P. 1
Rapport Final Friaa Et Cherni

Rapport Final Friaa Et Cherni

|Views: 21|Likes:
Published by Nidhal Bousrih

More info:

Published by: Nidhal Bousrih on Mar 26, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/27/2014

pdf

text

original

Bureau d’étude : fondation spéciale

Introduction

Le présent rapport représente une synthèse de travail réalisé pendant les séances de bureau d’étude ‘Fondations Spéciales’.

En premier lieu, ce rapport propose une partie bibliographique rapportant sur les différents types des pieux, le principe de l’assai pressiométrique et le démarche de calcul et de vérification des pieux.

En second lieu on présente les étapes de programmation sur le logiciel EXCEL d’un algorithme permettant le calcul de la charge limite que peut supporter un pieu connaissant les caractéristiques mécaniques du sol(en disposant d’un essai Pressiométrique) le diamètre du pieu et la profondeur d’ancrage.

Enfin, ce programme sera testé en effectuant une comparaison entre un résultat de calcul manuel et un résultat obtenu à l’aide du programme.

Cherni+friaa

Page 1

Bureau d’étude : fondation spéciale

Chapitre1 : Bibliographie

1-Les Pieux : 1-1-Définition : Le mot pieu désigne étymologiquement et d’abord un morceau de bois assez brut (souvent obtenu directement à partir d’une branche ou d’un tronc) mais droit et rigide, plus ou moins long et épais selon l’utilisation recherchée que l’on taille en pointe à l’une des extrémités pour en faciliter l’enfoncement dans le sol. Dans le domaine de la construction, un pieu est l’élément d’une fondation profonde sur laquelle on vient appuyer l’ouvrage. On différencie plusieurs types de pieux, en bois en acier ou en béton, armé ou non. 1-2-Types des pieux : 1-2-1 -Pieux forés à la tarière creuse : Description du procédée : *Adapté à la plupart des terrains où des fondations profondes sont nécessaires, *Permet la mise en place de cages par vibro, *Armatures partielles ou toute hauteur (*), *Armatures par fibres métalliques (y compris dans les zones de faible sismicité), *Contrôles par impédance, réflexion (*) selon nécessité. Technique utilisée : Forage à la tarière continue creuse. Avantages et inconvénients : *Simple et rapide, * Méthode applicable dans 70% des cas.

Cherni+friaa

Page 2

Bureau d’étude : fondation spéciale
Champ d’application : Terrains alluvionnaires, limons, silts, sables, sables et graviers, argile, marnes, roches fracturées et fragmentées dont les caractéristiques sur des hauteurs significatives sont encadrées par les valeurs suivantes (MPa) : * Pressiomètre : 0,1 < Pl < 5 MPa, avec 1 < Ep < 60
* Pénétromètre : 0,2 < Qc < au-delà du refus * Standard Pénétration Test (SPT) : utiliser les limites définies en (a) avec N = 1,5 Ep

Rendement de la méthode :
Variable selon le diamètre et le type de terrain, le rendement des pieux forés à la tarière continue peut atteindre 200 mètres par poste de 10 heures.

Schéma de principe :

1-2-2-Pieux forés Simples : Description du procédée : *Méthode simple à mettre en œuvre.
Cherni+friaa Page 3

Bureau d’étude : fondation spéciale *Utilisable dans les terrains cohérents. Champ d’application : Terrains secs et cohérents. Technique utilisée : *Forage à la tarière. Avantages et inconvénients : *Simplicité de la méthode. Rendement de la méthode : Variable selon les terrains. le rendement des pieux forés simples peut atteindre 150 mètres par poste de 10 h Schéma de principe : Cherni+friaa Page 4 . hors nappe. *Peu de moyens à mettre en œuvre.

2 < Qc (*) *c .7 < Diamètre < 1. roches fracturées et fragmentées dont les caractéristiques sur des hauteurs significatives sont encadrées par les valeurs suivantes (MPa) : *a . sables. argile.Pressiomètre : 0. (*) *Moyens puissants *Rendements limités Champ d’application : Terrains alluvionnaires.1 MPa < Pl.Pénétromètre : 0. limons. silts. marnes.5 Ep (*) Rendement de la méthode : Le rendement des pieux forés tubés varie de 20 à 40 mètres par poste. Cherni+friaa Page 5 . avec 1 < Ep (*) *b .Bureau d’étude : fondation spéciale 1-2-3-Pieux forés tubes : Description du procédée : *Méthode utilisable dans pratiquement tous les cas (bien adapté aux cas "difficiles") *Bétonnage à l'abri d'un tube *Equipement de la cage sur toute la hauteur Technique utilisée : *Tubage partiel ou total (provisoire ou définitif) *Outil rotatif ou percussif Avantages et inconvénients : *Méthode applicable dans la plupart des terrains *Diamètres usuels 1.50 m. sables et graviers.Standard Pénétration Test (SPT) : utiliser les limites définies en (a) avec N = 1.

Bureau d’étude : fondation spéciale Schéma de principe : 1-2-4-Pieux battus : Description du procédée : *Battage d'un élément préfabriqué (béton ou acier) ou tube bouchonné juqu'à une cote prédéterminée ou au refus *Bétonnage à sec à l'abri d'un tube Technique utilisée : Battage du pieu par mouton sec hydraulique ou diesel Avantages et inconvénients : *Simplicité et rapidité de la méthode *Pas de déblais *Refoulement de sol Cherni+friaa Page 6 .

Standard Pénétration Test (SPT) : utiliser les limites définies en (a) avec N = 1. avec 1 < Ep < 36 (*) *b .5 Ep (*) Rendement de la méthode : Le rendement des pieux battus varie de 150 à 200 mètres par poste Schéma de principe : 1-2-5-Pieux sécants : Description du procédée : Réalisation d'un soutènement continu à base de pieux sécants ou jointifs Technique utilisée : Pieux forés tubés essentiellement (ou Starsol). marnes. silts. limons. sables.Pressiomètre : 0.1 < Pl < 3 MPa. Cherni+friaa Page 7 .2 < Qc < 25 (*) *c .Pénétromètre : 0. sables et graviers.Bureau d’étude : fondation spéciale Champ d’application : Terrains alluvionnaires. dont les caractéristiques sur des hauteurs significatives sont encadrées par les valeurs suivantes (MPa) : *a . argile.

le rendement varie de 20 à 40 mètres par poste). *Adapté à des chantiers de toutes tailles Champ d’application : Tous les terrains. y compris avec présence d'une nappe Rendement de la méthode : Le rendement correspond au rendement moyen de la technique utilisée (pour des pieux forés tubés.Bureau d’étude : fondation spéciale Avantages et inconvénients : *Economique. *Souple d'utilisation. Schéma de principe : Cherni+friaa Page 8 .

la solution consiste à réaliser des appuis ponctuels de grande surface tels que barrettes ou pieux de diamètre pouvant aller jusqu'à 3 m. La boue sert non seulement à la bonne tenue du forage mais elle sert à remonter les déblais. Lorsque le terrain de fondation n'offre pas une résistance suffisante. Certains ouvrages très lourds (immeubles de grande hauteur. bâtiments industriels) exigent des fondations capables de supporter ponctuellement plusieurs milliers de tonnes. Ce mode de forage s’accommode très mal de l’argile qui modifie les caractéristiques de la boue en se diluant et se colle dans les mailles des tamis. rarement de l’eau). les pieux peuvent être élargis à la base au moyen de systèmes élargisseurs (bell-out). Comme la section des pieux est grande la boue est aspirée en fond de forage à travers l’outil et le train de tiges creuses vers la surface par une pompe ou par de l’air-lift. Cherni+friaa Page 9 . En cas de traversée de couche d’argile il faut prévoir un autre mode de forage.Bureau d’étude : fondation spéciale 1-2-6-Pieux forés à circulation inverse : Ce sont des pieux réalisés avec de la boue de forage (quelquefois. Cette boue est traitée pour être séparée au moyen de tamis vibrant des déblais qu’elle remonte du fond du forage et ensuite elle est dessablée à travers des cyclones et enfin elle est renvoyée par des pompes à la tête du forage. Dans ce cas.

et un système adéquat le déverrouille et le fait se déployer progressivement au fond du pieu. Le diamètre à la base record est de 6. fermé dans le corps du pieu. il doit être progressif et s’étendre sur une certaine hauteur de la base du pieu. Il faut veiller au bon nettoyage du fond quand le forage est terminé et c'est ce que doivent vérifier les contrôleurs. de visu au fond du forage. Ce qui permet aux ingénieurs conseil d’aller vérifier de visu que l’élargissement est bien exécuté ! Sur la photo ci-contre : l'outil élargisseur est descendu. quelquefois même. par-là. Cherni+friaa Page 10 . assez souvent. une amélioration du même ordre de la portance peut être obtenue en augmentant la longueur du pieu de quelques diamètres. Si cet élargissement est pratiqué. ce qui est souvent techniquement plus commode.Les pieux à base élargie : Ces pieux sont également appelés "patte d'éléphant" ou "bell out" L’utilisation d’outils d’alésage permet d’élargir la base des pieux forés et. Cependant ce procédé est couramment employé à sec dans les argiles de Londres. Toutefois.Bureau d’étude : fondation spéciale 1-2-7. de réduire le taux de travail du terrain d’assise sous la pointe.300 mm.

le béton de la tête du pieu. Pour les pieux battus. Certains accidents. La hauteur minimale de recépage est imposée par la cote d’arase du plan de béton armé. Cependant un mauvais béton doit toujours être éliminé et la tête reconstituée pour rattraper la cote d’arase. est toujours plus ou moins délavé et pollué. lors de la mise en charge. ce qui nuirait gravement à son intégrité. sur une certaine hauteur. Pour les pieux moulés en place.Bureau d’étude : fondation spéciale 1-3-Recepage des têtes de pieux en béton : L’élimination. sont en effet dus à l’écrasement des têtes de pieux. Il existe maintenant des vérins éclateurs ou des pinces hydrauliques qui font éclater le béton superflu. de la partie supérieure d’un pieu en béton. le battage a généralement fissuré la tête du pieu. Cherni+friaa Page 11 . qui correspond au premier béton coulé. constituées d’un béton de résistance insuffisante non recépé. est toujours nécessaire. il faut cependant être prudent pour ne pas fissurer le pieu sous le niveau visible.

Les pieux thermiques : Avec les changements climatiques de plus r plus présents. un pieu vissé est composé d’une grosse vis en acier galvanisé sur laquelle est appuyée une plaque de support fixe ou ajustable. ces pieux offrent une solution propre et adorable d’une installation simple et rapide. Cherni+friaa Page 12 .Bureau d’étude : fondation spéciale 1-4-Technologie des pieux : 1-4-1. 1-4-2. Que ce soit pour patio. Ces deux pièces travaillent ensemble pour supporter efficacement la structure. Installées sous le niveau de gel. Abri pour auto ou agrandissement de la maison. obtenant ainsi une protection optimale contre les mouvements du gel. le groupe de conception et de commercialisation des pieux VISTECH a conçu le nouveau pieu thermique en acier galvanisé. ils garantissent une stabilité inégale. Ce système d’isolation permet de maintenir l’intérieur du pieu à une température empêchant la formation de glace ou de gel à la base du pieu. Les pieux vissés sont adaptables à tous les projets.Les pieux vissés : En terme simple.

de longueur ls capable de se déformer radialement dans un forage de diamètre dt et d'appliquer une pression uniforme sur le sol. de diamètre extérieur d. agissant simultanément sur la paroi du forage pendant l'essai. . Le diamètre nominal extérieur est de 60mm. . Cherni+friaa Page 13 . En réalité la pression dans les cellules de garde doit donc être légèrement inférieure à celle dans la cellule de mesure. de manière à éviter le décollement de la gaine. Une purge de la cellule de mesure est prévue à la partie inférieure de la sonde. Elles sont gonflées à l'aide d'un gaz. Une sonde à gaine souple se présente sous la forme de trois cellules cylindriques à section circulaire et de même axe.de définir l'aptitude des terrains à recevoir certains types de construction et d'orienter le choix des fondations d'ouvrages . . Elle est dilatée par injection d'un liquide supposé incompressible (eau additionnée éventuellement d'un produit antigel). Les cellules relient la sonde au système de mise en pression. Les informations recueillies grâce au forage ainsi que les caractéristiques mécaniques obtenues lors des essais permettent : .une cellule centrale de mesure.deux cellules de garde de diamètre extérieur d et de longueur lg.de dimensionner les fondations . Elle comprend: . La sonde est mise en place dans un forage.Bureau d’étude : fondation spéciale 2-Essai pressiométriques : 2-1-Définition et principe : Un sondage pressiométriques consiste en un ou plusieurs essais dont l'interprétation permet de calculer les caractéristiques ou paramètres pressiométriques du sol.d'apprécier la succession des couches de sol et éventuellement leur nature . Une gaine recouvre la membrane de la cellule centrale et délimite ainsi les cellules de garde. L'expression sondage pressiométriques désigne à la fois la technique et la représentation du profil de l'ensemble des paramètres pressiométriques réalisés au cours d'un même forage.d'évaluer les déplacements des structures en fonction des sollicitations auxquelles elles sont soumises. situées de part et d'autre de la cellule centrale et destinées à transmettre au sol la même pression que la cellule centrale. .

sont également très satisfaisants. Cependant. il est acceptable d'effectuer les essais. La qualité de cet essai est très sensible à la taille et à la forme du trou de forage. L'emploi doit être réservé à un usage plutôt qualitatif permettant la comparaison avec des terrains analogues. Les valeurs de module fournies par le Pressiomètre s'avèrent souvent soit dispersées soit sous-évaluées donnant alors lieu à un surdimensionnement. 2-2-Essai pressiométriques Ménard : 2-2-1-principe : La réalisation des essais pressiométriques doit suivre immédiatement l'opération de forage. basés sur les essais pressiométriques. en remontant le train de tubes.Bureau d’étude : fondation spéciale On constate que l'établissement de formules d'interprétation et de corrélation avec d'autres paramètres est surtout satisfaisant dans les sols cohérents.à appliquer progressivement par palier. L'essai consiste: . après un délai de repos. Dans le cas d'une introduction directe de la sonde. selon une procédure déterminée. une pression uniforme sur la paroi du forage Cherni+friaa Page 14 . on constate que les calculs de capacités portantes et de tassements de fondations sur sols pulvérulents.

Une courbe pressiométrique typique comprend 3 parties : *la partie I correspond à la mise en contact de la paroi de la sonde avec le sol. la pression de fluage nette et la pression limite nette. fonction de la rigidité du sol. traduit un comportement pseudoélastique du sol. Les valeurs doivent être corrigées : * de la charge hydraulique ph *de la résistance propre de la sonde pe * des dilatations parasites des tubulures et du système de mesure. c'est-à-dire que la pression mesurée doit être augmentée progressivement par pas de pression Δp identiques et que chaque pression doit être maintenue constante pendant une durée Δt fixée. le déchargement se fait sans palier. Ce sont les lectures de pression p et de volume V qui permettent d'obtenir les paramètres pressiométriques.Programme de chargement de l'essai pressiométrique. Pour chaque essai. *la partie II. Une mesure est faite environ tous les mètres.à mesurer l'expansion de la sonde en fonction de la pression appliquée. est mesurée l'évolution de la déformation de la cavité pressiométrique en fonction de la pression appliquée sur le sol. Cherni+friaa Page 15 . On fait varier la pression dans la sonde de zéro à une valeur maximale. approximativement linéaire. 2-2-2. On obtient ainsi la courbe pressiométrique corrigée.Bureau d’étude : fondation spéciale . * la partie III peut être associée à une phase de grands déplacements de la paroi du forage. la pression limite pressiométrique. c.d. On lui associe des pressions caractéristiques qui sont des valeurs conventionnelles : la pression de fluage. à chaque profondeur de mesure. Enfin. Il permet d'obtenir une caractéristique de rupture qui est la pression limite pl et une caractéristique de déformabilité qui est le module pressiométrique EM.Obtention de la courbe pressiométrique : Le programme de chargement doit être du type de celui représenté à la figure cicontre. Le temps de passage d'un palier au suivant doit être inférieur à une valeur δt.à.

Bureau d’étude : fondation spéciale 2-2-3-Relations entre la pression limite. par contre la vérification expérimentale est meilleure. 2-2-4-Relation entre la pression limite et le module pressiométrique : On retiendra de ceci une propriété très importante qui permet de se servir de l'essai pressiométrique pour constater la sur consolidation éventuelle d'une argile. Lorsqu'il s'agit des sols à caractère granuleux. Ménard donne pour les sols cohérents les correspondances suivantes : *EM/pl < 5argiles remaniées ou triturées *5<EM/pl<8argiles sous-consolidées *8<EM/pl<12argiles normalement consolidées *12<EM/pl<15argiles légèrement sur consolidées *EM/pl >15argiles fortement sur consolidées. sur base des théories fondamentales de la mécanique des sols et au prix d'un certain nombre d'hypothèses simplificatrices. d'une part. en fonction du rapport EM/pl on pourra déterminer le degré de sur consolidation du sol. Pour les sols cohérents. ces relations sont assez mal vérifiées expérimentalement. d'établir des relations théoriques entre pl et EM. d'autre part. pression de fluage et les paramètres classiques de la mécanique des sols : Il est possible. Cherni+friaa Page 16 . En effet. et les paramètres classiques de l'élasticité et du critère de Coulomb.

on a Où α est un coefficient de structure. Cette charge limite est équilibrée par deux réactions limites : la résistance de pointe qu qui donne la charge limite de pointe Qpu = qu. La contrainte de rupture est donnée par l’expression : Cherni+friaa Page 17 . 3-Détermination de la valeur de la charge limite : Qu est la charge qui correspond à la rupture du sol pour un grand déplacement. A (A : section droite de la pointe du pieu) et le frottement latéral qs qui s’exerce sur la surface latérale du pieu qui donne la charge limite de frottement latéral Qsu = qs. On ne traite dans ce chapitre que la méthode pressiométrique.Bureau d’étude : fondation spéciale 2-2-5-Relation entre le module oedométrique et le module pressiométrique : Selon Ménard et Rousseau (19XX).Détermination de la contrainte de rupture sous la pointe fondation à partir des essais au Pressiomètre MENARD : pour un élément de Les valeurs de la résistance de pointe qu ont été établies empiriquement à partir d’essais de chargement de pieux. la méthode pénétrométrique étant similaire.π.B. La banque de données qui a permis de fournir les valeurs de qu est basée sur les résultats d’environ 200 essais sur des chantiers de référence concernant l’ensemble des types de pieux utilisés en France dans la plupart des natures des sols. très important et pas toujours facile à définir dans le calcul des tassements de fondations.D 3-1.

Cette valeur n’est applicable qu’au-delà de la profondeur critique Dc.h) ( ) a = la moitié de la largeur B de l’élément de fondation si celle-ci est supérieure à 1m et à 0. est fixée par le tableau ci-dessous en fonction de la nature du sol (tableau n°2) et du mode de mise en oeuvre (type de pieu). 3-1-2-Détermination du facteur de portance : La valeur de kp. en deçà on pourra appliquer une interpolation linéaire entre 0 et Dc Cherni+friaa Page 18 .Bureau d’étude : fondation spéciale 3-1-1. elle est calculée par l’expression : ∫ avec : b = min (a. quelle que soit la géométrie de la section droite de l’élément de fondation (tableau n°1).Calcul de la pression limite nette équivalente p : Dans une formation porteuse homogène. h = ancrage dans la couche porteuse ( )est obtenu en joignant par des segments de droite sur une échelle linéaire les différents. facteur de portance.50m dans le cas contraire.

Bureau d’étude : fondation spéciale Cherni+friaa Page 19 .

Détermination du frottement latéral unitaire pour un élément de fondation à partir des essais au Pressiomètre MENARD : Les valeurs du frottement latéral unitaire qs ont été établies. La banque de données qui a permis de fournir les valeurs de qs est basée environ sur les résultats de 200 essais sur des chantiers de référence concernant l’ensemble des types de pieux utilisés en France dans la plupart des natures de sol. est donnée par les courbes du jeu d’abaques ci-dessous en fonction de la valeur de la pression limite nette (z). (5) Sans tubage ni virole foncé perdu (parois rugueuses). Il convient d’effectuer une étude spécifique dans chaque cas. La courbe à utiliser est fonction de la nature du sol et de l’élément de fondation considéré. Cherni+friaa Page 20 . (6) Injection sélective et répétitive à faible débit. (2) Pieux de grandes longueurs (supérieure à 30m). (1) Réalésage et rainurage en fin de forage. (3) Forage à sec. La valeur du frottement latéral qs. (4) Dans le cas des craies. le frottement latéral peut être très faible pour certains types de pieux. tube non louvoyé. à une profondeur z. également.Bureau d’étude : fondation spéciale 3-1. empiriquement à partir d’essais de chargement pieux.

y compris éventuellement les frottements négatifs.Bureau d’étude : fondation spéciale 3-Justification d’une fondation profonde soumise à un effort axial : Elles consistent à vérifier que la sollicitation axiale de calcul.Qsu Qtc = 0. • Qu = Qpu + Qsu • Qtu = Qsu Avec : Qpu : effort limite mobilisable sous la pointe de l’élément de fondation Qsu : effort limite mobilisable par frottement latéral sur la hauteur concernée du fût de celui-ci par le frottement positif. reste inférieure à Qmax déterminée dans les deux états limites (ELU et ELS). à partir de Q pu et de Qsu par les relations suivantes.Qsu Cherni+friaa Page 21 . L’expression des charges limites en compression Qu et en traction Qtu d’un élément de fondation profonde est la suivante.7.5. • pour les éléments de fondation mis en oeuvre par excavation du sol : Qc = 0.7. à défaut d’essai en place. Les charges de fluage en compression Qc et en traction Qtc d’un élément de fondation profonde sont évalués.Qpu + 0.

7.7.Qpu + 0.Bureau d’étude : fondation spéciale • pour les éléments de fondation mis en œuvre avec refoulement du sol Qc = 0.7.7.Qsu = 0.Qu Qtc = 0.Qsu Cherni+friaa Page 22 .

50m dans le cas contraire. *Données disposés : B : diamètre du pieu a : la moitié de la largeur B de l’élément de fondation si celle-ci est supérieure à 1m et à 0. Pour vérifier les pieux il faut disposer de la valeur de ce qui dépend de la distance entre 2 pieux.Bureau d’étude : fondation spéciale Chapitre2 : les étapes d’élaboration d’un programme EXEL permettant le calcul de la charge portante d’un pieu et sa justification *Principe de programmation : Le programme consiste à l’élaboration d’une démarche pour calculer la valeur de la charge limite des pieux de diamètres variant de 0.5 cm mètre et de vérifier si ces pieux sont capable de supporter la charge axiale appliquée pour les diffèrent profondeurs. b = min (a.6 à 1. Donc on doit d’abord vérifier cette condition puis vérifier les pieux. Les valeurs de Qmax obtenus sont récapitulées dans un tableau. En utilisant ces valeurs de Qmax on détermine le nombre de pieux. Pour chaque diamètre on calcul la valeur de Qu puis en effectuant les combinaisons nécessaires on en déduire la valeur de Qmax.h) h = ancrage dans la couche porteuse Cherni+friaa Page 23 .

SI(K15<0. γ et de du pieu =0."A". Pl= 2-Détermination de la classe du sol : La classe du sol est obtenue en fonction de type de couche et de la valeur de PL donc on a utilisé la commande si pour déterminé ce critère.SI(K15<0.5. Avec : en calculant U."B"))."B")).SI(C15="Craies"."B".5 ( Dont : : Contrainte verticale = ∑ = poids volumique de la couche i = épaisseur de la couche i ) Les valeurs de γ sont obtenues à partir des valeurs de En fin on a : données en avance.5.SI(C15=" Marnes"."B")). La commande entrée est la suivante : =SI(C15="Argile"."A"))))) Cherni+friaa Page 24 .5."C".SI(K15>4.SI(K15>2.SI(K15>2."A"." A"."C". Partie1 : Détermination de la charge limite 1-Calcul de Pl : Dans un premier lieu on a recalculé les valeurs de chaque couche.SI(K15<0.5.Bureau d’étude : fondation spéciale On dispose aussi des résultats d’un essai pressiométrique pour les couches concernées en effet on a les valeurs de et pour chaque couche.SI(C15="Sable"."C".SI(K15>3.7.7.

SI(L14="sable".SI(L14="B" .SI(L14="A"."Q1".2".SI($D$8="A R".Bureau d’étude : fondation spéciale 3-Détermination de : Dépend de la classe du sol et de sa classe de même la détermination de ce paramètre s’obtenu par entré d’une condition si."Q3"."3."1.SI(C14="marnes"."2."Q2".SI($D$9="battu moulé". La commande utiliséé est la suivante : =SI($D$8="S R".SI(L14="A"."Q1".SI(L14="A"."Q3".SI($D$8="A R".SI(C14="sable".SI( L14="A".5".SI(C14="ARGILE"."Q1"."Q3"))."1."Q1"."Q1")).SI(L14="B"."Q4"))))))))) Cherni+friaa Page 25 .6")).SI(L14="B".SI(C14="marnes"."1.4 "."Q1"."pas de courbe")))))))."1.SI(L14="A"."1."Q2"."3.6")))))) 4-Détermination de : La commande utilisée est : =SI($D$8="S R".SI(L14="B"."Q4".6".3")).SI (L14="A".SI(L14="B".SI(C14="ARGILE".1".1".2 "."1."4.SI(C14="MARNE"."Q4".SI(L14 ="A".SI(L14="B".4".SI(C14="SABLE".SI(L14="A"."1."Q2". "Q3"."Q2".0".SI(C14="CRAIE".7".8"))))."Q2"."1."Q2")).SI(L14="B"."1.SI(C14="argile".SI(C14="SABLE".SI(C14="craie".2")).SI(L14="A".SI(C14="MARNE".SI(L14="B".SI(L14="A".SI(L14="A".2")).SI(C14="CRAIE".SI($D$9="foré à la boue".SI(L14="B".SI(C14="craie"."Q1".SI(L14="B".SI(L14="B".SI(C14="argile".1"."2."1."1."2.SI(L14="A".SI(L14="B".SI(L14="B".SI(L14="B".8")).SI(L14="A"."1."1.2".SI(L14 ="A".6"))."Q4"))."Q3"))."1."Q3")).

"5"))))) =1+0.SI(N14="Q4"."1"."3".5n 6-Détermination de : =0.SI(N14="Q2"."2"."4".SI(N14="Q3".Bureau d’étude : fondation spéciale 5-Détermination de : En premier lieu on détermine n avec : =SI(N14="Q1".SI(N14="Q5" .04n 7-Détermination de : 8-Détermination de : Pour chaque couche on calcul une valeur de qui est égal au produit du périmètre du pieu par la valeur de calculée déjà auquel on ajoute les valeurs des des couches précédentes. 9-Valeur de : Pour déterminer cette valeur on est amené à calculé la surface d’intégrale . pour cela on a déterminer les valeurs de pl* dans les extrémités de l’intégrale on recourant à chaque fois à des interpolation linéaire en effet pour déterminer pl* Cherni+friaa Page 26 .

Ple* est obtenue en multipliant la surface obtenu par la valeur de 1 /3a+b.Bureau d’étude : fondation spéciale dans un profondeur il suffit de déterminer la valeur dans les couche de profondeur E(z) et E(z)+1 et procéder par une interpolation. 10-Valeur de : = * Pour chaque couche on a 11-Valeur de : En multipliant par la surface du pieu on obtient la valeur de Enfin on aura Partie2 : Vérification de chaque type de pieu pour la coupe des couches de sol initiale 1-Combinaison des charges: Cherni+friaa Page 27 .

Bureau d’étude : fondation spéciale On récapitule les valeurs de Qu obtenus pour chaque diamètre dans les différentes profondeurs dans un tableau contenant les valeurs de 2-nombre des pieux: Après avoir déterminé la charge limite des pieux on aura : Nombre de pieux=E (F/Qu)+1 On calcule pour chaque type de pieu le nombre de pieu dans chaque profondeur : Cherni+friaa Page 28 .

1."d doit etre > 1. La condition est : =SI($AU$2>1.5B") Cherni+friaa Page 29 .1/4*(1+$AU$2/AT12)). Avant de calculer la valeur de e pour chaque diamètre on test si cette condition est vérifiée ou non si non on demande une nouvelle valeur de d.Bureau d’étude : fondation spéciale 3-condition sur la valeur de ce: En faisant introduire la valeur de d : distance entre deux pieux il faux vérifier si la condition imposée sur ce est satisfaite ou non."vrai"."faux") Le calcul de ce s’effectue en dépendant de cette condition : =SI(AT8="vrai".5*AS7.SI(AV2>3*AT12.

SI($A$9<=E9*S9*$AS$13.634 MN En utilisant le programme établit on a : = 4."vérifié". Manuellement on a obtenu : = 4.703 MN d’un pieu foré à la Programme validé Cherni+friaa Page 30 .Bureau d’étude : fondation spéciale 4-Vérification: =SI($AS$8="vrai"."faux")."Erreur") Partie3 : Validation du programme Dans l’annexe on dispose de calcul manuel de la charge limite boue de 1 m de diamètre et ancré à une profondeur de 15 m.

D’autre part.Bureau d’étude : fondation spéciale Conclusion Le bureau d’étude fondation profonde était une occasion très intéressante pour avoir une connaissance complémentaire sur le choix des fondations et les étapes de conception et de calcul et finalement de vérification des fondations profondes spécialement les pieux. Cherni+friaa Page 31 . ce bureau nous a donnée la chance de programmer sur EXEL les étapes de calcul et de vérification des pieux en se basant sur les essais pressiométriques. admettant l’importance de traitement des calculs des problèmes de génie civil avec les outils informatique.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->