ETUDE DE PRIX

L’étude de prix a pour but de calculer les prix de vente unitaires hors taxes (P.V.H.T) des ouvrages élémentaires (O.E) afin d’en déduire à l’aide du devis quantitatif le montant total ou partiel des travaux hors taxes (H.T) et toutes taxes comprises (T.T.C). Cette étude comprend les étapes suivantes : Recherche des quantités élémentaires de composants Calcul des déboursés horaires de main d’œuvre Calcul des coûts hors taxes des matériaux rendus chantiers Calcul des coûts d’utilisation des matériels de production affectables Calcul des sous-détails de prix en déboursés secs Calcul des P.V.H.T et des coûts (recherche du coefficient de vente K) Elaboration du devis quantitatif estimatif

1 QUANTITATIF 1.1. Définition
Il consiste à analyser qualitativement et quantitativement l’ensemble des travaux nécessaires à la réalisation de l’ouvrage afin de pouvoir en déterminer le prix. Il s’agit d’un document donnant les quantités des différents ouvrages élémentaires d’une construction. On y trouve : des intitulés précis ; des calculs amenant aux quantités des différents ouvrages élémentaires.

1.2. But
Il permet l’élaboration du devis estimatif : la précision de l’intitulé permettra au métreur d’affecter aux quantités élémentaires, un prix unitaire le plus précis possible ; en fonction des matériaux, de la difficulté de mise en œuvre, et des moyens de mise en œuvre. Qté × PU la détermination des crédits d’heure pour les calculs d’équipe : Qté × TU l’établissement des commandes de matériaux.

-

Ses principales caractéristiques sont la clarté, la lisibilité, la précision technique, l’exploitabilité et son exactitude. Il sera ultérieurement utilisé par des techniciens du bâtiment ce qui implique une méthode rigoureuse et uniforme comprise par tous. La présentation manuscrite est importante.

2 ELABORATION DE L’AVANT METRE
Pour la rédaction de l’avant métré il est IMPERATIF de suivre l’ordre chronologique de construction. L’avant métré doit également indiquer la localisation de l’ensemble de l’ouvrage ou la partie de l’ouvrage mesurée. On effectue les avants métrés sur des tableaux prévus à cet effet.

2.1. Analyse du sujet
Lire avec rigueur les plans et le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières). Vérifier les cotes Ajouter les cotes manquantes utiles au métré

2.2. Exécution du métré
Suivre l'ordre d’exécution des travaux, l'ordre du CCTP Présenter toujours les calculs sous la forme d'un tableau à colonne ( lisibilité et clarté ) Vérifier la cohérence des résultats Travailler avec rigueur

Etude de Prix

Page 1

2.3. Présentation
N° I n d Désignation U Quantité PU HT MONTANT

Colonne N°
Chaque article fait l’objet d’un numéro qui peut être le même que celui attribué dans le CCTP correspondant, ou dans un ordre croissant tout simplement. Il y aura autant d’articles que d’éléments mesurés. Afin d’éviter plusieurs fois le même dire, il est vivement conseillé d’utilisation la numérotation 1a, 1b, 1c etc. Prévoir un numéro différent dès que l'on pense que l'on aura un P U différent ; un P U est différent d'un autre dès qu'est modifié un D S ( Déboursé Sec ) de main d’œuvre, de matériel, ou de matériaux

Colonne « index »
La technique de métré fait couramment appel à des index. Ceux-ci servent à repérer rapidement une quantité dont on peut avoir besoin par ailleurs. lettre L, S ou V suivie d'un N° ( L 1, S3, V1 ...) dans l'espace index * à coté de la valeur à indexer Réutiliser les résultats en notant rep "S1", ou reprendre "S1"

Colonne Désignation
Désignation des ouvrages Donner un intitulé le plus précis possible afin de fixer le P U ( prix unitaire ) correspondant Effectuer un schéma de repérage de l’élément étudié Décomposer en surfaces ou volumes élémentaires une surface ou un volume complexe schéma à la règle en respectant les proportions repérage de la décomposition par des chiffres repérage à retrouver dans les calculs (la meilleure décomposition sera celle qui mène à un minimum de calculs ) Espace calcul Justifier toute valeur donnée par le calcul si cette valeur ne figure pas sur le plan Serrer les calculs sur la gauche Ecrire les nombres dans les colonnes ép ht Faire suivre éventuellement les cotes des mentions: , Limiter le nombre d'opération, ne pas répéter une opération avec une même valeur: en général, Surface = ∑ Longueurs X Epaisseur ou Hauteur Volume = ∑ Surfaces X Largeur ou Epaisseur Considérer toujours de la même façon la prise de cotes en premier, les cotes horizontales de bas en haut en second, les cotes verticales de gauche à droite Déduction Inscrire systématiquement « ded » ou « A déduire » dès que l'on effectue un calcul dont le résultat doit être retranché (on ne voit jamais de signe - dans un quantitatif) Précision des résultats Après la virgule 2 chiffres pour les longueurs et surfaces 3 chiffres pour les volumes et poids Laisser éventuellement une précision supérieure dans les calculs intermédiaires en mettant les chiffres supplémentaires en exposant

Etude de Prix

Page 2

Règles de calculs 1. ________ Total = ……….Colonne unités Indiquer uniquement l'unité que lorsqu'il y a un résultat correspondant dans la colonne quantité Report en bas de page – A reporter On sommera toutes les colonnes pour lesquelles on a encore des valeurs à calculer et on reportera les résultats obtenus en haut de la page suivante dans les colonnes correspondantes 2. mais se calcule à la surface totale. d’où sont retirés les vides.4.Un mur se mesure entre ses repères d’extrémités Il faut appliquer la méthode « Hors-Œuvres. 3 fois DO = ………. 2. Par exemple. Etude de Prix Page 3 . Dans-Œuvres » Longueur des murs 2 fois HO = ………. la surface d’un mur avec porte et fenêtre ne se calcule pas en additionnant les surfaces pleines.Les prix unitaires s’appliquent à des quantités réelles tous vides déduits.

Désignation et calculs U Quantités A REPORTER ---------------------------------------- Etude de Prix Page 4 .DOCUMENT REPONSE 1 / 6 I N° n d .

3. Les bordereaux de prix ont différentes origines : édités par des organismes spécialisés (bâtiprix. la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : TVA = montant global hors taxes × TVA (19. il s’avère souvent insuffisant parce qu’il ne précise pas les règles techniques administratives et financières de l’opération. Bordereau de prix : recueils de prix tout établis concernant des travaux précis. euros / m2. Les prix unitaires sont toujours donnés hors taxe . PU et différents montants.6 %) le montant global toutes taxes comprises (TTC) : montant global hors taxes + TVA = montant total TTC Lorsque les devis quantitatifs et estimatifs sont regroupés. il s’agit d’un DQE. Dans les marchés publics. Le prix unitaire est un prix de vente hors taxe pour une unité d’ouvrage (euros/unité.3. la somme des montants partiels qui donne le montant global hors taxe. 3. Définition Il s’agit d’un document écrit donnant le montant global des travaux d’un chantier ou d’un lot.3 ESTIMATIF 3.2. - Etude de Prix Page 5 . euros / m3. euros / kg ) comprenant matériaux.1. Sous détail de prix. le montant global du marché étant arrêté sur “l’acte d’engagement” (AE). Valeur juridique du DQE Dans les marchés privés. Cette proposition fait partie de l’offre et sera prise en compte dans le choix de l’entrepreneur. imposés par le maître d’ouvrage (administration. mais uniquement les quantités. établis par l’entreprise. après attribution du marché : le DQE fait partie de l’ensemble des pièces du marché. Méthodes de détermination du PU Série de prix. Le devis client ne comporte pas le détail des calculs. main d’œuvre. pour chaque quantité d’ouvrage élémentaire un prix unitaire (PU) . euros / ml. Mais. frais. matériels. entreprise publique telle que SNCF. Rôle Le devis quantitatif estimatif (DQE) permet : avant attribution du marché : chaque entreprise consultée remet un DQE. Les bordereaux doivent être souvent remis à jour en raison de l’évolution des techniques et des conditions économiques. On y trouve : un intitulé très précis donnant la liste des opérations à effectuer . 3. L’expérience des différents chantiers permet à l’entreprise d’établir ses propres prix unitaires. le produit des quantités d’ouvrages élémentaires avec les PU qui donne les montants partiels . L’Entrepreneur) et utilisés par les entreprises ne sachant ou ne voulant pas calculer leurs propres prix unitaires. bénéfice. C’est une pièce contractuelle. RATP ).4. il ne sert qu’à la consultation. il est la plupart du temps et après signature le contrat entre le client et l’entreprise. les quantités des différents ouvrages élémentaires.5. Présentation N° DESIGNATION U Q Montant des travaux HT PU PVHT TVA Montant des travaux TTC 3.

T.T. Elaboration d’une proposition de prix TECHNIQUE ENTREPRISE ADMINISTRATIF – COMPTABLE – COMMERCIAL ET FINANCIER Page 6 ENSEMBLE DES DOCUMENTS RELATIFS AU CHANTIER ET DOCUMENTS STATISTIQUES ISSUS DES TRAVAUX ANTERIEURS M A I N D’ O E U V R E M A T E R I A U X M A T E R I E L S M A T C O N S O M M A B L E S PERSONNELS INSTALLATION / REPLIEMENT FRAIS COMPLEMENTAIRES MATERIELS NON AFFECTES DEBOURSES SECS FRAIS DE CHANTIER COUT DE PRODUCTION FRAIS GENERAUX CP FG COUT DE REVIENT CR FRAIS SPECIAUX CONJONCTURELS FS BENEFICES ET ALEAS B & A PRIX DE VENTE UNITAIRE H. Etude de Prix .V.T. PLANS / DETAILS MAITRE D’OEUVRE DEVIS QUANTITATIF Q1 Q2 : : Qn × × × PV1 PV2 : : PVn = = : : MONTANT PARTIEL MONTANT PARTIEL DESCRIPTIF = MONTANT PARTIEL MONTANT TOTAL H.1.A. (19.6%) MONTANT TOTAL T.4 SOUS DETAIL DE PRIX 4.C. + T.

Position 2 : O. Travaux simples sous contrôle fréquent . NIVEAU 3 : Compagnons professionnels Position 1 : C.. Coefficient hiérarchique : 270.A. Coefficient hiérarchique : 170.P.P. B. Ouvriers n’ayant ni formation ni spécialisation professionnelle.2 - Ouvriers ayant de très bonnes connaissances professionnelles : B.P. Coefficient hiérarchique : 250.P.P. Organisation du travail. Ouvriers ayant une parfaite maîtrise de leur métier.T. B. BAC PRO. .P. Travaux de leur spécialité sous directives avec contrôle de bonne fin (lecture de plans .1 Coefficient hiérarchique : 150. Position 2 : - Ouvriers ayant une parfaite maîtrise de leur métier. ils transmettent leur savoir aux apprentis.. Travaux complexes de leur spécialité sous directives. NIVEAU 2 : Ouvriers professionnels O. Large autonomie et animation et conduite d’une équipe. Travaux courants de leur spécialité sous contrôle ponctuel avec une certaine initiative dans le choix des moyens leur permettant d’accomplir ces travaux.2. Coefficient hiérarchique : 230.E. Disposant d’une certaine autonomie.A. : Coefficient hiérarchique : 185. BAC TECHNO.O.1 Coefficient hiérarchique : 210.2. prise de certaines initiatives élémentaires.. Etude de Prix Page 7 . Déboursés de main d’œuvre 4. C. Classification de la main d’œuvre : « Accord collectif national de septembre 1990. assistance et conduite des ouvriers constituant l’équipe. Position 2 : C. NIVEAU 4 : Maîtres Ouvriers ou Chefs d’équipe Position 1 : - M.E. BAC PRO.1.. nécessitant une technicité affirmée. Travaux délicats de leur spécialité à partir d’instructions avec contrôle de bonne fin.T. pour lesquels ils peuvent être assistés d’autres ouvriers de qualification moindre.P.F. BAC TECHNO. Ouvriers ayant les connaissances techniques de base : C.E.. Travaux simples sous contrôle constant. Connaissance de techniques connexes. Ouvriers ayant de très bonnes connaissances professionnelles : B.4.2 - Ouvriers ayant une première spécialisation dans leur emploi et ayant bénéficié d’une initiation professionnelle. tenue de docs d’exécution).E. B. C. » La grille de classification des ouvriers du bâtiment et des travaux publics comporte quatre niveaux d’emplois : NIVEAU 1 : Ouvriers d’exécution Position 1 : O. Autonomie et prise d’initiatives.P..

2. pour chaque catégorie professionnelle. SALAIRE MINIMAL = (Coef Hiérarchique × Valeur du point) + Partie fixe La partie fixe est. Salaires Tous les salariés d’une entreprise. - Salaires minimaux Ils se calculent. égale à : La valeur du point partie fixe est égale à : 366. ayant le caractère régulier de complément de salaire. Salaire mensuel légal : établi sur la base de la durée légale soit 39 ou 35 h / semaine. pour tous les coefficients.2. Salaire mensuel net : réellement perçu par l’ouvrier.7887 € 4. et d’une partie fixe. L’avantage essentiel de la mensualisation est d’éviter aux salariés de toucher un salaire irrégulier.67 h Semaine 5 jours 35 h Jour 7h Etude de Prix Page 8 .67 h/mois) SALAIRE HORAIRE NIVEAU 1 OE 1 OE 2 NIVEAU 2 OP NIVEAU 3 CP1 CP 2 NIVEAU 4 MO – CE 1 MO – CE 2 150 170 185 210 230 250 270 Durée légale du travail : Durée légale hebdomadaire : 35 h Année 12 mois 52 semaines 260 jours Mois 4.4. Salaire mensuel réel : établi à partir du précédent et qui tient compte des heures effectuées en plus ou en moins de l’horaire légal.6895 € pour le niveau 1 pour le niveau 2 pour les niveaux 3 & 4 Complétez le tableau ci – dessous : SALAIRE MINIMAL en € CATEGORIE PROFESSIONNELLE COEFFICIENT HIERARCHIQUE SALAIRE MENSUEL (35 h/semaine soit 151.9216 € 4. indemnités. perçoivent un salaire mensuel. Salaire mensuel brut : comprenant tous les éléments de rémunération soumis aux charges. soit un salaire calculé sur un mois et versé chaque mois. classification de la main d’œuvre). en fonction du coefficient hiérarchique (cf. Différents types de salaire Salaires minimaux : SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance) : fixé périodiquement par arrêté ou décret ministériel.65 € 4. Salaire mensuel effectif : comprenant les avantages en nature. de la valeur du point. quel que soit le nombre d’heures effectuées au cours du mois.3 semaines 21 jours 151. Salaire minimum fixé par les conventions collectives. primes.

0314 37 h/semaine : coef = 1.T. en fonction de la qualification de l’ouvrier. Logement des ouvriers… Soumis aux charges salariales Indemnités : Indemnité de repas .10)/35 = 1. soit en % du salaire mensuel de base Avantages : Nourriture des ouvriers .0629 38 h/semaine : coef = 1.P édite un document par département dans lequel les taux horaires de base sont fixés en fonction de l’échelon de l’ouvrier. Salaire mensuel Salaire de base : Soumis aux charges salariales SALAIRE MENSUEL = Salaire horaire de base x 151. Hierarchique x Valeur du point) + Partie fixe Heures supplémentaires : Soumis aux charges salariales La majoration de salaire au titre de l’heure supplémentaire considérée est prise en compte dans la limite du taux fixé par voie de convention collective ou d’accord professionnel ou interprofessionnel. De majoration SALAIRE MENSUEL = [(Coef. A défaut de convention collective ou d’accord professionnel ou interprofessionnel applicable. Dimanches et jours fériés : on applique une majoration de 100% (risque de changement…. Hierarchique x Valeur du point) + Partie fixe] x Coef. Prime d’ancienneté… Soumis aux charges salariales Elles sont données soit en valeur fixe mensuelle. De majoration Heures de nuit : entre 21 h 00 et 6 h 00.H.. en particulier dans le bâtiment. la majoration est prise en compte : dans la limite de 25 % pour les huit premières heures (10 % pour les 4 premières et 25% au-delà) de 50 % pour les heures suivantes. Indemnité de transport .67 h) x Coef. Les heures supplémentaires peuvent être prises en compte dans le salaire de base en lui appliquant un coefficient de majoration : 36 h/semaine : coef = (35 × 1 + 1 × 1. Indemnité de chômage intempéries… Non soumis aux charges salariales Etude de Prix Page 9 .0943 SALAIRE MENSUEL = (Salaire horaire de base x 151. La fédération du B. Prime de rendement . Le paiement mensuel des salaires est obligatoire dans toutes les professions visées à l’article L131-2 du code du travail. On applique une majoration de 100% sans cumul avec les heures supplémentaires.67 h SALAIRE MENSUEL = (Coef.B) C’est le salaire horaire brut de base qui correspond à l’horaire hebdomadaire légal (sans heure supplémentaire) : 35 h par semaine.) Primes et gratifications : Prime de fin d’année .Le taux horaire de base (T.

Etude de Prix Page 10 . comités d’entreprise. Réduction du temps de travail Passage de 39 à 35 heures de travail par semaine. Congés pour événements familiaux et personnels : naissance.14 juillet .Toussaint Journées exceptionnelles et ponts rémunérés : Elles sont rémunérées et non remboursées. BTP samedi et dimanche. Droit : 2 jours consécutifs de repos . et accorder des jours de RTT pour compenser. Repos compensateur obligatoire: Repos obligatoirement accordé au salarié pour les heures supplémentaires effectuées au-delà du contingent annuel. mariage.1 janvier . absence pour recherche d’emploi. Charges complémentaires au salaire . et payer des heures supplémentaires. On les exprime le plus souvent en pourcentage applicable au sous total de salaire soumis aux charges (Salaire de base + heures supplémentaires + Primes et gratifications). exercice des fonctions… Temps de travail productif (réel) de l’ordre de 225 à 230 jours par an.8 mai . Elles représentent de 75 à 90 % du salaire. Repos hebdomadaire : BTP : 5 jours consécutifs maximum de travail sauf cas exceptionnel.15 août -11 novembre -25 décembre . Suite à cette réduction du temps de travail (RTT).Charges salariales : Elles se classent en trois catégories : Charges à caractère social et professionnel . Ce contingent est fixé à 220 heures supplémentaires par an. mais il peut être réduit par la convention collective applicable. décès… Délégués du personnel. soit maintenir un horaire supérieur. les entreprises pouvaient opter pour différents modes d’aménagement du temps de travail : soit réduire effectivement la durée hebdomadaire à 35 heures soit maintenir un horaire supérieur. sauf en cas de rupture du contrat de travail.jeudi Ascension . Improductifs : Temps de : trajet. visite médicale.Lundi Pentecôte -1er Mai . Congés payés : 30 jours ouvrables pour 12 mois de travail effectif. Jours Fériés : 11 jours fériés par an : . Charges proportionnelles au salaire.lundi paques . Le repos compensateur obligatoire ne peut jamais être compensé par une indemnité.

Coût de revient mensuel TYPE D’OUVRIER Salaire de base = 151. Horaires hebdomadaires . 2 OP. Déboursés horaires Définition Le déboursé horaire main d’œuvre est le coût que doit payer l’entreprise pour une heure de travail de main d’œuvre.Rendement : Indemnités .67 * Shb Heures supplémentaires Primes SOUS TOTAL SOUMIS AUX CHARGES Charges (………%) Indemnité panier repas Indemnité transport COUT DE REVIENT MENSUEL A L’ENTREPRISE Déboursé horaire basé sur une base annuelle Coût de revient mensuel × 12 × 47/52 DH = Temps de travail productif annuel Déboursé horaire équipe basé sur une base annuelle DH = (Nb ouvrier 1 × DH ouvrier 1) + (Nb ouvrier 2 × DH ouvrier 2 ) … Déboursé horaire moyen d’équipe basé sur une base annuelle (Nb ouvrier 1 × DH ouvrier 1) + (Nb ouvrier 2 × DH ouvrier 2)… DH = Nb ouvrier 1 + Nb ouvrier 2… Application 1/ Calculez le DH des ouvriers suivants : OE 1.OP : .Transport : Charges salariales : 419.4.2. OP.513 € / mois 82.65% Etude de Prix Page 11 .3. 2/ Calculez le DH de l’équipe suivante : 1 CP 2.CP 2 : Temps improductif journalier : Primes .OE 1 : .Trimestrielle : . 3/ Calculez le DH Moyen de cette équipe.23 € 16% du salaire mensuel de base (SMB) 35 h/semaine 38 h/semaine 41 h/semaine 15 minutes 8 € / jour ouvré 77.Repas : . CP 2. 2 OE 1.

74 176.rendement (16% SdB) 419.65% ) Indemnité panier repas ( 8 ) Indemnité transport ( 77.89 x 0.23 / 3 1104.513 0.8265 x 1421.89 0 139.93 ) 1421.44 77.513 COUT DE REVIENT MENSUEL A L’ENTREPRISE DH = DETAIL DES CALCULS : HS : (ramenée au mois) 2841.trimestrielle .16 1104.80 167.78 SOUS TOTAL SOUMIS AUX CHARGES Charges ( 82.41 8 x 20.67*shb Heures supplémentaires Primes : .Calcul des déboursés mensuels puis des déboursés horaires TYPE D’OUVRIER Nb d’heures HS 10 % HS 25% HS 50% Détails 35 h/s 0 0 0 OE1 Salaire de base = 151.16 OE 1 PRIME TRIMESTRIELLE : INDEMNITE REPAS : Nb moyen de jours ouvrés dans un mois Prime VERIFICATION DU COEFFICIENT DE MAJORATION HS : CALCUL DU DH OUVRIER DH/OE1 = CRM NB MOIS PAR AN NB JOURS PAR AN NB HEURES PRODUCTIVES PAR JOUR Etude de Prix Page 12 .41 1174.

TYPE D’OUVRIER Nb d’heures HS 10 % HS 25% HS 50% Détail calculs OP Salaire de base = 151.trimestrielle .rendement (16% SdB) SOUS TOTAL SOUMIS AUX CHARGES Charges Indemnité panier repas Indemnité transport COUT DE REVIENT MENSUEL A L’ENTREPRISE DH = CALCUL DU DH EQUIPE (1 CP 2.trimestrielle . 2 OP.67*shb Heures supplémentaires Primes : .67*shb Heures supplémentaires Primes : .rendement (16% SdB) SOUS TOTAL SOUMIS AUX CHARGES Charges Indemnité panier repas Indemnité transport COUT DE REVIENT MENSUEL A L’ENTREPRISE DH = TYPE D’OUVRIER Nb d’heures HS 10 % HS 25% HS 50% Détail calculs CP 2 Salaire de base = 151. 2 OE 1) DH Equipe = CALCUL DU DH MOYEN EQUIPE : DH moyen èquipe = DH Moyen Equipe = DH Equipe / Nb ouvriers Etude de Prix Page 13 .

frais de manutention .).200 m en place . 1 coffrage pour poutre etc.1. chutes.05 = 0. Le calcul des quantités réelles élémentaires de matériaux sera différent. ces dernières ne devront plus apparaître par la suite dans les quantités issues du quantitatif. Exemple : On recherche la quantité de béton entrant en compte dans la réalisation d’un m de plancher en B. Elles sont estimées en % à partir de statistiques d’entreprises ou d’études techniques. commission . casses entraînent une majoration des frais engagés par une majoration des quantités approvisionnées (réelles).A de 20 cm d’épaisseur sachant que la perte pour le béton est estimée à 5% : La quantité de béton en œuvre est de : 1x1x0. selon si les pertes sont données en fonction des quantités élémentaires en oeuvre. La quantité élémentaire réelle est constituée de la quantité utile et des incidences de pertes.211 m 3 3 Dans le 1 cas.200 m er 3 Pertes 5% Quantité réelle élémentaire 0.200 m par m de plancher. On obtient la valeur hors taxe des matériaux prêts à l’emploi rendus chantier. On incorpore à la valeur hors taxe de départ (chez le fournisseur) : frais d’emballage frais de transport . 1 cas : les pertes sont données en fonction des quantités en oeuvre : Quantité élémentaire en œuvre 3 0. Etude de Prix Page 14 . chutes et casses (généralement en %). Déboursé Unitaire matx = Q élé x VHT rendue chantier Quantité élémentaire Ce sont les besoins réels en matériaux y compris les pertes. Les pertes. ou en fonction des quantités élémentaires à approvisionner (réelles).200 x 1.20 = 0.95 = 0. casses ou chutes servant à réalisation d’une unité d’Ouvrage Elémentaire (1m3 de béton d’ouvrage.200 m 2 ème er 3 2 2 Pertes 5% Quantité réelle élémentaire 3 0.210 m cas : les pertes sont données en fonction des quantités réelles : Quantité élémentaire en oeuvre 0.3.4. Déboursés matériaux 4. Qté élé = Qté utile + Pertes. 1 kg d’acier HA12. chutes et casses (%) Remarque : Puisque les quantités élémentaires (pour une unité d’ouvrage élémentaire) prennent en compte les incidences pour pertes chutes et casses.3. dans le second on considère que les pertes de 5% sont calculées par rapport à la quantité livrée. diminution de rabais Toutes ces incidences sont déterminées par statistiques. les pertes de 5% sont calculées par rapport au 0. frais de stockage . Valeur Hors Taxe rendu chantier Cette valeur est représentative du coût réel des matériaux à pied d’œuvre prêts à être employés.200 / 0.

61 € / h) Transport du ciment par camion de 38 t compris chauffeur 185 € par trajet AR pour 20t livrées (pas de prise en charge par un ouvrier) 3 3 MATERIAUX DESIGNATION 3 MANUTENTION Coût HT H DH En € Frais Manu Nbre TRANSPORT PU En € Frais Transp U Qté utile Pertes (5%) Qté élé PU HT En € 1 m de béton : Sable Gravier Ciment Eau TOTAUX m 3 m kg 3 m 3 0. Applications Détermination de la valeur HT rendue chantier des matériaux constituant un m de béton Transport des matériaux par camion de 12 m compris chauffeur 81 € par trajet AR.50 0.3. 3 4.35 20.00 28.14 3.61 81. On peut avoir à calculer en détail ces différents éléments constitutifs du déboursé unitaire hors taxe rendu chantier en partant des valeurs de départ ou bien travailler directement avec des déboursés unitaires hors taxe rendus chantier donnés par le fournisseur et basés uniquement sur des forfaits kilométriques 3 (ex : prix d’un m de béton comprenant livraison dans un rayon de 15 km).Pour les matériaux l’estimation de prix est facilement calculable : DS matx = Qté x DU matx On travaille dans un premier temps sur les unités d’ouvrage élémentaire (1m de béton d’ouvrage. On obtiendra alors les déboursés secs totaux pour les ouvrages ou encore déboursés secs composés. 1 coffrage pour poutre) pour obtenir des déboursés unitaires par lesquels on multipliera par la suite directement les quantités issues du quantitatif.2. et 3 minutes de prise en charge par un ouvrier pour le déchargement d’un camion de 3 12m (déboursé horaire de l’ouvrier 20. 1 kg d’acier HA12.0 0 VALEUR HORS TAXE RENDUE CHANTIER Détails calculs : Etude de Prix Page 15 .00 185.750 250 0.450 0.150 25.00 81.61 20.

s’apparentent à un déboursé de matériaux. fonction de l’expérience de l’entreprise.05 €/h 3 25 m / h 3 125 m / j 140 € / j 0. 3 Matériaux rendus chantier (dosage par m3 y compris les pertes ) : Main d’œuvre fabrication béton : DH de l’ouvrier responsable de la centrale Centrale à béton : Rendement : Volume moyen coulé par jour : Coût location journalier de la centrale : Nettoyage ( 1 par jour ) durée 16 min Consommation électrique (12 kw /heure) coût Q (y compris pertes) DU DH Reprendre les valeurs précédentes 19.Détermination du déboursé unitaire d’ un m de béton fabriqué sur chantier On aura déterminé auparavant la valeur hors taxe rendue chantier des fournitures. ou bien on travaille directement avec des valeurs hors taxes rendues chantier.4. Déboursés de matières consommables Ces déboursés. Etude de Prix Page 16 . grâce au tableau précédent .10 € / kw MAIN D’OEUVRE DESIGNATION FOURNITURES MAIN D’ŒUVRE U MATERIAUX MATERIEL QUOTE PART MATERIEL Mtx = Mo = Mtl DU m3 BETON Détails calculs : 4.

5.5. Conducteur Assurance et taxes Réparation.5. chantiers de nature identique (même matériaux.3. Données Amortissement camion Durée de journée DH Chauffeur Assurances et taxes Maintenance (mécanique) Gas Oil : consommation coût Huile : consommation coût Pneus : incidence 182 € / j 8h 19.63 € / j 6. En terme kilométrique : Gas oil Huile Pneus On peut avoir à calculer en détail ces différents éléments constitutifs du coût de revient ou bien travailler directement avec des valeurs finales issues de statistiques basées uniquement sur des forfaits kilométriques.1.53 € / h 14. factures de travaux). 4. Ces statistiques doivent être basées sur : étude de plusieurs chantiers. on incorpore normalement les temps morts indissociables d’une utilisation correcte du matériel.50 €/ 1000 km Terme horaire DESIGNATION Tps h Dist km Nbre U Location €/h Chauffeur €/h Assurances Taxes/Location €/h Maintenance €/h Total horaire (€/h) Détails calculs : Etude de Prix Page 17 .00 € /l 11.5.4. mise en œuvre semblable.2. Déboursés de matériel 4. Coût d’utilisation d’un camion de 12m3 On veut déterminer le coût d’utilisation d’un camion pour une durée d’une heure de travail en supposant qu’il parcourt une distance moyenne de 30 km.25 € /l 1 l / 1000 km 4. COUT D’UTILISATION Il varie en fonction de plusieurs données : En terme horaire : Location du matériel en lui même. ouvrages d’importance voisine) chantiers récents. TU ou RENDEMENTS La mise au point des statistiques concernant les TU et rendements est effectuée à partir des données réelles de l’exécution (rapports de chantier. entretien.70 € / j 25 l / 100 km 1. 4.

77 Détails calculs : Mtx = 75.00 € / m 3 2m /h 19.05 € / h 155 € / mois 3 56 m / mois négligée 3 Q DESIGNATION DU / DH / CU MATERIAUX MAIN D’OEUVRE MATERIEL FOURNITURES M3 1.05 19.00 19.4.05 € Mtl = 2.77 € DU m3 BETON = 96.05 QUOTE PART MATERIEL u 1/56 155 2.000 75.00 € Mo = 19.00 75.82 €/m3 Etude de Prix Page 18 .5.00 MAIN D’ŒUVRE H 1. Déboursé unitaire d’un m3 de mortier fabriqué sur chantier Matériaux valeur hors taxe rendue chantier ( y compris pertes ) Sable + ciment + eau Main d’œuvre fabrication du mortier à l’aide d’une bétonnière : rendement pour 2 ouvriers y compris nettoyage DH moyen de l’équipe Matériel Bétonnière louée au mois Volume moyen malaxé en un mois Consommation essence moteur 75.Terme kilométrique DESIGNATION Gas Oil €/km Huile €/km Pneus €/km Total kilométrique (€/km) COUT D’UTILISATION Détails calculs : 4.

1.1. DS TOTAUX = DS Mo + DS Mtx + DS Mtl + DS Mtc 4.4. Déboursés secs totaux d’une poutre préfabriquée Caractéristique de la poutre préfabriquée Dimensions en m Volume : Surface coffrée : Ratio d’armatures Masse acier / poutre Béton Acier DH de l’équipe Equipe constituée de 3 ouvriers Coffrage.00 € / m 1. décoffrage et nettoyage Bétonnage Ferraillage (y compris la pose) 0.00 ht long m 3 4. Coût d’utilisation horaire d’une pelle hydraulique Déterminer le coût d’utilisation horaire d’une pelle hydraulique dans les conditions suivantes.20 lg x 0.63 € / j 4. de matériaux. Données Coût de location de la pelle à la journée Durée de la journée Déboursé horaire conducteur Acheminement pelle Durée du chantier Consommations diverses 488 € / j 7.00 h / m 22 h / t Matériels utilisés Coffrage en batterie permettant de couler 5 poutres à chaque bétonnage et pouvant être réutilisé 60 fois Coût d’un coffrage 788.50 € / h 240. de matériel et de matières consommables.50 € / h 3 Déboursés unitaires Déboursés horaire Temps unitaires 0.16 m² 3 45 kg / m kg 84.00 €/trans. Déboursés secs totaux On y trouve : les déboursés secs de main d’œuvre.5.00 € Etude de Prix Page 19 . 6 jours 17.6.40 x 4.30 € / kg 58.6.30 h / m² 3 1.30 h / j 22.

2350.30 x 2. Déboursés secs totaux d’un poteau coulé en place Caractéristiques du poteau Dimensions en m Volume Surface coffrée Ratio d’armatures Masse acier / poteau Béton Acier DH moyen équipe Equipe de 2 ouvriers Coffrage. décoffrage et nettoyage Bétonnage Ferraillage (y compris la pose) Coffrage en « aile de moulin » permettant Coût d’un coffrage aile de moulin 0.50 3 m m² 3 35 kg/m kg 88.6. CU DS MAIN D’ŒUVRE DS MATERIAUX DS MATERIELS DS Mo = DS Mtx = DS Ml = 4.1.35 € / kg 19.10 h / m 50 h / t 200 réemplois.00 € Matériel utilisé Possibilités d’assemblage Etude de Prix Page 20 . DU.00 € / m 1.85 € / h 3 haut Déboursés unitaires Déboursé horaire Temps unitaires 0.30 x 0.DESIGNATION MAIN D’ŒUVRE Coffrage Ferraillage Coulage MATERIAUX Acier Béton MATERIELS AFFECTES Amortissement coffrage U Q DH.40 h / m² 3 1.

géomètre) Personnels technique et de bureau Personnels d’entretien et de gardiennage Les frais d’installation de chantier Fournitures. On les exprime toujours en pourcentage des déboursés secs. Les frais de chantier varie de 6 % à 18 % des déboursés secs. 5. Poste de levage (grue).C) sont les dépenses imputables à l’ensemble des travaux du chantier et qui ne peuvent être affectées à l’exécution d’un ouvrage élémentaire précis.. panneaux de chantier…) Main d’œuvre Matériel liés à l’installation Les frais liés aux matériels non affectés. On peut calculer alors le COUT DE PRODUCTION ( CP ) CP = DS + FC Etude de Prix Page 21 . Frais de chantier Les frais de chantier (F..DESIGNATION MAIN D’ŒUVRE Coffrage Ferraillage Coulage MATERIAUX Acier Béton MATERIELS Amortissement coffrage U Q DH. centrale à béton Matériel lié à l’installation Les frais complémentaires de fonctionnement de bureau de vêtement de travail Intervenants extérieurs : laboratoire. matériaux (cloture. CU DS MAIN D’ŒUVRE DS MATERIAUX DS MATERIELS DS Mo = DS Mtx = DS Ml = DS TOTAUX 5 PRIX DE VENTE UNITAIRE HORS TAXE Il faut ajouter d’autres frais aux débourses secs totaux des poutres pour établir un prix de ventes hors taxe.1. Ils comprennent plusieurs postes : On trouve : Les frais d’encadrement et de personnel non directement productif Personnels de maîtrise (chef de chantier. conducteur de tvx. géomètre Ces frais sont estimés au moment de l‘étude de prix. DU.

V. On peut déterminer la valeur de ce coefficient. PV HT = Coef.6. Les B&A sont évalués en pourcentage du prix de vente hors taxe PVHT. De P. Coefficient d’entreprise Le coefficient d’entreprise permet de passer directement des déboursés secs au prix de vente hors taxe.T.3. Frais généraux Ils se décomposent en deux sous catégoriees : Les frais généraux d’exploitation (études) Frais de personnel technique (conducteur de travaux si +ieurs chantiers) Frais de bureau des méthodes Frais de gestion de main d’œuvre Les frais généraux de siège.5. 5. 5. Prix de Vente Hors Taxe C’est la somme des frais de chantier. des frais généraux. des frais complémentaire… d’assurance Ces frais s’expriment aussi en pourcentage du coût de production (CP). PVHT = CR + B ou PVHT = DS + FC + FG + FS + B On peut aussi exprimer le PVHT en fonction des déboursés secs totaux. On les exprime soit en pourcentage du coût de production (CP).4. à partir des pourcentages des différents frais et bénéfices sans connaître la valeur des déboursés secs et du prix de vente hors taxe. x DS = KPV x DS Etude de Prix Page 22 . standardiste…) Ces frais sont évalués tous les ans au sein de l’entreprise et sont comparés au chiffre d’affaire de l’année de l’entreprise.H. soit en pourcentage du coût de revient (CR) 5.5. directeur. CR = CP + FG + FS ou CR = DS + FC + FG + FS 5. des frais spéciaux et des bénéfices et aléas. ou en pourcentage du coût de revient (CR) On peut calculer alors Coût de Revient (CR). Bénéfices et aléas Le bénéfice est la marge que s’octroie l’entreprise . les aléas sont les imprévus qui peuvent retarder le chantier.2. Frais spéciaux Les frais spéciaux sont composés des frais d’études de bureaux extérieurs. Frais de direction (chef d’entreprise.

T. Constitue le chiffre d'affaire de l'entreprise (indicateur du volume de production de l'entreprise). C'est le Coût de Production CP. les matériels. Frais spécifiques au chantier en cours : encadrement matériaux/matériels difficiles à imputer à un ouvrage 1 Déboursés secs DS 2 + Frais de chantier FC 3 = Déboursé total DT ou CP Budget total géré par le conducteur de travaux. 5 Frais généraux FG PR ou CR MA Frais de fonctionnement de l'entreprise 6 Prix de revient Marge et aléas Coût toutes dépenses confondues 7 Bénéfice B (ou perte) sur le projet 8 Prix de vente hors PV HT taxes Taxe sur la valeur ajoutée TVA PV TTC La somme des prix de vente H. 9 10 Prix de vente toutes taxes comprises Etude de Prix Page 23 . les matériaux.N° Rubriques Sigles Commentaires DS = Σ (Q x Du) Comprend : la main d'œuvre de production. A chaque ouvrage élémentaire (OE) correspond un déboursé sec. 4 + + = + = + = Frais spéciaux FS Frais de marché ne pouvant être affectés à un chantier en particulier.

i) Etude de Prix .C.T.T. + T.A.V. (19.TECHNIQUE ENTREPRISE ADMINISTRATIF – COMPTABLE – COMMERCIAL ET FINANCIER Page 24 ENSEMBLE DES DOCUMENTS RELATIFS AU CHANTIER ET DOCUMENTS STATISTIQUES ISSUS DES TRAVAUX ANTERIEURS M A I N D’ O E U V R E M A T E R I A U X M A T E R I E L S M A T C O N S O M M A B L E S PERSONNELS INSTALLATION / REPLIEMENT FRAIS COMPLEMENTAIRES MATERIELS NON AFFECTES DEBOURSES SECS DS FC CP FG FS CR B&A PLANS / DETAILS Q1 Q2 : : Qn MAITRE D’OEUVRE DEVIS QUANTITATIF × × × PV1 PV2 : : PVn = MONTANT PARTIEL = MONTANT PARTIEL : : DESCRIPTIF = MONTANT PARTIEL MONTANT TOTAL H.6%) MONTANT TOTAL T.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful