N° et date de parution : 1130 - 01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 60 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1.

pdf 7802 cm2 Site Web : http://www.mondadori.fr/

uis50ans

C'

estunsecretbiengardé
' l

:

il

existe une

a

produire de électricité nucléairequecellemiseen depuis 50ans Enparticulier desréacteurs dits
"à ! , "

pl

-

fondus

Q

,

base dethorium plutôt que
,

'

d

uranium
, '

fe

aussi bien mais sansrisquerdeprovoquer desTchem

"

oudesFukushimo
la

!

Lasolutionrêvée pour
.

l

avenir En
?

ffiudrait-il que filièrerevoit sesdogmes Explications.

1 / 19
Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation

fr/ Paris Bruxelles Vienne. Qu' on se dise les exigences de sûreté surles réacteurs existants seront encore plusdrastiques souspeine defermeture immédiate pays se contrôleront mutuellementsans fausse pudeur tenez-vous bien oncréera desbrigades interventionrapide . maisqui . les . singulier problème de atome est que parcnucléairemondialactuel réclame une vigilance detous les instants telle une casserole delait posée sur feu menace radioactive en plus Une situation qui ne satisfait plus grand mondeaujourd hui. . la catastrophe nucléaire de Fukushima ' les sommets internationaux semultiplient dans espoir derassurer les . nedoitcependant rienauhasard. l aucas où une centrale serait horsde contrôle en dépit des mille précautions . ' ' d d ' l prises! Autant demesures qui bien nefontque constater .mondadori. et . Depuis .. ' . ' l : c' .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 61 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. la . le . . à la . le la .. .N° et date de parution : 1130 . ans le ' l . Depuislesdébutsde électricité ' l nucléaire c' . le : ! Avec comme enjeu industriel survie unesource énergie qui délivre 16%% de électricité planétaire populations . que très louables le le pourunminimumdeCO2 Alors tribune lesofficielshaussent ton.pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. industriede atome donne ainsi ' l il n' est-à-dire depuis cinquante ' d sentimentqu' existequ' une --> 2 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation .

Mais voilà cette recette beauêtreservie depuisdes deréacteurs . parcettequestion vertigineuse aulieudescentralesactuelles nous avaitétédonnédedévelopper autres ._ . " us Mrii . ' .. è.sels fondus remédierait priori tous desinconvénients dunucléaireque nousdéploronsaujourd hui!Charles ' d . ne " estpas trompé ' : le 25janvier ra dernier .. 250 millionsdedollars surceconcept. évacuée par eaupressurisée ' l la ..iti-__&_.genresde réacteurs intrinsèquement sûrs dociles? Car setrouveque cettegénialecombinaison thorium . à remarquables qualités le papier! Legouvernement chinois " s' y refroidi omniprésent pression voir infographie 65 Soit un réacteur alimenté au ' . ' d et ébullition laissez lesfragiles instables atomes uranium se bombarder mutuellement deneutrons de tellesortequ' sefragmentent en foisdenouveauxneutrons libérant réactions enchaîne une de gages chaleurintense récupérezcette . Forsberg chercheur au !IORI UNERECETTEQUI LES DIE REM INUIS TOUS QUE CONNAITLENUC AIRE A . Académiedessciencesde maiscenesontquedes déclinaisons fonctionnant peuouprou selonces principes. " à : chaleur vousproduirez de ' l . il et / à a . .. ' le et d la ' d ' et l .. ' l à la ..mondadori. a ' l .. vapeur puisde unfluidederefroidissement quiserait unsiropdeselsfondus pression ambiante nonde eausoushaute à ici ' l et . Tandisque depuis ' ceréacteurestparfaitementenvisagé Fukushima ..01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 62 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1.. ' l la .1 Gi Po ... tabledunucléaire elleest particulièrementrestrictive bornée! Surtout elle estpas seulecapable deproduire de électriciténucléaire existe autresrecettes pour une réaction defissionnucléaire maintenircette réaction touten contrôlant Onpourraitainsiprendre placede uranium dumineraide thorium voirci-dessus transformer cecombustible enliquideplutôt qu' en crayons solides mélanger toutdans lustres et n' la . ( et 3 à 5 ) ....... ' d . ib. ils à la et ) ( . .4. Li.. lesconférencessurce catastrophe de 62 11 .. ) . l . Ga a -Ge e kn r s .. élément thorium Th232 quifait partiede même famille que uranium pourrait servir debasededépart uncombustiblenucléaire.. re &fie D NiCu oe Ce Th ' d 11. différence de uranium 235 capable doitêtrebombardé de entrer seul enfission neutronsavant êtreinjectédansun l A la il .??. : et si . Bi r rail ' P ' itill à-. et . ( ' le .. électricité viaunclassique réacteur eau souspression enFrance existe autrestypes ' à l . ' : l ' d il parunepoignée descientifiques dont . + h.?.V1 NOVEMBRE 12011 3 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation ..11 41111 41111111rdélir à la . Ir %%Mb %%de { Uuia 67 Pu Ani c Yb ' Mt RgCnOdin bd * ries.. ... . ' ré d let4 ark.. ir.--.. . 4 ' d n' 4 DRe re Os Rit RuRh RhPd Pd Ag Ag Cd Cd In In ? ? Sn Sn ab Te 11 Ir Pt Pt Au AuHg H TI Tl Pb "8hlis .1 Bk Cf " u ern CM Bk Cf Es Fin Md Nu 4 4 4 4 : 4 ' em EuGd 111811 4. ' Il d .fr/ LA UNE Duthorium ' L ) ( ' l la à ' à Iciidacede uranium ' [ .484.. naturelles desûreté un telréacteur seseraitautrement mieux comporté Fukushima. il .N° et date de parution : 1130 . dans paysage industriel Alors que . it. dumoinssur .. "44 Tb -Dy 44..4ablir HoErTin Yb L. ( . A : département nucléaire duMIT necachepasson admiration Grâce ses . confectionnez delongscrayons rigides plongez cescrayons enrangs serrésdans une marmite remplissez marmite eau maintenez tout sous 155 bars depression afin éviter . déclencher la ! .?.pdf 7802 cm2 Site Web : http://www.. . ) a thorium refroidiauxselsfondus dontpersonne jamais vu couleur et la a n' le Shanghai a lancéunvasteprogrammede la ." u Ani Cm C Eu Gd Tb Dy Ho Er Tin Yb AI Es Fnlrad 11111i 171. . deprestigieuxpionniers de fission qui ontjamais cessé êtrehabités la .._ 11111111101 . l ( p " ).. la seule unique manière exploiter fission Aupointque pourtout recette de électricité monde nucléaire nesouffre priori aucune discussion Prenez de uranium teneur de %%enisotope fissile 235U > et le . .

être possible apparaîtégalement souhaitable Souvenez-vous fusion duréacteur n? deThree Mile Island aux Etats-Unis en1979 explosion ' d . l thème semultiplient Des groupes de . ' l .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. 1 . Outre acceptation par les populations entrentaussienjeu Gde sûreténucléaire IRSN là . inquièteJacques Repussard directeur l " le ( . le en1986 Institut de radioprotection de nucléaire ..montre unniveaude risque inacceptable guère meilleur que celui rencontré dans industrie chimique! est inacceptabledans casde atome car existe dans nos sociétés uneaversion très particulière pour accident radiologique qu'importe faible nombre de victimes.01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 63 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. et Leréacteur à authoriumcoche toutesles cases degaranties desûreté 2011 1NOVEMBRE I sels fondus eyl63 4 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . . . VICTOR IGNATIEV ' PHYSICIEN À L INSTITUT KURCHATOV ( MOSCOU ) ontconnu équivalent uncrash!Les statistiques commencent devenir inquiétantes Certes les circonstances de ces accidents ne sont pas les mêmes lestechnologies encause diffèrent ' ' l d à .mondadori. Et . plus récemment de perte des réacteurs n? Fukushima auJapon. ' l C' ' le l . il ' l le . . . Et l engouement le concernent la à aussi gagner grandpublic viaInternet sevenddestee-shirts gloire duthorium! à il la occidentaux s' ' famille desréacteurs eau Mais auboutducompte " à " . . ) REVOIR LEPRINCIPEDES RÉACTEURS Aussisurprenant quecelapuisse sembler unautre nucléaire estdonc cette alternative en plus possible . " ' l . remplaçant ainsi uranium.. . : la 2 . pression comme . 1 2 et 3 . .fr/ Dissmsdausdessels frmdusicesmorceaux -fflitalefarrigri dethorium peuvent servirde combustible un à réacteur. . . à . ' . Aucoursdes trois dernières décennies plus de %% desréacteurs enactivité dans monde exURSS la et .N° et date de parution : 1130 . la Alliance sesontmême formés ' Thorium Energy aussi Tchernobyl agissait un réacteur graphite version soviétique alors que les deuxautrescas ' à il s' d . . et . . . duréacteurn? deTchernobyl en 4 . . outreAtlantique commence .

le . " Si passé!Lesingénieurs nesont pas qu' ' l à du impérieuses présidaient lire suite dossier pp 72-73 Oncomprend alors mieux multitudededéfautsde sûreté quifrappent nosréacteurs eau la ( . ) la à époque d . : aurons pas anticipés il . possiblesderéacteurs encombinantlesdifférents combustibles fluides derefroidissement odérateurs matériaux qui facilitent réactiondefission architectures . . nucléaire ' à l IRSN " . " " " même leurtechnologie historique originel audépartsur sélectionnée été pas descritères desûreté Enclair celle-ci pasétéchoisieparcequ' elle était ailleurs plus plussûre efficaceou plus sobre endéchets est : . ' l à la a . là ' délicatrefroidissement du coeur fragilité desbarres de deleursgaines etc Or combustible cette longue liste esten aucuncas une fatalité de fission nucléaire pas la cuve la . Etats-Unis sacro-saint ) . Le thorium . bombardé .4 UNE desconséquenceséconomiques pourlespaystouchésparunaccident. ' d ( Tennessee ' l ' . ' à l ( . lestextrait et la Duthorium . . thorium . . ?1110 . . p LESDÉCHETS RADIOACTIFS sous pression : la trèshaute pression la .__ 5 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . . ( parlesneutronsqu'émet a ). Desprogrès ensécurité ne . queleurproduction infâmes déchets adioactifs FranckCarré directeur ientifiquepour énergie nucléaireau définition decette participé ' d . accident devrait suivre desscénariosquenous n' FU ACCI ' SHIMA L ' A PROUVÉ réacteurnucléaire se transformeenuranium 233 un élément fissile. réacteurs ' . sixprétendants voir . autres nécessités nouvellesarchitectures cettescience lesréacteurs estencore jeune. D . agissait ' d c' Solution_ uranium selsfondus ' et d l ( ' d . ' d a à ' imprévisible d aléas naturels Le prochain . " à si . NTSNESUFFITPAS ' a programme.. le accompliront les caractéristiques fondamentales des réacteurs. et .. enseignements l ' . s' occasion encoreétédonnéede vérifieraudébut desannées 2000 lorsquelesEtats-Unis ontproposé de lancher surune nouvelle génération L . ' choixpossible leschercheursnesont abridetomber surune pas non plus . entendement et Celadépasse l neseréglera passeulement ensurélevant hauteurdesdigues de la protection tranche Jacques Repussard. exister et à sedévelopper énergie ' l .. Unechose est sûre poursuitcehaut elleveutcontinuer responsable > .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 64 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. Il s' la e . régnantdansles circuits monstrueuse concentration dematière réactivedans 64 . Clamer haut fortque filièretirerales de accident deFukushima ne constituepasungagesuffisant après GiovanniBrima expert ensûreté nucléaire ne peut la et . le .fr/ 1. ) EST LA SOLUTION DANS LECCEUR INJECTÉE I : la DES IDÉES LAISSÉES SURLATOUCHE Et pourcause lesusines fission en serviceaujourd huicachenten leur seinunlourd secret Un secret à . envuedereprésenter cette parmieuxsetrouve génération justement réacteurauthorium sélecionnés Et 4 . > le quatre d entre eux 71 ontété ) SONTÉVACUÉS AII!!1i Produits defission ( xénon telfuriusitil . . " . et énergie nucléaire avaient plutôt embarras duchoix Eneffet peu aprèslespremières expériences defission en1942 sebousculaient foyer de l Minerai de . voracité en éfautsgênants uraumdescentralesexistantes ainsi . pasenrester Toute question estdesavoir comment progresser. n' a ' la ni d la C' .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www.. ' . ) ( Three MileIsland deTchernobyl où semêlaienterreurs humaines et ontpasservi défaillances matérielles Fukushima qui étévictime une combinaison aussi sidérante qu' n' . la ' pasmoins de120 conceptsexplorés le à génération : 4 Nousavons analysé court imagination pour trouver de ' d et . ' l Imaginer inimaginable? Vaste " . vafalloirimaginer " ' ERLESLE?ONSDES l inimaginable. " la " ' plus que signe unmanque de solutionsalternatives Bien aucontraire les pionniers des laboratoires Oak Ridge ' d le . " n' qu'en attaquant auvrai sujet s' : quatrième époque dansuneperspective était envolée mondiale dunucléaire éliminerdeux vantFukushima.. Lemineraidethoriumest dissous dans dessels fondus n' introduit dansuncircuit entourant cuvedu couverture fertile réacteur " : la " . Unsujetquelesdiscours officiels abordent jamais. être plus mauvais actuels sont loin ' le d pépite Aufinal . lesleçonstiréesde .mondadori. la ..N° et date de parution : 1130 . déjàdansleurtêteunmillier ' d réalisables G esttransformé! enuraniumfissile Il et . n' a ! .

La solution est régulièrement filtrée recyclé : quelques secondes travers échangeur de chaleur circuitsecondaire récupère énergie l . e .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 65 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1.mondadori. à . et s' échauffe à son réacteur sont extraits-Le-erd uranium est quant lui réintroduitdans cuve. A l Lecombustible 6 vite : il fait tour du circuiten le .* cuve Rien et refroidissement voiraveclescentrales actuelles matière premièreest duthorium non de uranium combustible estliquide non solide est assuré parunsirop deselsfondus non parde eau sous pression.___ yI Sels fondus refroidis / . )e. . et le . la . ' et l .? . bombardent mutuellement sefragmentent ils ( ) ( Selsfondus . à : la ici .N° et date de parution : 1130 . ' estnettoyé et Lesproduits defission quiralenti .z .t ) chauffés / 4167 DUCOURANTELECTRIQUE EST PRODUIT -4_ .e se.pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. tregri et Aucoeur de cuve quantité de combustibleest suffisante pour déclencher une réaction en chaîne lesatomes ' d : uranium 233se deneutrons fissionnent en engendrant unechaleur intense. ' le . a' t " . çi c . à à à 6 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation .. . tour Lecircuitsecondairetransmet sa chaleur une turbine vapeur qui sert produire ducourant. S de I II Solution thorium fondus et 174esels 4Le entreen fission combustible la la .4e4 5 Le sel De électricité est produite ' l ' d uraniumchauffé circuletrès le ' . ' l le et ..fr/ ) t La solutionde selsfondus ' et d Lecombustible est injecté uranium 233 est la Lessecretsdu reracteur selsfondus à injectée dans du réacteur. e.

et " là . thorium setransforme principalement enuranium 233 mais . et . . S' . ?expérience nefonctionne en tout .fr/ A UNE mi« LA le selsfondus LAfameusepépite rêvesecretquefont nuitles ingénieurs nucléaires. et ioncomprend que cedispositif autorise et touteslesaudaces dissipeen même temps les plus grandescraintes. Quelques électriciens dont français EDF ontaussi flirtéavec idée enétaient suivies pendant untemps velléités debelles cinquante années de intentionsentretenues . i1 requêtes lesplusdiverses le . Avecun telréacteur les ingénieursauraient pu épargner nombre decasse-têteen la c' . cequi à " n' est passans la architecture a la . . " ! .. . DI . l à Lesmenaces 7 deprolifération sont réduites Sous effetdesneutrons ' l le . .. la ' L denos réacteurs actuels doitcontenir dès départuneénormeréservede le réactivité. ' l : . PAR AVI ' . à " rêvedetout neutronicien reconnaît bienvolontiers Giovanni Bruna directeuradjoint sûreté des réacteurs de IRSN. 0 . Alors qu' OakRidge croule sousles à [ pour tout que centheures maiscela qui émetdes rayonnements gamma trèspénétrants La construction une bombe atomique reste donc possible mais ' d . ) ( Laboratoire dephysiquesubatomique decosmologie LPSC de Grenoble et " P . . . s' decettepetitemerveille demachine desannées1950 estopérée danslesprestigieuxlaboratoires Oak à la fin ' d heure oùlesgrands vendre les industriels commençaient premiers exemplaires de nos réacteurstrès ' Ridge. ' ' l ). la à .N° et date de parution : 1130 . suffit convaincreleschercheurs. minerai de thoriumestentièrement utilisable alorsque isotopefissile uranium 235 denos réacteurs %% représente seulement de uraniumextrait dansles mines! La haute température de fonctionnement du réacteur au thorium lui assure parailleurs unrendementde40%% contre 33%%pourlesunitésactuelles.pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. l ) Lesressources 7 dethorium sont immenses le .. enthousiasme pourcette desracines singulièrement solides De fait révélation profondes à . ' il : s' ar l ' ... la . . Très abondant imparfaits les plusbrillants cerveaux de fissionmilitaient eux pources machines sels fondus authorium. enthousiasme ElsaMerle-Lucotte du . à ( I! parunepoignée de monde laboratoires dans le . et matièrede sûreté quilesmobilisent encoreparmilliers Ainsi s' . la . . liquide restedanstouteslestêtes. . samiseaupoint est ici bien plus délicate et dangereuse. Ye Au ' premierabord simplevision un combustiblefissileliquidecirculant dans les entrailles unréacteur peut ' d histoiredunucléaire enaurait 68-69 ). 66 SV \OJe> IFire. LER?VE DETOUTNEUTRONICIEN " Pourquoi unetelleinsistance?Parce que est sans doute meilleure manière defaire du nucléaire. . aussi enpartie enuranium 232 . . Unrapportremisen 1962 auprésident présenter Kennedy hésitepas comme solution avenir par 1965 excelllence Troisansplustard enjuin undeuxièmeprototype plus abouti ---> combustible ' le à n' ( ' d la ' . . 1962 UNRAPPORT ?ITDELASOLUTION IRPAREXCELLENCE .7 ' l . .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 66 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. trèstôtenthousiasmé Pourtant cette voie dès1944 leshéros de fission Plus édifiant encore AlvinWeinberg un desdécouvreurs des actuelsréacteurs eausouspression consacra quasitotalité desa carrière défendre cette idéedeparticulesdecombustible dissoutes dans des selsfondus. ' l la s' OakRidge onteneffet Misaupointpar passé deux petits rototypes selsfondus Le premier occasion unprojet étéélaboré militaireassezimprobable défendu US AirForce agissait alors Chercheurs ' d le ) ( . adapter sans quantité decombustible circuit alorsque coeur présent dans cedispositif permet la ' d cesse le le . pà rêve On qui estdéjàconcrétisé! Les Ceconceptest " . l à d la . . et à le . Leréacteur sels fondus authorium coche touteslescases degaranties de sûreté estime Victor Ignatiev InstitutKurchatov Moscou physilcien " à " . y D H comprisenFrance Une pourrait ' viedebohème qui bien prendrefingrâce émoisuscitéparFukushima.. . à ' ' d à l . ' l . ' l . : ' . ( p [ " sembler parfaitement fantaisiste a . le le . A l p à comq ( Ajoutez cela poursuit risques physicienne que celiquide estinsensible auxradiationsintenses aucontraire denosbarresdecombustible quise doivent être fragilisent dangereusement souventremplacées Cenesont que deuxexemples dansunelistequi irenddenombreux autresavantages voir infographie ci-contre Dèslors .mondadori. " 7 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . > . s' fairecarburer lesbombardiers lde énergie nucléaire Le lstratégiques novembre1954 uncandidat sels fondusdémarre ausol Cette première à 3 . sûrement été changée lire ' L ' .

le . . estimpossible dans les réacteursactuels dont les crayons uranium continuent émettre unesecondeaprès arrêtde réaction en chaîne %% de puissance de quoi faire bouillir 500 litres thermique initiale eau durant cette seconde lespompes électriques de refroidissement tombent en panne nos réacteurs actuelsentrentalors en fusion.mondadori. la Les radiations n' ontaucun effet mécanique sur . surgénérateur deceréacteur authorium permet deréutiliserenpartie cesdéchets. ' 4 l de la . " " caractère réservoirs assurant naturellement évacuation chaleur. ' d ! menace accélération la ' d unesoudaine ! de réaction en chaîne Le circuit sels fondus marche à : à pression ambiante uneépineen moins !Car les réacteurs actuels . 7 la . t . ' d . cesdéchets dangereux pour unecentaine de milliers années qui sont inéluctablefardeau desréacteursclassiques Quiplus est d l . 2 011 NOVEMBRE I II 67 8 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation .fr/ IM"e IMMIt 7 avantagesquichangenttout Lesrisques dedégradation ou explosion sont écartés ' d La quantité de combustible est mesure Le ajustéeaufur coeur desréacteurs classiques lui concentre près de100 de matière fissile même des précautions ont été prises pour éviterqu'untel monstrene emballe perte une des sécurités en un point ducoeur fait peser ici et à . ' ' d l la .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. : si s' ' la d . : fragilisent sous effetdubombardement neutronique Pisencore encasdepertesoudaine du liquide de refroidissement les gaines en zirconiumentourantces crayons produisent de grandes quantités hydrogène explosif . ' l réacteurs . lum laisse échapper grandevitesse s' à liquide derefroidissement des produits radioactifs. aurisque de fairecéder. Et la . ' " d arrêt urgence combustible liquide est toutsimplementvidangépargravité dans ' d En cas Lorsde fission la 10 000 fois moins ' thorium produit jusqu' à éléments transuraniens ' " . .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 67 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. .N° et date de parution : 1130 . la SLa Laquantité de déchets à question du refroidissementencas depanneestrésolue ' d le . C' ' d . cecombustible liquide ' alors quelescrayons solides de combustible desréacteursactuels se l .. eau fonctionnent sousune dans ces pression de 155 bars conditions moindre brèche à . De plus cette pression se reporte sur enceinteentourantles le et . Si . vielongue est 10000 foismoindre le ..

fr/ nucléair unréa Iéréacfe-rjri? land 2 centraledeThreeMile Le28mars1979 combustibledu Island Pennsylvanie suitede réacteur n? entre enfusion à la . L agitencore une extraction expérimentale technologie alorsqu' desproduits issus de . l et .. à a Il nousaurait laissé continuernotre iprogramme nouslesavions laissés si préoccupations la à ' n' il si le . à .. / géométrie facilite son interditlesréactionsenchaîne.mondadori. . avenir du RENDEZ-VOUSRATÉ AVEC HISTOIRE cela paraisse grotesque que des en nucléaire tenu les aussi partie vrai est que pro1èmes desusceptibilité.. . une certaine façon déjàfondu. l . " ' l . à : .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 68 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. uarantaine deFrançais nefaitpas rêvede ystère quece dispositif est ---> 9 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . ' l à eau .. à ' l à . l C' la n' . prolonger lestravaux américains Cette " le tout concepteur detouteautorité . .. . .N° et date de parution : 1130 . ! le . . ' . Endécembre1969 lorsque prototype MSREestarrêté lespetits . . . le ) . ' d incidents il s' . Toutefois prèsdetrenteans plustard pilule encoredumal passer Murray Rosenthal encharge époque duprojet selsfondus OakRidge nous confié sonamertume "Amonavis AEC . refroidissement intérêt uncombustible liquide qui est remodelé enfonctionde être peut auraitentendu situation Dès lors personne Island. I . quiplusest ' d ' . Et réacteur le . . sejoignent ensuite des chercheurs d EDF décident vaillamment de . ThreeMile de parler bassins dont et ' la ' d . fissile disponibledans nature se la . 1973 deschimistesduCEA auxquels . )? p le n ' ' l et d ' L Maisalorsque dynamique du toute succèsparaîtassurée patatras puissanteAtomicEnergyCommission ) ( n' plustranquilles Or nous avons jamais cessé deleur demander des budplusimportants devanteren touteoccasionlesavantagesmaniestes desréacteurs selsfondus Par nousétionsunemenace conséquent kgets dansleur volonté indéniabledene Aussi !privilégierqu' unseulconcept. concurrence férocedesautres laboratoires qui eux planchent surun réacteur refroidi ausodium voir 77 Ou sont-ils encadré Super Phénix traindepayer prixdesrelations exécrables quirègnent entreles Oak Ridge ceux de AEC? dirigeants . ni . > démarreenfin LeMSRE . la chercheurs réacteurclassique refroidi seperdent enconjectures Le . . à . fission avère étonnamment facile Bref une réussite s' la . . d ' d : le 1 la ! la . exemplaire le ' génies la OakRidgeplanchentdéjà sur prochaine étape dessin un véritable réacteurde 000 mégawatts. trouvait alors enabondance. ' l ( . 1' : . à ReactorExperiment vatourner durant 13000heuresenrencontrant MoltenSalt indéboulonnable? Ont-ils été victimes de cepoint ( très peu mineurs .. ' financement AEC leurcoupe soudain tout ce sansfournir moindre motiftechnique valable Nous sommes enjanvier1973 Sous choc les le . cequi aurait étéimpossible avec unréacteur sels fondus pourcause dans cetypede combustibleseprésentesousforme . . la . a à . sûreté oules déchets quant est Pourtant ordredujour étaientpasencore coupestrude année même En effet cette asmortel que uranium 235 seul isotope n' . Et . ( : ) le le . " ) " ( aber la ' l à AEC est-il . ( la à la 2 perteduliquide derefroidissement.pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. combustible est dissous auseinmême desonliquide derefroidissement les sels fondus cedernier nepeutdoncpasfaire défaut Dans piredescas mélange combustible selsfondus serait vidangédansdes ' liquide le Et il a d - .

. ) à la . " centraledeFukushirna pertedesalimentations électriques fusionducombustible desréacteurs n?1puis dontlesenceintes explosent. à la . et . Ukraine uneerreur techniqueprovoque brutaleaccélération de réaction enchaîne dans réacteur n? transformé en la la le 4 : centrale deTchernobyl soncoeur vole enéclats libèreun gigantesque nuage radioactif Unemballement catastrophique qui aurait étéimpossible avec un réacteur selsfondus pour simple bonne raison quesoncombustible liquidenepeut emballer Cardès lorsque réaction en pas. É' e45 principalau fil de ' l écoulement. Avecdes réacteurs selsfondus coupure brutale électricité aurait pas étéun problème maintenu basse température pardes systèmes électriques un bouchondesels fondus installé aubasducircuit semettrait alors fondre combustible liquide de écouler par gravité dans quatrebassins permettant son refroidissementnaturel facilité par éliminationfréquente auseinduliquide desproduits defission producteurs dechaleur.N° et date de parution : 1130 . "" . tfr . : ici à et à et il n' ( a ni ni ) . Le11mars2011 la ) . . le deTchern pasex " lo réacteur n? 4 Le26avri11986 ( . CocotteMinute . la . ' " " d n' ici : la chaîne accélère ' i7 14 : ' 1 . à la . . .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. s' ! la température augmente fluide sedilate Cefaisant densitédes particules de combustible décroît fission ralentit elle-même Outre cette stabilité naturelle 13 formation un nuage deTche-nobyl aurait detoute façon guèreétéenvisageable les poisons radioactifsvolatilsforméslors de fissionsont régulièrement évacués ducircuit s' la . .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 69 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. 2011 NOVEMBRE I I 10 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation .fr/ er UV. y ' l . Et le s' ' l . et le . ' d n' : à . Japon entraîne ( la 2 et 3 . Quiplusest lesenceintes auraient aussi été épargnées lescircuitsévoluent pression ambiante non 155bars eau matériau susceptiblede formerde hydrogène explosif aucontraire desréacteurs actuels. à . à la et .mondadori. et la ' d .

le monde faut ténacité dequelques laboratoires auJapon enRussie aux Etats-Unis enRépublique tchèque surtout enFrance pourcontinuerde faire évoluer concept. . classiques accaparentdésormais tout la Il .. " .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 70 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. d le ailleurstoutrécemmentdetracer dessin unréacteurdecetype 500MW plus plusabouti nettementplusfiable prometteur ' ' d le et le . et ' l ' ' l d " . ' .fr/ À tA UNE -> desûreté detoutexploitant de . sel Aiefairetourner . .?' NOVEMBRE 12011 11 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . . . c' . .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. . Tandis quesoncoût de construction 70 %%è tuyaux précise Elsa Merle-Lucotte. et le ensemble descircuits échangeurs dechaleur autres pompes Nous étudions encemoment éventualité unelarge brèche dans undeces ' . . depuis !Fukushima toutes cesquestions se : . Laissant entrevoir possibilité supplémentaire il . : le d . là unréacteur crédible " " et acceptable ..N° et date de parution : 1130 . radioactifs vie longue selon Daniel Heuer duLPSC deGrenoble enraison de place occupéepar thorium dans tableau périodique deséléments estbeaucoupmoins susceptible deformerparcapture éléments neutronique lesfameux déchets : à . . Même après dixarmées études aussi pousséesque convaincantes idée estdiscrètement miseauplacard estque lesréacteurs ' l . d à il . ) (1 et que celui RESTE À ' d OakRidge. n' a y restent mener admetVictor riendans ceréacteur Ignatiev résolu Pour peu ne être qui puisse lesmoyens en donne on que Alors pourquoi? Pourquoi diable substantielles il ..fondus authorium? Unacteur majeur Aufinal lesingénieurstiennent . Et à l " réacteurassureunhautrendement.. aussi encequi concerne les Et . OakRidge" . Quoi qu' ensoit faitremarquer Daniel Ingersoll actuel responsable des . . le ' d . le à . ennergigeténnt d?U programmes Oak Ridge ceconcept présente suffisamment deméritespour que oncherche ensavoirplus " ' d . y si . . sur plande sûreté avec à ( concept desréacteurs trèshaute température voir ci-contre à .6 " non-prolifération thoriumse réacteur enuranium233 transformedans fabrication une bombe rend lequel très périlleuse Enmatière atomique économie deressources thorium estquatre foisplusabondantsurTerre que uranium cettearchitecture de ' d la . " la nesoulèvepas inquiétudes Bien sûr reste encore beaucoup faire. ' ! l s' . A ) ceci près .. . il . que le beaucoup d réacteur selsfondus offre autresavantages. . ' transuraniens' dangereux pourdesdizaines demilliers années Mieuxencore Dans mesureoùceréacteurest " ' : . et la ( ' . catastrophe deFukushima pouroser espérer lespremiers réacteurs sels . Comme parexemple trouverdes matériaux capables derésister sur long terme auxeffets combinés des uneéventuelle corrosion liée radiations auximpuretés duliquide de très haute températureprésentedansce coeur 800 ?C contre320 ?Cdansun aucuns ressentent réacteur actuel aussi une certaine appréhension idéedevoirtoutecettematière sebalader littéralement dans fissile ' . estimeinébranlable le la .mondadori. . . nucléaire?Une chose est sûre pourrait-ilselancerdans cetautre posentavec acuité I . -m5 PIE"podaitt leype expkit à I es inridents mirdmel . " le . ' : le d ' et l . Entermede ' .. . Les Grenoble viennent physiciens duCNRS et .111 : -' !? ' . d ' " la régénérateur' recycle detoutefaçon sanscessesoncombustible. le Dès1965 ' . PEAUFINER LAFORMULE ' d Unsuccès partagé le . D ) à ' l " " l même si desrecherches à . " le la le il . " . " ' . ' n' d cettepetitemerveilleparéedetant est-elle pasencore atouts devenueréalitéindustrielle? Pourquoi faut-iluntraumatisme la ' l à échellede à debrûler plutonium militaire autres déchets desréacteurs actuels. ' d centrale nucléaire Tout monde trouve soncompte.

pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. tel al en construction 114 s' : . Desréacteursauthorium verront-ils le jour? faudraitpourcelaque filièrerevoit ses dogmes Or elle enprendpas che " le .fr/ UNE 1"" LENUCLÉAIRE F4IVrie PEUT-ILCHM.. " . Maiscommenta-t-onpuenarriver unmondecouvertderéacteurs à la 72 sI NOVEMBRE 12011 12 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . la photod-contre quiseprésente paré i4000 ANNÉES ( ' D EXPÉRIENCE! . " " : il [ . L effortderecherche " " 4 a ) ( . ' l . .Cii DECAP? Il n' .classique desscénarios accidents. héroïque ' l au des déboires de industrie nucléaire bienchangé fil et . des de cas chemin meilleur potentiels un on trouvé risques des peu se dans diable que loge saufque ' d et et . ' . a ' l . ' la à d . . . ' à reste .. detouslesatouts de nouveauté ne sont quelesderniers rejetons decette la . . n' [ question : que Il le unconcept aussi enthousiasmant réacteur authorium voir 60 . la . Disons-le tout 50ans lespionniers du net enfichaientéperdument!Un nucléaire désintérêt teintédenaïveté que on retrouvedans dessin desréacteurs y s' ' l le conception. d ( . a . Lasécuritédes populations retraitement : il . effraie Charles Forsberg foisquasiindétrônables loin être decalcul detechniquesdéveloppés département nucléaire duMIT irréprochables? Depuis sonbureaudes desommesfollesengagées dans parc explique lesressorts de cetteméfiance Oak Ridge berceau laboratoires encore Face unetechnologie largement mondial. tIansla Signée deIg-ik aux lacunes évidentes décriées . " . . . ' et l .f4Z le te . détailsinsoupçonnés avant " iTe la des déchets. monde dunucléaire nouveauté . le : ' " d . y Ladéfiance estpartout ' à l le . . . : le ' " d prédécesseurs.mondadori. ) ( . d " . Tandis que souligne de Oak laboratoire du énergienucléaire Daniel Inoriginel maîtrisée estdifficile deprivilégier Daniel Ingersoll avance une piste Aux débuts en nucléaire Tennessee faut Igersoll unnouveau dessin qui certes promet Ridge chercheurs faisaient nucléaire les du démontrer années dizaines des meilleurs sur pour desrésultats papier.. ( ' que son architectureseraitpresque Latke gênéraan de réacteurs . I Ià quelqueschercheursintrépides. à lorsquedesorganismes officiels tels horizon2040sur CEA planchent lesremplaçantsdes machines actuelles unautrenucléaire faire de place sûreté irréprochable! où " la à ' la D la " - EPR inclus ' . partisans admettent Or même lesplusfervents duréacteurauthorium . ( autourdeceprojet figure faceaux14000années ' ' d peut-il imposer faut abord ' d . Depuis cettepériode le .. . Et discours . reconnaît VictorIgnatiev physicien InstitutKurchatov Moscou . quellesque soientleurslacunes Augranddamde . il . ' a : l unepremièredécennie pourvoirun nombre raisonnable decentralesse construire puisune oudeuxautres pour juger sur pièce desprogrès Cette prudencemaniaque aurait riende et . d le ' et .1 mais pas architecture fondamentale de cesontcesmachines sesréacteurs . ) ( p ' l à s' génération beauêtremassif celui-cifaitbienpâle .." II . à ' ' l .scandaleux seulement rence entre les réacteursexistants lesnouvellesarchitectures plus sûres plus propres plus efficaces étaitsaine! Seulement voilà industrienucléaire la si et concur[ " . avenir? expéIrience le : le savoir dans la . ) ( . tropatypique Lesimplefaitqueson combustible seprésente sousforme liquide nonsolide bouleverse tous lesrepères des concepteurs Comme et le . si . compris . ( le quicontinuentde imposer dernier-néfrançais EPR ) pourtantfarouche pro-thorium lesautorités desûreté risquent aussi être Pourcertifiercesmachines désarçonnées leur faudraredéfinir tout spectre . accumuléesparlesréacteurs toujours montré une volonté farouche denejamaissedépartirduschémade !sesréacteurs originels. et largement s' ( aumonde entier Même lesnouveaux réacteurs tel . : a l le chercheur au aujourd huienplace! Soitautant de petitsincidents riches enseignement cause decodes hommes acquis ' d ..N° et date de parution : 1130 .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 72 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. lignée Comme cettefilièreétait en incapablede moindre remise luiétaitimpossible de comme question s' il . . de époque.

r 111 * . université de Strasbourg ' "à .N° et date de parution : 1130 . il Il nefois . A 1111111tpfAlt1111 sit dévolu surceluidéfenduparun phyicien Oak Ridge AlvinWeinberg du fameux réacteur eau sous agit ' d : il . . . " ( ). 2011 NOVEMBRE I I SIVI 73 13 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . . " à " .91 . ' l la . . et .. C' . déjàfinprêt Encore Comion .. . mesembleque a précipitation ' l l si . produceur d électricité le ' l . . urgencevoire marque au fer rouge histoire de atome! Qu' importe raconte Robin Cowan historien destechniques ' l la . ( ) ' noterque Gra nde-Bittagne la appuient eux sur leur réacteur respectivement s' . Lia centrales actuellement en activité dans monde 83%%sont des réacteurs dits eau légère eaupressuriséeoueau bouillante Plus frappant des 30 pays nucléarisés 27 . Parmi unedizaine deconcepts amiral Hyman Rickover en 1949 jette son donc la différents n' il . pasdirerustique doncrapide est aussi très était idéal pourun compact sousmarin analyse Charles Forsberg Dès ors ce concept pu se perfectionner vec appuimassif de Navy laquelle avaitaucunelimite definancement.fr/ 1 Nit K . Ceitteles eaulégère à " Autres technologies ' Icze12?-zelelegeema Zone Asie lm or . pression REP dont 58spécimens nentaujourd huienFrance! Pouruoi ' à la la cette décision initiale? Ehbien ' d . ..pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. a . / . l ' là d . leur capacité produire plus rapidement possible du plutonium!Les Américains avaientalors opté pour des piles uranium entourées de refroidies eau ancêtres des graphite réacteurssoviétiques Re 1Kde Detouteévidence les attributs Tchernobyl desûreté deces premières unités militaires étaientpasunepriorité Or ce manque criant va ensuite concerner propulsionnucléaire dessous-marins nouvelle prioritédesEtats-Unis après guerre Larivalité avec URSS commande aussi allerauplusvite. possèdent aumoinsunréacteur decetype. Quelle urgence? Celle pourcommencer de course bombe atomique lors de Seconde Guerremondiale Les choixde réacteursonteneffetétéguidés par. ' à l . ' l . .. ETDE S?RETÉ NUCLÉAIRE IRSN la . ' l - .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 73 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. I sûreté intrinsèquedes réacteurs envisagés était pas importante parce qu' régnait alors unfort sentiment urgence. s' ' " d la . l à le ' à l ' et à l . e Amérique - II ud e Unefilière sensunique à Sur les432 unités nucléaires réparties en le " à . ' l .mondadori. Canarda modèle et le à dei et eau lourde. Atomic Energy la . . ' la . : .. . l époque industrie nucléaire cessé deréfléchirdepuis longtemps. " n' / ' JACQUES REPUSARD ' L : à l DIRECTEUR DE RADIOPROTECTION INSTITUT DE ( ) ' n' . heure de nséquence directe reenir untype deréacteur civil e à engin promet êtresimple il pour mettre en oeuvre " . . ' choisit REP pour simple raison qu' est.

ils à la parviendraient à rendre n' importequel " . Le 18septembre 1944 undesacteurs duprojet Manhattan ' l . Notezbien toute un telverrouillage dès lorsqu'un injuslice le ' le d s' le à ' " l ' d avait faitpartdeses 1E doutessurlespropriétés NT desûreté deson bébé REP Desdoutesbien compréhensibles tantles griefssontnombreux voir 67 Durant premièredécennie lespasses armes sontlégion entre les ingénieurs Weinberg . . " " . Lespremiers brevets tomber dès1945. . reconnus Defait expliqueRobin . 0 . . Alvin Weinberg signale . 1u.N° et date de parution : 1130 .. souspressionpour. . . ' d . ( il . a " . . urgence ' l . produire de énergie. à ). . incertitudes acquérir apprentissages lever enatteignant ceseuil premier à le . eux sur trèsdifférent réacteurau thorium Enfait lesingénieurs avaient conviction cette époquequ' misent le " . N' ontplus voixauchapitre Deux GeneralElectric industriels grands . deChicago physicien la EnricoFermiréalise Son réacteur " " première _. typederéacteuraussisûrquedésiré 74 VI 14 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. ) ( p la . le . Et . Alvin technologie nucléaire nouvelle dansles années 1950 demande " la . et Westinghouse ontpris filièreen la . eux et . .. URANIUM Le décembre 1942 université ' à l . . : .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 74 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. main Toujours avecce sentiment REP étouffé sesadversaires Avant même phénomène de ajouter que verrouillagetechnologique estproduit pour moteur combustioninterne de nosvoitures. n' scientifiques PLUS VOIXAUCHAPIl " . le E .. rudimentaire de et estunempilement deblocs uranium graphite. Weinberg lui-même " avouera surpris unemasse phénoménale ' et d à : ' d parcettedécision hâtive autantplus que dans cespremiers instants nous avons presquejamais comparé sûreté intrinsèquedeceréacteuravec celledesesconcurrents regrette-t-il danssesmémoires Las les . maîtrisedesrisques entourant ces installations atomiques civiles? Car trèstôt Alvin nécessaire .. ' d 11 . lesvertuspossibles ' d undispositif eau à ' l Tout vatrèsvite en 1949 amiral Hyman : ' l . Tandisquepersonnenesedonneplus lesmoyens depousser plus loin les investigations surces alternatives! qu' étaitencore trop tôtpour il Cowan déterminer la meilleure voie suivre à s' ' d " .fr/ A UNE LA Les dates quiontinstallé domin : c e 6 la duréacteur à eausous 2 le . la n' " . Rickover photo jette son dévolu surce ) ( concept pouréquiper sous-marins de la USNavy. . Endécembre1957 premier REP démarre Shippingport Pennsylvanie Pour lesautresconcepts est déjàtrop ce avant même queleurs tard.. possibles méritesaientpuêtreéprouvés NOVEMBRE I2011 ontbeaujeudecrier à la spéculation. suprématie stratégique faceau blocde Est concurrence industrielle faceaucharbon bon marché. conceptalternatif existequesur fait objetquedemodiques papier ou expériences les tenantsde industrie le n' ' n' a l ' l .mondadori.-11 expériencedefission contrôlée. Maisqu' enest-ilalorsde la INDUST LAS FACE LESSCIENTIFIQUES ' L À . _-3 leschercheurs estimaient . . ' d de industrie dopés optimisme les chercheurs Oak Ridge lesquels ' ' et l à l ' d .

Pas simple apparemment 28mars 1979 coeur du réacteur ' d . " le il ci al tricolorescomme EDF Areva Le parc français de 58réacteurs eauaura champions et .fr/ Dans les années 1960 2. un ancien population en lui un au proposant engin comportement . il . à demandé un investissement public dequelque 77 ' milliards investissement ' d euros Un .A S?RETÉ INTRINSÈQUE REJETÉE " . la la et la re " tauxtout bonnementincapable entrer en fusion dont sûretéreposerait ' d et la ... à alors ouvrir une deuxième ère du nucléaire Sans aller jusqu' remettre enquestion sûreté des centrales existantes voulaient reconquérir ' " d " . que rejet de atomecommence gagner public américain ungroupe le dechercheurs dont Alvin Weinberg ( ' ' d l . défaillances affichées étaient sujettes contestation. la le .docile par nature est-à-dire un da confiance de la . Un budgétaire Rienqu' enFrance cette filière des réacteurs eau . 2011 NOVEMBRE I erVI75 15 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . se souvient Richard Engel . l uneonde dechoc LaSuède les Autrichedécident même Pays-Bas ' d ! .mondadori.pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. ' et l sur lesloisimmuablesde physique chimie de mécanique. si : . lesindustriels américains COAL organisent une brutale montéeenpuissance de filière eau en1960 Dresden photo ses à : . .601. à -1. . sous pressionnourrit selon Areve 410000 personnes . Le décembre1957 signe sortie des eaux duréacteur eau sous pression 2 la à : le OakRidge Après tout suffirait de entourer de plusieurs couches de protections. ( emplois directs 2 et indirects ). la ' " é! cebaid -"""k5 prototype de Shippingport 60 MW dans banlieue dePittsburgh est premier réacteur civil électrogène. la d a 200 MWestmis en service un autreréacteurde 500MWdémarre en1969 alors que construction unmonstrede1100 MW commencé dès1966. Cesprestigieux dissidentsparlaient stabilité dépendait dubon onctionnement une valve ou un opérateur dontlesprobabilités de la ' ' d d et .. Ce nucléaireconstituerait dont aussi %% denotre richesse nationale avec des . il que les réacteurs nucléaires qu' serait biendifficile I --> d abandonner. ' desedétourner le l dunucléaire Alors . ) anciensresponsables de Atomic Energy Commission comme rongés par et lesregrets appellent dès1980 repartir sur denouvellesbases. à la ils .N° et date de parution : 1130 .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 75 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. cettedémarche vise bien autre chose que élégance poursuit chercheur pourqui était cru" Et là ' l . C' ' réac' deThree MilesIsland Pennsylvanie entre en fusion Cet accident fait effet ( ) ' . ( ] . ' l . et ( ) . ' à .. le le .1000 PouND5 OF . Leraisonnementestimparable unedes figures souligne JackBarkenbus decemouvement Nous voulions desréacteurs sûreté intrinsèque manifeste nonplus des réacteurs l " : à la et et .

aussi uncritèredesûreté . une petite ouverture machine authorium. ' ' . . . schéma ' d ensemble . Il ) ( emprunter unemétaphore on encore a .. > ils à le je " ' . la . ... ' renvoyeruneimage tropnégative des installations . secondairessur d l ' l le imposait [ : la à Alorsque nousdevonsprendre garde nepastropcompliquer " le à à et au desincidents des nouPveaux résultats scientifiques les .mondadori. A moins que n' ' la ' Fukushima d administre undernier la . " " ausodium ( . concepteurs Lesquels invoquent de leur côté difficultécroissante intervenir sur dessin initial desREP. insiste iFulcushima comme prouve déjà . ) p D le . ... l 71 ont étélargementignorées par secteur autant plusque déplore vanter des JackBarkenbus sûretéintrinsèque' risquait réacteurs selonlesindustriels de ' " .fr/ A UNE LA ' CONSEILLERSCIENTIFIQUE D AREVA inertie dusystème tellequitfaudratrouver avantagedécisif déviernotrepaquebot ' L . : a . d denoslignesdedéfenseest " . " !Lepropos estsansconcession pour les . ' ' d 76 ' . durcissementdesrecommandations desécurité Reste que rien de enestressorti Pour vraimentradical . et a le . sentiment devolersurdesavions des années 1960 assèneJacques pussard directeur de Institut de raIdioprotection desûreténucléaire me semble que nucléaire IRSN . car la compré?hension à ontfait il .Etpuis réacteurs ' et fil . catastrophe de le [ coup depieddécisif dans porte entrée de filière? Laissant du la Re" Lesquelques architectures répondant à ( aumoins en partie ces critères tel le réacteur . s' existantes Dès lors unconstat tous filièreREP semble bel bien verrouillée double tour!Chargeauxingénieursde continuer empiler denouvellesparades s' bonne décennie derechercheafin de assurer de absence effets restede installation. ' la à . à haute température voir . V 16 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . le demeurent 2011 Voilàoùnousensommes. Pourquoi pas car atome jamais étéautantremis enquestion Biensûr fiabilité des coup ' la à . > ici . soient nonseulement sûrs niais qu' puissentêtrevus comme sûrs par public ceque continue penser aujourd hui Peine perdue.. I . . - " satrajectoir Super Phénix est refroidi 4ec?urdu réacteur finetechnologie quirestetrèsdélicate en termes desécurité-..pdf 7802 cm2 Site Web : http://www.N° et date de parution : 1130 . . n' a la . ' d . ILe moindre ajoutexige ' eneffet une .01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 76 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. ' l . ' d { réacteurs progressé depuis 1979 des ajustements ontétéapportés depuis pourminimiser lesrisques defusion. le . . l autourdecedessinimmuable loin être dénué dequalités maisdontles nombreusestares denaissance toujours aussi embarrassantes en . cesséderéfléchirdepuis longtemps. continues objet améliorations enserademêmeaprès ' ' d le . " : n' GeorgesServière conseillernucléaire duprésident EDF Lasaturationest aujourd huitouteproche Jenecrois pas qu'additionnerdes pansements' surunréacteur ancienne génération " ' . " . .

si d - inverse des " sûreté ensont maintenant réduits ruser voir encadrés la à ( . le F' le spécialistes de ) expérience celle-ci est franchement pasrassurante! defondre enune ' futur . ' d " voies. reaction accéiére enchaîne à ceprojet phare s' reconnaît Franck manque pas interroger . usagé . et . combustible duflambant neuf réacteur EPR sont toujours enzirconium un matériau connu depuis fort situation encas longtemps pour aggraver deperte durefroidissementducoeur. Air-GI ' D ' d . à " autres pays ont le repris leadership . ' d planchent sur un nouveau prototype remis au goût du chez lesgarants de sûreté on ajoute un la " . ' une explication .mondadori... le minute semble bien difficile apprivoiser . si n' est biensûrpas brûle airlibre ' l et duCEA réagit violemment au contact de eau En somme grogne-t-on . n' effet souligne Jean Couturier directeur adjoint de la nucléaire Orsay estpas ditqueces réacteurs puissent atteindre unjour niveau de sûreté un réacteur EPR n' le ' d . C' ) ( prototypes PFR Angleterre Monju Japon lequel dû et ) a ) rien pourapaiser Même leschercheurs du n' a les esprits . directeur auCEA était seul moyen derelancer notre &D sur nucléaire du Carré " . Faute de réforme en profondeur les " .... -? . Nousavions songéremplacer ce matériau mais celademandait finalement le . l l desréacteurs IRSN son ' " si . là malgré lesprobabilitésinfimes decontamination affichées par les réacteurs dernière génération américainAP-1000.01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 77 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. ' l Institutdephysique ' " d il .fr/ L LAFRANCE MISE AVENIRSUR.N° et date de parution : 1130 . . " : Entre 7989 et 7990 . : . : ici en soit la est vrai qu' accumulerdesrustines surunpneu est pas des plus rassurants. d la . quelques 78 pour grappiller ou progrès Or malgré ces ici . ) autant plusqueles qualités naturelles de sûretédeces réacteurs sont loin être évidentes. français EPR perspectives le ( ' l . La France démarrer à [ . . si CEA travaillent ' d être fermé durant quinze ans. maisaussi surles ( explique toujc ..urspas malgré nosefforts acharnés révèle JeanCouturier. condition est ailleurz pas isolée Russie Chine ' d . ANTIQUE SUPERPHENIX ' A L ' la . sodium ' réduire taus ces défauts criants même ce concept et . Il n' suggère Daniel Ingersoll meilleure approche possible " . ' et d Areva jour Laconstruction Astrid doit . Autotal remarque . .. SylvainDavid de .3 iu (è ' d hje ' l impasse avec Astrid? Il a y .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. Defait à l le .. a il le réacteur Phénix ' connu quatrearrêts d urgence à automatiques que onne ' l 2 Avantdeconclure lucide Pourautant faut aussi continuer explorer autres . Marcoule Gard dès 2017. Tandis que chercher améliorerles lignes de sécurité existantes semble être unegageure ainsi lesgainesentourant à : . anticipé? Simple notrepays déjà construit par passé troisspécimens dece type lesprototypes Rapsodie Phénix puis réacteur Super Phénix estdonc fortdecesavoir-faire que300 chercheurs : a le ( et le . 011 I NOVEMBRE . ' perd le le ou Hexagone cette question France est-ellepas n' contact avec sodiumdansléquei if en trainde se précipiter dans une à suite baigne une degcz une fute. sûreté à sine qua non ' " .. impétueux capable . français Phénix . ' Pour France avenir dunucléaire semble scellé se dessinera autour de réacteurs neutrons l : il " à sodium quicircule dansleursveines a causé detrès sérieux incidentssur réacteur le rapides refroidisau sodium Que nous vaut ceverrouillage " . p ailleurs soupire GeorgesServière.. Indemisentaussi sur combustible cette idée Car industrienucléaire ne consent désormais faire que_cequ' elle sait déjà faire! Or ce choixde conceptne à . scientifique c' . . . ' d : à l heurt où " . risquechimique au risque nucléaire Lequel estpas n' si négligeable ) . des modifications trop importantes Car ces réacteurs refroidis au sodiumbénéficient certes n' ' d réacteurs actuels qui eux éteignent! s' Ce coeurnucléaire une grande . " . dépourvu de quelques bellesQualités. Japon Angleterre ' . ... D leurconstructo ' l dons : la . Une incertitude qui s' " . IS ..V1 77 17 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . la " . arrache-pied pour Ajouter un risque.

. . ' la l . ' ' à l abri ? airlibre les réacteursnucléaires sont vulnérables aux catastrophes où proposition deles enterrer dans but échapperaux pires relies aussiauxcrashs avions actesdeterrorisme Quiplusest cela tempêtes mais évite diffusion unlarge nuage radioactif donc contamination derégions entières ajouteHooman Peimani université deSingapour quivientde ' d le D la . et . Et à . ' l leurconsommation enuranium La . Et et . . ' A . CONCEPTS CRÉDIBLES ABANDONNÉS Pour autant remplacer parcpar nucléaire plussûr?Comme fait unegrandesériedemini-réacteurs remarquer Giovanni Bruna IRSN même inondation par exemple regardezFukushima. ( à la le le " - et . ' l . d ' la et d la " ) . " s' A . l multiplier les sitesnucléaires différents demanderait des moyensdesurveillance décuplés Sans parierdesrisques opérateur deprolifération. ' d . ' l .. 119 fondduproblème soulevé après ThreeMiles Island paschangé.N° et date de parution : 1130 . Mais unautre concept prometteur vient êtreémispar Directionfrançaise desconstructions navales immerger les réacteurs aufonddes mers!Car non contentdenepasressentir les effets un tsunamipar100 defond cesréacteursbénéficieraient toutmoment une source derefroidissement infinie revendiqueAndré Kolmayer responsable du incertaine Pas sûr projet Flexblue Cependant safaisabilité techniquereste desitôt. . Qu'attend donc industriepourlancer toutesses forces poursuite decet idéal?Cette quête ne annonce-t-elle ' l la à s' ' l . pas prometteuse tant histoire de atome estjonchée decadavres de le conceptscrédibles commencer par réacteur authorium?Pour heure Areva consorts travaillent plutôt fairedurer plus longtemps possible architecture actuelle desréacteurs à . le a il y ' ' l . le 7!!!!? CJA cettesolution augouvernement deSingapour Pour autant concède rien unepanacée fautdisposerdusous-solidoine chercheur cela desnappes phréatiques puis évacuation de zones des sismiques éloigné chaleurducoeur estaussiundéfi ici.. Servière EDF ( ' " à ) . estemballante les bonnes idées ne manquentpas mais effort annonce 78 I %%yl NOVEMBRE 2011 1 18 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation . océans soit des colonisation telle une acceptée également qu' proposer . . . " . seremettrait ' d si delui-mêmedanssonétat équilibre sans dommages Même celanesera peut-être passuffisant pour convaincre touslesantinucléaires. la industrie conçudes unités toujours MW Or unréacteur moins puissant ses 1600 EPR plusgrosses tel est plusfacile refroidir puisunpetitcoeurnucléaire offre uneplus vastesurface échangethermique auregarddesonvolume telpoint assurent que lesconcepteurs demini-réacteurs moinsde300 MW investisseurscomme Des eau froide! de injection pouvoirsepasser a . . ' l s' . " à . " . seraitvulnérable peutêtre Est-on sûrquecelaneproduira pasdes problèmes nouveaux alarme contrario de Georges proximité? effet simple par graves BillGates ouToshiba sont attirés le .. . ' l . a d n' . . d ) ( ' ' d l 0 encasdeperturbation " .fr/ Sûreténuclértiie réacteurs actuelscherchentsolutions : esmettre ' A l .. ' d à m . heureoù trèsimprobable est invité Fukushima JeanCouturier responsable duthème réacteursdu IRSNconfirme que idéal futur le n' a ' s' le l A à . .mondadori. ? poursuivreseraitbien éliminer les problèmes desûreté par deschoix de conception plutôt quede chercher lesatténueraposteriori Cela passe par recherche untypederéacteur qui ' d à à . . " ' . il encherchant parexemple réduire à système est telle qu' faudra trouver colossal avant debousculer ordre établi cinquante ans Or temps presse pour atome aujourd hui menacé detoutes parts. . linavantage décisifpourdéviernotre paquebotdesatrajectoire. Aufinal les bénéficesréels nesont pas évidents..01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 78 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. . " ' Il : ... des unitésdepetite taille rendrait-il ) .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. Laperspective unautrenucléaire " ' d . à et le ' . ( .. " ' " " ' l à l Abaisser leur puissance Pour desraisons économiques et I' . si . ' : la d ' " d . . ' : s' d . . " . ' l .. l preuve unaveuglement volontaire définitif? BertrandBarré conseiller scientifique Areva endéfend Nousavonstoujoursétéattentifs ce quisepassaitailleurs dans les labos pour être sûrsdenepasavoir ratéune bifurcation Mais voilà inertie du ' d et . .

responsables pour agir on parle de délai de grâce Comment?Eninstallantdes dispositifs desecours fonctionnant partir des forces naturelles gravité convection conduction. et la à n' la ils . .mondadori. A . . et .N° et date de parution : 1130 . à . à : ' d le .. y temps miiimummeam.1etengewr » pole. quelques heuresseulement sans quepersonnenepuisse rien faire Lesconcepteurs voudraientdonner plus de aux .fr/ Les rendre plus autonoms Privé électricité unréacteur nucléaire court sa perte être arrosé par les pompes combustible brûlant fond en ' d . la " " " . et .pdf 7802 cm2 Site Web : http://www. il a n' : y la le . il . " " . . ( ) " . ' l Le nucléaire 2011 NOVEMBRE I 1 S. à le .. quiprendraient encharge refroidissement Déjà converti cette philosophie nouveau réacteur américain AP-1000 assure offrir troisjours desursis Cette stratégie pleine de promesses faitcependant débat parmilesingénieurs spécialement en France De fait son efficacité toujours pas été démontrée engrandeurnature dansdes conditions accidentelles Pis on craint leur déclenchement intempestif Bertrand Barré Areva révèle que chezAreva nousavonsestimé qu' fallait utiliser cette stratégie avecparcimonie Auvrai une bonne pompe quandelle marche certes est toujours nettement plus efficace que simple gravité Reste quecette sûreté passive desréacteurs est un champ de recherche en plein essor suivre donc.01/11/2011 Diffusion : 328017 Page : 79 Périodicité : Mensuel Taille : 100 % ScienceetVie_1130_60_1. . . : 1 . ) le .1 79 19 / 19 Copyright (Science et Vie) Reproduction interdite sans autorisation .--. . . à le . est pas ' d le a .. . le .116 . n' a . . alheur auxalternatives n' ? seulsecteur où une technologie imposé un endépit alternativesparfois très valables! Concurrents originels du moteur combustion lesmoteurs électriques machine vapeur Stanley ont pas eu chance qu' méritaient Idem pour clavierDvorak assurant confort efficacité quiéchoua en1936 remplacer clavier AZERTY Mais pas de fatalité un siècle après bataille courant électrique continuregagne duterrain sur omniprésent courant alternatif. à ( .