confession GP56 Micro Cuts (El GBI Pixies À manière de Roncid. GP167
Celebrity Skin GP56 BelieVll GP52 Mois qui est lo belette (EZ GOll Muscle Museum GP73 Here Cornes Your Mon (EZ GP134 Joumey To The End Of ... GP23
Hoabastrmk Not An Addict (score) GP139 Mano Negra New Born+ CO GBI Where ls My Mind GP84 Raphaël
The Reoson + CD GP126 KT King Of Bongo GP40 ln Baby GP87 Placebo Corovone (score)+ CD GP144
Hurt !Mississirn John! HoldOn=l GUI
Out Of nme Mon + CO GP122 Showbizz +CD GBI Bulletproof Cupid + CO GP115 Sur lo Route(EZ GP117
CC Rider + CD (E GA2 Tuns1111 1 see (+ oopkrgged) GP157 Manson (Marilynl Sober (El GBI EVllry You Every Me GP63 Rasmus (The)
Chicken + CD lEZ GA2 Kufa Shaker Antechrist + CD G09 Sunburn (EZ GBOI Teenoge Angst GP36 ln the Shodows + CD GP122
Tottvo GP39 Mobscene GP112 nme ls Running Out + CO GP118 The Bitter End + CD GP109 Rea (Cirris)
bus Kyo The Beoutiful People GP48 Unintended GP81 Wrthout Yoo 1 rn NolliYJ'+ CD (S(Qill) GP139 Rood To Hall + CD GP166
les+ CD GP95 Tout enwyer en l'air+ CO GP123 The Nobodies GP84 Uno lEZ GBOI Plastic Bertrand Red Hot Clrili Peppers
don Me GP75 This ls The New Shit GP116 (o Plone poor moi lEZ Ploy) + CO GP75 À lo manière des Red Hot GCSI
Innocents (Les) (lonny) Sweet Oreoms + CO GP123 url Platters Aeroplane (no bosse) + CO GC7
Coio<e (El Play) GOB ToMe GP44/45/46 Martfo (Bab)
oV9 (score + unplugged) GP147 Pleymo Around The World + CD GP148
Finistère (EZ GP112 ne (Avn1) Could ou Be loved + CO G012 Ooy GP56 Tank Club+ CD GP95 Blood Sugor Sex ... (no bosse) + CO GC7
Fmistère (unplugged) + CO GU2

GPllO Gat Up S111nd Up (El GC35
GP33 P.O.D. Con't S'% GPllO
lroa Maiden Jomming GP44 Nr son AliY11 +CD GP95 Ooni Col' rnkr (score+ CD) GPISI
Aces High + CO (score) GP139 ln The + CO lEZ) GA2 lEZ
GC35 Everybody's Toi in' GP45 PorKe Oosed +CO GP104
Feor Of The Oork GP20 Toke This Hommer + CO GA2 IShot eShe' +CO GC35 Nickel bade Con't Stop losing You (Ez GC29 My Friands + CO GC7
Feor ofThe Oork + CO GC17

ls This love + CO GC35 Somedoy +CO GP118 De Oo Do, De Oo Oo (Ez GC29 Rood GP72
Run To The GPlOS Achilles 1 Stond + CD GC31 Noturol Mysnc+ CO GC35 Nirvana Oon't S111nd So Close ToMe GP60 S<or rrssue GP68
The Number Of The Beost + CD GP122 BobJ Come On Home lEZ GC31 No Womon No Cry GP37 À lo manière des Nirvono GC52 Don't S111nd So Close To MetCO GC29 The Other Side GPBS
The Trooper (sons bosse) + CO GC17 Bio 0og +CO GPBS No Womon No Cry (EZ GC35 About A Girl lEZ Ploy) GPISH Every Breoth You lake GP46 The Zephyr Song + CO GP116
Two minutes To Midnight GP160 Brllll'Y-Aur S111mp +CO GC31 Redempnon song (El GC35 Come As Yoo Are+ CO GP143 EY11ry Breoth You Toke+CO GP46 Redrl'rng (Otis)
Isaac (Cirris) Bron-Y-Aur (unplugged)+ CO GU2 Maroan 5 Heorth Shoped Box + CO GPI SH-GP156 Message ln A Bottle+CO GC29 l'va Been You loo long GP40
Blue Hotel GPSI Communiconon reokdown + CO GC31 This love (El Play) +CO GP127 Uthium(ElPioy) GPISH Message InA Boille GP7 Reed (Lou)
Pole (Ez GC31 Mash B.O. Penny R'ftt Tao (El Ploy) GPISH Roxonne GC29 Wolk On The Wild Side (EZ GP86
J son Five (tbe) lmmigront Song (Uve) + CO GP137H Suicide ls Poinless GP79 Ploteou( Ploy) GPISH So +CO G012 Reel
1 nt You Bock (Junior) GP98 Koshmir (score) GP135 Mass Hysteria GPISH Wolking on the Moon + CO GPI46 Moca Your Honds GP40
's Add'Kiion LMng Moid + CO GP156 Controddiction + CO GOII Rope Me+ CO GPISH on the Moon GC29 Reinhardt (Django)
Moun111in Song GP36 leman Song GP40/43 la puissonce bienVllnue GP92 Smells Uke Teen + CO G02 Pop (lgay) Nuages+ CO G03
Jelwo Rock and Roll + CO GP92 le remède GP102 Where Oid You Sleep lest Night + CO G03 Monster en (El Ploy) GPS4 Nuages (le GPlll
Everything GP159 Since l'va Been Y ou + CO GO1 0 Matmatah No One ls Innocent The Possenr r + co GP122 Rem
EVllrything (unplugged) GP159 S111irwoy To Hmn +CO GC4/ GC31 Ccmne si de rien n'était (S(Qill) +CO GP146 Rewlunon.com GP134 Popo Clru by Ooysleeper GP60
Jett (Joan) S111irwoy To Heoven GP114 Crépuscule Dandy GPISB Tout croire ... (score) GPI39 How'd A White Boy Get The Blues GP78 Rembrandts
lloV9 Rock n'Roll +CO GP24/GP97 (complet+CD+El Derrière 111n dos GP94 Naa l'li be there for you GP98 Just The Woy lt ls Baby GP48
Je wei When The World Wos Young+ 0 GC31 Emma GP63 Chik!Of Mon GP32 Nobody Knows You When... GPSI Renaud
Who Will Save Your Soul GP47 When The Worid Wos Young GPS2 la cerise GPISB Noix Partisbead laisse Bé111n (El GP47
John Butler Trio Lee Hoaker(John 1 lombé An Oro + CO GOli Chomps·Eiysées GP79 (Elvis) Mon bistrot préféré GP116
Zebro (score)+ CO GPI44 Boom Boom + CO GOI4/ GPI42 Quelques Sourires GP86 Noir Desir Hound GP74 Mort e de 111i (El GPS9
Jolmson (Erk) Lelorestier (Maxille) Suhsi bor (El GP94 Aux Sombres ... (El) +CO GC30 Joilhouse ock + CO GPlll Ren um (John)
Cliffs Of OoVllr + CO GP74 GP71 Megadetl! Comme Elle Vient (El) GP36/GC30 Prima (Louis) Judy+ co GA4
Jolmson (Jade) Educonon sennmentole (El GP67 IJmost Honest GP43 Fin de Siècle (El)+ CO G08/GC30 Just A Gigolo (Junior) GPS6 Rhoads (Randy)
Goop People + CO GU3 lo Rouille (El + CO G013 Youthonosio GP30 Ici Paris+ CO GC30 Primus Crozy Troin +CO GP86
À la manière de oc Johnson GPI67 Né Quelque port (El ploy) GP46 Metalita lozy +CO GC30 South Park Theme GP69 Rice
Johnson (Robert) Letmen (John) Oirty Window + CD GPI24 le Vent nous portera GP91/92 Wynono's Big Brown Beover GP19 House Of e Rising Sun + CO GA4
Crossrood Blues (+v.o.) +CO GPI20 Come Together + CO GC25 Enter Sondmon (no bosse) + CO GCI pressé (El GP45/GC30 Prince Ridtard (Iocbary)
Crossroods +CO GOI4 Help (El GC25 Fade To Black + CO G09 loli111 nie en bloc (El GC30 Creom +CO GC33 Trowiller c'est trop âur GP34
Romblin' On Mind + CO G04 1 Wont You + CD GC25 GPI06 lest (EZ GC30 ln the Midnight Hour (EZ Play) GC33 Rita Mitsouko
Sweet Home C icoGO+ CO GA2 GP34 Hero Of The Oey + CO GC34 Moriène+ CO GC30 co GPIOS (El Play) GP109
They' re Red Hot+ CO (El GA2 Power To e People (Junior) GP4B 1 desoppeor + CO GC34 Tos111ky + CO (El Play) GP78/GC30 Knock On Wood (EZ GC33 les is111ires d'A (El GPIIS
J-s (Kedah) Womon (Junior) GPS7 GP4 Un Jour en Fronce (El GC30 Lars GOCrozy + CO GC33 Morcio Bello (El GOB
À la manière de Kezioh Jones GP168 Working Closs Hero (El GC25 les pions de lood GP28 Purple Rein + CO GC33 Rocket From The Crypt
Beoutiful Emilie + CO GPI27 l.itertlnes (The) Mostar Of Puppell + CO GPI44 The Dock Of The Boy (El GC33 On ARope GP27
Joplin (Janis ) Con't Sten! Me Now +CD+ IJlll.wed GPI 52 Mostar Of Puppell (no bosse) + CO GCI o rn ère de Oasis GCSO Prodar (Chris ) Rolling Stones (The)
Summertime GPS4 u., Bizkit No +CO GPI32 'Ille+ co GPII6 Oreomlng + CO GA4 Angie (ocousnc) +CO GOI3
Joprm (Scott) Behind The Eyes + CO GPI24 Nothing Else (no bosse ) +CO GCI Oon't look Bock ln Anger GP34 Pulp Fiction 1 coo't Gat No Sotisfuction (oopkrggedl GP148
The Enter111iner + CO GA3 Counterieit GPS7 Nothing Else + CO GP67 D'Yeu Know Whot 1 Meon GP43 GP20 Point ln Black +CO GPI 59
Nookie GP68 Sad But !rue+ CO GC34 Fuckin' ln The Bushes + CO GP75 Suri Rider (Junior) GP71 Ruby Tuesdoy (El GP46
Rollin' GP94 Seek And Oestroy + CO GC34 GOlet lt Out (Junior) GP74 StortMe Up GP27
s vite ( + unplugged) GP156 Toke A look Around (Mission lmp.ll) GP78 The Memory Remoins GP47 Hindu nme (Ez Ploy) GPIOO Roadat (Patridc)
Liü Park Unnllt Sleeps GP36 S111p Your Heort Out GPI02 Magic+ CD GPIS9 V'rvoldilribute (1)+ CO GPB6
Cocky GP96 One Step Closer GP96 Wherever 1 Moy Room + CO GPIS2 Wonderwo GP32 Thing ... (El) GA3/GC41 V'rvoldi Tribute (2)+ CO GPB7
Cowook GP70 Somewhere 1 Belong GPllO Mickey 30 (the) FotBottomed Girls GC41 Gallagher
Uve la mort du peuple GPI54 Feelings ( Z Ploy) + CO GP75 Friands Will Be Friands GC41 AMiooMi1esAwoy+CD GPI41
The rillls Gone + CO G04 1 Alone GP24 Tu dis mois tu sois pos GP87 Gotto Get Awoy GP23 Hommer To Foll + CO GP137H Roudoudou
Rock Me Baby GP7 lakini's Juice GP37 Respire (El Play) GPIOB GP57 IWontltAII (EzMoy) GC41 les Yeux dons les Bleus (El Ploy) +CO GOI3
Rock Me Boby + CD GP73 Colour Midnight Oil The KidsAren't Allright Killer Queen + CO GPI27 Russeft (Calvin)
(Ben l) Cult + CO GP96 Underwoter GP34 (no bosse)+ CO GP65 les pions Brion Moy GP23 Crock ln nme (El GP64
5111n By Me GP30 Lolo lora Mission impossible Ooo't Yoo Gat.. (El Ployl + CO GOI3 Somebody To love GC41
Kinks (The) GP93 B. O. GPS9 issoa (Roy) The Show Must Go On + CO GPI02/GC41
Sunny Aftemoon (unplugged) GUS London Moaner PrettyWomon GPS7 We Are The GP32 etcoo (El GP7B
You Got Me (score) + CO GP146 Cry Me A River GPBS Miss:Bi oon + CO (El) GA02 Osbome(J-) We Are The Champions (Junior) GPSS on (junior) GP97
(Pat) Los Lobas Mit (Eddy) One Of Us GP27 Bohemien Rhlf:ody + CO GPIIS San severino
Throug The + CO GA3 la Bembo+ CO GP75 le Cimenère des Eléphonll GP46 Queens of e St- Age les embouteillages + CO GAS
Kiss Louise Attcnpre
Baby (EZ
a No One Knows GPIOS Sant ena
Oeuce GP33 (EZ GOB GP87 Gotes +CO GPB3 The lest Art Of Keeping ... GP90 Black Magic Womon + CO GP61
les pions GP20 Tu dis rien GP73 We Are Ail Mode Of (El Ploy) GPIOS w oys From Hell + CO GPI02 Another love Song GPIII Block Magic Womon + CO GPI37H
Knake (The) L1<e (Renan) Moatand (Yves) Drag The + CO G03 Europo GP39
My Shorono + CO GP87 la lettre+ CO GUOB Actualités (junior) GP78 l'rn Broken (score +CO) GPISI fers (The)
loV9 Of life+ CO GP91
Llrke Moore (Gary) les plans de •The Great South ... • GP30 , As She Goes (score) GPISI Seul Soc · ce + CO GPIS4
M e111wn + CO GUI lo senTinelle+ CO GPI23 Empty Rooms + CO GPII7 Suicide Note (port. 2) GPIS9 ead Smooth GP72
Once Upon A Time n The West + CO GC42 Se loire (junior) GP96 Parisienne Wolkwoys + CO GP 147/GOIO Papa ROCKh Go To Sleep + CO GP118 Satriani (Joel
Oreom (EZ GC42 LJ11yrd Skynyrd SHII Got The Blues + CO GP69 lest Resort GPB3 IJbum The Bands GP23 l.f.voys Wrth Me)Jwoys Wrth Yoo GPI9
Su ns Of Swing + CO GC42 Sweet Home ... GPS2 Morcheeba P:\y (Florent) Creep GP30 Sleep Wolk GPI 00
Wolk Of life (El Moy) GC42 Sweet Home Alobomo + CO GP76 letMeSee GPS4 Mo iberté de penser + CO GP114 Foke Trees (score) GPISO Summer So:\+ CO GP73
Whotltls GC42/GP86 Free Bird +CO GPIOB Morisselle (Aianis ) Pass (Joel Knives Out (Junior) GP92 Surfing With e Alien + CO GP143
Why Aye Mon GP109 Honds Cleon GP97 Cherokee GP4 Poronoid Android GP42 Storpions
Why Aye Mon (El GC42 Ironie GP59 Peart lam Street Spirit + CO (score) GC138 You + CO GP165
Korn GP12B King of Pain + CO GAOI Jeremy GP104 There There + CO GP114 You GP24
A.O.I.O.A.S. GPSI T Tête (live+ Unjlug) + CO GPI42 Mani<- (Enio ) lostKiss GP67 Radish Semisonic Closing nme GPSS
A.O.I.O.A.S. +CO G09 Jedisoime(Junior) GP84 Pour une de GP69 WorldWideSuicide GPIS3 Uttle Pink 5111r GP47
Blind GP31 Mochis111dor (El GP61 Moulotr r Perry (Joel Rfse Against The Machine À la manière de Sepulturo GPI67
Awoy From Me GPBI Monde Virtuel (version live) GP88 GOB À la manière de Joe Perry Gl67 GP28 Roots Bloody Roots GP33
Got e life GPS6 Momo Som (EZ GP108 Moustaki (Georges) Persorme (PauO Bulls (no bosse) + CD GCR
Right Now • CD GP120 M<Khiatollead Le Meteque (EZMoyJ Miss larre+ CO GOB Guerilo Ra io GP71 Apache+ CO GP64
Kravill (leMy) Oovidion GP37 Pefaoc (Ni<olasl ln The Nome + CO GCB F.B.I.+ CD GP84
Alwoys On The Run + CO GC40 OesceOO The SOOles Of (S(Qill) GPI41 Rollin' tone (+v.o.) GP117 So or Awoy From LA. (El GOB Know Your Enemy GPI9 Sheller (Wiliam)
Un homme heureux GP52 5taasll MOllit
Whot 1 Got+ CO GP76 TracRtionne1
Couldn't Shlnd The Weother (ftn) GP37 À la manière des Who GC49
tùdey
Ali Star GP75 .Sagar Ray
Angi GP28 Couldn't Stand The Weother + CO GC13 My Generation GP54
Shome Uunior) GP94 Smiill {Arlhwl
GP45 Angi + CD (no boss) G013 lenny+ CD GP128 Wizord, 1 Con See for Miles GP7

Guihlr Boogle + CD G02 Somedov.
GP59 Condy Mon GP19 les bons j'ons
GP27 SubstiMe (El GP126
GP47 SouchOll (Alain) Suiàclal fendendes
fonny Power+ CD (no bossa) G013 Mory Ho A Uttle lomb + CO GC13 Who Are Yoo + CO GP154
Slmaris
Allo Momon Bobo GP36 lnstitutionolizoo + CO G09 Guontanomero + CO (no bosse) G013 Pride & Joy +CO GC13
Tant que l' é<onomie GP43 r Amour o lo machine (El GOS Sum ·41
Blues + CD (no bosse) G013 Pride & Joy (Unplugged) +CD GP137H Mind GP7
Vo du sport (El GA3 Sous les iupes des filles (Ez ay) GP135 ln loo Deep GP100 The Entertoiner GP76 The Sky ls + CD
GP88
... -
Soui .Asyhnl

Popeye GP19 SoyWhot+ 0 GP110
Cemehlry GP36 Hopes
GP19 h monière d'An Summeij GP168 Travis
Vega{Sot111)
GP81
les bons pions GP30 1 Will Sti 1 Be loughing GP51

Side (El GP95 LukO (EZ + CO) GP120
PureMossocre GP24 Souilly
GP134 Daisy
Velvet Revolver
GP20
SinN (Tm) Bleoo GPSS TciKumlio (EZ GP98 1 Got A GP27 Big Machine + CD GP145
GP4
Zeldo (EZ GOS
tkC.co
Supert ass Trldfï
Slither GP124
Simol & Garfvakel
GP94 Cought y The fuzz GP19 Wil ing (El Play) GP73 Velvet Underground
(frank)
America (El GB3 Spill Dodors ln lt for The
GP40 Tryo
Sweet Jone GP28 nière De frank Zoppo GC46
Bookens Theme (El GB3 Cleopotro's Cot GP7 Pumping On Your tereo GP67 Désolé pour hier soir (score) GP165 Vent
Bridie Over Toubloo Woter + CO GB3 Splipbot
Syst .. Of A Dan
lo crise (live)+ CD GP128 Biner Sweet Symphony (EZ GP47 erreur est humoine (Ez Play) GP105
Ceci (El GB3 Duolity +CD GP128 Boom! GP111 G011 v--t{Ge.) Zwoo
El Condor Posa (El GB3
=·-(llnoœ)
Chop ! + bosse + CO
GP135 Serr1H11oi +CD GP117 Be Bop A Lulo (EZ GP51 GP108
feelin' Groovy (El Play) GB3 A City+CO GP127 Sounds Silence + CD G013 Two
V'MeS (1\e) zz Top
Homeword Sound (El GB3 Stailld
Toxicity GP97 GP54/ 55 Get free+ CD GP108 Blue leon Blues + CO GC27
Mij Robinson (EZ Play) GB3 lrs Been A While GP93 0 Negative
Ride+ CO GP126 Gimme Ali Your lovin' GP63
S<orborough foir + CO GB3 Sa for Away +CD GP117 ollectil
C ristionWomon GP32
lo Gronge +CO GC27
The Boxer (El GB3
Str:t;s
M és lEZ Play) GOll
s
Shorp Dressed Mon + CD GC27
Sixpence HOlle Tite Ridler Golden rown Uunior) GP95
toi (El Play)
ht GP44
GP68 s.m.41
GP64 GP96 (les)
PROTÉGEZ
Sbakhaltsie fot Up GP94 endrillon GP40 GP28 r aquarium tactile (score) GP132
Chority GP30

Cendrillon (live) + CD GP141 GP104 Mo mère me rend (El G011
VOTRE COLLECTION
Hedonism GP47 Born o Be Wild GP46 Un Autre Monde + CO GOB GC16 Manu Choo GP111
On My Privote Hotel TV GP60 Born To Be Wild + CO GP109 Fleur de mo + CO GP110 GC16/ GP96 Wayae Slleperd (lmy)
Slash Stereophonies
Tet! Years Alter
GC16 rmière di Kemy Wayne Sheperd GP167
À lo Monière De Slosh GC47 MrWriter GPBS l'm Going Home+ CO G04
Weezer
= Heod+CD
M A Port Thot's New GP62 Tété
GP60 Hills (score) GP138
GP62 Stevns (Cal) Aisé (El + CD GA3
Hosh GP92
Roining Blood + CD GP156 My lody D' Arbonville GP33 Le Meilleur es Mondes GP86 eve) Wlleatus
Seosons ln the Abyss + CD GDl WildWorld GPSS l'Hrapy? f T love Of God GP69 Teenoge Oirtbog (El Play) GP91


Stories GP24 N Born Boy GP60 White Ucdl
GP76 frogie GUS Tlrilliny
The Attitude Song + CO (score) GP138 À lo manière de Jock Whtte GC53
Smashing Pumpkùos Stoae Temp Pilots
Cowboy Song + CD GP93 Van Hain
w., ... (JoiiMy)
Avo Adore GPSS Vaseline GP7 The Boys I>Je Bock ln Town GP39 À lo Manière De Eddie Von Holan GC45 Rock Me GP7
Bullet Wtth Bunerfly Wings GP24 Stoner Rock lllird Eye 8IHMI Eruption+ CD GP67 SUive An Weil GP30/ GP31 / GP33
Bullet With Bunerfly Wings + CD GOl À lo manière de Stoner Rock GP168 Never let You Go GP76 finish Whot Yo Shlrted + CD GP144 Wloite S • s (llle)
Bullet With Bunerfly Wings + DVD GP168 Stray Cats 311 Hot for Teocher + DVD GP167 Blue GP138
Disorm (EZ Play) GP134 Runoway
GP72 Down GP34 Jump+CD GP48/ 100 Hotel Yorbo (score) GP132

GP4 Strokes l Tool You Got Me + CD GP60 Hotel Yorbo GP132
Pe ect GP59 ls lt? GP93 Stinkfist GP36 Ain't Tolkin'bout love +CD GP112 lcky Thump GP160
The Everlosting Gaze GP73 Juice (score) GP148 Toto Vaughan (Stevie Ray) lcky Thump (unplugged) GP160
Todoy GP156 Sublime Rosonno GPSS À lo monière de S.R. GC48 Seven NotionArmy GP115
Zero+ CD GP90 Whatl Got GP45 Hold The Une + CD GP123 Couldn't Srond The We er (1) GP34 W1lo (llle)
D MERCI DE M'ADRESSER LE(S) NUMÉRO(S) A L'UNITÉ SUIVANT(S)*: D MERCI DE M'ADRESSER LES OFFRES SPÉCIALES SUIVANTES •: ..
D Gultar Part n•: 1 650€ x ex. = €
D Guitar Collector n• : 1 1 850€ x ex.= €
D Guitar Oké n• : 1 1 1 1 850€x ex.= €
D Gultar Un lu ed n• : 1 1 800 € x ex. = €
Numéros spéciaux & hors·série :
D Gultar Acoustic n• : 1 1 8,50€ x ex.= €
D Gultar Book n• : 1 1 1 850€ x ex. = €
650€ x ex. - €
850€ x ex.= €
850€ x ex. = €
850€ x ex.= €
8,50 € x __ ex. = €
850€x ex. = €
8,50€x ex.= €
7, 95 € x ex. = €
j 795€x ex.= €
s Reliure :
,! D la reliure pour 12 n" Gultar Part (collection 1 an) 18,00 € x_ ex.= €
VOTRE CADEAU> 1 PLANCHE DE STICKERS OUElOUESOITLEMONTANTDfVOTRECOMMANOE
+ 1 BD "GUY TARERO" ÀPARTIROE10€D'ACHAT
3 NUMBlOS GP AU CHOIX >
13,00 € les 3 n• €
(vous avez la de commander pl usieurs ottres) 1

5 NUMBlOS GP AU CHOIX >
1 20,00 € les 5 n• €
(vous avez la posslbiiM de commander plusieurs offres)

3 NUMBlOS G, COLL ou OKÉ AU CHOIX > 1 17,00€ les 3 n• €
(lattes précéder par GC ou GK les numéros choisis)
1
5 NUMBlOS G. COLL ou OKÉ AU CHOIX >
1 26,50€

(fattee précéder par GC ou GK les numéros choisis)
1
1es 511"
D LA COLLECTION MOJO 21,00 € les 3 n• x_ ex. = €
D LA COLLECTION GUITAR ACOUSTIC 25,00 € les 4 n• x ex. - €
D LA COLLECTION GUITAR BOOK 25,00 € les 4 n• x_ ex. = €
D LA COLLECTION DES COMPILES es fs8s+lesinùouvables 15,00 € les 2 n• x_ ex. = €
D LA COLLECTION DES GUITAR UNPLUGGED du n'1 au n'S 45,00 € les 8 n• x_ ex. = €
D LAsé.fcnON BLIJES (GP69+GP142+ GC39) 15,00€ les 3n• x_ ex.= €
D LAsé.fcnONROCK GP141+GC30+GB4 1500€/es3n• x ex. = €
D LEPACKŒBilTANT (GC22H+GP41H) 15,00€ les 2n• x_ ex. = , €
• France métropolitaine> frais d'envoi inclus Total de ma commande > § €
• Dom· Tom et étranger> Ajoutez à votre total ; d'envol > €
2 € par article commandé TOTAL A REGLER > , €
JE CHOISIS DE REGLER PAR : Merci deralouter ln 3 derniers
o Chèque bancaire (établi à l'ordre de Studio Press) o Mandat chltlres du n'lncrtt au dos de votre
o Carte bancaire (à partir de 15,00€) carte cryptogramme: 1 1 1
N'carte : 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Explrefln : 1 1 1 1 1 Signature (obligatoire) :
Nom : ____________________ Prénom : ____________________ _
Adresse : _______________________________________ _
Code postal : 1 __ 1 __ 1 __ 1 __ 1__1 VIlle : Pays : ___________
1
Tél : Date de naissance: _/ __ /19_ e-mail : @
Conformément à la loi informatiQue et liberté du Sjanvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Si vous ne sou11aitez 0.1111 rl11 propoeit-:-ion-o -.. -mm-o-roi-olc-o , -mo_"_; d-,- .. -
STUDIO PRESS
Service clients
11 , rue Charles-Schmidt
0 820 200 959)
ouparfaxau01416662920,09e TTC / MN
Nouveau 1 Commandez en ligne
............. :& ___ ...... L..
Artwood St11dio
1
En 2007, lbanez a apporté à la guitare acoustique traditionnelle des concepts radicalement nouveaux
avec l'Artwood Studio. En raison de sa construction originale et de sa sonorité équilibrée, I'Artwood
Studio se différencie des autres guitares acoustiques conventionnelles en bois massif du marché.
En 2008, I'Artwood Studio évolue maintenant au niveau supérieur. Grâce à sa construction originale •
Flying Top •, elle sonne mieux que jamais. Son manche vissé permet un contrôle total de ses réglages,
tâche difficile à accomplir avec les designs t raditionnels. L'lbanez Artwood Studio établit un nouveau
point de référence dans le son et le potentiel de la guitare acoustique .

M
g
€ g 1--
0 ar MOGARMUSICFRANCE .
4, lmp<me de lo Croix Blanche 95370 Montigny les Cormeilles http:f/mll!Jormusidr 1 an 8Z. COrn
ACTU
Numéro10
La reine du country-rock a fait du chemin depuis le temps où elle était l'une
des choristes de Michael Jackson. Elle a réussi à séduire d'abord Mr Clapton,
puis Lance Armstrong. Aujourd'hui, c'est de musique qu'elle nous parle et
pour cause puisqu'elle sort un nouvel album,« Detours».
"'
0
T
on nouveau disque est un mélange de chansons très
personnelles et de brûlots ou manifestes politiques.
Dans quel état d'esprit l'as-tu enregistré?
Ces deux ou trois dernières années ont été assez diffici-
les pour moi. J'ai mal vécu la fin d'une relation importante
{avec le champion cycliste Lance Armstrong, ndj} et j'ai dû
lutter contre un cancer que j'ai réussi à surmonter. Lorsque
tout a fini par rentrer dans l'ordre, j'ai désiré adopter un
enfant, car j'avais besoin à ce stade de ma vie de donner
de l'amour à un autre être. Le titre de l'album, << Detours»,
évoque ces chemins qui entraînent notre existence dans
des directions que nous n' avions pas envisagées. Chaque
fois que l'on se perd en route, on apprend des choses sur
soi-même et sur la vie en général. Ça, c'est pour le côté
profondément personnel de cet album. À un autre niveau,
plus politique cette fois, << Detours>> évoque ma vision de
ce que sont devenus les États-Unis aujourd'hui. Nous sommes
tellement loin de l'idéal dans lequel a été fondé ce pays ...
Notre réputation a été grandement entachée depuis six ou
sept ans. Le fait d'être maman a également modifié ma percep-
SHIRYl CROI
tian des choses. Je m'interroge sur notre système éduca-
tif et social. La guerre me préoccupe, tout comme l'écolo-
gie. Quelle planète allons-nous laisser à nos enfants?
Cette année 2008 est importante politiquement pour les États-
Unis. Qu'attends-tu des prochaines élections?
J'attends le changement. Nous avons beaucoup de travail à
faire pour améliorer ce pays dans de nombreux domaines,
principalement le social et l'écologie.
As-tu fait ton choix pour le candidat?
Je sais pour qui je voterai, mais je ne le dis pas car je ne veux
pas que mes fans prennent mes préférences pour une consi-
gne de vote. Tout ce que je peux dire, c'est qu'en tant que
démocrate, j'ai confiance en la valeur de nos deux candidats
pour la course à l'investiture.
Tu as enregistré « Detours ~ ~ en compagnie de Bill
Bottrell, qui avait produit ton premier album « Tuesday
Night Music Club »en 1993. Comment se sont déroulées
ces retrouvailles ?
Lorsque j'ai projeté d'enregistrer ce nouvel album, j'avais envie
de me focaliser uniquement sur les chansons en elles-mêmes,
car elles représentent beaucoup à mes yeux. Il fallait que je
puisse compter sur une autre personne, que je puisse me reposer
sur elle et lui laisser régler tous les problèmes techniques
liés à un enregistrement. J'ai pensé que Bill serait la personne
idéale pour cela, je l'ai appelé et il a accepté à ma grande joie.
Il avait commencé à travailler avec toi sur ton deuxième
opus, ~ ~ Sheryl Crow », mais tu avais fini l'album seule ...
Étiez-vous brouillés ?
Pas du tout. J'avais souhaité travailler de façon plus
autonome sur le deuxième album. Je voulais apprendre et
m'améliorer dans les domaines de l'arrangement et de la produc-
tion. Produire mes albums était la meilleure façon d'aller dans
la direction que je voulais prendre. Mais pour << Detours », il
me fallait quelqu'un de confiance pour lui laisser les clés de
ma maison. Le meilleur choix que je pouvais faire était d'appe-
ler Bill pour tenir les manettes. Je suis heureuse que nous
ayons fait cet album ensemble.
Comment était-ce de se retrouver tous les deux pour
enregistrer un album quinze ans après?
C'était super 1 Beaucoup d'inspiration et de bonnes vibra-
tions, simple et sans drames.
Tu as dit que « Detours ~ ~ était un album qui faisait la
part belle aux textes. Tu as même dit qu'un morceau
comme Shine Over Babylone avait été inspiré par le travail
de Bob Dylan. Te considères-tu plus comme une
auteure que comme une simple chanteuse pop ?
J'aspire à être considérée ainsi, oui. Je suis une chanteuse,
mais j' attache beaucoup d'importance aux paroles de mes
chansons et au message qu'elles véhiculent. Je vois en fait
la musique comme un vecteur de communication et de poésie.
Bob Dylan est un poète et je serais très fière que l' on me
considère de même.
Nous fêtons cette année les vingt-cinq ans de l'album
« Thriller » de Michael Jackson. Tu étais choriste sur
la tournée « Bad ~ ~ e n 1987 et tu chantais même un duo
avec lui. Comment perçois-tu le roi de la pop après toutes
ces années?
J'ai toujours été une grande fan de Michael Jackson. Je trouve
que, musicalement parlant, il a fait des choses qui relèvent
tout simplement du génie. Il a créé des pas de danse et écrit
des chansons fantastiques. Nous chant ions 1 Just Can 't Stop
Loving You ensemble sur la tournée << Bad >>. Mais il n'a jamais
réussi à se souvenir de mon prénom (rires}!
Il paraît que lorsque tu es arrivée à Los Angeles, tu as
été hébergée pendant quelques nuits dans une sorte de
squat, avec des gens un peu louches. Tu t'es fait voler
ta guitare préférée quelques jours plus tard ...
C'est vrai. Mon arrivée à Los Angeles a été assez mouve-
mentée en effet. J'avais trouvé des musiciens avec qui jouer
et nous fa isions la tournée des bars en Californie. Nous
avons rencontré beaucoup de gens étranges au cours de
cette tournée ... Nous avions un van où nous laissions notre
matériel et que nous garions la nuit dans la rue. Je le croyais
en sécurité car il y avait pas mal de passage à cet endroit.
Mais un matin, nous sommes arrivés et la porte avait été
forcée. Nous avions tout un tas de super instruments vinta-
ges et tout avait disparu .. . Je crois que les gars qui ont volé
tout ça ont monté un groupe de country après, parce qu'ils
se sont retrouvés plutôt bien équipés (rires}!
Tu as joué au cours de ta carrière avec de très nombreu-
ses figures du rock : Mick Jagger, Eric Clapton, Bob Dylan,
Don Henley, Lenny Kravitz, Kid Rock, Ben Harper, etc.
As-tu encore un rêve inassouvi, une rencontre qui n'a pas
encore eu lieu ?
Il y a des centaines de musiciens avec qui je rêve de jouer!
Sans compter ceux qui ont disparu avec qui j'aurais adoré
enregistrer quelque chose. Si je pouvais encore réaliser
ne serait-ce que la moitié de ces rêves, ça serait vraiment
fantastique .. .
Propos recueillis par Yoan Rega
« Detours » (Polydor}
www.sherylcrow.com
MUSICPARTNER
www.mus cpartner.fr
Retrouvez toutes les grandes marques dans
notre magasin et sur notre site internet
www.music-partner.fr
FENDER, GODIN, MUSIC-MAN, GRETSCH, GUILD,
MARTIN, TACOMA, WARWICK, IBANEZ, CORT,
SOU/ER, MARSHALL, GALLIEN-KRUEGER, VOX
et bien d'autres encore .. .
ARTISTES
J
anvier 191 O. Quelques roulottes se sont installées sur la
commune de Liberchies, en pays Wallon, tout proche de Charle-
roi. En 1910, les gens du voyage risquent l" expulsion, tout comme
aujourd"hui, et trouver une terre d"accueil n·est pas chose
aisée. À Liberchies, on leur propose une terre en jachère,
alors ils saisissent [opportunité. La petite histoire dit quand même
que les roulottes étaient déplacées régulièrement, juste histoire de
changer de commune ... À Liberchies, au café<< chez Borsin », la famille
Reinhardt participe à un spectacle en ce soir de janvier 191 O. Pas toute
la famille : une femme est restée seule dans la roulotte, attendant
patiemment de mettre au monde son enfant. Le 23 janvier naît un
petit garçon. La naissance est enregistrée le 24 et l"enfant est baptisé
le 26 à l"église Saint-Pierre de Liberchies : Jean Reinhardt. Chez les
gitans, le prénom de l"état civil importe peu. Le vrai prénom, c"est le
surnom. Ce sera donc Django.
un village en ébullition
Le café << chez Borsin »a aujourd"hui disparu. Mais il reste à Liber-
chies cette trace indélébile: celle d"avoir accueilli la vie d"un des
plus grands musiciens de jazz et qui plus est porte- parole de
toute une communauté. Alors pour fêter ça, un festival a été mis
sur pied, la première fois en 2003 à l"occasion du cinquantième
anniversaire de la mort de Django, et tous les ans depuis. Et comme
à Liberchies il faut bien avouer quïl n·y a pas grand-chose [hormis
quelques vestiges gallo-romains pour celui qui sïntéresse à l"archéo-
logiel. c· est tout le pays qui se mobilise pour que ce festival soit
à la hauteur de l"hommage rendu. Des bénévoles sont recrutés
pour toute l"organisation matérielle, de la restauration au service
d"ordre en passant par la gestion des parkings, l"accueil du public,
etc. Les commerçants du coin, du concessionnaire automobile
au coiffeur du village, sont mis à contribution pour assurer une
partie du financement. Au final, un festival qui prend de l"ampleur
d"année en année, tout en conservant un côté bon enfant, et Dieu
sait que cet équilibre est difficile à préserver.
On se plie en quatre donc, et il faut redoubler d"efforts quand la météo
n·y met pas du sien. Samedi 17 mai, en début de festival, grosses
averses. Sur la place de Liberchies, là où ont lieu les concerts, les
plus irréductibles sortent les parapluies. D"autres préfèrent s"abri-
ter sous la grande tente dédiée à la restauration [et à la bière artisa-
nale locale, sïl vous plaît). Dur pour MuZiek de Singe, le groupe qui
a eu l"honneur d" ouvrir ce festival. Même punition pour Klezmic Zirkus
une heure plus tard. Et pourtant, ces deux groupes belges ont de
l"énergie à revendre. Ce ne sont pas des groupes de jazz manouche,
mais ils puisent une large part de leur inspiration dans la musique
d"Europe de l"Est. ce qui se ressent surtout dans les rythmiques enlevées
et dans l"ambiance plutôt festive qui se dégage de leurs campos. On
imagine ce que cela pourrait donner devant un public moins préoc-
cupé par le climat... Mais malgré cette contrainte météo let c·est une
vraie contrainte, puisque la pluie ira jusqu"à faire sauter un ampli ... ].
ces deux groupes transmettent une énergie certaine. On remarque
notamment la clarinette volubile et dynamique d"Aurélie Charneux
[Klezmic Zirkusl. qui passe avec aisance d"une expressivité
mélodique directement puisée dans la musique klezmer à des tempos
enlevés qui feraient bouger le plus trempé des festivaliers.
Vers 18 h 30, enfin une accalmie côté précipitations. Le temps
d"aller s·envoyer quelques croustillons ou plutôt une gaufre de
Liège. On se réserve la fricandelle et le paquet de frites pour
plus tard . Dans les loges, Chriss Campion se chauffe, avec son
cousin James, Frangy Delporte et Denis Chang. Quatre guitares,
le contrebassiste n·ayant pas pu se joindre à eux au dernier moment.
Ce Chriss Campion Ensemble est un groupe un peu constitué
pour l"occasion, Ch riss se produisant dans divers ensembles, au
gré des rencontres. Avec Denis Chang, il a récemment enregis-
tré l"album <<Souvenirs » où se produit également le violoniste
Aurélien Trigo. Avec Frangy Delporte, il s"est produit l"année dernière
au festival de Salbris dans une formation nommée alors Brut"all
Swing. Sur scène, cette formation-là met le cap franchement
sur le jazz manouche, pour le plaisir du public qui n·est pas venu
uniquement pour faire la fête mais aussi pour la musique de Django.
Avec quatre guitares, on est servi, ça joue. Denis et James assurent
la pompe, Ch riss et Frangy s· échangent les chorus. Le jeu est
virtuose, indiscutablement, mais on ne pourra se défaire de lïmpres-
sion d"avoir déjà entendu un Chriss Campion plus inspiré. Si la
technique est au rendez-vous, on sent pourtant que quelque chose
a du mal à passer les bacs à fleurs déposés sur le devant de la
scène par un généreux sponsor. On préférera le jeu bien plus
sensible, ce jour-là, de Frangy Delporte, dont on a hâte d"entendre
les prestations en tant que soliste au sein de son propre groupe.
Du bon jazz manouche donc, ce samedi, mais il manquait peut-
être cette magie qui aurait fait de ce concert du Ch riss Campi on
Ensemble un grand moment.
Il n'y a que le temps qui n'est pas à la fête
Nous voilà réchauffés, le ciel est plus clément. Les Doigts de
l"Homme prennent la suite. Ces doigts-là ont tâté du manouche,
c· est certain. C" est la base sur laquelle s· est développé le groupe
d"ailleurs. Mais l"esprit de découverte a su emmener plus loin
la musique des Doigts de l"Homme et les compas se font plus
personnelles. Quand Olivier Kikteff pose la guitare et se saisit
de l"oud, on change d"univers. La virtuosité cède la place à la
sensualité, la rythmique implacable est momentanément
rangée au profit d"un temps plus suspendu. On peut alors se laisser
porter par la musique et c"est un voyage bien agréable.
Avec Swing Gadjé, on retrouve les sonorités d"Europe de l"Est
et de la musique klezmer. Le groupe cultive le brassage des genres,
ce qui donne une ouverture musicale certaine, au risque, parfois,
de brouiller les pistes côté empreinte personnelle. On aurait aimé
entendre plus la voix éraillée d"Arnaud Van Lancker, ["accordéo-
niste de la bande, dont on se dit que le potentiel << chanson >>
n"est pas exploité comme il pourrait l"être. Les platines et les
samplers de Caravane Electro clôturent, au début de la nuit, la
première journée de festival. >
eportage
Le dimanche s' annonce bien meilleur d' un point de vue météo-
rologique. Les nuages sont plus légers, on sent le soleil proche
et, à l'approche du village, l'odeur des premières brochettes nous
indique que la fête continue. Un tour de village nous révèle avec
bonheur la présence d'un stand de luthier venu des Pays-Bas,
Moustache Guitars, ainsi que celui de Jan Limberger, musicien
et revendeur de guitares, avec de belles vintages à son stand.
La pluie les avait empêchés d'exposer la veille et c'est avec bonheur
que le public les retrouve ce dimanche. Que serait un festival
de jazz manouche sans les stands de guitares où l'on peut, certes
voir des instruments, mais où se multiplient surtout les bœufs,
les rencontres occasionnelles? D'ailleurs, le temps de se faire
cette réflexion, voilà que débarquent au stand de Jan Limber-
ger Samson Schmitt avec son frère Branson ainsi que Mike
Reinhardt, tous trois Enfants de Django, groupe programmé en
clôture du festival. On discute le bout de gras, on prend des nouvelles
de la famille, on essaie une guitare.
Billie Jean version swing 1
Et pendant que sur scène, Romeo Swing Quartet peaufine les réglages
du son pour son concert imminent, la rue s'anime avec une autre spécia-
lité locale :une fanfare. À chaque édition du festival, on en découvre,
des fanfares, et c'est toujours un grand bonheur. Composée unique-
ment de femmes, toutes de rose vêtues, la fanfare Pas Ce Soir Chéri
ne fait pas exception et transmet son énergie rayonnante à son public,
tout sourire. Il faut dire que Billie Jean de Michael Jackson repris par
une fanfare dont le son rappelle instantanément le générique de<< Strip-
Tease >> , ça vaut son pesant de cacahouètes. Bref, de quoi retrouver
la banane quelles que soient les conditions climatiques ou le mal aux
cheveux dû à l'excès de boisson locale la veille.
C' est donc l'humeur au beau fixe que l'on aborde le concert de
Romeo Swing Quartet qui a terminé sa balance. Très agréable décou-
verte que ce quartet belge, dont la musique est basée très forte-
ment sur le jazz manouche, mais qui a su l'arranger à sa sauce,
en l'agrémentant notamment de paroles assez originales. Les
standards prennent une autre allure : The Sheik of Araby devient
Un chèque signé par qui .. . Et là où on pourrait tomber dans le piège
du calembour pour le calembour, de l'humour au détriment de
la musique, ce quarte! sait, par une interprétation tout en finesse,
maintenir un niveau musical qui ravit les plus exigeants. Pas si
courant d'entendre Swing Gitan, standard que tout le monde connaît
pour peu que l'on s'intéresse un peu au manouche, avec le chant.
Nouvelle gaufre de Liège (faut pas se laisser abattre, le programme
est encore long) et visite au musée de Liberchies où l'on trouve
d' une part les vestiges gallo-romains, le trésor archéologique
découvert dans les années 70, et d'autre part l'autre trésor de
Liberchies, Django, sous la forme de souvenirs collectés par un
journaliste. L.:occasion de voir les pochettes originales des 33 tours
de Django, de découvrir ou de redécouvrir de belles images de
Django tout petit garçon, de lire des anecdotes.
Juste à côté, la fameuse église Saint-Pierre de Liberchies, celle où
fut baptisé Django, et qui abrite pour l'occasion les œuvres d'un artiste-
peintre manouche. Pour rester dans la peinture, l'atelier<< grimages>>
s'est installé là aussi. On croisera d'ailleurs un peu partout dans le
village des petits festivaliers tout peinturlurés. C'est que la fête, c'est
pour tout le monde, on vient en famille à Liberchies.
Une conclusion en beauté
Suite du programme musical, avec cette fois le flamenco du quintet
d'Olivier Cima. Dans les premières pièces, le flamenco côtoie
la pop dans un équilibre difficile, voire un peu dangereux, tant
le risque de basculer dans la <<soupe>> est grand. Mais on se
rend rapidement compte que le jeu d'Olivier Cima et de ses acolytes
est parfaitement sincère et une écoute plus attentive achève de
nous convaincre de la qualité musicale de ce quintet. La danseuse
andalouse Marisol Valderrama séduit son public avec sa
grande classe, la fluidité de sa danse où tout paraît aisé. Et quiconque
a pratiqué le flamenco, que ce soit en dansant ou en jouant, sait
bien que c'est loin d'être le cas.
Retour au jazz manouche avec le Florence Fourcade Quartet. En
hommage à Stéphane Grappelli qui aurait eu 100 ans en 2008, il
était de bon ton d'accorder une belle place au violon dans ce festi-
val. C'est chose faite avec Florence Fourcade, violoniste virtuose
mais surtout musicienne sensible qui ose, par exemple, prendre
des tempos lents là où d'autres pensent surtout à prouver leur virtuo-
sité. Son Swing 42 est, à ce titre, remarquable et l'exploit de surprendre
son auditoire avec un titre pourtant archi-connu n'est pas mince.
Beaucoup d' élégance dans son jeu, notamment dans sa reprise
de Daphné, autre grand standard de Django. Entre deux titres, lancée
dans une impro solo, elle enchaîne avec un naturel éblouissant
quelques notes de Minor Swing avec quelques mesures de Bach ...
Mention spéciale pour les musiciens qui accompagnent Florence
Fourcade :Thierry Lutz à la batterie avec son jeu tout en finesse,
Michel Altier à la contrebasse et Vittorio Silvestri à la guitare (une
lbanez type Pat Metheny un peu bidouillée) dont le jeu clair et limpide,
d'une grande sobriété, enchante par son élégance.
Pour clôturer cette sixième édition du festival, quel meilleur choix
que d'inviter Les Enfants de Django à venir rendre hommage à
leur manière à Django Reinhardt . Pas moins de cinq guitares
sur scène, et non des moindres: Samson Schmitt, Mike Reinhardt
et Yorgui Loeffler en solistes, Branson Schmitt et Gigi Loeffler
pour les accompagner. Du beau monde et surtout l'occasion d'appré-
cier les fines nuances dans l'approche du style qu'ont ces jeunes
guitaristes. Le plaisir qu'ils ont à s'échanger les chorus sur scène,
chacun son tour relevant le<< défi>> de celui qui vient de jouer,
sans pour autant tomber dans la surenchère de virtuosité (en
même temps, même sans surenchérir, ça joue .. .).
On quitte donc Liberchies avec du jazz manouche tout frais dans
les oreilles (et une bonne odeur de friture dans les narines). Souhai-
tons à ce festival de conserver sa bonne ambiance, son esprit
convivial et bon enfant et attendons avec impatience les décou-
vertes de l'édition 2009.
Photos et textes par Thomas HammJe
Ses racines, le petit gars de
Morlaix, dans le Finistère, auréo-
lé de ses rée ntes Victoires de la
Musique, n' ublie jamais de les
rappeler. même la célébrité,
conférée um best-seller
chantait déjà
• racines. Désor-
de proue de la
... ..:...,.L····-· on française, humble,
...... ..,._,=,., ae, voire réservé, cet artisan
plume magistrale assure qu'il
ne veut pas changer. IL s'est
confié à Guitar Unplugged.
progression, mais aussi ae con tm uer à j o u e ~ Clans a es salles plus
!Jetites, parce que heureusement cela m'arrive encore, et que
justement j'aime bien alterner ... Je voudrais que ma prochaine
tournée se passe comme ça, et ne pas simplement fa1re une tournée
L'événement Musical de La rentrée
Sal()ll
de la IVILISiCille
et dus()ll
2()()8
....
50 000 visiteurs attendus et + de 200 exposants
• Tous les instruments • Toutes les Musiques
l)lJ ·12 AlJ ·15
S 1: llll: I V I I 3 1 ~ 1: 2()()8
Paris Expo, Porte de Versailles-Hall4
www.salon-musique.com
salondelamusiquerareedexpo.fr
G1MEONE.
News
Dossier
'été electr
58-58
Essais
Lutherie
Rem pl
ASHDOWN Radiator Il ................. ..... 38-39
IBANEZ EW-50 CBE-NT .............. ... ...... 42-43
RE
FENDER Sonoran SCE ....................... 4647
Johnson 4149
Parmi les nouveautés 2008 de chez
Walden, voici la T550CE. Cette jolie
Travel est dotée d'une table massive
en épicéa, d' éclisses et d'un dos taillés
dans de l'acajou, ainsi que d'un
manche en acajou sur lequel trône
une touche en palissandre. Une belle
guitare à essayer d' urgence.
www.hohner.fr
••
La mode de l'enregistreur portable
ne faiblit pas. Après Zoom et son
H4, c'est au tour de Tascam
de nous dévoiler son protégé. Voici
donc le DR-1, un enregistreur
portable compact avec micros
intégrés, carte mémoire 50 e\
formats d'enregistrement en Mp3
ou Wave ..
www.tascam.com
Depuis 1930 et la première SJ-200, les modèles jumbo ont fait
la renommée de Gibson. Beaucoup d' artistes tels que Gene
Autry, Gram Parsons, Emmylou Harris ou encore The Rolling
Stones ont adopté ces guitares et contribué à les populariser.
Aujourd'hui, Gibson propose une nouvelle gamme dont cette
SJ-200 EC fait partie. Tous les modèles sont équipés du
préampli Aura Pro Onboard Preamp System de Fishman.
Après la commercialisation de ses
différents kits d' entretien, Ernie Ball,
toujours aux petits soins pour votre
six-cordes, lance les Slinky Acoustic
Titanium, un nouveau type de cordes
pour votre acoustique. Ce modèle
est traité pour durer plus longtemps,
mais la protection n'est pas faite
d'une couche de plastique comme sur les modèles
concurrents ; les cordes sont imprégnées d' un traitement
protecteur qui ne laisse sur elles que peu de produit résiduel.
www.ernieball.tr
www.qibson.com
Iii
-
....,_
Iii
·-
iii>
...
ii?!ii.
Am6
Iii Iii
-=a
~ ~
Iii
~
Nouveauté dans les logiciels : voici le Strum Acoustic
GS-1, un instrument virtuel consacré aux guitares
acoustiques et développé par Applied Acoustics
Systems. Il propose des sonorités de guitares
classique, folk, jumbo, dreadnought...
Quelques effets sont aussi disponibles pour parfaire
vos futures compositions.
www.applied-acoustics.com
~ ë i
••
--
=-
...
-
- iii>
Iii-
--
Présentée au Namm en janvier
dernier, la WD Bubinga est une belle
électroacoustique dotée d' une table
en épicéa massif, d' un corps en
bubinga et d' une touche en
palissandre. Côté électronique, cette
guitare dispose d' un capteur L.R.
Baggs et d' un préampli Stage Pro.
www.hohner.fr
Présentée au Namm dans la série California Series,
voici la Malibu SCE. Cette guitare, au même titre
que sa sœur la Sonoran, s'adresse
à un public assez réticent à l'idée
de franchir le cap du monde
de l'électrique à l'acoustique. Pour
cela, cette pet ite électroacoustique
dispose d' un manche qui reprend
les canons de la Stratocaster.
www. tender. fr
Disponible depuis peu, voici le
préampli Matrix lnfinity de Fishman.
Après vingt-cinq ans de recherche
et développement, la firme propose
une nouvelle version de son Matri x.
Après Clapton, Elvis .. . c' est au tour de Mr Ben
Harper d' être honoré d'un modèle signature.
Facile à installer, il est doté d' un micro
offrant une meilleure captation du son
des différentes cordes, ainsi que
d' un préampli capable de gérer
les sonorités d'une guitare acoustique
[jumbo, dreadnought...) ou classique
[cordes nylon).
www.saico.fr
Baptisée HM Ben Harper Special Edition,
cette guitare designée sur les conseils
du guitariste se veut la plus polyvalente
possible. Elle est basée sur les lignes
de la Martin M qui combine à un large
corps la puissance et la profondeur
d' une 000.
http://strinqsmusic.fr/
a petite entreprise familiale de Geronimo
Mateos, installée à Madrid, était à l' ori-
gine spécialisée dans la fabrication de
guitares classiques et flamencas. Après avoir
accueilli une prestigieuse guitare Selmer
dans l'atelier pour un travai l de restaura-
tion, la décision fut prise de diversifier la
production en proposant une gamme de
modèles jazz inspirée des canons du genre.
Une façon de perpétuer une tradition qui
aujourd'hui s'inscrit bien dans l'air du temps,
comme en témoigne le retour en force du
jazz manouche depuis quelques années.
Aujourd'hui l'entreprise de quatre personnes
produit environ 120 guitares par an, dont la
plupart sont des modèles manouches.
Le modèle que nous avons reçu pour le test
est apparenté aux modèles des séries A et
B, basées sur les Selmer à petite rosace.
Inspiré par la Selmer n° 452 ayant fait sa
cure de jouvence chez Mateos, il en reprend
les cotes et certaines particularités cancer-
Caractéristiques
Type :guitare jazz acoustique
de type Se/mer
Fond et éclisse : contreplaqué
de santos et d'érable
Table : cèdre rouge du Canada
massif
Manche : noyer, touche ébène,
27 cases dont 74 hors-caisse,
truss-rod à double action
Diapason : 670mm
Chevalet : ébène, cordier métallique
type Se/mer
Accastillage : doré
Finition : vernis au tampon
polyuréthane brillant
Prix : 7 576 euros
Contact: www.ger unimomateos.com
nant le barrage et le profil inférieur de la
caisse, légèrement aplati par rapport à la
norme habituelle des guitares Selmer. La
table massive en cèdre rouge du Canada
de tout premier choix présente des fibres
bien rectilignes et serrées. Elle résonne sur
une caisse résultant, pour le fond comme
pour les éclisses, de l'assemblage de deux
essences, palissandre dit de << santos >> pour
les parties externes, emprisonnant un cœur
en érable. Un large filet en bois cerne la table
et le dos, on note que son arête a été arron-
die, ce qui a pour effet d'adoucir subtile-
ment la ligne de la guitare tout en appor-
tant un confort supplémentaire à la prise
en main. Le manche, en trois parties puisque
la tête et le talon sont rapportés, est fait
d' un noyer joliment veiné, surmonté d'une
touche en ébène dépourvue de radius, et
rejoignant la caisse à la 14' case. La touche
dispose d'une frette zéro, et possède un dia-
pason de 670 mm, conformément à la cote
Selmer, donc une longueurde corde vibrante
sensiblement supérieure aux standards Mar-
tin, Fender ou Gibson. Le montage des cordes
fait appel à un cordier traditionnel fixé à la
base de la caisse et à un chevalet en ébène
reposant sur la table. Ce montage présente
le double avantage de laisser une grande
flexibilité à la table, et de ne pas lui impo-
ser de contraintes mécaniques importantes
puisque les cordes n'y sont pas fixées direc-
tement. Côté mécaniques, on reste dans
la tradition avec un modèle traversant la
tête évidée, à la façon des guitares clas-
siques . Enfin, la finition polyuréthane
brillante, appliquée au tampon, est exempte
de tout reproche.
La guitare Selmer fut l' œuvre d'un génie
de la lutherie, ce sentiment se confirme
tant l'instrument semble trouver tout seul
sa place dès que l'on s'en saisit. À aucun
moment on ne se sent embarrassé par ses
dimensions ou la longueur de son diapa-
son, et c'est tout naturellement que les mains
se placent de façon optimale. Le profil du
manche est assez typé et peut dérouter les
guitaristes venant du monde de la guitare
folk ou électrique par son côté légèrement
trapu et sa touche plate, mais s'avère bien
pensé et très confortable, avec un accès
aux aigus optimisé par un talon aminci . Du
fait du dessin symétrique du chevalet, le
plan des cordes reste parallèle à
celui de la touche, mais l'action
assez basse permet de jouer
avec une grande aisance,
l'énergie demandée étant
identique sur les cordes
graves et sur les
aiguës. Quant au
son, c'est une pure
merveille de puis-
sance et de définition.
Malgré la jeunesse
dela guitare, on sent
déjà son potentiel
s· exprimer par les
vibrations amples
de la table. La
projection est
impressionnante,
conformément à
ce que l'on est en droit
d'attendre de ce type de
guitare, ainsi que le sustain,
qui va quasiment jusqu'à don-
ner l'impression d'entendre la
guitare au travers d'un compres-
seur. Le timbre est bien équilibré,
avec une nervosité du registre
haut-médium bien caractéris-
tique du son manouche, idéal pour
se faire entendre dans un groupe,
et une certaine rondeur due à
lil J1ilrtin il<'lritP rl11 ;,rrnr-
tant une chaleur dans le grave que l' on ne
rencontre pas toujours sur ce type d'ins-
trument. La définition est excellente, on
entend sans peine les notes se différencier
au sein d'un accord, et le son reste très
homogène dans toutes les zones du manche.
Pour le jeu en solo, on bénéficie d'une excel-
lente réponse dynamique, car la Mateos
sait se plier aux intentions du guitariste,
son terrain de prédilection restant bien
entendu les improvisations mordantes et
virtuoses. Enfin, comme il s'agit d'une
guitare de luthier, de nombreuses
options sont disponibles : pour
choisir ses bois ou encore l'as-
tucieux chevalet «gypsy bridge
>> intégrant un capteur pour
l'amplification.
Geronimo Mateos nous
offre ici avec ce modèle
Audrey, une bien belle
guitare. Le fruit d'une
solide connaissance de
la tradition et de l' expé-
rience acquise par l'ar-
tisan au fil des années
et qui permet de don-
ner un cachet et une
personnalité uniques à
chaque guitare, à l'inverse
des instruments issus de
la production de masse,
efficaces mais un peu
impersonnels. Ce petit sup-
plément d'âme est le bien-
venu, en particulier lorsqu'il
s'agit d'instruments conçus
pour jouer une musique aussi
expressive que celle issue de
la culture tzigane.
Philippo Soguior
Pur, complet et puissant
shdown a été la première marque au
monde à proposer, en 1989, une gam-
me complète d'amplificateurs pour gui-
tares électroacoustiques. Voici un modèle
très perfectionné, le Radiator Il qui prof ite
de l' expérience de la marque.
La section de préamplification de l'Ashdown
comprend deux canau x, fonctionnant
ensemble et proposant pas moins de quatre
connecteurs reliés à des électroniques spé-
cifiques! Ainsi, sur les deux canaux, les entrées
se partagent toutes les configurations des
guitares électroacoustiques : capteur pié-
zoélectrique passif là haute impédance) ou
tout autre capteur, genre piézo, ou un magné-
tique de rosace, monté en amont d' un pré-
Caractéristiques
Type :amplificateur cambo 160 watts à
transistors avec OSP
Entrées : deux jacks piézo et actif
(canal 1 }, un jack basse impédance et XLR
avec fantôme (canal 2}
Tableau de bord des deux canaux :
niveaux d'entrées, inverseurs de phase,
égaliseurs 5 fréquences, filtres notch,
niveaux de réverbérations, niveau de
sortie général, type d'effet du OSP
Connectique arrière : 1 entrée ligne jack,
2 jacks boucle d'effet, 1 XLR sortie directe,
7 jack sortie accordeur. 2 jacks footswitches
(mute général et effets}.
Haut-parleur : deux boomers de
8 pouces (203 mm} et quatre tweeters
à dôme d'un pouce (25,4 mm}
Dimensions : 510 x 590 x 400 mm
Poids : 24 kg
Prix : 908 euros
Contact : www.emdmusic.com
SHAPE
2 /
amplificateur. sur le premier canal. Le second,
lui. prend en charge les modulations issues
de sources à basse impédance, comme les
micruphones montés à l'intérieur de la caisse,
comme un électret qui va se brancher sur
le jack baptisé Low Z [basse impédance) ou
toute modulation symétrique issue d'un micru-
phone électrostatique, grâce à une alimen-
tation fantôme commutable, ou d' une sor-
tie de préamplificateur embarqué à ce format.
Certaines guitares équipées en XLR accep-
tent même la tension continue de l'alimen-
tation fantôme, ce qui évite l'usure d'une ou
de plusieurs piles .. . La multiplicité des cap-
teurs peut entraîner des prublèmes de phase :
comble du luxe,le Radiator Il embarque un
inverseur de phase absolue par canal. ce
qui permet de retrouver la cohérence des
timbres en recalant en phase les différents
capteurs. quel que soit leur brochage d'ori-
gine. Suit , sur chacun des deux canaux. un
potentiomètre de niveau d' entrée. Un petit
vumètre affiche le niveau afin de ne pas taper
dans la zone rouge, facteur de distorsion.
Ensuite, on accède à un égaliseur à cinq fré-
quences par canal. 1 00, 340, 660 Hz pour
le grave bas médium, puis 1,6 et 10kHz pour
le haut médium et l'aigu, chaque potentio-
mètre agissant sur une plage de± 15 dB. soit
30 dB d'amplitude, de quoi corriger le timbre
de l'instrument de manière efficace 1 Un com-
mutateur «Shape>> par canal modifie la courbe
tonale de l'ampli, augmentant les basses et
lesaigus,en creusantle médium, de manièreà
favoriser le jeu en picking : bien vu!
Un amplificateur aussi puissant génère une
grosse pression acoustique et peut entraî-
ner un amorçage de larsen. Un filtre à pente
très raide, baptisé << notch filter >>, élimine
la fréquence litigieuse que l'on sélectionne
au moyen d'un potentiomètre. Ceux de l'Ash-
down se distinguent par leur efficacité dans
la réjection du larsen. en conservant l'in-
tégralité du timbre de l'instrument. Un
potentiomètre par canal ajuste l'équilibre
entre le son direct et celui qui est traité par
le DSP générant des effets de réverbéra-
tion [ressorts, hall, plaques) ainsi que quelques
delays. Ces émulations, communes aux deux
canaux, mais à l'équilibre ajustable indépen-
damment, donnent du relief à la restitution
de l'instrument. On peut éventuellement relier
d'autres effets via une boucle externe.
Fonctionnant en mono, le Radiator Il intègre
deux amplis de 80 watts pontés, ce qui donne
160 watts en mono. Un potentiomètre
ajuste le niveau de sortie général, à desti-
nation de deux boomers d' une vingtaine de
centimètres, montés dans un charge close.
Devant chaque boomer prend place une paire
de tweeters à dôme tissu, disposée de manière
à réduire la directivité de ces petits trans-
ducteurs. Ainsi équipé de ses quatre twee-
ters, bien raccordés aux boomers par l'in-
termédiaire de filtres passifs, le Radiator Il
délivre un son précis, équilibré et musical.
La définition vraiment hi-fi et la dynamique
impressionnante de cet amplificateur lui
facilitent l'exploitation dans tous les
( 1.6KHz )
domaines : scène, studio et répétition. Vrai-
ment transparent , le Radiator Il donne le
meilleur de lui-même, montrant les dif-
férences notables qui existent entre les dif-
férents types de capteurs- piézoélectriques,
magnétiques- et le haut de gamme comme
le système de Rupert Neve monté exclu-
sivement sur les guitares électroacous-
tiques Taylor, ainsi que les capteurs
électrostatiques sous sillet, spécialité du
constructeur suisse Schertler. Le Radia-
tor Il restitue ces sons avec une belle trans-
parence. Le retour au piézo s'avère un peu
difficile, mais on peut améliorer sa colo-
ration si caractéristique en agissant sur
le haut médium et l'aigu, au moyen de l'éga-
liseur actif par canal .
À l'instar des deux ventilateurs forçant
le refroidissement des étages de puis-
sance, le son du Radiator Il se distingue
par sa chaleur. sa consistance. sa dyna-
mique, pour une restitution respectant
la nature même de l'instrument. Conçu
de manière irréprochable, ce cambo,
fiable et performant, conviendra à tous
les guitaristes exigeants, de l'amateur
averti au professionnel.
Dr Boost
i@·!iJd@d TO 1tEDUCE n-
RISK OF f l ~ E OR ElECTRICAl. SHQC
00 NOT EXPOSE THIS EOUIPMENT l
RA!N OR .. OJSTURE.
tye e
a série des guitares << 710 F » de chez
Cort n' en finit pas de s'agrandi r. Exi t
la fabrication coréenne pour le modèle
qui nous intéresse, conçu et assemblé en
Chine. Au premier coup d'œil , nous avons
pu constater que c' est du très bon travail.
Cet instrument se classe dans le mil ieu de
gamme mais n'est pas dénué de caractère,
bien au contraire. Et si Cort était en train
de devenir un << incontournable >> dans le
domaine de l'acoustique ?
Ce qui nous a accrochés immédiatement
en découvrant laMR710FOV, c' est la
sobriété qu' elle affiche. Ici, pas de chi chi
ou autre apparat superflu. Le ton est donné,
cela respire le naturel. Ou bois, en voulez-
vous en voilà ! Le corps de forme dread-
nought traditionnelle bénéficie d' une
découpe simple et possède un pan coupé
Caractéristiques
Type : dreadnought électroacoustique
Corps : ovankol
Table: Western red cedar (cèdre}
Manche : acajou
Touche : palissandre
Cheville : Advantage
Mécaniques : Die Cast à bain d'huile
Chevalet : palissandre
Accessoire: plaque de protection
adhésive
Origine : Chine
Prix : 375 euros
www.saico.fr
qui commence à hauteur de la 14' frette.
Sa table en << Western red cedar » (cèdre)
et sa finition vernie naturelle brillante
favoriseront un bon sustain ainsi que des
résonances souples et feutrées. Elle est
entourée d'un liseré couleur bois et crème
qui fera la jonction avec les éclisses et le
dos, tous deux en ovankol , bois africain se
situant entre le palissandre, l'acajou et
l'érable. D'où l'appellation OV. Le chevalet
en palissandre est à douille.
La rosace est décorée d'un dis-
cret filet, également en ovan-
kol, plus foncé que
l ' épicéa, avec des
veinures plus mar-
quées. Ce mélange
de coloration natu-
relle apporte une
légère touche rétro à
l'ensemble. Le manche
en acajou dénote
un peu avec le
reste de l'instru-
ment, sa teinte tire
plutôt vers le bordeaux.
Son toucher satiné
est très agréable
et sa taille fine
devrait convenir
à de nombreux
débutants. Il est
habillé de sa touche en
palissandre qui reçoit de
modestes repères nacrés.
La tête reprend l'aspect de
l' ovankol et est montée de
mécaniques Die Cast noires
à bain d' huile. Elle est ser-
tie du logo de la marque.
La MR 710 F OV étant une
électroacoustique, elle
est munie d'un préampli
Fishman Classic 4 T avec
lequel nous pourrons doser à notre conve-
nance les graves, médiums, aigus ainsi que .. .
la brillance. Il est pourvu de son indispen-
sable accordeur intégré qui fonctionne
même quand la guitare n'est pas branchée.
Il suffit juste de l' allumer à l' aide du bou-
ton push-pull «Tuner ». Les plus maniaques
pourront coller une plaque de protection
adhésive, fournie avec les accessoires
de la guitare.
En la jouant dans sa
version unplugged,
on observe de suite
qu'elle a du grain .
Même si l'on s'at-
tendait à un peu
plus de puis-
sance et de
corps, elle se
défend rudement
bien. Le fameux dic-
ton << L'essayer,
c' est l ' adopter >>
nous semble être
la meilleure des
définitions pour décrire
les sensations que nous
procure le manche. Il
est rapide et confor-
table. De la soie ! Le
son se compresse bien
naturellement et, malgré un
léger manque d' ampleur, la
projection acoustique est claire
et bien définie. Grâce à son pan
coupé, l'accès aux notes aiguës s'ef-
fectue facilement jusqu'à la 15' voire
la 17' case. On pouvait s' attendre à
plus de difficultés vu le format du
talon. Les férus de blues et bluegrass
devraient bien s'amuser en tricotant
quelques chorus.
Il est temps à présent de brancher le jack
et de voir ce que le Fishman Classic 4 T nous
propose. Pour rappel, cette marque de pré-
ampli est une sérieuse référence. Que la MR
710 F OV, affichant un tarif très honnête, en
soit pourvue est un gage de qualité.
En ajustant le volume aux trois quarts afin
d' éviter les éventuels vrombissements et
en positionnant l'égaliseur quatre bandes
au centre, le résultat est plutôt sympathique.
c· est vraiment une fois raccordée à un ampli
ou à une table de mixage que cette gui-
tare nous dévoile tous ses atouts. Éton-
nant car généralement, nous avons du mal
à retrouver les sonorités boisées au tra-
vers d' un préampli mais là, ça ne rigole
pas! Les différents réglages sont fins et
précis. De plus, l'apport du fader << brillance >>
sera un allié de taille pour faire ressortir
le cristallin des aigus sans pour autant
affaiblir les sub-basses.
Quel que soit votre style de prédilection
(pop, folk, blues, picking, etc.). le Fishman
saura se montrer compétent. Petit plus éga-
lement : la guitare qui nous a été livrée était
extrêmement bien réglée (ce qui n' est
pas toujours le cas). Cela nous a facilité
la prise en main.
Pour 375 euros, la M R 710 F OV peut pré-
tendre à une place de choix dans les rayons
électroacoustiques. Elle n'a pas à rougir
de la comparaison avec d'autres modèles
bien plus coûteux. On aurait souhaité qu'elle
soit livrée dans une housse mais à ce tarif-
là, vous devriez pouvoir en négocier une
sans problème. Pour les gauchers, une ver-
sion portant la référence MR 710 F LH
(pour left ha nd} est disponible. De fabrica-
tion coréenne, elle bénéficie quasiment
des mêmes attributs.
Yannick Vincent
ne gu1
ancée en 2005 par lbanez, la série EW
est née de l'idée de concevoir une gui-
tare aux formes plus modernes et consti-
tuée d'essences exotiques. Après les séries
EW20 et EW30, voici pour 2008l'EW50 CBE-
NT, un modèle plus haut de gamme, mais
qui reste très abordable.
En la déballant de son carton, on retrouve
la forme et les lignes de la gamme EW.
Des courbes basées sur les lignes d' une
dreadnought auxquelles on a ajouté un joli
pan coupé dans l'esprit vénitien. Visuelle-
ment, cette guitare a tous les atouts pour
séduire. On découvre tout d' abord la table
en cocobolo recouverte d' une fine couche
de vernis [Natural High Glass Finish) qui
laisse apparaître les fines veinures du bois :
un splendide mélange de noir, rouge, jaune
Caractéristiques
Type : électroacoustique
Table, éclisses et dos : cocobo/o
Manche : acajou
Rosace : abalone
Touche : ébène avec incrustation
a ba/one
Chevalet: ébène
Sillet : lbanez lvorex Il
Cheville : advantage
Mécaniques: lbanez Smooth Tuner AS
dorées à bain d'huile avec bouton perle
tlectronique :capteur piézo /ba nez 8-Band
UST, préampli lbanez SRTn avec accor-
deur
Contrôles : bass, middle. treble, volume,
notch frequence
Origine : Chine
Prix: 459 euros
Contact: www.ibanez.com
et marron. Il s'agit d'une essence exotique
qui s'apparente à du palissandre. Un bois
assez dense, lourd mais facile à travailler.
Les éclisses et le fond ont eux aussi été
taillés dans du cocobolo.
Un fin liseré composé de bandes noires
et blanches court au bord des éclisses, assu-
rant ainsi joliment la liaison entre la table,
les éclisses et le fond de l'instrument. On
retrouve ce même motif autour de la rosace,
qui est complétée d'un joli liseré en aba-
lone se mariant à merveille avec les teintes
du bois. Sur la table trône aussi un che-
valet en ébène sur lequel le sillet lvorex
Il développé par lbanez est posé.
Le manche au profil en V en acajou reçoit
une touche en ébène- ce qui est rare
sur un modèle à ce prix-là- mise en
valeur par un liséré fin reprenant les
mêmes couleurs que celui que l'on a
découvert sur le corps. Enfin, un motif en
abalone sur la 12' case du manche vient
parfaire l'esthétique générale de l'instru-
ment. Notez que les repères de touches
sont présents, mais de façon discrète, sur
la tranche de l'instrument.
Le préampli se trouvant sur l'éclisse est
un lbanez SRTn avec ses cinq potards de
contrôle: une équalisat ion à trois bandes
bass, middle, treble, un volume et un notch
frequence [il s'agit d'un filtre anti-feedback)
ainsi qu' un inverseur de phase. Le préam-
pli fonctionne avec capteur piézo lbanez
B- Band UST présent sous le sillet de la
guitare. On note aussi la présence d'un
accordeur intégré au préampli . Côté tête,
la belle reçoit six mécaniques lbanez Smooth
Tuner AS à bain d' huile dorées et déco-
rées de clés imitation perle. La pile est
accessible via la petite trappe située à côté
de la prise jack sur l'éclisse inférieure de
l'instrument. On notera la présence d'une
prise XLR. idéal pour ceux qui souhaitent
brancher directement LïnstrumPnt SI Jr 11nP
console et tellement rare sur un instru-
ment dans cette gamme de prix. On a ainsi
dans les mains une très jolie guitare qui
ne souffre d'aucun défaut de fabrication,
mais est-elle musicalement à la hauteur
de son esthétique?
On est un peu surpris par le corps de cette
guitare et son volume. Malgré tout, la prise
en main est plutôt bonne, car l'instrument
est équilibré et se logera facilement sous
le bras du guitariste pour un jeu confor-
table. Le vernis sur le manche et
les frettes jumbo bien posées
participent aussi au confort
du guitariste. Ainsi, la main se
promène facilement sur le
manche et le pan
coupé d'inspiration
vénitienne permet un
accès aisé aux aigus et
une liberté de jeu totale, ce
qui est assez rare pour
une acoustique, il faut
le souligner. La tenue
d'accord est excellente.
Jouée unplugged, on note
de suite une bonne projection,
la guitare est plutôt
équilibrée avec de bons
médiums, des graves
profonds et un aigu pré-
sent mais non criard. Les sono-
rités sont assez claires, la gui-
tare est très équilibrée au niveau
tonal, ce qui peut s'expliquer par la
présence de la table en cocobolo. Ce
qui surprend d'autant plus qu'il ne s'agit
pas ici d' une table massive. On s'atten-
dait à la jouer surtout sur des séries d'ac-
cords, on est surpris par les sonorités
qu'elle offre lorsqu'on la joue en arpège :
r:'pc;t IÎmflÎrlP, tnlljnllrc; r l r ~ i r Pt flrPC:ÎS. 1 ore;-
qu ' on la branche, on retrouve la même
chaleur. le capteur piézo lbanez B-Band
UST et le préampli lbanez SRTn restituent
assez fidèlement les couleurs sonores
de cette guitare. Il sera tout même pos-
sible de corriger le signal grâce à l' équa-
lisation trois bandes présente sur le pré-
ampli qui réagit très bien aux changements
de réglages. linverseur de phase permet
aussi de modifier les sonorités de cette
guitare en ajoutant un peu plus de basse
au son, mais elle n'en a à mon sens pas
vraiment besoin. Enfin, la fonction
notch permet d' éviter les feed-
backs, mais attention tout
de même à ne pas trop sol-
liciter ce potard de filtre.
car vous risquez de perdre
en chaleur et en définition.
Légère, très bien équi-
pée et vendue à un prix
très abordable, cette
petite lbanez EW-50
CBE-NT reprend les
qualités esthétiques
et l'équipement de ses
sœurs. Facile à jouer
et confortable, elle
conviendra aux dé-
butants, mais elle
devrait séduire sur-
tout les guitaristes
confirmés avec sa
prise XLR et ses quali-
tés sonores. Difficile dans
ces conditions de ne pas
craquer pour cette gui-
tare, reste à l'essayer
pour vous en convaincre.
Stéphane Doucet
Pour ne pas mettre la pédale douce
a firme canadienne Radial ne cesse
d'étonner. On connaissait les distorsions,
les AB-Y switchers, c' est maintenant
sur le monde de l ' acoustique que la
marque jette son dévolu, avec le savoir-faire
et la qualité chers à Radial. Sa série phare,
Tonebone, s'élargit en effet avec un pré-
ampli pour guitare acoustique : le PZ-PRE.
Il est assez inhabituel de voir un préampli
présenté sous forme de pédale, d'autant
plus que le guitariste acoustique voyage sou-
vent léger, le son étant celui de sa guitare
et non celui d'un quelconque apparat. Sous
ses airs de tableau de bord d'un Boeing 747,
le PZ-PRE ne demande qu'un temps d'adap-
tation minime. Certes, les huit potentio-
mètres, les quatre sélecteurs et les trois
footswitches ont de quoi apeurer le novice
au premier abord, mais à tort. On retrouve
parmi les potentiomètres le célèbre éga-
liseur trois bandes, pour un réglage des
basses, médiums et aigus. Le filtre des
médiums s'accompagne d'un égaliseur de
fréquence, ce qui permettra d'ajuster le grain
Caractéristiques
Type : préamplificateur sous forme de
pédale
Tableau de bord: Boast, Level - 7, Level-
2, médium. médium paramétrique,
grave, aigu, notch, sélecteur Notch Q,
sélecteur Lo-Cut, sélecteur Footswitch,
sélecteur phase.
Entrées : Input-! et lnput-2.
Sorties: Output ljack 6,5}, Out Pre-EQ et
Out Post-EQ (XLR}
Origine : Canada
Prix : 369 euros
Contact: www.tonebone-france.com
désiré suivant l'instrument utilisé. Le résul-
tat ne s'opérera qu'à condition que le réglage
des médiums soit préalablement effectué.
À tribord de la pédale, on trouve deux poten-
tiomètres respectivement nommés Level-
2 et Level-1 . Si l'on note la présence de deux
potentiomètres de volume, c'est qu'en fait,
nous n'avons pas une mais deux entrées
[lnput-1 et lnput-2] prévues pour câbler deux
guitares différentes en même temps. L.:avan-
tage est qu'il sera possible, en conditions
live notamment, de changer d'instrument
sans perdre de temps et rajuster le niveau
de sortie le cas échéant. Cela permet éga-
lement le branchement de deux musiciens
pour une même sortie. Dans ce cas, il fau-
dra veiller au bon mix des deux instruments
dans le mix général.
À bâbord maintenant, on trouve un poten-
tiomètre baptisé Boos! qui, selon que l'on
a enclenché ou non le footswitch du
même nom, permet d' accroître le gain de
l'instrument jusqu'à+ 12dB. Il est extrême-
ment rare de profiter d'un tel réglage qui
n'affecte en rien le son originel de la gui-
tare. Le dernier potentiomètre de cette
longue liste est celui nommé Notch. Il sert
tout simplement à éviter les feedbacks créés
par le volume de sortie de votre instrument.
Si le résultat n' est pas probant, il suffira
de régler le sélecteur du Notch Q sur Deep,
ce qui aura pour effet de renforcer l'effet
du Notch premièrement réglé.
Les trois sélecteurs qui complètent le tableau
de bord démontrent que le PZ -PRE est une
arme de guerre redoutable pour le musi-
cien acoustique. Le premier sélecteur évite
les problèmes dus à la phase. Si le feed-
back vient du fait que l'ampli ou le PA Sys-
tem est trop rapproché, il est possible d'en
inverser la polarité pour remédier à ce pro-
blème. De plus, le sélecteur LO-Cut agira
sur les basses fréquences en y ajoutant,
au choix, un filtre de 80 Hz ou de 200 Hz !
Le PZ-PRE s' équipe aussi d'un sélecteur
nommé Footswitch. Celui-ci propose trois
réglages différents : Loo p. Boast et Both.
En effet, il est possible d'assigner une pédale
supplémentaire à la machine. Si l'on règle
le sélecteur Footswitch sur Loop, le foots-
witch Boast mettra en fonction ou non la
pédale branchée en supplément. Sur la posi-
tion Boast, le footswitch assurera sa
fonction principale, à savoir le réglage
du boast sur le signal grâce au potentio-
mètre du même nom. La troisième
fonction, Both [les deux]. agit à la fois sur
le niveau de boast et l'usage de la pédale
supplémentaire. Un dernier stompswitch
vient clore ce chapitre, c'est le Mute qui
permet à la pédale de remplir ou non ses
tâches de préamplificateur.
Comme si l'on n'en avait pas eu suffisam-
ment, Radial a également jugé utile, à rai-
son, d'ajouter sur la façade arrière de la
pédale deux sorties XLR. Grâce à la pre-
mière, Out Pre-EQ, il est possible de rac-
corder le PZ-PRE à un système d'ampli-
fication plus conséquent qu'un ampli en
profitant notamment des avantages que peu-
vent offrir les tables de mixage externes.
L:autre sortie XLR, Out Pots-EQ, est utile
pour le raccordement aux retours de scène.
On pourra ainsi créer le son voulu en sor-
tie sans que l'ingénieur du son le modifie.
Au final, ce PZ-PRE ne présente aucun
défaut. 1,2 kilo de bonheur pour le musi-
cien acoustique soucieux de respecter le
son de son instrument. Certes, le prix donne
aux plus pingres l'option d'une réflexion plus
poussée, mais au moins. avec cette pédale,
les inconvénients d'un passage sur scène
font partie du passé. Et si vous jouez d'un
autre instrument que la guitare acoustique,
la pédale fonctionne pour violon, basse, gui-
tare électrique, micro préamplifié. Bref,
comme ils le disent au téléshopping, cette
machine est la solution à tous vos problèmes.
Mathieu Pertin
reammg
oak et couleur résolument vintages, Fen-
der n' a pas fait dans la retenue pour
ce nouveau modèle électroacoustique,
de fabrication chinoise et fièrement estam-
pillé « California Series >>. Pour environ
300 euros, le mythe qui entoure la marque
et qui y associe celui ensoleillé de la Cali-
fornie, est à votre portée. Avant de l'em-
barquer à la plage avec votre planche de
surf, reste donc à savoir ce que la bestiole
bleue a dans le ventre.
Avant toute chose, une certitude : les ado-
rateurs des manches Fender électriques
ne seront pas dépaysés. Même si le modèle
testé n'avait manifestement pas encore eu
droit à un réglage digne de ce nom, on a
toutefois pu deviner un certain confort sur
ce manche en érable, au bout duquel trône
fièrement une tête de Stratocaster. Ce der-
nier détail pourra en effrayer certains, qui
préféreraient sûrement davantage de
conventionnel à cet endroit stratégique de
l'instrument, mais ce choix esthétique qui
joue clairement sur le côté hybride élee-
Caractéristiques
Type : dreadnought à pan coupé
Frettes: 20
Table : épicéa massif
Dos et éclisses : acajou
Manche : érable
Touche : palissandre
Finition : vernis brillant
tlectronique : Fender FTE-3
Contrôles : basse, medium, aigu et volume
Mécaniques : Fender style vintage
(plastique]
Origine : Chine
Prix : 299 euros
Contact: www.fender:{r
trique-acoustique, s'avère également très
rassurant pour les inconditionnels de la
marque. Il s'agit en outre d'un des très gros
points forts de ce modèle qui s'adresse réso-
lument à des guitaristes en quête d' ori-
ginalité en termes de look. Quoi qu'il en
soit, il y a fort peu de chances que ce modèle
laisse insensible: il y aura forcément des
fans absolus et des détracteurs ... absolus.
Les aficionados de vintage, eux,
apprécieront les mécaniques,
dont le plastique ne semble
pourtant pas très rassu-
rant au premier abord.
Il n'empêche, en situa-
tion, ces mécaniques à
bain d'huile s'avè-
rent parfaite-
ment efficaces
et résistantes.
Chose surpre-
nante concer-
nant ce modèle :
le poids. On s'ima-
gine difficilement
le supporter sur
scène sur la lon-
gueur d'un concert,
même si le détail, une
fois l'habitude prise,
n'est pas insurmon-
table. Il faut dire que
la table, en épicéa
massif, est particuliè-
rement soignée, dis-
posant d'une impres-
sionnante finition« Lake
Placid Blue>>, très pri-
sée dans les années 60,
et surtout d'une plaque
de protection extrêmement
robuste, couleur crème, elle aussi
typée<< vintage >>. Le modèle, dread-
nought, existe avec ou sans pan coupé. Dans
le cas où vous opteriez pour le modèle avec
pan coupé, soyez rassuré, l'accès aux aigus
se fait aisément, et le confort de jeu est
très bon. D'autant que le niveau de fret-
tage général du manche s'avère excellent.
Le dos et les éclisses sont en acajou, tan-
dis que la touche et le chevalet abritent
du palissandre. On retiendra également
une belle projection de l'instrument. Là
encore, la table en épicéa y est pour beau-
coup : même lorsqu'elle n' est pas bran-
chée, le jeu est clair et audible et laisse
augurer de belles choses une fois
passé à la moulinette de la console.
Une fois la guitare branchée, jus-
tement, après un petit temps d'adap-
tation, on retrouve les sonorités chères
à Fender, si clinquantes, si chaleu-
reuses, et globalement très équi-
librées. Au niveau électronique,
on joue la carte de la simpli-
cité, puisque la Sonoran est
équipée d'un micro piézo
sous sillet, et d'un pré-
ampli Fen der FT -3,
soit un equalizer
trois bandes,
qui permet
déjà gran-
dement de
modeler votre
son [Treble, Bass,
Middle), et d'ajou-
ter à votre conve-
nance davantage de
médiums, si vous
trouvez, comme
votre serviteur, que
le point fort de
cette guitare
est plus évi-
rlPnt rlrins
les basses et les aigus. Seul regret, à
l' heure où de nombreux modèles dispo-
sent désormais d'un accordeur intégré,
celui-ci n'en est hélas pas pourvu. lattache-
courroie, quant à elle, est située au
niveau de l'entrée du jack, tandis qu ' un
témoin de batterie lumineux vous indique
clairement lorsque la pile qui alimente le
preamp rend l'âme.
Parfaite pour un jeu soutenu en rythmique,
la Sonoran tire néanmoins son épingle du
jeu en accompagnement, voire sur des cho-
rus, aidée en cela, on l'a vu, par le pan coupé.
Le jeu en picking reste bien entendu pos-
sible mais s'avérera un peu moins efficace,
surtout en raison de la taille du manche
[largeur du manche au sillet de 41 mm].
plus étroit par la volonté du constructeur
d' offrir un liant entre guitare électrique et
acoustique. Pour tout ce qui est jeu en
arpège ou au médiator, il faudra faire montre
d'une grande précision.
De fait, on pourrait penser, au vu du prix,
qu'il s'agit d' un instrument typiquement
taillé pour les débutants, mais l'exigence
de jeu et de précision est certaine avant
de pouvoir durablement prendre ses
quartiers sur cette Fender.
Attention donc, on ne craque pas impu-
nément sur ce genre de modèle: il s'agit
d'un vrai choix politique, à réfléchir mûre-
ment, qui inclut tant le type de look que
vous recherchez que les qualités intrin-
sèques de votre jeu. Un choix à ne pas
prendre à la légère donc, même si les Fen-
dermaniacs ne courent pas vraiment de
risques, retrouvant les principales carac-
téristiques de la marque, et notamment
une tête peu conventionnelle on l'a dit, pour
un modèle électroacoustique.
Benjamin Shorowsky
oici la L-1 Robert Johnson, un hom-
mage mérité à un personnage mythi-
que du blues {Crossroad Blues, Love
ln Vain, Sweet Home Chicago .. .}, loin de l'ar-
chétype actuel star-médias, mais dont l'in-
fluence est revendiquée par Keith Richards,
Eric Clapton et bien d'autres ... Voyons donc
si elle est à la hauteur de la légende.
Né le 8 mai 1911 à Hazlehurst. Mississippi,
Robert Leroy Johnson, après ... la harpe et
l' harmonica, débute la guitare en 1927, à
16 ans. En 1931, il rencontre Son House
qui reconnaît ses talents à l'harmonica, mais
se moque de son jeu de guitare. Pourtant
dès 1933, ayant largement progressé, il
devient musicien itinérant dans le Delta et
le Tennessee. Il se murmure alors qu'il aurait
vendu son âme au diable à un carrefour
{crossroads} en échange de la magie du
blues ... Il jouera, partout où il le pourra,
jusqu'à son décès sur lequel le mystère plane
toujours. L.:hypothèse la plus probable serait
qu' un mari jaloux lui aurait offert une bou-
Caractéristiques
Type : L
Table : épicéa de Sitka, deux parties
Dos et éclisses : acajou
Manche : acajou, « V» profilé
Touche : ébène, incrustations« dots»
de nacre, et signature « Robert
Johnson » aux cases
17 et 18
Mécaniques : vintage, Gotoh, nickelées
Chevalet : ébène, à « pyramides »
~ t u i : livrée avec un étui rigide
Origine : USA
Prix : 2 129 euros
Contact : www.yii.Json.com
teille de whisky mélangé à de La strych-
nine, L' empoisonnement aggravé d' une
pneumonie l'emportant trois jours plus tard,
le 16 août 1938. Sur le certif icat de décès,
dans la case « cause de la mort », il est
juste indiqué « No Doctor >> ...
Apparue en 1902, la L -1 , alors archtop, sera
ainsi produite jusqu ' en 1926, puis en flat
top, avec des éclisses et un fond en érable,
ces deux éléments passant à l'acajou à par-
tir de 1927. La production s'arrêtera de 1937
jusqu'aux ... 90's! À la fin de la même décen-
nie, apparaît le modèle testé. En 2006, un
vendeur assurait avoir la L-1 personnelle
de Robert Johnson et en demandait « seu-
Lement >> 6,000,000 $ ... Son site a disparu.
Fabriquée à Bozeman, dans le Montana,
cette petite << parlor >> , shall ow [peu pro-
fonde], dispose d'une finition << tobacco sun-
burst >> à dominante sombre, protégée d'un
beau vernis nitrocellulosique. Renforcée
par un barrage en X, la table, légèrement
bombée pour maximiser la projection
sonore, est en deux parties d'un épicéa de
Sitka, massif, coupé sur quartier, comme
le montre son veinage. Un binding simple
la rehausse ainsi que le fond, de deux par-
ties d'acajou, dont sont aussi composés
les éclisses et le manche. Ce dernier offre
un profil en V, assez arrondi vers le haut ,
graduellement plus prononcé lorsqu'on se
rapproche de la jonction, à la 12' case. L:as-
semblage avec un renversement de 3°, se
fait classiquement par un tenon de type
queue-d'aronde, profilé. La touche ébène
est incrustée de nacre, sous la forme de
<< points >> et de la signature de Robert John-
son, sur les cases 17 et 18. Elle s'orne de
19 frettes fines, aux bords légèrement angu-
Leux, se terminant assez près du bord de
la touche pour qu'à l'usage le vernis s'écaille
un peu à ce niveau. La largeur au sillet repré-
sente 43,8 mm pour 56 mm en bas du
manche. Le diapason est de 63,5 cm [25" ).
La tête, qui présente une inclinaison de
17°amél iorant le contact des cordes avec
le sillet, supporte 2 x 3 mécaniques Gotoh
de type vintage, nickelées. ornées de petits
boutons blancs. Elle arbore le sigle droit
The Gibson, celui de la fin des années 20.
Le chevalet d'ébène est Le modèle d'époque,
à pyramides, plus fragile et n'autorisant
pas la même compensation qu ' un plus
moderne << betty bridge >> , mais laissant
la table plus l i bre de vibrer.
La L-1 délivre des sonorités
pleines de chaleur, équili-
brées, sans descendre
trop loin dans le registre
grave, format réduit
oblige. Toute la guitare vibre
en phase avec la musique.
Les harmoniques, très
faciles à faire ressort i r,
sont d'une grande richesse.
L: ensemble réagit admira-
blement aux fortes solli-
citations, offrant une
réponse parfaite à la dyna-
mique de jeu et un sustain
permettant largement de s' ac-
compagner par-dessus les réso-
nances de l'accord précédent. Ces
dernières sont d'autant plus grandes que
la fréquence est basse, d'où un agrément
total en picking, quand le pouce se charge
des graves. Le volume sonore est vrai-
ment respectable pour la taille, La pro-
jection bénéficiant aussi d' une rosace,
par ailleurs bien dimensionnée en
proportion du reste, avec 9,53 cm
(3.75" ) de diamètre. L: instnJmPnt rlnnnP
une saveur toute particulière aux turna-
rounds. On sonnera sans problème au-delà
de la 12' case, mais la maniabilité est
bien sûr anecdotique.
Évidemment, Le blues hypnotique de Robert
Johnson, mélange de rythmique imper-
turbable, picking et bottleneck .. . n'est livrable
dans aucun étui . Sa guitare vocale, par-
fois hurlante, le j eu de questions-réponses
poussé à son paroxysme en synergie avec
la voi x a bien évidemment demandé beau-
coup de talent et des années de travail, mais
cette L-1 signature largement posthume
-comme Le fut le Gram my Award
décerné à Robert Johnson
en 2006 [Il- pourra per-
mettre d'ensorceler l'au-
ditoire. Faite de maté-
riaux choisis, puissante
tout en restant
maniable, elle dis-
pose de sonorités
d'exception belles,
riches en harmoniques,
chaude s jusque
dans les aigus . Si
l'on ajoute une faci-
lité à effectuer des
barrés, et des palm
mutes énergétiques
et un rendu en slide
presque surnaturel , il
est à chaque fois diffi-
cile de la ranger dans
son étui . Au final, le pri x
(du marché! de cet instru-
ment remarquable per-
mettra de s'offrir un petit
morceau de légende et...
le son correspondant !

~ l i É Bill
OSSI8r
Numéro 10
Les capteurs pour guitares acoustiques s'appuient sur une découverte,
la piézo-électricité, datant de 1880. Son application concerne de nombreux
domaines, et notamment celui de la guitare, tant acoustique qu' électri-
que. Voici un tour d'horizon de cette technologie, utilisée seule ou avec
d'autres solutions techniques.

LIS CAPTIURS
UNE DÉCOUVERTE DU XIXe SIÈCLE
En 1880, Pierre et Jacques Curie publièrent les résultats
d'expériences qui démontraient la connexion entre la struc-
ture cristallographique du quartz, de la tourmaline, de
la topaze, du sucre de canne, et même du sel de La Rochelle,
et la piézo-électricité. En effet, ces cristaux d'origines diver-
ses produisent de l'électricité lorsqu'ils sont soumis à
un stress mécanique, comme une pression exercée sur
le cristal considéré, ou encore des vibrations résultant
de l'alternance entre la montée et la descente de la pression
mécanique exercée. On voit immédiatement aujourd'hui
à quoi pourrait bien servir un tel cristal, logé sous le sillet
du chevalet d' une guitare acoustique, et subissant, à cet
endroit stratégique, un stress mécanique provoqué par
la vibration des cordes. Mais les recherches sur la piézo-
électricité n'avançaient pas vite à l'époque et il fallut atten-
Pieges de cristal
dre un siècle environ avant que ce procédé ne soit intégré
aux guitares. Pourtant, Lippmann, une référence dans le
domaine de la thermodynamique, démontrera que si l'on
applique de l'électricité à un cristal, il réagit en se défor-
mant sur le plan mécanique. Ce phénomène, véritable
réciproque du résultat des travaux des frères Curie, s'expli-
que beaucoup plus facilement de nos jours, tant il fait partie
du domaine de la restitution musicale par le biais de l'élec-
tricité. En effet, prenons pour exemple un haut-parleur :
lorsqu'on lui applique un courant électrique, sa membrane
effectue des mouvements, à l'image de la forme du courant.
À l'inverse, et à la manière d'un microphone, si l'on exerce
une pression acoustique sur sa membrane, il va produire
un signal électrique à ses bornes. Dans le domaine de
la piézo-électricité adaptée à la captation et à la resti-
tution musicale, nous remarquons la présence de ces deux
procédés réciproques : le capteur produit un signal électri-
que lorsqu'il est soumis aux vibrations engendrées par
les cordes de la guitare. De l'autre côté de la chaîne de
traitement, il n'est pas rare de trouver des haut-
parleurs spécialisés dans la restitution des fréquences
aiguës, des tweeters, fonctionnant au moyen d' une cellule
piézo-électrique. Ainsi, par exemple, la gamme diffusée
par Motorola qui adopta cette solution à la fin des années
1960 dans les enceintes de sonorisation bon marché. Bien
avant l' apparition des capteurs pour guitares, les cellu-
les phonolectrices des tourne-disques employaient
souvent des cellules piézo-électriques, parent pauvre des
cellules magnétiques que l' on rencontrait dans la hi-fi
haut de gamme. Détail curieux : un homme célèbre pour
ses nombreuses inventions établit la liaison entre les cellu-
IPc; rhona piézo Qt la pric;c de son de la guita re d COUS ti-
que : il s'agit de Monsieur Les Paul.
LES PREMIERS CAPTEURS POUR GUITARES
Lester Polfuss a commis quelques tentatives dans le domaine
du piézo, bien avant de rejoindre la firme Gibson. On recon-
naît à cet inventeur, outre la conception de la fameuse Gibson
Les Paul, l" enregistrement magnétique multipistes analo-
gique qui a été à la base des grosses machines de studio.
On lui doit aussi, entre autres, quelques essais de
chambre d" écho à bande magnétique quïl partage avec
un autre vétéran de l"audio, feu Bill Put nam, fondateur d"Uni-
versal Audio, une marque bien connue dans les studios,
notamment pour ses préamplis de console de mixage à
tubes et ses compresseurs de dynamique, à tubes ou à
transistors. Bref, Les Paul, avant la Les Paul, se creusait
déjà les méninges. Ainsi , il mit au point un système d"ampli-
fication de la guitare au moyen d"une pointe phonolectrice
montée au bout d"un levier (un cantilever], chargé de trans-
mettre les vibrations et relié à un disque céramique lui-
même collé au moyen d"une bande adhésive sur le corps
de la guitare. Si la tension de sortie de cet équipage mobile
pour le moins singulier était suffisante pour attaquer le
premier étage d"un amplificateur à tubes, les insuffisan-
ces, relevées sur d"autres aspects, conduisirent ce projet
à lïmpasse : il ne captait que les vibrations de la guitare
en un point de la caisse et pas en une zone; il devenait
extrêmement difficile, sinon impossible d"obtenir une balance
tonale correcte. De plus, ce procédé était voué aux disper-
sions de caractéristiques de l"élément piézo, non prévisi-
bles à l"époque, et à sa fragilité intrinsèque. Les recher-
ches de Lester Polfuss furent donc
abandonnées dans ce
domaine dont il
est l"un des
précurseurs
les plus
Seymour
DuncanSA-6
connus. La recherche de capteurs dédiés aux instruments
à cordes prit une autre direction, qui ne concernait que les
cordes métalliques : dans les années 30, un certain George
Beauchamp développa le premier capteur magnétique pour
guitare qui sera fabriqué en série, et monté sur les premiè-
res lap steels de Rickenbacker, la fameuse << Frying Pan »
ou << poêle à frire ». Cette même décennie vit l"apparition
de capteurs magnétiques chez Gibson, popularisés par l"arch-
top à ouïes en f de Charlie Christian, autant connu pour
sa carrière solo que pour sa participation au sextet de Benny
Goodman. Mais point de capteur piézo à cette époque,
puisquïls ne sont apparus que dans les années 1970.
lE NIVEAU ZÉRO DU PIÉZO
Un système piézo peut aller de très simple à très complexe.
Le plus simple, ou plutôt l"un des plus simples, emploie
un (voire deux) petit(sl capteurlsl. pour environ 1,50 euro
pièce. On peut le coller sur la caisse, mais il trouvera mieux
sa place dans la guitare acoustique, à la verticale du cheva-
let. Ce système, aussi simple que rustique, permet de
capter les vibrations de la caisse à un endroit stratégi-
que. Si l"on opte pour une paire de capteurs, situés en
deux zones différentes, mais proches, on parviendra à
une meilleure restitution, à condition de trouver un endroit
valable pour le deuxième capteur, généralement en arrière
du chevalet ou encore légèrement décalé vers le bas de
la caisse. linstallation de deux capteurs en parallèle divise
par deux lïmpédance de sortie, sachant que dans une
installation passive, lïmpédance d"un capteur piézo est
très élevée, ce qui limite la longueur du câble blindé entre
l"instrument et l"amplificateur. Sur cette solution techni-
que de base, aucun potentiomètre ne vient compliquer
le schéma simplissime. En fait, les capteurs piézo de qualité
pour guitares sont bien plus compliqués que cela.
DEUX ÉCOLES
Les guitares acoustiques que r on équipe de capteurs non
magnétiques se subdivisent en deux catégories : les piézo
tout court et les modèles hybrides, équipés d"un micro-
phone plus ou moins traditionnel. On trouve ici et là des
guitares équipées de capteurs piézo-électriques passifs,
sans préamplificateur. Dans ce cas, la modulation, issue
de ces capteurs, perd énormément de définition (terme
volontairement vague qui permet de caractériser globa-
lement la distorsion, le manque de linéarité de la bande
passante, les rotations de phase, du registre grave à l"aigu
et le rapport signal sur bruit) à cause de la haute impédance
de sortie. De plus, le signal se dégrade aussi de manière
proportionnelle à la longueur du câble de liaison entre
la guitare et l"amplificateur. lintégration d"un préampli-
ficateur dans la caisse de la guitare revêt de très nombreux
avantages : l"adaptation dïmpédance fait baisser de façon
très significative celle de la sortie de la guitare. Cela autorise
de grandes longueurs de câbles sans que l"on sente une
perte de la définition. Les concepteurs de préamplifi-
cateurs vont même plus loin, en équipant leurs électro-
niques de sorties symétriques.
ENTRE CHAUD ET FROID
Une liaison symétrique a pour but dïmmuniser au
maximum une liaison contre les perturbations MPr:trn-
magnétiques en employant un mode de transmission

OSSI8r
Nurnéro10
symétrique, l'axe de symétrie des deux tensions de modula-
tion hors phase étant constitué par la masse. soit le zéro
volt. On a donc un point chaud (repéré arbitrairement par
un+) et un point froid (prenant, tout aussi arbitrairement,
le symbole -l. Les deux signaux ainsi constitués sont en
opposition de phase, ce qui signifie que la différence de
phase entre les deux est de 180°. En conséquence, toute
perturbation qui interviendrait sur ces câbles de liaison
différentielle s'annulerait d'elle-même. Ce mode de trans-
mission offre la possibilité de brancher directement la
guitare électroacoustique sur une console de mixage.
Certains modèles de préamplificateurs pour électroacous-
tiques fonctionnent indifféremment sur pile de 9 volts de
format classique (du lithium sinon rien, rappelez-vous)
ou en utilisant l'alimentation fantôme de la console. Celle-
ci délivre une tension de 48 volts et emprunte les conduc-
teurs des câbles point chaud et point froid pour super-
poser à la modulation utile [le signal provenant de la guitare)
une tension asymétrique [+48 volts et zéro volt) qui va pouvoir
alimenter en énergie le préamplificateur de l'instrument.
Ici encore, le fait de pouvoir bénéficier d' une tension élevée
va permettre d'alimenter de manière très satisfaisante
les étages de préamplification et cela [ici je vous fais grâce
des formules mathématiques) apporte une grande
dynamique au montage et, en conséquence, à la guitare.
Sinon, on peut toujours dans les circuits haut de gamme
utiliser la tension de la pile de +9 volts et transformer
cette tension asymétrique en une tension symétrique
de, par exemple,± 12 volts, ce qui signifie une amplitude
absolue de 24 volts. Les amplificateurs opérationnels
fonctionnent très bien dans ces valeurs de+ 12 et -12 volts,
mais pas seulement.
L'EXEMPLE DE LA PARKER FLY
Le nom de Larry Fishman est indissociable de la démocra-
tisation des capteurs piézo. Déjà, dans les années 70, il
avait conçu son premier capteur piézo pour sa basse : il
jouait dans des groupes de jazz à l' école de musique de
Berklee de Boston après avoir obtenu un diplôme d'ingé-
nieur à l'Université de Caroline du Nord. Ce que l'on sait
moins, c' est son partenariat avec Ken Parker : à eux deux,
ils ont conçu la Parker Fly, la guitare aux 21 brevets sur
laquelle on remarque, bien évidemment, un capteur piézo.
Le premier modèle de Parker Fly ne comportait aucun
capteur magnétique, mais il a fallu se conformer au marché
de la guitare, d' où
l'ajout de micros
magnétiques en
plus du capteur
piézo. Malgré cela, il existe deux modèles de Parker sans
capteurs magnétiques: la Fly Concert, qui ressemble en
tout point au prototype d'origine et , plus récemment, la
Fly Spanish, la seule Parker équipée de cordes nylon.
LÉLECTRIFICATION DES OVATION
Alors que la quasi -totalité des marques connues s' équipe
chez des spécialistes en capteurs pour guitares, Ovation
fait cavalier seul. Dans les années 60, Charlie Kaman possé-
dait une société d'aéronautique spécialisée dans les hélicop-
tères. il voulut se diversifier, afin de trouver d'autres marchés.
On aurait pu penser qu'il se serait tourné vers celui des
tondeuses à gazon (un châssis, un moteur. un rotor). mais
ce ne fut pas le cas : une telle idée à ras de terre pourrait-
elle faire décoller les ventes? Non, le spécialiste des pales
d'hélicoptère avait une autre idée en tête. Ce n' est pas
qu'il voyait un avenir sombre pour les pales, mais il songeait
à améliorer la construction des guitares acoustiques car
il en jouait déjà depuis de longues années. Charlie Ka man
se fit plaisir : alors que les vibrations doivent être rédui-
tes, voire supprimées dans un hélicoptère, c'est tout le
contraire dans une guitare, puisque ces vibrations sont
à la base du son. Le moulage
composite dos+ éclisses a pour
but de projeter le son, ainsi que
le souhaitaient certains guita-
ristes se produisant sur scène.
La suite, tout le monde la
connaît : deux ans plus tard,
naquit la Balladeer, premier
exemplaire d' une gamme très
fournie .. . Cependant, l' électri-
fication des Ovation fut deman-
dée par le guitariste Glen
Campbell pour son << Goldtime
Hour >>, un show télévisé à
Deux modèles Ovation.
À gauche, la Balladeer
Custom ; à droite,
la Balladeer 1111.
succès. Glen ne voulait pas rester coincé derrière un micro ...
À l"époque, les capteurs piézo étaient très rares et se desti-
naient exclusivement aux cordes nylon. Les ingénieurs d'Ova-
tion optèrent pour un capteur dans le chevalet-cordier, et
lui ajoutèrent un préamplificateur. Le premier modèle ne
comportait qu'un potentiomètre de volume et rien de plus
accessible par le guitariste. En interne, il comportait deux
filtres, de type contour, servant à mettre en valeur les carac-
téristiques acoustiques du son. Au début de son existence,
la firme Ovation ne fabriquait que 15 % de guitares équipées
d' un piézo. Di x ans plus tard, ce secteur passait à 90 %.
On ne compte plus les virtuoses célèbres [pléonasme) qui
jouent sur Ovation, à commencer par Steve Lukather, l'homme
que l"on ne peut pas photographier sans guitare, que ce
soit une Music Man ou une Ovation, justement... Les électro-
niques ont évolué, chez Ovation, en particulier dans les correc-
tions de timbre, l'efficacité des filtres de type << notch » élimi-
nant le larsen. On trouve même des accordeurs intégrés,
une apparition logique puisque le préampli , élément actif
car alimenté par une source d' énergie, recueille le son du
capteur .. . Les potentiomètres rotatifs ont laissé place aux
curseurs rectilignes, une innovation que l' on ne doit pas
à Ovation, mais à Takamine.
TAKAMINE : LE CHOIX DU SON
Pas d'air de famille, et pourtant cette société âgée de 40 ans
fait partie du groupe Ka man Music, au même titre qu'Ada-
mas, Hamer et les marques de guitares meilleur
marché que sont respectivement Applause, Jasmine et
Sl ammer ... Takamine possède la réputation de fabriquer
des guitares de haute qualité. On pourrait ajouter
qu' elle est à l' écoute de sa clientèle, puisque c' est à un
distributeur que l"on doit la création de la série Natural,
excusez du peu! Takamine a donc été le premier facteur
de guitares électroacoustiques à introduire les curseurs
rectilignes dans ses préamplificateurs embarqués. La firme
japonaise possède une large gamme de préamplificateurs
dont l' un à DSP qui se passe des potentiomètres
mécaniques pour des commandes à impulsion, plus fiables
dans le temps. Elle a aussi choisi la techno-
logie la plus complexe dans ses capteurs
piézo, mais aussi la plus aboutie, puisque
le chevalet cordier ne comporte pas moins
de 6 capteurs piézo, soit un par corde, pour
une plus grande précision dans l'équilibre
tonal, par opposition à un unique capteur
fonctionnant en large bande et captant de
manière globale les vibrations de
l'ensemble des cordes. Takamine, qui fabri-
que des électroacoustiques depuis 1978,
introduisit le premier égaliseur
paramétrique dès 1988 et l'année
suivante se distingua à la fois par la
séparation de la pile du bloc
électronique et par l'interchangea-
bi lité des préamplificateurs : le
guitariste désirant une Takamine
électroacoustique ne se voit plus
imposer le préamplificateur
monté d'origine sur le modèle
Z003LTO choiSI . Cette gamme, appelée
fort justement Sound Choice, se compose de quatre préam-
plificateurs, du plus simple [le Graph-Exl au plus évolué
[l"Acoustic DSP). correspondant à tous les budgets et inter-
changeables en moins de deux minutes chrono. En 2004,
Takamine a créé l'événement, avec le premier préampli-
ficateur à tubes embarqué dans une guitare électroacous-
tique, le CTP-1.
L'ALLIANCE DES PIÉZO ET DES MAGNÉTIQUES
Pour terminer avec le groupe Ka man Music, on peut aussi
mentionner la Hamer Duo Tone, la première guitare électri-
que à intégrer un capteur piézo-électrique en plus de ses
capteurs magnétiques, et ce bien avant les Godin
équipées de piézo LR Baggs et d'autres marques d'ins-
truments. De plus en plus de facteurs de guitares ajoutent
des capteurs piézo .. . Steve Lukather possède quelques
modèles de Music Man Luke en intégrant. John Petrucci HamerDuo Tone
de Dream Theather aussi, d'autant qu'il est aussi
endorsé par Music Man, succédant à lbanez. Et s'il n'y
avait que ceux-là! En fait, ils sont des milliers d'artis-
tes très connus à utiliser des capteurs piézo sur leurs
guitares électroacoustiques ou électriques ... Même Pete
Townshend des Who, fervent adepte des piézos Fishman
[Acoustic Matrix sur ses acoustiques, de même que les
Powerbridges Strat-Style, Tele-Style et Tune-0-Matic pour
ses Gibsonl. clame à qui veut l'entendre ou le lire que
sa Strat rouge et blanche intègre un capteur piézo Fishman,
en complément des micros magnétiques Lace Sensor.
f . . ,

Fishman
modèle
Powerbridge
Piezo
Fishman
modèle Tele
~ A T i R J l l
OSSI8r
PETIT BÉMOL : L'INTÉGRATION
En parlant de Pete Townshend, on regrettera l'intégration
assez peu étudiée du préamplificateur du piézo sur sa Strat :
on reconnaît le bouton du potentiomètre sur le corps de
la guitare, loin derrière le pick-guard, malheureusement
cela n'est pas très esthétique ... Sur ce point, on se demande
pourquoi les constructeurs de capteurs piézo ne se font
pas réaliser sur mesure des potentiomètres concentriques,
par exemple, ce qui faciliterait l'intégration de leurs systè-
mes dans les guitares. Par exemple, un concentrique sur
la Strat de Pete Townshend aurait pu éviter d'installer un
potentiomètre dans un endroit inadéquat. En cette époque
où tous les constructeurs de synthétiseurs s'entendent sur
les normes MIDI qui ont été largement améliorées, pourquoi
ne pas se pencher sur les potentiomètres dans le monde
de la guitare? Imaginez ne pas avoir à défigurer votre « favou-
rite axe >> : sur une Strat, avoir les deux volumes super-
posés, le magnétique en haut, et le piézo sur la couronne
inférieure faciliterait l'intégration en sauvegardant l'esthé-
tique et l'ergonomie .. . Ce n· est pourtant pas compliqué!
Certaines guitares possèdent déjà des potentiomètres concen-
triques, comme certaines Danelectro et quelques modèles
de Fender Telecaster, mais leurs pistes potentiométriques
se cantonnent au volume des capteurs magnétiques. Il reste
donc un sérieux effort à faire dans ce domaine!
PIÉZO ET ÉLECTRIQUE
Installer un capteur piézo sur une guitare électrique revêt
un certain nombre d'avantages, sachant que l'on pourra
mixer le son électro avec le son issu des capteurs magné-
tiques. Contrairement aux électroacoustiques, les guitares
électriques comptent beaucoup moins de corrections que
les acoustiques équipées, voire aucun réglage de tonalité,
le circuit se contentant d'un réglage de gain du préampli-
ficateur. À guitare différente, utilisation différente et
équipement différent. Comme ce procédé piézo-électrique
réagit aux vibrations et à la pression mécanique, on a du
mal à imaginer leur intégration dans un chevalet cordier
flottant. Et pourtant, les deux types de trémolos pour Strat,
le vintage et le standard, ainsi que les Wilkinson existent
en version piézo-électrique. Une belle performance ... Puisque
chaque pontet comprend un capteur, les modulations provo-
quées par les cordes et leur transformation en signaux électri-
ques par les piézo facilitent le raccordement de la guitare
à un synthétiseur, à condition que chaque corde soit traitée
séparément. La différence entre ce
procédé et un capteur Roland GK-
2A, par exemple, réside dans
LR Baggs Remote control
la nature même du capteur, sachant que le Roland est magné-
tique. Il existe bien sûr quelques modèles de guitares qui
en sont pourvues d'origine (notamment chez Fenderl. Pour
les guitaristes ne possédant pas ces modèles particuliers,
il reste deux options : coller avec du double-face le GK-2A
sur la table ou le pickguard, ou bien demander son intégra-
tion par un luthier. Il apparaît plus efficace et esthétique
de se tourner vers la solution du piézo dont on peut, en principe,
prélever les six modulations à destination d' une interface
pour synthétiseur avant qu'elles ne soient mélangées afin
de restituer un son acoustique. C'est un peu la solution choisie
par Line6 avec sa fameuse Variax, son chevalet piézo LR
Baggs et ses circuits hexaphoniques de traitement numéri-
que, comme vous avez pu le constater dans les bancs d'essai
des guitares Variax. Concernant le son << électro >>des guita-
res électriques équipées en piézo, le résultat est plus que
probant. Il faudrait peut-être que les facteurs de guitares
comme les sous-traitants en électronique se penchent sur
une norme qui facilite la sortie d'une modulation à six canaux
(hexaphonique) pour déclencher un synthétiseur polypho-
nique, à l' occasion. On peut ainsi conserver l'esthétique et
les performances intrinsèques de la guitare, sachant que
l'ajout d'un capteur magnétique, sous
des cordes métalliques, a tendance
à réduire légèrement le sustain, du
fait de l'augmentation du champ
magnétique, justement... Ce phéno-
mène se décèle de manière subtile,
rassurez-vous, il ne s'agit pas d' une
réduction drastique du sustain, mais d'une
légère atténuation.
PROLONGEMENTS
ET INNOVATIONS
Nous avons évoqué, dans le chapitre précé-
dent, le système B-Band, ou, en français, bi-
bande, mélangeant sur les guitares électro-
acoustiques le son piézo-électrique avec celui
d'un microphone placé de manière stratégique
à l'intérieur de la caisse. David Gilmour (Pink
Floyd) utilise, sur scène comme en studio,
de très nombreuses guitares électroacous-
tiques. Hormis les capteurs magnétiques de
rosace, le célèbre guitariste fait généralement
installer dans presque toutes ses guitares acous-
tiques des capteurs piézo Fishman ainsi qu'un
Shadow
Piezo
ESH-1900
Piézo de contact DiMarzio
Piézo LR Baggs iMix
toute une collection de guitares acoustiques sur votre site de vente d'instruments et d'équipement
Qyel que soit votre style, votre énergie, votre genre, votre jeu ou votre goût
vous trouverez le timbre qui vous correspond, au budget qui vous convient.
ti\!JSJ::pJ!mlli!lm c'est toujours un large choix de grandes marques en guitares, basses, instruments
et home studio livrables chez vous en 48h*, de vraies facilités de paiement ainsi qu'une offre
régulièrement mise à jour.
BBandA6
Numéro10
. lt ti n ? M ~
microphone électret Sony ECM-66. Ainsi, il allie les
attaques et les harmoniques du piézo à la rondeur et le coffre
acoustique de l"électret, afin d' obtenir un son se rappro-
chant le plus possible d' une guitare acoustique. Ce
procédé original concerne sa Martin 028, ses Ovation, et
sa guitare classique à cordes nylon José Vilaplana.
Concernant sa guitare Martin, il s'agit d'un prototype, ce
qui explique à la fois la forme de sa caisse arborant une
découpe simple et son équipement électronique. Car Martin,
et aussi Gibson, utilisent d'autres types de capteurs que
les piézo sur leurs guitares électroacoustiques.
LES CONCURRENTS DU PIÉZO-ÉLECTRIQUE
Tout droit venus de Suisse, les capteurs Schertler repren-
nent le fonctionnement des microphones à condensateur
que l"on a coutume de voir dans les bons studios d"enre-
gistrement, à ceci près que ce transducteur particulier s'ins-
talle en lieu et place d'un piézo, dans le chevalet-cordier.
Ce système révolutionnaire évite les compensations de timbres
fixes ou variables, offre 30 dB de dynamique supplémen-
taire, ainsi que 10 dB de mieux en niveau avant l"appari-
tion du larsen. Il pèse en outre 1 000 fois moins qu'un piézo.
En pratique, on obtient plus de matière dans la bande médium,
le son gagnant en densité et en fidélité par rapport à la
restitution naturelle d'une guitare acoustique au sens strict.
Vous pouvez à ce sujet consulter le site www.schertler.com
ou essayer une électro Gibson sur un excellent amplifi-
cateur pour vous faire une idée ... Autre système concur-
rent : le fameux Expression System, un combiné de trois
capteurs à mi-chemin entre des microphones de contact
Schertler Bluestick
et des accéléromètres, habilement placés à des points straté-
giques, deux dans la caisse et un autre à la base du manche.
Ces capteurs sont reliés à un mélangeur actif, sorte de
préamplificateur en classe A conçu par Rupert Neve, un
ingénieur américain qui s'illustra durant quelques décen-
nies dans la construction de consoles de mixage épony-
mes, avant de passer à la concurrence, chez Amek, puis
de devenir consultant, notamment pour les guitares Taylor.
Ce système de prise de son, d'une grande précision dynami-
que et d' une neutralité enviable en matière de respect des
timbres, constitue l"un des concurrents les plus sérieux
au procédé de prise de son piézo-électrique.
INSTALLATION : PAS SANS RISQUE
Pour des raisons de sécurité et de fiabilité évidentes, si
vous souhaitez installer de l'électronique dans une guitare
acoustique, il apparaît préférable de vous tourner vers
un luthier, car certains points, notamment le perçage de
l'éclisse, nécessitent un soin tout particulier. Mais le point
crucial reste l'opération consistant à décoller le cheva-
let afin d'y insérer un capteur piézo-électrique. Avant de
choisir cette option, vérifiez bien que le modèle de guitare
que vous convoitez n'existe pas déjà en version électroa-
coustique. Sinon, mieux vaut vous adresser à un luthier
pour réaliser cette intervention aussi délicate que péril-
leuse. Toutes les grandes marques de capteurs piézo propo-
sent leurs modèles en éléments séparés.
SIMPLE ET EFFICACE
Relativement bon marché, le capteur piézo-électrique est
le système le plus répandu dans le domaine de la prise
de son embarquée des guitares acoustiques, lesquelles
deviennent, pour l'occasion, des électroacoustiques. On
apprécie son côté pratique, qui s'accompagne cependant
de deux petits défauts: une restitution dynamique un peu
caricaturale et, bien souvent, une coloration caractéris-
tique que l"on peut tenter de corriger via l'égaliseur de la
guitare, voire celui de l' ampli ou de la console de mixage.
Sa sonorité particulière et ses caractéristiques spécifiques
lui ont ouvert le marché des guitares électriques, en allant
jusqu'à remplacer les capteurs hexaphoniques magnéti-
ques des sociétés, comme Roland et quelques autres, qui
commercialisent des synthétiseurs pour guitare. Le
capteur piézoélectrique a su s'adapter aux nouvelles techno-
logies de la guitare et s'impose en tant que capteur n° 1
dans les électroacoustiques.
Dr Boost
IBANEZ IBZlDA

Un am ph 10 'Il bien
équipé : contrOles de
volume. bass. middle.
treble- sélecteurd'effet
chorus. prise casque
GAPDDASTRE EABLETDNE

Ne cherchez plus ...
Vous venez de
trouver le meilleur
rapport qualité/pm
du marché en matière
de cordes de guitare!
3€40
BEHRINBER ATlDB L
Ampli 15 watts
ultra com11_act.
Circuit Virtuallube
VTC révolutionnaire,
2 canaux. entrée CD.
Ret w•b 29658
Pnx conse•lle 83{

GABLE INSTRUMENT
EAGLETDNE JACK/ JACK 3M
«Excellent» est un bien farble
mot pour décrire l'imbattable
rapport qualité 1 prix de cette
série de cables Eagletone.
2€99
ZOOM A2.1U

3 en 1! Un accordeur.
un metronome et une
!tb raine dans un seul
outil qui deviendra
vite indispensable!
39€
B
ru no Perrin nous a reçus avec beaucoup de gentillesse pour
partager sa passion et son professionnalisme. Avant de nous
livrer ses conseils, preuve que son talent, aussi grand soit-
il, ne lui est pas monté à la tête, il nous livre un petit autopor-
trait : Bruno Perrin est né en 1956 sur les pentes du mont Faron
qui surplombe Toulon.
1978: Débuts en lutherie.
1979: Formation à la Scoop de lutherie Guillaume à Barjols avec
notamment Jean-Marie Fouilleul et Gilles Mercier.
1982 : Titre de << un des meilleurs ouvriers de France ».
1984: Installation d·un atelier à Toulon au 81, avenue Ortolan.
1985: Participation à quelques salons dont Musicora, le salon
de la musique, ou le MusikMesse de Francfort. Entre-temps, il
fabrique des guitares essentiellement classiques, mais ne rechigne
pas à faire quelques basses ou guitares électriques, à la demande.
1985-1995: Étude de deux types de barrages avec deux types
de bois de tables : épicéa [Picea abiesl et cèdre rouge [Western
Red Cedar, thuja plicatal.
1995: Synthèse aboutissant à un barrage appliqué essentiel-
lement au cèdre.
2006: Reprise de la fabrication de guitares en épicéa en paral-
lèle avec le cèdre.
Bruno Perrin essaie de construire des guitares liant la profon-
deur et la clarté polyphonique, la chaleur et la projection sonore,
la douceur et l'attaque, la possibilité d·obtenir des sonorités variées.
Pour garder une mémoire des instruments construits, il mesure
les dimensions, les résistances, les poids des différentes
parties et les note dans son cahier bleu.
PHOTO ,.· 1
Le sillet est ici cassé au niveau de la sixième corde. Il n·est pas
réparable et il faut le changer. Si on ne fait rien, la corde va finir
par sortir de son emplacement ou bien descendre trop profon-
dément, ce qui entraînera des frisements.
PHOTO ... 2
L.:opération commence par un démontage complet de toutes les
cordes afin de dégager le sillet et de pouvoir travailler sur cette
zone sans aucune gêne.
PHam ... 3
Le sillet doit sortir assez facilement laissant apparaître, sur les
guitares bas de gamme, un emplacement plein de colle
séchée, de petits morceaux de fibre de bois et de diverses saletés.
Sur les belles guitares, où le sillet n· est généralement pas collé,
cet emplacement reste relativement propre. Pour nettoyer tout
ceci, on utilise un ciseau à bois bien affûté ou une petite lame.
Attention à ne pas entamer le bois du manche ou de la touche.
On en profite aussi pour nettoyer ainsi toutes les faces qui sont
en contact avec le sillet.
PHOTO No 4
Lorsque la place est nette, il faut choisir un sillet neuf. Après avoir
mesuré la place disponible et [ancien sillet, il faut« faire son marché>>
pour dénicher le futur remplaçant. Une bonne précision de la mesure
est nécessaire. Un pied à coulisse est donc tout à fait utile.
PHom No 5
Après un ponçage minutieux (d'abord manuel, puis avec une cale
à poncer bien plane). le sillet accepte de rentrer dans son logement.
Il est maintenant possible de le sculpter.
PHOTO No 8
L:ajustement du bas du sillet à la surface du manche doit être parfai-
tement jointif. On peut contrôler ceci en enduisant le sillet de craie
de couleur. On enfonce ensuite le sillet dans son logement. En le
retirant, on verra apparaître les creux sans craie, et les bosses avec
de la craie. Il faut alors éliminer les bosses avec le ciseau à bois,
puis avec une petite lime fine.
PHOTO No 1
Le sillet une fois en place, on trace un trait de contrôle pour déter-
miner la bonne hauteur, suffisante pour creuser les encoches.
Puis, on finit par un ponçage au rouleau ponceur.
PHOTOS N ° 8 El N ° 9
Le sillet est immobilisé dans un étau. Avec un gabarit spécia-
lement conçu, on trace ensuite l'emplacement des futures encoches
des cordes sur la face supérieure du sillet. On pourra contrô-
ler avec une grande précision grâce à un compas.
PHOTO No 10
Le sillet placé dans un étau, il est maintenant possible de tailler
les encoches en << U >> avec des limes étroites de différentes épais-
seurs. On n'oubliera pas de faire un peu plus plonger cette encoche
du côté de la tête, pour accompagner l'angle que font les cordes
à cet ·endroit pour aller vers les rouleaux des mécaniques.
PHOTO No 11
On peut passer à présent aux finitions du sillet qui consistent en
un ponçage fin et un arrondissement de ses deux extrémités.
PHOTO No 12
Avec une petite règle de métal, on contrôle que l'élévation du sillet
est suffisante. Règle en contact avec le sillet et la deuxième frette,
on voit un petit espace entre la première frette et la règle.
PHOTO No 13
Le travail est fini et le sillet est en place. Les cordes sont bien mainte-
nues. Il n'y a plus qu'à jouer.
Philippe Spinosi
Merci à Bruno Perrin, 81 avenue Joseph-Louis Ortolan,
83100 Toulon, Tél. : 04 94 03 50 42
TOUS LES MOIS MUSIC SCHOOL SUR www.jjrebillard.com
LE COURS ON-UNE GRATUIT : rifts. solos. grooves pour guitare et basse !
80 RUBRIQUES DÉJÀ DISPONIBLES
EN TABLATURES ET EN MP3 !
TOUT POUR APPRENDRE
L'UKULÉLÉ
ET DEVENIR UN VIRTUOSE 1
LES INDISPENSABLES
L'ABC DE LA
GUJTARE ACOUSTIQUE
DÉBUTANT
HARMONICA
Avec cette l'llétllode et son CD,
acc:oiiii1N111114!1 faàlement vos ciYulsons dana
CO. les SQies Ctradltlotutel. rodr. billes.
Mflltme, llllf, renae. /au..,).
Tenue de l'instrument• Tous les accords et les accompagne-
menis de base • Lecture du rythme • Rifts & rythmiques •
LA GUJTARE
MANOUCHE
5 standards, 20 solos et plus de
100 plans pour jouer comme et
les maîtres du style Accoofs. f'oo'IJe.
Médiatir et man droite. lmpro
SLf les accords majetJ1i, minetlli, 7', 9' ...
1
Gammes diminuées, chromatiques et
gammes par tons. Chords melody :
mélodies en accords.
Technique main gauche-main droite : slides, dead notes, corn-
mon stroke, dampings, trémolos, roU stroke, stroke ...
• Chord soloing: jouez les mélodies en accords • Toutes les
techniques spectaculaires des maîtres de l'ukulélé.
Le dico > tout l'uniVers de l'uku-
lélé a traven des dizaines de
documents Inédits.
Historique, héros et de l'instrument
• Plus de 600 positions d'accords •
et accords d'accompagnement • Accords
mobiles • Barrés, demi-barrés • Les astuces
• Ukulélérama (plus de 40 modèles d'ukulélé
et dérivés en photo) • Lexique
LA MÉTHODE JDÉALE
POUR BIEN DEBUTER
LA GUITARE ACOUSTIQUE
CD 15 PLAY·BACKS
Accompagnements, mélodies, arpèges, riffs,
rythmiques, improvisations et solos, ralentis.
Bob Dylan • The Beatles • Eric Clapton • Jeff
Bu:ldey • N. YllUfi,J • Red Hot • Led Zep • Alanis
MOOssette • B. Harper • Bob Marley • Mike Oldfiekl
• Pink Floyd • F. Cabrel • Brassens • Renaud • etc
L'ABC DE
L'HARMONICA
CD 20 PLAY·BACKS
Mélodies, jeu en accords, technique,
effets de jeu, pilotes, conseils, mérno-solfège.
Tous les styles : Chansoo, Traditionnel, Blues,
Rock. .. The Beatles, Bob Dylan, Neil YouiYJ, Noir
Désir, Bruce Springsteen, Sony Boy Williamson ,
Stevie Wonder, James Cottoo, Jimmy Reed, Al
Wilson, Paul Butterfield, Junior Par1œr, tous les
etc.
TOUTE LA GUITARE
ACOUSTIQUE
CD 5 PLAY·BACKS
Composer des mélodies. Trouver facilement
l'accompagnement de n'importe quelle chan-
son et jouer les meilleurs plans de Nirvana •
Neil Young • Metallica • led Zeppelin •
Ughtnin' Hopkins • Stevie Ray Vaughan • Jimi
Hendrix • The Beatles • The Cure • Pink Floyd,
etc.
LA COLLECTION LA COLLECTION
LA GUJTARE
COUNTRY
LES SECRETS DE
LA GUITARE COUNTRY
CD 1 HEURE+ PLAY·BACKS
Par Christian Ségw-et
20 thèmes et solos et plus de 100 plans
pour apprendre à jouer comme les
maîtres de guitare Country. la guitare
Country acoustique et électrique deAàZ.
Western Swing
Country Jazz, Nashville Tuning et B-
Bender. Les styles de carter Jerry
Reed,Aibert Ti.d<Andress, etc.
IMPROVISATION
GUJTARE
IMPROVISEZ
COMME
LES PLUS GRANDS !
CD 30 PLAY·BACKS
+ 5 JAMS
50 solos et plus de 150 plans. Toutes les
gammes. Gammes et accords : savoir
quelle gamme utiliser sur n'importe que!
aœord. Tous les arpèges. Techniques
d'improvisation. Pour gui·
tares électriques et acoustiques.
ACCOMPAGNEMENT
GUJTARE ACOUSTIQUE
50 STANDARDS
POUR LA GUITARE
ACOUSTIQUE
CD 5 PLAY·BACKS
Accompagnements pour tous niveaux :
finger et flat picking, techniques de
techniques avancées, open tunings. Tous
les aœords, tous les ryt!lmes. Et tous les
meilleurn plans de B.Dylan, J. Buckley,
Neil Young, Clapton, led Zep,
Red B. Harper, Django Reinhardt, etc.
ALLBLUES LE RIFF BOOK
LA TOTALE 1 01 GUITAR RIFFS
SUR LE BLUES
CD 1 HEURE + PLAY·BACKS
CD 5 PLAY·BACKS
Rappel des connaissances de base.
Pour guitares électriques & acoustiques.
Tous niveaux & lOUS les styles :
Tablaltrl!s. Solfège. Les hannooles. BkJes
Metal, Blues, Fusioo, Hip
basics. Technique guitare. Harmonies.
Delta Chicago. Texas. Jazz, Modem et
hop, etc. Jouez comme : The Rolling
FusOO. Rifts et ryt!lmiques. :JJ exemples 1
Stones, Aerosmith, J. Beek, The Doorli, ZZ
:JJ tubes. Toutes les Gammes 50 plans à
Top, B. Harper, The Beatles, Clapton,
LKravitz, U2, RHCP, Muse, Oasis, J.
connaître. le secret des blues note.
Buckley, l Hendrix Iron Maiden, Led lep,

AC/DC, Van Halen, Metallica, Nirvana,
Bottlenoclt Et les meilletrs plans qti tuent !
Kom, Mruyfin Manson, l Satriani, etc.
Jean-Jacques •
3, avenue du Général-leclerc - 94200 Ivry-Sur-Seine 'YI
0 Par chèque banœre ou postal. 0 Par Mandat. 0 Par Carte bancajre. • opo
• Pour un règlement par catte bancaire, merci de remplir fe cadre ci-dessous l' :
CB
Nom:
Prénom : .
N' : LI __L___l___l__J
Expire à fin: Signature:
Ajoutez les demiern 3 chiffres
du numéro au dos de votre carte :
PASSEZ VOS COMMANDES PAR TÉLÉPHONE, PAR FAX : 01 46 58 25 35
OU PAR INTERNET (PAIEMENT PAR CB • UGNE SECURISEE) : www.jjrebillard.com
.
.
Alors que La plupart des gens pensent que R.E.M. est tombé du ciel, tout
bien formé avec Le cultissime Losing My Religion, certains ultrafans du
groupe considèrent les albums de la période Warner comme ceux d'une
«seconde vague». IL va sans dire que ceux-ci essaient de convertir Le public
du groupe aux perles de leur première gloire telles que Perfect Circle.
PIRfiCT CIRCLI
R.E.M. (1983)
E
n 1980, Athens, en Georgie, était une petite ville univer-
sitaire très vivante, fourmillant d' étudiants dont
certains, comme il y en a toujours, préféraient le
rock' n'roll aux études. C'est ici que Michael Stipe, un élève
en arts appliqués, rencontra Peter Buck, guitariste
accra aux disques vinyles, ainsi que Mike Mills et Bill Berry
qui avaient déjà formé une section rythmique à Macon avant
d' entrer à l'université de Georgia. Ensemble, ils formè-
rent un groupe de reprises, activité qu'ils ont poursuivie
même au temps de « Murmur »,où ils reprenaient encore
certains titres comme Born ta Run de Springsteen et ln
The Year 2525de Zager and Evans. Ils choisirent comme
nom l'acronyme R.E.M. {Rapid Eye Movement, un terme
décrivant une étape du sommeil) qui ne les enfermait dans
aucune case. Ils firent presser eux-mêmes leur premier
single en indépendants, Radio Free Europe, qui leur obtint
un contrat chez IRS. << Murmur>>, leur premier album, arborait
une pochette monochrome montrant des vignes kudzu,
typiques du Sud, et dont le style dépouillé assez énigma-
tique allait de pair avec les performances vocales de Stipe
(intentionnellement mixées pour être en retrait) et ses paroles
inhabituelles. De ce fait, les fans surnommèrent cet album
<<Marmonner>> et, en 1983, le magazine Rolling Stone consa-
cra le groupe << Meilleur nouvel artiste de l' année >>.
Tout en contrastes
Cet album était une première ébauche du style très parti-
culier que R.E.M. viendrait à développer avec des
mélodies qui ne devaient rien aux hit - parades de l' épo-
que, fort de guitares carillon nantes et d'étranges touches
du côté de la production. Il offrait un contraste rafraîchis-
sant avec tout ce qui se faisait alors comme l' électro-pop
du début des années 80, le rock formaté pour la radio ou
le punk très rentre-dedans. Si vous avez besoin d'une bonne
raison pour vous procurer << Murmur >>, pas la peine de
chercher plus loin que Perfect Circle, une chanson capti-
vante et majestueuse qui fut leur premier coup de génie.
c· est un bel exemple de la façon dont une chanson peut
communiquer par elle-même, et non uniquement par ses
paroles. Il y a deux lignes de piano hon ky tank (dont une
en écho du côté gauche), un instrument qui rappelle plus
souvent le blues, le rock' n'roll et la musique des saloons.
La basse fait son entrée en plein milieu du couplet, puis
les batteries en stéréo sur le refrain: caisse claire sur la
gauche, reverb à droite avec le charley. Buck introduit égale- ;.,
ment une guitare 12-cordes pendant le refrain . Celui-ci
est structuré de la manière suivante : Fa, Do/Mi, Ré m.,
Do et le couplet: Ré m., Ré dim., Sol. Le contraste tonique
majeure/mineure est important pour l' effet d'ensemble.
Le changement à Sol plutôt que Sol m. traduit une harmo-
nique dorienne. Quant aux paroles, elles sont impénétra-
bles, typiques de Stipe à ses débuts, avec des phrases
mémorables et d'autres marquantes par leur manque de
sens. Des paroles telles que « Standing two shoulders high
in the ronm » (ço ton;:mt ho ut de deux é poule::> da ns la pi8u:!)
sont empreintes d'un pouvoir mystérieux. Il chante avec
,1
1
. j
une insensibilité alarmante, sûrement affectée par le fait
que la mélodie est dans un registre si bas qu'elle ne lui
permet pas d'avoir beaucoup de puissance sur les plus
basses notes; pourtant, cette intonation est un effet voulu.
Beau et triste
Si c'est une chanson d'amour, elle sous-entend une relation
allant au-delà des banalités que l'on retrouve souvent dans
les paroles des chansons pop. Elle fait allusion au lien impli-
cite qui existe dans un couple amoureux qui sort pour voir
des amis communs mais ne veut pas que d' autres gens
soient au courant. Elle exprime également de la tristesse
à l' égard de la vie humaine, de l'éphémère des choses et
de la fragilité des relations que l'on entretient, avec une
profonde compassion sous-jacente. Buck et Stipe en ont
chacun une interprétation personnelle. Buck : <de me tenais
dans City Gardens à Trenton, dans le New Jersey, devant
la porte de derrière et il commençait à faire nuit. Il y avait
des gamins qui jouaient au football , une dernière partie
avant la tombée de la nuit et, pour je ne sais quelle raison,
j'étais tellement ému que j'ai pleuré pendant 20 minutes ...
J'ai dit à Michael d'essayer de capturer ce sentiment. Il
n y a ni foot là-dedans, ni gamins, ni crépuscule. Mais tout
est là. >> Quant à Stipe, il se souvient : «Ce titre parle de
mon ex-petit{e} ami{e} et c'est une chanson vraiment très
personnelle pour moi. J'aime beaucoup le fait qu'elle puisse
dire deux choses différentes : ce que la chanson évoque
pour moi et ce qu'elle évoque pour Peter. C'est exacte-
ment le même sentiment, mais les détails sont différents. >>
Laura-May Abron
Tendez l'oreille pour entendre: les coups de médiator
de Buck à 1:22, le signal avec effets d'une guitare
à l'envers à 2:32 qui est aussi entendu dans la coda,
Les différents sons de piano à 3:18 et Le son sLappé
à gauche pendant Le refrain.
L:Australien John Butler s'est fait connaître aux États-Unis avec
cet opus qui s'inspire Largement des musiques de racines améri-
caines, du Delta Blues aux ballades appalachiennes, tout en payant
un tribut aux grands espaces australiens. Cet album du succès a
également permis au chanteur d'amorcer un retour des musiques
roots sur Le devant de La scène.
11 SUNRISI OVIR SIAn (2004)
John Butler
1
n ce début de millénaire, John Butler traînait toujours le dobro
de son grand-père, ses dreadlocks mitées et son lecteur
de cassettes souffreteux dans les rues de Perth. La sortie
de ses deux premiers albums lui avait bien ouvert quelques
portes et permis de dégotter quelques contrats dans des
clubs disséminés aux quatre coins du continent australien. Son
premier album studio, << Three », sorti en 2001, lui avait apporté
une notoriété certaine et lui avait ouvert en grand les portes de
quelques théâtres dans son Australie natale. Mais les cassettes
et les CD qu'il arrivait à placer aux passants compatissants, qu'il
n'hésitait pas à interpeller pour les délester de quelques dollars,
suffisaient à peine à couvrir le loyer de son studio décati et les factures
de son van poussif qui le transportait sans rechigner d' une côte
à l'autre. Il avait formé en 2001 son premier véritable groupe, le
John Butler Trio avec Jason McGann à la batterie et Gavin Shoe-
smith à la basse. Pas encore de quoi pouvoir quitter son train-train
de musicien des rues, mais il sentait que sa carrière était sur le
point de décoller. Il était plus que temps. La trentaine approchait
à grands pas [le musicien est né le 1" avril1975 à Torrance en Califor-
nie, d'un père australien et d' une mère américaine) et le maigre
diplôme d'art de l' Université de Curtin ne semblait pas suffisant
pour lui ouvrir en grand les portes de la vie active. En fait, l'inté-
rêt devenait tel au pays d'Oz pour le jeune chanteur que son album
<< Three » était resté de longs mois dans les charts de musique
alternative australienne. Le petit label Jarrah Records n'avait pas
les moyens d'assurer une promotion de rouleau compresseur, mais
l'album continuait néanmoins son petit bonhomme de chemin et
il permit au chanteur de décrocher un Aria Award, l'équivalent de
nos Victoires, pour la meilleure production indépendante du conti-
nent. C'est sous ces bons auspices que le chanteur préparait donc
son troisième album, dont il pressentait bien qu'il serait celui de
l' échec ou de la confirmation.
Woodstock
Jarrah Records mit les grands moyens pour le nouvel album. Le
chanteur pouvait bien pratiquer un genre très rustique, faire son
fonds de commerce d' une décontraction affichée, il n' en restait
pas moins qu'il fallait mettre toutes les chances de son côté et
qu'une production professionnelle, qui n'était pas nécessairement
synonyme de sophistication stérile, pourrait être un atout. Quand
il commença les séances de << Sunrise Over Sea » à la fin 2003,
Butler s'entoura des membres de son nouveau groupe: Nicky Bomba
à la batterie, Shannon Birchall à la basse, avec le renfort de Michael
Barker aux percussions [qui remplacera Bomba après que celui-
ci eut décidé de se consacrer à son groupe de reggae). et de Danielle
Caruana aux chœurs. L'équipe était soudée, l' entente réelle, et
pourtant le groupe n'avait pas cette cohésion pérenne dont d'autres
pouvaient s'enorgueillir. Butler ne doutait jamais lorsque venait
le moment du choix de ses musiciens. Il savait où il allait, n' hési-
tait pas à trancher. Il déclarera à Rolling Stone : << Je suis le gardien
de ma musique. J'ai l'intuition et la vision nécessaires pour savoir
choisir les bons musiciens. J'ai appris qu'il ne s'agissait pas for cé-
ment de garder les mêmes musiciens pendant cinq, six ou dix ans, >
Numérglo
Juin 2 OB
mais d'avoir le bon dosage pour une
chanson ou une époque donnée. » La
petite troupe s'enferma dans le
studio Wood stock de Melbourne, dont
le propriétaire n'était autre que Joe
Camilleri, leader de Jo Jo Zep et des
Black Sorrows, la console étant cette
fois menée de main de maître par Robin
Mai qui avait déjà réalisé le mastering
de l'album << Three >>en 2001, dans ces
mêmes locaux. Une console qui allait
jouer un rôle dans le son final de l'album,
puisqu'il s'agissait ici d'une mythique
Neve 51, connue et appréciée de tous
les producteurs pour La qualité de ses
préamplis et de ses équalisations
remarquables. Butler avait cette fois-
ci l'intention de voir les choses en grand
et il était bien décidé à ne pas rester
limité par le format du trio auquel on
L'avait jusque-Là associé. <<On ne va pas
simplement se dire : on est un trio, on
ne peut utiliser que trois instruments.
C'est un peu limitatif pour moi en tant
qu'artiste. >> Pourtant, Butler revint au
format du trio pour ses prestations
scéniques, car c' est bien dans ce contexte que son jeu de guitare,
et en particulier de douze-cordes [ou plus précisément sa onze-
cordes, puisqu'il en retire une). à la tessiture et à la richesse harmo-
nique particulièrement étendue, prend toute sa valeur.
Sombres accords
L.:album ouvre sur Treat Yo Mama. Une entrée en matière vigou-
reuse, avec une introduction énergique qui permet à Butler d' éta-
ler avec faconde ses talents de guitariste sur son dobro [accordé
DADDAD, et joué en slide). dont le son est capté à la fois acous-
tique et au travers d' un ampli . On pense bien sûr à Ben Harper,
mais surtout aux grands bluesmen, et le titre évolue dans une sorte
de power trio acoustique,la voix faisant son entrée avec un accent
étriqué, mi-Cockney, mi-Noir du Delta. Le titre évolue et se poursuit
par un solo de slide électrifié, ponctué de wha, et se termine dans
une profusion de percussions tribales : darambukka, djem be, congas,
mêlant sons et traditions. <<C'est une chanson sur une relation, la
relation entre l'homme et la terre, le pays et l'environnement, expli-
quera Butler, et en même temps le besoin pressant de respecter cette
relation et de lui redonner vie. Il reste beaucoup de secrets à décou-
vrir.>> C'est Le côté prêcheur du chanteur, parfois irritant, qui perce
ici . Butler, homme investi d'une mission, une conscience verte poussée
à terme, égrène les situations de combats individuels, les seuls
à son avis à pouvoir faire changer les mentalités [le titre paraîtra
à nouveau sur un EP sorti en 2004, intitulé << What You Want >> , la
version australienne de cet EP étant gratifiée de la vidéo de Treat
Yo Ma ma, visible sur YouTubel. Une voix d'enfant assure la jonction
entre ce titre et Peaches And Cream. On comprend vite que cette
enfant qui appelle son papa n'est autre que Banjo, la fille du chanteur.
La chanson composée en son honneur et celui de sa femme Danielle
contraste par sa sérénité et la voix de Butler emporte L'auditeur.
Le titre de L'album, << Sunrise Over Sea >> ,est d'ailleurs extrait du
texte de cette chanson. Quand on Lui demandait si cette chanson
.>t:.it trec pcr:oonncllc, Dutle1 1 éfJUI H.Jdil sans pudeur: << Uw, et c'est
ainsi que la musique doit être pour moi. C'est une façon de soulager
La douleur. de donner du sens au monde, à moi-même et à ce qui
m'entoure. Ça vient donc du cœur. directement, et je me suis rendu
compte que si ça ne venait pas du cœur, c'était généralement assez
médiocre. Il n'y a pas de place pour la médiocrité. >> Quatre accords,
une guitare six-cordes, les deux collègues et la voix de Danielle,
un des temps forts de l'album. Puis arrive lïntro de Company Sin,
fortement teintée de reggae, un genre que Butler a toujours prati-
qué. Il s'en explique :<< Ce sont des idées et des sons dont j'ai toujours
pensé qu'ils étaient liés et qu'ils pourraient faire un beau mariage,
ce mélange de blues, country, folk, reggae. Je trouve qu'ils sonnent
bien tous ensemble.>> Butler n'en est d'ailleurs pas à son coup d'essai
en mélangeant ainsi les genres, et il a de tout temps aimé faire
cohabiter le reggae et la musique des rednecks américains. Il propose
même un néologisme utile pour les amateurs d'étiquettes
soucieux de définir Le genre nouveau : << hillbilly ska >> ... Company
Sin est une chanson également très marquée par L'Australie, inspi -
rée par des histoires contées par des amis aborigènes du chanteur,
sur des lieux sacrés, des endroits où aller et d'autres où ne pas
aller. Le thème de la marche du progrès détruisant les lieux de
culte des ancêtres est pourtant universel, et pas une déforesta-
tion amazonienne, pas une mine creusée en Australie ou une autoroute
tracée chez nous qui ne pose le problème de ces sépultures boule-
versées, ces<< os des anciens peuples/Oui, c'est Là qu'ils reposent>>.
On retrouve encore l'intérêt de Butler pour l'environnement au sens
le plus large, cette passion qui sous-tend chaque chanson, chaque
action, tout en se gardant au mieux de tomber dans le piège du
prosélytisme, du donneur de leçon. Le chanteur est conscient que
la plupart de ses auditeurs sont aussi informés et aussi actifs que
lui, et il se contente de transformer son engagement en poésie,
sans laisser un arrière-goût de condescendance.
Cette légèreté festive de la musique s'estompe et disparaît avec
What You Want, à la mélancolie relevée par les cordes surprenantes
dans ce contexte très dépouillé. t..:arranoPmPnt c:urprgnd, Gt sc détache
nettement du reste de la production. <<Sur ce titre en particulier il
" J'ai un rapport profOnd
avec la terre, c'est elle qui
m'a fait, qui m'inspire. n
est évident que nous ne voulions pas nous laisser enfermer dans un
seul style. J'ai entendu des cordes en écrivant cette chanson. Comme
des accords somptueux, qui se suffiraient à eux-mêmes, très riches,
et, comment dire, juste des accords très sombres. >> Butler se mit
donc au travail avec Shannon Birchall, son bassiste, qui avait l'expé-
rience des orchestres symphoniques, et qui avait beaucoup écrit
et arrangé pour les cordes. Shannon dirigea lui-même la section
de dix musiciens, violons, altos, violoncelles et contrebasse. La chanson
prenait ainsi un virage pop, avec son thème familier évoquant les
problèmes de relations et de communication de deux amants que
tout séparait. Avec Damned To Hel/, Butler retournait à une country
primitive, avec une version minimaliste mêlant le banjo et la voix.
Butler s'accompagnant tout seul d'un banjo cinq-cordes joué en
frailing , dans un style flirtant avec le old-time.
Après l'intimiste Seeing Angels, une chanson « qui invite les gens
dans un lieu très vulnérable et très personnel >> . The re 'Il Come A Ti me
emmena l'album sur un rythme de cascade. Butler laissait à nouveau
parler sa fibre écologiste.<< La terre est importante pour moi. C'est
elle qui m'a fait. En plus de ma mère, c'est bien elle qui m ·a fait. J'ai
un grand respect pour ça, et un rapport profond avec elle qu ïl est
difficile d'exprimer par des mots. Mais elle m'inspire. >> Suivait Zebra.
le simple de l'album, porté par un riff de basse séduisant. puis
Mist, un instrumental d'influence celtique où Butler lâchait son
jeu de guitare, et où paradoxalement il montrait ses limites en se
mesurant trop directement aux virtuoses de ce genre d' exercice.
Après Old Man arrivait Sometimes, une folie audacieuse de 17 minutes
[bon, 7 minutes de chants d'oiseaux !) la guitare et la voix se retrou-
vant en tête à tête. Butler maniait sa guitare onze-cordes douce-
ment, comme un corps qui se réveille, puis la magie opérait, le
ton montait, Les collègues rappliquaient, et l'on réalise la capacité
qu'ont ces trois excellents musiciens à créer ambiances et contrastes
avec les seuls moyens de leur trio dénudé. La musique déclinée
sur cette piste, comme sur tout l'album, oscillait du plus calme
au plus intense, avec une économie de moyens et un savoir-faire
qui forcent l'admiration. Le jeu de Butler." le guitariste, était parfai-
tement senti. toujours adapté à la chanson et à la situation, jamais
démonstratif, et le long solo de cette plage le confirme. ·
Dr recyclé
<< Sun ri se Over Sea >>,troisième album du chanteur, sortit en mars
2004, toujours sous le label Jarrah Records, et devint disque d'or
la première semaine après sa sortie. L.:album fit ses débuts dans
les charts australiens à la première place le 15 mars. Butler
remporta trois trophées [sur cinq nominations) aux Aria
Awards, en mars 2004 et devint rapidement quadruple platine
dans son pays d' origine. Butler avait demandé à Tom Walker de
lui concocter une pochette dans l' esprit convivial dans lequel il
avait été réalisé, de retenir ce côté communautaire, la philoso-
phie dépenaillée et partageuse du jam-band. L.:artiste conçut une
pochette simplissime. mais très efficace. Avec une mise en page
très seventies, des tons sépias, une pochette usée en papier recyclé,
laissant apparaître la rondelle d'un vieux vinyle, le carton taché
et écorné des disques à l'ancienne qui vivaient leur vie d'une chambre
à une autre. Sur la photo, l'artiste, posé en coin de studio [de
rue?). l'énorme pédalier sous les sandales, dreadlocks à l' air,
bras nus, sur un tapis douteux, se concentrait sur sa douze-cordes,
comme à la grande époque de la manche quotidienne. En ouvrant
le boîtier, on découvrait une empreinte de main, comme un témoi-
gnage rupestre, une signature primitive chargée de sens. C' est
cet album en particulier qui commença à le populariser à travers
le monde, notamment aux États-Unis et en Europe où le John
Butler Trio commença à tourner en 2004, après sa sortie. Il se
détachait alors du peloton d' artistes auxquels on l' avait
longtemps associé sans trop le distinguer. en particulier Dave
Matthews [il a ouvert pour lui).
Butler a une sorte de conscience professionnelle artisanale qui
le pousse à vivre sa musique comme un petit métier. S'il a fait
ses preuves en chantant dans Les rues, la roue tourne et les salles
sont devenues de plus en plus grandes. Il a pourtant su garder
le côté bricolé et les moyens du bord des débuts, qui ont fait son
succès, et que paradoxalement le publ ic ne lui pardonnerait pas
d'abandonner. Mais l'atout essentiel de Butler reste son
assiduité à parcourir la planète pour prêcher sa bonne parole,
cet esprit romanichel et fantasque qui le pousse à traîner sa caravane
toujours un peu plus loin. << J'adore partager la musique. C'est ce
qui m ·a donné envie de quitter mon salon, puis de quitter ma ville,
puis mon État. puis mon pays, simplement parce que l'envie de parta-
ger est toujours aussi forte. >>
Christian Séguret
1
1
1
1
PRUIQUE
L'imp_prtant, dans l'écriture de chansons tout comme dans l'interpréta-
tion, est de parvenir au point où l'on accepte de lâcher prise pour laisser
éclater les sentiments qui vous dévorent de l'intérieur et vous ont poussé
à adopter la musique comme thérapie. Pas clair? Lisez plutôt ...
SONGWRITIR MODI D'IMPLOI
ui, c'est vrai . La musique est un truc tellement instinc-
tif que la dernière chose dont on pense avoir besoin,
c'est bien d'une rubrique qui explique quels
mécanismes d'écriture pourraient faciliter votre vie de
songwriter. Et pourtant, rien ne doit vous empêcher de
procéder à une écoute << active » des titres qui vous sédui-
sent ou qui vous ont séduit par le passé sur vos albums
cultes. En écoutant et réécoutant différemment des tubes
avérés, on comprend à quel point l'arrangement et la
construction d' une chanson ne sont jamais dus au hasard.
La mise en lumière de temps forts, le soin particulier porté
au texte, aux liaisons couplet-refrain et au type de son
désiré, le travail du rythme, la difficulté de fixer un tempo,
font partie des éléments clés qui assurent à certains titres
une sereine éternité.
Du neuf avec du vieux?
Règle numéro 1 si vous composez à la guitare :
une bonne chanson tient en guitare-voi x. Ça
n'a l'air de rien dit comme ça, mais si une
chanson n' émeut pas un auditoire, aussi restreint soit-
Basic Instinct
il, par la seule force de sa mélodie et de l'interprétation
qui en est faite, inutile d'aller plus loin, vous pouvez la mettre
à la poubelle .. . Si un groupe comme Travis a pu repren-
dre avec autant de brio la chanson de Britney Spears, Hit
Me Baby One More Ti me, c'est avant tout parce que c· est
une excellente chanson, même si cela peut paraître insup-
portable aux réfractaires absolus de l'ex-lolita américaine.
N'oublions pas que les frères Zappa, eux aussi, s' en sont
donné à cœur joie sur ce titre, avec une égale réussite.
De même qu'Iron Maiden, reprenant YMCA des Village People,
cartonnerait tout autant : peu importe l'impression que
l'arrangement d'origine vous aura laissée. Que ce soit ringard,
archi-daté, ou dans un style musical qui vous insupporte,
une bonne mélodie demeure éternellement une bonne
mélodie. Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les
gens achetaient sans cesse des nouvelles versions de vieux
tubes? Parce que la mélodie est imparable, tout simple-
ment. Autre point bluffant : un tube actuel, repris dans
une émission de télé-réalité, supplante la version origi-
nale. C'est arrivé il y a quelques semaines, lorsqu' un candi-
dat de l'émission Nouvelle Star a repris le tube impec-
cable de Yaël Naïm, New Sou/. Le soir même de l'émission,
le iTunes store français s'affolait... Matraquée dans les spots
de pub d'Apple, la version originale est détrônée par l'imi-
tation. Un nouvel arrangement, une nouvelle fraîcheur mais
pour une chanson identique .. .
Alors. certains pourront se demander: à quoi bon? À quoi
bon essayer d'écrire le prochain tube puisque tout semble
avoir déjà été fait , déjà été écrit, voire même réécrit. Impos-
sible de jouer un enchaînement d'accords devant des copains
sans qu' au moins l'un d'entre eux ne vous dise: << Ah,
ça me fait penser aux Beatles. Ah, ça me fait penser à
Brassens ... à machin ... >> .Vexant? Non. pas tant que ça.
Après tout, si vous faites vraiment partie des << élus >> ,
vous saurez dépasser cet a priori et faire sonner cet enchaî-
nement d'accords comme personne ne l'avait jamais fait
sonner avant vous. Pour cela, il n'y a pas de recette magique
autre que vos oreilles et votre âme ... Oui, ça semble grandi-
loquent, mais c· est la réalité.
Le pomt de départ
Depuis la naissance du rock et l' évangéli -
sation pop, dans toutes les générations qui
se sont succédé, certains ont grandi dans
l'idée que ce n'était pas une musique << sérieuse>>, ni surtout
<< morale >>. Le genre de truc qui rend la jeunesse hysté-
rique et automatiquement dépendante à toutes les
drogues qui puissent exister. Bref. un exutoire jouant avant
tout sur l'irréel et le fantasme pour soudoyer les âmes fragi-
les. Une secte. quoi. C' est le point de départ : la sincérité
du truc, les bonnes raisons qu'on leur cherche. On ne peut
nier que des modes ont été inventées de toutes pièces pour
séduire les foules, on ne peut nier que des chansons, des
albums ont été écrits à toute fin mercantile. Le manque
de sincérité, lorsqu'il est trop flagrant, nuira inévitable-
ment à ceux qui veulent se servir de la musique, et non
pas servir la musique. De là découle une règle fondamen-
tale pour tout songwriter qui se respecte : soyez droit dans
vos bottes, ne vous corrompez pas, soyez juste SINCÈRE
avec. .. vous-même. Ce faisant, vous le serez avec votre public.
Dans le cas contraire, à vouloir plaire à trop de monde. il
arrive que l'on ne plaise à personne. On ne se trouve jamais
aisément. on ne définit pas son univers en deux coups de
cuiller à pot. Il est bien difficile au début, lorsqu' on écrit
ses premières chansons. de ne pas être pudique, d' être
totalement libéré, tant au niveau du vocabulaire, des choses
que l' on veut exprimer, que musicalement. On a souvent
tendance à en dire trop ou pas assez. Trop, dans l'hypo-
thèse où, paradoxalement, on a plutôt envie d'enfouir certai-
nes choses sous des tonnes d'arrangements, en espérant
détourner l'attention du sujet principal : vous et la manière
dont vous raconterez vos histoires. La peur, sans nul doute,
de trop se dévoiler. Ceux qui n'en mettent<< pas assez >>
au début sont parfois coincés par autre chose : cela peut
être aussi, etc' est autrement plus embêtant, le simple fait...
de ne rien avoir à dire. ou de ne pas trouver les notes et
les mots adéquats pour le dire. Et le constat est alors impla-
cable : pas assez de sentiments, pas assez de sincérité,
pas assez d'accroche pour l'auditeur. Se définir, se
trouver, cela prend du temps, parfois même des années.
Contrairement à ce que peuvent penser certains, la musique
est un art qui se mérite, qui nécessite une thérapie profonde
sur soi . Car on n'est apte à aimer les autres que lorsqu' on
a appris à se tolérer [je n'ai pas dit << aimer >>l.
Le fond et la forme
Où est-ce que je veux en venir? Au fait qu'en
musique, il y a la forme, bien sûr, mais il
y a le fond, qui est bien plus indispensa-
ble. Impossible de faire illusion longtemps sans le fond ...
Pour vous soutirer des larmes ou de la joie, cela impli-
que de l'émotion, du fond, du vécu, des références à des
situations qui pourront vous toucher. On ne vit pas la chanson
de James Blunt, You're Beautiful, selon que l' on a en tête
le visage de l'arrogant chanteur anglais, ou celui de l'être
aimé. Dans ce cas précis, avant d' aimer l'interprète, on
aime le propos de la chanson parce que l'on peut s'y identi-
fier. Au final , on se passerait volontiers de la voix de Blunt,
somme toute très neutre dans cette chanson, pour préfé-
rer l'interprétation d'un artiste « habité >>, débordant d'émo-
tion à fleur de peau comme Kurt Cobain. Cela hérisse le
poil dit comme ça, mais ... essayez juste d'imaginer. Écrire
une chanson avec sincérité seul devant sa page blanche
ne suffit donc même pas, il faut savoir préserver l' émo-
PRUIQUI
Numéro10
. h1in ?flflA
ti on initiale et La restituer à chaque interprétation, ne pas
renier Le sentiment originel de La création. James Blunt
est devenu millionnaire grâce à cette chanson, ce qui n'est
absol ument pas un péché. Mais depuis quand énerve-t-
il Les critiques, voire certains de ses fans? Depuis qu'il
fait semblant de restituer Le sentiment d'origine de cette
chanson ... Le plus malheureux étant que ce n' est même
pas de sa faute : son amour perdu ne reviendra jamais,
mais il est devenu riche et a retrouvé l'amour. Il n'est simple-
ment plus malheureux, il ne peut plus chanter cette chanson
de la même manière. Au fond, La musique est une théra-
pie, mais qui ne devrait surtout pas nous guérir défini-
tivement. On en veut beaucoup aux artistes que L'on estime
<<pervertis>>, alors qu'ils ne font qu'évoluer dans Leur
parcours personnel. Ce qui nous touche chez un artiste,
c'est avant tout LE MOMENT où il nous touche, ce moment
où il y a une fusion entre ce que Lui ressent, et auquel
on s'identifie. Le fait que Les routes divergent parfois est
quasiment inévitable. Rares sont les fans qui adorent TOUS
Les albums de leur artiste préféré. IL s' agit d'une histoire
d'amour : on porte au pinacle, on est déçus, on pardonne,
on aime encore ...
James Blunt
Mais une << écoute active >> ne se borne pas seulement au
fond, elle implique souvent La forme. Aujourd'hui, la forme
focalise toutes Les attentions des jeunes groupes et jeunes
artistes : il faut que ce soit << bien joué>>, << bien produit >>,
on s'extasie devant tel ou tel compresseur en studio, tel
ou tel micro, alors que La vraie différence ne se joue pas
dans Le compresseur ou le plug- in qui va bien, mais dans
la sensibilité du musicien sur son instrument. Idem pour
le chanteur: un interprète de classe mondiale aura beau
chanter dans un micro de supermarché, il se passera quelque
chose, L'inverse étant impossible ... IL convient donc de ne
pas négliger La forme, mais avant tout de ne pas non plus
se focaliser dessus. Le seul truc sur Lequel il faille se concen-
trer, c'est le fond, c'est L'émotion, ce qui vous fait prendre
votre guitare à trois heures du mat' pour composer la chanson
que vous aviez envie et besoin de faire sortir de votre âme.
Une fois que L'on accepte de se connaître, on accepte plus
volontiers de se Laisser connaître. Ce n'est, évidemment,
gue Le début...
Orvi l
Vos messages et vos expériences sur
www.mvspace.com/orvilsat
Total sangs ·
Analyse et exerc1ces ..................... P. 76
Pédago
Débutant ... : . ............................. P. 92
Red Hot Chili Peppers, My Friends ..... P. 77
Rythmique ................................ P. 93
Christophe Maé, On s'attache .......... P. 83 Picking .......... ... ............. . .. .. . .. . P. 94
Adaptations unplugged ....... .. ......... P. 88-91 Celtique ................................... P. 95
Jazz .............. .. ....................... P. 96
Manouche ................................ P. 97
Bossa .... ..... ............. .... .... ....... P. 98-99
Blues ................................ .. ..... P. 1 00-1 01
Reggae ................................... P. 102-103
Flamenco ................................. P. 104-105
Open-tuning .............................. P. 106-107
Country ................................... P. 108-109
Duo ....................................... P. 110-111
nroûcflon
V
oici un titre des Red Hot Chili Pep pers que l'on pourra très
bien accompagner d' une seule guitare acoustique, dans un
esprit chanson. Pour plus de rock'n'roll, on ajoutera au gré
des envies et des possibilités une autre acoustique, et une ou
deux électriques. Les deux acoustiques jouent toutes deux quasi-
ment la même partie, mais ce sont précisément les toutes petites
différences qui font toute la richesse de cette doublure. Faites
le test : enregistrez-vous avec une guitare. Doublez, dans votre
logiciel audio, cette piste et placez chacune des pistes de part
et d'autre du spectre stéréo. Au final, on entend une seule guitare
et un enregistrement mono. Deuxième essai : au lieu de
doubler mécaniquement la piste, vous réenregistrez la guitare,
en jouant la même chose, sans chercher à faire de variantes.
Placées de part et d'autre de l'espace stéréo, on obtient un son
infiniment plus riche, et cela uniquement grâce aux toutes petites
différences de jeu des deux prises. Dans le cas présent, les deux
parties acoustiques comportent en plus de vraies différences,
ce qui accentue encore la richesse de l'accompagnement.
des couplets est basé sur une suite de quatre
accords (Dsus2, Dm/F, G/B, Cadd2] que l'on joue en arpèges avec
l
' essentiel, pour jouer ce titre de Christophe Maé, est de bien
capter le groove rythmique du morceau. En effet, les accords
sont simples, la structure est très claire, la petite introduc-
tion solo n'est pas compliquée non plus ... Bref : tout est dans
la guitare rythmique.
La première chose à bien comprendre est qu'il faut penser en termes
de doubles-croches: écoutez le shaker qui intervient dès l' entrée
des autres instruments. Il joue des doubles-croches tout au long
du morceau, et c'est ça qui donne une bonne part de l'élan rythmi-
que au morceau. Alors pensez très fort à ce shaker quand vous
jouez la rythmique et vous serez sur la bonne voie. Concrètement,
votre main droite (gauche si vous êtes gaucher] doit garder un balan-
cement en doubles-croches, même si vous ne jouez pas toutes
les doubles-croches.
Il faut aussi penser à une batterie (grosse caisse et caisse claire].
La formule rythmique de lïntro débute par deux croches sur la corde
de Ré : c'est l'équivalent de deux coups de grosse caisse. Ensuite
y
le médiator. Des hammers et des pulling-offs viennent agrémen-
ter ces arpèges. Vous pouvez, dans un premier temps, ne pas
jouer ces effets de jeu, le but étant de surtout rester en place
dans la grille d'accords. Plus.loin dans le morceau, une électri -
que au son clair, avec une pointe de chorus/flanger et un capodas-
tre à la case 5, vient s'ajouter aux acoustiques. Cette guitare reste
discrète mais apporte néanmoins une couleur supplémentaire.
Les refrains sont beaucoup plus simples à jouer : deux accords
à placer au début des mesures 1 et 2, puis un petit arpège sur
l'accord de Do que l'on décale de deux cases vers le Ré. Seul petit
piège : la syncope juste avant la mesure 4 pour l' accord de La
add 2. Écoutez bien l'original, ça viendra avec le plus grand naturel.
À noter, sur ces refrains, les petits arpèges de << remplissage »
joués par l'une des deux acoustiques. À chaque reprise du refrain,
c'est différent. Vous pourrez ajouter vos propres variantes, il suffit
de rester sur la bonne harmonie.
Le solo, électrique, peut tout aussi bien se jouer à l'acoustique.
Il est basé sur un jeu en octaves où il faudra simplement veiller
à étouffer la corde située entre les deux notes formant l'octave.
Thomas Hammje
vient un accord joué de manière un peu accentuée sur le deuxième
temps de la mesure: c'est l'équivalent de la caisse claire. Bien sûr,
la rythmique guitare ne se limite pas à ça, mais l'idée est de penser
rythme, groove, pulsation plutôt qu'enchaînement d' accords.
Pour bien avoir le son, on étouffera les cordes avec la tranche de
la main droite près du chevalet. Mais en fait, on ne garde pas la
main posée sur les cordes : on la pose tout en attaquant les cordes,
puis on << rebondit >> sur les cordes et on la pose à nouveau à la
prochaine attaque. La main doit donc rester très mobile et souple,
comme celle d'un percussionniste.
Une fois captée cette rythmique, le reste va tout seul. Atten-
tion au petit pulling-off sur l'accord de Lasus4/La, à mettre en
place. La guitare 2 joue, sur les refrains, une petite série d'arpè-
ges descendants. On soignera la fluidité de ces motifs mélodi-
ques en travaillant lentement les pulling-offs, ceux-ci doivent
rester parfaitement réguliers.
Thomas Hammje
1
..
song
Extratt de << One Hot Mtnute >> (1995]
My Friends
Arrangements et transcription de Thomas Hammje et Gi lles Malapert
Guitares acoustiques accordées en Dropped-D (Mi grave en Ré)
Guitares électriques en accordage standard (Guit. 3 : capo case 5)
IN TAO
f'('\
-
r--,

..


L......J
Guit. 1 (acous)
H
q-w .. ........
SI. H
0 0
'--._.../
-
Hp
l c....J
0 0
3 3
2 0 2
0 0 3 3
3 3 3
0 0 2 0

0 0 2 2 0 3
2 2 2-3
t'\
-
-

-
l.[
L......J
Guit. 2 (acous)
H
- -.t -----
...
-
l.[
SI.
H
0 0
3 3
2 0 2
0
3
0 2 0 2
0 0 3 3 0 0 0 0 3
2 2 2-3 3
'
4
COUPLET 1
"'('\ r-
:;f ..
=:
-..... .__..,
.. ..
U'
L.....J
q-w ..
... .... 5 .. .__..,
H
SI.
H
0 0 0
3 3 3 3 3 3
0 0 0
8--tt--o
2 2
0 0 0 0 2 0 3 3 0 0 2
3 2 2 2-3
5 5
t'\ r--

-
= _:;J: -
U'
L.....J
q-w .. ........ .. .__..,

SI.
H
0 0
3 3 3
0 0 0 0 2 0
0 0 0 0 0 0 3 3 0 0 2
2 2 2 2-3
'
0 ----,.-. 5 3 0
7
"'('\ r""""'' rï .10:'\

- l !:..! L.....J :;f - =:-·
..
p
,....._
0 0 0
3
2 0
3 3 3 3 3 3

3 3 3
2 2 2 0 0 0 0 0

2 2 2
0 0 3 3 0 0 0 3
3
5 5
() r--,
r--

..
q-w ..
=
___ -:;;} ..
-
=
----.J


3 3 3
0
3
2 2 2 0 0 0 2 2 2
0 3 3 0 0 0 3
2
....
o----,.-.5 3 0
PlAGI
Words and Music by Anthony Kiedis, Michael Balzary, Chad Smith and David Navarre
C 1995 Three Pounds Of Love Music· Warrrer/ChappeU Artemis Music Ltd, london W6 SBS- Reproduced by permission of Faber Music Ltd- Ali Rights Reserved
l.....J

L.....J
g===l
3--j



L.....J

3-j
L.....J

3-j
JO r--
=
IFI
r--,

..
u q-w ,.
-.
,.._./
,.
-I
u
q-1 -. •


SI. H SI.
0 0 3 3
T
3 3 3 3 3 3 3 3 3 3-
0 0 0
2-\-0
2 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0-
/J
0 0 2 0 3 3--0 0 2 2-
-.....-
2 2 2-3 2 2 2-3 3

f)
r-
v q-w ,.
-.
.. ._./ -
-I
u
q-w ,.
...

.. ....
SI. H SI.
T
0 0
3 3 3
0 0 2 2 0 0
0 0 2 2-r--0 0 3 3 0 0 0
2 2 2-3 2 2 2-3 3-
.....
13
COUPLET 2
,()

..
--
q-w
..
.......


........
Guit. 1 et 2
H
0--0-0 0--0-0 0--0-0-
3--3-3 3--3-3 3--3-3 3--3-3-
2 2 2 2 0--0-0 0--0-0-
0 3 0 0 2
2 3
()

-
.--!!!! .--!!!!
r- l'" r-
--
.
u

q ... -
,.
,. ïii
,.
1::-.J

Guit. 3 (élee., capo case 5)
0 0
2 1 3 3
2 2 2 2 2 0
0 3
0 0 0
.....
2 3
15
...... ,jojo
-
u 1-'
""' ""'
1

q• ...
• • •
YJ ,.'-"' "--"'
-
1--
SI.
H
H
p
T
2 2 0 0 0 0 0 0 0 0
3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3
..-
A
2 2 2 2 2 2 2 0 0 0 0 2 0 0-
0 0 0 3 3 0 0 0 0 0 0 2 2-
LJ 2 2 2--3
li
-
-
-
-
r- r- ]""' r- -;;;;;j
.
1!.)

.. q ..

..
,. ïii
..
=--.J
T
0 0
2 1 3 3
2 2 2 2 2 0
n
0 3
0 0 0
_LJ_
.....
2 3
PlAGE
17
i""'- !"""'--

-


:4j

q•
-t
• •
-6t;;>

0 0 0
3 3 3 3 3 3 3 3
2 2 2 2 2 0 0 0 0
-,;;;;'
0 0 0 0 0-1--0 0 0 0 0
2 2 3
;;;,
3 3
()
-

-
-
l""' ,...-.-"" r-
--


q•
-
#:4j
• •
?):
0 0
2 1 3
2 2 2 2 2
a.
0 0
- ......
0 3
2 3
REFRAIN 1
19

r-...

-e-
...
·--·
..._..-a-
Guit. 1
0 0 0
1 0 0
A
0 2 0 6
.... 2 2 2 4 7
;;;, 3 0 3 3---5 0
()
,.
"



....
...
·--·
:4j
....__..:;;$
li=

Guit. 2 1.-oo! SI.
0 0 0 0
---
--.--
T 1 0 0 0
A
0 2 2 2 0 6 7 7 7 7 7-9 9-
·p;; 2 2 2 2 4 7 9 9 9 9 9 ..... 11 11-
;;;, 3 0 3 3---5 0 0
...
23

"

-e-
...

..._..-a-
COUPLET3
----.---
0 0
0
T 1 0
0
---,;. 0 2 0 6
-,;;;;'
2 2 2 4 7
3 0 3 3--5 0
idem
COUPLET 2
()
r-...


-e-
...

:4j

0 0
SI.
r-r 0

1 0
0
A
0 2 0 6 7 7 x 0-
-....-
2 2 2 4 7 7-9 9 9 9
0
3 0 3 3__.5
0
.....
PLAGE
27 REFRAIN 2

·'

. .
. .
. .
.


.
p

... ... /.,"


. 1
Guit. 2 ,........
0 0 3 0 0 0
1 0 0 0 0
0 2 2 0 6
l'
2 2 2 4---7
-.....
3 0 0 3 3--5 0 0
:J
.....
w/Gu1t. 1 . 1dem Refram 1
:JI
,.....('}
-

......
.
.
.
cv -ê-


....
·/-

.

0 0 0 0
1 0 0
0 2 0 6
2 2 2 4 7 0-
0
3 0 3 3___,.....5 0 0 0 0 0
35
SOLO 1
......
r--
1--
.
.
cv • • • •
1 ""'-
q1 11 11 11
.. .J
. .J
Guit. 1 et 2
'T
0 o---o-o-o 0-0-0
. 3 3---3-3-3 3-3-3-1-3 3 3 3 3 3 3 3-
.0.
2 2---2-2-2 2-2-2-r-o--o-o-o-o o---o-o-
0 0 0 0 3 3 3 3- r-o o o o 2 2 2 2-
-..... .
2 2 2 2 3 3 3 3-
:J
()
r-- r--
==
/"il"
r--
. .
.
CV Guit. 4
)'


........... 111 111 ..,d ...
.. • •
'-...__Y
(élee.)
SI.
SI. SI.
SI. SI.
SI. SI. SI.
SI.
....-
.......
-
.0.
9.,.....11-11-11-11,.__9.>....:-7---9---.:-7_,_,_5-5-r--7__,.
!-'"4
.
7-r-9 9 9 9.>....:-7-"--<-5 7 ........._,. 5""'"-:-3 3-,.-<'--5_,.
t--<-2 2 2 3 3 3-r--5 5 5-
37
1
,.....()
-
-
liiiiiiOl
.
.
• • • •
--
q-1 -Il 11 11
.. •...._; .. ..
H
0 0 0 0 0 0 0 0
3 3 3 3 3 3 3 3-1-3 3 3 3 3 3
2 2 2 2 2 2 2 2-1-0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 0 3 3 3 3-1-0 0 0 0 0 2
2 2 2 2 3 3
3---..:.
...-

()
rlr'-
c ....



.
.
cv
.,
SI. SI.
SI. SI.


7.,....,_11 11 11 11 11 11 11 11,.....14 14 14 14 14 14,....16""' t-12
13
.
c.
-.....
5.,...._9
9 9 9 9 9 9 9..,....12 12 12 12 12 12,...14-

.
:J
.....
PlAGI
2.
PONT



--,::::
ri ri
:::::;-,
ri

-q ..
..
.. ... -6
=: :: =:
Guit. 1 et 2
q!

"T"
o-o-o-o- o-o-o-o o-ofo-o-o-o-o-o-o- o-o- o o 'ô
3-3-3- 3-3 0-0- 0-0-0-0-0-0-0-0 0-0-0-0-0-0-0- 0-0-0-0-0
E.
0-0-0- 0-0 1-2-1-1- 1-1- 1- 1-1-1 4-4- 4-4- 4- 4-4-4-4-4-4-4
·,..; 0 0 0 0 3 2-2- 2-2-2-2-2-2-2-2 5-5-5-5-5-5-5- 5-5-5-5-5
2 2 2 2 3 2-2 2 2 5 5 5 5
!,;.)
2-2 2 2 5 5 5 5
()

,.,

.



Guit. 4 SI.
"T"
-
E.
12 12....._5 4
·,..;
10 10 ..... 3 2
;;;;)
......
42

1 r-1
r-- r--





... ... ...
"T" 0-0-0-0-0-0-0-0-0- 0-0 0 0 1 0- 0-0-0-0-0- 0-0- 0- 0 "ô
0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0 0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0- 0
o.
3-3-3-3-3-3-3-3-3-3-3-3-3 2- 2-2-2-2-2- 2-2- 2-2-2-2
·,..; 4-4-4-4-4-4-4-4-4-4-4- 4-4 3-3- 3- 3-3-3-3-3-3-3-3- 3
!,;.) 4 4 4 4 3 3 3 3
......
4 4 4 4 3 3 3 3
44

,....._ ,...._
r---
,....._
-
r---
-
v ... ... ... ... ... .. ... ... ...
"q-. .. .. .. 111 111 111 111 111 ..
0---o--- o---o--o--o---o---o--- o--o--
5 5 5 5 5 5 5 5 5
0---0---0---0--0--0---0---0---0--0--
4---4---4---4--4--4---4---4---4--4--
·,..; 5 5 5 5 5 5 5 5 5 4---4---4---4--4--4---4---4---4--4--
:;) 3 3 3 3 3 3 3 3 3 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2--
......
46




:!






;!<. ;!<.
COUPLET4
idem ..
• •
... ... .. ... ... ... ... ...
COUPLET2
3 3 3 3
3 .
3 3 3-r-3 3 3
x x--
3 3 3 3 x x--
3 3 3 3 3 3 3 3-r-3 3 3 3 3 3 3
....
3 3 3 3 3 3 3 3-'--3 3 3 3 3 3 3
PLAGI
Numéro1n
Juin 200R
48
REFRAIN 3
t!'l\
...,
-
1\
--
.
.
.
~ ~
q• •
:6 ~ ~
... ... / .
~
- - - - ~
. ~ } '-
~
Guit. 2
..___
p
0 0 0 0
1 0 0 0
2- 0 0 2 0 0 6 2 0 0 2
2 0 2 2 4 7 2
-......-
3 2 0 3 3----,.-5 0 0 0-
.....
w/GUit. 1 . 1dem Refrain 1
52
~ 1 \
'
.
.
.
~ ~
q• .. -,1 - ... ... / .
~
- - - - ~
.
~ ~ ~ ~ ~ .
-e-
0 0 0
1 0 0
0 0 2 0 6
o--H
2 0 2 2 4 7
3 2 2-f-0 3 3___,....5 0 0 0 0 0
.....
56
SOL02
• 14- 14-14-14-14-14-14- 14-14-14-14-14-14-14-14-14 14-14-14-14-14-14-14-14-14-14- 14-14-14-14-14-14
• 16- 16- 16- 16-16-16-16-16-17-17-17-17-17-17-17- 17 15-15-15-15-15-15-15-15-14-14- 14-14-14-14- 14-14
w/Guit. 1 et 2 : idem Solo 1
58
,;(\
~ ................ ~ ~ ~ ........................
.
.
~
14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14
.
Il.
-......-
16-16- 16-16-16- 16- 16-16-17-17-17-17-17-17-17- 17-
~ 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 - 1 0 ~
:;)
..... -
SI.
0 0
0
31!
3--3 3
3
2-2 2 0 0 2
0 0-3 3 0 0--0 0--0 0
2 2-2r3 0--0--2
3
Il
PlAGI
Extra1t de «Mon Paradis» (2007(
Arrangements et transcription de Thomas Hammje
INTRO Capodastre case 1
~ fi J.l. -* .. ---::::;. ,---.._
1!)
Guit. 1
10
11
D
Gui!. 2 (doublée)
SI.
3
7
7
-

2 x
0
....
5
.. ~ ~ f i J.l. ...
eJ
SI.
10 10"-8
1.1 11"-9
('l J.l.
Bm7
eJ
-.1 -.1
2 2
....
5
COUPLET 1
D
PlAGE
0
,_.__
7 8
7 9
3
2
3
2
7
7
3
2
x
3
2
2
2
r:=-,

2
0
2
2
3
2
0
-
3
2
8
-
2 0
3
2 0
On s'attacbe
2
2
A
-
.......
~ ~ 1:1
p
3 3
2 0 2
2
0 0
G
r--::!
~ ~
..
3
0
0
0
3 3
A
p
2
0 0
2
G
8
3 3
2
--
--
~ ~
2 2
~ ~ 2 x 2
2
0
. ~ .
~
=i

p
::::::
0 0 2
0 0
0
8=tl
3 3
x
2
0
0
8 8
2 0
8
3 3:-----'
!) D A
()
-
_..............
-
.
.
u • • •
,___.
:;j: :;j:

p
-
3 3 3 3 3 2 2 2 2
2 2 x 2 2 0 2 2 x 2 2 0-
0 0 0 2 2
0 0 0
....
Bm7 G D
-
·-. -- ...... L.....::j
... p ...
1--+-----3 3 3 3 . 3 3 3 3 3-
l--ft------2-2--2--2-2-0-+----0-0--0--0-2-0--0 2---2--X--2-2-0-

0--0 0-t-0-0
3 3------3•----3
....
14
, 1\ J,j.
... ..-...
,.....-...
-
u


SI.
H
10 10-8 7 8 7 2 2 3 0
11 11-9 7 9 7 2 2 4 0
A Em7 G
1\ J,j.
..--..
-
-
..,
!='-
-
.
.
.
u
-

_....j
:4j

=
#
p
...
3 2 2 2 2 3 3 3 3 3
o.
2 2 x 2 2 0 0 0 0 0 0 0- 1-0
·,...;: 2 2 2 2 2 0
1:
0 0 0 2
0 0 0 3
17
REFRAIN 1
, 1\ J,j.

---
. . .
u
r:.:..-= p
..!:1 ..!:1
p p - -

,-.... ,-....

2 0 2 0 2 0 0
3 3 3 3 2 0-
2 0 0 2-
0
u
() J,j.
D G
l""""i Em7
A
..
1"""""1
u • •
i
.. ..
• •
''

T
3
3 x 3 3
3 3 2
1
A
0 0
2--X-2--0-0--0
0 0 0 0 0 2 2 2 2 0-
·,...;: 0 0 0 0 2--2--2--2--2--2--2----
2-2 0
3 0-0
PlAGf
19
~ 1'\ .llo ~ ~ ~ ...-
. . .
~
r:.:...-= p
J!!ooooool ~ ~ ~
p
1
p
/"""'..
,--, ,--,
~
2 0 2 0 2 0 0
3 3 3 3 2 0-
c.
2 0 0 2-
0
A
() .llo
D G
"""""'"
Em7
.
,......,
~
• •
-
:;j
• • • •
''

3
3--X- 3 3 3 3 2
2--X- 2--0- 0--0--0- 0 0-- 0- 0-- 2- 2--2--2- 0-
,...;
0 0 0 0 0 0 2 2 2 2- 2--2--2-
2 2 0
:J
3 0 0
....
21
~ 1'\ .llo ~ ~ ~
...-
. . .
~
C.:.--=
~ ~ ~ ~
p p p
p p
/"""'..
,--, ,--,
-
2 0 2 0 2 0 0
!
3 3 3 3 2 0-
A
2 0 0 2-
-.... 0
;;;)
1'\ .llo
D G ~ Em7
A

,......,
4!.)
• •
-
=-
• • • •
''
~
3
3 x 3 3 3 3 2
2 x 2 0 0 0 0 0 0 0 0 2 2 2 2 0-
0 0 0 0 0 0 2 2 2 2 2 2
2___;__
2 2 0
....
3 0 0
23
COUPLET2
D A
~ r'\ .llo ~ ~
.
4!.)
C-=
- ~
~
~
:;; ~
'-J
p p -a-
r--, 'l""'\
..,. 2 0 2 0
2
3
3
3 2
2
0
2 2
0
0 2
LI
0
0
0
2 3
() ..
Bm7
Asus4
D A
~
.
.
4!.)
-.J -.J

~
~
:;; ~
'-J
-a-
3 3 3 3
2
3 2
L
2 2 2 2 2 2 0
2 2
-....
2 2
2 2 2
0 2
~ 0
0
0
0--2-- 3
PlAGI
2
Numéro10
.luin ?mA
27
B 7
G
() ..,
m
!="-
.
. .
t)
-,J -,J ""Il

• •
T
3--3 3 3 3
u
2--2 2 2-2- 0 0--0
0
""
2-2 2
;;J
3-3
....
29
D A
() ..,
!!!'Ool
-
-

.
.
t) ....
.. .......
-:;;.-:;;.

p
-
T
3-3 3-3 3-2-2 2-2
2-2--X--2-2-0 2--2--X--2-2-0
-....-
0-0 0 2 2
J
0 0 0
32
G D
() ..,
r-=;.
-
.
. .
t)
..
.. _ ..
-- ..
....
.. l.....t:::::=
""Il
p ""Il
3
-
3-3 3-3
0-0-0-0-2-0-0 2-2-X--2-2-0
-....-
0 0-0 0- -0-0 0
....
'
3-3 3 3
35
-.-
·--·
r---.
--.

r
1
SI. H
- - -
10-10--8-7-8--7 2--2-3-0
11-11--9-7-9--7 2--2-4-0
()
Em7
;::--
G
""'

.
.
.
t)

=
#
...
T
3 3 3 3 3 _!
A
0 0 0 0 0-0-t--0
-....-
2 2 2 0
....
0 0
0
2
'
3
..
..
__..

..
p
0 0-2-0 0-
0 0 0-
3 3
Bm7

.
.
-.J -.J ""Il
3-3--3--3
2-2--2--2-2-0-
2 2 2
A
--
-
r--=
-:;;. -:;;. a..:d

p
3-2-2 2-2-
2--2-X--2-2-0-
2 2
0-0 0
REFRAIN 2
idem
REFRAIN 1
PlAGE
37
~ 1\ ~
~
"T"
lJ
-.....-
D
'
39
~ () .jojo
~
T
J:.
....
D
'
41
~ - ( ) ~
~
"T
~
lJ
-.....-
:J
'
43
~ 1\ ~
t)
A
-.....-
u
'
PlAGI
PONT
G
~ ~
3--3
Bm7
y y
2--2
Em7
~ ~
0 0
G
~ ~
3--3
'"'1 ~
.
.
..
i
3 3 3
0--0 0
0
3
~
.
.
~ ..
3--3 3
2--2 2
2
'"'1 ~
.
.
.
=
...
3--3 3
0--0 0
2
0
'"'1 ~
.
.
••
i
3--3 3
0--0 0
0
3
Asus4
r--1

~ ~
3 3
0--0-0
0
0--0
G
......
~ ~
3--3
2--2-o·
3--3
D/F#
~
~ ~
3
0--0-0
2--2
2 2
A
,.......,

...:::....
-9-
3--3
0--0 0-'-2
0 2
0
'"'1
.
.
.
3 3
2--2
2
r--::!
.
.
..
3--3 3
0--0 .0
0
.
.
-"""'
3--3
2--2
A
-
~
2
2 2--2-0-
2--2
0
~
3
2
-
..
3
~
~
-4
2
-

p
2-0-0-0-
0
"""""""'
• • •
3--3
2--2-0-
0--0-0-
REFRAINS 3 et 4
idem
REFRAIN 2
(sauf 4 premières
mesures: G1 double G2)
Extrait de << One Hot Mmute >> (1995)
Arrangements et transcription de Thomas Hammje et Gilles Malapert
My Eriends :
H
2
3
3
2
0---3-----------3 0--2
2
3

1
û
.,
------
1 1---.J
qy
.,

•J
SI.
0 0 0
3 3 3 3 1
2 2 2 2 0 0 0 0
A
0 3 3 0 0 2
-...
2 2..,.......3

'
5
;f\
r--1
]iiiiiiiiiil
u
.,
L..-J
q-w ., • ..

u

0- 1 0
0---,-j "T
3 3 3 3 3 3 3 3
2 2 0 0 0 0 0 2 2
0 3 3 0 0 0
2 3
.....
8

r--,
,w. • 1..
u q-w .,
.,
..
.,
1
q-w
.,
SI.
0 0 5 5 7 1
3 7 7 3 3 3 3
A
0 0 0 2 2 2 2 0
0 0 0 3 3 0 -...-
2 3 2
l::::::J

..
., .,
T._d-
.,-..__..../
SI.
H
3
2 0 2 0-+-o 0 0
3 0 0 0 0 0 2
2 2 2....,......,.3
-
::and Uueic by M lhony Kigdi;J, Mh ..lldel Ditllaly, {.;11<10 smith and David Navarro
@ 1995 Three Pounds Of Love Music· Warner/Chappell Artemis Music ltd, l ondon W6 8BS • Reproduced by permission of Faber Music Ud · AU Alghts Reserved
1
2
3
0
"'---""
H p
3 3
0
r--"1
3


p
3 1
0
2
3

H
p
=
0 2 0
3 3--H
0
-
3
2 0-
3-
1
.

0--
2
PlAGE
13
~ 1 \ ~ r-i 1 ~
~ •
l,....J
q-.. • •
..
\....-1
~
-..,.,
~
T'
0-1 0 0-r-1
1-3-3
3 3 3 3 3 3-3-3
2 2 2 0 0 0 0--0 2 2-2 2-0-
0 3 3 0-0 0 3 3-
ri
2 3
;;;;)
.....
16
,;(\
r- ~ -
~ ~ ~ ~ L ~
~
q-.. • •
..
• ~ q-..
• ~
SI.
p
0--0 5-5-7-1 -
T'
/7
3-1--1- 3 7 3--3-3-3
A
0-0-0 2--2-2-2 0-0-0 0-
0-0 0 3--3 0 2 2- .....
2 3 2 3 ;;;;)
~
19
~ ( )
r--. ~ .r----, r-- r-
~ .. -
~
:;j
..
"•
-
1 0 0 1 3 3 1
A
0 0-f--2--2 2-2-2-2-0 0 0-0 2-
......
2 2 2 2 2 2-2-2-2
4 2-
0
3 0 0 3 5
......
22
~ ( ) ~
,.........
~
.
.
.
.
~
~ -
_""!
~
..
0--0 0-0 0
T
~
0---0--0-0--0-0---0-0-0-0
1 0
D.
2---2 2 2---2 2-0
0 0-
"ri 2 2
2 2 2
u 3
.....
24
1/2
;() ,.........
r-
r-
---· r--"1 .f ~
~
~ ~
- - .. ••
~
SI. 1 ~ 2
~
.,-
0
1 3 3
J:.
2--2
2-2-2-2-0
0 0-0 2 6
.... 2 2 2-2-2-2
4 2 5
0
0 0 3
5 0
'
PLAGE
29
Extrait de <<Mon Paradis» [20071
Arrangements et transcription de Thomas Hammje
Capodastre case 1
, ()_

r----.
-----
--

..
b:::::i
..

-
-
SI.
H
10 10----8 7 8 7
11 11---9 7 9 7
0 0 0
.....
2
2
5
1/2
Jo
6 7 6 2
2
2
0
8
, ()_ ....


=:
r =::::::::! 1::::::::::::::
3 3 3 3

3
0 0 0 0 0
0
3
11
x x x
Christophe Maé - Bruno OandrJmont !C 2007 Atlelico Music Warner Chappell Music France
...---..,
H
2 2 3 2
2 2 4 2
2 3
8 2 4
2 7 6
2 2
2 2
,......,
r-=:!

8
3
2
0
x 8
3

2
0
3
7
--
3 7
2
0
0
1/2
Jo
1/2
Jo
6
6
3
0
2
2
2
0
0
2
7
On s'attache

2 o)---j
x 2 x x x 2
x x x x 2
0 0
0 0 0
8
0
0 0 0 0
3

3

2 x x 2
2
1/2 1/2
Jo Jo
c.,...J
1/2 1/2
Jo Jo

2 7 6 7 6-----j
2 2
2 2 2
0
8--2--1
PLAGE
13
f\ .lolo r--::i 1 Iii!


.
. .
.
t) • •


p

3-2--0
3 3 0 3 3 3 0-1---5 5 5 3-
2 2 x 2 2 0 2 2 2 2 2 2 x x
0 0 2
15
f\ .lolo
--= •
:JI•
- •
-
Ill
....
2-2!5-2-2--0-0-0--0
3 3-3--3--0-0-0 0-0-0--0-0-0---3------l
1---A------o--x-x-x-o-o--o--__:_-----+-o-o-o o-o, ___ _:_ __ ---1

17
() .lolo . IJ
li
.
.
. .
.
t)


:j.
Ill
....
2--2 2 2-0--2--0 0

3--3 3-3-3-0 3-1---0 0 0 0 0 3 3
2--2 2 0 0 0 0 0 0 2
0 0 2 2 2
2 0
-....-
3 0
22


0---0----0-0-0-2 ---
2----2
__ 3 0
PlAGE
30
V
oici une petite pièce pour
Laquelle vous devrez accorder
La corde grave en Ré et non en
Mi, comme habituellement, ainsi
que La corde de Sol en La. C"est un
jeu en arpège. IL faut donc utiliser
Les doigts: Le pouce pour La basse,
L"annulaire pour La corde de Si, Le
majeur pour La corde de Sol et [index
pour La corde de Ré. C"est ce qu"on
appelle Le « un doigt par corde >>.
Le motif joué par cette main est
toujours Le même et dure deux
temps [croche - deux doubles-
croches suivies de quatre doubles-
croches]. La basse est un bourdon,
c"est-à-dire une note qui se répète
sans cesse. La mélodie est sur La
corde de Si, n"hésitez pas à changer
de doigt pour La jouer, même si
parfois on peut garder Le même.
C"est simple, mais efficace.
François Leroux
Guitare accordée Ré, La, Ré, La, Si , Mi du grave à l'aigu
J = 75
3
o - - - - - o - - - - - - ~ o - - - - - 0 0-----o-----Lo
PlAGIB
3-4
m1que
l e tempo de 190 à la noire est
J = 190
rapide, mais dans la mesure
où l'on n'utilise que des
croches, cela reste gérable. Cette
rythmique alterne une ligne de
b a s s ~ avec une ligne mélodique 0- 2- 0
et une percussion. Le principe est
x x X- 0-2-X-0
2-X-3-X x x
de toujours faire coïncider la
x x 0- X-3-X
percussion avec l'after-beat [les
temps deux et quatre!. Attention
car cette percussion notée
comme une dead note n' est
absolument pas jouée comme une
dead note traditionnelle. Ici, il s'agit 1--3--1
de reposer la main droite Icelle
0--2--0
2- X- 3- X x x
au-dessus de la rosace) sur les
x x 0-X--3--X
x x x x
cordes de façon soutenue de
manière à produire ce son,
sachant que l'autre main Icelle au-
dessus de la touche) n'étouffe pas
les cordes. Ce jeu est vraiment
typique à la guitare acoustique et
il faut une très bonne coordina-
0--2--0
tian des deux mains. Je vous
x x X-0--2- X- 0
2-X-3-X x x
conseille de travailler les quatre
x x 0-X-3--X
premières mesures lentement pour
comprendre la rythmique et cette
synchronisation. Une fois cela
acquis, vous arriverez à accélé-
rer assez rapidement et à jouer
les variations suivantes. Les
0-4-2 0-4-0 0-4--2
percussions de fin sont obtenues
x x x x x x
3- X--2--X 0- X--2--X 3-X--2--X
en tapant simplement avec les x x x x x x
doigts sur la caisse. Bon travail
sur cette rythmique qui pourra en
faire souffrir certains.
François Leroux
x
0-2- 0
x
2-X-3-X
x x
2.
"
- -
"' .,;
~
#
~ u_____..u_____..u._ ___ )J - - - - - ~ ~ ~ ~
~
a
0 5 4
:8--2
x x
x
1=fx
x 3 x
x x x
x x- 0
x x x
PliGIS
5·6
le picking a ceci de magique :on
peut tout lui faire avaler.
Presque aucun style musical ne
r r résiste à ["adaptation << picking »,
d'autant moins qu'on trouve une 3 5 5 3
mesure à quatre temps bien
4
5 5 5 5
marqués. Et si on frise parfois la
3 3 3 3
faute de goût, c'est tant mieux!
Lancez-vous ! Adaptez à tour de bras
3
ce qui vous tombe sous la main.
C' est toujours enrichissant et de
toute façon, ça reste un excellent
r exercice tant pour ce qui est du jeu
à la guitare que pour ce qui est de 5 5
5
la technique d'arrangement. Il
4 4 7 4 4 4
5 5
faudra toujours se débrouiller pour
5 5
mettre en évidence la mélodie avec
pour contrainte de pouvoir jouer les 6
bonnes basses pour accompagner.
La faute de goût de cette fois-ci sïns-
pire de la musique de Kurt Weill,
r
compositeur allemand qui a notam-
2
ment écrit la musique pour l"opéra 5 5 3
5 4
de Bertolt Brecht [1898-1956]
4 7 4 5 5 5 0
<<Die Drei Groschen Oper» H.:Opéra
5 3 3 3 3
de quat' sous »1. Parmi les airs
de cette œuvre, celui qui inspire
la présente rubrique est parmi
les plus célèbres.
On est en Sol majeur et, du fait de
la mélodie, on démarre sur un
r
accord de Sol6 [qui contient donc
le Mi du chant]. On pourra jouer cet 2
accord avec un barré ou avec le
2 2
pouce de la main gauche pour jouer
0
la basse, au choix. On enchaîne avec
un accord de Ré9, avec demi-barré
de l'annulaire sur les cordes de Sol,
Si et Mi . À la mesure 4, le La de la
mélodie est joué sur la corde de Ré
r
r avec l'auriculaire, juste après que
le pouce a joué le Fa dièse sur la
3 2
1
même corde. Mesure 9, c'est l'auri-
2
2 2 0 0
culai re qui joue le La aigu, l'i ndex 0 2 2
jouant le Mi sur la corde de Ré.
Mesure 11 , notez cet intervalle
11 2.
mélodique descendant de
septième, répété deux mesures
plus loin, pas facile à chanter mais
très caractéristique de cette pièce
-u-
et vraiment magnif ique.
5
0
3 0
4 4 0
5 5 5
Thomas Hammje 3 3 0
PLAGE


T
'
4
l
a pièce à laquelle nous nous
intéressons cette fois dans la
rubrique celtique n'est pas des
plus compliquées, loin de là. Le
morceau se joue au médiator et on
oscille en permanence entre accom-
pagnement et mélodie. Le but étant
par exemple d'accompagner cette
chanson, tandis que d'autres
compères, éventuellement égayés
par un excès de boisson irlandaise
traditionnelle. chantent à tue-tête.
Il va donc falloir, outre l'accompa-
gnement à proprement parler,
jouer de solides repères mélodi-
ques, histoire que tout le monde


IT
A
.J:!.
reste bien ensemble.
'
Nous sommes en Sol majeur et 8


Shuffle
,....,
-"'1
,...., ......,
./' ..

.... ïi
ïi
_Il_ 0
0 0 0 0


0 0 0 0 0 0 0
. 0 0 0
5
3 3 3
-
1""""1
i
1 ..
w•
...
0-0-0

o o o o o o o o o+-9
2 2
3 3 3
3
-"'1 1 1"""1
-
1"""1
ïi ïi
0-0
,...., ......,
1""""1
1
..
;
.... ïi
0 0 0 0 0
2
8--1-o
0 0 0 0
0 0
3 3

-
r-'1
....., :::
ïi
3-0
2 o+g o o o o o
0
0
3 3
1"""1 -"'1 1"""1
1
i
la pièce emploie uniquement les
principaux accords de cette
tonalité : Sol majeur pendant
quatre mesures, puis Do majeur
pendant une mesure et demie. Ré
majeur sur une demi-mesure puis
retour à Sol sur 6 mesures.
Viennent deux mesures de Ré (avec
0
0
8_,....5 3-f-8
0
0
0
0 0 0 0
0 0 0 o+--o
0 0 0 0 0

2 0 0 0 0 0
0
• ......1::!. .. 3
ici une basse Fa dièse, mais ce n'est 12
pas une obligation) et on termine
enfin sur 2 mesures de Mi mineur.
Rien de compliqué, donc, et on
pourra se contenter d'accompagner
ce tube des années 80 en brossant
ces accords. Veillez à bien garder
l'esprit ternaire de la pièce.
'Le but du jeu, quand on mêle accom-
pagnement et mélodie, c'est bien
sûr de bien faire ressortir la
mélodie. On accentuera donc
davantage les notes importantes
du chant, à commencer par les deux
premières noires du morceau.
Dans la première mesure, le
premier accord sera joué plus fort
que tout le reste de la mesure,
puisqu'il contient le Si de la
mélodie. Mesure 2, c'est tous les
temps 2 à 4 qu'il faudra mettre en
avant. Procédez de même pour toute
la pièce : mélodie en avant et accom-
pagnement plus léger. Donnez du
relief à votre jeu.
Thomas Hammje
PlAGE
B

v
ïi
'...!L
3
16
')
40)
=
...
'...!L
0
20
'l



' 0
-
0 0
0 0
0 0
2 2
0 0
2 2
3
r-'1
..
1
:::
0 0
0

0 0
0
2
-....,
=
...
0 0 0
2
•Il
2
5
0
= =
... ...
0 0

0
2 2 2 2 2
0 0
3 3 3 3
- -
.. ...... ......

= .. ..
...
2 2 2

2 2 2 0
0 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0
2
2 2 0 0
1"""'1 1"""'1
..
1
:::
.. = ...... ......
.. ..
0

0 0

2 2 2

2 2
2 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0
2 2
.!'- .,....

c.
..
:n::
-u-

5 3

8 7 7 7 7 7

7 7 7 7 7 7 7
2 0 0 0
Numér810
Juin 2 08
V
oici un petit blues mineur
dans une tonalité très guita-
ristique, celle de La mineur.
Le phrasé est ternaire . Vous
noterez l' emploi du Fa#, mesures
3 et 4, qui fait apparaître le mode
dorien. Mesure 9, l' accord est de
type 7' [et non de 7M si l' on suit
l' harmonie), ce qui met en valeur
la jolie blue note de Mi b. De plus,
mesure 12, j'utilise le mode
altéré sur raccord de E7 [Fa mineur
mélodique) afin de souligner le
retour au début à la tonalité de La
mineur. Bizatous et bon blues.
Jimi Drouillard
4

8
12
15
18

Ternaire
A-7
7 7
5 7
-.l!.f' ..
SI.
5 7 9
7-r-8
SI.
8-10
5 9-11
10-12
D-7
..
5 7
5 8
F9
3
3
8 5
9 7 5
10 7
3
,...,....,

1
5
6 8 6
+
5
7 5 7
4 5
7
7
p
1"".
7 10 8
9
5--,.L8 10 8 9
7 6 5 4 3"""7"7- 7
A-7
SI.
8-1o
5 9- 11
5 7 10""12
7 7
5 7--....4
5
5
5 7 7
5 7 9
7..,.....8
7
.... 3
r-h
..... -,J ..
8 7
10 8 8 5
9 5 7 5
5
9 7-+--s 7 5 7
5
8
7
8
5 7--r4
7 5
5
A-7
,.4-,
5 72j
5
7
7
A·7
7 8 10 12 8
10
3
8 5
9
10
7 5
9
7---""10
8- 12
9'7"10
,--...,
• .,._ f:. :f!: / -e-
3
7 8
5 8
SI.

10!12 Il
PlAGIS
9-10
e
A
u programme, un morceau
en Ré mineur dont la suite
d' accords tourne pratique-
ment sur la même cadence. Le
thème suit le mouvement harmo-
nique tout simplement. Enchaînez
bien les phrases du solo et détachez
bien chaque note. Bon courage.
Daniel Givone
PlAGIS
11·12
Dm Bb7
m·· tm"·
= 210
1342 1 243
Dm Bb7 A7 Em7b5 Dm Bb7 A7 Em7b5 Dm Bb7 A7 Dm
: ~ : ~ r = ~ · ~
7 Em7b5 A7
Dm Bb7
A7 Em7b5 Dm A7 Dm A7 Em7b5
A7 Dm
Bb7
24
A7
A7 Em7b5
Numéro 10
Juin 2008
l
a pièce que je vous propose
d' étudier aujourd ' hui est
écrite pour deux guitares
accompagnées d'une contrebasse
et d'une batterie. La première guitare
est exclusivement dédiée à l'accom-
pagnement, vous pourrez l'enten-
dre plus précisément en écoutant
le play-back. Les accords étant
mentionnés dans la transcription,
vous ne devriez pas rencontrer de
difficulté pour relever cette partie
qui utilise, à quelques exceptions
près, un ostinato de deux mesures
répétées en boucle. Quant à la
guitare principale, objet de cette
escapade brésilienne, son rôle
est plus mélodique. On y trouve un
thème mélodique joué tantôt en
single-notes (utilisez des attaques
butées pour plus d' efficacité].
tantôt en accords et, dans ce cas,
la partie mélodique apparaîtra à la
voix supérieure. Sur le plan tech ni -
que, on ne note rien de particuliè-
rement insurmontable, d'autant
que le tempo est celui d' une
ballade chaloupée. À ce sujet,
n' oublions pas que, comme bien
souvent dans la bossa, la pièce est
écrite en 2/2 : il faut donc penser
la pulsation en blanches, ce qui
ramène le tempo à la moitié de la
valeur indiquée, soit 63,5 BPM.
.1 = 127
BbMaj7 Bb6 BbMaj7
() 1 11"'"'n


r r
1
,... ,.....,
5 6 5
8 6 6-----6
7 7 5 7 7
7 5 7
....
6 6
Bbm7 Bbm6 Bbm7 r-.. Bbm6 Bbm7
4
171 rJ
J,J J j _n
1 1
u
r
1

.,
1
,... !""'..
5 6 5
6 6 8 6
6 6 7
5 6 7
r;;J
6 6 6
"'"'
Bb6 BbMaj7 Bbm7 Bbm6 Bbm7
.,
1
r
,.... "'"'
s- 6- 5
8- 6 6 6
8--6 6 6
6 5 6
6 6 6
Ebm7
r

6- ----.----6-8-9 8-6
8-8-- 8--7 7-7-7 7-7--6
7-7-- 7--6 6- 6-6 6-6- -5
6
8 8 6 8---7
6
,....., Bb6 BbMaj7
J,J J j JI


.,
1
,...,.....,
5 6 5
8 6

8
6
BbMaj7 Bb6 BbMaj7
.n"'"'n
r r
1
6 6

7 5 7
5
6 6
"'"' Bbm6
Bbm7
.,
1
8-6
7
6
Dm7 C#7
5
i
5 5
6- 6--6---&m
5-5--5- --4
7 6
5
PLAGES
13-14
Quelques recommandations:
attention à attaquer modérément
mais distinctement. D'ailleurs, il est
toujours conseillé d'utiliser les
ongles de la main droite pour obtenir
le meilleur son possible d' une
guitare à cordes nylon , ainsi
qu ' une plus large palette de
nuances. Sur le plan harmonique,
on retrouve le procédé utilisé la fois
précédente !voir Guitar Unplugged
9), concernant l'alternance de la
septième et de la sixte dans les
accords, ce qui amène ce « balan-
cao >> caractéristique. Les enchaî-
nements harmoniques utilisent
largement le principe des substi-
tutions et, sur le plan rythmique,
l'anticipation systématique du
passage des accords, une mesure
sur deux. Vous remarquerez
également l'alternance majeur-
mineur dans la première partie du
thème en Si bémol. Il ne me reste
qu'à vous souhaiter bon courage,
en espérant qu'à l' heure où vous
lirez ces lignes, le soleil sera
de la partie pour vous accompa-
gner. À bientôt !
Philippe Séguier
PlAiiiS
4
24
.1\

--u
r
4- 6=t7-6- 4
6- 6 6-6- 6-4
4- 4 4- 4- 4-3
6--5
1--6
0
5
i 1
5 5
6- 6--6---6
5- 5--5---4
7 6
5
5
ï:']'"" J\ L f...
1 -
7
4
BbMaj7
f T
r
1 2 1
4-+3 4
2 2
3
2 1
27
BbMaj7 Bb6/9{#11)
1 rn
BbMaj7

"V'-'i.
..,
r
0
3 1

4
2 5
3
6
Da Coda
8
7-7
6---6
8- 8--8--7
7- 7--7--6
8 8
6
Cm7
4- 6=17- 6- 4
6- 6 6- 6- 6--4
4- 4 4- 4- 4--3
6 5
Bb6/9(#11) BbMaj7
1 1 1
],...--..._
r'----'i.
0 1
1
0
3
1 1

3
3 4 6 4 6 8
3 5 7
1
3
5
6
6



B7b5
r
3 3
4-4--4--48
3- 3--3--2
5 3
3
Bb6/9(#11)
1
2
rr-,

0
1
..,
1
0-----1
BbMaj7
..
:ft
8 1Q-,13
10 11--r-15
l e blues n'est pas toujours une
musique jouée à un tempo lent
et lancinant. Il prend cette fois
les allures d' un morceau de
picking , gardant toutefois la
structure harmonique typique du
7 x
blues [avec quelques entorses) et
surtout un esprit, des phrasés
caractéristiques. La pièce sïns-
pire du style du guitariste améri-
cain Tommy Huttlinger qu ' on
écoutera avec intérêt.
r r
r..t
r r r Dès lïntro, on est dans le bain : H
H
tonalité de Mi [nous ne précisons 0 3 0 0
3 0 0
pas << majeur >>, parce que dans le
0 1
~ ~
x 2 2 2 2 2 2
cas du blues, c· est toujours un peu
5 7 x x
0 0 0 0 0 0
à part, vu la quantité de notes
empruntées au mode mineur) et
..t
tempo plutôt enlevé. Il faut jouer
cette intro avec pas mal d'énergie,
en écourtant les notes et en
n' hésitant pas à faire << slapper >>
r r r r
r..t
r r r
les cordes sur la touche. Le Mi sur
0 0 0 3 0
le deuxième temps, par exemple,
3 3 0 0 0
0 1
est joué par l'index de la main droite
2 2 2 2 2 2 2 2
0 0 0 0 0 0 0 0
[gauche si vous êtes gaucher) qui
tire sur la corde, ce qui donne un
son sec en la relâchant. La dead
note qui suit [indiquée par une croix
r r
0 0 5
4 ......... 5 8 7 5
5 ......... 6 6
2 2 4.......--5 5 5 5
0
0 0 0 0
0
r r
5 7 5 0
4.....-.5 5 8 0
5...,...._6
4---5 5 5 5 2 2
0 0 0 0
0 0
..t
H
r
3 0 0 0 0
3 0 3
2 2 ~ 2 2 2
0 0 0 0 0
PlAGI
15
dans la partit ion) est obtenue en
venant taper sur les cordes avec
la main droite lavee modération tout
de même, juste de quoi faire taper
les cordes sur les frettes, ce qui
provoque ce son percussifl.
La pièce débute réellement à la
mesure 6, avec le départ de la basse
alternée jouée par le pouce de la
main droite, façon « picking ». On
suit de plus ou moins près une grille
de blues, mais les mesures sont
doublées : 8 mesures de premier
degré là où on en trouve 4 d' habi -
tude. La première grille utilise des
formules très typiques du style, avec
alternance entre tierce mineure !Sol
bécarre) et tierce majeure !Sol dièse).
À la fin de cette première grille, on
trouve une formule qui va servir pour
la seconde grille :glissé en tierces
alternant avec la basse jouée sur
les contretemps. Il faut garder cette
basse très brève, presque sèche,
pour accentuer l' effet de syncope.
Dans cette section aussi, ne pas
hésiter à jouer avec beaucoup
d' énergie. Et n'oubliez jamai s,
comme toujours dans le blues, de
placer les accents sur les temps
2 et 4 de la mesure.
Thomas Hammje
Plllil
15
r
7- 5
1 ~ rï h.J!
r
7- 6- 5-0- 3- 4
r
r
H
7 8
10
7
0
3---o
2--2
o--o
r.J
3
=
..
r
)1-n
10
2---2
o--o
r
g- 1
0---0
2 1 0
0 3__j
r
H
r
0 1
2
5
5 6
N
ous allons étudier ici un
groove reggae-soul, tout à fait
dans l'esprit de Toots And The
Maytals . C'est l ' un des plus
grands groupes de toute l' histoire
du reggae et la formation existe
depuis 1961 . Le groupe pratique
au départ un ska caractérisé
par de très riches harmonies
vocales directement issues du
gospel. Après l'emprisonnement
de Toots (devinez pourquoi ?]. la
carrière des Maytals redémarre
sur des chapeaux de roues avec
le tube 54-46, That's fvfy Number
qui fait référence à son matricule
de prisonnier. Les grooves de Toots
lon pourrait l'appeler Roots] sont
imprégnés de culture africaine. Le
groupe a réussi à créer une
véritable fusion entre le reggae,
le rhythm' n'blues, la soul et le funk,
qui n' appartient qu ' à lui . Les
vocaux sont remarquables et les
accents plaintifs de Toots ne
sont pas sans rappeler certains
chanteurs de blues du Delta.
Accordez votre guitare un ton
en dessous pour jouer les diffé-
rentes parties.
GUITARE 1
La rythmique fonctionne sur une
séquence harmonique de quatre
mesures, construite sur la gamme
de Mi blues. Le tempo est moyen
[90BPM] et les formules en contre-
temps des classiques à base de
croches et de doubles-croches. Les
possibilités de mélanges sont
infinies et je vous conseille
d' apprendre d' abord ces plans
texto avant de créer vos propres
variantes. Mais dans tous les cas,
. soyez très précis et n'ajoutez pas
systématiquement des dead notes.
Le son doit également rester bien
sec et coupant. Notez enfin les
renversements d'accords utilisés
pour composer cette partie.
Guitares accordées 1 ton plus bas (Ré, Sol, Do, Fa, La, Ré du grave à l'aigu)
J = 90
Rhy. Fig. 1
C/G G/8
0/A
x- x- 7 9)-- x- x - 9
5- X- X- X- 5 8- X- X- 8-+---7- X- X- 7--- o--X- X- 1
5- X- X- X- 5 7- X- X- 7 7- X-X- 7---9- X- X- 9
5- X- X- X- 5 9- X- X- 9 7- X- X- 7---11- X- X- 1
G/8 OIF# A
H
2-4-----4
E/8 E/8
9
9-- X-X-9 9--X- X- 9--X- X-9-- X- 9- X- X- 9--X- X
9--X-X- 9---9--X- X-9 9-- X- X- 9--X- 9- X- X-9-- X- X
9--X- X- 9 9-- X- X-11--t---9--X- X- 9-- X-9- X- X- 9--X- X
7-- 7--7--9-- 7- X- X-9-7
7--7-- 7--7--7- X- X- 7- 7
7--7--7--7--7- X- X-7- 7
C/G G/8

7--7--7-- 7---7- X-X- 0- 0
7--7--7--7---7- X--0- 0
0- 0
0/A AIC#

8- x- x- 8- 8 1 - 1 - x- x- 1 - 1 --x- 1o--1o-- x- x- 1
7- X-X- 7- 7 7- 7- X- X- 7- 7--X- 9- 9- X- X- 9
9- X- X-9- 9 7- 7- X- X- 7- 7--X- 11- 11- X- X- 11
3- 3- 3- 3- 3- 3- 3- 3- 3-3--3- 0
1- 1- 1- 1- 1- 3- 3- 3- 3--3--3- 0
0--0-0- 0- 0- 0- 0-0- 0--0--0- 0
2---2 0- 0- 0-0
3 ---3
3 3
0 AS Asus4 G/0

3- 3- 3- 3- 3--3---3- X- X- 3--0- 0
2- 2- 2- 2- 2--2--2-2- X- X- 2--0- 0
0- 0- 0- 0- 0-- 0--2- 2- X- X- 2--0- 0

PlAGES
18·17
j
GUITARE 2
La guitare 2 est tout à fait diffé-
rente, bien positionnée sur les
temps et très funky dans la
dernière partie avec un rift qui
évoque James Brown. Pendant les
deux premières mesures, on joue
pratiquement un accompagnement
classique avec des liaisons mélodi-
ques et des accords, le plus souvent
en position fondamentale, malgré
quelques renversements qui
complètent ceux de la guitare 1.
Pendant les mesures 3 et 4 de
chaque cycle, on retrouve un rift
funky où vous devrez encore une
fois jouer bien sec et précis.
Respectez les quarts de soupirs
que vous marquerez en relâchant
légèrement la pression de la
main gauche, juste après chaque
double-croche. La dernière mesure
est jouée en lead et introduit
un break final.
J.-J. Rébillard
PlAGES
18·17
Rhy; Fig. 1 : Fin
EIB EIB AIC# EIB
7--7--9---7--X- 9 - 7 7--7--7--9 - 9- 9- 7--X- X- X
7--7--7---7--X- 7- 7 7--7--7--7- 7 - 7- 7--X- X- X
7-- 7-- 7---7--X- 7 - 7 7- -7- -7--7 - 7 - 7- 7--X- X- X
w/Guit. 1 : Rhy. Fig. 1
C9
E7/D
G
E13/D
E7/D
X-7---7---7---9- 9- 9- 7---X- 9 - 7
X- 7--- 7--- 7---7 - 7- 7- 7---X- 7 - 7
X- 7---7---7---7 - 7- 7 - 7---X- 7 - 7
c
0
0 2
E7/D E13/D E7/D
DIF# AIE
E13/D
E7/D
X- 7---X--7----9 - 9 - 9- 7---X- X- X
X- 7---X--7----7 - 7 - 7- 7---X- X- X
X- 7---X--7---7 - 7 - 7- 7---X- X- X
D
Asus4
A
N.C.
H
3 5
D
ans ce numéro, je vous
propose de travailler un des
compâs les plus utilisés en
flamenco: l'alegria. On retrouve,
dans cette séquence rythmique, des
rasguedos à jouer avec raller-retour
de lïndex comme nous avons vu
dans le numéro précédant consa-
cré à la Solea. Vous trouvez aussi
une partie en arpège dans laquelle
il faudra buter le pouce sur la corde
du dessous pour la ligne de basse.
Cette séquence est jouée avec un
capodastre à la 4' case. Bon
travail à tous !
Taofik Farah
Capodastre case 4
c
v
ii

.... ........ ... ... ..... ..
am i i a m i i i i i
t ! t ! t ! i
0 0 0 0 0 0 0 0 0
1 1 1 1 1 1 1 1 1
0 0 0 0 0 0 0 0 0
o+-9
2 2 2 2 2 2 2 2 2 2
3 3 3 3 3 3 3 3 3 3
'
G7
. v v
ii
i
!
0
1
0
v v
ii ii ii
., .,
.J . .J . .J ... ., ... ., . .J . .J
i i i i
i ! i !
0
l=F?
0 0 0 0 0 0 0

1 1 1 1 1 1 1 1
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2 2 2 2 2 2 2 2 2 2
3 3 3 3 3 3 3 3 3 3
v

o---o---o o- o- o- o- o- o- o- o--0 o---o---o
o---o---o o-o- o-o-o- o-o- o--0 o---o---o
3-3-3-3-3-3 3-3-3-3-3-3-3-3-3-3 3- 3- 3- 3- 3- 3
2---2---2 2-2-2- 2-2-2-2- 2- 2 2---2---2
3--- 3---3 3-3-3- 3- 3- 3- 3- 3- 3 3---3---3
1. 2.
JO c

G7
n d'J
v
l
.-
..
-
...
..

r--..
0 0 0 1
1
1 0 1 1

1 1--f-o · 1 3 0 0 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0 0 0
-B--3
2 2 3 3 3 3 3 3
3 5 2
'
3
r G7
.)


r- v
,......,
1
,..-.._
:;

...
..
-
... ..

1 1 1 0 0 0

0 0 0 1 1 1-t-o 1 3
0 0 0 0 0 0 0
_-ri
0 2
2 2 3
...!,L_3
3 3 5
PlAGE
18
16
1
---,
r
---,
r
---,


,..-..
r--
,....
JI
n- n-
v
l'"'\
,.....
• • • • •
• •
ill ill
3 3 3 c
v

• "1
..


"'""
1-0-1-1-1 1 1 1 0
0- 0-.--3-3-3-3-3-3-3-3--3-
0- 0- 0- 0-0 0 0 0 1
1-1-f--1-1-1-1- 1-1-1-1--1-
A
0- 0-0- 0- 0 0 0 01---0 0
0- 0- 0- 0-0- 0- 0- 0- 0- 0-
3-3-3-3-3-1---3 0 2
2- 2- 2- 2- 2- 2- 2- 2- 2----
-ri
2 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3----
.J
.....
20
r---
r:1 rJ rJ


ill
• • •
ill ill


v v
07
v v
G7
t) .J -1 .J -1 ·-i·-i .J ·-1 • • • • • • •
:J :J ::J::J :J :1:11 :J
3--3--3--3-3-3- 3-- 3- 2-2- 2-2--2--2--2--1- 1-1-1-1-1-1-1-18
'T'"
!
1--1--1--1-1-1-1--1-1-1-1-1--1--1--1-f---0-0-0-0-0- 0- 0- 0--0
0-0-0-0- 0- 0--0-0-0-0-0-0- 2- 2-2-2--2-- 2-- 2 0- 0- 0- 0- 0- 0- 0- 0--0
A
2--2--2 2- 2- 2- 2- 2--0-0-0- 0--0--0-- 0 0- 0- 0- 0- 0- 0- 0- 0- 0

I.J
3--3--3 3- 3- 3- 3- 3 2- 2- 2- 2- 2- 2- 2- 2- 2
.....
3-3-3- 3- 3- 3- 3- 3- 3
24
G7


,;....., .:.- ..:.-
Î.::....i
r-1 n:..J
-,..... v ,.--
---
@)
1 1 1 i

"1
..
----
-1 •
l:::::
1--1--1 1 1
1
0
· - ·
T
1
!
0--0--0 0 0 0 1
1- 1Il20- g g g
u.
0--0--0 0 0 0 0 0

0--0-- 0 2
I.J
2--2--2 0 2 3
3--3--3 3
3- 5- 2
.....
3
28 c
()
,.....-

,......
..r-1 rr ..r-1

v



"1
..
-

T"
1- 0- 1- 1-1 1 1 1 0 0-0-
0-0- 0-0-0 0 0 0 1 1-1-
A
0- 0- 0- 0- 0 0 0 0 0 0

3-3- 3- 3-3-+--3 0 2
I.J
2 3
.....
F
v
c
v
G7
c
31

.IJ
r--
t) ..................
li
-,j •
-,j .J
1-1-1-1-1-1-1-1--1-.--0-0-0-0-0-0-0-0-0
1
24 1
Il
1-1-1-1-1-1-1-1--1-f--1-1-1-1-1-1-1-1-1
u.
2- 2- 2-2- 2- 2- 2-2--2-f.--0-0-0- 0- 0-0-0-0- 0
0
,.,.. 3-3- 3- 3- 3- 3- 3- 3-3 2-2- 2- 2- 2- 2-2- 2- 2
0
!-'
3-3- 3-3-3-3- 3- 3-3 3-3-3-3- 3- 3-3-3-3
2
'
3
PLAGI
18
Numér
8
10
Juin _2 08
C
et exercice structuré comme
un blues, est constitué d'un
ritf principal autour duquel des
phrases et des mises en place vont
venir s'articuler. Évidemment, cette
séquence est à jouer aux doigts
puisqu'il s'agit d'un picking. Soyez
très détendus car si vous vous
crispez sur ce genre de plan, vous
risquez d'accélérer ou de trop
attaquer les cordes, ce qui engen-
drerait des faussetés.
Travaillez, dans un premier temps,
la structure blues et notamment
le rift principal [mesures 4, 5 et 6]
afin de bien maîtriser le tempo et
le jeu en picking. Après quoi, vous
pourrez travailler les interventions.
Enfin, une fois surmontée la princi-
pale difficulté située aux mesures
23 et 24, vous serez à même de jouer
toute la séquence.
Attention tout de même à la corde
de Si qui, baissée d'un ton, peut friser
si vous l'attaquez trop violemment.
Bon courage et surtout, n'oubliez .
pas de jouer toujours décontracté.
Max-Pol Delvaux
Guitare accordée en DADGAD
J = 90
14
0
0
0
0- 3- 0
14
"
__...., ft
0) =
=
.
• '*--:7.

14
!t
a.:::...;-o
3::::
0 o-o
3,..._5

0
"
__...., !t
0) =
=
.
.

14
!t
aq-o
3 0 o-o

3 ..... 5
G7/9 ·
"

0) ::J
::J ::J
0
4
3 3 3

5 5
"
__., !t
.., =

.
• '*d •

'A ...
t
a==q.--o

0 o-o

0
3>""5
14
0- 3
• #
3 0
3
.._,
• #
3 0
3
::J
0
4
3
5
..
3 0
3
Dm7
Harm.--- - - -- <
14
H
0
14
__...., ft
= =
.
. u.
.

14 H
tt

0
a:::::
0 o-o 0-
0 3
0 0 3-
F/G
-

-J -J -J -J
0 0-
5 5
3 3 3 3-
5 5 5 5
Dm7
-ft
=
=
.
.
.

14 H
!t
4
a+----o
0
3 0 o-o 0-
0 3
0 0 3-
Gsus4/A
f=ïï f=ïï

5 5-
5 5
5 5 5 5-
7 7 7 7
PlAGES
19-20
Gno3 Dm7
...--._
'-3-'
p p p
y.,
0
7- 10979- 7
5- 5 ....... 9- 9 6 53 5- 3
5- 5
5- 5
\4
_)
G5
0) ::;) -
!
! 5
5
Dm7
PlAGfS
\4
_)
0
G7 G6 G7 G6
"'
6 6
H
p p p p p p p p
/'""\ , /'""\ /'""\ /'""\
0 3- 0 2- 0 3- 0 2- 0
34 4 4 4 4 4
,--3--,
.--3--,

p p p p
6- 5 - 3 - 5- 3- 0- 3
=
:o;
0
3 0
0
0
5 - 3- 0-5- 3 0- 3
y.,
\4
_)
0 0
0 3
Dm7
14
_)
y.,
0
F/G
o 5----5----5----5
Gsus4/A
\4
_..., Ît .. r- 1
=
:o;
...

5 5
5
0 5 5
3 ___L O
0 7 7
Csus4/D D7no3
e
e
e
0
3
2
0
0
0
0
Il
Numéro10
Juin 2008
U
n « fiddle tune» classique,
adopté depuis longtemps par
les tenants du flat-picking,
qui ont été séduits par la ligne
mélodique de ce titre dont l'ori-
gine remonte à la nuit des temps.
Pas de difficultés particulières, si
ce n' est cette montée syncopée
agrémentée de quelques sauts de
cordes assez difficiles à réaliser
en mesure 6. Comme la plupart
des fiddle tunes, le morceau est
constitué de deux parties distinc-
tes, jouées deux fois chacune.
Christian Séguret
Capodastre case 2
T
-B--3
9
;(', ,
0 2
. ~ ..
-8--3
JJ
; )
T
f-B-----3
.....
0 2
0 2
0
0
0
0 2
3 3
... ...
0
3 3
2-+-3
... ...
0
2-+-3
3 3
--
0
0 3 2 0
2 3 2
3
-
... 1....1 •-,j•-6-
2
o+1
2 0
0 ~
2 3
3 0 0 l--i
3 2 3
•••••
2 0
3 2 ~
-
... 1....1 •-,j•-6-
2
Q=F1
0
0 ~
2
2 3
3 0 0 3------jj
3 2 3
- -
--.
loooo,j .....
T
~ 0 - 2 0--,.-4-+4 2 0 4 2 0 0 0 4 2 0 2 0-+-
1
2 0
2 ~ 0 2 3 2 ~
21
0
4204202 2 0
2 3
0 2
2
PLIGIB
21-22
25
() 1""""'1

_.

Sl.l
.. -
... -- •
Sl. l
H
H
'T"
0-1---1
-
0 _.4 4 2 0 4 2 0 0 0 4 2 0 2 2 0
0 _.4-
s.
0 2
2-1-0 2 3 2 0 2- 1---0 2
....
3
;;;J
......
-
.. .

0-1-1

l"' 2 3 3-1---0 0 0-2--0-2-1-3----- 3---0--- 0-
L 2 3-----H-3 2-
.J5
......

.. .
• .. -,; -::J. -:J_ -,; .. • .. .. ..
lo...,j
.,.
0-1---1
!
0 0 0 2 2 0 0-2-
lol
0-2----2-- 3- 2-0 0- 2---2-1---3 2 3 3-
-B----3
3- 2 0 2- 1-3 3 3 3
......
3
40

•-,;•-U
.. .

•..,;•
. --.-
- ---. ... -::J.-:J--,1
.,.
f-i-o
0 0 2 0 0
-.....-
0--0 0- 2--0- 2-1-3 3-- 0--0 0 2 2- 1-3 2 0
2 3 3 2-1-3 3 2 0 2-
......
3
45

.......-!
.. • .. ... ... lo.o..,j
•-.J•-9-
0-1-1
0 0 2 2 0 0 2 0
:f----3
0--2 2--1--3 2--3 3 0---0
3 3 3 2 3
49


....
--
... -,; ...
SI.
p I......J "--"'
-:J_-,; -9-
p
r-- p
- T
1 3_,....5
3- 5-3---0
- 4 1
J.
0 2 2 0 2 0
-.....-
0 1 2
2 2 1-1-0
L.l
3 2 3
0- 2---3
......
PlAGfS
Numéro1 0
./11 in ?()OR
1
uel que soit le style étudié,
l'arrangement pou r deux
guitares peut se présenter
sous différentes formes . Une
guitare rythmique en accords et la
seconde en arpèges, deux guita-
res rythmiques en accords dont les
positions se complètent , une
guitare rythmique et une guitare
lead, deux guitares lead, etc. Cette
fois , une guitare rythmique en
accords et une guitare slide, puis
deux guitares lead.
Pour commencer, vous devez
accorder votre guitare en DAO GAD,
mais un ton plus bas, comme
indiqué au début de la partition.
Cet accordage a un son particu-
lièrement grave qui confère
immédiatement un son puissant
à notre play-back rock bien funky.
lA GUITARE 1 hEAD EN SliDE ET
EN JEU STANDARDJ
Nous sommes en Ré blues, et le
lead commence en forme de riff
que l'on joue deux fois. Vous devez
utiliser un bottleneck pour la
première partie. La ligne mélodi-
que est construite sur la gamme
de Ré blues, tout comme la
deuxième partie . Celle-ci fait
l'objet d'un double solo pendant
lequel la guitare 3 va rejoindre la
guitare 1. Le double solo est ici
basé sur un système de contre-
chant. À première vue, les deux
guitares semblent ne pas parler
le même langage, mais se rejoi-
gnent régulièrement sur des
unissons, des octaves ou de
courtes phrases pour se séparer
puis se rejoindre à nouveau.
Guitares accordées en DADGAD et un ton plus bas (Do, Sol , Do, Fa, Sol , Do du grave à l'aigu)
J = 108
os
FS
os
0-'"-< 3--- 0- 0- 3- 0 .. 3- 0---0
3
FS
-----7- 7- 7-
=
===== 7- 7- 7- 3---3- 3-3-X- X- X
S- S- S- 3---3- 3- 3- X- X- X
0- 0- 0- 3---3- 3- 3- X- X-X
FS
,...--...
p
r'..
or--o------ o- 3- o- s - 3
or----o- 3 s - 3- s
FS
7--- 7- 7-7- 3---3- 3---3- X- X- X
S---S- S- S- 3---3- 3---3- X- X- X
0--- 0- 0-0-3---3-3---3-X-X-X
OS Y2 FS
"
...
Guit.1
cs
SI.
os
SI.

3 .... s-s---o- 3 o- 3--- 0
S S- X- X-5--- 5- 7- 7- X- X- X
S---S---S- X- X- S---S- 7- 7- X- X- X
3---3--- 3- X- X- 3---3-S-5-X- X- X
cs os
p

cs
S-S--- S---S- 7 x
S-5--- 5--- S- 7 x
3- 3---3---3- S----S- 5- S-S
0----0- 0- 0- 0-0- 0
cs
Y2
J-_ __
os
: Fin
-
H
1
x s 7-1
x
w/Guit. 2 : Rhy. Fig. 1
"# ###-- -----
... -
Guit. 3
r.o-o--o- o-o-o- o--o- o- o- o- o- o- o-o-
8- 8-8-
.0.
r.
0- 0-0-----0-----0--0--0--Q--,

PlAGIB
23-24
lA GUITArE 2 (RYTHMIQUE EN
ACCORDS
Il s'agit d'un riff en accords, des
powerchords , qui demande à
être joué avec beaucoup de préci-
sion pour obtenir le même groove
que sur le CD. Il faut soigner parti -
culièrement les syncopes présen-
tes à chaque mesure avec une
mention particulière pour la
dernière qui compte deux synco-
pes . Par contre, les positions
d' accords sont assez simples et
ne devraient pas poser de problème.
lA GUITARE 3 hEAD)
Notre double solo est dans l'esprit
des doubles leads que l'on peut
entendre dans certains albums live
d' Eric Clapton ou dans un titre
comme Cocaine, mais plus récem-
ment, John Butler a repris ce genre
d'idée dans un contexte plus
actuel. On commence avec un
bourdon en toile de fond puis on
passe à un jeu plus standard avec
un caractère rythmique marqué et
l'on note la mise en place de la
mesure 5 où les guitares 1 et 3 se
complètent parfaitement.
J.-J. Rébillard
PlAGES
05 FS
"
l " -
H
f--i-7 7 5
5 7
"
1 ... '----1
SI. H P
0 0 0
3 5 0 0 0
05 FS
"
l " "-..:! ..
f-!-o 3 o 0 3 3 0
"
3 0
0 3 3 0
05 . FS
" ~
H
,.-....
~ 0 3 5 0 3
0 3
"
.
~ 0 0 0 3 0 5 0 3 0
cs Y< 05
_)
.__..
~ ... . ~ ...
H Y<
x x x-+3 5 5 0 3 0 3 0
3-j 0 3 0
----... =
:__/ ..
H
H
0
8-+-3 3 0-{3)- 0
0 0 2
3 0 3
~
cs
Y..
05
_) ____....,
-. -x
. '-----"
~ > ,
o-----,
0 x-+s 5 3 5 3 0 3 3 0
0 3 0 0 3 0
0 0 3 3 3
cs 05
Fade out
p
H
,.-....
0---,-3 0 o- o 0 0 0
3 0 3 3 3 3 3
~
Y..
___..r--...
Y.. SI.
~
o=::ts 3 5 3 0 0
3
5 5
7--tJ
3 5.-. 7 7
RODRIGO Y GABRIELA
Rodri go Y Gabriela
qui déchaîne les foules du monde
entier avec un style unique entre
SAEZ
Paris
Cinq7
ADAM GREEN
Sixes And Sevens
Rough Trade
ROKIA TRAORE
Tchamanche
Universal Music Jazz
Because
le flamenco. pour la technique. et
le metal. pour l'inspiration. Aussi
« Toutes les percussions que vous
entendez sur cet album viennent
des guitares acoustiques de Rad
et Gab >>. Voilà ce qu'on peut lire
dans le livret du premier album du
duo mexicain Rodrigo Y Gabriela,
ne sommes-nous pas étonnés de
retrouver une reprise de Metallica
(Orion) et de Led Zeppelin
(Stai!Way Ta Heaven) sur ce
premier effort qui s· écoute en
boucle. Un disque au son pur.
enregistré dans des conditions
live. où l'on entend chaque
frétillement des cordes. En bonus.
un DVD où Rod et Gab nous en
mettent plein la vue avec un live
et une grande leçon de guitare.
Benoit Fillette
Il est loin le jeune révolté à la
voix irritante qui clamait Jeune et
con ou encore Fils de France.
usant de provocation avec un
aplomb qui pouvait déranger.
Sortons notre banalité : il a
Est-il poursuivi par un si grand
danger qu'Adam Green doive
brouiller ses traces à chaque pas?
Il y a de quoi s'interroger quand
d'un titre primesautier il passe à
une ballade pop sans crier gare.
avant d'opérer un virage boogie.
puis de nous servir une country
déglinguée. Et je ne vous parle pas
de plusieurs albums. mais bien de
la play-list de son dernier opus ...
Di ff icile de voir où ce crooner aux
airs de Oroopy veut en venir.
Pourtant. chaque plage est à la
fois enthousiasmante et
Songwriteuse malienne, Rokia
s'est imposée grâce à une voix
dense et profonde. capable -
entre murmures. tremblements et
incantations - de nous entraîner
dans une transe hypnotique. Elle
chante en anglais. en français. en
dialecte. ou crée même son
DIVERS ARTISTES
Les filles sont folk
EMI
Même si ce genre de compil'
peut faire grincer des dents
puisqu'il est symptomatique
du fait que les filles sont sous-
représentées d'une manière
générale dans le style musical
abordé, il rend compte aussi
du phénomène qui s'est amorcé
depuis quelques années : que
la folk s'est féminisée. Et surtout
que cette vague n·a rien
de superficiel et que les artistes
en question sont particulièrement
talentueuses. Toutes les
tendances sont représentées.
de la folk typée chanson au rock
acoustique. en passant par
la pop indé : Babel, Ayo,
Constance Verluca, Regina
Spektor. Keren Ann. Made-
moiselle K: KT Tunstall, Emily
Loizeau. The Rodeo. etc. Vous ne
pouvez pas les ignorer plus
longtemps. Boris Sullivan
RADIOHEAD
Best Of
EMI
Le pan acoustique n'est certes
grandi. Musicalement j'entends ...
« Paris >>, sa nouvelle livraison.
est d'une gravité qui nous fat!
prendre l'album au sérieux. même
si on n'a pas toujours suivi Saez
dans ses choix musicaux. Entière-
ment acoustique. « Paris ,,
résonne d'une mélancolie que les
textes participent à répandre et
d'une voix beaucoup moins
maniérée. souvent même belle.
qui nous forcent à écouter les
paroles et constater que Saez
s'est non seulement accompli en
tant que songwriter mais aussi en
tant qu'auteur. Romuald Ollivier
DICKRIVERS
L'homme sans âge
EMI
1
Il fait partie du patrimoine de la
musique française, sans que l'on
connaisse plus que cela son
pas la principale vertu du groupe
oxfordien. mais il a certainement
participé à établir sa réputation et
nous a offert de divines chansons
telles High And Ory, Fake Plastic
Trees. Exit Music (For A Film).
œuvre. Il n'est jamais trop tard.
surtout si « l'homme sans âge >>
est la porte d'entrée que l'on doit
emprunter. Pour l'occasion.
Joseph d'Anvers. rencontré en
2006 aux Francofolies, fait une
percée réussie dans le vivier
des compositeurs avec qui
l'ex-rockeur a collaboré et qui a
compté notamment Jimmy Page,
M ou Mickaël Furnon.
Musicalement très contemporain
et excellemment réussi, cet
album marque par des textes
emprunts de spleen et de
frustrante. car on sent qu'ille tient
son tube. mais il se débrouille
toujours pour rester du côté indé.
Un jour, cet hybride d'Elvis Castello
et de Bryan Ferry aura la
reconnaissance du grand public et
ce sera ce jour-là une digne
récompense. Boris Sullivan
PASCALE PICARD
Me, Myself & Us
AZ/Universal
Attention. c'est du lourd qui nous
arrive par Canadian Airlines
propre idiome musical, au gré de
ses envies. nous surprenant
toujours là où on ne l'attend pas
comme lorsqu'elle s'essayait au
hi p-hop dans sa jeunesse. Le plus
souvent. la musique, pourtant
très riche [il convient de prêter
une oreille très attentive au
fourmillement des arrangements),
joue un rôle presque mineur pour
mettre en valeur les qualités
vocales. qu'on imagine encore
loin d'être exploitées en totalité.
de Rokia Traoré.
Boris Sullivan
BANG GANG
Ghosts From The Past
Discograph
[oui. les artistes aux noms impor-
tables assumés comme Picard
Après une absence difficile à vivre
pour tous les fans de sa musique
puissamment mélodiste. Bardi
Johannsson. le songwriter
ou Morisette viennent immanqua-
blement du Canada). Disque
de platine. 150 000 albums
vendus. dans le top 5 des
meilleures ventes d'albums
anglophones depuis un an ...
si ça ne sent pas
le succès de ce côté-ci de
l'Atlantique ... Avec des passages à
« Taratata >>, « One Shot Not » et
sur France 2. l'affaire devrait être
vite pliée pour cette artiste
acoustique aux mélodies et
islandais qui se cache derrière ce
groupe au nom mystérieux, revient
avec un album plus « heavy »
[autant que peut l'être une pop si
à fleur de peau). Plus encore que
les précédents. cet album s'impose
par sa beauté mélodique et
tantrique. On n'est jamais tenté
de passer à une plage suivante,
de monter le son ou le baisser.
« Ghosts From The Past >> prend
How Ta Disappear Complete/y, Go
Ta Sleep ou encore cette
inimitable ouverture de Paranoid
Android. Ce best of se fait fort de
couvrir de façon généreuse [29
titres répartis sur deux albums)
l'ensemble de leur carrière. à ce
détail près que pour
d'enquiquinantes histoires de
contrat avec leur maison de
disques, le dernier album en date
« ln Rainbows ,, n'est pas
représenté. On se consolera avec
la b-side True Love Waits, bijou
live acoustique. présent sur
mystère. comme seuls les grands
artistes au visage martelé par
l'âge savent le faire. Toutes
proportions et contexte gardés.
à la voix [grave) très honnête et
agréable. qui ne révolutionne pas
le style mais est assez efficace
pour passer partout. De quoi faire
l'affaire pour les déçus du
deuxième album de KT Tunstall
et des errances d'Alanis
la dimension de l'espace dans
lequel on l'écoute et le remplit
par sa beauté et son évidence.
Il convoque les fantômes les plus
imposants : Pink Floyd, Mercury
Rev. etc., sans que jamais une
comparaison ne tienne plus de
quelques secondes d'écoute.
« 1 Might Be Wrong ».
Romuald Ollivier
il y a des airs de Johnny Cash
[période « American Recordings >>)
dans cette œuvre réussie.
Romuald Ollivier Mur issette. Boris SUlliVan
En un mot : unique et splendide
Romuald Ollivier
1
1
1
\
1
1
1
1
\
1
1
1
1
1
1
1
1
EVERLAST
Love, War And The Ghost Of
Whitey Ford
Pias
_..
.· .
' ..
" c
~
EVERLAST
PATRICE
Free-Patri-Ation
Urban/Universal
- ~ ~ , -
... .
.: • c-
< •
.. '
.;. '*- '
FRANCE DE GRIESSEN
EP
myspace.com/francedegriessen
NEIL DIAMOND
Home Before Dark
Columbia
BENSÉ
Album
Naïve
Découvert avec un premier EP Rien que de l'excellent sur cet Neil Diamond est un immense Il pourrait être une des bonnes
Everlast. alias Erik Shrody, a connu 6 titres acoustique fondamental album protéiforme. qui conjugue compositeur. On tui doit entre surprises à s'extirper du vivier de
une première carrière au sein des [,, Lions >>1. Patrice avait accents country et garage. Dès la autres des tubes tels que Girl la nouvelle chanson française.
rois du hip-hop première poursuivi sa carrière sur première piste, Elliot\ Murphy, en You·ll Be A Woman Saon. repris Même si ses influences reven-
génération. House Of Pain. puis les terres encombrées du guest de luxe. fait une apparition ensuite par Urge Overkill pour la diquées proviennent de la scène
s'était glissé en 1998 dans la peau reggae. non sans talent mais sur La ballade de Norma Rose BO de « Pulp Fiction >>, Kentucky anglo-saxonne !Tom Waits. Elliot!
d'un songwriter blues pour un avouons-le. un peu perdu dans la emportée tambour battant. Woman, repris par Deep Purple Smith. etc.l. cela ne se ressent
album aussi génial qu'imprévisible. masse. Ce nouvel opus. toujours Beautiful, malgré sa douceur. ou encore Solitary Man repris par que peu pour être honnête, on est
Problème : le deuxième n'allait pas teinté reggae mais avec des séduit par la présence sous- Johnny Cash. L:homme a vendu plus dans une atmosphère gui-
connaître la même destinée influences africaines jacente de Courtney Love dans les pas moins de 130 millions tare-voix et légers arrangements
commerciale. Exit Everlast dont on revendiquées. renoue avec atours de la voix. Puis Perce-Neige d'albums au cours de sa carrière. très chanson que dans un blues-
ne parlera plus que pour dïnconsé- l'essence de ce qui a séduit vient bouleverser lïmage que l'on Tout ça pour dire que ce n'est pas rock piano bar ou des pop-sangs
quentes collaborations et des rixes initialement chez Patrice : commence à se faire de cet uni- pour rien que le producteur Rick délicates. Pris sous son aile par
verbales avec Eminem. 2008 : c'est
le retour, qu ïl espérait gagnant
mais qui verse plus dans un hip-
hop mal fagoté que dans la f ~ s i o n
blues-hip-hop convaincante. A part
une reprise anecdotique de Fa/som
Prison Blues mixé avec du Cypress
Hill, ce nouvel album sonne comme
un éléphant dans un magasin de
porcelaine. Romuald Ollivier
LAURA MARLING
Alas 1 Cannat Swi m
Yirgin
Qu'est-ce que cette jolie petite
Anglaise a à nous apporter de
nouveau? Rien de fondamentale-
ment révolutionnaire. Pas de
textes plein d'emphase ni de
propos protestataires à la Tracy
Chapman ou Joan Baez, pas
de poésie angoissée à la Joni
Mitchell, pas de délires
guitaristiques à la Kaki King,
juste une incroyable bouffée d'air
pur à l'écoute de cette voix
superbe,« à l'ancienne>>,
à la fois fragile et avec cette
ravissante rayure qui donne un
grain séduisant comme celui
de la récente découverte, Alela
Diane. Les deux jeunes femmes
partagent le même souci
d'élégance. de sensibilité et de
passion dans leur interprétation.
Un univers qui n'est pas sans
rappeler les premières
productions de Cat Power.
Romuald Ollivier
les chansons. Lorsqu'il puise • vers. avec sa douceur inquiétante Rubin s'est emparé de ce nouvel Renan Luce et Rose sur plusieurs
dans le folk. Patrice renaît
en tant que songwriter, intel-
ligemment porté vers des
accents hip-hop roots/folk au
goût d'inédit. Sïl ne s'agit certes
pas non plus d'un album révolu-
tionnaire et qui s'inscrira dans la
durée, « Free-Patri-Ation >> ne
laisse pas insensible. et promet
quelques moments agréables.
Benjamin Shorowsky
THE YOUNG GOOS
Knock On Wood
The Acoustic Sessions Plas
Prenez les Young Gods, enlevez les
machines. et vous obtenez
« Knock On Wood >>, un disque
surprenant où le trio noise-indus
suisse dénude ses chansons pour
les réinterpréter en versions
acoustiques {Our House, lin The
Orug, Gasoline Man} et leur
donner une nouvelle fraîcheur. Un
projet né sur scène, comme en
atteste le DVD « Live At The
Moods >> [capturé fin 2006]
accompagnant ce disque. où le
groupe fait également quelques
reprises inattendues de
Radiohead, Hendrix. Suicide, ou
Richie Havens. Épaulés par le
guitariste Vincent Han ni. Triecler.
Cornet et Trotin se révèlent être
des songwriters et arrangeurs de
premier ordre. Rien de tel que le
son du bois qui claque.
Benoit Fillette
et faussement innocente [faut se opus. entièrement écrit et réalisé dates [cette dernière apparaît
méfier. Sharon Stone avait un pic par Neil Oiamond. Il s'agit en d'ailleurs sur le titre Petite. plein
à glace dans « Basic Instinct •• IJ. outre d'un très bon cru, de romantisme et de séduction et
Sunbeam est peut -être la moins bénéficiant dans sa version Tété fait une apparition sur Dans
convaincante, car la plus conven- deluxe d'un bonus de 4 titres ma soucoupe/, Bensé semble cali-
tionnelle. Enfin. Petit cœur conclut
le disque en beauté avec ses airs
de soundtrack de Tarantino. Coup
de chapeau à ce premier effort.
Romuald Ollivier
REDCARDELL
Banquet de cristal
Keltia Musique
Pas moins de sept mois de travail
pour réunir les vieux potes du
groupe ou bien quelques nouvelles
connaissances afin de festoyer
comme il se doit autour d'un
thème : quinze ans que Red
Cardell est sur les routes et met le
feu sur les scènes. Des guests en
veux-tu en voilà. allant de Thomas
Fersen à Yann Tiersen. en passant
par Miossec. Dan Ar Braz ou Gérard
Blanchard. prouvant si besoin était
la popularité et le respect acquis
par Red Cardell au fil des ans.
On en oublierait presque de dire
l'essentiel : les principales chan-
sons du groupe, ré-interprétées
et bénéficiant de nouveaux
arrangements, vivent une seconde
jeunesse. et restent toujours aussi
rafraîchissantes pour qui aime
la musique celtique, au sens très
large du terme.
Benjamin Shorowsky
captés en vidéo. À noter enfin bré pour percer avec la même
que l'album, sorti début mai, s'est réussite que ses comparses :
hissé en moins de quinze jours à chansons aux mélodies enlevées.
la tête des prestigieux charts du paroles bien ciselées et douceur
Billboard. latente. Romuald Ollivier
Benjamin Shorowsky
VANDAVEER
Grace & Speed
Discograph
Difficile de croire que « Grace &
Speed >> est le premier effort de
ce jeune artiste, qui présente
déjà toutes les qualités d'un
vieux routard de la folk. Mark
Charles développe une musique
directement empreinte de
la maturité de ses glorieux
ascendants : Nick Drake.
Bruce Springsteen. Simon And
Garfunkel, voire même Jeff
Buckley pour la délicatesse. etc.
Sa voix est très assurée, très
belle, ses licks sont certes usés
jusqu'à la moelle, mais les
chansons fonctionnent très bien,
en guitare-voix le plus souvent.
tout au plus une légère batterie
souligne le tout. un piano discret.
mais jamais plus. Une œuvre tout
en délicatesse qui ne saurait
laisser de marbre.
Romuald Ollivier
PARAMOUNT STYLES
Failure American Style
Differ-ant
Scott McCloud aurait -il
définitivement troqué sa
Telecaster contre une vieille
Gibson acoustique ? C'est ce que
laisse entendre « Failure
American Style >>, premier album
d'un nouveau projet baptisé
Paramount Styles. dans lequel le
leader de Girls Against Boys re-
vient aux sources de la création.
entouré pour l'occasion de quel-
ques amis. Malgré quelques dé-
boires avec l'industrie du disque.
son talent reste intact. Voilà
donc un album solo qui ne dit
pas tout à fait son nom. écrit
entre Paris et New York. où Scott
fait le point sur sa carrière
à travers onze chansons sur
lesquelles il pose ses mots
de sa voix éraillée. Un vrai plaisir
pour les oreilles des
connaisseurs et des autres.
Benon Fillette
Les célèbres séries CPX et APX ont fait
la réputation de Yamaha en matière de guitares
électroacoustiques . Aujourd'hui, une étape
est franchie : nouvelle lutherie, accordeur
intégré, nouvelles finitions et surtout le
système exclusif "A.R.T" (Ac:oustic: Résonanc:e
Transduc:er) permettant de reproduire le son
le plus pur et le plus naturel possible ...
La qualité sonore et la précision des contrôles
donnent à cette nouvelle gamme une dimension
inégalée et l 'équi libre parfait que vous cherchiez
depuis si longtemps ...
APX 500 : Prix public indicatif 360€
CPX et APX 700, Système exclusif "A.R.T"
1 voie: Prix public indicatif 620€
CPX et APX 900, Système exclusif "A.R.T"
3 voies: Prix public Indicatif 890€
GYAMA.HA